Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelle fierté ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Quelle fierté ?   Mar 5 Avr 2011 - 3:45

Je rallume l'ordi parce qu'une question me titille.

Ce soir, j'ai regardé Shutter Island ( http://liensutiles.forumactif.com/t18893-shutter-island ) et comme je m'y attendais, je cogite. Je me disais notamment que j'avais perdu l'habitude d'aller au cinéma. Ce genre de film m'aurait sans doute moins atteinte il y a quelques années, pour plein de raisons. Bref. Il se trouve qu'aujourd'hui, ce que j'ai vu et entendu me tenaille.

J'en étais au constat d'une difficulté de plus en plus importante à regarder les atrocités du monde, bien que plus que consciente de ce qu'elles pullulent, sous des formes souvent inimaginables que nous ne verrons jamais. Il arrive n'est-ce pas, que la réalité dépasse la fiction, et de loin...

Brusquement, face à cette fragilité du regard et de la perception, consciente d'être facilement et profondément ébranlée, je me suis posée cette question ridicule :

Y-a-t-il quelque fierté à retirer de la capacité de regarder la barbarie, sans vomir sur le champ ? De cette force apparente, veux-je dire, qui fait qu'on peut être témoin de quelque chose de choquant, même si en soi, on n'en pense pas moins.

Une question en amenant une autre :

De quoi peut-on être fier dans la vie ?

Une autre, ou la même formulée autrement et très condensée :

Comment peut-on être fier de posséder la conscience de la terrible facette de l'humain ?

Ou encore :

Faut-il (je n'aime pas le "falloir" mais je ne trouve pas d'autre formulation pour l'instant) être conscient, mais alors les facettes sombres viennent enrayer la joliesse du monde. Et : peut-être n'est-il pas condamnable de craindre la conscience parce qu'inconsciemment nous savons les facettes sombres ?


J'sais pas si je suis claire, il est tard. M'enfin voilà.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 5 Avr 2011 - 16:36

Je viens de me relire. Shocked Laughing (Y'a des nuits comme ça, où la clarté est vachement trouble Laughing Laughing Laughing )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 5 Avr 2011 - 17:09

Ouaip trouble..peut être pas tant que cela... Smile Pour moi le must du must de la fierté c'est de pouvoir créer une relation d'amour avec ses enfants...Le reste n'est que billevesées, fanfreluches et galimatias....
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 5 Avr 2011 - 17:58

Heureux les simples d'esprit (mais pas fiers, justement), car ceux qui réfléchissent trop comprennent trop, et du coup cherchent tant à comprendre et à savoir, qu'ils brûlent les ailes de leur nature humaine. À moins que la nature de l'humain soit justement la capacité à pervertir.

Pour moi la relation d'amour avec mes enfants est intrinsèque, je n'en tire aucune fierté car elle va de soi, je n'ai pas œuvré consciemment à l'élaborer. En revanche, certaines valeurs que j'ai pu à dessein leur faire passer sans les imposer, peut-être bien.

La fierté ne devrait être ressentie à mon sens que pour le résultat d'une démarche ou d'un travail qui portent leurs fruits et changent la donne en l'améliorant. Et de préférence envers l'autre.

Quant à l'autre question, la conscience de l'être humain : je crois que l'anthropocentrisme humain est resté trop longtemps dans l'inconscient collectif (boosté notamment par les religions présentant l'homme comme le But ultime de la création), et a développé à tort une fierté à partir de sa seule existence.
À mon avis cette fierté n'a pas lieu d'être, elle est juste une prétention masturbatoire anthropocentrique.

Si l'humanité arrivait à réparer les malheurs qu'elle a créés, non seulement à l'encontre de la nature mais aussi sur elle-même, là on pourrait en être fier.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 5 Avr 2011 - 19:32

filo a écrit:


Pour moi la relation d'amour avec mes enfants est intrinsèque, je n'en tire aucune fierté car elle va de soi,

Bien sur qu'elle va de soi, qui dirait le contraire, n'empêche que je suis fier de mes mômes, c'est ce qu'il y a de plus tangible dans ma vie, le reste n'est qu'aléatoire...
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 5 Avr 2011 - 19:59

"Les psychiatres, c'est très efficace. Moi, avant, je pissais au lit, j'avais honte. Je suis allé voir un psychiatre, je suis guéri. Maintenant, je pisse au lit, mais j'en suis fier." (Coluche)
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mer 6 Avr 2011 - 0:17

Elle est embrouillée, ta question...
Je ne suis pas fière de certaines choses que j'ai faites, dans ma vie, ou que je n'ai pas faites. Mais j'en suis arrivée à être fière d'avoir essayé, au moins, de faire le mieux possible. Pas seulement pour moi, pour les autres aussi. J'ai fait des erreurs, mais j'ai essayé dans la mesure du possible de mener ma barque avec rectitude. Je ne suis pas satisfaite, mais j'apprends au moins à ne pas exiger de moi, ou des autres, l'impossible. Un pas après l'autre, n'est-ce pas ?
Pour ce qui est de la lucidité, "la blessure la plus proche du soleil" disait Char, elle n'est qu'une responsabilité en plus par rapport aux autres. Je pense que dans mon boulot (du moins ce que je faisais avant), le fait de voir parfois des choses très dures m'a appris à en protéger les autres. Prendre sur soi une partie du malheur des petits, c'est aussi éviter que les autres ne s'en aperçoivent et ne soient horrifiés par la dureté du monde. Je ne sais pas s'il est bon d'éviter au plus grand nombre d'être confronté à certaines choses trop dures, mais j'ai la faiblesse de le croire. Il faut permettre aux autres de vivre une vie normale et avoir des préoccupations ordinaires.
Quant à en tirer fierté, non, pas du tout. Chacun se fixe un objectif, il n'y a pas de fierté particulière à en tirer.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mer 6 Avr 2011 - 0:45

blue note a écrit:
Elle est embrouillée, ta question..

Je ne te le fais pas dire. Je voudrais la formuler autrement, mais je n'ai pas encore cherché. M'enfin vous êtes fortiches, vous arrivez à répondre à un torchon. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mer 6 Avr 2011 - 8:32

Romane a écrit:
vous êtes fortiches, vous arrivez à répondre à un torchon.
Et nous en sommes très fiers ! tong
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mer 6 Avr 2011 - 13:38

"Faut-il (je n'aime pas le "falloir" mais je ne trouve pas d'autre formulation pour l'instant) être conscient, mais alors les facettes sombres viennent enrayer la joliesse du monde. Et : peut-être n'est-il pas condamnable de craindre la conscience parce qu'inconsciemment nous savons les facettes sombres ?"

J'ai dit y'a peu sur ton blog que connaître les facettes sombres ne doit pas occulter la vision de la lumière...

Mais les faces sombres ne doivent pas être occultées, surtout pas, parce que c'est le meilleur moyen de les faire s'épanouir. c'est une banalité de dire que l'humain est capable du meilleur comme du pire, refuser de voir le pire, refuser d'y croire alors qu'il s'étale tous les jours, c'est peut être une façon de se protéger contre l'inconcevable, mais pas de lutter contre! J'ai eu trop souvent affaire à des personnes qui ne voulaient rien savoir, mettre le doigt sur le pire, c'est mal vu, ça bouscule la quiétude...
mais y'a pas de quoi en être fier, c'est juste de la lucidité, (certains diront du cynisme).

Je rejoins tout à fait ce que dit Filo, on ne peut être fier que de quelque chose qu'on a accompli soi même. Et Blue: "il faut permettre aux autres de vivre une vie normale et d'avoir des préocupations ordinnaires".

Savoir que tout un chacun y compris moi est capable du pire, c'est éviter de le commettre!

Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mer 6 Avr 2011 - 14:42

Romane a écrit:
blue note a écrit:
Elle est embrouillée, ta question..

Je ne te le fais pas dire. Je voudrais la formuler autrement, mais je n'ai pas encore cherché. M'enfin vous êtes fortiches, vous arrivez à répondre à un torchon. Laughing

la tête de Romane est embrouillée car elle sort du visionnage de Shutter Island qui est un très beau film sur la paranoïa. C'est très aliénant la paranoïa: on y est embrouillé entre le dedans et le dehors. On passe beaucoup d'énergie en cherchant à identifier le danger et cet emballement défensif se retourne contre l'objectif premier ...
Mais, la fierté, tu as raison, l'être humain doit prendre soin de son narcissisme car le Moi est un bon point d'ancrage pour tout un chacun.
Mais la paranoïa, c'est compliqué. J'ai connu plusieurs excellents psychiatres qui sont devenus paranoïaques sur la fin de leurs jours. Une sorte de maladie professionnelle en quelque sorte. Filo a raison: de l'anthropocentrisme, point trop n'en faut.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 26 Avr 2011 - 17:10

Je n'avais pas vu ta réponse, Vic. Mais ça ne change rien au fait que pour l'instant, je n'ai pas davantage avancé sur une éventuelle clarification de la formulation. scratch D'ailleurs le "faut-il" me rebute, il est déjà aliénant en soi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 26 Avr 2011 - 17:40

A ce que tu as écrit Ro, je retranche cette phrase :
"Y-a-t-il quelque fierté à retirer de la capacité de regarder la barbarie, sans vomir sur le champ ? De cette force apparente, veux-je dire, qui fait qu'on peut être témoin de quelque chose de choquant, même si en soi, on n'en pense pas moins."

Et bizarrement me reviens en mémoire une scène que je vais vous décrire et en parler..( ces faits se sont passés dans le cadre de ma carrière, je dois dire qu'en matière de constatation de crimes, enquêtes sur des décés suspects ou non et de toutes sortes, par arme, suicide, feu, noyades, ecrasement par train, pendaisons etc etc j'en ai vu plus que mon saoul et je m'en serai bien passé...) entre parenthèse ayant quelques fois regardé la barbarie (assassinats) je n'en ai jamais été fier, je n'ai pas vomi mais j'ai du éviter de ressentir les choses et de les regarder avec un oeil professionnel en evitant consciemment d'éprouver des sentiments, je dois dire que mon inconscient a dû bien morfler toutefois...
Bon, revenons à nos moutons, la scène : une nuit étant de permanence dans la banlieue parisienne je suis appelé sur les lieux d'un echange de coups de feux, c'était proche de cergy-pontoise. Il y aurait deux blessés...Il faisait un froid de canard et il gelait litteralement...Cela se passait sur un terrain vague, les protagonistes : deux clochards completement avinés. Le lieu du crime se voyait de loin par nuit bien noire avec les gyrophares qui éclairaient seuls la scène. Je sors de voiture et je vais vers les vehicules de Police. Sur le coup j'ai pas vu les blessés, ils étaient cachés par les uniformes qui grouillaient, j'ai demandé à leur chef de faire degager la place et là sincerement j'ai eu une vision que je suis pas près d'oublier :
-Au sol un des deux etait allongé, blessé à une jambe il pissait le sang. Et à côté de lui, presqu'au dessus un autre était assis sur une chaise, de sa tête sortait un panache de vapeur dû au contraste de la chaleur du corps et de la temperature glaciale, en fait son crane etait ouvert et son cerveau apparent..Un vrai film d'horreur...
- En fait, celui qui était blessé à la tête avait tiré dans la jambe de l'autre qui l'avait désarmé et brisé le fusil sur le crane...
---Est ce que ce récit rentre dans le cadre de ton questionnement..? Je ne sais pas au juste, mais là c'était barbare, et vraiment qu'y avait il d'humain là dedans..?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   Mar 26 Avr 2011 - 18:36

En fait, je crois que tu soulèves la question du devoir professionnel passant par l'obligation (devoir, donc) de tenir bon devant une situation traumatisante, qu'elle le soit par la vision ou le récit de quelqu'un. Je regardais ces derniers jours, le site d'un photographe et plus précisément les photos qu'il avait prises dans un camp de réfugié en Ouganda il y a quelques années. http://didierruef.photoshelter.com/gallery-image/Uganda-1989-Village-and-Refugees/G00004cqYO39VWuI/I0000oYWqCLqaBxI

Sur ces photos, on peut voir les professionnels de la santé oeuvrer parmi la population démunie, affamée, assoiffée, malade, bref, des victimes de leurs semblables (les nôtres aussi...). S'ils n'avaient pas gardé leur sang froid, comment auraient-ils pu soigner, réconforter, sauver des vies (ce que tu racontes par le biais d'un autre métier, le tien).

Je ne crois pas qu'on puisse tirer quelque fierté à se barder contre les atrocités de la guerre, mais à se féliciter de pouvoir le faire au moins pendant quelques heures, avant de soi-même être obligé d'avoir recours à quelques calmants pour pouvoir trouver ensuite le sommeil.

En fait, ça revient à "prendre soin de soi pour prendre soin d'autrui", quelque chose comme ça.

Je tire mon chapeau à tous ceux-là qui, sur le terrain, doivent faire appel à un self-contrôle pour ne pas basculer dans la folie, quand ils sont immergés dans la folie humaine. Sans eux, qui serait là, au fond...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle fierté ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle fierté ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle prépa médecine choisir ?
» Bonjour à tous..quelle machine choisir ?
» Quelle est la vrai quelle est la fausse
» Débutant : Quelle machine (conseils)
» quelle machine pour un bar a vin?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: