Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 George Orwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: George Orwell    Mar 17 Aoû 2010 - 12:47

Parce que certains sujets m'interpellent, je viens donner mon avis sur le romans SF de George Orwell - 1984.


C'est tout simplement l'Oeuvre Politique par excellence et ça restera LE second livre du XXe siècle pour ce qui me concerne.

J'ai aimé l'intensité imaginaire déployée au travers de ce système politique extrême - et coup d'chapeau ! -, car il en ressort quelque chose de très réaliste.
Nous sommes rapidement plongés dans ce monde totalitaire - on s'y croirait - pendant ma lecture, j'ai même pensé à Hitler. On perçoit très rapidement une dictature mais avec une puissance effroyable. Il découle de cette ouvrage une force morale soutenue, éloquente, non aveuglante - une violence psychique et physique - un conditionnement intense.
J'ai vu beaucoup plus de choses par l'interrogation de phrases magnifiques - portant à réfléchir.
Tout au long de cet ouvrage, l'humain est mis à rude épreuve - il est question d'existence et d'en faire croire l'inexistence de l'individu - par voix de conséquence l'existence est mise en doute constamment - le ressenti est bridé - l'amour est bannie - la sexualité répugnante - sale - mauvaise - toutes les émotions semblent être censurées. Je parlerai de dématérialisation de l'humain - doute du passé - doute du futur - où les personnages vivent sur l'instant présent sans vraiment être présents au travers d'une guerre dont la réalité semble confuse.
Il y a là, par transparence évidente, un joli fil conducteur guidant le fond de l'homme comme l'on guiderait une marionnette à s'exécuter comme il est VOULU.

Mais le plus beau dans ce roman de George Orwell - c'est l'amour - car l'amour est omniprésent et ce jusqu'à la fin - Winston a osé aimé dans ce monde - mais la chute fait mal - mais n'est-ce pas là, le Maître Totalitaire par transcendance faisant que Winston lui voue ce qui lui reste : l'Amour !


Aparté : Orwell n'était pas un visionnaire - il s'est servi de son imagination pour faire passer un message dans ce roman de science fiction. Ce qui tend à la réalité. Car c'est vraiment le monde dans lequel nous allons...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: George Orwell    Mar 17 Aoû 2010 - 12:55

Froid dans le dos. Il est terrible de voir que nous allons droit dans le mur, et de constater que cela ne ralentit pas le moins du monde notre marche vers la destruction de l'être. Est-ce l'âge ? Je me surprends souvent en état de tristesse, d'écœurement, d'interrogations, de désolation...

La description que tu fais de cette œuvre est non moins terrifiante. Une sorte de miroir de notre actuelle société, sur glace à peine déformante, histoire de mettre en exergue ce dans quoi nous semblons être englués jusqu'au cou...

Ça doit ébranler, une lecture de ce cru...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Mar 17 Aoû 2010 - 13:04

Romane a écrit:

Ça doit ébranler, une lecture de ce cru...

C'est un ouvrage très dur, il en ressort d'étranges sensations - où l'humain n'est rien d'autre qu'un pantin - qu'un animal et je pourrais même dire : rien ( à défaut de dire un déchet).
Mais si l'on garde l'esprit vif, le regard acéré - si l'on est lucide sur la réalité du monde qui nous entoure - alors, je peux d'ores et déjà dire que rien dans cet ouvrage n'est surprenant. Nous sommes déjà tant conditionnés par tous les messages que l'on rencontre autour de nous, que cela soit par les médias ou autres écritures.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: George Orwell    Mar 17 Aoû 2010 - 13:17

La sensation du conditionnement est effectivement très puissante, et mise en exergue par exemple le point de vue de Jayshree lorsqu'elle vient en France. Pour cette raison notamment j'aime assez les regards extérieurs, "purs" de tout conditionnement. Ils soulignent d'un trait sûr des détails qui ne nous sautent même plus aux yeux.

Car ces détails forment un tout, notre mode de vie, de pensée, d'être... nous sommes modelés à un point que nous n'imaginons pas. Pour cette raison aussi, j'aime assez être bousculée, poussée à la créativité (y compris celle du regard), même si c'est dérangeant. Je remarque que tout ce qui bouscule met mal à l'aise. Forcément, ça révèle tant. Il n'est pas confortable de se dire qu'il faut défricher, essayer de penser autrement, de ressentir autrement. Un peu comme si nous découvrions une autre personne en soi, totalement inconnue, avec laquelle il faut encore défricher (et quel boulot !) pour continuer à se déformater.

Hein... le formatage... si ça te rappelle quelque chose. Il est tellement partout, jusque dans l'art... je crois qu'il n'y a rien de plus difficile que de transgresser...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: George Orwell    Mar 17 Aoû 2010 - 15:47

Revenu du communisme Orwell, qui a suivi la guerre d'Espagne (il était journaliste) a écrit 1984 et Animal's Farm pour dénoncer les excés de la stalinisation. 1984 peut s'appliquer à tous les totalitarismes, et malheureusement nous marchons allégrement vers (ou déjà dans) une mise au pas de la pensée "dérangeante", une uniformisation et une révision de l'Histoire. Chaque fois que je suis confrontée à une manipulation de l'Histoire, je pense à 1984...
Revenu de tout Orwell s'est suicidé...

Il ya longtemps que j'ai lu 1984, et je n'ai jamais eu le courage de le relire tant c'est glaçant et que la société qu'il décrit est potentiellement possible, elle existe déjà sous des formes plus ou moins larvées dans certains pays, ce qui se passe en France avec la volonté d'étouffer les affaires touchant des membres du gouvernement et le détournement de la colère (légitime) du peuple sur les "étrangers" en relève aussi.
Moi qui ai le plus grand respect pour les livres, j'ai fait à la fin de la lecture de 1984 une chose impensable: j'ai balancé le livre à l'autre bout de la pièce tant la fin avec cette phrase monstrueuse: "Il aimait Big Brother" m'a mise en rage, j'en pleurais...

Auto pub, dans ma Spirale, ce texte qui date déjà un peu: Demain 1984
http://liensutiles.forumactif.com/vos-recueils-de-poesie-f135/poesies-de-tryskel-deroulement-d-une-spirale-triple-t13455-105.htm
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 0:26

Trys a très bien résumé l'affaire, et exprimé aussi mon sentiment.
J'ai lu "1984" il y a fort longtemps, et "Animal farm" aussi, d'où est tiré cette phrase homérique : "tout les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que les autres"...
Ce sont des livres essentiels, mais effectivement glaçants. Je ne les ai pas relus.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 0:43

Ben...on y est....
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 10:41

Citation :
j'ai balancé le livre à l'autre bout de la pièce tant la fin avec cette phrase monstrueuse: "Il aimait Big Brother" m'a mise en rage, j'en pleurais...

Merci d'avoir complété, ça résume en effet très bien. Quant à cette phrase, et pour y répondre, je n'ai pas balancé le livre - je l'ai juste laissé glisser entre mes doigts et j'ai aussi beaucoup pleuré...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 10:43

Faut-il le lire ? (ma question est sérieuse)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 10:57

Comme dirait Lucaerne ;

Après ça, je regarde mon ordinateur d'un autre oeil...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 11:17

Romane a écrit:
Faut-il le lire ? (ma question est sérieuse)

Oui - même si tu as conscience du monde - OUI, c'est un livre à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 14:33

Oui, Ro, c'est un livre à lire.
Comme (parce qu'on marche aussi vers ça avec les "progrès" de la génétique) Le Meilleur des Mondes d'Aldous Huxley. Pour moi ces deux livres sont complémentaires parce qu'ils dénoncent les dérives de nos sociétés, parce qu'ils sont hélas prémonitoires...

Parce qu'avec tout ce qui se passe dans le monde d'aujourd'hui la personne humaine ne compte plus, les animaux plus égaux que les autres qui l'ont instauré et en profitent privilégient un SYSTEME dont l'étau se resserre de plus en plus.
Ca peut se résumer par "Défense de penser", ou pour la France "Travail/ Famille/ Patrie" même si du travail y'en a de moins en moins, de plus en plus précaire et de moins en moins bien payé.

Ce qui était de la fiction devient réalité... Et si la fiction est glaçante, la réalité est au sens etymologique épouvantable.
On ne peut pas regarder ça arriver les bras croisés!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 15:06

J'ai lu Le Meilleur des Mondes il y a des siècles. Trop tôt sans doute, parce qu'inexpérimentée et immature. Je ne m'y replongerai pas aujourd'hui parce qu'il m'a laissé un mauvais souvenir de lecture, mais alors je puis biaiser en choisissant plutôt 1984, qui n'a encore laissé aucune trace en mémoire, ni négative, ni positive. Bon. A ne pas lire quand on a le moral en berne, si j'ai bien compris.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 18 Aoû 2010 - 22:49

A lire, oui.
Mais pas pour soigner sa dépression, tu l'auras remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Jeu 19 Aoû 2010 - 12:01

Tryskel a écrit:
Oui, Ro, c'est un livre à lire.
Comme (parce qu'on marche aussi vers ça avec les "progrès" de la génétique) Le Meilleur des Mondes d'Aldous Huxley.

Ahhh ! Je l'ai à la maison - on m'a conseillé de le lire - mais après ces deux premiers : 1984 - et Un bonheur insoutenable d'Ira Levin (un monde gouverné par des ordinateurs où les hommes sont - à l'aide de traitement hormonal - uniformisés.) - en ce moment, je ne lis pas - je devais...
Enfin quand je dis que je ne lis pas - si je lis - mais pas mon bouquin. Mais je vais m'y remettre.

Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: George Orwell    Jeu 19 Aoû 2010 - 22:29

JoK a écrit:
Comme dirait Lucaerne ;

Après ça, je regarde mon ordinateur d'un autre oeil...
J'ai dis ça moi ? Eh ben j'aurais dû m'écouter !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
HélèneB

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 39
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: George Orwell    Mer 29 Sep 2010 - 8:45

J'ai lu 1984 quand j'étais ado.
Je me souviens essentiellement de l'impression oppressante d'être toujours surveillé, dans ce livre ; que les personnages n'avaient aucune liberté.
Et moi aussi ça m'a fait penser à Hitler.
J'ai oublié, par contre, quelle a été ma réaction en arrivant à la fin de l'histoire... En tout cas, je n'ai pas jeté le livre.

Je pense que c'est un livre à lire. Je ne l'ai pas dans ma bibliothèque (je l'avais emprunté, celui-ci), et je me dis que ce serait une lecture enrichissante pour les enfants de mon mari, qui sont ados.
Mais le souci, c'est que le premier est à fond dans la fantasy, et la seconde ne lit jamais...
J'espère avoir plus de chance avec mes enfants...
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagesdecrits.over-blog.com/
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Orwell 1984   Mar 30 Aoû 2011 - 1:26

Bizarrement j'ai eu cet après-midi une conversation à propos de 1984 d'Orwell avec une femme de ma génération, c'est-à-dire quinquagénaire. Nous avions tous deux lu le livre avant 1984 et avons convenu qu'il offrait actuellement une meilleure grille de lecture de notre société qu'il y a trente ans. La guerre froide n'avait pas encore touché de plein fouet cet auteur, officier anglais en Birmanie durant la dernière guerre et mort prématurément de tuberculose. Il n'a pas connu ce qui nous a radicalement rapproché du débat de 1984, de manière maintenant transparente, à savoir le déclenchement de la guerre contre la terrorisme, avec ses entorses aux libertés démocratiques et individuelles, et aux séances de haine [cf. texte] contre l'ennemi identifié, récemment Ben Laden, dans une logique manichéiste très collective et primaire, voire primale. Je ne crois pas que les seuls moyens de flicage par la communication informatisée soient primordiaux, dans le message qu'il continue à nous délivrer, mais plutôt cette dérive qui consiste dans la recherche perpétuelle de nouveaux ennemis à conspuer, afin de tenter de raffermir les liens d'une société occidentale qui se trouve en voie de délitement. Nous avons convenu que ce livre était plus que jamais à conseiller, car il met en évidence des mécanismes et des processus qui méritent d'être médités à ce point de l'évolution des sociétés occidentales. Il n'y a bien sûr pas de réponse simple aux problématiques qui se font écho dans le livre et dans ce que nous servent les bulletins d'actualités en général sous-commentées et décontextualisées - mais pour autant, il nous a semblé que cela, même dans la confusion, valait la peine d'être retenu comme une variable de notre contemplation active [si possible] des linéaments possibles d'une évolution vers un monde un peu plus vivable. En disant cela, nous évitons autant que possible les écueils des utopies et des avenirs radieux, des meilleurs des mondes, et restons dans une position d'attente active, et aussi lucide que possible.

A propos d'Ira Levin, très bon auteur américain des années 1970, je me souviens en particulier de The Stepford Wives, qui décrivait la transformation insensible des clientes d'un supermarché local en robots inaccessibles. Effectivement, les deux sujets ne sont pas sans résonances.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: George Orwell    

Revenir en haut Aller en bas
 
George Orwell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1984 - George Orwell
» 1984 de George Orwell
» 1984, de George Orwell
» George Orwell
» George ORWELL (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: