Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une autre forme de contestation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib

avatar

Nombre de messages : 845
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Une autre forme de contestation...   Mar 25 Jan 2011 - 11:57

Je pense qu'il existe une autre forme de contestation qui elle, ne se manifeste pas par la dénonciation systématique et permanente de tout ce que l'on désapprouve, ni par la polémique ou par le discours ou par l'argumentation persuasive (et parfois autoritaire et s'affirmant "bien fondée"), ou encore en comparant le temps d'autrefois avec le temps actuel; en mettant ostensiblement en avant des valeurs ou des vertus qu'il faudrait restaurer...
C'est, en face de ce qui est, de ce qui se dit, se ressent et se pratique ; en face du monde et des événements, en face des gens que l'on rencontre dont on perçoit les comportements, les agissements et dont on entend les propos... Un regard que l'on porte au bout duquel nous vient une aptitude à ne pas se laisser abuser par ce qui se répand autour de soi, à ne pas se méprendre sur le sens de tel ou tel propos ou agissement.
Et les composantes de ce regard sont multiples : il peut y avoir de la gravité, de l'humour, de la dérision, du questionnement, du silence, de l'approche et de la réflexion...
Il me semble qu'il y aurait un équilibre à trouver entre d'une part cette forme commune de contestation à laquelle on souscrit habituellement, et cette autre forme de contestation qui est celle du regard porté...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Mar 25 Jan 2011 - 12:12

Ça existe déjà, c'est l'intelligence, tout simplement.

À moins que tu ne parles de la circonspection, dont je suis usager quotidien.
"Je ne dis rien, mais n'en pense pas moins"
Mais parfois, rien dire c'est subir, alors il y a des limites.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
yugcib

avatar

Nombre de messages : 845
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Mer 26 Jan 2011 - 20:36

J'ai presque envie de dire : " on ne subit que lorsque ce qui nous arrive, ce qu'on entend, ce qu'on voit, ce qu'on ressent... Ou ce qui est dit ou écrit à propos de soi... Nous semble injuste (ou non fondé, ou mal perçu, ou inexact, et donc nous ferait mal)... Alors dans ce cas, il vaut peut-être mieux ne pas demeurer silencieux, ne pas accepter en ne disant rien... Se défendre donc, en quelque sorte... Même si l'on ne parvient pas à convaincre ou à "renverser la vapeur"...

Mais j'ai aussi envie de dire, parce que parfois je le ressens profondément : " je ne dis rien, je laisse dire (ou faire)... Alors je demeure silencieux et mon silence devient comme un regard que je porte sur mes propres traces sur un chemin que je regarde tout autant... En quelque sorte ce regard s'apparenterait à une forme de contestation, de "remise en question", et au bout du compte, et indirectement, ce regard là contribuerait à me montrer la voie afin de ne plus devoir subir désormais... subir à cause de ce qui vient davantage de mes propres pas, que de ce qui vient du chemin...

Mais il y a aussi (et ce n'est pas "neutre") : subir en soi ce qui arrive à l'autre, aux autres... Et quand ça fait mal, très mal, alors il est quasi impossible de "ne rien dire"...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Mer 26 Jan 2011 - 23:02

Je ne pige pas grand chose au but de ce fil. Est-ce pour dire qu'il faut dire ou taire ? Ben c'est ce qu'on fait tous, je crois. On dit, on ne dit pas, puis on décide de dire ce qu'on ne disait pas, ou de taire ce qu'on disait.

Au final, ça change quoi, puisque personne ne parle ou ne se tait en même temps ; il y a donc toujours des gens qui disent pendant que d'autres font silence, et ça change tout le temps, tout en revenant au même.

Au fond, ce qui importe, c'est l'impact. Parfois il y a, parfois non.

Ou alors ? Peut-être je n'ai rien compris au fil... ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
yugcib

avatar

Nombre de messages : 845
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Ven 28 Jan 2011 - 15:24

... Au fond, quand on y réfléchit... Tout ce que l'on exprime à propos de ceci ou de cela, c'est tellement évident et tout le monde dit à peu près la même chose (à sa manière cependant)... Que ça ne vaut même plus le coup de le dire...
Il ne resterait alors plus grand chose à dire...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 45
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Lun 26 Déc 2011 - 10:27

Je croise plus ou moins l'avis de Romane... de Filo... .

Dire ou ne pas dire... ce qu'on pense... ce que l'autre aimerait entendre... dire pour se donner l'image ce que ce que l'on pourrait croire être bien pensant mais qu'on ne saurait dire depuis ses propres réflexions, on re édite, on se rassure, se conforte, se donne une certaine contenance ... ce n'est pas une généralité mais une grande majorité... et rares sont ceux (avant ici) qui expriment leurs propres réflexions, leur avis.
Se normaliser dans le courant des pensées , l'environnement dans lequel ils sont... on suit la tendance, le flux... c'est très impersonnel au bout du compte... suffit de pousser la réflexion pensante pour s'en rendre compte.
L'incompréhension, l'inculture peut-être est un frein à l'expression personnelle dans le cadre d'une société. Je ne généralise toujours pas mais c'est souvent ce que je vois... j'entends.

A t-on vraiment envie de "dire" à quelqu'un qui semble "se formater dans les clichés" d'idées non pas reçues ... nous n'en sommes plus là dans ce cas ... mais d'idées pêchées, relevées qu'on s'approprie pour se donner une contenance réflexionante neurotique ? à qui je parle d'ailleurs ?... est-ce que tu me suis dans ma pensée ? Qu'y a t'il à creuser ?

Dire ou ne pas dire , pour moi ne dépend pas de la chose qu'on a à dire vraiment, mais de celui qu'on a en face pour les écouter ... écouter ou ne pas écouter... quand chacun met ses propres couleurs dans les mots ... et encore faut-il que les esprits soient ouverts pour en faire un vrai "échange" !

J'ai rien dit heing ! tong



Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Lun 26 Déc 2011 - 13:24

Citation :
L'incompréhension, l'inculture peut-être est un frein à l'expression personnelle dans le cadre d'une société.

Je vois peut-être deux tendances principales se dégager dans ce sujet :

Le prix à payer pour avoir accès à l'art, la dégringolade de la qualité éducative dans les écoles, la médiocrité des programmes télévisés, la montée en flèche des dérapages de la communication en matière de médias, le mode de fonctionnement des entreprises, le profil pervers du paysage économique et politique mondial, la montée de la misère, renforcent l'inculture et l'incompréhension.

D'un autre côté, Internet fait peur à certains politiques, ce qui veut dire que lorsque les internautes (le petit peuple) s'y expriment, ils touchent là où ça dérange. Ce n'est pas pour rien que certains pays dictatoriaux empêchent leur peuple d'avoir accès au Net.

Peut-être l'accélération fabuleuse du monde technologie accentue ces contrastes. Nombreux sont ceux qui, pour compenser l'asservissement dont ils font les frais, adoptent un comportement pervers dans le but de s'affirmer. Ils enfoncent le clou en quelque sorte, ce qui fait qu'on a l'impression d'une spirale aspirante de laquelle il est un peu compliqué de se s'extirper. Pour ceux qui y parviennent, c'est au prix de se voir taxés de fous exotiques qu'on regarde de travers comme s'ils étaient des bêtes de foire.

Parcourez le Net ; on trouve de tout. Ceux qui ne mâchent pas leurs mots (qui dérangent tant ils sont clairvoyants), et ceux qui s'enfoncent dans une frilosité ou une sorte de dictature dont ils disent qu'elle les répugne mais qu'ils pratiquent à leur insu (qui se bernent et entraînent avec eux ceux qui n'y voient que du feu). Hors écran, finalement, c'est la même chose.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 45
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Lun 26 Déc 2011 - 17:02

Ma réponse est peut-être à côté de la plaque... quoi que , il y aurait tellement à dire ... m'enfin faut pas trop vous étonner de mes réponses les lulus je m'embarque souvent toute seule ... quoi que... . Certaines réflexions impliquent tellement de points différents que j'ai du mal à tout développer d'un coup, autrement je serais en train d'écrire un roman. Non je suis pas romancière mais pipelette ! tong Dans tous les cas, j'aime bien la réflexion spontanée (parfois un peu à côté) que cela génère dans mon cogitage (filo: tong ).

pom pom

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   Lun 26 Déc 2011 - 19:55

Non poulette, tu n'es pas à côté de la plaque. C'est en conversant en lâcher-prise et de préférence en suivant les pistes les plus diverses, qu'on finit par trouver des éléments nouveaux, et par faire progresser notre réflexion partagée et intérieure. Car de toute manière, qui pourrait dire que chaque chose est cloisonnée ? Il y a interférence entre les sujets, et ce à plusieurs niveaux et degrés.

Je t'encourage donc à poursuivre comme tu en as l'habitude, et surtout à ne pas craindre de passer pour une nouille. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une autre forme de contestation...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une autre forme de contestation...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une autre forme de contestation...
» [Tuto] Un canapé en simili cuir pour SD, autre forme
» Comment remplir une forme par une autre forme ?
» Autre forme de modélisme
» Ecrire en ruban ou autre forme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: