Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean-Claude Carrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Jean-Claude Carrière   Jeu 30 Sep 2010 - 0:30

Jean-Claude Carrière



Citation :
Jean-Claude Carrière est un conteur (tel qu'il se définit lui-même), écrivain, scénariste, parolier, metteur en scène, occasionnellement acteur, français né le 17 septembre 1931 à Colombières-sur-Orb dans l'Hérault.

Né dans une famille de viticulteurs à Colombières-sur-Orb, Jean-Claude Carrière est un ancien élève du lycée Lakanal et de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, à Lyon. Après une licence de Lettres et une maîtrise d'histoire, il abandonne rapidement sa vocation d'historien pour le dessin et l'écriture [1].

Il publie en 1957 son premier roman, Lézard et rencontre Pierre Étaix[1] chez Jacques Tati avec qui il cosigne des courts et des longs métrages. Sa collaboration avec Buñuel durera dix-neuf ans jusqu'à la mort du grand réalisateur. Parallèlement, il poursuit sa carrière de dramaturge et adaptateur en particulier avec André Barsacq, Jean-Louis Barrault et Peter Brook. Il travaille aussi régulièrement avec le réalisateur tchèque Miloš Forman.

Parmi les nombreux scénarios[1] écrits par Jean-Claude Carrière, notons Le Tambour, Un papillon sur l'épaule ou encore Le Retour de Martin Guerre qui lui vaut le César du meilleur scénario en 1983. Il s'attaque également à l'adaptation d'œuvres littéraires comme Cyrano de Bergerac, Le Roi des aulnes ou encore L'insoutenable légèreté de l'être. En 2007, il co-signe avec le réalisateur le scénario du film de Volker Schlöndorff, Urzhan qui est présenté au Festival de Cannes. Écrivain, scénariste, conteur mais aussi acteur et réalisateur, Jean-Claude Carrière se partage entre le cinéma, le théâtre et la littérature; travaillant souvent sur des adaptations , tant pour le théâtre que pour le cinéma ou la télévision, il rencontre très fréquemment un succès critique et public.

Extrêmement curieux de la nature humaine et de ses expressions polymorphes, il est aussi un fin observateur et un excellent interprète (carnets de dessins et d'écritures) des histoires qu'il rencontre et des changements ténus des multiples sociétés qu'il côtoie; son travail incessant et minutieux "d'ethnologue-entomologiste" (à l'image de ce savant architecte de murets de pierres sèches qu'il est) se construit aussi bien durant les fréquents voyages à l'étranger qu'il effectue, au travers des nombreuses rencontres qu'il provoque que dans les abris séculaires de ses maisons parisiennes ou languedociennes. Homme d'Arts et de Lettres (collectionneur et bibliophile très averti), très souvent sollicité, il reste cependant très sensible à l'échange et aux regards croisés, autant à ceux de ses contemporains qu'à ceux de ses prédécesseurs. Vectrices d'idées et d'histoires, les paroles "fragiles", si promptes à disparaître, pourraient définir peut être les biens les plus précieux (tels les masques muets qui l'entourent dans son antichambre) qu'il s'efforcerait avant tout de cerner, de sertir et de servir (traducteur hors pair), afin de pouvoir les faire résonner encore. Son travail et ses oeuvres restent empreints de ses racines profondes, de son incroyable histoire et d'une très grande discrétion.
Source : http://www.dailymotion.com/video/xcmosz_jean-claude-carriere-a-la-cinemathe_shortfilms

En passant par le ciné, ce nouveau langage.
http://www.dailymotion.com/video/xcmosz_jean-claude-carriere-a-la-cinemathe_shortfilms

J'ai rencontré Jean-Claude Carrière samedi dernier, lors de l'inauguration officielle de la médiathèque. Il a effectivement abordé aussi ce thème de "langage spécifique" selon l'art abordé : livre, théâtre, cinéma. Ecoutez, il explique son point de vue.

Ceci dit, je lui ai aussi acheté un ouvrage malheureusement à moitié disponible, puisque je n'ai pu me procurer que le deuxième tome : Contes philosophiques du monde entier. Tout est dans le titre.

Le contenu est savoureux. Corrosif, tendre, drôle. Voici un extrait, tiré du chapitre titré "La relativité générale est restreinte (et vice versa)"

On racontait aux Etats-Unis, vers la fin des années 1940, une blague juive montrant deux modestes tailleurs du Bronx qui discutent, tout en travaillant :
L'un d'eux mentionne au passage le nom d'Einstein et l'autre lui demande :

- Qui est cet Einstein ?
- Tu ne le connais pas ?
- Non.
- Mais tu es idiot, ou quoi ? Einstein ! Albert Einstein ! Mais c'est un génie ! Tout le monde le connaît ! C'est le plus grand savant du monde !
- Il est si célèbre que ça ?
- Célèbre ? Tu veux rire ! On voit son nom sur les stylos, sur les boîtes d'allumettes, sur des cigares !
- Et pourquoi il est tellement célèbre ?
- A cause de la relativité.
- Ah bon ? Et qu'est-ce que c'est, la relativité ?
- Mais quel crétin ! C'est la relativité ! Qu'est-ce que tu veux que je te dise de plus ?
- Tu peux m'expliquer ?
- Mais bien sûr ! Ecoute-moi : imagine qu'une vieille femme, qui sent mauvais, vient s'asseoir sur tes genoux pendant une minute. Cette minute va te paraître une heure, d'accord ? Mais si une jolie fille parfumée s'assied sur tes genoux pendant une heure, cela te paraîtra une minute.
- Et c'est ça, la relativité ?
- Oui, c'est ça. Plus ou moins, c'est ça.
Le tailleur qui ne connaissait pas Einstein, réfléchit pendant un moment avant de demander :
- Et il gagne sa vie avec ça ?

Einstein, à qui on raconta ce dialogue, éclata de rire et assura qu'il s'agissait de la meilleure explication de la relativité "populaire" qu'il ait jamais entendue.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Claude Carrière   Jeu 30 Sep 2010 - 23:20

Chance de l'avoir rencontré !
Dis-donc, cette médiathèque démarre sous de bons auspices.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jean-Claude Carrière   Jeu 30 Sep 2010 - 23:26

Oui, apparemment ils ont l'air de vouloir faire en sorte qu'elle soit vivante. Quand tu reviendras ( ), je te la ferai visiter et avec un peu de chance, nous pourrons assister à quelque lecture ou conférence !

Carrière est venu passer environ trois heures sur place, mais ça a été assez dense. Petit bout de lecture publique, conférence, dédicaces (j'ai ma dédicace, évidemment )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Claude Carrière   Jeu 30 Sep 2010 - 23:28

bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Claude Carrière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Claude Carrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Claude Carrière
» [Carriere, Jean Claude et Eco, Umberto] N'espérez pas vous débarrasser des livres
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» [Izzo, Jean-Claude] Le soleil des mourants
» [Kaufmann, Jean-Claude] Casseroles, amour et crises (ce que cuisiner veut dire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: