Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 19 Mar 2011 - 16:32

Voici une expérience menée en 1971 par Henri Tajfel, psychologue social polonais puis anglais.

Tajfel travaillait sur la théorie de l’identité sociale et sur un ce ses principes clés : la catégorisation sociale.
"Le mécanisme de catégorisation consiste à classer, et donc à regrouper au sein de catégories, des individus ou des groupes en accentuant les ressemblances intra-catégorielles (biais d'assimilation) et les différences inter-catégorielles (biais de contraste). Ce mécanisme permet de simplifier la réalité sociale, de la structurer et donc de mieux la comprendre. Les stéréotypes sont à la base de la catégorisation car bien souvent les traits censés être caractéristiques d'une catégorie sont issus des stéréotypes qui sont véhiculés, à propos de cette catégorie." (Wikipédia)

Sur cette base, Tajfel, s'est posé les questions suivantes :
À partir de quand commence-t-on à catégoriser ?
Quelles influences ont les catégorisations sociales les plus minimes sur le comportement de l’individu ?

Il cherche alors à définir les conditions minimales à partir desquelles les groupes se créent et à partir desquelles les membres de ces groupes modifient leur conduite ?

L’expérience :
Les sujets sont élèves d’une classe de l’enseignement secondaire. Le chercher leur montre des œuvres de Klee et de Kandinsky et leur demande d’inscrire sur une feuille celle qu’ils préfèrent de façon individuelle. Une fois l’exercice fini et les feuilles ramassées, il fait mine de les corriger.
Il appelle ensuite chaque élève individuellement et lui murmure à l’oreille qu’il est "dans le groupe Klee" ou "dans le groupe Kandinsky". À noter : les élèves pensent qu’ils sont regroupés selon leur préférence (Klee/Kandinsky), alors qu’en fait le tri s’est fait de manière totalement aléatoire.
Dans un deuxième temps, le chercheur demande aux élèves d’évaluer les autres élèves, membres de leur groupe ou de l'autre. Cette évaluation déterminera une rémunération individuelle : mieux chaque élève sera évalué, plus il percevra une somme importante.

Le paradigme des groupes nominaux :
Les résultats de cette expérience mettent à jour une tendance systématique de surestimation envers les membres de leur propre groupe, ainsi qu’une tendance à maximiser les différences intergroupes et à minimiser les différences intra-groupe. Sur la base d’une simple classification, arbitraire et réalisée de façon totalement aléatoire, on voit donc émerger une attitude de favoritisme intra-groupe.

Mon prof - qui semble plutôt d’un tempérament optimiste - pense que le processus de discrimination négative ne fait pas appel à une tendance aussi naturelle que la recherche positive d’identité, que l’individu ne se dirigera vers la discrimination négative que si on manipule ses croyances et ses peurs (exacerbation de son sentiment d’appartenance et des éléments qui pourraient menacer ce sentiment).
Pourtant, Tajfel a approfondi son expérience et a finalement démontré que non seulement les sujets préféraient accorder de plus fortes rémunérations aux membres de leur groupe, mais aussi qu’ils préféraient gagner au final moins de points mais plus que les autres.

Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 19 Mar 2011 - 16:40

Vachement intéressant, ton post, Luca.

J'ai du abandonner provisoirement un bouquin à peine effleuré : L'invention de soi de Jean-Claude Kaufmann, qui je pense aborde aussi le sujet, mais ne puis en l'état en dire davantage, le livre ayant rejoint pour l'instant la pile d'attente, premier à prendre quand j'aurai fini ma VAE.

La manipulation semble jouer un rôle pour le moins actif...! Je me demande comment il est possible de garder recul devant le phénomène. Et si c'est possible et à quel pourcentage, tu vois ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mar 22 Mar 2011 - 14:02

On veut toujours nous étiqueter et nous faire entrer dans un "groupe" quel qu'il soit, haro sur les inclassables!

C'est rassurant le groupe, ça montre qu'on n'est pas tout seul, mais le groupe finit par devenir une entité qui s'isole des autres parce qu'on est à l'intérieur de ce groupe entre les meilleurs, que ce soient les chasseurs de champigons (mauvais exemple, ils sont plutôt inoffenssifs, encore que...) les collectionneurs de boîtes de camemberts, les tastevins, les tenants de la flamme tricolore ou... la liste est interminable...
Inclus dans un groupe, on doit en suivre les régles implicites ou explicites, sacrifier au rituel, et on défent contre vents et marées les membres de "son" groupe parce que reconnaître qu'un peut se tromper c'est admettre que le groupe tout entier peut faire fausse route et que soi on s'est fourvoyé en y entrant, ce qui est très difficile à accepter.
Et les groupes fonctionnant comme un seul individu finissent souvent par se taper sur la gueule au nom de la liberté d'exprimer et d'exister de chaque groupe, liberté qui n'est supportable que si elle ne s'applique qu'au groupe auquel j'appartiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mer 23 Mar 2011 - 1:19

Moi, j'aime pas les groupes
Restez groupies
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mer 23 Mar 2011 - 9:47

Tryskel a écrit:
On veut toujours nous étiqueter.
Mais en premier lieu, c'est l'individu lui-même qui cherche à s'étiqueter. Nous avons un besoin instinctif de nous identifier, d'appartenir à.
Peut-être qu'en avoir conscience permet justement de le vivre plus sereinement et d'éviter ainsi autant que possible les conséquences négatives : favoriser "les siens" à tout prix et rejeter "les autres".
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mer 23 Mar 2011 - 14:51

J'ai plutôt l'impression de fuir les étiquettes... mais je me suis pas sondé l'inconscient jusque là!

Quand je débutais, un prof quelque part avait été accusé de je sais plus quoi au juste mais c'était grave, j'ai dit que si c'était vrai, il fallait sanctionner, et on m'a dit que j'avais pas "L'esprit de Corps", bah, nan! Je refuse de soutenir quelqu'un qui fait des trucs pas bien sous prétexte qu'il habite la même rue, est né le même jour ou fait le même métier que moi!
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mer 23 Mar 2011 - 15:45

lucarne a écrit:

Mais en premier lieu, c'est l'individu lui-même qui cherche à s'étiqueter. Nous avons un besoin instinctif de nous identifier, d'appartenir à.

J'ai peut être ce défaut d'éviter les groupes, par exemple : pas de voyages organisés en groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mer 23 Mar 2011 - 15:46

lucarne a écrit:
Tryskel a écrit:
On veut toujours nous étiqueter.
Mais en premier lieu, c'est l'individu lui-même qui cherche à s'étiqueter. Nous avons un besoin instinctif de nous identifier, d'appartenir à.
Peut-être qu'en avoir conscience permet justement de le vivre plus sereinement et d'éviter ainsi autant que possible les conséquences négatives : favoriser "les siens" à tout prix et rejeter "les autres".


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Jeu 24 Mar 2011 - 14:22

Tryskel a écrit:
J'ai plutôt l'impression de fuir les étiquettes...
Mais en fuyant les étiquettes, tu fais partie des personnes qui fuient les étiquettes, qui forment un groupe social s'identifiant à cette étiquette-là.

Fuir ou rechercher, c'est toujours s'identifier, positivement vis-à-vis d'un groupe ayant la même tendance et négativement vis-à-vis des groupes ayant la tendance opposée. Je ne crois pas que nous puissions sortir de l'imbrication sociale. Et finalement, si c'était possible, quelle sorte d'existence serait-ce là ?

Même des personnes spontanément très "détachées" du fait social, comme un Henry Thoreau par exemple, ne peuvent exister que parce qu'une société structurée existent à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Jeu 24 Mar 2011 - 19:16

Pourrait t-on imaginé que ce que l’on est au fond dépasse toute rationalisation ???
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Jeu 24 Mar 2011 - 23:03

Bianca a écrit:
Pourrait t-on imaginé que ce que l’on est au fond dépasse toute rationalisation ???
Je crois que c'est bien le cas. Ce genre de recherches se focalise sur des "détails". Des détails d'importance, je trouve, en ce qu'ils déterminent notre libre arbitre et notre "conscience", mais des détails au regard de la complexité du tout. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 13:06

"Les opinions, les attitudes et les valeurs sont exprimées plus ou moins ouvertement en mots. Sur le plan psychologique, elles se situent ‘en surface’. (..) Le degré d’ouverture avec lequel un individu parle dépend de la situation dans laquelle il se trouve. Il peut y avoir un décalage entre ce qu’il dit dans une situation particulière et ce qu’il ‘pense vraiment’. Admettons que ce qu’il pense vraiment, il pourra l’exprimer dans une discussion confidentielle avec un intime. Il faut reconnaître cependant que l’individu peut avoir des pensées ‘secrètes’ qu’il essaiera dans le mesure du possible de ne révéler à personne ; il peut avoir des pensées qu’il trouve inadmissibles de sa part et il peut avoir des pensées qu’il n’exprime pas parce qu’elles sont si floues et si peu structurées qu’il n’arrive pas les mettre en mots. Il est tout à fait important de pouvoir avoir accès à ces tendances les plus profondes car c’est précisément là que peut se situer la potentialité de l’individu envers la pensée et l’action démocratiques ou anti-démocratiques dans des situations de crise." (Adorno et al., La pensée autoritaire, 1950)

Par exemple : http://liensutiles.forumactif.com/t20497-sans-papiers#418651
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 14:13

Un truc que l'on fait, nous autres, en thérapie systémique, c'est l'appartenançogramme. C'est un peu comme un génogramme,( se situer dans son arbre généalogique) mais de façon plus diachronique. La question est: de tous les groupes dont je fais partie actuellement (famille, travail, loisir, religieux, etc) lequel en viendrait à dysfonctionner le plus si je le quittais? autrement dit: où suis-je le plus important actuellement? Classer ces "systèmes d'appartenance" par ordre d'importance peut me renseigner sur mon identité. Sur mon autonomie. Il existe des individus qui ne possèdent qu'un système d'appartenance. C'est dire leur dépendance. Leur identité est à la merci de ce système. C'est pas non plus la même chose que d'être le pilier de sa famille ou de son entreprise plutôt que d'y être en touriste. De même, on peut avoir un engagement minimum dans un truc et y être vachement investi par les autres. Dans l'invention de soi, Kaufman parle de la nouvelle "religion" qui consiste à trouver sa liberté dans son indépendance. Ce mot d'ordre fait des ravages dans la société moderne. Il diffère complétement des valeurs de la société traditionnelle qui catégorisait chacun. Quand vous étiez professeur d'histoire, vous en portiez l'habit et vous suiviez votre caste. Vous ne vous cassiez pas la nénette à savoir quel prof d'histoire original vous étiez. Aujourd'hui, les gens ont à la fois la carte de fidélité de leur grande surface et sont militants contre la malbouffe. Arrivé au rayon fruits et légumes, pour choisir une banane, il leur faut un doctorat! C'est un peu normal vu que l'altermondialiste est en conflit avec la grande distribution. Mais, on peut avoir le même problème entre sa femme et ses collègues de bureau. Plus rien n'est codifié! Chacun devant faire: "comme il veut!" Vous parlez d'une liberté!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 14:17

Je ne regarderai plus jamais les bananes de la même façon. mdr
Mais je suis assez tranquille de ce point de vue : la plupart du temps, c'est mon porte-monnaie qui choisit...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
L'infréquentable

avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 15:29

Une partie de ma famille a essayé - et essaye encore - de me contrôler - mais je suis incontrôlable.
D'autres ont essayé de m'étiqueter, y'a rien qui colle, d'autres essayent de me classer dans un tiroir, je suis inclassable.
psss.... j'appartiens à la Terre, à l'humanité.
Et je fais partie de tellement de groupes que finalement je m'appartiens à moi et pis c'est tout.
le reste n'est que billevesées, fadaises, sottises et autres discussions et suppositions stupides et oiseuses, na !
tong
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 15:56

L'expérience de Tajvel est intéressante, mais elle démontre ce que l'expérience de vie nous apprend. On fait tous parti d'un ou de plusieurs groupes, mais chacun garde sa personnalité propre...jouer le jeu qu'on se croit obligé de jouer pour valoriser son équipe, est un choix facile, il y a des choix plus difficiles qui pourraient entraîner ( à court terme) un rejet...il y a moyen d'être honnête avec soi-même et les autres sans rien enlever à personne (au contraire).
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 19:46

Alizé a écrit:
il y a moyen d'être honnête avec soi-même et les autres sans rien enlever à personne (au contraire).
Bien sûr. Reste que de nombreuses personnes n'ont pas (parce qu'elles ne font pas l'effort ? parce qu'elles n'en ont pas l'idée ? parce qu'elles n'y parviennent pas ?) suffisamment de recul sur elles-mêmes pour cela. Et reste aussi qu'aucun de nous n'est infaillible. C'est souvent ce qui manque le plus à mes yeux : un manque d'humilité face à ses propres représentations, convictions... C'est un effort constant, même si peu à peu, l'effort est tellement intégré que cela devient de plus en plus naturel. Je crois que lorsque quelqu'un commence à ébranler ses propres rigidités, l'édifice devient rapidement plus souple, plus ouvert. Jamais à 100% cependant.

Alors il me semble plus que nécessaire de réfléchir à des méthodes de prise de conscience, voire d'éducation.

Par exemple, cette expérience, menée en 1968 par une institutrice :
http://www.mrax.be/spip.php?article290

Les élèves ont été retrouvés 30 ans plus tard et ont tous témoigné de l'impact que l'expérience avait eu sur leur vie et leur manière de penser.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 20:31

Une expérience assez effrayante à laquelle je n'aurais jamais voulu participer, ni alors que j'étais enfant, ni encore maintenant dans aucun jeu de rôle.
Bien sûr qu'il en reste quelque chose même 30 ans après.

Enseignante je préférais partir de situations vécues en classe, et ça marchait super bien pour que mon petit (gros) groupe d'élèves parviennent à vivre ensemble.
Les enfants qui par leur attitude auraient pu être rejetés du groupe, parvenaient à s'exprimer, à être compris...et les actes préjudiciables à la vie de la classe disparaissaient...il y avait vraiment de l'entr'aide qui dépassait le cadre des apprentissages scolaires tout en les facilitant.
J'en étais arrivée à cette pratique car le projet d'école tentait de mettre en place avec les élèves un règlement intérieur, avec un système de points...évidemment je ne pouvais pas adhérer, et tout en partant des idées validées par l'ensemble des enseignants j'en ai fait quelque chose de personnel. C'est à cette période qu'une inspectrice est venue démolir mon travail je ne sais pour quelles raisons...j'ai alors fait appel à un conseiller pédagogique pour comprendre ce qui n'allait pas...il n'a rien pu me dire, sauf m'encourager à poursuivre et il s'est proposé d' être présent aux réunions de cycles et conseils d'école. Avec lui nous avons affiné le travail, il en a parlé lors de conférences pédagogiques (l'ensemble des enseignantes présentes pensaient que ce prijet était irréalisable, alors qu'il avait été vécu !), il est allé au Canada présenter ce travail...il est devenu inspecteur...moi j'ai cessé mon activité professionnelle mal notée pour une fin de carrière (17). C'est la vie, mais je suis reconnaissante à cet inspecteur d'avoir de façon indirecte validé mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Sam 9 Avr 2011 - 20:54

Il est vrai que c'est une expérience pose nombre de questions déontologiques. Mais n'oublions pas le contexte sociopolitique américain dans lequel elle a été réalisée : ségrégation raciale, lutte pour les droits civiques et extrême violence des réponses à ce mouvement, assassinat de Martin Luther King... Cette société américaine était probablement bien plus effrayante pour les esprits humanistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Ven 22 Avr 2011 - 21:25

Alizé a écrit:
Une expérience assez effrayante à laquelle je n'aurais jamais voulu participer
Film visionné. Pas la première expérience, mais celle d'Annie Leblanc, réalisée au Canada en 2006. Franchement, je n'ai pas trouvé l'expérience effrayante. La vidéo est émouvante et éloquente. De grandes précautions sont prises tout du long et les enfants sont préparés et suivis après coup.

Pas effrayante en regard à ce que de nombreux enfants vivent tous les jours dans les écoles. Pas effrayante au regard des replis identitaires qui se développent en Europe et ailleurs, de la façon dont nous autorisons nos gouvernements à traiter les "étrangers"...

Quant à ce que les enfants de la première expérience ont retenu 30 ans après, il ressort que cela se situe plus du côté de la prise de conscience et de la satisfaction d'avoir vécu cela.

http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/enjeux/niveau2_10939.shtml#
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   Mar 26 Avr 2011 - 14:24

Excellent reportage, cent fois merci, Luca. En fait, il me semble évident que la discrimination remonte à la nuit des temps, ne serait-ce que par l'obligation de se défendre ou de défendre sa nourriture, ses proches, son territoire. Mais enfin, depuis l'époque des cavernes et de la peau de bête, il me semble aussi que nous aurions tout pour favoriser maintenant les différences et au contraire nous en nourrir. L'abondance de tout fait que nous n'avons plus à nous battre comme des bêtes sauvages, et finalement, tout le monde pourrait bénéficier d'à peu près tout, n'importe où, y compris sur les terres les plus arides, puisque nous disposons de moyens d'alimenter l'intégralité des peuples, si on veut (pour ne parler que d'alimentaire, car en réalité, je pense au-delà). Donc il s'agit bien d'un travers de notre genre, qui fait que tous les prétextes sont bons pour écraser la différence. D'ailleurs, preuve en est... il suffit d'observer le monde.

Je n'ai pas grand espoir quant à une prise de conscience collective et encore moins de la part des nantis qui s'arrangeront toujours pour couver leurs piles de dollars en écrasant le reste du monde.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Psychologie sociale : identité et catégorisation sociales
» L'Humain grégaire est-il sociable?
» Classe sociale
» Origine sociale
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: