Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui doit se charger de l'Education des enfants?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 8 Sep 2011 - 20:21

"Sauf que les parents d'élèves sont parents et que leurs gosses sont entre vos mains. Du coup, on entre un peu dans le domaine du glissement des responsabilités. C'est encore vous qui prenez ça sur le dos. Je vous confie mon gosse, mais gare à ce que vous allez en faire." (Ro)

Exactement!

Autrefois, l'intitulé du ministère était "Instruction Publique", ce qui était clair: les instits et les profs étaient là pour "Instruire". L'éducation relevant du domaine de la famille. Bien sûr il y avait les leçons de Morale -que le Shampouineur (j'adore le mot) veut remettre à la mode- et la discipline était rigoureuse. Mais il y avait aussi le respect des enseignants et une vraie confiance parce qu'il n'y avait pas confusion des rôles instruire/ éduquer.
Ceux à qui ce système ne convenait pas avaient la ressource de placer leurs chères têtes blondes dans des établissements privés confessionnels ou non, mais ils devaient payer pour, ce qui est normal!
Aujourd'hui beaucoup de parents optent pour le privé non par conviction mais parce qu'ils n'ont plus confiance dans le public, et que ça ne coûte plus grand chose vu qu'on subventionne le privé (les profs des établissements sous contrat sont payés par l'état).


Il n'y avait pas non plus tous ces concurrents périphériques que sont la télé, le net et les chats.

La parole de l'enseignant était écoutée (attention, je ne dis pas pour autant que tous les enseignant étaient bons et parfaits à l'époque), on distribuait des bons (et des mauvais) points, il y avait la distribution des prix, tout ça est passé à la trappe comme dépassé, les livres coûtent cher et les sanctions sont de plus en plus mal acceptées.
On a voulu que les parents participent davantage à l'école, idée qui n'est pas mauvaise en soi, mais dont certains groupes de parents ont pris prétexte pour se mêler de l'enseignement.
Moi, je vais pas voir comment un père plombier répare les baignoires...

Le prof n'est pas psy ni assistant social, il n'est pas formé pour traiter les maux et les dérives de la société, il les prends en pleine poire!
Sans aller jusqu'aux violences physiques (de plus en plus fréquentes) à l'égard des enseignants, il est des forme d'opposition des parents qui deviennent monnaie courante et risquent de paralyser complétement l'action des enseignants.

" Elodie est prof d'anglais dans un collège de Roubaix.Chaque jour ses cours sont perturbés par la sonnerie des téléphones portables d'élèves. Pour les contraindre à éteindre leurs mobiles, elle a pris l'habitude de confisquer l'objet du délit dès qu'il se met à carillonner. décision de bon sens qui risque pourtant de la conduire devant un tribunal pour atteinte à la propriété privée!
C'est ce qu'affirme l'avocate Valèrie Piau fraîchement spécialisée dans le droit de l'éducation qui publie un livre stupéfiant prodiguant des conseils aux parents d'élèves souhaitant se se "défendre juridiquement" contre ces profs qui "ne respectent pas la loi."

Un 5/20, une heure de colle, un redoublement? Des modèles de lettres placés en annexe permettent d'organiser la riposte judiciaire:
"Cette confiscation est illégale, car elle porte atteinte au droit de propriété et n'est autorisée par aucune disposition du code de l'éducation. Nous émettons toutes réserves concernant d'éventuelles dégradations et utilisations frauduleuses que nous pourrions constater lors de la restitution de l'appareil dont vous avez l'entière responsabilité.
En conséquences nous remercions de bien vouloir restituer immédiatement le téléphone à notre enfant. A défaut de quoi nous serions contraints d'envisager des suites à cette affaire afin d'obtenir réparation du préjudice subi (perte de la valeur du portable, coût de l'abonnement..."

Certes, ce n'est pas d'aujourd'hui que des parents contestent les décisions des enseignants, mais la publication d'un ouvrage les incitant à se tourner vers la justice, c'est nouveau!
Florilège:
- Des parents qui estiment que faire faire nettoyer par leur fils le tag qu'il a dessiné sur les murs de l'école est "humiliant"
- Ceux qui exigent l'annulation d'un emploi du temps qui empêche leur rejeton de faire du foot le mercredi.
- Ceux qui contestent l'exclusion de leur chérubin qui a apporté une arme au collège.
- Ceux qui hurlent à la discrimination parce que leur fille n'a jamais dépassé la moyenne en maths...

"Pour que l'école remplisse sa mission, il faut que l'enseignant établisse avec l'élève une relation de confiance, ce qui est impossible si les parents entrent d'emblée dans un rapport de force."
Marianne 3/9 Septembre 2011

Bien sûr l'avocate se défend de rechercher la judiciarisation à tout prix, bien sûr ça ravit les parents réjouits qu'un livre: "rappelle enfin que les professeurs ne traitent pas toujours leurs èléves avec le respect auquel ils ont droit en tant que justiciables comme les autres".

Bien sûr, ça rend les profs furax!

Bien sûr le ministère n'intervient pas, alors qu'il suffirait d'une circulaire interdisant l'usage du portable pendant les cours.
Je me suis bagarrée avec le proviseur pour obtenir que le règlement intérieur le précise, il n'a rien voulu savoir, alors j'ai dit que je confisquerais tous ceux que j'entendrais sonner... "Trop dure, rigide, pas moderne" et j'en passe...
Tant pis, vous êtes en classe pour m'écouter et si possible apprendre, pas papoter avec vos copains.
" Et si on m'appelle Mme?
-Si on t'appelle soit c'est urgent et on te laisse un message, soit ça l'est pas et on rappellera.
- Mais y'a des profs qui disent rien
- Peut être mais moi je veux pas!"
C'est vrai, non seulement certains collègues ne disaient rien, mais utilisaient eux mêmes leur portable pendant les cours!

Et ce n'était que le début de la folie du mobile, maintenant avec tous les I truc/chose, ça doit être infernal!

Mais au premier chef, QUI est responsable, qui doit expliquer au chérubin qu'il est en classe pour travailler, qu'il doit respecter les profs, et les autres élèves qui ont peut être eux envie de suivre?
QUI sinon les parents?




Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 8 Sep 2011 - 21:19

Je partage pas mal de choses de ce que tu écris. Pourtant, quelques réflexions me viennent :

Première réunion parents-professeurs de l'année, question majoritairement abordée par les profs : la discipline. Les programmes et méthodes sont à peine abordés. En plus, les profs nous prennent à témoin : ils sont bavards, ils ne lèvent pas le doigt pour demander la parole... Est-ce qu'ils attendent que les parents viennent faire la discipline dans leur classe ? Lorsque mon gamin fait un truc déplaisant à la maison, j'interviens. Si c'est à l'école et que je suis prévenue, j'en discute fermement avec lui. Mais le reste ? Qu'attendent-ils que je leur dise, ces profs qui ont l'air terrorisés par nos gamins ???

Les téléphones portables... ah... parlons-en... Comment des parents peuvent-ils être réellement légitimes dans les discussions avec leurs enfants à ce sujet (je leur avais dit : "au premier problème à l'école, je récupère l'engin) lorsque... les professeurs gardent leur téléphone portable allumé bien en vue sur leur bureau et leur jettent régulièrement des coups d’œil qu'ils croient discret.

C'est un peu provocant mais j'avoue que tous les discours du genre "c'est la faute des parents", comme "c'est de la faute des professeurs"... me fatiguent.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 8 Sep 2011 - 22:33

Deux classiques... à développer!


Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 8 Sep 2011 - 23:22

mdr Excellent Phi, c'est tout à fait ça!

Luca, j'ai pas dit que tous les profs avaient toujours forcément raison et assumaient totalement leur rôle d'enseignants, je signalais la dérive de plus grave d'une dérive de la relation à l'école qui tourne au consumérisme sachant que dans cette optique le client à toujours raison! Mais si le client fait bouillir son rôti, il ne peut pas s'en prendre au boucher s'il est immangeable!
Je signalais l'inertie du Ministère qui ne prend pas les mesures adéquates pour que le prof exerce dans les meilleures conditions en posant les limites. mais les parents sont d'abord des èlecteurs!
Dans le N° de "Psychologies" de ce mois il y a un article sur les parents et l'éducation... Il paraît que ça devient de plus en plus difficile d'être parents, moi c'est ce genre de discours qui me fatigue!
Si un prof (perso je l'ai jamais fait ) parle de la discipline c'est peut être parce qu'il espère que chaque parent à son niveau fera le nécessaire auprès de son gamin. Ceci dit c'est pas très sain parce que s'il se plaint en effet il passe pour un incapable, la discipline en classe c'est comme à la maison, l'affaire de chacun! A condition (et ça devient de moins en moins vrai) d'avoir les moyens de l'exercer , comment faire si la hierarchie refuse les sanctions?

Mais si les parents encouragés par l'air du temps pose a priori que le petit mignon a raison et doit être choyé, tout en exigeant qu'il obtienne de bons résultats sans forcer et en lui permettant n'importe quoi, on est dans l'impasse!

J'ai eu des prises de bec avec les collègues portableurs, sans effet puisqu'à la tête il n'y avait aucune prise de décision, et l'argument (lamentable) était: "Si on laisse les élèves le faire, je vais pas me gêner"! Tu ne peux obtenir de respect que si tu en fais preuve toi même!
J'ai eu droit de la part des élèves à un "Si vous ne voulez pas qu'on se serve d'un portable, c'est parce que vous n'en avez pas!" Bonjour Néanderthal!
Ben si, après le cours, je leur ai montré, éteint! J'ai eu à admirer les portables (surtout de filles), à causer fonctions...
Et je n'ai plus jamais eu à entendre un portable en classe. Mais encore une fois, c'était il a des (2000) , avant la totale révolution numérique, avant que le portable devienne un appendice obligatoire!

Et si les parents m'ont fait chier pour certains, ils ne m'ont jamais fait peur!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Ven 9 Sep 2011 - 12:36

Ben, franchement, j'ai pu constater, lors de ma carrière de parent, que certains instituteurs ou professeurs ne parlaient pas du tout de discipline dans les réunions. Et que c'était toujours ceux avec qui les élèves étaient "disciplinés". Avec les mêmes enfants. Je précise que j'habitais dans un milieu où les enfants étaient plutôt sympa. Et j'ai vu, vraiment, de nombreux profs être effrayés. Mais face à eux, je finissais par avoir l'impression qu'il fallait que j'aille en classe avec mes gamins pour faire moi-même la discipline.

D'autre part, tes propos sont parfois contradictoires. Depuis un certain temps, on entend les enseignants demander aux parents de s'investir dans les études de leurs enfants, de les aider dans leurs devoirs, voire de reprendre les cours incompris, voire de leur payer des cours particuliers... en revanche, hors de question que ceux-ci posent la moindre question et fassent la moindre suggestion sur les méthodes et contenus pédagogiques. Et de l'autre côté, on les accuse de consumérisme. Avoue qu'il devient difficile pour un parent de trouver la bonne place pile-poil tant ce qui est attendu d'eux est variable.

Ce qui n'excuse en rien certaines attitudes tout à fait contestable. Et si au lieu de consentir à la division et se taper les uns sur les autres on essayait de comprendre le point de vue de chacun de manière dépassionnée (et ton premier post ne me donne pas cette impression) ?

Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Ven 9 Sep 2011 - 17:15

lucarne a écrit:


D'autre part, tes propos sont parfois contradictoires. Depuis un certain temps, on entend les enseignants demander aux parents de s'investir dans les études de leurs enfants, de les aider dans leurs devoirs, voire de reprendre les cours incompris, voire de leur payer des cours particuliers... en revanche, hors de question que ceux-ci posent la moindre question et fassent la moindre suggestion sur les méthodes et contenus pédagogiques. Et de l'autre côté, on les accuse de consumérisme. Avoue qu'il devient difficile pour un parent de trouver la bonne place pile-poil tant ce qui est attendu d'eux est variable.

Ce qui n'excuse en rien certaines attitudes tout à fait contestable. Et si au lieu de consentir à la division et se taper les uns sur les autres on essayait de comprendre le point de vue de chacun de manière dépassionnée (et ton premier post ne me donne pas cette impression) ?


Mon premier post est une réaction à la parution du bouquin de l'avocate, qui n'invente rien mais surfe pour se faire du fric sur la vague procédurière qui venue des USA gagne de plus en plus la France!
Je me suis peut être mal exprimée, mais je déplore la détérioration de la relation parents/ enseignants. des parents j'en ai vu (pour ceux qu'on voit et c'est pas la majorité) avec des attitudes opposées du "Mon chérubin a toujours raison" au "Faites ce que vous voulez moi je n'arrive à rien avec lui". En passant par tout ce qu'on peut mettre entre les deux!
Dans l'idéal en effet (et j'ai essayé) il faudrait que parents et enseignants s'entendent parce que entre eux il y a les élèves et c'est (ou ça devrait être) pour eux qu'on bosse!
Sauf que: les parents ont un ou plusieurs enfants mais les voient dans le cadre de la famille, qu'ils soient aveuglés du génie du cher petit , indifférents, dépassés, ils n'ont qu'un nombre limité d'enfants devant eux. Les enseignants ont des "classes" qui ne sont pas homogènes, et doivent faire avec une trentaine, censée passionnée par ce qu'ils racontent et fonctionner comme un seul cerveau! On en est aux antipodes!
J'ai étonné une mère en lui disant que son fils se comportait tout à fait bien en classe, elle s'attendait à une avalanche de reproches parce qu'il était infernal à la maison!
J'en ai envoyé paître une autre en lui disant que son fils ne fichait rien et que je pouvais pas aller passer le BAC à sa place!
Des parents, on en voit de toutes les couleurs! D'ailleurs on voit plus que souvent les mêmes et ce ne sont pas ceux des élèves qui ont le plus de problèmes!
Ce sont ceux qui voudraient nous dicter notre façon de faire, et pas dans l'intérêt de TOUS les élèves mais uniquement en fonction de LEUR petit chéri!
DSL m'sieus dames, mais moi j'en ai 30 devant moi et chacun mérite que je m'y intéresse, sauf que c'est pas évident à 30 et que des groupes de 30 j'en ai plusieurs!

Expliquer ma façon de faire, oui, je l'ai fait, et je n'ai pas toujours été approuvée, notamment quand j'ai dit qu'il fallait préparer les Terminales au BAC, mais aussi au travail autonome parce que sinon ils risquaient d'être largués dans le supérieur!
Imagine ce que ça donnerait si chaque parent venait te dire comment tu dois faire, 30 versions différentes! Parce que-je répète- chacun voit midi à sa porte et l'enseignant à un groupe, c'est au groupe qu'il s'adresse sans faire de distinction!
J'ai déconseillé les cours particuliers (que chacun ne peut pas payer) aux parents qui me demandaient mon avis parce que je ne crois pas que ce soit la solution!
Reprendre un cours incompris? Mais (quel prof peut dire ça?) il faudrait que le parent comprenne lui même et explique comme le prof pour pas que le gamin soit perdu! Je n'aurais jamais été capable de reprendre les cours de maths, physique de ma fille, j'y comprends rien moi même!
Suivre les devoirs, oui, au moins vérifier qu'ils sont fait au lieu de chercher des excuses quand c'est pas le cas!
Ne pas dire (je l'ai entendu si souvent ça): "Je ne peux pas le/ la suivre, je n'ai pas fait d'études". Ca dévalorise le parent aux yeux du gamin qui peut en profiter pour lui faire avaler n'importe quoi!
Lisez son cahier de textes, regardez son emploi du temps, intéressez vous à ce qu'il/ elle fait sans vous y immiscer, et non, c'est pas facile!

Fédérer les énergies de tous ceux qui participent de l'éducation autour des éduqués, encore une fois c'est l'idéal, encore une fois j'ai essayé et je me suis heurtée au chacun campant sur son pré carré.
Exemple, obtenir plus d'infos sur une élève dont on voyait qu'elle avait des problèmes sérieux, pour pouvoir l'aider et ne pas commettre d'impairs (une remarque anodine pour un pourra déclencher un drame avec un autre), ben, pas question: "C'est personnel, on ne peut pas vous le dire"!
Mêlez vous de vous affaires, faites vos cours c'est tout! Mais si ça coince, c'est la faute du prof!

J'étais prof, mais j'étais aussi parent d'élèves! J'ai refusé d'entrer dans la Fédération quand on me l'a demandé parce que je trouvais que c'était incompatible alors qu'on me sollicitait parce j'étais la "mieux placée", question de point de vue, je ne pouvais pas assumer deux casquettes
D'ailleurs mes chérubins à moi (que j'ai absolument refusé d'avoir comme élèves) avaient bien posé les limites: "T'es notre mère, pas notre prof!" AngeR

Et il y a l'attitude de l'Institution Education qui ne soutient pas les enseignants, et en laissant les parents s'y immiscer ne rend pas service aux élèves, chacun son métier!
Précision: par "soutenir" je ne dis pas les défendre systèmatiquement s'ils ont tort, juste ne pas les flinguer et favoriser le dialogue, parce que,; encore une fois, au milieu, il y a les élèves!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Ven 9 Sep 2011 - 20:19

J'avoue qu'en te lisant, je n'arrive absolument pas à savoir ce que tu attends des parents. J'ai l'impression qu'aucun ne trouve grâce à tes yeux. Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Ven 9 Sep 2011 - 23:48

Nan, c'est pas vrai!

Ce que j'attends? Que parents et profs travaillent ensemble POUR les jeunes qui sont enfants des uns et élèves des autres!
Mais que chacun fassent sa part de boulot et ne se mêle pas d'apprendre à l'autre comment faire! ce ne sont pas des boulots faciles, je le sais pour avoir été les deux!
Qu'au lieu de s'affronter ils discutent, ils échangent! Que les parents comprennent que le prof n'a pas que leur chérubin à s'occuper! Je sais pour l'avoir vécu que la collaboration donne des résultats positifs, malheureusement elle est rare et de plus en plus avec la vague actuelle de consumérisme, de judiciarisation des rapports et le désengagement du ministère qui place en outre les profs dans les situations ubuesques que décrit MBS!

Si tu le lis , tu verras que c'est vraiment pas un boulot facile prof! Je demande pas qu'on les dorlote ni les chouchoute, après tout ce boulot ils l'ont choisi, juste qu'on les entende et qu'on respecte ce qu'ils font...

Je pense être claire AngeR
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Sam 10 Sep 2011 - 11:33

Je crois qu'à travers les parents d'élève, tu règles tes comptes avec quelque chose qui les dépasse de loin. Mais après tout, ceci ne me regarde pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Sam 10 Sep 2011 - 14:57

lucarne a écrit:
Je crois qu'à travers les parents d'élève, tu règles tes comptes avec quelque chose qui les dépasse de loin. Mais après tout, ceci ne me regarde pas.

C'est péremptoire et définitif!

J'ai juste présenté une situation de détérioration des relations entre profs, parents et tout intervenant de l'éducation à travers la parution de ce bouquin.
Ca m'a conduite puisque tu voulais que je sois précise à évoquer des situations que j'ai vécu (ce qui n'était pas le but au départ), je ne peux parler que de ce que j'ai connu, mais je ne suis ni un cas unique ni un des plus graves...

Précision: quand j'ai des "comptes à régler" je le fais en privé avec la ou les personnes concernées!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 15 Sep 2011 - 0:51

Je découvre ce fil passionnant et passionné.

Phi : Exactement !

Pour ce qui me concerne, je n'ai jamais été que parent d'élève, et seulement "prof de théâtre" comme ils disent, les jeunes, ce qui n'a pas tant à voir avec les cours scolaires, quoique... quoique.

Donc si je peux me permettre :

Je comprends à mille pour cent ce qu'explique clairement Trys et en suis à mille pour cent d'accord.

A propos de portable, ils n'existaient pas à l'époque mais à la place il y avait ces machins qui se mettaient à sonner si on ne leur donnait pas à bouffer, je ne sais plus leur nom, vous devez sans doute vous en souvenir. Toujours est-il qu'un jour j'étais sur le pas de la porte avec la directrice de l'école où allait mon fils, quand une autre mère est venue chercher sa gamine. Et la directrice d'expliquer à la maman que ça serait bien si sa gamine n'apportait pas à l'école ce machin qui perturbait sans arrêt la classe et qui n'avait rien à faire là. La mère fait cette magnifique réponse : oui mais si on ne lui donne pas à manger, il meurt. P'tain, j'ai du rougir de rage, et n'ai pas pu m'empêcher de dire à la directrice devant la mère : pas compliqué, vous prenez le bidule et vous lui mettez à boire. Un seau d'eau devrait suffire à le calmer.

Que voulez-vous, je conçois toujours l'école comme instructive mais non éducative, ou alors on change la définition du mot éduquer et on lui colle en trait d'union les matières. Eduquer en maths, éducation de l'anglais, éducation en histoire et ainsi de suite. Pour le reste, ce n'est pas l'affaire des profs, mais bel et bien des parents.

Or les parents, comme le dit si bien Trys, depuis mai 68 ils n'ont plus que des enfants rois, à croire. Pas touche au môme. Ben si. Désolée, mais il faut savoir ce que les parents entendent par aimer leurs gosses. Car ce n'est pas leur rendre service que de laisser aux profs le soin d'éduquer leur comportement. Les profs, ils ont assez à faire avec leur programme de matières et dieu sait que plus ça va, plus ils s'arrachent les cheveux, cf MBS et ses anecdotes qu'on pourrait croire surréalistes...

Je ne pense pas qu'il soit ici question de régler ses comptes avec qui que ce soit, même qui dépasserait les parents ou que sais-je. Il s'agit de la réalité sur le terrain, ni plus ni moins. Je connais suffisamment de profs et d'instits pour pourvoir dire que pas un ne pense pas ce que Trys pense, ou ce qu'elle a vécu et en tout cas le même ressenti. Pas un seul ! J'aurais aimé pouvoir contrer le propos de Trys, au moins cela laisserait un air d'espoir, malheureusement j'ai l'impression que cela n'ira pas en s'améliorant. Je viens d'apprendre aujourd'hui qu'un de vos collègues de ma région vient d'abandonner l'EN pour monter sa boîte de photographies. Shan a annoncé qu'elle venait aussi de s'en dégager. Je crois que les uns après les autres, tous les profs qui auront une opportunité ailleurs et autrement, ne s'en priveront pas.

Prof de théâtre, donc ? Eh bien je dois dire que j'ai de la chance, je dispose d'un bon pourcentage de parents attentifs. Les autres n'ont rien à foutre de ce que font leurs gosses au théâtre, parfois même les y collent d'office, histoire de pouvoir aller boire le thé pendant deux heures avec les copines sans la mouffette dans les pattes. J'ai même eu quelques mots cette année avec la mère d'un gamin, car cette dame n'appréciait pas le costume de son gosse, sous prétexte qu'il s'agissait d'un T-Shirt maculé de taches et d'un leeging troué, mais que voulez-vous, au temps des cavernes on n'avait pas de planche à repasser ni de petite main pour vous faire un costume trois pièce, et le costume de scène était approprié à la scène, tout bêtement. Eh bien la mère m'en a fait une pendule, pendant que le gamin me regardait d'un air ahuri, sachant très bien les rôles et l'époque de ces rôles, mais n'arrivant pas à faire entendre raison à la mère.

Je ne parle même pas de ceux qui ne prennent pas non plus la peine de vous saluer, après tout, vous n'êtes là que pour servir leur gosse.

Par chance, les autres sont fantastiques et mettent même la main à la pâte. Ceci dit, le théâtre touchant profondément à l'humain, les parents entretiennent de manière générale une bonne relation avec moi, parce qu'ils constatent des progrès en classe, au sein de la famille et en société tout court. Mais j'avoue que tomber sur des parents réfractaires à tout me scie et m'interpelle salement, car en général ce sont ceux des enfants les plus difficiles sur le plan comportemental. CQFD...

Donc pas de compte à régler, juste un constat, et même s'il est dérangeant, il est celui-là.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 15 Sep 2011 - 11:29

Romane a écrit:

Que voulez-vous, je conçois toujours l'école comme instructive mais non éducative, ou alors on change la définition du mot éduquer et on lui colle en trait d'union les matières. Eduquer en maths, éducation de l'anglais, éducation en histoire et ainsi de suite. Pour le reste, ce n'est pas l'affaire des profs, mais bel et bien des parents

D'accord avec toi sur l'ensemble du propos. Avec une nuance cependant. j'essaye de m'en expliquer, sur la notion d'éduquer.
L'école "instructive", résonne pour moi comme le minimum syndical de la profession et, vu du côté parental, comme un prolongement de nos attitudes de consommateurs. Je vais à l'école pour acquérir un savoir.
J'ai déjà dit (sur un autre fil) comment j'entends le mot éduquer, indépendamment des connotations négatives qu'on lui accole souvent. Eduquer, c'est conduire, accompagner vers...
L'éducation (à mon sens) c'est l'affaire des tous les adultes accompagnants que l'enfant va rencontrer au long de sa vie (d'enfant d'abord, d'ado ensuite...). Il paraîtrait impensable, voire criminel, de laisser un enfant de deux ans traverser seul le centre-ville ou la grand route, donc on lui donne la main. Parent, nounou ou n'importe quel quidam se trouvant sur son chemin. Certains enfants refusent de donner la main et se roulent par terre plutôt que de se plier à cette discipline... j'en connais un en particulier. Nous avons eu une petite conversation avec sa maman (hors de sa présence) cet été. Maman voit peu son fiston, accaparée qu'elle est par sa carrière, donc lorsqu'elle est avec lui, elle cède à tous ses caprices, rejetant la responsabilité des éventuels déboires sur le papa (le papa travaillant à domicile fait office de nounou à mi-temps)... A 28 mois, le chérubin ne s'était encore jamais vu proposer le pot et portait toujours des couches nuit et jour... faut pas contraindre les enfants, c'est méchant ! AngeR
Petite parenthèse exemplaire close, chacun de nous peut constater les dégâts commis par les dissensions parentales dans le B A BA de l'éducation... Lorsque les petits zamours ne connaissent d'autorité - disons d'exigence - que venant de l'"autre" et jamais de leur mère, comment pourraient-ils intégrer leur place dans la société autrement que sur un mode agressif ? Oui, l'éducation commence avec la mère. Ensuite, de place en place, pas à pas, l'enfant aura des repères, ceci est permis, cela non.
Lorsque l'éducation a fait défaut au départ, l'enfant ne sait pas qu'il a besoin d'une main pour avancer, d'un conseil pour savoir où poser le pied. L'éducation se poursuit au travers des relations qu'il va tisser (ou pas, hélas) avec le monde des adultes, de tous les adultes. La nounou, la surveillante dans la cour de récré ou à la piscine, sur le terrain de foot, l'instit', les profs, les "éducateurs" de toute sortes qui animent la vie sociale... à la condition que les parents n'en sabordent pas l'image.
C'est toute notre société axée sur la satisfaction des désirs individuels qui est en cause... On parle beaucoup de solidarité, mais notre société est bien peu solidaire. Mon plaisir d'abord, le voisin m'em... le garde-champêtre est un con.. ton prof est un incapable... Les mots ne sont pas innocents et nos égos sont très surdimensionnés... (je dis nos, je ne m'exclus pas du lot...)
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 15 Sep 2011 - 14:51

Complètement en phase, Zoé.
Personnellement, lorsque je parle des jeunes j'emploie souvent l'expression "nos enfants". Pourtant, je ne les ai pas portés dans mon ventre, ils ont des parents. Sauf que je considère que les jeunes sont aussi confrontés à moi (par exemple, c'est-à-dire à tous les adultes qu'ils croisent) et qu'à ce titre, j'ai le devoir (donc "nous avons le devoir") de les guider selon la place que nous occupons. Mais alors, retour à la case départ : les parents sont les premiers adultes partageant la vie de leurs enfants. Il leur revient en premier lieu ce rôle éducatif. Et pour raccrocher avec le propos de Trys, auquel j'adhère : de nombreux profs se voient propulsés par les parents, dans le rôle parental éducatif, justement.

Mélange : demander à un prof de compenser la carence parentale, aboutit à prenez soin de "mon fils", "ma fille". Or, comme le dit Trys, un prof s'occupe d'un groupe. Sinon, il faudrait des cours particuliers, ou bien autre solution : le prof finit en asile psy car il est évident qu'il ne peut plus professer correctement dans des conditions de cours-individuels-collectifs. Faut pas charrier.

Si chacun savait rester à sa place et acter correctement, ce type de situation n'existerait pas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 15 Sep 2011 - 17:55

Chaque fois que je lis l’expression d’une catégorisation binaire, sans aucune nuance, je frémis : parents/professeurs, moutons/loups (ou moutons/bergers, je ne sais pas trop), vieux/jeunes, courageux/lâches, dignes/indignes, volonté/facilité, autorité/laxisme… Ces catégories binaires rassurent les uns en condamnant les autres. Elles ferment hermétiquement la porte à une pensée nuancée, à une nécessaire dialectique, à une possible évolution de la réalité, qui, elle est forcément bien plus complexe.

J’ai bien conscience que si le monde était peuplé d’être aussi intelligents, justes, sensibles et talentueux que les membres de ce forum vertueux, nous nagerions dans une perfection et un bonheur béat.

Cependant, me vient cette question : qui viendrait alors alimenter le mépris et la hargne envers l'autre (celui qui n'est pas comme moi, ou pas tel que je voudrais qu'il soit) que je lis par ici trop souvent à mon goût ?

En ce qui concerne l’éducation, une petite histoire...

Mon fils, lorsqu’il était petit, était une boule d’énergie. Lorsqu’il était dehors, « en liberté » (dans un jardin, un parc, dans la nature), sa belle énergie faisait plaisir à voir, même si elle était parfois éprouvante pour nos (vieilles) jambes. Pour autant, lorsqu’il s’agissait de lire un livre, de jouer aux échecs ou d’être en classe, il faisait preuve d’une concentration impressionnante. De même lorsque nous l’emmenions au musée, au cinéma, à la bibliothèque... À la maison, il était adorable, prévenant (parfois même trop), parfaitement respectueux des autres (du même respect que celui que nous lui offrions). Il était aussi parfaitement poli et démontrait une attention aux autres au-dessus de la moyenne. Ma voisine, forte de ces 39 ans, adorait d’ailleurs aller skier avec lui car il « s’occupait d’elle » : il l’attendait à la sortie du téléski au cas où elle tomberait, lui ramassait ses bâtons, l’aider à se relever... Je n’étais donc pas particulièrement inquiète quant à sa « bonne » éducation.

En CP, lors de sa première sortie scolaire de fin d’année, il fut épouvantable. Le soir, la maîtresse m’attendait avec des cernes sous les yeux et me dit : « Oh la la... il a été terrible ». Elle en était bien sûr étonnée, habituée à le voir calme et attentif. J’en discutai avec lui le soir et il s’avéra que, du haut de ses 6 ans, il n’avait pas saisi le cadre éminemment scolaire de la sortie. Il avait profité d’une aventure extérieure, avec ses copains du même âge, comme lorsque nous allions nous balader.

L’année suivante, le matin de la sortie, je pris son instituteur en aparté pour lui expliquer ma crainte que l’expérience se reproduise :"mon fils n'était pas le même en classe, à la maison, et dehors". Il me regarda d’un air entendu et me dit : « Ne vous inquiétez pas, ce sont des enfants, je ne me fais aucun souci. » Au retour, le verdict fut sans ambiguïté : la journée s’était parfaitement bien passée et mon fils avait même aidé à la distribution du repas et au rangement après festin.

Alors, qu’aurais-je pu faire pour cette institutrice ? J’avoue qu’encore aujourd’hui, je n’en ai pas la moindre idée.

Il n’y a pas une unique bonne façon d’éduquer un enfant. J’ai vu des gamins qui, marchant au pas à la maison, se révélaient de véritables tornades une fois loin de la stricte autorité parentale. Et j’ai vu des gamins libres comme le vent à la maison se montrer particulièrement calmes et concentrés en classe.

En outre, il ne faut pas confondre toutes les éducations. En famille, on apprend à vivre aux côtés de ses parents et d’éventuels frères et sœurs. La vie familiale est un espace particulier. Avec papa et maman, on apprend aussi à vivre chez les voisins, chez les grands-parents, dans la rue... Mais à l’école, on apprend une chose qui ne s’apprend nulle part ailleurs : vivre avec ses pairs, des individus qui ont le même statut, qui s'influencent, s'émulent, entre lesquels se jouent des enjeux d'amour et de pouvoir...

Il est dommage que les enseignants ignorent aussi souvent une donnée essentielle : le rôle du groupe dans l’apprentissage. Un groupe (une classe) n’est pas une juxtaposition d’entités isolées.
Pour faire un peu de théorie (après tout il faut bien que mes études me servent un peu, d’autant que ma rentrée approche) : « Un groupe n’est pas la somme de ses membres. Il a sa propre structure et des relations propres avec d’autres groupes. L’essence du groupe n’est pas la similarité ni la dissimilarité de ses membres mais leur interdépendance. Chaque groupe peut être caractérisé comme une totalité dynamique, évolutive, un changement dans l’état d’une de ses sous-parties change l’état ne n’importe laquelle autre sous-parties. » « Un ensemble de personnes qui vont, pendant un certain temps, interagir, s’influencer mutuellement et se percevoir comme un nous. » (Kurt Lewin)

Et ça, aucun parent ne peut y préparer son enfant. C’est le boulot, plus ou moins facile, de l’enseignant, plus ou moins compétent (comme tout être humain).

On peut aussi s’intéresser aux travaux de Piaget ou de Vygotsky lorsqu’ils abordent le potentiel d’apprentissage que développe l’espace constitué par la relation entre pairs (entre enfants du même âge). J’avoue que ça ne m’a pas passionnée, probablement parce que je n’ai pas l’intention d’enseigner à des enfants un jour.

Tout cela pour dire que, si je n’exonère pas les parents de toute responsabilité, je ne vois pas comment ils pourraient être les seuls et uniques responsables d’un espace de vie (l’école) dont ils sont souvent résolument écartés. Comme le dit Zoé, tous les adultes ont leur rôle à jouer, et appréhender le problème en déclarant « c’est pas moi, c’est les autres » me semble la plus stérile des impasses.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Jeu 15 Sep 2011 - 22:04

Luca a écrit:
Chaque fois que je lis l’expression d’une catégorisation binaire, sans aucune nuance, je frémis
Luca a écrit:
d’être aussi intelligents, justes, sensibles et talentueux que les membres de ce forum vertueux
scratch

Luca a écrit:
Cependant, me vient cette question : qui viendrait alors alimenter le mépris et la hargne envers l'autre (celui qui n'est pas comme moi, ou pas tel que je voudrais qu'il soit) que je lis par ici trop souvent à mon goût ?
Je me permets ceci : Apparemment les LUs nourrissent ta hargne et ton mépris, en ce moment, même si je n'en comprends pas bien la raison. Wink

Je ne sais pas où tu vois une classification binaire dans ce fil, ni même qui se permettrait de s'auto-proclamer intelligents, justes, sensibles et talentueux, comme tu le prétends.
Il est question d'une problématique (parmi d'autres) à laquelle les profs sont confrontés, et bien qu'il soit effectivement dérangeant de constater que des parents se défaussent sur les profs, n'empêche que c'est la réalité. Si tu relis bien ce qu'a développé Trys, et les commentaires suivants, tu t'apercevras qu'elle aborde un sujet, pendant que MBS en aborde d'autres en d'autres fils, ou phi et ainsi de suite. Je n'ai pas encore vu un prof ou un instit se lancer dans un balayage de l'Education Nationale dans sa globalité. Il faut avoir le réflexe de situer chaque bribe dans le contexte général, si tant est qu'il soit possible d'en connaître tous les aspects.

Luca a écrit:
Comme le dit Zoé, tous les adultes ont leur rôle à jouer...
Je suis bien d'accord avec Zoé

Luca a écrit:
... et appréhender le problème en déclarant « c’est pas moi, c’est les autres » me semble la plus stérile des impasses.
Mais justement, Trys met en exergue le fait que des parents se défaussent sur les profs, qui eux ont une mission : faire connaître une matière à une classe, en suivant un programme imposé.

Les principaux intéressés pourront donner leur avis ; il me semble que si un prof était dégagé des pressions parentales et hiérarchiques et qu'il pouvait sereinement assurer ses cours dans le sens noble (c'est-à-dire travailler à temps plein sur la matière qui les concerne), le groupe se ferait de lui-même. La notion de groupe intervient dès lors que ses membres construisent ensemble. Si déjà le prof est obligé de se disperser, ben tout le reste suit. En tout cas je le perçois comme ça.

Ensuite, penses-tu qu'il faudrait dispenser aux profs une formation de psychologie ? Parce que si oui (et pourquoi pas, après tout, puisqu'ils sont confrontés à l'humain), pourquoi ne pas la dispenser aussi aux parents, aux directeurs d'établissements et hiérarchie supérieure ? Car eux aussi sont confrontés à l'humain, et puisque tous les adultes doivent se relever les manches et prendre leurs responsabilités, eh bien ce serait donc l'idéal : prise de conscience collective.

J'aimais beaucoup la manière dont Thierry expliquait sa conception du métier, au passage.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Ven 16 Sep 2011 - 0:19

Romane a écrit:
Je me permets ceci : Apparemment les LUs nourrissent ta hargne et ton mépris, en ce moment, même si je n'en comprends pas bien la raison.
C'est peut-être une manière "élégante" de clore le débat. Après tout, c'est parfaitement ton droit : tu es chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Ven 16 Sep 2011 - 0:23

Tu te méprends, Luca, ceci n'est que ton interprétation. Car pour ce qui me concerne ; je suis tout à fait ouverte au débat, ici, ou n'importe où, et je suis même totalement pour. Sinon, autant se scotcher les cordes vocales (ici les doigts). Je considère que nous sommes dotés de la faculté de nous exprimer, et qu'il n'y a aucune raison pour que l'on s'en prive.

Je ne fais que répondre ce que je ressens, comme tout le monde.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Lun 19 Sep 2011 - 16:38

Le sujet n'est pas facile, donc à traiter sans passion ni agressivité... je n'ai fait qu'un constat, il est navrant, mais c'est comme ça que ça se passe!

Un "balayage" de toute l'Education Nationale serait interessant mais reviendrait quelque part à envisager l'histoire de l'enseignement en France, car ce qui se passe aujourd'hui est le résultat d'une histoire qui ne commence pas avec Jules Ferry!
En outre si l'école reçoit de plein fouet les problèmes de la société, c'est aussi un sujet éminement politique. Et quand on voit ce que nos politiques au pouvoir en font, il n'y a pas vraiment à s'interroger sur le type de société qu'ils entendent promouvoir. Et ceux qui ne sont pas au pouvoir ressortent toujours les mêmes vieilles recettes qui ont fait la preuve de leur inneficacité.

Il faudrait non des réformettes qui ne satisfont personne mais reprendre vraiment tout à la base, seulement ça aurait trop d'implications sociales et politiques! Autrement dit rien ne va, mais faut pas toucher!
Il est normal que les parents se sentent impliqués, mais encore une fois, chacun son métier! Je vais pas dire à un ingénieur comment construire un pont! Que le parent ingénieur ne vienne pas me dire comment enseigner! ce qui n'exclue nullement un dialogue dans l'interêt des enfants!

D'autre part je crois de plus en plus (ça n'engage que moi) qu'il a eu un malentendu fondamental sur le rôle d'ascenceur social de l'école, elle n'a jamais été conçue pour ça au départ! Pourtant ça a fonctionné un temps, trop bien ceux des étages supérieurs qui ne voient pas d'un bon oeil que "ceux d'en bas" viennent par chez eux!

Marianne/ L'Histoire Septembre/ Octobre

L'ecole de la République
L'héritage de Condorcet et des lumières
La révolution jules ferry
La démocratisation a t-elle échoué?

Sondage: la rupture, 2 français sur 3 n'ont plus confiance dans leur école.

C'est concis et clair, les grands thèmes sont bien présentés, les questions sont posées... Pour avoir une idée générale de la situation.

Et pour la confusion des rôles, mon proviseur m'a reproché un jour de ne pas assez "materner" mes élèves de première, je lui ai répondu qu'il y avait une erreur de casting, que j'étais là pour enseigner, pour les conduire si possible vers le succés à l'exament, pas pour les dorloter!
faut dire que mr était aussi maire de la commune, et voyait non les obligations des élèves en tant que tels (ils en ont, même s'ils ont aussi des droits) mais en tant que fils/ filles de ses électeurs et futurs électeurs!


Dernière édition par Tryskel le Lun 19 Sep 2011 - 17:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Lun 19 Sep 2011 - 17:14

Est ce un echange de messages..? Que doit on comprendre..? Perso je suis bien content d'être d'une autre génération et délesté du fardeau de l'éducation d'un enfant, car maintenant il faut beaucoup de courage...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Lun 19 Sep 2011 - 17:15

A supprimer, je voulais mettre le lien sur le N° de marianne/ Histoire dont je parle, erreur! faut que j'aille à l'école informatique! Cauchemard
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Lun 26 Sep 2011 - 18:41


Sur ARTE demain soir (27/09) à 20h40

A voir, ça peut apporter quelque réponses.

Mon Enfant, mon Elève

"Synopsis : Quand on parle de l'école, on pense rarement à ce couple étrange formé par les parents et les professeurs. Or, s'il est une certitude aujourd'hui, c'est que ce duo est en crise. Dans un collège de Belfort, une mère d'élève a agressé une enseignante. Comment expliquer un tel dérapage ? Sur place, les professeurs déclarent être de plus en plus soumis aux pressions des familles. Autre ville, autre histoire : à Epinay, un parent a fait un procès à l'Education nationale pour dénoncer l'absentéisme des professeurs. Le lien de confiance serait-il rompu ? Certains tentent de le renouer, comme à l'école Pajol, dans le quartier de la Goutte d'or à Paris, où on expérimente une nouvelle forme de dialogue et de coopération parents-profs. "

Je suis en train de lire: "la Fabrique du Crétin" Jean Paul Brighelli, sous titre: la mort programmée de l'école
Editions Jean claude Gawsewitch 2005

" Nos enfants ne savent plus lire, ni compter, ni penser. le constat est terrible, et ses causes moins obscures qu'on ne veut bien le dire. un enchaînement de bonnes intentions mal maîtrisées et de calculs interssés a délité en une trentaine d'années ce qui fut l'un des meilleurs systèmes éducatifs au monde.
Faut-il incriminer les politiques, les profs, les parents, les syndicats, les programmes? En tout cas la Nouvelle Pédagogie a fait ses "preuves": l'école a cessé d'être le moteur d'un ascenceur social défaillant. ceux qui sont nés dans la rue désormais y restent. Dés lors, que faire?
4ème de couverture.

J'en ferai un compte rendu quand j'aurai fini, ici parce que c'est le sujet. D'ors et déjà, si je n'approuve pas tout ce qui est dit, je suis d'accord dans les grandes lignes.
Et je précise pour éviter les malentendus, que l'auteur ne veut absolument pas dire que les élèves sont des crétins!
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Mer 5 Oct 2011 - 15:30

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/199636;je-refuse-de-scolariser-mes-enfants-je-me-retrouve-au-tribunal.html

http://www.dailymotion.com/Sylviemartinrodriguez#videoId=xgz808

Voilà des parents qui ont résolu à leur façon le conflit eneignants/ parents.
Leur démarche est légale, l'obligation est l'Instruction, celle ci peut être assurée par les parents eux mêmes ou par une personne engagée par la famille (les precepteurs de jadis).

Les vidéos montrent une famille heureuse, unie... nous présentent la réaction de l'Education Nationale, celle ci n'est pas entendue en tant que telle...
Il est exact que le rapport de la Cour des Comptes épingle les disfonctionnements de l'Institution, mais uniquement au niveau financier. Pour les autres dysfonctionnements CF MBS qui ne raconte que le quotidien ordinaire d'un lycée!

Je ne me prononce pas, il manque certains éléments notamment les motivations solidement argumentées des parents et de l'Education Nationale, je pose juste:

Un constat: d'un côté des parents qui ont fait un choix (je répéte légal) pour l'instruction de leurs enfants, de l'autre une institution qui va pas très bien (euphémisme), chacun campe sur ses positions.
Une question: et les enfants dans tout ça? pour l'instant ils sont trés jeunes, et après?

Et vous, qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Mer 5 Oct 2011 - 20:43

En Australie, les conditions d'éloignement géographique imposent une organisation familiale pour la dispense des cours aux enfants, et cela ne semble pas poser de problèmes.
Je pensais d'ailleurs que ce procédé n'était pas interdit, et je ne vois pas trop pourquoi il le serait, sauf à vouloir absolument formater nos gosses en le passant à la moulinette de l'Educ Nat.

Il y a certainement des parents qui ne pourraient pas se charger de l'instruction (j'ai pas dit Education, notez bien) de leurs enfants, faute d'en connaître assez eux-mêmes. Mais il en existe d'autres qui en seraient tout à fait capables, et qui pourraient choisir un mode de vie le prévoyant, je ne vois pas ce qu'il y aurait de choquant, pas plus que lorsqu'on m'annonce que telle famille parisienne a décidé de décrocher de la vie banlieusarde et de sa violence, pour se créer un p'tit coin de paradis à la campagne pour y fabriquer du fromage ou que sais-je.

Je trouve même dégueulasse de traîner une famille en justice pour ça, et plus ça va, moins je me sens française. J'ai honte de l'être.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Mer 5 Oct 2011 - 23:49

Il me semble qu'on peut parfaitement choisir l'éducation de ses enfants à la maison, à condition qu'ils apprennent les programmes en vigueur dans les classes, et il y a un contrôle ponctuel, me semble-t-il, aussi bien pour contrôler s'ils apprennent bien que les conditions de cet apprentissage.
Les familles qui ont décidé de faire un tour du monde pendant plusieurs années avec leurs enfants ont procédé comme cela, et leurs gamins ont pu rattraper les classes correspondantes après leur retour.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   Lun 10 Oct 2011 - 17:57

Ce n'était pas la peine de se crêper le chignon, au fond. La solution, elle est là : c'est les artistes qui vont se charger de l'éducation. http://www.tdg.ch/actu/people/jean-michel-jarre-veut-centime-concert-aille-education-2011-10-10


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui doit se charger de l'Education des enfants?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui doit se charger de l'Education des enfants?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui doit se charger de l'Education des enfants?
» Faire payer une pension a son enfant!
» Comment charger une batterie moto ?
» Combien de temps met votre Diam a charger?
» Education et Liberté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: