Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'accès à la nationalité française remis en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: L'accès à la nationalité française remis en question   Jeu 30 Sep 2010 - 1:26

Citation :
Les députés se sont affrontés mercredi, de façon inattendue, sur la question de l'accès à la nationalité, lors du débat sur le projet de loi sur l'immigration, avant d'aborder, en soirée, la disposition très controversée de l'extension de la déchéance de nationalité. Alors que le président Nicolas Sarkozy avait confié, début septembre, à des députés UMP qu'il n'avait pas l'intention de lancer un débat sur l'accès à la nationalité car ce serait ouvrir la question du droit du sol, plusieurs députés UMP de la droite populaire ont remis le sujet sur le tapis.

Lionnel Luca a ainsi proposé de remettre en cause l'automaticité de l'acquisition de la nationalité française pour les personnes nées de parents étrangers sur le sol français. Cette automaticité, a-t-il fait valoir, "ne permet pas à la personne d'exprimer librement et pleinement sa volonté d'appartenance à son pays de naissance ou à son pays d'origine". "L'objectif, a-t-il ajouté, est de s'assurer que l'on ne devient pas français sans le vouloir et de préserver la cohésion nationale."

Le sujet a déchaîné les passions à gauche, qui a accusé la droite de "vouloir refaire les lois Pasqua de 1993". "Votre amendement n'est pas acceptable !", a lancé le socialiste Julien Dray. "Vous passez votre temps à vouloir faire le tri entre les Français", a-t-il dit, épinglant au passage les propos tenus la veille par Éric Besson dans le quotidien Le Parisien où il souhaitait "faire beaucoup de bons petits Français". "Il s'agit d'une tentative de grignotage du droit du sol. On ne peut pas accepter ce tri !", a lancé Noël Mamère (Verts). "Notre Parlement serait plus utile à parler des problèmes qui concernent les Français", a-t-il dit, accusant la droite de faire un "discours idéologique". "Il n'y a pas de Français à la petite semaine, en CDD", a dit Martine Billard (Parti de gauche). Le rapporteur du texte, Thierry Mariani (UMP), a lui-même jugé qu'"une discussion comme ça, au détour d'un amendement", lui paraissait "précipitée". Le ministre Éric Besson a lui aussi estimé qu'"un tel amendement mériterait un examen approfondi car il interdirait l'automaticité de l'accès à la nationalité" à des milliers de jeunes de 13 à 16 ans. Il a "suggéré" de voter contre l'amendement Luca : "Vous aurez à vous prononcer d'ici quelques mois sur le sujet", a-t-il lancé aux députés. La proposition a de fait été repoussée (91 voix contre 23).

Peu auparavant, le député UMP Dominique Tian a plaidé, en vain, pour qu'à Mayotte et en Guyane, tout enfant devienne automatiquement français dès lors que ses deux parents sont nés sur ces territoires. "On va créer une nationalité à deux vitesses !", s'est écrié Thierry Mariani. "Imaginez le message que nous allons envoyer si on fractionne la nationalité !" Éric Besson avait évoqué "un risque constitutionnel majeur, évident". "La nationalité doit s'appliquer de la même façon sur tout le territoire !", a-t-il ajouté. Plus tard dans la soirée, les députés devaient aborder la question de l'extension de la déchéance de la nationalité aux personnes naturalisées depuis moins de dix ans qui auront été condamnées pour meurtre ou violences contre une personne dépositaire de l'autorité publique. Cette disposition, rajoutée au texte initial après les annonces du président Sarkozy lors de son discours de Grenoble, suscite de nombreuses oppositions, bien au-delà des rangs de l'opposition, jusque dans les bancs de la droite.

Source : http://www.lepoint.fr/politique/immigration-les-deputes-s-affrontent-sur-l-acces-a-la-nationalite-29-09-2010-1242984_20.php

Notez cette petite phrase absolument truculente de non-sens : "L'objectif, a-t-il ajouté, est de s'assurer que l'on ne devient pas français sans le vouloir..."

Vous avez choisi d'être français, vous, quand vous êtes né ?

Nous sommes très très forts...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'accès à la nationalité française remis en question   Jeu 30 Sep 2010 - 2:27

Au fait, qui est Lionel Luca ?

Citation :
Lionnel Luca naît à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) de parents ouvriers. Son père, d'origine roumaine, fuit son pays dans les années 1930 pour travailler en France avant d'y revenir pour fuir le nazisme -Cependant il est à noter que la Roumanie était à cette époque (de juin 40 à 44) un régime fasciste (Ion Antonescu), allié de l'Allemagne hitlérienne. Il en repart en 1946, pour échapper à l'invasion soviétique. Il s'engagera ensuite dans la Légion étrangère et servira en Indochine. Il sera naturalisé en 1958


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9747
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'accès à la nationalité française remis en question   Jeu 30 Sep 2010 - 15:58

Ce sont les "naturalisés", et en France l'exemple vient de la tête de l'Etat, qui bien souvent sont acharnés à refuser à d'autres ce qu'eux mêmes ou leurs parents ont obtenus.
Mon ex beau père avait un père espagnol, celui ci ayant combattu pour la France pendant la 1ère Guerre Mondiale a obtenu en remerciement la nationalité française.
Je me suis d'ailleurs faite copieusement engueulée pour avoir osé dire "Ben, c'est tout, c'était la moindre des choses". Un fils de naturalisé, fier d'être français, si fier qu'il fait partie de ceux qui sont acharnés à "foutre dehors tous ces étrangers".
Ça irait tellement mieux si on restait entre français!

Sauf que même le "Grand Débat" qui a fait naufrage sur la nationalité n'a pas été à même de définir exactement ce que c'est "Etre français!"

Question que française née en France de français je n'ai jamais eu à me poser!

Mais il faut bien trouver de quoi occuper les minutes de cerveau disponibles, en désignant des groupes à la vindicte populaire, ça détourne des vraies questions.
Etre français à l'heure qu'il est y'a pas franchement de quoi en être fier!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'accès à la nationalité française remis en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'accès à la nationalité française remis en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'accès à la nationalité française remis en question
» Pourriez-vous obtenir la nationalité française ?
» WANTED : Koffi olomidé en fuite à Kinshasa, poursuivi par la justice française.
» peinture armée française
» Tnt française en suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: