Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'imprimerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: L'imprimerie   Lun 8 Aoû 2011 - 14:56

En visitant des expositions sur l’écriture et l’imprimerie, on prend conscience de l’acharnement et de la créativité dont a fait preuve l’humanité pour développer une de ses plus extraordinaires richesses : l’écriture.

Au Musée de l'Imprimerie de Lyon, après une présentation sommaire des premières formes d’écriture (papyrus, tables et tablettes en bois ou pierre, feuilles de palmier…) et de la fabrication du papier, particulièrement le vergé, l’essentiel du fonds concerne la typographie, géniale invention de Gutenberg.


La typographie

À l’extrémité d’une tige d’acier très résistant, on grave en relief un caractère à l’envers : c’est le poinçon.
Par pression, on enfonce ce poinçon dans un métal plus doux : du cuivre. Le caractère est alors inscrit en creux et à l’endroit dans cette matière : c’est la matrice.
On coule dans cette matrice un métal encore plus doux : du plomb. Au démoulage, on obtient le caractère en plomb, en relief et à l’envers. On en moule ainsi de grandes quantités.
Il faut répéter ces trois opérations pour chacune des lettres minuscules, capitales, pour chacun signe de ponctuation et chacun des chiffres. Puis autant de fois que de types de caractères différents, de tailles et d’attribut (maigre, italique, gras…).

Tous les caractères (ou "types") sont rangés dans un meuble d’imprimerie, dans des petits casiers appelés "cassetins", en haut pour les capitales (on les appelait "hauts de casse"), en bas pour les minuscules (d’où le terme "bas de casse" encore en usage).
Le typographe se sert ensuite d’un composteur sur lequel il aligne les caractères, lus à l’envers, de gauche à droite, piochés dans les cassetins. Le composteur permet d’assurer la justification de la ligne, c’est-à-dire sa longueur. Entre chaque mot, on insère une espace (ce mot est féminin lorsqu’il désigne l’objet en plomb, de même que l’interligne, languette de plomb ou de bois s’intercalant entre les lignes.) et on complète en insérant dans certains cas des espaces fines entre les lettres afin d’en parfaire la justification.
Une fois les lignes composées, on les place sur une galée. Ces lignes sont attachées avec plusieurs tours de ficelle afin de rendre solidaire l’ensemble et le déplacer plus facilement. Ce bloc de lignes est alors appelé composition.
Cette composition est alors calée dans un châssis en fonte et le typographe peut insérer près du texte des filets, des espaces vides, des ornements typographiques ou des gravures. Pour ces dernières, les graveurs rivalisaient de talent afin d’assurer la qualité des images imprimées : bois gravé, puis taille-douce, pointe sèche, eau-forte, manière noire. Les imprimeurs font d’ailleurs fréquemment appel aux artistes de l’époque (Doré, Courbet…). Une belle collection ici.

Le châssis est ensuite fixé sur une presse typographique sur laquelle la composition est encrée puis pressée sur une feuille de papier ainsi imprimée.




Tadaaaaam !



Pour aller plus loin…
Sur l’imprimerie : Michael Twyman, L’imprimerie. Histoire et techniques
Sur la typographie : Yves Perrousseaux, Manuel de typographie française élémentaire
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'imprimerie   Lun 8 Aoû 2011 - 15:08

Décidément, nous arpentons les mêmes univers à quelques heures près. Il était question, il y a quelques jours, d'une imprimerie pour l'hebdomadaire de l'Essonne, installée jadis à Arpajon. L'odeur de l'encre saisissait les narines dès qu'on franchissait le seuil et ensuite, il suffisait de se laisser porter par l'atmosphère qui y régnait.
Le souvenir est très ancien, mais demeure.

Ils utilisaient effectivement ces mêmes procédés réclamant un minutieux savoir-faire que pour ma part je compare à un art à part entière. Fascinant.

Les imprimeries de nos jours ont beaucoup moins de charme. L'ordinateur et les grosses machines électriques ont pris le relais, comme nous le savons. Lorsqu'on pénètre dans une imprimerie, désormais on n'y hume plus le parfum des lettres et des mots...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: L'imprimerie   Lun 8 Aoû 2011 - 23:11

Merci Lulu, c'est super intéressant.
Mon beau-frère (le mari de ma soeur), qui était prof d'arts plastiques, spécialisé en lithographie, avait du signer un témoignage sur l'honneur qu'il n'utiliserait jamais les techniques d'imprimerie qu'il connaissait pour faire de la fausse monnaie. C'est rigolo, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'imprimerie   Lun 8 Aoû 2011 - 23:25

Maintenant c'est plus simple. A la photocopieuse, recto-verso.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'imprimerie   Mar 9 Aoû 2011 - 10:11

Très joli reportage!

Encore!
Revenir en haut Aller en bas
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: L'imprimerie   Mer 10 Aoû 2011 - 0:43

J'avais un beau-frère qui était typographe au journal LE SOLEIL de Québec.

Quel travail pour arriver à publier tout un journal.

Merci Lulu, effectivement on a beaucoup progressé.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'imprimerie   Jeu 11 Aoû 2011 - 16:39

Beaucoup progressé en technique et régressé artistiquement parlant. *soupir*
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'imprimerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'imprimerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» école de danse de genève l'imprimerie
» Collection sans intitulé / Imprimerie Crété
» Sans mention d'édition, mais tous imprimerie Téqui
» Recherche Kit Journal Imprimerie
» [Collection] Rex (Société Parisienne d'Imprimerie) 1956

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: