Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Ven 5 Nov 2010 - 2:34

Ce soir, j'ai vécu un grand moment de bonheur pendant cette conférence menée par Michel Puech, prof à la Sorbonne. Le thème : La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine.

Si je reprends les quelques notes prises pendant la conférence, voici ce que cela donne ;

Il s'avère que nous avons la sale manie (au moins en France), de réduire la philosophie à son histoire. Autrement dit, nous demeurons tournés vers le passé, nous appuyant sur ce qu'en ont dit certains grands noms, sans nous donner la peine de réfléchir par nous-mêmes. La recherche en France (en matière philosophique) est à l'image de la recherche-tout-court : peu ou pas, en tout cas pas comme on pourrait l'espérer, le rêver, l'impulser. Les moyens mis à la disposition des chercheurs sont si dérisoires qu'il vaut mieux ne même pas en parler.

Toujours est-il que constat est fait de l'utilisation d'un langage si alambiqué, qu'on a l'impression que la philo est confondue avec la science, décrochant aux trois quart si ce n'est plus de la réalité humaine. Beaucoup de blabla pour pas grand chose. La recherche est devenue une usine à bureaucrates (ça vous étonne ?), accentuant l'appauvrissement de la pratique humaine.

Ambition néant.

En réalité, la philosophie devrait toucher l'humain en sa profondeur : quelle est la façon la plus digne de vivre, pouvant donner de la valeur à l'humain plutôt que de le voir ainsi se recroqueviller ?

Car il faut bien constater la soumission devant le savoir et le pouvoir, soit l'inverse du principe de la philosophie. Personnellement, j'ai beaucoup pensé à cette pièce que j'avais écrite pour les ados "Caverne Moquette", où je dénonçais les fulgurants progrès technologiques face à la petitesse du comportement humain, comme s'il avait mis ses capacités dans la technique en noyant sa propre philosophie de vie, son art de vivre si vous préférez, le faisant étrangement ressembler à ces rustres incapables de décoller du ciboulot.

Pendant que Puech expliquait avec ô combien de talent qu'il fallait apprendre à se gouverner dans une sorte d'auto-appui en vue de parvenir à un accomplissement de l'être, une multitude de pensées/ressentis/images éclataient dans tous les coins de mon cerveau. Dieu que nous en sommes loin, incapables que nous sommes de pouvoir nous exprimer sans nous taper sur la gueule, ou de nous rappeler que nous ne sommes pas seuls au monde, ou encore de se prendre soi-même en charge, en lâchant la grappe aux bonnes âmes qu'on vampirise sous le prétexte d'avoir la trouille de soi-même (évidemment sans se l'avouer)

Nous sommes encore bien loin de l'authenticité de la pensée nécessaire pour acter notre vie, n'est-ce-pas, tout ficelés que nous sommes dans un tas de raisons futiles pour certaines, vitales pour d'autres.

La perte de sagesse appauvrit notre philosophie, tandis que l'Inde et la Chine sont capables de nous expliquer que nous nous fourvoyons. Pas mal, ça aussi, je note... car au fond, avec nos grandes surfaces dégueulant leurs conserves, nous avons l'impression de dominer le monde et sans doute nous le dominons sur un certain point... mais est-il le bon ?

Puissance et productivité s'opposent à la sérénité que nous ressentirions si nous nous laissions être, dans un lâcher-prise bienfaisant.

De nos jours, les philosophies de vie éclosent (non scolaires, s'entend) incitent à s'intéresser aux questions que tout un chacun se pose, lesquelles ne nécessitent d'ailleurs pas forcément une réponse. La tendance serait plutôt à fournir des outils, véritables moyens de réfléchir, dont chacun se sert à sa manière, pour tenter de trouver son propre chemin de pensée. Ici, encore, ce type me parle si vous saviez combien fort... Trouver son propre système de pensée, si ce n'est pas un cadeau, c'est quoi ?! J'adhère à mille pour cent !

Le défi est de se construire de manière consistante, de s'appuyer sur sa propre solidité (ce que j'appelle "homme debout"), de trouver la capacité de prendre soin des choses, des autres, de soi. Mais pas sous forme de leurres, car ce serait vain, puisque jamais le but ne serait atteint. Tous ceux qui courent comme des malades, comme des aveugles, comme des affamés, savent-ils qu'ils portent tout en eux... De se soucier de l'important, de savoir attribuer soi-même les valeurs, de retrouver le comportement de l'être-soi, vrai, conscient, lucide, volontaire, délibéré. De s'éduquer soi-même. Ben on n'est pas sortis de l'auberge, hein mes LUs. Car l'abondance généralisée à laquelle s'ajoute la surpuissance, pour leur dire non, faut se lever la veille. Or, cette capacité de dire "non" est déjà en soi un acte de rébellion et peut se traduire dans un tas de domaines et situations anodines ou paraissant anodines. N'empêche, faut le sortir, ce "non"...

Nous sommes devenus victimes de nous-mêmes, et si nous ne gardons pas un oeil bienveillant sur nos choix, nous resterons victimes.

Il ne s'agissait pas de raconter des blagues du genre "essayez et vous baignerez dans le bonheur". Il s'agissait d'expliquer que nous possédons tous les ingrédients pour pouvoir un jour se considérer comme acteur de sa propre vie. Sans se leurrer, sans occulter les ramifications/poids/systèmes mis en place/etc. Mais au moins se sentir être plutôt que de se laisser devenir...

J'ai adoré sa conférence. J'aurais eu l'envie d'évoquer un tas d'autres aspects, ou plus exactement de creuser certaines pistes, car il est évident qu'en deux heures et demie, il était impossible de faire dans le détail. N'empêche, ça démangeait...

Michel Puech : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Puech
http://michel.puech.free.fr/
http://www.futura-sciences.com/fr/biographie/t/matiere/d/puech_286/

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: a   Ven 5 Nov 2010 - 2:58

Romane a écrit:

Je vais d'ailleurs de ce pas ouvrir un fil sur le sujet, en philosophie.

scratch Le problo avec la philo, c'est qu'il faut du temps pour lire, je veux dire lire à fond. Bien sûr certains ont l'esprit plus agile que d'autres... Mais j'irais bien piocher un petit peu pour me dépoussiérer un peu les neurones... A voir! Merci de partager avec nous!

Demain, passque là : dodo29
bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Ven 5 Nov 2010 - 3:11

Eh bien imagine-toi qu'au moment de l'ouverture des échanges, après avoir longtemps hésité et à la suite de nombreuses interventions, j'ai fini par demander le micro pour poser une question qui me tenait à coeur.

J'ai commencé par dire très simplement que contrairement à eux tous, je n'avais pratiquement pas lu de philosophes (et si j'en ai lu, je ne peux pas m'en souvenir, mais ça je l'ai pas dit), et que pourtant j'étais à cent pour cent d'accord avec le propos de Michel Puech. J'ai même expliqué que selon moi, ce ne sont pas les choses qui importent, mais le regard qu'on porte sur elles, tant lorsqu'on les fabrique que lorsqu'on les utilise (ce qui inclue ici aussi les systèmes, les modes, les marchandises, les armes et tout ce qu'on veut), c'est-à-dire la conscience que l'on met dans l'acte que l'on commet. Et j'ai enchaîné sur une question qui me semblait évidente : quid de la philosophie dans la vie de nos enfants. En clair : comment faire pour leur apprendre à se construire, à être solides, à devenir des hommes debout, puisqu'on constate à quel point ils sont déjà formatés.

Bingo ! Non seulement mon intervention a été applaudie (ça je ne m'y attendais pas, d'autant qu'elle a été la seule à l'être, j'te dis pas que ça surprend), mais déjà il a commencé par me répondre que ce n'était pas un problème de ne pas avoir lu de philosophes, et que ma question était un point chaud et crucial du sujet. Evidemment sa réponse ne m'a pas étonnée : des petites actions, car il serait utopique de rêver que l'éducation nationale s'acharne à fournir des enseignants au charisme idéal, n'est-ce pas...

Pour la petite histoire, plusieurs personnes sont venues me voir à la fin de la conférence, pour me remercier d'être intervenue de la sorte. De parfaits inconnus pour la plupart, à qui j'ai simplement répondu : c'est lui qu'il faut applaudir, c'était sa conférence, moi j'ai juste posé une question. (j'en ai eu carrément honte)

Tout ça pour dire que lire ou pas des philosphes n'a pas vraiment d'importance au premier abord. L'important est de cheminer par soi-même déjà. C'est donc acquérir sa propre liberté (et c'est pas fastoche, parce que ça dérange...) et d'ensuite s'appuyer sur les philosophes, pour continuer la réflexion.
N'empêche, quand il parlait j'ai eu l'impression qu'il disait beaucoup tout haut ce que je pense beaucoup tout bas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gérard hocquet

avatar

Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Ven 5 Nov 2010 - 8:19

oh oh ! La réflexion s'envole !
Ta question me parle. J'ai envie de dire comment je vis et ai vécu les choses avec les enfants.
Déjà, je crois que la démarche des adultes, si elle est en recherche d'une certaine "sagesse" de vie, transpire aux yeux des enfants dans les choses du quotidien : ils s'en imprègnent l'air de rien. Même si à certains moments, ils peuvent la tourner en dérision. Au moins, ils se positionneront avec déjà des repères.
Et puis, il y a des moments forts et propices, ils ne sont pas nombreux, où il faut ête présent et ne pas rater l'occase d'aborder the sujet. Le préalable, c'est qu'il y ait une relation confiante où l'enfant est sûr de l'amour et du respect de l'adulte qu'il a en face. Et ça, ça ne se trouve pas dans les livres. C'est comme un trésor qui se lègue de génération en génération, quelquefois s'enrichit, quelquefois s'appauvrit en fonction des épreuves.
Mais je prêche une convaincue, non?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Ven 5 Nov 2010 - 10:57

Romane a écrit:
Il s'avère que nous avons la sale manie (au moins en France), de réduire la philosophie à son histoire. Autrement dit, nous demeurons tournés vers le passé, nous appuyant sur ce qu'en ont dit certains grands noms, sans nous donner la peine de réfléchir par nous-mêmes.
C'est à l'image de la manière dont on apprend la philosophie en France : un agglomérat de petites bouts de connaissance en vue d'un examen. Et si un enseignant se risque à proposer une approche plus originale, il se fait lyncher.
Allez jeter un œil sur les corrigés en ligne de l'épreuve de philo du bac. C'est d'une tristesse...
Socrate ne professait pas, il questionnait.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Ven 5 Nov 2010 - 15:07

@ Luca : C'est exactement ce qu'a commencé par dire celui qui est prof lui-même, et qui justement se fait regarder de travers par nombre de ses confrères, mais aussi par l'extérieur.
Le système de l'éducation nationale, depuis la maternelle jusqu'à plus soif est désastreux, en France (bien que dans certains pays l'école soit quasi inexistante... mais ce n'est pas une raison)

C'est pour ça que j'ai posé la question pour les jeunes, hier soir. Quel cas fait-on d'eux ?
Elle sous-entend beaucoup plus que cela, d'ailleurs. Car : les adultes osent-ils aller au-delà, devenir eux-mêmes adultes dans le sens noble du terme ?

Je ne crois pas qu'un jour il sera possible de prendre l'éducation à la base (je veux dire par là dès le plus jeune âge de l'enfant), pour aider nos jeunes à devenir authentiques, à conserver cette part d'eux-mêmes, innée, toujours en balance avec la partie sombre de l'humain. Parce que les adultes (je préfèrerais dire : les gens ayant atteint et dépassé l'âge de la majorité) ne sont pas capables eux-mêmes de distiller cet apprentissage... C'est cela que je souhaitais notamment dénoncer, et je pense que ça a été compris ainsi.

Evidemment Gohé, que je n'ai pas besoin d'un dessin... il ne s'agit que de trouées d'oxygène sporadiques, dépendant de ces quelques adultes qui, de temps en temps, se démarquent de la masse... hein...

C'est mieux que rien, mais bon sang que c'est insuffisant.

Je voulais aussi dire que dès lors que tu sors des sentiers battus en allant vers l'authenticité, en général la masse te regarde de traviole, comme si tu étais un sale virus à éviter, à tuer, pour ne pas être contaminé. Tu fais peur, tu fais tache, tu fais pas normal, tu fais miroir de l'image qui manque....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 1:21

C'est une réflexion très intéressante que tu nous livres, romane.
J'aurais une approche peut être une peu différente.
Comme pour la poésie, on peu écrire des merveilles sans avoir jamais lu, mais à mon sens, il vaut mieux avoir lu beaucoup de poètes, étudié, les avoir comparés, compris, aimés, pour enfin s'en détacher et créer son propre chemin poétique. A mon avis, il est bon aussi de savoir fait des alexandrins avant d'aller vers le vers libre, si tel est son désir.
Pour la philo, je pense que le cheminement peut être le même. Bien sûr, on peut se forger sa propre philosophie sans avoir lu les grands philosophes. Outre le fait qu'il s'agisse quand même de culture générale de connaitre vaguement de quoi parle Kant ou Socrate, je trouve très intéressant de connaitre la réflexion et le système de pensée des philosophes classiques. C'est extrêmement intéressant et cela ouvre la porte à des questionnements personnels. On peut étudier et comparer ces systèmes de pensées, se faire son opinion, et bien sûr aboutir à une philosophie de vie toute personnelle, bien qu'elle puisse être par exemple influencée par tel ou tel courant. Par exemple, le bouddhisme est considéré plus comme une philosophie que comme une religion. On peut aussi commencer un travail de longue haleine après avoir lu Freud ou Jung, concevoir la religion d'une façon différente après avoir lu Spinoza...etc. Ou envisager le suicide après avoir lu Lacan
Bref, aucune lecture n'est inutile, elle éclaire parfois notre chemin de façon soudaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 1:33

Ton approche aussi est intéressante. Mais alors j'aurais envie d'y apporter une variante : lire les grands philosophes et si possible de courants différents voire divergents après avoir fait l'effort de réfléchir par soi-même (au moins après avoir commencé un bout de chemin, veux-je dire). Parce qu'alors les lectures permettent la poursuite du cheminement (confortent dans. ou précisent que. ou apportent un élément supplémentaire à.)

Ce qui veut dire que le lecteur est actif avant de commencer à engranger les pensées philosophiques. Il est donc déjà plus consistant et ne se contente pas de prendre ce qui est écrit pour argent comptant. Surtout s'il est jeune !

Vivre un peu, c'est en principe rouler sa bosse, se frotter à des échecs, en tirer des leçons, continuer à avancer avec les acquis d'expérience, et acquérir une certaine philosophie, pour peu qu'on se donne la peine de s'y pencher. Etayer ensuite par des lectures, parce qu'on est capable enfin d'en comprendre le sens autrement qu'intellectuellement. Tripalement.

Tu vois ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 1:42

Je vois je vois.
Mais j'ai lu tout Freud à 15 ans, et pas mal de bouquins de philo avant mon année de Bac. Ca m'a influencé sans doute, j'ai adoré Nietzsche et les philosophes taoïstes par exemple à l'adolescence, mais ça ne m'a pas empêchée de me forger des opinions personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 1:45

Oui, non mais toi, tu fais partie des personnes pensantes, t'es à part. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 29
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 14:10

Michel Puech a été mon professeur et a dirigé mon gros mini-mémoire lorsque j'étais en lophiss (logique philosophie et histoire des sciences) en fait il était le principal de mes professeurs, en philosophie des sciences, et je le retrouve bien dans ce que tu écris Smile Tu as du passer un excellent moment, je garde d'excellents souvenirs de ses cours, des conversations avec lui que ce soit juste entre nous deux ou avec les autres étudiants, il passait beaucoup de temps avec nous et il est même arrivé que nous déjeunions tous les deux pour pouvoir prolonger une discussion sur mon sujet de mini mémoire, quand j'y repense c'était vraiment une année extraordinaire pour moi Smile
Une des choses que je retiens c'est l'importance pour lui de faire plutôt que de dire, de vraiment s'engager... Il aime beaucoup insister sur l'importance des "micro-actions"...
Citation :
notion de micro-action

Une micro-action est une action, une action petite et non grande, mais qui n’en est pas moins une action réelle, effective, y compris si c’est une non-action. « Action » est à prendre ici en un sens aussi opposé que possible à celui de « discours ». En voici quelques exemples : les actes quotidiens de consommation, ou de non-consommation, y compris de biens culturels, les petites choses du civisme ordinaire, se faire respecter – par une administration ou par un proche – sur un « point de détail », l’hygiène de soi (physique et psychologique)… Pas une journée ne se passe sans que nous ayons plusieurs occasions de résolution, c’est-à-dire plusieurs occasions d’effectuer des micro-changements du monde. Rien de grand ne se passe, en bien ou en mal, dans le monde des hommes, particulièrement dans le monde contemporain des réseaux et de l’abondance, sans être accompli par une multitude de micro-actions ou toléré par une multitude de micro-inactions.
p. 315
L’essentiel du politique est transféré vers une éthique de micro-engagements qui constituent un véritable nouveau pouvoir à l’intérieur du nouvel ordre global.
p. 318
La philosophie du « non » de Gandhi est à la base de la théorie des micro-actions, elle donne une théorie de la résistance civile : « La plupart des gens ne comprennent rien à la machinerie compliquée d’un gouvernement. Ils ne s’aperçoivent pas que chaque citoyen, de manière tacite mais non moins certaine, soutient le gouvernement au pouvoir selon un processus dont il n’a aucune connaissance. Chaque citoyen se rend donc lui-même responsable de tout ce que fait son gouvernement. Et il est tout à fait indiqué de lui prêter son appui aussi longtemps qu’il prend des décisions acceptables. Mais du jour où l’équipe au pouvoir porte préjudice à la nation, il est du devoir de chaque citoyen de lui retirer son soutien. »
p. 321-322
Un comportement est devenu insupportable, celui de l’humain qui « proteste » contre les autoroutes françaises, parce qu’elles défigurent le paysage et parce qu’elles sont chères, et qui utilise les autoroutes pour se déplacer en France. C’est à cause de lui, de lui personnellement, qu’il y a de telles autoroutes et à de tels prix. Le primat de l’usage lui donne individuellement le pouvoir de faire exister d’autres solutions de transport. Ce qu’il n’assume pas, cet humain inconsistant, ce n’est pas, superficiellement, son confort ou sa consommation, c’est beaucoup plus essentiellement sa capacité de décision. Rouler sur une autoroute, c’est en décider le tracé, le principe, le prix. Acheter un produit, c’est valider son prix de vente et justifier sa mise à disposition commerciale. Regarder un programme de télévision, c’est approuver sa diffusion.
p. 325
Le pouvoir est au bout de la carte de paiement – et pas au bout des baïonnettes. La carte de paiement permet des micro-actions très puissantes, c’est une arme que l’on dégaine de son portefeuille, il faut en être conscient. Cette arme est encore plus puissante lorsqu’on ne la dégaine pas, comme instrument de dissuasion, ...

Pour la petite histoire un jour on discutait de mon mémoire à la sortie des cours en buvant un café et je lui dit qu'il est super le café ici parce qu'il coûte 10centimes plus cher mais ça nous donne la possibilité de faire une micro-action: les gobelets sont consignés et si on les rend on nous redonne 10 centimes, du moins pourvu que la machine qui rend la monnaie ne soit pas en panne. Mais j'ajoute que personne ou presque ne rend son gobelet simplement parce qu'il faut faire un détour de qq mètres et que même si ce n'est pas très contraignant c'est plus simple d'aller tout droit... Et là je l'ai vu qui me regardait d'un air bizarre... Il m'a expliqué qu'en fait lui-même ne pensait jamais à faire le détour Razz mais que dorénavant il le ferait AngeR

Lui-même cite beaucoup d'auteurs, mais il refuse qu'on s'empèche de penser en les citant et qu'on s'empêche de voir la spécificité de certaines nouveautés dans le monde qui mérite une nouvelle réflexion (je ne dois pas être très claire aujourd'hui mais tant pis)

J'ajoute aussi que Michel Puech est un auteur des "goûters philo", qui méritent qu'on s'y intéresse, c'est une collection destinée aux enfants (mais pas forcément seulement à mon avis)
http://michel.puech.free.fr/pages/gouters.html
Citation :
# L’idée de cette collection

En 1999, Brigitte Labbé et moi sommes partis de l’idée que la philosophie n’était pas réellement accessible à tous, qu’il fallait inventer un moyen de la transmettre en sortant complètement des habitudes et des codes du lycée, des examens, des manuels.

L’idée de vrais livres de philosophie pour les enfants s’est imposée assez vite : les adultes qui n’ouvriraient jamais un livre sur "la vie et la mort" ou "l’être et l’apparence", parce qu’ils ont derrière eux une longue histoire d’humiliation culturelle, pourraient s’y intéresser s’il s’agit de livres "pour enfants", donc garantis accessibles. Et les vrais enfants, qui passent par un "âge philosophique" où ils ont du mal à trouver des réponses à leurs questions, pourraient s’approprier ces livres conçus comme des boîtes à idées, c’est-à-dire des boîtes à outils.

Bon il faudrait que je prenne le temps de continuer à écrire mais je pourrais y passer des heures Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 14:14

Dans ta description je le reconnais aussi, Phi. En fait, sa personnalité est tout à fait dans le type de celles que je trouve vachement intéressantes parce que "actantes" (le mot n'existe pas, mais tant pis, je l'invente pour la circonstance). Il ne se contente pas de lire et de citer, d'ailleurs ta phrase me plaît beaucoup : Lui-même cite beaucoup d'auteurs, mais il refuse qu'on s'empèche de penser en les citant et qu'on s'empêche de voir la
spécificité de certaines nouveautés dans le monde qui mérite une nouvelle réflexion (je ne dois pas être très claire aujourd'hui mais tant pis)
et je t'assure que tu es très claire et que je te reçois 5/5.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 29
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 14:19

Oui, en fait je peux l'opposer à un autre de mes professeurs de philosophie (lui je vais éviter de donner son nom AngeR ) qui disait en somme que Platon avait déjà tout dit, que du coup il fallait être bien prétentieux pour prétendre écrire quoi que ce soit après lui (hormis à la limite des commentaires de Platon Gaga ) et que de toutes façons on ne devrait pas étudier la philosophie avant 34 ans (j'ai oublié l'âge exact mais en tous cas les goûters philo c'est une hérésie absolue ça va créer des monstres Chuuttt )
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 14:21

Tout à fait ce que dénonce Puech ! Et je suis en accord total avec ses propos !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 14:44

En fait, citer un auteur c'est bien, évidemment. Mais à condition que la citation soit généralement suivie ou précédée d'une réflexion personnelle. Il est arrivé que des internautes vachement cultivés et intellectuels dans l'âme, ne s'expriment que par citations interposées. Je ne sais pas pour les autres, mais chez moi ça me donne l'impression (peut-être fausse, mais c'est comme ça, j'y peux rien) que le posteur répète ce qu'il a lu, sans rien d'autre derrière. Ça me laisse toujours sur ma faim, parce que j'ai l'impression de rencontrer des auteurs XY, mais jamais le posteur, en somme. Donc pas d'échange "constructif" dans mon esprit.

Recevoir la pensée de quelqu'un en face de soi, c'est le sentir bouger, vivre, cheminer, et ça fait aussi bouger.

J'ai été contente que Puech aborde aussi sous cet angle, parce que parfois je me pose des questions sur le bienfondé ou pas de mon propre cheminement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 29
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Sam 6 Nov 2010 - 17:42

Je suis en train de parler avec une amie qui était en master en même temps que moi avec Michel Puech, elle est restée en contact avec lui et m'apprend qu'il a sorti la collection "philosopher", sur le principe des goûters philo mais pour les ados (sauf qu'en fait apparemment c'est bien pour tous les âges Wink ) pour l'instant il y a 3 titres : Aimer, Expliquer, Jeter...
Je vais me les procurer dès que possible Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91094
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   Jeu 11 Nov 2010 - 4:47

Zut, je croyais t'avoir répondu. Oui, ces trois titres ont été présentés lors de la conférence, à la fin.

J'ai aussi à partager ce lien (merci ronron) : http://michel.puech.free.fr/docs/20101004tarnos.pdf

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel Puech - La recherche de la sagesse et la philosophie contemporaine
» L’ordre libertaire – La vie philosophique d’Albert Camus, Michel Onfray, Essai
» C'est qui qui fait de la gravure ici ?
» Recherche sépulture Chougny Michel
» Un fils à la recherche de son père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: