Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Président du pouvoir d'achat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Président du pouvoir d'achat ?   Mar 10 Aoû 2010 - 6:32

Citation :
La taxe d'habitation pourrait augmenter de 200 euros


Plusieurs millions de ménages, notamment les plus modestes et ceux habitants des communes les plus pauvres pourraient être touchés en 2011.

La feuille d'imposition de certains ménages risque de s'alourdir en 2011. Selon une information révélée par Localtis le site d'information de la Caisse des dépôts (le banquier de l'Etat) et publiée ce lundi dans La Tribune, la suppression de la taxe professionnelle pourrait entraîner une hausse de la taxe d'habitation.

Plus de 3,6 millions de Français pourraient ainsi devoir débourser jusqu'à200 euros supplémentaires. Une augmentation qui interviendrait sans que les communes votent la moindre hausse des taux d'imposition. Elle tiendrait simplement à la nouvelle organisation des finances locales.

Délibérations nécessaires

La loi de Finances pour 2010 prévoit en effet le transfert de la part de la taxe d'habitation auparavant versée aux départements soit 5,5 milliards d'euros vers les communautés de communes et les communes non regroupées pour compenser la perte des revenus de la taxe professionnelle. Si pour les communes qui percevaient déjà une partie de la taxe d'habitation cette évolution aura peu d'impact, il en va autrement pour les intercommunalités qui jusqu'à présent ne collectaient de taxes qu'auprès des entreprises.

Des discussions doivent être ouvertes pour mettre en place les modalités de la collecte, mais aussi des abattements liés la plupart du temps aux revenus et à la composition des ménages. En théorie, ces questions doivent être tranchées d'ici le 1er octobre prochain mais les associations d'élus considèrent que le délai est bien trop court. Selon l'Association des maires de France , la plupart des édiles ne sont mêmes pas au courant de la nécessité de prendre de telles mesures. Or faute de délibérations spécifiques, le montant des abattements s'alignera sur ceux en vigueur dans les communes, et qui sont moins avantageux que ceux des départements pour les ménages.

Ménages modestes visés

Le montant de la taxe d'habitation de certains contribuables devrait donc augmenter. Et les ménages les moins aisés qui bénéficient habituellement des abattements, vont être les plus touchés. Tout comme les habitants des communes pauvres peu enclines à accorder des abattements importants.

En réponse à une requête des sénateurs, le ministère de l'Economie a publié une estimation de l'impact du transfert de la taxe d'habitation départementale. Si aucune délibération n'aboutit d'ici le 1er octobre, «plus de 3,6 millions de foyers verront leur impôt progresser : 3,5 millions paieront entre 1 et 50 euros de plus, et 170.000 paieront entre 50 et 200 euros supplémentaires», précise Localtis. A contrario, la taxe d'habitation baisserait pour 3,6 millions de foyers résidant dans des communes qui instaureraient une politique d'abattement plus favorable que celle du département.

Pour éviter ces effets pervers, les maires de France ont demandé à Bercy de leur accorder un délai supplémentaire, jusqu'au 31 décembre, pour discuter des abattements. Selon la Tribune, le ministère de l'Economie pourrait accorder un report au 1er novembre 2010.

source:http://www.lefigaro.fr/impots/2010/08/09/05003-20100809ARTFIG00275-la-taxe-d-habitation-pourrait-augmenter-de-200-euros.php


Et c'est le Figaro qui le dit.... AngeR

Quand je pense que Sarko nous disait qu'il serait le Président du pouvoir d'achat.... AngeR

Citation :


Pouvoir d'achat
Depuis des années, on vous dit que votre pouvoir d’achat augmente. C’est faux. Avec l’euro qui a fait augmenter les prix, les 35 heures qui ont gelé les salaires, le coût du logement qui a explosé et nos impôts qui sont parmi les plus élevés au monde, le pouvoir d’achat baisse en France. Mais ceux qui vous promettent que nous aurons plus de pouvoir d’achat en travaillant moins, et en ne changeant rien, ne vous disent pas la vérité non plus. Je veux être le Président du pouvoir d’achat. Pour cela, je permettrai d’abord à ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus de le faire, dans le secteur privé comme dans le secteur public. Les heures supplémentaires seront toutes payées au moins 25 % de plus que les heures normales, et elles seront exonérées de toute charge sociale et de tout impôt. En travaillant quatre heures de plus par semaine, un salarié rémunéré au Smic gagnera immédiatement 165 euros net de plus par mois. Les salaires sont trop bas dans notre pays. Je demanderai aux entreprises de faire un effort sur les salaires car l’État fait lui-même un effort sur les allégements de charges. Dès le mois de juin, je réunirai une conférence avec les partenaires sociaux afin que l’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes soit totale d’ici 2010. Les femmes subissent plus que les hommes les salaires trop bas, le travail précaire, le sous-emploi, l’absence de formation. Je n’augmenterai pas les impôts, mais au contraire ferai tout pour les baisser. Je ne vois pas quelle gloire on peut tirer du fait que nos impôts sont quatre points plus élevés que la moyenne de l’Union européenne à 15. Je comprends la forte inquiétude des personnes âgées qui, depuis dix ans, subissent une véritable érosion de leur pouvoir d’achat sous l’effet de la pression fiscale. C’est pour cela que je suis autant soucieux de réduire les impôts. J’augmenterai de 25 % le minimum vieillesse, je revaloriserai les petites retraites et les pensions de réversion pour que ces retraités vivent mieux. Ces mesures seront financées grâce aux économies que j’obtiendrai en réformant les régimes spéciaux de retraite. Je veux mener des politiques sociales ambitieuses, lutter contre la pauvreté, notamment celle des enfants, investir dans les équipements et les services publics. Mais tout cela ne sera possible que si, d’abord, nous créons plus de richesses marchandes. Voilà pourquoi je veux vous dire la vérité: nous devons collectivement enrichir notre économie et travailler davantage.

source:http://archives.u-m-p.org/propositions/index.php?id=05_pouvoir_d_achat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Président du pouvoir d'achat ?   Mar 10 Aoû 2010 - 9:33

Revenir en haut Aller en bas
gérard hocquet

avatar

Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Président du pouvoir d'achat ?   Mar 10 Aoû 2010 - 23:26

De temps en temps, je regarde la chaîne parlementaire et l'autre jour, j'ai suivi le rapport d'Attali suite au travail d'une commission de prospective économique et financière pour les années à venir.
Si nous ne voulons pas laisser que des dettes à nos enfants et si nous voulons baisser notre taux de déficit pour le ramener à la règle européenne des trois pour cent, il nous faudra, pourvu que la croissance du PIB revienne, ce qui n'est pas gagné, non seulement faire des économies drastiques sur le budget de l'Etat, mais augmenter les recettes de celui-ci d'au moins trente milliards d'euros pendant 7 à 8 années.
Autant dire que le pouvoir d'achat n'est pas prêt d'augmenter. Car ces recettes, ils n'iront pas les chercher chez les spéculateurs, ni chez les banquiers, ni auprès des entreprises:
une semaine après cette émission, ils annonçaient la suppression du cumul entre l'APL(allocation personnalisée logement) et la demie part pour la déclaration des revenus...la fin du crédit d'impôt pour les intérêts d'emprunts immobiliers, l'augmentation importante des tarifs EDF...et la liste n'est pas close. Elle s'adressera essentiellement à vous, à moi, ceux qui ont eu ou ont le "privilège" de travailler. Sans compter qu'on ne va pas moins pénaliser ces tireurs au flanc qui refusent du travail qui n'existe pas.

Ce pouvoir en place n'a ni état d'âme, ni conviction, ni idéologie. Il ne fait que servir l'intérêt d'une classe qui l'a porté au gouvernement. Et tout ce qui est bon pour rester en place et continuer à servir cette classe est le bienvenu, qu'il s'agisse de la répartition injuste des richesses ou du doigt pointé sur les étrangers devenant "indignes" d'être français ( une étude montre qu'au niveau européen les extrêmismes nationalistes montent et c'est autant de voix qu'il faut flatter pour se maintenir au pouvoir).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Président du pouvoir d'achat ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Président du pouvoir d'achat ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pouvoir d'achat à kinshasa
» Pouvoir d'achat en baisse
» Pouvoir d'achat d'un Denier argent Octave
» Le pouvoir d'achat chinois dans l'antiquité
» Voici le système monétaire romain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: