Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le fracas du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 15:44

MBS - Y-a-t-il une vie après Fiona Toussaint a écrit:
Et si pour être bien dans son corps et dans sa tête, il suffisait seulement de vivre seul, loin des fracas du monde ?

Cette question, je me la pose presque quotidiennement. Perturbante, elle s'impose, avec son lot de contradictions. Qu'en diriez-vous ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
L'infréquentable

avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 15:51

heuu...devenir sourd ou mettre des boules quiès ... AngeR

Mais si nous devenons sourds à tout ce qui nous fait mal ou nous dérange, nous devenons sourds à la beauté de certains sons, des oiseaux qui chantent, le bruit de la mer, et toutes les musiques.

Je pense donc qu'il faut faire avec. Piano
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 17:26

Il faudrait définir ce qu'on entend par "loin". Car on peut être loin tout en étant très concerné. Comment faire pour fermer les yeux sur tout ce que l'on sait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 17:53

Les trois secrets du bohneur selon certains: ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire...

Ca me paraît aussi égoïste que pusillanime comme position, outre que c'est passablement irréaliste si tu ne bouges pas parce que c'est pas ton problème, les débris du monde fracassé vont t'arriver sur la tronche!
L'équilibre c'est d'avoir conscience de ce qui se passe tout en sachant qu'on ne peut pas refaire le monde, de ne pas désespèrer parce qu'on a le sentiment de tenter de vider l'océan avec une petite cuillère percée...
Agir à son niveau avec ses moyens...

Le digne retrait au désert ou sur une île déserte loin des turpitudes... puits ben, nan...
C'est vrai que y'a des jours où on a envie de la claquer la fenêtre sur le monde!

"Le monde ouvert à ma fenêtre
Que je referme ou non l'auvent
S'il continue de m'apparaître
Comment puis je faire autrement?"

Jean Ferrat: Je ne chante pas pour passer le temps

http://www.musicme.com/Jean-Ferrat/albums/La-Montagne---Deux-Enfants-Au-Soleil-0731454783224.html?play=15
Revenir en haut Aller en bas
cathecrit
Collectionneuse d'éphémère
avatar

Nombre de messages : 1369
Localisation : Ailleurs mais avec vous.
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 19:20

Mais s'il suffisait de vivre loin de tout et de tous pour accéder à l'équilibre... ça se saurait non ?

Pour moi, l'humain ne peut prétendre ni à un quelconque bonheur ni à aucune sorte d'équilibre en restant seul. Ne serait- que par le simple fait que l'humain se caractérise essentiellement par sa capacité à communiquer. Alors seul dans son coin... pour communiquer...

Par contre, que chacun ait besoin de temps à autre de descendre dans son puits pour réfléchir... faire le point... là oui.
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 23:17

Quand j'étais gamine et qu'on me demandait ce que je voulais faire plus tard comme métier, je répondais : gardien de phare. Humm, je crois que je me suis sociabilisée depuis.
Je pense qu'un juste équilibre est nécessaire : voir du monde pour apprendre, échanger, créer ensemble...etc, mais aussi faire parfois retraite pour se ressourcer, réfléchir, avancer à son rythme.
J'ai besoin de deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Shan



Nombre de messages : 1176
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 23:39

Sociabilisée hein ?? Ange Chuuttt mèche

Et pi, tu as besoin de 2 quoi ?? Mmmm ?
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 28 Déc 2010 - 23:54

Sorry, j'ai besoin des deux : être seule parfois et voir du monde à d'autres moments.
Moui, sociabilisée, c'est le terme qui convient.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
yugcib

avatar

Nombre de messages : 759
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Lun 17 Jan 2011 - 11:53

... Dans le fracas du monde il y a (entre autres) un genre de "discours" qui contribue souvent à fracas... et qui s'impose aux yeux d'un grand nombre de gens, comme une forme de pensée unique, "un allant de soi" en quelque sorte...

Mais le monde est aussi comme un grand vent de souffles...

... qui n'est lui même qu'un souffle dans un vent encore plus grand...

Je ne puis souffrir d'entendre ce "discours" tenu par un grand nombre de gens en France et ailleurs, ce "discours" dont la consistance tient en gros, dans ce genre de propos à l'égard de ces "crétins de gauche partageux et rêveurs" : "ce sont bien les riches, surtout lorsqu'ils sont vraiment riches, qui font tourner la boutique et travailler les gens, et il est normal qu'ils soient aussi riches, on ne pourra jamais rien changer à cet état des choses"...
Lorsque, et chaque fois que je me trouve confronté à ce genre de "discours" énoncé et martelé par un si grand nombre de gens, je deviens autiste, révolté... Ou dans mes plus "mauvais jours" même, délinquant...
Et ils martèlent, ils martèlent! Comme s'ils ne croyaient qu'en les seules vertus du pouvoir de l'argent, de la réussite sociale ou du succès...
Je n'aurai jamais d'amis parmi des gens de cette sorte, à moins qu'ils ne comprennent le bien fondé qu'il y a, à ne point accepter de se laisser couler dans le moule d'une pensée aussi unique qu'inique...
Je n'aurai jamais d'amis parmi des gens de cette sorte, à l'exception cependant de ceux d'entre eux qui ont, si conditionnés ou si persuadés soient-ils, cette gentillesse et cette simplicité d'esprit et de coeur, qualités que l'on apprécie toujours...
À dire vrai je me fous complètement de savoir ou de ne pas savoir si les gens sont de telle ou telle religion, de telle "vision du monde", s'ils sont riches ou pauvres, s'ils ont oui ou non "réussi dans la vie"... Dès lors qu'en leur présence je me sens accueilli, dès lors que leur gentillesse et leur simplicité m'émerveillent...
Ce qui me rassure et me réconforte, c'est de constater qu'il n' y a pas que des gens du peuple, des pauvres, des exclus, des gens de la "droite" ou de la "gauche" populaire, qui pensent comme moi que le pouvoir des plus forts et que le pouvoir tout aussi fort de l'argent n'est pas une fatalité ni quelque chose d'absolument normal et devant le plus naturellement, le plus férocement du monde, s'imposer... Mais aussi qu'il existe des scientifiques, des artistes, des écrivains, et des intellectuels qui eux ne "vivent pas dans les nuages" mais dans une confrontation quotidienne avec les réalités du monde, dans les situations, dans les événements, l'actualité...
Il m'arrive aussi d'espérer et de penser que toute cette violence qui sévit un peu partout, et que l'on subit sans cesse autour de soi de la part de tant de gens qu'un rien contrarie et qui paraissent si pressés, si agressifs et si imbus d'eux-mêmes et de ce en quoi ils croient "dur comme fer"... N'est en réalité qu'une peau ressemblant à une croûte rugueuse et craquelée d'une épaisseur incertaine ou indéterminée qu'il suffirait de gratter un peu pour qu'elle disparaisse en partie, découvrant une chair rouge et palpitante, fragile, et que l'on veillerait à ne pas blesser...

... Cette vie qui n'est qu'une fois, une seule et unique fois, cette vie que nous vivons telle que nous la vivons, passe comme un souffle...Un souffle en deux mouvements, soit une inspiration et une expiration, un souffle d'oiseau, le souffle de tout être vivant... Un souffle qui, avant, n'avait jamais été et qui, après, ne sera plus... Mais il y a tant et tant de souffles dans le souffle dont le commencement se perd dans l'avant et dont la fin se perd dans l'après ; que tous les souffles ne sont qu'un seul et même souffle d'une même durée intemporelle... C'est peut-être la conscience que nous pouvons avoir, nous les humains, d'être dans ce souffle d'une durée intemporelle, qui fait de notre souffle d'une seule fois, un souffle dans une immense continuité de souffle...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Lun 17 Jan 2011 - 16:02

Il existe un très beau livre-poème de Yves Simon : "Le souffle du monde".
Je le conseille très vivement, il m'a fortement touché.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Lun 17 Jan 2011 - 23:57

Les livres d'Yves Simon, dans l'ensemble, sont de splendides morceaux de prose poétique. Je les ai tous aimés.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 18 Jan 2011 - 0:57

What the fuck ?!? Blue, filo... hum, il va donc falloir que j'ajoute l'auteur sur ma liste (pourvu que Dieu me prête vie...)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mar 18 Jan 2011 - 1:32

Les fracas du monde, c'est une idée terrifiante en elle même. Un fracas peut detruire de facon gigantesque, un tsunami, des inondations, des avalanches, des tremblements de terre, des coulées de boue, c'est le sens courant. Il y a un autre sens, celui de simple bruit ou de rumeurs en opposition au calme, au silence. Si c'est ce dernier sens, je pense qu'il est necessaire d'avoir des deux en effet, du calme et du bruit, pour se sentir vivre ou se reposer c'est selon...
Revenir en haut Aller en bas
cathecrit
Collectionneuse d'éphémère
avatar

Nombre de messages : 1369
Localisation : Ailleurs mais avec vous.
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mer 19 Jan 2011 - 2:31

Mince alors Yugcib, j'ai été surprise par cette grande épopée verbale et peinée d'avoir en je ne sais quelle manière pu déclencher cela.
Je pense que le propos de ce fil (de ce site du reste) n'est certes pas de fâcher.

Et puis je n'ai pas vraiment vu de rapport entre ton propos et ce dont nous parlions jusque là. Mais peut-être la maladie m'égare-t-elle... Je ne sais plus.

Soit dit en passant tout de même, que ton discours m'a plu. Et touchée aussi. J'ai ressenti entre tes lignes de l'amertume, de la tristesse mais du vrai bonheur vécu aussi.
Personnellement, j'ai une autre philosophie de vie concernant le souffle unique qui une fois disparu ne reviendra jamais.
Je crois que rien ne prouve que l'on ne puisse revenir, sous une autre forme, avec d'autres choix, ou d'autres hasards.... Mais le hasard ne pourrait-il pas n'être que la manifestation d'entités supérieures, ou carrément d'un dieu qui souhaite accomplir son oeuvre discrètement ?????

Filo, je prends au vol l'idée de lire du Yves Simon (bon cru les Simon, c'est mon nom de jeune fille). Cela fait plusieurs fois que l'on me lance la perche et je ne l'ai pas rattrapée.
Enfin, j'ai déjà 5 bouquins tous entamés et pas finis... Un 6ème serait vraiment trop.
Mais je le lirai...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mer 19 Jan 2011 - 5:42

Le souffle du monde est un petit bouquin de poésie, mais il a écrit aussi de beau romans, comme Océans, et la dérive des sentiments (prix Médicis, je crois).
Océans est très bon.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Mer 19 Jan 2011 - 10:16

Le fracas, c'est du bruit. Un bruit fort qui signale que quelque chose s'est cassé. Notre problème consiste à analyser ce bruit sans céder à la panique. Il faut donc déja une certaine connaissance de son propre monde intérieur pour comprendre que toute fêlure n'est forcément synonyme de catastrophe.
Le bruit d'une émeute peut par exemple effrayer celui ou celle qui ne rêve que d'ordre pour son propre confort. Un ministre de l'intérieur peut ainsi proposer ses services de police à un homologue étranger dès lors que des bruits de revendication populaires traversent la Méditerranée, lui faisant craindre dans son propre pays un même vent de révolte, pire la révolution.
Le fracas signifie que ça casse tout d'un coup. Et, c'est en effet, à la surprise générale que les Tunisiens se sont soulevés. En effet, tout le monde, ou presque avait "oublié" qu'ils vivaient sous le joug d'une dictature. Peut-être, du fait que nous nous étions habitués aux discrets gémissements de ceux qui souffraient là-bas. Or, faire taire la souffrance, ne signifie pas forcément guérir la maladie. Mais, il est vrai que la souffrance du monde dérange peut-être toujours plus que le fracas. L'auto-libération d'un pays voisin provoque alors à la fois un soupir de soulagement, mais aussi comme un parfum de scandale, un peu comme lorsque l'on découvre tout près de chez nous un enfant maltraité par sa famille et que "nous n'avions jamais rien entendu."
Cette actualité bouleverse une fois de plus l'opinion bienpensante que les français ont généralement d'eux-mêmes. D'autres pays cherchent pourtant à leur faire comprendre amicalement qu'en matière de donneurs de leçons sur les droits de l'homme, nous devrions parfois la jouer un peu plus modeste. Non, le Français n'est pas "naturellement bon", et non, ce n'est pas forcément le monde qui le "corrompt".

Je sentais au milieu de ma gloire que mon coeur n'était pas fait pour tant de fracas, et bientôt, sans savoir comment, je me retrouvais au milieu de mes chères bergeries.
Rousseau, les Confessions.
Revenir en haut Aller en bas
cathecrit
Collectionneuse d'éphémère
avatar

Nombre de messages : 1369
Localisation : Ailleurs mais avec vous.
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Jeu 20 Jan 2011 - 1:54

A Filo, Merci ma biche, j'en prends bonne note...
A Vic, merci pour cet éclairage auquel je souscris entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib

avatar

Nombre de messages : 759
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Jeu 20 Jan 2011 - 10:59

... "Rien ne prouve que l'on ne puisse revenir" ! J'aime à entendre dire cela, et à le voir écrit! A dire vrai (je peux bien l'exprimer ici entre nous) : je crois qu'il y a "autre chose après"... Mais je ne sais pas comment c'est et je crois aussi que ça ne ressemble absolument à rien de tout ce qui se dit et s'écrit, se croit, se raconte, sur la "chose"... Je ne crois pas à ce que disent les religions, les légendes, les "voyants" et autres "médiums"... Je ne crois pas à ces personnages blancs, vaporeux, au bout d'un tunnel noir, et à ces histoires de jardin enchanté ou tout est beau, plein d'amour, sans souffrance, etc, où l'on retrouve tous ceux qu'on a aimés...
Mais, Mais... Je crois, oui, je crois "qu'il y a "autre chose"...

Une fois j'ai dit (je l'ai même écrit) : "Je veux aller quand je serai mort, au paradis des minous... Pas à celui des Humains car j'aurais peur de m'y emmerder... Toutefois j'aimerais quand même que le "grand chef des minous" au paradis des minous, invente un tout petit passage entre le paradis des minous et le paradis des humains... Car au fond, il me siérait d'aller me blottir sur les genoux de quelque ami ou amie, de temps à autre (mais je jure de ne pas m'attarder inutilement sur les genoux de cet ami ou de cette amie et que je refilerai la queue en l'air à toutes pattes au paradis des minous)... "

... A propos des livres d'Yves Simon : j'ai aimé, aimé au point d'en être comme "marqué à vie" : OCEANS (que j'ai d'ailleurs lu 3 fois)... Il y a une "atmosphère" là dedans !

Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Ven 21 Jan 2011 - 11:18

yugcib a écrit:
"Je veux aller quand je serai mort, au paradis des minous"
Voilà de quoi réjouir (et il y a bien un "é") les psychanalystes... mèche
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Ven 21 Jan 2011 - 12:05

yugcib a écrit:
. : "Je veux aller quand je serai mort, au paradis des minous...

Moi aussi... pluie
Revenir en haut Aller en bas
cathecrit
Collectionneuse d'éphémère
avatar

Nombre de messages : 1369
Localisation : Ailleurs mais avec vous.
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Le fracas du monde   Ven 21 Jan 2011 - 20:47

Bah oui mais là on va être nombreux à prendre du poil de la bête, vous croyez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fracas du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fracas du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Les mentalistes du monde entier
» Glyos, le monde intergalactique
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: