Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le refus de sexualité comme "délivrance"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 12:09

---C'est un bouquin qui m'a fait penser à ce sujet:
"L"envie" de Sophie Fontanel chez Laffont, dans ce monde où l'érotisme et la performance sont de plus en plus associés ce livre prend le contre courant. La question est de savoir si le fait de dire "non" ne peut pas devenir une délivrance. Alors je sais, cela peut choquer les personnes qui jugent que d'avouer une certaine "lassitude sexuelle" serait préjudiciable à leur image, cependant cette auteure déclare en avoir été heureuse. Ce refus de sexualité étant souvent vécu par les autres avec consternation de peur de s'y voir comme dans un miroir, eh oui la solitude cela fait peur...
Et vous qu'en pensez vous..?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 14:28

En fait, je trouve que le sujet de la sexualité n'est que le volet d'un ensemble d'exemples, tournant autour de : savoir dire non, et donc : savoir ce que l'on ne veut pas et ce que l'on veut.

Je crois que l'acquisition de cette notion se fait au fur et à mesure des expériences malheureuses de la vie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 15:11

J'ai connu des curés heureux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 15:12

filo a écrit:
J'ai connu des curés heureux.
mmmf

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 17:59

C'est vrai que cela peut prêter à rire ou à sourire(pas de raison d'en pleurer), mais surement que pour certaines personnes c'est un choix de vie. Alors c'est sur ce n'est pas dans l'air du temps et ne permet pas de frimer vis à vis des copains et copines, mais bon c'est une question de choix, perso je ne m'en moque pas, enfin chacun voit les choses avec son propre regard...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 18:06

C'est la remarque de filo qui me faire rire, Sbrec', pas le sujet. Regarde plus haut ma première intervention. Wink
Quant aux curés, il est notoirement connu que le vœu de chasteté a donné lieu à la naissance de nombreux bambins.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 18:44

J'ai vu un interview de Sophie Fontanel (j'aime bien ce petit lutin). Elle précisait qu'il n'était pas question pour elle de prôner une position volontaire et réfléchie, un refus argumenté, mais plutôt de parler d'une possible non-sexualité décomplexée, de dire "eh bien si je n'ai pas envie pour le moment, je n'ai pas envie et il n'y a pas de quoi en faire un plat".

Elle prend ainsi le contrepied de deux tendances sociales antagonistes : un puritanisme moralisateur d'un côté (je me respecte donc je suis chaste) et un "sexualisme" tout aussi moralisateur (je baise donc je suis).

Une manière de dire ce qui me semble évident : la manière dont on vit son intimité ne regarde que soi mais il faut savoir composer avec les pressions sociales que cela implique. Elle parlait notamment de toute la culpabilité que l'on fait subir à des personnes qui font le choix d'assumer leur manque d'appétence sexuelle ("tu vas bien ?", "tu n'es pas malade ?", "qu'est-ce qui ne va pas ?"...). Elle m'a fait rire car elle expliquait que, par exemple, elle avait hésiter à se vêtir d'une petite robe noire très féminine pour venir à l'interview, comme si "on allait penser qu'elle exagérait" (ce sont ces mots).
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 19:30

lucarne a écrit:
"eh bien si je n'ai pas envie pour le moment, je n'ai pas envie et il n'y a pas de quoi en faire un plat".

Elle prend ainsi le contrepied de deux tendances sociales antagonistes : un puritanisme moralisateur d'un côté (je me respecte donc je suis chaste) et un "sexualisme" tout aussi moralisateur (je baise donc je suis).

.

Effectivement c'est ainsi que je l'avais compris...
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   Sam 3 Sep 2011 - 22:58

Je crois surtout qu'il faut s'écouter, ne pas forcer son corps ou son coeur à faire ce qu'il n'a pas envie de faire.
De plus, je pense qu'on traverse des périodes différentes, ou les envies sont différentes aussi. On peut traverser des moments où le besoin de découvertes diverses se fait sentir, ou des moments où l'envie n'est tout simplement pas au rendez-vous. Pourquoi forcer ?
Le regard des autres sur ce sujet précis m'est réellement indifférent. Je n'ai jamais eu peur de vivre seule, c'est d'ailleurs mon état naturel. Je suis donc déjà une sorte de réprouvée dans la société, d'autant plus que j'ai librement choisi de ne pas avoir d'enfant.
Après, j'ai eu toutes sortes de remarques amusées de mes amies en périodes "avec", et des remarques perplexes et ennuyées en période "sans". Mais après tout, c'est moi qui gère ma mécanique intérieure. L'important est qu'il n'y ait pas de souffrance. Pour ce qui est de la dépense énergique et de la production d'endorphines, venez à la danse, vous comprendrez...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le refus de sexualité comme "délivrance"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le refus de sexualité comme "délivrance"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Utiliser son téléphone comme clé 3G+
» Holga D. comme... Digital
» Le riz comme au Chinois du coin.
» [AIDE] Utiliser le hd2 comme modem avec la connexion Wifi
» [INFO] utilisation du hd ou hd2 comme modem chez tous les operateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: