Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean-Pierre Siméon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Jean-Pierre Siméon   Sam 25 Sep 2010 - 21:09

Jean-Pierre Siméon

Poète et dramaturge français, entre autres il est directeur artistique du Printemps des Poètes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Siméon

Le testament de Vanda



Une femme de l'Est raconte à son bébé comment elle s'est perdue dans le présent d'une grande ville de l'Ouest. Elle nous place en témoins, peut-être à charge, de cette histoire qui comme l'indique l'auteur, est celle de tous ces hommes sans patrie, sans papiers, sans logis, sans droits, sans avenir, ce peuple d'ombres effarées dont nos sociétés ne savent que faire.

Soit une histoire banale de notre temps : une femme avec son bébé dans un Centre de rétention. Elle a tout traversé : la guerre, l’amour perdu, le viol, les frontières interdites, l’errance, la misère, le rejet. Elle ne peut plus rien, ni le pas en arrière ni le pas en avant. Elle a décidé d’en finir puisqu’elle n’a plus lieu d’être. Son legs à l’enfant : sa disparition, l’absence définitive qui est effacement de trop de douleurs, d’humiliations, de trop de mémoire.

Je n'ai pas lu ce texte, je l'ai entendu. Délivré de la bouche à l'oreille par la compagnie Ecrire un Mouvement.
Des mots crus, âpres, tendres, suppliants, des mots d'horreur et de bienveillance, des mots de blessures et pire, des mots d'adieu chuchotés, criés, vomis, tremblant dans l'impasse de l'impossible vivre après tant de souffrances, vous savez, la guerre et ces atrocités, lorsqu'il ne vous reste plus que l'ombre des murs dans la chair...

A la fin du dernier mot, je suis sortie pleurer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Sam 25 Sep 2010 - 22:03

Le texte est fort, l'interprétation en fut magistrale.

Comment mettre en mots la réalité. Ces êtres broyés, torturés, violés, déracinés de leur terre, entrent dans l'errance la plus terrifiante. A quoi peuvent-ils se raccrocher. Quelles espérances peuvent ils formuler. Que sont devenus leurs souvenirs, le visage de leurs parents, de leurs voisins, les ruelles de leur village, les bruits de la vie là-bas...

Personne ne peut imaginer le quart du dixième de ce qu'ils ont vécu, de ce qu'ils continuent à vivre. Le cauchemar en boucle, s'il est dit qu'il déleste de poids, n'aura jamais assez d'un temps de vie pour délester de tous les poids de la réalité d'hier et d'aujourd'hui.

Les mots sont bien petits, pour le dire.

On pourrait penser que l'auteur s'est lâché, qu'il a exploré loin profondément et c'est vrai qu'il l'a fait. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de me dire qu'il n'y aura jamais assez de mots pour le dire. Pourtant, il ne faut pas pour autant renoncer. Chaque mot, si petit soit-il, témoigne de l'histoire de l'humanité...

Je rejoins la conférence sur Valère Novarina ici : http://liensutiles.forumactif.com/theatre-f82/anselm-kiefer-autour-de-l-acte-inconnu-de-valere-novarina-t19815.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Dim 26 Sep 2010 - 2:31

Une voix, un fil, une oreille. Le récit bouleversant de cette mère qui parle à son bébé. Tu dors, Belette ? oui, Belette dort, mais elle entend la voix de sa mère comme je l'entends dans mes oreilles, jusqu'à l'oubli des gens alentours, jusqu'à l'oubli du brouhaha plus loin, là où ceux qui n'écoutent pas ne savent pas qu'ils ont raté le billet pour l'enfer...

Elle dit, la mère, elle dit l'arbre et le vent, le vent qui mange tout, même Yvan pendu au bout de la corde, la corde au bout de la branche, parce que la guerre là-bas, loin pas si loin, dans l'un des pays Balkans. Yvan qu'elle aimait et qui l'aimait, de cet amour comme un conte au milieu des déchirures humaines, comme un conte achevé au bout de la branche, au bout de la corde et le vent, le vent qui mange tout...

Elle dit qu'ils étaient trois, un gros, un sec, un chauve. Et ce qu'ils lui ont fait dans la grange qui sentait le mouillé et le froid, avec leurs yeux, leurs mains et tout le reste, et le cauchemar revient en boucle, le gros, le sec, le chauve, leurs yeux, leurs mains et tout le reste...

Elle dit qu'il y a pire que la main qui s'en va sous la jupe pour fouiller, elle dit qu'il y a les yeux qui regardent ses yeux, qui trouent ses yeux, et qu'en une seconde on peut mourir d'un regard qui vous regarde comme ça... et les questions et les ordres, dans la brutalité et la menace : donne ton nom ! Tu viens d'où ? T'as des papiers ? Et tu l'as fait avec qui, ce gosse ? Elle dit qu'elle n'a rien dit. Qu'elle a juste craché à la gueule du type bien propret dans son uniforme fraîchement repassé par sa mère... sa mère qui vit encore, elle... quand il l'a traitée de sale pute...

Elle dit qu'elle apprend à mendier, qu'elle apprend à ses mains comment se tendre pour mendier parce qu'il faut manger, sur cette terre qui n'est pas la sienne maintenant ici. Elle dit que la vieille qui est passée sans la regarder, c'était pire que si elle l'avait vue mendier, parce qu'elle n'existe pas dans les yeux de la vieille.

Elle dit qu'elle ne chante plus jamais, depuis que sa terre a saigné. Elle dit qu'elle a chanté une fois, devant eux, mais que ce n'était pas de la joie, hein, parce qu'on ne chante pas toujours pour la joie, on chante des fois pour refuser, pour se donner le courage, par fierté, par provocation, par plus rien à perdre, et que quand on n'a rien à laisser à son enfant, c'est encore le plus beau des cadeaux, le plus vrai. Elle dit qu'elle ne chante plus, qu'elle n'arrivera pas à lui chanter cette chansonnette parce qu'elle est trop douce, trop paisible, après tout ce sang et ces larmes là-bas...

Elle dit qu'Yvan était beau, et que le vent mangeait leurs baisers mais qu'il ne les tuait pas, elle dit que l'amour était bon et que plus jamais...

Elle dit qu'elle ne retournera plus jamais là-bas, qu'elle n'a plus de destination, elle dit à quoi bon quand il ne reste plus rien, ni même les souvenirs jolis trop torturés par ceux d'après, les sanglants...

Elle dit : Belette, ne quitte jamais tes chaussures. Il faut dormir avec tes chaussures. Te laver avec tes chaussures. Manger avec tes chaussures. Toujours garder tes chaussures. Pour partir, pour fuir, pour l'ailleurs, pour toujours. Garder tes chaussures.

Elle dit que sa mère n'a pas pleuré quand ils ont trouvé Yvan au bout de la corde, au bout de la branche. Qu'elle avait épuisé toutes ses larmes, celles qu'on a en réserve en naissant, pas une de plus pas une de moins, parce qu'on avait tué son mari, violé sa fille, torturé ses frères, alors elle n'a pas pleuré, elle est resté serrée dans sa robe noire par dessous son tablier noir. Et Belette, si un jour tu rencontres une vieille femme qui ne te sourit pas quand tu lui souris, une vieille femme en robe et en tablier noir, il faut lui parler, lui parler, lui parler, et l'aimer, l'aimer plus fort encore...

Elle dit qu'elle n'ira pas plus loin. Elle dit : Belette, tu n'es pas née de mon amour, non. Tu es née du gros, du sec et du chauve. Elle dit qu'il n'y a plus d'amour, jamais, pour elle puisque le vent a mangé Yvan au bout de la corde au bout de la branche.

Elle dit : garde tes chaussures toujours, Belette...

Et puis elle ne parle plus.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Lun 4 Oct 2010 - 14:30

Le petit recueil m'est parvenu ce matin. 41 pages, noircies d'un texte dont les mots sont hachés par des retours à la ligne, chaotiques, à l'image du propos. La lecture de certains passages pris au hasard ramène à l'écoute du texte l'autre jour, et si l'on commence par le début, il y a de fortes chances pour ne plus pouvoir lâcher jusqu'à la fin. Dès les premiers mots, on est pris dans une sorte de machine à broyer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Jean-Pierre Siméon - Le Testament de Vanda   Ven 23 Sep 2011 - 11:47

C'est quand même pas tous les jours qu'on se fait réveiller par un auteur. Ce matin, quand j'ai décroché le téléphone et que Jean-Pierre Siméon s'est présenté à l'autre bout du fil, je dois dire que je suis radicalement passée du somnambulisme au plein réveil.

Depuis quelque temps, je me suis attachée à la remise en forme du Testament de Vanda, dans le but d'en faire quelque chose sur scène. Il fallait donc situer la ponctuation, construire les phrases, faire les paragraphes. Ce boulot effectué (assez facilement grâce à plusieurs lectures du recueil durant ces derniers mois, le soir dans mon lit) devient donc sans qu'un seul mot soit changé, un texte lisible pour la scène.

J'ai contacté son éditeur il y a deux jours, immédiatement reçu une réponse m'informant de ce que ma demande était acheminée vers Siméon, et ce matin... retour à la case premier paragraphe.

Nous avons donc conversé un moment. Il m'a bien sûr posé des questions sur mon projet scénique (que je ne dirai pas ici). Je lui ai raconté dans quelles conditions j'ai rencontré son écriture, il était aussi intéressé de savoir comment j'avais perçu l'interprétation de la troupe de Pau. On a causé auteurs, région, et même j'apprends qu'il est déjà venu faire des lectures à la Luna Negra puisqu'il connaît Bayonne. Et puis nous avons parlé d'autres choses aussi, mais ça j'peux pas vous le dire.

Toujours est-il qu'il m'a donné son accord et que je n'ai plus qu'à contacter la SACD.

Après quoi, je me mets au boulot, parce que cette fois, c'est moi qui serai sur scène avec trois autres personnes, et en attendant la sortie du spectacle nous nous sommes échangé nos adresses mails.

Elle est pas belle, la vie ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Ven 23 Sep 2011 - 12:40

Toi sur scène...;Voilà une nouvelle qu'elle est bonne.... baiserbouche
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Ven 23 Sep 2011 - 12:59

Vilain a écrit:
Toi sur scène...;Voilà une nouvelle qu'elle est bonne....

Oui. J'ai très envie, tu sais bien. Wink Il est bon de passer de l'autre côté de la barrière, des fois. Mais ça aussi tu le sais. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Ven 23 Sep 2011 - 23:15

Coooooooooooooooooool, je suis très curieuse du coup sur cet auteur et sur ce texte ! Mais ce serait encore mieux si je pouvais voir ce que ça donne. Vivement la tournée mondiale...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Sam 24 Sep 2011 - 1:06

Toi qui fais partie des grands lecteurs, tu devrais absolument connaître les ouvrages de Siméon. Je compte m'attaquer à d'autres titres de lui, dans le courant de l'année.

Peut-être tu ne pourras pas voir le spectacle que je vais monter autour du Testament de Vanda. Par contre, tu pourras probablement l'entendre, car je compte travailler le texte en solo, armée d'un casque et d'un micro. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   Sam 24 Sep 2011 - 23:02

Encore plus cool !
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Pierre Siméon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Pierre Siméon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poème "Le Présent" écrit par Jean-Pierre Siméon, de la part de Josiane
» [Siméon, Jean-Pierre] Ceci est un poème qui guérit les poissons
» Jean-Pierre SIMEON (1950)
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» [Cabanes, Jean-Pierre] Ciao Bella

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: