Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hestia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HestiaVesta

avatar

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Hestia.   Mar 21 Juin 2011 - 22:11

Texte fictif que j'ai écris il y a bien longtemps. J'aimerais savoir ce qu'il y a à changer, pour faire ressortir plus d'émotions. Mon but était bien évidemment de rendre triste. Mais plus je le relis, plus je me dis qu'il manque quelque chose, une petite touche qui pourrait tout changer. Je n'arrive pas à savoir quoi, des idées ?






À ma meilleure amie,


C'est moi, Elina, tu te rappelle de moi ? De tous ce qu'on a vécu ensemble ? Moi je me rappelle. Au primaire, on était inséparables, on a toujours été dans la même classe, on ne pouvait pas nous séparer, c'était impossible.

Ils nous disaient aussi qu'on se ressemblait beaucoup, tu te rappelle, quand on nous avait demander si on était soeurs jumelles ? On était en CE2, je me rappelle qu'on s'est regardée et qu'on est partie dans un fou rire inoubliable, on s'habillait presque pareil, quand on voulait trouver l'une de nous deux, il fallait chercher l'autre.

On a vécu ensemble, dès le premier jour qu'on s'est vu, j'ai su que ça serait toi ma meilleure amie. Et je me souviens aussi la premiére fois qu'on s'est parlé, tu t'es approchée et puis tu m'as dis : “Tu veux devenir ma meilleure amie ?” Je t'ai dis oui et tu t'es assise par terre, à coté de moi, puis on a commencer à parler, et le soir, j'ai dis à mes parents que tu étais ma meilleure amie, que rien ni personne ne pourrait nous séparer, je ne sais pas comment j'ai pu trouver ces mots là, je n'avais que trois ans, et j'avais dit une phrase entiére, sans bégayer, et sûre de ce que je disais.

Le jour de la rentrée de sixième, on est arrivée au collège, toute les deux mains dans la main, avec la peur de ne pas être dans la même classe. Quand on a su qu'on était toutes les deux en sixième A, on s'est serré dans les bras. Mais c'est cette année là que tout a commencé à déraper.

On avait pas d'amis, on restait toutes les deux ensemble, moi ça me suffisait. Je savais que ça te faisait souffrir de voir les autres en groupes, tu ne parlais plus beaucoup, venir au collège était devenu pour toi un vrai défi. Et tu le surmontais tous les jours. J'étais fière de ton courage ! Mais moi je ne pouvais rien pour toi, à part rester avec toi. Je te voyais, triste, tout le temps. Je me sentais si inutile, tu ne me disais plus rien, c'est comme si une barrière s'était formée, et qu'on ne pouvait plus rien se dire. Et je n'arrivais pas à la franchir. J'avais mal au coeur de te voir souffrir, mais je ne pouvais rien faire.

Au bout d'un moment, tu m'as parlé de certaines personnes, des garçons et filles du lycée voisin. Tu étais devenue une personne heureuse. J'étais contente pour toi, mais notre relation ne s'arrangeait pas pour autant. On ne se voyait plus en dehors du collège et ça me faisait mal. Quand on se parlait, le seul sujet que tu trouvais, c'était tes nouveaux amis… J'aurais voulu les connaître, savoir si c'étaient réellement des gens biens, puisque ce qui a suivit, je suis sûre que c'était de leur faute…

Je t'ai vu chuter, tu as commencé à traîner tous les soirs, à boire, puis un peu plus tard à te droguer. Tous ça pour des choses qui n'en valaient pas la peine. Mais après tout, peut-être que je ne savais pas tout.

Je te voyais de moins en moins et tu ne venais plus au collège, j'étais triste pour toi, je ne savais pas ce qui se passait. Puis un jour, je suis allée chez toi, c'est ta mère qui a ouvert la porte. Je l'ai vu, elle était en larme. Jamais je n'oublierais ce moment, elle m'a regarder puis elle s'est éfondrée par terre, en pleurant et criant. Je me suis précipité sur elle. Je lui ai demandé ce qui se passait, si c'était à cause de toi qu'elle pleurait. Je l'ai ammené dans son salon, elle s'est assise, elle a mis une demi heure au moins à se calmer, j'étais à coté d'elle, essayant de la calmer. Puis elle s'est décidé à me dire ce qu'il se passait. Elle m'a dit, que tu n'étais plus là, que tu ne reviendrais plus. J'ai commencé à avoir peur, elle m'a dit exatement ça : “Elle avait mal, alors elle est partit en nous faisant mal.” Je n'oublierais jamais cette phrase, ni le visage de ta mère en larmes. Après je me suis mise à pleurer, et c'était au tour de ta mère de me réconforter. À 14 ans j'ai perdu ma meilleure amie. Et sache que je ne t'oublierais jamais.

Maintenant j'ai 19 ans, j'ai un appart' j'ai eu mon bac et je vis sans toi. Je ne m'en suis toujours pas remise. Je m'attends toujours à recevoir un appel de toi. Si tu savais comme je souffre. Comment tes parents souffrent. Mais maintenant je ne souffrirais plus, je vais te rejoindre, je vais rejoindre ma soeur. J'ai ma feuille sur mes genoux et la lame à coté de moi. J'arrive. Un seul geste me permettra de tenir la promesse qu'on s'était faite. Que nous deux c'était pour toujours, que l'une ne peut pas vivre sans l'autre. Alors à tout de suite petite soeur !
Je t'aime. Elina.




Hestia.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hestia.   Mer 22 Juin 2011 - 0:24

Je remets toute lecture un peu longue à d'ici quelques jours, ne t'en étonne pas, Hestia, et ne pense pas qu'il s'agisse d'un mouvement désinvolte de ma part. Je sature pour la moindre des choses actuellement et préfère attendre d'avoir retrouvé mes esprits pour recommencer à lire long sur l'écran. Je me réjouis déjà de découvrir ta plume tout bientôt !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
HestiaVesta

avatar

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Hestia.   Mer 22 Juin 2011 - 0:26

Ne t'en fais pas Romane. Je ne t'en voudrais en aucun cas si tu ne me lisais pas ! Je ne force personne à me lire, surtout étant donné que ma plume est encore un peu maladroite dirons nous... Ne te presse surtout pas, lis quand tu en as envie. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hestia.   Mer 22 Juin 2011 - 0:31

HestiaVesta a écrit:
Ne t'en fais pas Romane. Je ne t'en voudrais en aucun cas si tu ne me lisais pas ! Je ne force personne à me lire, surtout étant donné que ma plume est encore un peu maladroite dirons nous... Ne te presse surtout pas, lis quand tu en as envie. Smile
Pour l'instant je ne peux lire que très court, mais si, si, si, je veux te lire, tu penses bien. J'ai vu que tu avais posté dans plusieurs fils littéraires de jeux d'écriture, ça m'intéresse fichtrement et j'ai déjà mémorisé d'y revenir dès que j'aurai retrouvé la faculté de concentration pour le faire. Comme pour les textes de MBS. (tu verras, c'est habituel chez moi : par saccades. Mais je préfère prévenir avant, pour que tu n'en sois pas surprise) Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
HestiaVesta

avatar

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Hestia.   Mer 22 Juin 2011 - 0:35

Ca me fait vraiment plaisir. Dans ce cas, j'ai hâte de connaître ton avis. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hestia.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hestia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan-club d'Hestia
» GROOVE: Hestia
» Hestia
» ANNIVERSAIRE DE HESTIA = LE BON JOUR
» Les mystérieuses Hestia et Flora!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Espace collectif : Prose-
Sauter vers: