Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans-papiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Sans-papiers   Jeu 24 Fév 2011 - 9:53

Déception matinale. Malgré le grand nombre de fils LUesques, aucun titre avec le terme "sans-papiers". Alors...


"J'ai admiré ta placidité, étranger
quand on t'a fait patienter
des heures devant l'autorité
de la préfecture barricadée
sous le regard désabusé des policiers

J'ai loué ta bonne volonté, étranger
quand, au guichet, tes pièces on a vérifié
s'il en manquait une on t'a dit "revenez"
un ticket on t'a donné puis on t'a envoyé
attendre que ton numéro soit éclairé

J'ai salué ta hauteur de pensée, étranger
quand tu as su dépasser
de cette sale attente l'horizon étriqué
pour rejoindre ton pays ensoleillé
dont tu gardes en ton cœur un cliché

J'ai apprécié ton humilité, étranger
quand on t'a doctement expliqué
toi qui peine à lire le Français, le parler
que c'était simple, que tout était consigné
qu'il suffisait d'un peu de bonne volonté

J'ai redouté que tu sois dépassé, étranger
par les demandes, les questions renouvelées
ta vie, ton adresse, ton identité à prouver
les multiples justifications à apporter
pour, une énième fois, ton dossier compléter

Je t'ai accompagné, étranger
quand il t'a fallu affronter, larme au pied
le regard inquisiteur du guichetier
fort de son pouvoir de décider
le tampon sur tes papiers apposé

J'ai partagé ta joie, au sortir, étranger
quand, tout sourire, tu as fièrement arboré
le document avidement convoité
dont l'État, en sa grande bonté, t'a gratifié
t'autorisant, durant… trois mois à travailler

J'ai imploré ta magnanimité, étranger
quand viendra le jour où tu auras renversé
l'ordre des choses qu'on t'a imposé
tu voudras moi, Occident, me juger
je serai alors, à mon tour, étranger."

Pascal Gentil, RESF 77
qui a accompagné Mamadou à la préfecture le 19 février




(dessin trouvé là : http://sudmaisondelenfance45.hautetfort.com/archive/2011/02/22/nune-et-sargis-deux-jeunes-menaces-parce-que-leurs-parents-s.html)


http://regularisation.canalblog.com/archives/2008/01/16/7586567.html
http://www.forumrefugies.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
L'infréquentable

avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Ven 25 Fév 2011 - 20:31

Lucarne, tu écris selon mon cœur. Fais gaffe, tu risques de devenir infréquentable, toi aussi ! AngeR Rêve bisou


Dernière édition par L'infréquentable le Lun 28 Mar 2011 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Sam 26 Fév 2011 - 22:58


Non non m'dame, ce n'est pas moi qui ai écrit le poème, c'est lui :

lucaerne a écrit:
Pascal Gentil, RESF 77
qui a accompagné Mamadou à la préfecture le 19 février

Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Jeu 10 Mar 2011 - 9:51

Lorsque la xénophobie s'installe... tranquillement...


De l'aide efficace de la SNCF


Monsieur B, ressortissant tunisien, part en voyage. Il a avec lui ses bagages, son ticket de train mais il est en retard et a peur de rater ce dernier, aussi au lieu d’essayer de se repérer dans les panneaux va-t-il directement vers les employés SNCF de la gare de Narbonne pour leur demander sur quel quai est son train. Pas de réponse. Monsieur B. ne s’attarde pas et commence à traverser les voies à pied, pour essayer de trouver son quai.

Les agents de la SNCF l’arrêtent et le verbalisent pour avoir traversé les voies, non sans quelques remarques à caractère raciste : « vous vous croyez à Kaboul ? » lui lancent-il. Pour prouver son identité, Monsieur B. sort son passeport et son ancien titre de séjour et les agents de la SNCF s’aperçoivent alors qu’il est en séjour irrégulier en France. Une fois l’amende remise, la SNCF aurait dû laisser repartir Monsieur B. mais ils le retiennent sur le quai et s’amusent même de sa situation. Lorsqu’il demande à prendre son train, les agents lui disent de ne pas s’inquiéter, qu’ils vont lui réserver « un voyage beaucoup plus confortable ». Sur ce, ils appellent la police et dénoncent Monsieur B. pour séjour irrégulier. Rapidement, cette dernière est sur place et arrête Monsieur B. avant de le placer en garde-à-vue.

La préfecture de l’Aude a entamé une procédure de reconduite à la frontière et a donc placé Monsieur B. au centre de rétention de Perpignan. Il arrive au CRA sans arrêté de reconduite ou autre, ni arrêté de placement en rétention. Léquioe de La Cimade présente dans ce centre, s’en étonne auprès de la préfecture de l’Aude qui affirme que Monsieur B. en a bien eu une copie. Celui-ci affirme que non et le centre de rétention lui, n’a pas la copie de ces documents pourtant indispensables pour placer un étranger en rétention. Présenté devant le juge des libertés et de la détention de Perpignan, Monsieur B. a vu sa rétention prolongée de 15 jours malgré toutes ces irrégularités dont le fait qu’il ait été arrêté dans une gare internationale, ce que la jurisprudence tant européenne que française considère comme illégal. Il a fait appel de cette décision ; l’audience se tiendra le jeudi 10 mars, à la cour d’appel de Montpellier.

http://blogs.mediapart.fr/edition/du-cote-des-migrants/article/090311/de-laide-efficace-de-la-sncf
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Dim 20 Mar 2011 - 1:34

"Amel est une jeune mère de famille, elle élève avec son mari deux charmantes petites filles. Lui travaille comme ouvrier, elle reste à la maison pour s'occuper du dernier né de trois mois. Leur séjour en France est totalement légal : ils disposent d'une carte de séjours de dix ans. A la cité des Francs-Moisins, à Saint-Denis, où ils habitent, tout cela est relativement habituel, du moins on pourrait le croire, car cette famille vit en fait un cauchemar : leur nourrisson est un "touriste de passage pour 3 mois'."

http://www.smg-pratiques.info/Le-SMG-soutien-l-initiative-du-Dr.html
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Dim 20 Mar 2011 - 1:37

Ah oui, il y a de bien belles et croustillantes histoires, sur le sujet. Et les incohérences ou absurdités n'atteignent pas le cerveau des autorités, qui même les amplifient. Faut le faire, quand même ! ça fout la trouille.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Lun 28 Mar 2011 - 9:08

Une belle gueule d'Hortefeux, çui-là. Ou alors c'est Hortefeux qui a une gueule de Guéant. On finit par s'y perdre...


Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a fixé vendredi aux policiers un objectif minimal de "28.000 éloignements" d'immigrés clandestins en 2011, soit un chiffre identique à celui de l'année précédente.
L'"objectif" est de "28.000 éloignements pour 2011, il est impérieux de l'atteindre", "il doit même (être) dépassé dès lors que nous disposerons, avec la loi sur l'immigration et l'intégration, d'outils juridiques nouveaux", a souligné le ministre devant les directeurs départementaux de la sécurité publique (DDSP) et les commandants de groupements de gendarmerie.
"Mobilisez vous, cela passe par des interpellations et chacun de vous sait où et comment procéder!", a exhorté Claude Guéant.
Le chiffre des expulsions en 2010 n'a pas été communiqué. Sur les onze premiers mois de l'année, il s'élevait à 25.511, soit une diminution de 7% par rapport à 2009.
Le ministre a regretté que "les résultats du mois de janvier 2011 (soient) en retrait par rapport au mois de janvier 2010: 1.822 éloignements ont été réalisés, soit une baisse de 8,5% par rapport à l'année dernière".
La loi Besson est actuellement examinée au Parlement et devrait rentrer en vigueur d'ici quelques mois. Elle devrait inclure la traduction dans Le droit français d'une directive européenne sur les expulsions de clandestins.
Dans l'attente de cette transposition, la France est confrontée à un vide juridique et le Conseil d'État a donné raison aux juges qui ont remis en liberté des étrangers sans papiers placés en rétention.
Dès son arrivée à l'Intérieur en février, l'ancien secrétaire général de l'Élysée a fixé la lutte Contre l'immigration irrégulière comme une de ses priorités.
La semaine passée, il s'était attiré de vives critiques en jugeant que "les Français à force d'immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux".
Vendredi, il a insisté sur l'usage de "la biométrie afin de mieux lutter Contre l'immigration irrégulière". Un "important travail d'équipement des postes consulaires" a été engagé à cet effet, "doublé d'un équipement prioritaire de la Police aux frontières et des douanes aux points de passages et des brigades mobiles de recherche", a-t-il relevé.
Enfin, la France va "renforcer" sa "pression sur les États pour faire aboutir les procédures d'éloignements trop souvent contrariées", en particulier par la non-délivrance des laissez-passer consulaires par les pays d'origine, préalable à toute expulsion.
Ainsi, des "mesures de pression" sont-elles prévues à l'égard des pays "qui ont un taux de délivrance inférieur à la moyenne de 31% observée en 2009", a-t-il précisé.
Vendredi, il a également demandé à ses troupes de porter un "deuxième effort, sur la lutte Contre le travail clandestin" dans "les secteurs habituellement concernés, travaux publics, hôtellerie-commerce-restauration, travail saisonnier, sociétés de sécurité privée".

http://actu.voila.fr/actualites/politique/2011/03/25/gueant-maintient-l-objectif-de-28-000-expulsions-de-clandestins-en-2011_17635.html
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
L'infréquentable

avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Lun 28 Mar 2011 - 12:10

J'ai besoin de vomir, docteur, c'est grave ? Rage
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Ven 8 Avr 2011 - 21:19

GISTI : « Procès de l’enfermement des enfants étrangers »

La France respecte-t-elle ses engagements internationaux lorsqu’elle prive de liberté des enfants pour le seul fait de leur migration ?

En France, des enfants étrangers (de zéro à dix-huit ans) sont privés de liberté pour raison de migration « irrégulière » :
* dans les « zones d’attente » aux frontières lorsqu’ils débarquent « sans disposer des documents requis » qu’ils soient seuls ou accompagnés ou « le temps strictement nécessaire à l’examen du caractère manifestement infondé de leur demande d’asile » ;
* dans les « centres de rétention administrative » lorsqu’ils sont enfermés avec leur famille, voire seuls lorsqu’un examen radiologique prétend prouver qu’ils sont majeurs.

Et pourtant la convention européenne des droits de l’Homme et la convention internationale des droits de l’enfant imposent aux États parties de respecter le droit à la liberté de l’enfant et de ne pas lui infliger un traitement humiliant ou dégradant.

La France respecte-elle les droits fondamentaux de l’enfant ? Accorde-t-elle aux enfants ainsi privés de liberté le droit de se défendre équitablement ? Ne privilégie-t-elle pas les règles de contrôle de l’immigration par rapport au devoir de protection ?

http://www.gisti.org/spip.php?article2277
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
L'infréquentable

avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Sam 9 Avr 2011 - 0:21

Exprimer ma profonde indignation ici revient à discuter entre convertis.
Mais ça fait du bien.
un nourrisson en séjour de trois mois....
bah évidemment, toutes ces personnes-là ne sont pas nanties d'une énorme fortune, sinon, on dirait qu'ils sont bienvenus.
la LDH a tapé sur les doigts de la France pour ses multiples manquements aux droits de l'homme, de la femme, de l'enfant, dans sa politique actuelle sur l'immigration, mais elle s'est fait sérieusement aussi et en plus engueuler par Amnesty International, RESF, et la LDH pour sa politique sur l'immigration.
Et nos actuels gouvernants n'ont pas honte.
punaise je te dis pas la colère ! Rage


Dernière édition par L'infréquentable le Sam 9 Avr 2011 - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Sam 9 Avr 2011 - 13:04

Ne vous est-il jamais arrivé de croiser quelqu’un dans la rue, dans une gare… pas très propre, mal habillé, mal rasé… et de voir un lui, sans plus y penser, un "pauvre hère", un "malheureux", "probablement sous-instruit", n’ayant aucune occupation, ne voulant peut-être pas en avoir… et le reste…

Un magnifique article lu dans la revue de l’Association Primo Levi, Mémoires.

"Dans les limbes de la désinscription sociale

Nous avons tous besoin d’une inscription sociale. Cela nous dit la place que nous occupons et nous connaissons ainsi nos droits et nos devoirs ; cela nous permet également de nous adresser aux autres selon la situation de chacun de nos interlocuteurs.
(…)
Les personnes qui viennent consulter suite aux violences politiques et, la plupart du temps, aux tortures subies dans leur pays, semblent avoir connu une rupture en deux temps : premièrement, les persécutions, les menaces, les séjours en prison ou les actes de violence qui les ont poussées à fuir et, deuxièmement, les contraintes de plus en plus sévère pour trouver l’asile politique – symbolique, dirons-nous – dans les pays où elles cherchent à s’installer.
Il faut remarquer que ces personnes, d’une manière générale, avaient une situation sociale reconnue ; des enfants, un engagement associatif, politique ou religieux ; elles savaient exactement où elles se situaient dans les coordonnées symboliques de leur quotidien.
C’est précisément cette appartenance qui a été visée, celle que les bourreaux ont voulu détruire.
(…)
Ils [les patients du centre de soin] montrent sans cesse la difficulté de cette désinscription pendant de nombreux mois, parfois des années, à une errance symbolique. Pas de travail, pas d’horaires, pas d’argent, pas d’objectifs. Pas d’école, pas de devoirs. Rien à donner, pas d’effort à fournir pour obtenir quelque chose. Se tenir tranquille, discret. Rien à faire. Attendre. S’asseoir au square en attendant midi, en attendant le soir, en attendant Godot."

Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Dim 24 Avr 2011 - 10:04

Étienne Balibar : “La condition d’étranger se définit moins par le passeport que par le statut précaire”

“L'étranger est une figure ambivalente qui cristallise des affects d'attraction et de répulsion, voire de fascination et de détestation.
Pour autant que l'humanité s'organise en communautés, la représentation que les hommes se font de leurs similitudes et de leurs différences s'incarne dans une figure d'étrangeté ou d'« étrangèreté ». Elle change sans cesse de contenu mais demeure une constante anthropologique. Pour qu'il y ait un « nous », il faut bien apparemment qu'il y ait des « autres ». L'étranger est une figure ambivalente qui cristallise des affects d'attraction et de répulsion, voire de fascination et de détestation."

"En ce qui concerne la régulation des flux migratoires, il revient à l'État ou à des communautés d'États de fixer les modalités de franchissement des frontières, mais il faudrait que les intéressés, de part et d'autre de la ligne de démarcation, aient voix au chapitre. Or les autorités de pays comme la France qui ne pourraient pas vivre sans main-d’œuvre immigrée refusent absolument de discuter avec les États africains ou les associations de migrants des modalités d'obtention des visas ou des politiques d'immigration. Il serait pourtant souhaitable d'organiser avec eux un statut du migrant dans le monde de demain. D'autant qu'en fait, les économistes le savent, l'avantage est réciproque, même si l'ajustement des besoins n'est pas automatique. Cela suppose que tous les États du monde et leurs opinions publiques prennent conscience de l'intérêt qu'il y aurait à cette coopération, plutôt que d'aller dans le mur des situations d'exception. Voilà ce que j'appelle démocratisation : d'abord la fin de l'unilatéralisme."

http://www.telerama.fr/idees/etienne-balibar-la-condition-d-etranger-se-definit-moins-par-le-passeport-que-par-le-statut-precaire,67997.php
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Dim 24 Avr 2011 - 15:57

"Peut-on dire alors, en extrapolant, que l'on rend tous les précaires « étrangers » ?

La bourgeoisie qui tenait encore le haut du pavé dans les années 1950 avait des objectifs politiques qui passaient par la construction d'une communauté nationale, ce qui supposait des compromis sociaux et une politique culturelle intégrative. Aujourd'hui, en dépit de la rhétorique nationaliste, les détenteurs du pouvoir ne raisonnent plus ainsi. Les managers et les spéculateurs ne se soucient plus de négocier un compromis social dans leur propre pays, ils se fichent pas mal que le fossé se creuse entre les niveaux de vie ou que l'éducation de masse tombe en ruine. Ils comptent sur la télévision « berlusconisée » pour fabriquer du consensus.

Dans ces conditions, on fabrique des étrangers de l'intérieur, au moins autant qu'on contrôle ceux de l'extérieur. La condition d'étranger se définit de moins en moins par le passeport et de plus en plus par le statut précaire."

Il n'y aura pas de coopération ni d'établissement d'un vrai statut du migrant. les motifs de ce refus sont bien présentés dans l'article:
- Les clandestins sont une manne pour certains secteurs (restauration, bâtiment, nettoyage...), ils sont sous payés (quand ils sont payés) et leur situation ne leur permet pas de se rebiffer. Le MEDEF pèse de tout son poids pour le maintien du statu quo.
- Il faut garder un bouc émissaire facile à désigner pour diriger les "émotions populaires" vers un objet qui les détourne de la véritable cause des problèmes rencontrés.

La position de la France vis à vis des migrants tunisiens pourtant dotés d'un permis de circuler par l'Italie illustre cette position ambigüe et dangereuse. Espace Shengen à géométrie variable...
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Mar 10 Mai 2011 - 9:35

C'était hier. Voilà à quoi s'affairent gouvernement et autorités. Et pour ça, les caisses sont pleines, semble-t-il...

Une famille a été embarquée ce matin du Centre de Rétention d'Oissel (où toute la famille avait été incarcérée) pour être mise dans un avion spécial à l'aéroport de Boos, près de Rouen, à destination de Cannes. Là un autre vol spécial d'une compagnie privée (15 places) les attendait pour partir avec une ou deux autres familles expulsées (charters !!!) à destination de Skopje. À l'aéroport de Rouen, le bébé hurlait et la petite fille, scolarisée en France avec de bons résultats, ne savait plus dire qu'une chose : "je ne veux pas repartir en Macédoine, je veux retourner à l'école".
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Mer 11 Mai 2011 - 15:58



"Derrière les chiffres il y a des visages, il y a des histoires. Depuis février 2008, chaque semaine Charlie hebdo permet à RESF de raconter l’une d’elles, parfois tragique, parfois victorieuse, mais toujours véridique. Elles nous racontent l’exil du pays face aux persécutions, à la guerre, la famine ou au mariage forcé, les itinéraires invraisemblables pour rejoindre la France, pays d’accueil, qui accepte sans broncher les capitaux étrangers mais pas les hommes. Puis la survie et les dédales d’une administration kafkaienne, les centres de rétention où l’on n’hésite pas à enfermer des enfants, les charters où le voyageur malgré lui est baillonné et ligoté avant d’atterrir dans un pays où il ne connait plus personne. Elles nous racontent aussi toutes ces victoires contre l’absurde, émouvantes et parfois cocasses, gagnées grâce à la résistance et la solidarité développées dans de grandes villes ou de petits villages, en métropole ou en outre-mer." RESF.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Sans-papiers   Sam 25 Juin 2011 - 13:52

Citation :
A l'occasion de la publication vendredi de son rapport annuel 2011, Amnesty International pointe du doigt l'approche de la France vis-à-vis des migrants tunisiens, des réfugiés, des demandeurs d'asile et des Roms. Le vice-président d'Amnesty France a souligné des "contradictions" entre "des grandes prétentions en matière de droits humains" et "les faits".
Source :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/05/13/immigration-la-france-epinglee-par-amnesty-international_1521327_3224.html#ens_id=1488309

Ce qui n'aura pas empêché la décision de l'UE : http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/06/24/immigration-l-union-europeenne-renforce-le-controle-de-ses-frontieres_1540697_3214.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans-papiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans-papiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sans-papiers
» La Guinée s'oppoe au renvoi des sans-papiers.
» Aide aux sans papiers
» Régularisation du sans papier .. =D
» Manifestation de sans papiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: