Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'Art du Rire.

Aller en bas 
AuteurMessage
Vic Taurugaux

Vic Taurugaux

Nombre de messages : 4809
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. EmptyLun 19 Juil 2010 - 10:07

L'Art du Rire.



Je viens d'assister à un merveilleux spectacle intitulé l'Art du Rire et qui est en même temps un cours car Jos Houben qui le joue est un professeur de théâtre. La représentation est donc une véritable« master class » et non la représentation d'une master class car le comédien est là dans le seul but de former son public à l'art de faire rire. Bon pédagogue, ce professeur-comédien joint l'acte à la parole et tout en nous expliquant comment le comédien doit s'y prendre pour faire rire son public, il fait rire son public. En effet comment mieux expliquer comment être drôle sinon en étant drôle. Donc, si au début de la leçon spectacle, les spectateurs sourient, au bout d'une heure de cours, toute la salle est pliée de rire. L'Art du Rire est donc la pièce la plus sérieuse qui soit en étant la plus distrayante qui soit. Je vais ici vous expliquer certains concepts développés par Jos Houben lors de cette soirée mais mes explications ne pourront être aussi convaincantes car seulement écrites et non jouées, non démontrées. La théorie sans la pratique: au théâtre ça ne marche pas.

La première leçon de comédie du professeur consiste à dire et à montrer qu'un comédien, c'est d'abord un corps. Certains ont reproché à Jos Houben de faire du théâtre corporel. Lui, prétend n'avoir jamais vu de comédiens monter sur scène sans leur corps. Il donne donc à voir le sien. Un grand gars longiligne, un peu à la Jacques Tati. Il faut que le public puisse le scruter, les pieds, les bras, le tronc, le bassin, les oreilles etc, car non seulement le comédien ne peut rien cacher, mais son art consiste d'abord à se montrer.

La première particularité du corps humain est de se tenir debout. Vertical. Cette convention est proprement humaine. Comme le rire. Et, c'est de cette verticalité que l'homme tire sa dignité. Les humains sont très à cheval là-dessus. Ils aiment à se montrer debouts. C'est comme ça qu'ils présentent entre eux. (Jos Houben montre les différentes façons d'être debout car, chacun possède une posture singulière bien qu'il existe différentes grandes catégories de postures.) On sourit alors à celles que prend le comédien, car on y reconnaît untel, pire on s'y reconnaît soi-même. On commence alors à rire du comédien qui se met à nous refléter comme un miroir. Il faut, insiste le professeur, que le public regarde votre corps, chers élèves, mais il faut aussi que le comédien sache observer pour mieux restituer sur scène ce qu'il y à voir. Le comédien est d'abord un mime. Il voit et rejoue les tensions corporels du personnage, sa démarche lourde ou légère, etc. La verticalité est un équilibre dont l'homme tire sa fierté et l'effet comique se situe exactement dans la légère altération de cette verticalité, car c'est dans cette altération qu'on perd sa dignité, qu'on devient risible, ridicule. Mais, cela ne suffit pas . Pour que le rire surgisse, il faut un public. Si vous vous cogniez contre un arbre en cherchant des champignons seul dans la forêt, personne ne rira. Par contre si quelqu'un vous voit, ou si vous racontez votre mésaventure à quelqu'un alors le rire surgira de cet autre. Cette évidence sert à expliquer comment redoubler un effet comique.

Jos marche en travers de la scène et trébuche en son milieu. C'est un peu comique. Il refait l'exercice et après avoir trébucher, se retourne pour voir ce sur quoi il a trébuché. C'est plus marrant. Il enrichit l'exercice par un troisième élément: après avoir trébuché, s'être retourné pour voir le piège, il se retourne pour voir si quelqu'un l'a vu être ridicule. Et c'est là que tout le monde éclate de rire: non pas quand le marcheur perd sa dignité, non pas quand il veut la récupéré en foudroyant du regard le piège mais quand, comble du ridicule, il veut s'assurer de ne pas l'être en espérant ne pas avoir été vu. Jos Houben décortique cette simple scène pour le public, précise à quel moment le public va rire, pourquoi c'est plus drôle quand on voit la scène de dos, qu'on peut rajouter encore du comique en se servant du regard d'un deuxième acteur qu'il prend dans le public etc, etc, Plus il explique et démontre, plus il est drôle car plus c'est vrai. C'est dans le jeu de regard, de cache-cache que le plaisir entre le comédien et son public monte, que les rires fusent et que le comédien devient drôle.

Le risible n'est pas tellement qu'un homme perde sa dignité en chutant, le risible est l'avalanche de chutes qui succèdent à la première quand l'acteur essaie de rattraper son quant à soi et qu'il devient de plus en plus ridicule en cherchant à ne pas l'être.

On pourrait, mais là, c'est Vic qui parle, faire le rapprochement de cette démonstration avec l'affaire politico-financière actuelle dite Bettencourt dans laquelle plus les politiques crient au scandale pour étouffer l'affaire, plus ils sont ridicules de mettre de l'huile sur le feu en rajoutant un mensonge pour désamorcer le mensonge précédent...




Les démonstrations de Jos Houben sont très simples. Tous les enfants du public les comprennent et rient de bon cœur. Il dit l'évidence même et la montre. L'effet théâtral, ici le comique, est dans la rupture de cette évidence. L'implicite est une convention. L'acteur montre par l'effet théâtral et la convention et sa vanité.

Par exemple la place des mains quand on est debout. Les mains pendantes au niveau des cuisses disent l'accablement, la fatigue. Posées sur les hanches, elles désignent le travail. Des humains qui regardent d'autres humains travailler mettent leurs mains sur les hanches. Au niveau de la poitrine, les mains disent que c'est moi. Ce que le moi ressent; Le moi siège dans la poitrine. C'est sur la poitrine qu'on inscrit le prénom de la caissière. On ne l'inscrit pas sur son genou ou sa cuisse. Jos Houben le montre. Dès qu'il montre l'étiquette sur la cuisse, tout le monde rit. Il dénonce l'implicite des parties du corps, c'est à dire un langage analogique auquel tout le monde adhère sans y penser. Dès lors qu'on le rend explicite, alors le théâtre prend toute sa valeur.




Autre exemple, l'unicité du corps. C'est évident que le corps est entier, indivisible. L'effet théâtral serait de couper un corps en deux comme dans les spectacles de magie. C'est quelque chose d'habituellement impensable. Le corps reste un dans la vie courante. Jos Houben démontre que non. Il s'assoie et croise les jambes. Et voilà que dans le mouvement, sa chaussure quitte son pied pour aller atterrir à l'autre bout de la scène. Le corps de l'acteur est collé sur sa chaise et sa chaussure à l'autre bout de la scène. La bienséance l'empêche de courir la rechercher. Son regard ahuri va de son pied en chaussette à la chaussure fugueuse. C'est dans cet écartèlement que se situe tout à coup l'impensable, le ridicule. Dans une tragédie, où l'on aurait coupé le pied de quelqu'un, l'effroi serait l'émotion. Dans la comédie, l'émotion, c'est le rire.

Pour l'émotion est lieu, il faut que le comédien prenne soin de son public. Pour le faire rire, il ne faut pas l'agresser. Jos Houben est un clown très gentil. Il explique tout. Généralement, on pense qu'une blague sera drôle si on ne la connaît pas précédemment. On veut rire du neuf. Ce professeur explique que ça n'est pas la peine. Il excelle dans le comique de répétition. Il nous prévient que nous allons rire de son gag, celui-ci arrive, on s'y attend, on s'en délecte.




Nous avons vu ce spectacle, avec Gé et mesdames dans le théâtre du Fon du Loup. http://www.ateliertheatre24.org/THEATRE.html

C'est un théâtre un peu particulier car il se situe dans les bois au milieu de nulle part. Pour s'y rendre, il faut se perdre dans la campagne périgourdine, car pratiquement rien n'indique où il se trouve. Mais, à l'heure de la représentation, dans ce lieu désert et perdu, arrivent tout à coup deux cent personnes pour former un public.




Peut-être, n'aurez-vous pas notre chance de bénéficier d'un tel lieu pour voir ce spectacle. Mais, ça ne fait rien. Si Jos Houben passe par chez vous, surtout ne le manquez pas!


L'Art du Rire. Photo210
Revenir en haut Aller en bas
Nuit#

Nuit#

Nombre de messages : 23
Age : 26
Date d'inscription : 02/07/2010

L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: Re: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. EmptyLun 19 Juil 2010 - 22:30

Je suis allée le voir aussi.
En voyant le titre du fil, je me suis demandé s'il était bien question du spectacle. Et j'avoue n'avoir lu qu'en travers ce post étant donnée que j'ai vu le spectacle. Que Dieu (et Vic Taurugaux, principalement) me pardonne.

J'ai trouvé ça tellement vrai. Et simple. Ca fait rire, tout en montrant des évidences plus ou moins exagérées.
Je me tellement reconnue quand il a montré le caractère de la personne stressée qui trébuche dans la rue, et qui regarde partout autour d'elle, pour vérifier que personne ne l'a vu.
Par contre, je reconnais que la partie où il mimait des fromages, était... intrigante o: J'en ris, sans trop comprendre pourquoi.

Bref en effet, si vous avez l'occasion, c'est à voir Smile Mais je ne dépenserais pas des milles et des cents pour y assister non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

Vic Taurugaux

Nombre de messages : 4809
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: Re: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. EmptyMar 20 Juil 2010 - 9:13

Nuit# a écrit:
Mais je ne dépenserais pas des milles et des cents pour y assister non plus.

12€ au théâtre du Fon du Loup et demi-tarif 8€. Vous en connaissez beaucoup des spectacles à ce prix-là!L'Art du Rire. Ange34
Revenir en haut Aller en bas
Nuit#

Nuit#

Nombre de messages : 23
Age : 26
Date d'inscription : 02/07/2010

L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: Re: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. EmptyMar 20 Juil 2010 - 16:23

J'ai pas l'habitude d'aller au théâtre, je peux pas dire.
Je sais même pas combien ça coûte un spectacle en moyenne alors pardonnez moi puits
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

Vic Taurugaux

Nombre de messages : 4809
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: Re: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. EmptyMer 21 Juil 2010 - 10:09

12 à 8 euros pour voir de vrais acteurs en chair et en os... C'est combien une place de cinéma?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: Re: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. EmptyVen 6 Aoû 2010 - 22:10

J'ai relu l'article en entier, copie conforme du récit de l'autre jour, en voix de chair et d'os. S'il passe dans mon coin d'Aquitaine, j'irai le voir. Décortiquer les mystères du rire vaut bien le détour.

L'imagination n'a pas de limite... le rire est aussi inépuisable, tant qu'il est sollicité, volontairement ou non. Surtout, il apaise et fait renaître.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




L'Art du Rire. Empty
MessageSujet: Re: L'Art du Rire.   L'Art du Rire. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Art du Rire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires d'en rire.....
» Voulez vous rire ? Soldes "fracassées" dans ma région de zut
» rire de bjuna
» L'éclat de rire du matin, bon !
» Le démon du rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Théatre-
Sauter vers: