Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Jeu 23 Juin 2011 - 21:20

Je le mets là parce que là-bas ça papote sur tout autre chose...


Si vous n'avez pas de remède anti-nausée sous la main, ne lisez pas cet article de la Rectrice d'Orléans-Tours, dans la droite ligne du puant Guéant :

Citation :
17/06/2011 – Nouvelle République

''Cette académie manque d'ambition ''
Le nouveau recteur a des idées pour faire progresser l'académie, des méthodes pour y parvenir et aucune langue de bois pour le faire savoir.


Marie Reynier a été nommée en avril.

Marie Reynier reconnaît : « Je ne peux rien modifier des conditions de rentrée, mais j'ai lancé des études pour faire bouger les choses. »
Quels sont vos premiers constats ou ceux qui vous ont le plus étonnée ?
« Deux tiers des enseignants sont dans leur établissement depuis plus de 6 ans, l'autre tiers, ce sont des étoiles filantes. Ces enseignants, tout en faisant très bien leur travail, sont dans une routine, sans esprit d'innovation. Or je rappelle que nous devons amener la moitié d'une classe d'âge à un diplôme supérieur. L'académie est 4 points en dessous de la moyenne nationale. Nous devons donner de l'ambition aux jeunes, quitte à remettre en cause nos méthodes. Ici, je trouve que, globalement, l'Éducation nationale est trop maternante et pas assez paternelle pour donner quelques coups de pied au derrière ! On doit pousser les jeunes pour qu'ils aillent plus loin, plus haut. »
Le problème n'est-il pas le niveau de fin de primaire ou encore les classes surchargées ?
« Si on enlève des statistiques les enfants issus de l'immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens. Nous avons beaucoup d'enfants de l'immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer. Commençons par combattre l'illettrisme de leurs parents. Quand je vous parle d'ambition, je parle bien sûr aussi de ces jeunes parmi lesquels il y a évidemment de grands talents cachés et qu'on loupe. En ce qui concerne les effectifs, dans certains établissements, 21 élèves c'est trop ; ailleurs on peut aller jusqu'à 30. Il faut mieux répartir les moyens. »

Certains enseignants ''dans une routine sans esprit d'innovation''

Quelles nouveautés ou réformes jugez-vous utiles de mettre en place rapidement ?
« Il faut d'abord rétablir l'égalité des chances, notamment entre le rural et l'urbain. Je souhaite que les bassins de vie de l'Éducation nationale coïncident avec ceux de l'Insee. Dans ces bassins - nous avons commencé à Bourges - nous devons raisonner de bac -3 à bac +3 et faire travailler ensemble proviseurs et enseignement supérieur, établir un continuum du lycée à l'université. Il faut élargir l'offre de formation, faire la chasse aux CAP qui sont des passeports pour le chômage, identifier les nouveaux besoins (la filière bois, par exemple), réfléchir en inter académie (je pense à Limoges, pour l'Indre), etc. L'académie doit proposer, mais ne pourra mettre en œuvre qu'en partageant sa vision avec les conseils généraux et évidemment le conseil régional. »
Êtes-vous étonnée que l'enseignement privé refuse du monde ?
« Ce qui m'étonne c'est que, quand il y a grève dans une cantine privée, les parents s'organisent pour assurer la surveillance. Donc ils paient et s'impliquent davantage que dans le public. Comment faire pour susciter cette implication dans le public ? »

La réponse de l'Association Française des Enseignants de Français
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Jeu 23 Juin 2011 - 21:31

Oui, je l'avais lu dans l'après-midi. Et trouvé faciles les arguments pour expliquer à côté de la plaque, plutôt que regarder les choses en face. Moi, ce qui me dérange dans le système de quelque système que ce soit de notre époque formidable, c'est que nous avons en main tous les moyens pour mettre en oeuvre des montagnes de trésors, et que voilà ce que nous en faisons. "Nous" ou appelez-le comme vous voulez, ça m'est égal. Là n'est pas le sujet. Le sujet est qu'il est plus facile de taper sur l'immigration, que sur le nombre de compétences peu à peu hachées menu, brisées, explosées, au nom du fric des décideurs.

Nous avons tous les moyens (et d'énormes moyens, même), d'assurer des programmes de qualité, à tous les enfants et tous les jeunes quels qu'ils soient, de ville ou de province, de france ou d'ailleurs, de quelque milieu social qu'ils soient, et même mieux : nous avons même tous les moyens d'assurer des cours pour n'importe quel adulte désirant les suivre, quel que soit son âge, du moment qu'il en aurait l'envie.

Seulement, hein... c'est plus facile de taper sur l'immigration ou tout autre sujet hors sujet. Ça dédouane la bande de.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Jeu 23 Juin 2011 - 21:57

Je ne vais pas la défendre parce que c'est difficilement défendable. Juste porter un éclairage un peu différent. Un recteur d'académie, c'est un fonctionnaire (presque) comme un autre. Il est nommé, touche son salaire et il est responsable de son travail (entre parenthèses, le couplet sur les enseignants dans la routine... j'adore...). Sauf qu'il doit rendre des comptes sous peine de gicler et de retourner à son corps d'origine. En plus, ce sont généralement des gens (assez) proches du pouvoir en place (ça valse assez vite à chaque changement de majorité). Donc, cette "brave" rectrice arrive à son poste, se rencarde sur la situation du coin qu'on lui a confié, se rend compte que c'est pas forcément un cadeau et commence à flipper parce qu'elle se dit que ça va être dur de se faire bien voir. Donc, elle lance des trucs (bons ou pas, c'est pas le problème ici) mais ça prendra du temps. Comment faire alors ? Ben, il faut réussir à montrer que ce n'est pas si pire que ça... Et que dans tous les cas, c'est pas de sa faute !... Et les chiffres on leur fait dire un peu ce qu'on veut en les triturant. Je ne suis pas certain que si les chiffres avaient montré que c'était les campagnes profondes du Berry et de la Beauce qui plombaient les stats qu'elles n'auraient pas poussé un coup de gueule contre ces maudits agriculteurs qui pensaient qu'à leur céréales et pas à foutre des coups de pied au cul de leurs gosses.
Bref, avant d'être une remarque xénophobe, c'est avant tout un formidable plaidoyer de défense de son petit cas personnel. Utiliser cet argument pour ça, c'est encore plus dégueulasse...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Jeu 23 Juin 2011 - 23:23

Moi non plus je ne la défendrai pas car je n'aime pas son ton, ses raisonnements et ses pseudo-solutions. Mais est-ce raciste ou xénophobe de constater une réalité ? Même si elle est tabou et justement stigmatisée elle-même ?
La lutte contre le racisme, que je soutiens implicitement, ne doit pas non plus lyncher la première personne qui constate qu'en effet des communautés (dans notre région arabes et gitans) parle uniquement leur langue à la maison (ou dans la rue et même au portail de l'école) et ne s'intéressent au français qu'un strict minimum, un minimum pratique dont une sincère intégration culturelle n'est pas la priorité. Les parents illettrés sont surtout dans ces populations et moins les agriculteurs de nos régions agricoles, faut pas charrier, et leurs enfants ne sont pas encouragés particulièrement à se passionner pour la langue française.

Dans la réponse de l'AFEF, je lis :
L'AFEF a écrit:
Comment fait-elle pour enlever des statistiques les résultats des élèves « issus de l’immigration », dont elle nous dit, sans autre forme de démonstration, qu’il y en a « beaucoup » ? A partir de quand, et jusqu’à combien de générations est-on « issu de l’immigration » ? Et si on a des parents qui sont français, comment sait-on que l’on est « issu de l’immigration » ? Les statistiques de l’Education nationale font-elles la différence entre une famille qui serait française depuis Charlemagne, et une famille qui serait française par naturalisation ? Si l’Education nationale possède des fichiers aussi précis, nul doute qu’ils sont à la fois illégaux, et forts susceptibles d’être convoités par le ministère de l’Intérieur. Pour les futures dénaturalisations qui ont été envisagées, ça peut aider…
C'est quoi cette langue de bois ? L'AFEF a déjà visité une école primaire telle que celle où travaille ma fille, où les enfants ni arabes ni gitans ne constituent que 10% des élèves, et où les bagarres et les agressions au couteau sont plus monnaie courante que la lecture d'un livre ? Où les parents ne parlent pas français et ne savent pas écrire ? Où les fêtes musulmanes sont des jours chômés par les élèves ?
Est-ce raciste que de le constater? Ou bien faut-il surtout ne pas l'évoquer de peur d'être traité justement de raciste ?
Et ne ferait-on pas mieux de trouver des vraies solutions d'éveil pour ces enfants (et éventuellement leurs parents) plutôt que stigmatiser ceux qui osent en parler au risque de passer pour xénophobe ? Et évidemment aussi : plutôt que parler de coup de pied au cul et de sélection sur le modèle privé.
Ma fille m'informe des conditions extrêmes dans lesquelles elle travaille, mais elle est impliquée à fond, aime sincèrement ces enfants et se démène pour les intéresser, les aider... Elle y arrive très peu, mais quand c'est le cas c'est une victoire chaque fois.
Elle m'a parlé d'un programme proposé au parents pour les initier gratuitement à notre langue, mais personne ne vient, ils s'en foutent.
Jamais elle ne dit du mal sur les arabes ou les gitans, au contraire, elle s'est tellement attachée à eux... mais lorsqu'elle me raconte ses journées de travail, je me dis égoïstement (parce que c'est elle, et que je vois bien comment elle en chie) que j'aimerais bien qu'elle trouve un poste plus facile ailleurs, là où les statistiques ressemblent probablement à celles de l'AFEF, où il ne faut surtout pas appuyer là où ça fait mal et rester dans une illusion idéologique bien pensante.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 1:05

Il est vrai que si on laisse ce genre d'arguments uniquement entre les mains de l'extrême-droite, il me semble normal que les scores de marine soient si élevés. Bien sûr qu'il y a des problèmes, ce n'est pas en les niant avec des airs de vierge effarouchée qu'on va les résoudre.
cela dit, elle est déplaisante la dame.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 9:46

Comment solutionner un problème en ne se donnant pas les moyens ? Réponse : en supprimant le problème. L’Éducation Nationale a un vrai enjeu : apprendre le Français a des enfants qui ne le parlent pas : j'entends des enfants de l'immigration. La réponse pourrait être simple : en multipliant le nombre d'enseignants. Mais comme le gouvernement a décidé de supprimer un fonctionnaire sur deux, il ne lui reste plus qu'à supprimer les enfants en difficulté, enfin je veux dire, soyons humains, les Rased, les emplois-jeunes, enfin toutes ces petites conneries qui alourdissent un budget.

Pourtant, avoir un copain qui s'appelle Rachid … Son prénom n'est pas beaucoup plus difficile à prononcer que Youssef ou Benjamin. En plus, pour l'écrire, c'est plus court que Charles-Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 10:22

Vic Taurugaux a écrit:


Pourtant, avoir un copain qui s'appelle Rachid … Son prénom n'est pas beaucoup plus difficile à prononcer que Youssef ou Benjamin. En plus, pour l'écrire, c'est plus court que Charles-Antoine.

Ah Rachid, oui pour les blagues c'est plus facile... Ange
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 11:51

Vic Taurugaux a écrit:
Comment solutionner un problème en ne se donnant pas les moyens ? Réponse : en supprimant le problème. L’Éducation Nationale a un vrai enjeu : apprendre le Français a des enfants qui ne le parlent pas : j'entends des enfants de l'immigration. La réponse pourrait être simple : en multipliant le nombre d'enseignants. Mais comme le gouvernement a décidé de supprimer un fonctionnaire sur deux, il ne lui reste plus qu'à supprimer les enfants en difficulté, enfin je veux dire, soyons humains, les Rased, les emplois-jeunes, enfin toutes ces petites conneries qui alourdissent un budget.

Pourtant, avoir un copain qui s'appelle Rachid … Son prénom n'est pas beaucoup plus difficile à prononcer que Youssef ou Benjamin. En plus, pour l'écrire, c'est plus court que Charles-Antoine.

Je me sens moins seule.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 13:19

Bien sûr. Si solutions il y a, c'est par là qu'il faut commencer (bien qu'à mon avis ça ne suffise pas).
Avant que Sarkozy ne démembre la fonction publique, il y avait déjà des manques, alors c'est dire !
Le problème n'était pas dans le surnombre des fonctionnaires, mais dans leur répartition : la blague traditionnelle du fonctionnaire planqué payé à rien foutre n'est pas fausse, mais pas chez les enseignants, merde ! (à part des Luc Ferry, peut-être). Leurs administrations, je dis pas, mais dans les classes on a besoin de monde.
Ce n'est pas de ce côté qu'il fallait ponctionner, surtout pas, surtout lorsqu'on a le culot de prôner l'anticipation éducative plutôt que la répression.

Au fait j'ai remarqué que si aujourd'hui on dit les choses comme elles sont (est-ce péjoratif de dire de quelqu'un qu'il est arabe, s'il l'est vraiment ?) et pas comme le lobby stigmatisant l'impose en véritable tabou (personne issue de l'immigration*), on passe pour un raciste membre du FN. Or la culture arabe est riche, et il y a du travail aussi à accomplir pour le faire comprendre, sinon cette logique de ghettoïsation théorique va se développer et porter la famille Le Pen au pouvoir.


* Ce qui me rappelle la substitution, comme s'en gaussait Coluche, de "handicapé" par "personne à mobilité réduite" ou "vieux" par "personne du troisième âge"

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 14:53

Peut-être aussi que les gens, quand ils se sentent bien dans un pays, ont envie d'apprendre et partager ; ne serait-ce pas un réflexe de défense, basé sur des vieilles peurs ? L'enfermement et l'intolérance sont toujours poussés aux fesses par des situations difficiles, des crises, des inégalités...
Tous les immigrés ne se comportent pas de la même façon à l'égard du français, pourquoi ? Peut-on faire des généralités ? J'ai vu des immigrés en enfants d'immigrés, qu'ils soient vietnamiens, arabes ou d'Afrique noire dans les villes et dans les campagnes ; l'endroit où vivent les gens est primordial, dans les zones rurales ( toutes proportions gardées ), j'ai constaté moins de soucis d'intégration, d'échec scolaire et plus d'intérêt mutuel.
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:04

Tout ceci est fort pertinent mais (allez, je vais faire le pédant) ne prend pas assez en compte un certain recul historique...

Ce n'est pas la première fois que la France connaît cette situation. Ce que vous écrivez a déjà été vrai avec l'arrivée d'autres immigrés dans le temps (avant la première guerre mondiale, dans les années 30, dans les années 50). A chaque fois, les immigrés étaient montrés du doigt, on doutait qu'ils puissent se fondre dans la nation (et certains refusaient même que cela se fasse). Et, encore plus dingue qu'à notre époque, ce doute, cette peur étaient dans les manuels scolaires comme dans ce manuel de 3ème année à destination des jeunes filles.

Citation :
Non seulement la population de la France augmente très lentement, mais une grande partie de son faible accroissement tient à l’immigration des étrangers qui viennent travailler dans nos campagnes et nos mines. […] C’est là un vrai danger pour la nationalité française, surtout dans les départements frontières, où les étrangers pourraient un jour se retrouver en plus grand nombre que les Français.

Donc, on a su faire cette intégration mais ça a pris du temps... Et c'est vrai que l'école y a joué un rôle majeur mais, la multiplication des enseignants n'est peut-être pas forcément la panacée (même si on est bien d'accord que certaines classes à 12, c'est mieux qu'à 30) parce que quelque chose de fondamental a changé : l'école (ou plus proche de nous dans le temps, le club de sports) n'est plus le seul horizon de la journée, le principal cadre de formation et d'intégration. D'autres éléments sont plus prisés par les jeunes parce qu'ils s'y retrouvent davantage. Je prends l'exemple de mon lycée : combien de profs noirs ? aucun. Combien de profs de type maghrébin (parce que ce que nous appelons "arabe" ne sont pas des arabes. Regardez un émir du Koweit ou un prince d'Arabie saoudite et là vous verrez des Arabes au vrai sens du mot) ? Aucun non plus... Et je n'enseigne pas en centre-ville...
Manque de chance pour cette génération-là, leur différence se voit. Alors que les Lopez, les Guizzo, les Da Silva ne portent leur origine que dans leur patronyme et rarement sur leur visage. C'est bien là une des raisons de la difficulté à faire cette intégration. La différence visible torpille les chances d'une vraie intégration. Parce qu'elle "effraye" les uns mais aussi parce qu'elle favorise le repli communautaire, parce qu'on se reconnait. Je discutais avec Romane sur un autre fil de l'intégration des handicapés à l'école, du regard sur eux qui a changé. Tant que les regards ne changeront pas sur les "immigrés" (qui pour certains sont d'ailleurs aussi français que vous et moi), il n'y a aucune raison que cela évolue en bien. Et là, je suis assez pessimiste parce que quand en ECJS, les élèves choisissent de travailler sur l'intégration, ils pensent intégration des handicapés, des homosexuels, des femmes... presque jamais des personnes dont l'origine ethnique est visible sur leur visage.
Après, comme il ne faut pas être naïf et ne porter les responsabilités que d'un seul côté, on pourra voir le refus d'intégration de ces populations souvent ghettoïsées (ce qui n'aide pas). Ce que décrit filo sur la situation de sa fille, tout enseignant (surtout quand il est jeune) l'a connu (sauf des veinards de première...). La question fondamentale à laquelle personne n'a de réponse satisfaisante est de savoir si c'est l'origine ethnique qui crée les problèmes (la culture, la religion n'est pas soluble dans nos postulats nationaux) ou si c'est la représentation qu'on a de l'autre (celui qui n'est pas comme nous cherchera toujours à nous dominer et à nous humilier, donc on se défend avant qu'il commence). Je repense souvent à cette stagiaire maghrébine que j'étais allée voir dans sa classe au Mirail (donc le coin le plus "chaud" de Toulouse dans ce domaine) ; les élèves la respectaient et s'étaient disciplinés quand j'étais allée la voir (en novembre ou décembre je pense)... Mais quand elle était arrivée, des élèves (de 6ème !!!) avaient attendu qu'elle écrive au tableau pour l'insulter en arabe. Pour eux, forcément, un enseignant était quelqu'un qui ne parlait pas cette langue. Elle a répliqué de la même manière et a conclu qu'à partir de maintenant, dans le cours, on parlerait en français. Et elle n'a plus eu de problème...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:05

le problème est la constitution d'un ghetto, d'une communauté...Prenons un français (je parle d'expérience) mettons le dans la une banlieue d'un pays étranger : il est obligé de faire des efforts pour s'integrer, c'est vital. Prenons le même étranger mettons le dans la capitale ou dans un centre de ville relativement grand, là il sera en contact avec des corréligionnaires il apprendra les mots de la langue courante, mais pour l'échange d'idées il se contentera de rencontrer les autres expatriés qu'il sait où retrrouver. Et cela c'est valable dans tous les pays du monde où la langue francaise n'est pas la premiere langue. Retranscrivons cela aux étrangers venus en france dans les vingt dernieres années et déjà scolarisés dans leur pays, pour qu'ils apprennent le francais il faut tout d'abord qu'ils le veuillent, s'ils ne le veulent pas leur communauté est là pour cela....En Tunisie le francais est appris dans les ecoles, il est parlé dans les commerces, il y a des personnes qui ne le parlent pas (surtout dans les campagnes et le centre du pays) mais la presence du francais se voit de partout. L'algerie était une colonie, les anciens parlent le francais, la politique algerienne a entretenu la haine de l'ancien colon nous en voyons les resultats maintenant avec la jeunesse qui s'est détournée dans son pays de l'enseignement de notre langue. En entretenant la haine on creuse l'écart. Au Maroc je ne sais pas comment cela se passe de manière courante, mais on sait que l'independance s'est faite sans conflit...
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:09

MBS = 100% d'accord avec toi...Comment se fait il qu'il n'y ai pas plus d'enseignants issus de l'immigration maghrébine...?
Je dois dire que la Police a vu le problème il y a eu un effort de fait surtout du temps de la gauche, malheureusement les temps ont changé...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:20

Beaucoup de raisons... Et, en plus, il faut le dire (mais pas trop fort parce que ce n'est pas politiquemen correct et encore moins officiel) mais on a vu durant plusieurs années de la discrimination positive se faire au concours de recrutement (dans certains cas, cela donnait de super enseignants... dans d'autres cas, des cas justement).

Mais la raison principale est que pour arriver au concours, il faut passer un chemin semé de pas mal d'embûches. Déjà avoir une bonne formation à la base et en vouloir (raison pour laquelle ce sont surtout des filles qui y arrivent) pour passer le collège, puis le lycée. Après, il faut perséverer dans le supérieur et en avoir les moyens financiers (ce n'est pas facile quand tu sors de certains "quartiers"). Et il y en a qui y arrive. J'ai trouvé très symbolique que le numéro de la Documentation photo sur "aménager et développer les territoires en France" soit signé Nacima Yellès...Quand tu regardes les soutenances de thèses, la place des personnes qu'on devine issues de l'immigration (mais à quelle génération ?) augmente... Je me demande parfois si ceux qui arrivent là, parce qu'ils ont dû cravacher à mort depuis tout petit, ne sont pas trop "bons" pour être de simples profs à la fin. Mais il est clair que le retard va se rattraper... Cela prendra plus de temps... D'autant que la conjoncture n'aide pas... Les immigrés posent moins de problème en période de croissance économique...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:34

Sbreccia a écrit:
pour qu'ils apprennent le francais il faut tout d'abord qu'ils le veuillent, s'ils ne le veulent pas leur communauté est là pour cela....
Voilà, et s'ils ne le veulent pas, ni eux ni leur communauté, ça grossit les "statistiques" de gens comme Marie Reynier, qui évoque un vrai problème, pas une fiction (je parle de son constat, pas des conneries qu'elle propose pour régler le problème).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:43

il existe aussi un problème à l'origine des ghettos : c'est le prix des loyers. Majoritairement les personnes issues de l'immigration ne sont pas aisés : à eux les logements insalubres, les cités d'urgence ou vous verrez tres peu de natifs "francais" à part des personnes agées aux petites retraites, là les commerces reproduiront les commerces de leurs pays, j'ai vu l'état des cités à Marseille pour y avoir travaillé 11 ans (la misère, la saleté, le non enlevement d'ordures, les espaces "verts de moisis" comment peut-on laisser des gens vivre là dedans, et comment des mômes ayant connu cette honte ne peuvent ils pas avoir la haine...? Et c'est là qu'on envoit les flics, au milieu de cette misère pour bien faire monter la mayonnaise...J'ai vécu en HLM dans les années 60 c'était le paradis comparé aux cités....Et on voudrait en faire de bons petits français..?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:46

kate100fin a écrit:
Peut-être aussi que les gens, quand ils se sentent bien dans un pays, ont envie d'apprendre et partager ; ne serait-ce pas un réflexe de défense, basé sur des vieilles peurs ? L'enfermement et l'intolérance sont toujours poussés aux fesses par des situations difficiles, des crises, des inégalités...
Tous les immigrés ne se comportent pas de la même façon à l'égard du français, pourquoi ? Peut-on faire des généralités ? J'ai vu des immigrés en enfants d'immigrés, qu'ils soient vietnamiens, arabes ou d'Afrique noire dans les villes et dans les campagnes ; l'endroit où vivent les gens est primordial, dans les zones rurales ( toutes proportions gardées ), j'ai constaté moins de soucis d'intégration, d'échec scolaire et plus d'intérêt mutuel.

Je n'ai pas lu la suite du fil, mais j'ai envie de rebondir ici :

A votre avis, pourquoi des gens quittent leur terre natale et leur environnement, pour aller s'installer (se réfugier, ai-je envie de dire, mais alors le verbe donne la réponse...) dans un pays dont la culture est totalement différente, le langage, le mode de vie, l'environnement totalement nouveaux et différents ? Peut-on penser que tous les étrangers qui arrivent sur le sol français n'ont pour but que l'envie de faire du tourisme ?

Machine fait état des parents qui ne font pas l'effort de parler français. Peut-être certains ont-ils déjà beaucoup à faire avec leurs propres noeuds à défaire, leurs blessures à panser, et digérer le fait d'avoir été contraint à fuir leur pays. Si je transpose, j'ai envie de dire que la présence d'un parasite personnel peut très bien m'empêcher de m'ouvrir à d'autres choses, me mobilise complètement, me déstabilise au point de m'empêcher l'accès à ce qui pourrait sembler évident à d'autres esprits. Elle est mignonne, Machine, mais comme le dit MBS elle voit midi à sa porte sans se soucier de ce qui constitue le paysage intérieur des gens dont elle parle avec autant de désinvolture.

L'intégration c'est bien beau, mais le jour où vous êtes pétri de problèmes à dépatouiller, un déracinement obligé par le besoin de bouffer à la fin du mois ou d'échapper à un régime politique dévastateur ou encore la fuite devant des actes de guerre, ben ça doit vous secouer son homme et peut-être il n'a pas vraiment la tête à se plonger dans la grammaire française.

Quant aux enfants des émigrés, ils portent consciemment ou non les poids de vie de leur famille. M'étonnerait que si tous étaient sereins, nous aurions autant à dire sur les bagarres au couteau et tout le tralala.

Par contre, une chose est certaine ; si l'humain était tourné dans l'autre sens, nul doute qu'il aurait les moyens de "s'aider les uns les autres". Intelligemment s'entend.

J'apprenais hier dans je ne sais plus quel journal, que le nombre des millionnaires avait encore bien augmenté. Ben oui, mais le nombre des pauvres aussi, hein... Alors, qu'est-ce qu'on fait de ce fric qui ne profite qu'aux uns ? Et qu'est-ce qu'on fait de tous ces chômeurs qui à mon avis ne sont pas des crétins et qui ne demanderaient pas mieux que de se sentir utiles au sein de la société ? Si on combinait le fric et l'emploi, pour de vrai, pas pour faire semblant, peut-être que les êtres les plus désespérés pourraient trouver de vrais appuis pour se reconstruire, et peut-être ils pourraient faire quelque chose de leur vie. Peut-être même on pourrait parler de fraternité et d'égalité.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:46

@ Sbreccia

Bien sûr... Et la conséquence est largement perceptible même dans l'enseignement de la géographie, c'est que des mots comme "cité, "banlieue", "quartier" ont vu médiatiquement leur sens changer pour devenir synonyme de coins qui craignent... ce qu'aucun (et même loin de là) ne signifie à la base.

@ Romane

Maggie T., baronnesse britannique, t'expliquerait que c'est tout à fait normal. Ceux qui s'enrichissent ont travaillé pour, ceux qui s'appauvrissent n'avaient qu'à bosser. Le monde est simple avec des idées simples. Sauf que le monde n'est pas simple et l'humain est encore plus compliqué.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:50

Citation :
Tant que les regards ne changeront pas sur les
"immigrés" (qui pour certains sont d'ailleurs aussi français que vous et
moi), il n'y a aucune raison que cela évolue en bien.

Pour changer le regard ;
http://liensutiles.forumactif.com/t18558-clinique-de-l-exil-chroniques-d-une-pratique-engagee
et ce soir à 23 h sur ARTE : "Sous la main de l'autre" http://www.arte.tv/fr/programmes/242,dayPeriod=evening.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 16:51

Tu as résumé tout le problème. Pour changer d'esprit, il faut regarder ARTE... Pas TF1...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 17:12

Romane a écrit:


A votre avis, pourquoi des gens quittent leur terre natale et leur environnement, pour aller s'installer (se réfugier, ai-je envie de dire, mais alors le verbe donne la réponse...) dans un pays dont la culture est totalement différente, le langage, le mode de vie, l'environnement totalement nouveaux et différents ? Peut-on penser que tous les étrangers qui arrivent sur le sol français n'ont pour but que l'envie de faire du tourisme ?

.

Bien sur que ce n'est pas le tourisme... mdr c'est le besoin d'argent, d'avoir une vie meilleure, comme ces mexicains qui passent la frontière US. Le pognon Ro avec tout ce qu'il permet d'obtenir pour soi, son épouse, ses enfants et souvent le reste de la famille proche. Ces cubains qui vont à Miami, ces Tunisiens passant par Lampedusa etc...etc...
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 17:28

vous voulez que je vous dise un truc qui va en faire bondir plus d'un et qui me coûte de le dire car je n'ai jamais été militariste...Et bien : peut etre qu'on aurait pas du completement arreter le service militaire...Bon il y a beaucoup de contre, mais c'est tout de même au service que les citadins et les ruraux pouvaient apprendre à se connaître...Alors ok tel qu'il etait pratiqué c'etait une grosse daube...Chirac l'a dissout bravo, mais c'aurait peut être été le moment d'étudier un plan civique, civil peut être pour permettre le melting-pot...Je ne sais pas cela paraît plutot tarabisquoté comme idée, cela pourrait être utilisé pour favoriser des deploiements de troupes un peu partout comme l'aime bien sarko en ce moment. Tous unis dans la mort c'est pas cela que je veux. Mais l'armée avec sa couillonnade cela vous nivelait les classes sociales...
bon je vais sortir mon parapluie :
pluie pluie pluie
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 17:34

On pourrait l'améliorer pour le rendre plus intelligent.
Service militaire en milieu universitaire hostile.

Corvée de rangement de bouquins dérangés par des étudiants sans gêne.
Surveillance des rangées de bouquins pendant la nuit.
Service de couverture plastifiée.
Parcours du combattant au service de prêt
Longue marche façon trekkin dans les escaliers...
Repas au resto U

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 17:35

le resto U d'Aix c'était pas dégueulasse... Rage mdr mdr mdr
Y avait pas de fayots...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   Ven 24 Juin 2011 - 17:37

Je ne peux pas te dire... Moi j'allais dans une "sandwicherie" itinérante...

mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...
» Révoltons-Nous Contre L'Immigration Massive !
» Savage 25 brushless fait maison
» Pourquoi la viande fait elle de l'eau ??
» Freinage qui fait clac clac clac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Coup de Gueule!-
Sauter vers: