Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: STP   Mer 3 Nov 2010 - 20:04

Le désert.
Encore.
Toujours.
Chaud ou froid.
Sec par définition.
Vide par pur euphémisme.

Et moi dans le rôle du palmier perdu, égaré là par hasard.
Mes racines ?
Elles partent dans tous les sens à la recherche d’un peu de ce nectar qui me permettra de résister dans cet univers hostile.
Avant, nous étions deux à émerger ici. Si loin le jour, si proches la nuit lorsque nos ombres ne faisaient plus qu’une sous la lune et qu’il fallait se serrer pour échapper au froid.
Et puis l’autre est parti, cueilli par un vandale de passage.
Et le désert est devenu encore plus désert…

Il y a bien parfois quelques troupeaux qui viennent se reposer dans mon ombre. Des moutons comme il y en a tant dans le monde, mais des moutons heureux. C’est vrai, ça ne pense pas trop un mouton. Ca broute, ça galope un peu, ça trouve toujours une femelle pour s’occuper. Tandis qu’un palmier isolé, ça a le temps de gamberger un max, de se poser des questions, d’enfiler les pourquoi à la chaîne.
Tiens, une au hasard !... Pourquoi je suis seul ?
Il y en a parmi vous, inconséquents touristes qui violaient mon désert parfois, pour penser que ma solitude relève d’une simple fatalité. Vaste foutaise ! Si je suis seul, c’est que le vent m’a puni, en portant en cette terre sèche et inhospitalière mon germe de vie. Si je suis seul, c’est que j’ai tout fait, sans m’en rendre compte, pour le rester. L’air de rien, c’est stressant une vie de palmier. Tout le temps à se pencher sur les autres, à regarder par-dessus leurs épaules, à cligner de l’œil vers eux avec une complicité un peu feinte. Se pencher mais tout en restant fier, sûr de soi, stoïque face aux tempêtes de sable. Alors, ma solitude, j’ai appris à la cultiver, décourageant par quelques craquements menaçants, par une hostilité soudaine ceux qui auraient été tentés de s’installer définitivement près de moi.
Oui, mais voilà, aujourd’hui... Aujourd’hui, je suis seul… Je voudrais parler à quelqu’un, lui raconter ma vie de palmier, qu’il me parle de sa vie à lui. Qu’on échange. Qu’on se trouve mille points communs et dix milles différences à comparer.
Je crie, je crie… Les seules réponses que je reçois sont celles que chantent les échos du désert.
Même pas un souffle de vent pour monter jusqu’à mes yeux verts le sable qui me ferait pleurer.
Même pas un mouton à qui je pourrais demander : « s’il te plait, dessine-moi un ami ».

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
 
STP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: