Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Savoir de quoi on parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Savoir de quoi on parle...   Mar 31 Aoû 2010 - 17:20

Je ne sais pas si ce sont les derniers jours qui m'ont secoué au point de me rendre encore plus pessimiste et atrabilaire qu'avant, ou s'il s'agit de l'accumulation des faits dans le grand n'importe quoi ambiant (n'ai-je pas entendu quelqu'un hier soir se proclamer "Français français" ?) mais je me demande s'il ne faudrait pas que chacun commence à balayer devant sa bouche (plus encore que devant sa porte).

Je suis frappé par l'impossibilité d'échanger aujourd'hui quoi que ce soit de construit dans une discussion simplement parce que personne ne met exactement la même chose derrière les mots. Il fut un temps me semble-t-il où il y avait des spécialistes et des béotiens. les premiers parlaient, les autres en prenaient de la graine et, pourquoi pas, un jour, se muaient en spécialistes après avoir beaucoup écouté et questionné. Or, aujourd'hui, tout le monde croit tout savoir sur tout et se trouve habilité (et encouragé par les médias) à dire ce qu'il pense. Ce n'est pas qu'il soit interdit ou condamnable de livrer le fond de sa pensée, mais il serait quand même souhaitable que toutes les paroles ne se valent pas sans quoi plus rien ne sera possible. Un historien apprend très vite qu'il y a des sources fiables et d'autres qui le sont moins (mais non, Max, je ne disais pas ça pour toi...)

La proximité de la rentrée scolaire a multiplié les occasions pour moi de me demander si je ne rêvais pas à l'écoute de la radio. A 13 heures, sur RTL, une journaliste interrogeant un proviseur ("de lycée"... oui, ils le précisent toujours comme s'il y en avait à l'école élémentaire ou en collège) lui demande s'il pense qu'il y a un risque qu'on lâche de nouveaux profs face à des élèves alors qu'ils n'ont jusque là eu que des cours de pédagogie. La pauvre ignorait visiblement (alors que c'était le coeur du problème) que ces jeunes profs n'auront même pas eu ça. Pour elle l'idée de "pédagogie" ou, pour ne pas faire pompeux, de façon de tenir une classe en enseignant correctement, cela ne correspond à rien de concret, qu'elle puisse comprendre et imaginer. Mais elle en parle quand même !... Et avec la force que donne un micro qui porte pour des millions de personnes. Donc ? Qu'en conclure sur les interventions de la même personne lorsqu'elle parle d'un conflit à l'autre bout du monde ou de la situation économique du Brésil ? Source fiable ?...

On me dira que l'exemple vient d'en haut puisque l'insaisissable Luc C., ancien de l'Oréal et visiblement pas de l'école communale, en a sorti une bien bonne dimanche soir... reprise évidemment partout en moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf. Il faut que les élèves se lèvent quand le professeur entre dans la classe !... Et il voudrait que cela soit, dans la mesure du possible, inscrit dans le règlement intérieur. Avant ou après l'article qui précise que les élèves n'ont pas le droit d'entrer en classe sans qu'un professeur y soit déjà ? Alors, à moins d'imaginer qu'une fois que le professeur est dans la classe et que tous les élèves sont entrés, il ressort pour que les élèves se lèvent...

On n'a pas beaucoup le temps de discuter avec le personnel hospitalier mais les quelques débuts de conversation que j'ai pu avoir montrent qu'ils sont étonnés quand un patient souhaite entendre ce que, eux, qui sont au coeur des problèmes et des difficultés, ont à dire concrètement. Preuve que plus tout le monde parle, moins ce sont ceux qui savent qu'on écoute.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Savoir de quoi on parle...   Mar 31 Aoû 2010 - 17:56

A propos de la source des informations, je songe notamment aux articles qui circulent de forums en forums, j'aime chercher le même article à même sa source, pour déjà filtrer les sites fantaisistes.
Ensuite, côté médias on n'est pas non plus bien sûrs que l'info soit de première qualité, non dénaturée pour quelque raison obscure en vue d'orienter les téléspectateurs ou les auditeurs, ou enfin, les lecteurs.
Enfin, les incohérences de bonne foi pullulent, comme celle dont tu parles au-dessus, menant tout droit soit à la confusion, soit à une truculente scène de théâtre, et en tout cas à l'impasse.
Se frayer un chemin dans tout ce fourbi n'est pas évident, il est si facile de déraper, consciemment ou pas.

Quant aux propos tenus par les uns et les autres, bien sûr que le tout et n'importe quoi pèse son côté pénible. Mais je suis assez tiraillée parce que tout de même, on ne nous a pas encore cousu la bouche. Alors évidemment, l'idéal serait de pouvoir dire des choses en connaissance de cause, mais alors retour à la case départ : les sources sont-elles fiables. Et lorsqu'elles le sont, le regard embrasse-t-il un ensemble, ou pointe-t-il un détail de cet ensemble, ce qui n'est pas du tout la même chose. On compose chacun avec notre degré de savoir, et les émotions que suscitent les infos plus ou moins fiables, mais aussi on ne peut empêcher le bouche à oreille, une espèce de sauce fourre-tout de laquelle il faut trier et extirper le juste et le faux. Pas facile non plus.

Je crois qu'Internet propose des sites fiables, ceux par exemple de tel Avocat, de tel journaliste, de tel auteur. On peut aussi se balader sur les sites politiques (les officiels) histoire de voir à quoi ressemblent les discours écrits noir sur blanc.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
 
Savoir de quoi on parle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je veux savoir c quoi mon MEP stp aide moi
» je voudrais savoir par quoi peut on remplacer le depron et le balsa avec le polyesterne pour les avions ?
» C'est quoi la géographie ?
» White Collar
» [Élisa T.] Des fleurs sur la neige tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: