Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ah ces rêves rattrapés par la réalité !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   Sam 12 Fév 2011 - 0:59



Je ne pourrais pas situer ce rêve dans le temps :

Ma fille a disparu. Je suis à sa recherche. À un moment je suis perdue dans un monde qui me semble irréel. Cela fait longtemps que je marche, je suis harassée car il me faut faire attention où je pose les pieds. En effet je ne vois pas le sol, tout autour de moi est nuage. Parfois je dois longer des corniches étroites le long de précipices que je « ressens » mais que je ne vois pas non plus. Il me faut aussi composer avec des entités que je perçois de temps à autre lorsque je me sens complètement abandonnée, et qui semblent me guider vers l’endroit où je vais, espérant y trouver ma fille. J’arrive enfin à une espèce de carrefour où je m’aperçois qu’en fait, tout autour de moi ce n’est que des lacs séparés par des bandes minces de terre. Lorsque je vois un pommier, je reconnais le lieu où je suis et c’est pour me rendre compte que je suis à… mon point de départ, soit la maison ! Dépitée, je fonds en larmes.
Mes sanglots, réels, réveillent mon mari qui me réveille à son tour, me demandant des explications. Je lui ai seulement répondu que je cherchais ma Nono et nous nous sommes rendormis.

Hier, Nono me demande de l’aide dans un nouveau jeu vidéo avec lequel elle rencontre des difficultés. Je découvre le monde dans lequel elle est, et reste abasourdie. J’ai déjà vu ce monde, je me dis en mon for intérieur. Troublée mais désireuse quand-même de l’aider, j’essaye de passer ce monde pour lui faire voir comment elle peut faire pour y arriver. Simplement là, dans le jeu, il suffit de faire du vent pour pousser les nuages et voir où on est ! J’ai dû sourire si largement en repensant au rêve (Hein ? il m’aurait suffi de souffler sur les nuages pour les pousser et voir mon chemin ?) que ma Nono m’a demandé pourquoi je souriais.

L’inventeur de ce jeu avait-il fait le même rêve que moi ?
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   Sam 12 Fév 2011 - 1:32

Il en aurait des choses à dire sur ton rêve, papa Freud !
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   Sam 12 Fév 2011 - 2:50

blue note a écrit:
Il en aurait des choses à dire sur ton rêve, papa Freud !
Tu crois?
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   Dim 13 Fév 2011 - 0:16

M'étonnes...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
L'infréquentable

avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   Dim 13 Fév 2011 - 0:23

La prochaine fois que tu cherches ta Nono en rêve, souffle sur les nuages et puis racontes-nous plize ! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   Mar 25 Oct 2011 - 0:18

L'infréquentable a écrit:
La prochaine fois que tu cherches ta Nono en rêve, souffle sur les nuages et puis racontes-nous plize ! AngeR

Là pas de nuages, mais de la boue !

Rêve de la nuit de vendredi à samedi, entre 4 heures et 7 heures du matin.
Je suis dans un bus bondé avec mes filles (qui sont petites dans le rêve !) Le bus arrêté à un feu au dessous d’un pont.
Au dessus du pont un tracteur remorquant une citerne manœuvre pour enfiler une rue transversale lorsque qu’en reculant, il mord le parapet du pont et je le vois comme au ralenti descendre sur notre bus. Je ne suis absolument pas paniquée et retiens mentalement la chute du camion qui finit par nous percuter. PERSONNE N’EST BLESSÉ mais nous devons quitter le bus car une explosion de la citerne qui fuit est plausible. Tout le monde court dans tous les sens…
Je me retrouve dans un immeuble en cherchant une des filles que j’ai perdue (la même que dans les autres rêves !) Je frappe à toutes les portes. Les gens ne sont pas contents d’être réveillés ou dérangés et me ferment la porte au nez. Ils se méfient de moi. Je suis noire ! Je cherche longtemps en serrant la main de mon autre fille pour ne pas la perdre aussi. Épuisée, après être passé sous un long tunnel noir et froid au sol boueux, j’arrive dans une sorte de clairière où il fait à peine jour. Une clairière avec une porte. Un ruisseau coule où les gens qui me suivent vont se laver les pieds. Ce qui m’étonne dans ce lieu, c’est que des gens noirs dorment sur des matelas en ronflant. Leurs matelas pneumatiques montent et descendent au rythme de leurs ronflements. Ils ne se sont pas réveillés à notre arrivée, ils ont l’air d’être fatigués même dans le sommeil. Je demande au gardien du lieu qui avait ouvert la porte pourquoi ces lits bruyants. Il me répond que c’est pour éviter les jérémiades. Personne ne doit se plaindre des ronflements puisque tout le monde a le même lit bruyant… et m’annonce que c’est l’endroit où nous serons tous, les nouveaux, hébergés en attendant de retrouver le MONDE d’où nous sommes venus.
Je me refuse de rester dans ce lieu et tente de rebrousser chemin lorsque je reconnais le gardien : un ami perdu de vue depuis quelques années et qui ne donne plus signe de vie. Il me laisse sortir et me donne la marche à suivre pour retrouver ma Nono. En effet, je la vois au bout d’un certain temps, après être passée par des rampes bordées de buissons et de fleurs, un peu comme autour des immeubles modernes. Je me prends les pieds dans les branches, je pleure, je cours, je vole et rattrape ma Nono lorsqu’elle allait disparaître derrière un bâtiment. Je serre mes filles contre moi. Nous sommes à nouveau réunies toutes les trois, mais il nous faut encore retrouver LA sorti
e …
Mon mari me réveille en sursaut. C’est le jour où je dois ré-emménager ma grande et mon camion est déjà devant la maison qui m’attend. Je ne me suis pas réveillée à l’heure. Mon réveil n’a pas sonné.
Alors je vous dis pas dans quel état d’esprit j’étais samedi sur la route en faisant les 300 km qui me séparaient de la maison à la chambrette de ma grande, d’autant plus que j’avais été malade la nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ah ces rêves rattrapés par la réalité !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ah ces rêves rattrapés par la réalité !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite charade ?
» Semaine 2 : Le cahier à un shilling, sous- titré avril et mai
» Rattrapé par le passé
» [Berry, Steve] Cotton Malone - Tome 4: La prophétie Charlemagne
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: