Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les artistes sont-ils des fous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Les artistes sont-ils des fous ?   Dim 21 Nov 2010 - 23:18

S'il vous plaît, à l'heure où je poste ce sujet, cette question me tenaille.

Les artistes sont-ils des fous ? ...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 1:59

Artiste, c'est déjà vague, mais fou, encore pire : très large, très subjectif, très relatif.

Ne faut-il pas être fou pour suivre parfaitement la norme ?

La folie supposée des artistes est utile et nécessaire.

Mais c'est vrai que certains sont dingues...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 3:03

Ouf ! Tu me rassures.

Je pensais à ces moments où on déconnecte complètement du monde dit "ordinaire" (entends par là les normes), à ces heures où le cerveau n'est qu'un tambour de machine à laver où se bousculent un milliard d'idées pressurisées les unes contre les autres, jusqu'au plus infaisables, extravagantes au point que quand tu te mets à y penser pour de vrai, avec les neurones des moyens de réalisation, tu te dis que tu ferais mieux de te coucher et d'attendre que ça passe...

Je pensais à l'intensité des émotions à couper le souffle, qui font que tu n'es même pas capable d'ingurgiter une émotion de plus, ni de penser normalement comme tout le monde à des choses simples, tu sais ces moments où tu te sens prêt à exploser, ou le mot le plus anodin prend la place démesurée de mille symboles, mille directions, en enflant encore ton potentiel émotionnel, un cercle infernal.

enfin, tout ça... qui fait qu'il vaut mieux te fermer à double tour chez toi, pour faire semblant de ne pas être là si des fois quelqu'un de "normal" sonnait à ta porte...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 9:43

Fous et artistes assurent la même fonction sociale: celle de bouffon. Par leur "monstruosité": ce qu'ils montrent, ils obligent les gens à réfléchir sur eux-mêmes: qu'est-ce que c'est l'être humain?
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 10:18

Romane a écrit:


enfin, tout ça... qui fait qu'il vaut mieux te fermer à double tour chez toi, pour faire semblant de ne pas être là si des fois quelqu'un de "normal" sonnait à ta porte...


justement il y a quelqu'un qui sonne...J'ai peur... mdr mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 14:41

Moi dès que je sors, je joue un rôle.
Je fais semblant d'être normal.
mais en vain : dans mon voisinage, je passe pour un "illuminé", un original.

Mais bon, c'est rien, après, le mot "fou" est relatif...

Entre le "Ho vous alors, quel grand fou vous faites, hi hi hi"
et
"Tu veux dire 50 mètres sans sécurité ? Mais il est fou !"
et encore :
"Il a égorgé tout son bétail en invoquant les démons, il est fou ce type"

Il y a des différences.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 15:47

Vic Taurugaux a écrit:
Fous et artistes assurent la même fonction sociale: celle de bouffon. Par leur "monstruosité": ce qu'ils montrent, ils obligent les gens à réfléchir sur eux-mêmes: qu'est-ce que c'est l'être humain?

Alors ça ça me parle. Mais alors, à ton avis ils le font à leur insu ?

@ filo : oui, bien sûr, tout est relatif, mais par "fous" pour les artistes, j'entends : la déconnexion du monde de la normalité.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 20:27



Bien sur qu'ils le font à leur insu car sinon, cela ne serait ni de l'art, ni de la folie. Le fou dans sa crise, l'artiste sur sa scène ou sur sa toile, ne s'appartiennent plus. Tu le décris très bien dans ton fil sur les soirées cabaret. Même blessé, l'artiste qui joue n'entend plus sa blessure, son corps. Il joue dans une sorte de transe pour le spectacle, c'est à dire pour son public. Sa fonction transcende alors ses émotions, ses sensations corporelles en ce sens où ses émotions, sa sensibilité, son intimité ne sont plus là pour faire de lui un sujet parmi d'autres, maisbeaucoup plus, celui qui parle au nom de tous.
L'artiste, comme le fou délire. Il dit le texte, ce qui est écrit, la partition de l'auteur avec une approche, une sensibilité toute personnelle. Il ne parle pas comme un notaire, un fonctionnaire de la préfecture qui énonceraenit la loi de manière froide, sans l'habiter. Au contraire, l'espace d'un instant, le fou et l'artiste n'habitent plus la loi, mais c'est la loi qui loge en eux. Ils provoquent une révolution. D'ailleurs après un spectacle, un concert, au retour d'une exposition de peinture, le public dit: tout celà m'a marqué, je ne serais plus jamais le même. C'est que ces gens ont éprouvé le temps d'un spectacle, d'une crise, l'expérience dans laquelle l'artiste, en se servant de lui-même les a plongés. Un fou fait de même dans sa famille, dans son travail, dans son institution. Il fait éprouver à ses collègues, ses parents, ses amis, des émotions hors normes qui pourraient même servir de loi.
Bien sur, le fou demeure compartimenté dans sa case, son diagnostic psychiatrique, tandis que l'artiste demeure emprisonné dans son concert, son disque, son bouquin, sa pièce de théâtre, sa toile. plutôt que de les fuir, on vient alors les cotoyer un instant pour se distraire, voire s'extraire de sa pénible réalité. Ils sont là pour çà.

Il existe aussi des artistes qui râlent sur leur sort. Alors, ils ne le sont plus. Un temps, ils descendent de leur piédestal et redeviennent comme tout le monde. Mais çà, il ne faut pas y prêter trop d'attention. Ce ne sont que les coulisses!
Mais le principal métier des fous et des artistes est de nous faire à chaque fois redécouvrir, l'étrange, l'étrangeté, l'étrangère qui logent en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 22 Nov 2010 - 20:42

Eh bien tu vois, Vic, ce phénomène de l'ignorance d'un état que tu décris si bien m'est extrêmement difficile à expliquer. Je ne trouve pas les mots pour dire cette déconnexion et ce voyage en électron libre, ailleurs et autrement, alors que les gens voient bien que ton corps est là, précisément devant eux, et qu'ils ont l'impression de parler dans le vide en cherchant ton regard, je veux dire : en cherchant le truc qui va faire que ton regard cessera de les traverser en regardant loin derrière toi, tu vois ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ronronladouceur
Prout Chef
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : ciel nymbé d'étoiles
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mar 23 Nov 2010 - 4:26

En tout cas, avons-nous toute notre tête? La question est lancée...

Un jour - étais-je alors lucide? - je me suis dit : «La lucidité, c'est avoir les deux yeux bouchés bien durs.»

Tout évidemment étant absolument relatif, ou relativement relatif, hum, y a-t-il quelque honte à être fou à un certain degré? Ou normal, c'est selon...

Ce qui nous amène à nous demander si le verre est à moitié vide ou à moitié plein. Là, je me demande : « Mais en quoi la question vaut-elle qu'on se la pose? »

Ça me rappelle une blague :

Question: Quelle différence y a-t-il entre un corbeau?
Réponse: Les deux pattes sont pareilles, surtout la gauche.


Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mar 23 Nov 2010 - 13:39

Oui, mais alors, si je te lis bien : pourquoi ? scratch

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Lun 20 Déc 2010 - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ronronladouceur
Prout Chef
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : ciel nymbé d'étoiles
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mer 24 Nov 2010 - 4:08

Romane a écrit:
Oui, mais alors, si je te lis bien, mon ti-Coeur : pourquoi ? scratch
J'ai beau me la creuser, j'arrive qu'à des tautologies du genre ''Si c'était autrement, ce serait pas pareil.''; ou ''La réalité étant ce qu'elle est, ce ne peut être autrement.''; ou ''C'est comme ça à cause de tout le reste.'' Mais là, je me répéto-reformule...

Tu comprends? Ton histoire, la mienne, la nôtre à tous et toutes, le réel, le battement d'aile d'un papillon dans l'à-perte-de-vue ou le toujours-plus...

Et remontant, comme ça, dans l'espace et le temps, d'âge en âge, jusqu'à ce qu'émerge, ô surprise et pourtant!, le romanien eurêka: ''C'est à cause du big bang!''... Difficile de prouver le contraire sauf à tenter d'approfondir ou de questionner le sujet qui nous mènera vite, je le soupçonne, à constater que nous ne faisons que creuser la question sans fin...

En un mot pluriel ''Je ne sais pas''...

incl36


Dernière édition par ronronladouceur le Mer 24 Nov 2010 - 4:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mer 24 Nov 2010 - 4:13

Laughing Laughing Laughing ... comme beaucoup pour ne pas dire la plupart des questions.

Je sens que je vais replonger dans Bateson, moi... Rolling Eyes

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Dim 28 Nov 2010 - 23:47

Derrida vient à mon secours. Une vidéo ici qui traite en quelques minutes à peine de la peur de l'écriture.
http://video.coolstreaming.us/watch-73aede34f6f15b8dab4d.html

Ecoutez-bien, c'est fantastique, lui-même se pose la question de la folie. Quelque part ça m'a rassurée parce qu'il m'arrive régulièrement de basculer dans la peur de la folie, lorsque le cerveau va plus vite que le mouvement de vie...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 20 Déc 2010 - 2:17

C'est une mode de dire que les artistes sont fous!!!
Et ce cliché m'ennuie pour être poli, et certaines personnes feignantes, ou juste dilettantes qui se déclarent artiste le cultivent; stigmatisant le créateur.
L'exemple tel que: les artistes ont le droit d'être extravagants et de s'habiller étrangement, c'est normal , ils sont artistes, ils sont fous!!! On les excuse ...

Comme Filo je n'aime pas trop le mot artiste, peut être trop galvaudé...Bien que je me considère et me déclare "artiste ou plasticien " Rien que ça...
Un artiste ça travaille tout le temps, ça pense tout le temps à sa création.
Il n'est pas fou il est peut être différent...c'est un individu.Qui ne suit pas comme un mouton Sad

Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 20 Déc 2010 - 2:20

C'est une mode de le dire d'une manière péjorative et ça ne date pas d'aujourd'hui. Bawi, tout ce qui ne rentre pas dans le moule, hein...

Bon mais tu auras j'espère compris que la question n'a pas été posée dans le sens de la mode ni du péjoratif. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 20 Déc 2010 - 3:50

J'avais un doute Gaga
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 20 Déc 2010 - 17:01

"Un artiste est un individu faisant (une) œuvre, cultivant ou maîtrisant un art, un savoir, une technique, et dont on remarque entre autres la créativité, la poésie, l'originalité de sa production, de ses actes, de ses gestes. Ses œuvres sont source d'émotions, de sentiments, de réflexion, de spiritualité ou de transcendances. Depuis le XVIIIe siècle, l'expression est principalement utilisée à propos des accomplissements de l'humanité différent des sciences et du droit[1], bien que pour l'anthropologue Lévi-Strauss[2] la démarche de l'artiste relève à la fois de celle du bricoleur[3] et du scientifique.

Les caractères utilisés à propos des artistes sont particulièrement variables dans l'histoire et n'ont pas de définitions universelles (de même que pour l'art, un « faux concept[4] » anhistorique). Ils ont comme origine une expérience, une appréciation personnelle, un regard[5] et sont la conséquence d'un intérêt collectif propre à une culture[6]. De plus, la notion d'artiste – ou son absence – et l'imaginaire qui l'accompagne, est liée à l'idée de sujet et d'altérité chez un groupe humain, à une époque déterminée.

Certains usages traditionnels distinguent l'artiste de l'artisan[7] en se fondant sur sa condition d'auteur, d'interprète. Soit un producteur de « créations de l’esprit[8] » en opposition aux travailleurs manuels, aux exécutants[9] anonymes, à ce qui est utile ou fonctionnel.

Dans un sens commun, et plutôt péjorativement ou disqualifiant, on parle également d'un artiste à propos d'une personne étrange, marginale, oisive, rêveuse, qui fait « n'importe quoi[10] » ou n'a pas le sens des réalités, des règles, parfois même rebelle ou folle[11]."


http://fr.wikipedia.org/wiki/Artiste


La notion d'Artiste en tant que personnage "à part" ne prends corps qu'à dater de la Renaissance pour s'affirmer au XIXème siècle avec notamment la notion de "maudit", l'incompris, le marginal, celui qui persiste et signe dans une création que personne ne comprend. Ce qui le met à l'écart de la socièté, écart que beaucoup vont souligner dans leur façon de vivre, de s'habiller... l'artiste devient le "Bohême". Il n'exerce pas un métier "honorable", de là, quasi tout lui est permis puisqu'il vit en marge. Il devient un stéréotype.
Et ça continue de nos jours, si certains restent discrets, beaucoup en rajoutent dans le look la mise en scène et une certaine façon de vivre qui fascinent les foules , au point d'occulter la partie création qui est pourtant l'essence même de l'art.
Mais la société a besoin de ces "marginaux" qui la confortent dans sa bienséance dont ils ne participent pas et lui ouvrent quand même une porte sur une autre dimension de l'esprit. Sans parler du "Marché de l'Art" qui fait tourner des sommes énormes à des années lumières de la créativité.

Une prof en 4ème ou 3ème nous a dit : "Il n'y avait pas d'artistes au Moyen Age", la remarque m'avait fait bondir sans que je sois à cette date capable d'analyser pourquoi. Ceux qui ont sculpté l'Eve de la cathédrale d'Autun ou l'Ange au Sourire de celle de Reims n'étaient pas des "artistes"? Ce que cette conne voulait dire c'est que ces sculpteurs sont anonymes, donc puisqu'il n'ont pas signé, qu'on ne connaît pas leur nom, ce ne sont pas des artistes... les peintres de Lascaux ou d'Altamira non plus n'étaient pas des "artistes"! La signature vaut art, il faut que l'artiste soit identifié, étiqueté en tant que tel, ce qui permet tout en les stigmatisant de les regarder avec une certaine indulgence (surtout s'ils sont comme on dit aujourd'hui "bankables").

Pour résumer la société tolère et utilise les artistes mais ne les intègre pas, ils doivent rester à la marge avec un statut pas clairement défini. Ils concentrent les fantaisies et les fantasmes, c'est la fonction qu'on leur attribue, mais ça reste leur apanage, le commun des mortels ne saurait y prétendre et doit rester dans les clous, lui n'est pas "fou"!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Lun 20 Déc 2010 - 23:54

J'aurais pu commencer par wiki !
Merci Trys, l'article est rudement réconfortant.

(Sur l'article figure en fin de page la liste de ceux qui sont considérés aujourd'hui comme étant des artistes)

Le terme de folie, je voulais dire : cette sensation d'une explosion, de chute libre, un truc qui se détache et qui renvoie un vertige, le sol se dérobe, plus rien ne colle avec l'ensemble, sensation de perte de repères, un effritement, chaos.

Quelque chose comme ça.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mar 21 Déc 2010 - 2:37

Bise
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mar 21 Déc 2010 - 18:40

Romane a écrit:
J'aurais pu commencer par wiki !
Merci Trys, l'article est rudement réconfortant.

(Sur l'article figure en fin de page la liste de ceux qui sont considérés aujourd'hui comme étant des artistes)

Le terme de folie, je voulais dire : cette sensation d'une explosion, de chute libre, un truc qui se détache et qui renvoie un vertige, le sol se dérobe, plus rien ne colle avec l'ensemble, sensation de perte de repères, un effritement, chaos.

Quelque chose comme ça.

Quand j'ai tapé "artistes" je ne savais pas ce que j'allais trouver, cet article a le mérite de la clarté et la liste intégre les gens de plume qui pendant longtemps n'ont pas été considéré comme des artistes.

Pour la sensation je comprends bien ce tu veux dire, l'acte créateur projette sur un autre plan de perception et la création résulte de cette perception décalée par rapport aux normes de ce qu'on nomme conventionnellement le "Réel". Ce n'est pas confortable, pas "normal", mais c'est intrinséque à l'acte créateur qui quand il se déclenche devient impératif. On reconnaît ce décalage dans divers courant de l'Art: quand les Impressionnistes ont peint non ce qu'ils voyaient avec leurs yeux mais ce qu'ils percevaient au delà de l'apparence immédiate.
Quand les Surréalistes, secoués par les destructions de la Première Guerre (le Manifeste répète: "Il n'y a plus rien") ont tout remis en question en affirmant cette volonté d'aller au delà du réel qui est à mon sens depuis toujours le moteur profond de la création. Ils ont exploré quasi tous les possibles de cette approche qui bien sûr a sucité des réactions violentes de ceux qui n'acceptaient pas cette remise en cause radicale.
Quand Picasso se remet en question pour explorer d'autres façons de peindre, qu'il casse les corps, se plonge dans le bleu, le rose etc... c'est une démarche d'aller toujours plus loin vers de nouvelles façons d'exprimer ces plans différents de la perception.

Qu'en tant que public invité à regarder et si possible à comprendre, entrer dans ces plans on n'adhère ou non à la démarche (perso j'accroche pas du tout à Picasso) c'est autre chose. Il m'arrive d'apprécier et de reconnaître un travail sans que le résultat me touche.
L'artiste doit-il, peut-il entraîner le public dans sa "folie"?
Si on le voit comme un "passeur" vers d'autres plans de réalité, d'autres dimensions, le suit qui veut, qui le sent. L'oeuvre exprime une sensibilité, elle est soumise à un spectateur qui a la sienne, il y a ou non résonnance entre ces diverses sensibilités. c'est pour ça qu'il est bon que l'expression soit multiforme.

Mais, je l'ai dit à maintes reprises et je le répète: pour que tout ce qui précède soit valable il faut qu'il y ait vraiment création, donc qu'on soit face à un vrai artiste, quelqu'un qui a quelque chose à dire et le dit en utilisant les élèments qu'il trouve dans le plan de perception où il est passé (et ces plans sont multiples). Quelqu'un qui a accepté de lâcher prise du réel communément admis, et qui éprouve vertige, perte de repères... se retrouve dans un chaos qu'il organise alors selon sa perception.
C'est dérangeant pour lui qui peut mal vivre ce décalage et pour les autres qui pour se préserver du dérangement le taxe d'original ou de fou...
Revenir en haut Aller en bas
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Dim 4 Déc 2011 - 22:02

Je me suis souvent posé les mêmes questions que Romane... j'ai souvent eu ce genre de ressentis... . J'ai de près ou de loin approché les réflexions qui ont été partagées ici, de loin étant plus évasivement.
Je ne sais pas s'il y a de vraies réponses, le monde qui nous entoure est forcément différent pour chacun : les gens, les regards, les réactions ... j’imagine que nous ne sommes pas forcément confrontés à la même intensité des genres.
Si je suis d'accord sur ce que l’artiste peut renvoyer aux gens (les codes, les cadres, les repères, les notions… ) je pense que ces mêmes gens nous renvoient, à leur façon, à nous-mêmes aussi , à notre regard , à nos sensibilités … et ces questions que nous nous posons .
Je comprends le malaise dont parle Romane… j’appelle cela « des vertiges de soi » .
Il est vrai que j’ai souvent pensé que « l’art, la créativité, l’inspiration » était un lieu où l’on pouvait se reconnaitre les uns entre les autres… c’est étrange de dire ça … de le penser. L’art pour encoder nos regards, pour pouvoir les exprimer au grand jour sous cette image « d’artiste « qui conforte et rassure les esprits.
J’ai cette sensation, souvent, que si les gens ne savent pas déchiffrer « ce » langage » ils sont passés à côté d’une vraie respiration et dans ce cas, ils se réjouissent simplement de ce qu’ils voient, de tes idées farfelues et bizarres qui font de toi un drôle d’oiseau… ou qui seront super assorties à leur salon… et on se dit que nous ne changerons pas la monde et que le monde n’attend pas qu’on le change.
L’image de l’artiste a la côte. Il y a plusieurs raisons, je ne les cerne probablement pas toutes, mais celles que je relève souvent sont « l’esprit fun et branché ». Avoir une créa ou une œuvre ça apporterait une valeur certaine dans les goûts. On se distingue par l’unique et l’original, l’atypique qu’on peut « posséder »... il y a un transfert assez étrange d’ailleurs dans la façon des gens de se projeter dans l’œuvre, l’esprit de l’artiste… comme s’il suffisait de posséder pour en faire son état d’esprit… on se met en « valeur » .
L’esprit artistique… symbole de liberté de l’être, de ses pensées… l’artiste s’assumerait, assumerait ses idées… il y a malgré tout ce qui a été expliqué le sentiment d’équilibre de l’être dans le regard des gens. Je vois beaucoup de gens qui s’approprient ce « profil » « cette image » pour essayer de donner/de se donner la sensation qu’ils existent…. que leur vie a un sens… alors que ces gens passent leur temps à marcher à reculons dans les valeurs.
Au quotidien, une part de moi est visible, mais c’est l’humour (heureusement que j’en ai) qui m’assure une certaine sérénité et tranquillité. Je n’ai pas toujours envie de me justifier ou de me défendre à fond perdu qui plus est.
Je prends donc un certain recul, j’observe beaucoup… et c’est assez marrant (façon de dire) cette vision que j’ai de chacun dans une bulle, chacun dans son monde avec sa vision, son regard et ses codes… des mondes dans un monde et chacun sur ses rails.
Heureusement, je n’ai pas que ça autour de moi il y a d’autres bulles qui sont de vraies bouffées d’oxygène.
J’ai partagé ma vie avec des personnes qui ne comprenait absolument pas mes démarches artistiques… qui ne comprenaient pas qui j’étais dans tous ça … dans ma vie… et c’est vrai que j’ai déjà du essuyer des « tu es folle à lier ». ça a été une période très difficile à vivre parce qu’on se renferme, on étouffe ou l’on cache … pour avoir la paix royale.
Aujourd’hui, j’ai la chance de partager ma vie avec un inspiré comme moi, quelqu’un qui comprend cette respiration, mes créations, mes déjantages et lui-même est comme ça à sa façon. Nous sommes sur la même longueur d’onde.
Kékun disait :
« C'est aussi un art que d'être fou de temps en temps. »
(Proverbe allemand)
Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Dim 4 Déc 2011 - 23:26

@ Trys : désolée, je m'aperçois avoir laissé dormir ta réponse pendant un an (sensation instantanée de la notion de la vitesse à laquelle l'année est passée - j'espère être pardonnée, c'était pour la bonne cause : prépa licence, pour laquelle je rappelle que tu as trinqué au champagne cet été. Disons que je suis carrément pardonnée Laughing )

@ KRoll, merci d'avoir remonté ce fil ! J'aime bien le regard que tu portes sur le monde, plein d'humanité. Ce que j'appelle un regard ouvert et positif, malgré les aléas d'un autrefois pas toujours très drôle et même réducteur.

Trys a écrit:
L'artiste doit-il, peut-il entraîner le public dans sa "folie"?
Ça arrive et je trouve que les conséquences sont bénéfiques, parce qu'elles permettent au public de se poser ou reposer des questions, de laver son regard, en quelque sorte, pour voir le monde d'un oeil neuf, quitte à ne toujours pas comprendre le quart du dixième de son fonctionnement.
Ça peut flanquer le vertige, mais ne sommes-nous pas toujours en équilibre sur le fil d'un rasoir qui n'aboutira jamais à une plate-forme solide (de celles qui nous rassureraient).

L'instant du vertige est quand même très déstabilisant. Il laisse voir un gouffre sans fond, insoluble. Ce n'est pas confortable.

Mais après tout, la vie est-elle confortable ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mar 13 Déc 2011 - 2:20

Ro, je t'accorde l'absolution!
La vie n'est pas confortable (et question vertige je m'y connais). On est toujours en équilibre, l'inconfort c'est de le maintenir, mais l''exercice de l'art peut y aider, ou peut aider à basculer. Combien d'artistes bourrés de talent bousillent leur vie?

K. Roll, j'aime beaucoup ta façon de voir et sentir. J'ai cette même vision des bulles...
Les gens aiment bien les artistes quand ils vivent sur une autre planète, mais en avoir un à la maison, c'est dérangeant!
Revenir en haut Aller en bas
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   Mar 13 Déc 2011 - 11:16

Dérangeant est un piètre mot pour ce que j'en ai vu de mes propres n'oeils ! mdr
C'est invivable pour certains voire même inaccessible pour la comprenette de l'autre !

Il y a la sensation que lorsque que tu es dans ta créatittude que tu es déconnectée du monde, d'eux et que tu leurs échappes. D'après ce que j'ai entendu, tu es absent, ils sont en dehors du coup... tu attires les regards, de l'intérêt, on a très bien expliqué ça sur ce poste. Dans mon cas, ça arrive souvent que moi et moi on se fende bien la poire à gorge déployée... bah voui ça m'arrive souvent de rigoler de mes propres konneries inspirées ! M'en fiche !!! Because maintenant ja fais ke ça koi je veux et que ça fait marrer ma moitié ... même mes gosses ! clown alien lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les artistes sont-ils des fous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les artistes sont-ils des fous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les artistes sont-ils des fous ?
» Frais CNG : les US sont-ils devenus fous ?
» [JEU] ASTERIX & OBELIX : Ils sont fous ces gaulois [Payant]
» qui sont vos artistes préferés
» Ils sont fous ces américains!Guide des premiers secours pour survivre aux USA de Tamarik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: