Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ILV MORT EN DIRECT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: ILV MORT EN DIRECT   Jeu 8 Sep 2011 - 23:58

AVIS AU LECTEUR IMPRUDENT :

CE QUI SUIT EST EXTRAIT D'UN PUR CHEF-D'OEUVRE MONDIALISTIQUE DONT L'INTEGRALITE N'A PAS ENCORE ETE ENTIEREMENT TRADUITE NI A CE JOUR NI AILLEURS, MAIS PATIENCE : LE PIRE EST A VENIR.






Sur scène, différents box dans l’ombre. On devine dans chacun d’eux un ordinateur posé sur une table, une chaise, quelqu’un sur la chaise.
Un box s’éclaire. Lumière directionnelle sur l’ordinateur et sur Ahmed.



Ahmed se relisant à l’écran :

J'ai fait un mauvais rêve cette nuit.
Il m'a réveillé et je suis allé rejoindre
ma femme dans sa chambre
pour me blottir contre elle,
tel un enfant traumatisé.

J'étais sur la corniche d'un immeuble si haut que je n'osais pas regarder vers le bas, transi de peur. Comme je me rendais compte avec effroi que le câble de protection était coupé, j'ai prévenu la personne debout devant moi, un genre clochard - que j'envie un peu dans mes moments de déprime - qui semblait ne pas être affecté par le vertige, très à l'aise. Cherchant à vérifier l'avertissement, il avança sa main vers le câble et disparut dans le vide.

Il continue à se relire mais on ne l’entend plus. Une musique a pris le relais (voir choix de la musique)
Des bribes cependant nous parviennent de ci de là :

… Je suis en train de muer… On n’a pas besoin d’être Freud pour comprendre cela, lâche ma femme depuis la cuisine en préparant les crêpes…Freud Conquistador… Je regarde le frigo… Sartre, Camus, Nietzsche, Heavy Metal, Darwin… Philosophie, philosopha, philos aux foux, ficus benjamina…

La musique devient sourdine.

J'interromps ce message pour signaler qu'à l'instant même notre poisson, un bêta, que nous avions depuis quelques années vient de rendre l'âme. Crise cardiaque. Il a tourné plusieurs fois sur lui-même dans le sens des aiguilles d’une montre à affichage digital puis a coulé à pic au fond de son aquarium. Un bêta pas sot pour deux sous : j’étais parvenu, en cinq ans de vie commune à stimuler sa mémoire de manière prodigieuse. Il parvenait à se souvenir d’événements vieux de vingt-huit secondes. Sans doute l’ai-je trop dopé aux bétabloquants.
On est si peu de choses : friture aujourd’hui quand on était béta hier ! Ainsi va la vie !

Un bras sort de l’écran de l’ordinateur. Il brandit un verre de rosé.

Voix de Christian Martin qui sort du moniteur :

Pourquoi n'écrivez vous pas sur ILV, plutôt que nous laisser des textes énigmatiques dans le forum ou des sujets de philos ?

Ahmed :

Tarzan, Akim, Blek le roc ! Ma femme elle est super avec son sac-à-dos d’excitation ! Les mathématiques, c’est elle. C’est tellement loin la Belgique !

Box Ahmed dans l’obscurité. Un autre s’éclaire.

Romane :

Tu peux méditer sans te faire éditer. Ton compte est tout vert sur ILV. Clic tu postes, clac on lit.

Ahmed : (à chaque réplique, jeu des lumières dans un box ou dans l’autre)


Et je fais tout ça sur le forum ?

Romane :

Bon ! C’est pas grave, on reprend les fondamentaux. Calmement : Clique sur "mon compte !"
… Non, pas le mien, le tien !... Je sais il n’y a pas écrit "ton compte" mais le mien, je veux dire ton compte qui est le tien. Voilà, c’est ça ! Oui, si tu veux.
Ensuite "Ecrire une nouvelle œuvre". Elle est déjà écrite ? C’est pas grave ! Tu vas la copier coller ta nouvelle. C’est pas une nouvelle ? Bon, c’était un exemple. Ca peut être une poésie, un roman, un essai, un dialogue, 300 pages ou la moitié d’une, c’est toi qui décides.

Ahmed :

Ouf! En quelques secondes j'ai appris plein de choses. Merci.
PS. Mais quelle est la différence avec ce forum?

Christian Martin :

Pourquoi n'écrivez vous pas sur ILV, plutôt que nous laisser des textes énigmatiques dans le forum ou des sujets de philos?

Romane :

Ca, tu l’as déjà dit mon coco ! Les répliques, c’est une fois !

Ahmed :

T'es encourageante en tout cas! Mais ne crois-tu pas que lorsque tu t'engages à publier tu dois tester l'intermédiaire ? Vérifier par exemple ses qualifications, j'sais pas, des trucs comme ça ? Si t’es pas dans la gueule du loup ? Y a tellement de choses bizarres dans le monde.

Christian Martin :

Pourquoi n’écriv…

Romane :

Mon Christounet, tu nous lâches cinq minutes s’il te plaît ! Je suis au bord de la crise de nerfs, là !
Ahmed, si tu as des soucis, n'hésite pas. Je risque de me faire récompenser par ILV, au moyen de quelques planches de timbres spéciales dédicaces. Tu penses bien que je ne veux pas louper l'affaire.

Ahmed :

Mais si je publie sur le forum que je viens d’ouvrir dans mon compte, est-ce que je vais être édité en Belgique ?

Romane : (qui vient de sécher un plein verre de bourbon)

En aparté : il n’y arrivera pas, non il n’y arrivera ! Zen ma fille, tu vas rester zen !

A Ahmed : le forum est pour discuter, ce que je t'ai montré est pour réunir les textes littéraires.
Si un texte suggère un débat, il se fait au moyen des commentaires, tu en seras informé par mail, tu ne pourras pas les louper, t'inquiète pas.


Denis Nerincx :

Bonne soirée,
Denis

Bernard Lancourt :

j'adhère


Romane

Elle est pas belle la vie ?

Ahmed

Romane a écrit: Elle est pas belle la vie ?

A la suite de ton trait d’humour, j'ai essayé d'en poster un autre dans le forum des mes œuvres sur la messagerie personnelle de ton compte, mais cela n'a pas marché alors je le poste là :

Il faut en finir avec cette fantaisie sentimentale
fort répandue qui déclame avec naïveté que
"la vie est belle", sans pour autant tomber
dans ce pessimisme insensible aux opportunités
fantastiques et merveilleuses dont la plupart
des hommes et des femmes peuvent jouir indéniablement,
car j'ai la conviction inébranlable
que c'est une disposition appréciative
du beau du bien et du bon qui donne au monde
son édifiante humanité et barre la route au mal.

Gérard Feyfant :

Gérard y dit : ELLE EST BELLE LA VIE ! Mais qu'est-ce que, parfois, on se fait ch... !
Si tu veux qu'elle soit belle la vie, faut lui sourire, mon gars. Et ne pas trop disserter sur la vie, il y a autre chose qu'elle dans la vie.
Bienvenue au club des ILVéciens.
Et longue vie mon frère !

Ro

Ça se voit que t'es pas une femme, toi. J'voudrais bien t'y voir à ne pas te triturer la cervelle.



Ca n'empêche pas de se la triturer la cervelle, Romane, ça n'empêche pas ! Je veux dire que si tu passes trop de temps à disserter sur le sens de la vie, tu ne la vis plus. De même, si tu passes ton temps à te demander où tu vas, tu ne vois plus le paysage autour de toi. Mais, bien entendu, il faut AUSSI regarder où tu vas. Ne serais-ce que pour ne pas manquer le prochain carrefour.

Ro

Gérard, tu t'éparpilles, mon grand.
Il faut savoir qu'une femme ça peut. (Même quand ça a mal à la tête, surtout, d'ailleurs). Exemple :
D'une main elle se triture la cervelle. De l'autre elle tient le volant. Elle réfléchit avec cette cervelle brassée, comme neuve (la cervelle), tout en regardant dans tous les sens. Elle trouve le panneau de direction de sorte qu'elle n'y met ni le pied droit, ni même le gauche, et pour cause, elle est en voiture, et tu vois, ça, t'y pensais déjà plus. Elle si.



Trop forte Romane !

Sur ce coup, je ne vais pas me laisser aller à délirer (bon sang pourtant j'en ai envie dit-il en serrant les cuisses qu'il a maigres) car le débat engagé par notre nouvel ami a l'air sérieux et il est bon qu'il le reste.

Ro

Dégonflé !




Ici Boogieplayer ! Je répète, ici Boogieplayer !
Pas de provocation sur le site. Je répète : pas de provocation sur le site !

Ro

T'es prêt à toutes les bassesses pour t'en sortir haut la main. N'oublie pas de la lever (la main).



Et poing dressé. Vive la Sociale ! comme disait mon grand-père, qui n'était pas manchot.

Ro

J'espère que les autres apprécieront : nous leur jouons la vie en direct.
Pour les dons, prière de me contacter par MP. Je les prends tous.

(Gérard, je l'ai dit en premier, t'avais qu'à être plus rapide)


La vie est un théâtre, avec Romane dans le rôle-titre.

Ro
Tu joues, partenaire ?


OK pour participer aux dialogues (si je peux en placer une).

Ro
Petit a : Une baffe (non merci)
Petit b : Une main (euh...)
Petit c : Une écriture à deux (hé hé)


Petit c : chiche !

Ro
p'tit d : ok


petit e : top'la camarade !

Ro
p'tit f : c'est parti. Rendez-vous sur MP


Après ma soupe et mon biberon

Ro
oki boss ! ça roule !

g@rp
Après Démotég@rp, vous venez d'assister en direct à la naissance de GéraRomane !

J'adore et j'adhère !

Ro
Ouais, mais nous on peut faire des bébés. Pas vous.
mrwarfdfff !!!!


Y a des voyeurs sur le site !
Soupe : avalée
Biberon : bu
En piste !

Ro
Gé a dit : En piste !
Tu me fais un enfant, là tout de suite ? Enfin oui, mais, je veux dire : ici ? Devant tout le monde ?
Punaise, g@rp va être vert
Gé a dit : y'a des voyeurs sur le site !
T'es marrant, toi ! Mets toi à leur place ! Pour une fois qu'ils ont un truc à voir.....


On a dit : le bébé, sur MP
Allez zou !

Petit aparté pour Ahmed (à qui, après tout revient la primeur de ce forum jadis sérieux qui se barre en live):
Tu as vu comment sur ILV on les emballe ?

Ro
Ahmed ? T'as vu comme on se les met dans la poche ? Fais gaffe à toi, ceci est un conseil d'amie.


Prétentieuse !

Ro
Prétentieux !


Théâtreuse !

Ro
Ça t'en bouche un coin, avoue ! Une femme qu'a de la répartie.
Romane, la brune


L'a d'la répartie et la r'voilà
Gégé le poivre et sel

Ro
Je vois le problème arriver : si tu veux avoir le dernier mot, ça va pas être commode, parce que moi aussi.
Va falloir que tu cèdes. Donc tu cèdes.
Ro, logique à fond.


OK je cède, mais pas à la panique
Gé jolikadonf.

Ro
On va voir.
Ro, curieuse et fière de l'être.


Bon ! Maintenant qu'on tient le sujet de notre pièce de théâtre (un gars et une nana qui dialoguent sur la toile), si on se mettait au boulot ? D'ailleurs les premiers dialogues sont déjà trouvés, plus qu'à faire un copié collé.
Copiez-collez pas l'idée les voyeurs, c'est une idée originale de moa.

Ro
M'étonnerait, j'ai déjà copié collé avant que tu le dises. Et toc !
Bon. C'est très con, cette idée de MP. On ouvre un fil et on se l'écrit en direct. D'ailleurs non, nous sommes (surtout toi) nul (exprès, pas le s, cause que c'est surtout toi et qu'il ne me reste rien) ; nous avons déjà un fil. Ahmed, merci.
Grouille, Gé !
Tiens, quand on sera intimes, à nous deux on fera RoGé. Mieux, ça sera notre nom d'auteur. T'as vu ? Moi d'abord.


Géro. Té ! ça serait pas mal non plus !

Ro
RoGé, bien plus subtil !

g@rp
Géro, celui qui nie les mots ?
Si le vert que je suis peux se permettre d'intervenir, je préfère RoGé...
Désolé d'avoir interrompu votre pièce (la master piece… de rire, si j'osais).
Quand elle sera publiée, faites-nous signe, qu'on se marre ! Parce que là, déjà, c'est bien parti !
Si le vert que je suis peux se permettre d'intervenir, je préfère RoGé...
Désolé d'avoir interrompu votre pièce ( a master piece -- de rire, si j'osais)
Quand elle sera publiée, faites-nous signe, qu'on se marre ! Parce que là, déjà, c'est bien parti !


Pas de public pendant les répétitions s'iouplé.
Sinon c'est tarif double !
Romane a écrit: RoGé, bien plus subtil ! fff Donc : C'est l'histoire d'un type et...

Ro
RoGé, c'est mon nom de scène. Géro a fait la fine bouche, trop tard. RoGé, c'est mwaaa ! Le p'tit GéRo, c'est le monsieur qu'a les cuisses dégonflées et qu'est poivre et sel après le biberon. Simple.
Gérard FEYFANT a écrit: C'est l'histoire d'un type et... et d'une femme inversée. Ah oui, c'est mieux si elle est inversée. Ça pimente.
Lui il est juste lui, c'est déjà pas mal. Faut qu'il arrive à vivre jusqu'au bout sans se suicider. Heureusement qu'elle est là.


Biberon dont au sujet duquel il en reprend une lichette d'ailleurs. Maintenant faut bosser : C'est l'histoire d'un type... (j'attends la suite)

Ro :
Tu devrais reposer le biberon. La suite est au-dessus de ta tête. Je m'en sers un.


Ro :
Pardon. Derrière ton dos.

Ro :
Tu l'as fait exprès, je parie. Pour me ridiculiser.

Ro :
pfffffff !!! désolant.


Gé :
Si tu pliques avant que je ne répliques, on va s'emmêler les pinceaux. C'est pas un match de pinge ponge. On écrit po-sé.
Imagine le désarroi du lecteur spectateur. Donc, on a dit : l'histoire d'un type super et d'une nana perçue. Ou inversement. A toi

Gé :
A la tienne. Vodka com'd'hab ?

Ro :
On dirait que ça serait l'histoire d'y type erroir et d'une nana belle. oki ?

Et ça se voit que tu ne connais pas le dialogue de scène structuré, toi. Une phrase....

......



un silence (le public boit le silence rempli d'émotion. Le public boit l'émotion. Il s'enivre le public)

Une phrase.
Et plein d'autres après.
Eviter la monotonie un, deux, un, deux, un, deux. Sinon il se paye un torticolis, le public.

Voilà.



Ro :
Gérard FEYFANT a écrit: A la tienne. Vodka com'd'hab ?

Oui, avec le punch dedans pour finir le punch. Quand j'aurai fini j'en referai pour finir la vodka.

Bon alors ta réplique ? Faudrait pas voir à laisser trop de silence, sinon le public s'emmerde.

Ro :
Bon. Je récapitule. On a une femme, un homme, un mort. Tu remarqueras le caractère masculin singulier de "un mort". Donc a priori, c'est toi qui mourra.
En direct, évidemment.



Gé :
Le type erroir il a perdu son couvercle et la l'Annabèle, il la rencontre sous le réverbère en cherchant, vous l'aurez devéni... son couvercle bien sûr. Un beau couvercle qui n'avait presque pas servi.
La n'Annabèle : Vous avez perdu quelque chose ?
Le type erroir : Oui, mon couvercle.
Lalanne à belle : Appelez-moi Rogé
Le p'tit tiroir : Appelez-moi Géro

Ils s'embrassent. Fin de la scène 1

Oui mais pour le mort, on avait dit pas de mort. La place du mort, c'est toujours moi qui m'y colle.
Ou alors un mort avec un couvercle de tupperware sur la tête, pour lui donner l'air bague.


Ro :
Ma parole, t'as l'art et la manière de te coller dans le dos ce que tu devrais porter au-dessus de la tête. Va voir derrière et reviens m'en donner des nouvelles;

Pour ta scène, là, mouais. Léger, tout de même. Ça sent l'eau de rose trop tout de suite. Un baiser, ça se mérite. Tu crois comme ça que l'Anabèle va tomber dans les bras de Typerroir sur un simple claquement de couvercle ?

C'est qu'elle veut désirer, l'Anabèle ! Un vrai bon désir tout bien au creux de son ventre et surtout de sa dent. Pour l'instant, on suppose qu'ils vont s'embrasser jusqu'aux dents, hein.

Ro :
Gérard FEYFANT a écrit:
Oui mais pour le mort, on avait dit pas de mort. La place du mort, c'est toujours moi qui m'y colle.
Ou alors un mort avec un couvercle de tupperware sur la tête, pour lui donner l'air bague.

Là, normalement, t'aurais pas du répondre si vite, parce que du coup je passe pour une conne. T'es pas fair play, merde !

On la refait. Tu me redonnes ta réplique après que j'aurai cliqué sur celle là.
Pour que ça ait l'air plus vrai, on dit que j'ai rien dit.

J'ai rien dit. Mais fais-le !!!

J'ai rien dit.

Gé :
Romane a écrit: Ma parole, t'as l'art et la manière de te coller dans le dos ce que tu devrais porter...
j'ai eu peur

Xavier rohel :
Jamais vu un sujet aussi fleurissant !


Ro :
Gé a dit : j'ai eu peur
La peur n'évite pas le danger. En résumé : fais gaffe on sait jamais.
xavier rohel a écrit: Jamais vu un sujet aussi fleurissant !
Toi le public, on t'a rien demandé. T'as payé, tu regardes. Tu ne troubles pas le jeu. Sauf si t'es un comédien qu'a un rôle dans la pièce.... ah merde Gégé !!! On est combien sur scène ?


Gé :

Romane a écrit: Là, normalement, t'aurais pas du répondre si vite, parce que du coup je passe pour une conne. T'es pas fair play, merde ! On la refait. Tu me redonnes ta réplique après que j'aurai cliqué sur celle là. Pour que ça ait l'air plus vrai, on dit que j'ai rien dit. J'ai rien dit. Mais fais-le !!! J'ai rien dit.
Oui mais pendant ce temps-là, j'ai ré-répliqué la réplique. On ne s'en sortira jamais si j'ai un acte d'avance.
D'accord : flachebaque. Il l'embrasse pas. Il lui fout un pain dans la gueule. Tu préfères ?


Ro :
T'es pas en avance, je te signale. T'es à côté. C'est pas pareil. Comment veux-tu que le public comprenne si t'y mets pas du tien, coco euh... Gégé !!

Oki pour le pain dans la gueule. Du coup ça saigne, du coup, elle (moi) brame (je le fais très bien), du coup, lui (donc toi, faut suivre)vachement emmerdé à cause de Xavier qui ramassait tranquillou des fleurs sur la scène et qu'a peur que ça lui fasse peur, vient (avec un s puisque c'est toi) vers elle pour s'excuser genou en terre (j'y tiens) tout le reste par-dessus la tête, un panneau de direction dans la main droite pour l'offrir à sa future amoureuse (je te rappelle qu'on fait un gosse ensemble, faudra un minimum d'amour, sinon je refuse).

Et là, là seulement arrive la scène du baiser. La scène de la baisée, on verra plus tard.

Gé :

xavier rohel a écrit: Jamais vu un sujet aussi fleurissant !
Romane a écrit: Toi le public, on t'a rien demandé. T'as payé, tu regardes. Tu ne troubles pas le jeu. Sauf si t'es un comédien qu'a un rôle dans la pièce.... ah merde Gégé !!! On est combien sur scène ?
on avait dit : la distribution, c'est Rogé.
Bon, Xavier, tu feras les costumes. Garp, accessoiriste.


Ro :
On avait rien dit. Ce que t'es roublard ! Je me fais du souci pour l'enfant, moi. T'es pas malin. C'est Bernard Lancourt qu'il nous faut. Cause qu'il adhère parfaitement. Depuis le temps, on en est sûr.

Xavier rohel
Ouep, j'vois que le forum gagne en maturité, c'est bien, nous progrèssons.
Encore faut-il trouver les bons acteurs 8D. Je charie. Bonne soirée à tous.

Ro :
Y'a des rôles éphémères, comme ça...

Gé :
Romane a dit : Et là, là seulement arrive la scène du baiser. La scène de la baisée, on verra plus tard.
Désolé, mais on n'embrasse pas après un pain dans la gueule. C'est pas moral; Et puis le genou en terre dans cette flaque de sang, ça va me tâcher le costume de Géro. C'est pas toi qui paye le pressing !
Xavier plutôt que de cueillir des fleurs, il ferait mieux de passer la serpillière, quelqu'un va glisser et t'as pas payé l'assurance du théâtre. Le panneau de direction, faut demander à G@arp. C'est lui l'accessoiriste, merde.
Et puis c'est quoi ce tupperware sans couvercle qui traîne par terre ? Faudrait me ranger tout ce bordel, c'est plus une scène c'est une vraie porcherie. Et je vous rappelle primo qu'on a trois mois de loyer en retard et je vous rappelle deuzio qu'on joue la première dans trois jours. Alors faudrait vous mettre au turbin s'ils vous plaît messieurs dames. Les gosses, vous les ferez après. De toute façon avec vos gueules, faudrait mieux que Rogé se fasse ligaturer les trompes et l'autre pingouin qu'ils se fasse castrer.

C'était le régisseur qui piquait sa quinte.

Ro :
Je ris. Je ris. Je ris !!!

D'abord premièrement parce que le régisseur ne peut pas piquer sa crise. Le régisseur est à la régie, le régisseur fait ce qu'on lui demande et "on" c'est le metteur en scène.
Et de un.
Et de deux, ça se voit GéRo, que t'es pas metteur en scène. Une gueulante de metteur en scène ça se pousse. Je veux dire, à fond. A fond à fond, quoi. Du style :
Quand vous aurez fini de foutre le bordel, on pourra peut-être commencer à bosser une bonne fois ! Je vous signale que la générale c'est demain ! Toi le Typerroire, tu commences à me les gonfler menu-menu. Ici, c'est moi qui décide de ce que tu fais ou pas. Donc tu me fous ton genou dans la marre de sang, sinon ton prochain rôle pour la prochaine pièce, tu peux te l'enfoncer profondément, tu m'as compris ?
Toi, l'Anabèle, c'est parfait. Ne change rien.
Silence, dans les coulisses ! Régie ! Vous êtes prêts ? On reprend fin de la première scène, après le pain.


Gé :
Géro (à part) : Y'en a toujours pour les mêmes. Ah bien sûr, mois je tortille moins du croupion, je fais pas la dinde. Mais à chaque fois c'est moi qui suit marron. (dinde aux marrons). Qu'est-ce qu'elle a de plus que moi. Oui, bon... !
D'accord, je confonds peut-être régisseur et metteur en scène, mais j'ai pas fait (là faudra trouver le nom d'une école prestigieuse). Je suis un acteur du cru, moi, un vrai, un spontané, qui a ça dans le sang, qu'a pas appris dans les livres.
Je vais le jouer ce rôle, mais après je passe à la caisse et tchao bon soir m'sieurs dames, je me tire, le public,le vrai m'attend, pas ces trois poivrots qui puent l'ail à vingt mètres.
mais qu'est-ce que je vous là ?

A voix haute : Bon je suis prêt, Romane ma biche, on se la refait. Mais mets-y un peu du tien cette fois !


Ro :
Ecoute mon coeur, va falloir que tu te fasses au moins une fois (pour le spectacle) à te coller un genou dans le sang et me rouler un patin comme si c'était un vrai passionné pour me demander pardon de m'avoir aplati la tronche.

Je commence à m'énerver grave et je t'assure que faire un p..... de gosse de m.... dans un tel état d'énervement, c'est pas simple. Alors déjà qu'en temps normal ça fait 11 mois que tu me fais un gosse trois fois par semaine en répétition, que je suis guérie de l'amour jusqu'aux trois prochaines vies incluses, tu penses bien que si tu m'énerves, c'est pas gagné.

Fais un effort, bon sang, fais un effort.

Gé :
Excuse-moi Romane ma chérie, j'ai craqué.
Mais je me suis resaisi. Ca va aller maintenant.
Je reprends :

Rogé mon amour de toujours qui rime avec salle de séjour, pardonne mon ardeur.
Ce pain dans ta sale gueule, je ne l'ai point voulu.
Je saurais je le jure me faire pardonner, pas plus tard que tout à l'heure
En te faisant ce cher Ubin grassouillé et joufflu
Que tu désires tant
Depuis plus de vingt ans.

Et merde j'ai salopayé mon futal !
Je vais en avoir pour cent balles !



Ro :
Vous me déçutes, mon cher
Quand je lutes vos vers
Vous tuâtes les mots
De notre français beau
Tu vois, moi aussi je sais versifier !!
Bon alors, tu m'embrasses ou pas, qu'on passe à la scène suivante ? Oh nom d'un chien, t'es lent !

Richard Gehenot :
Au fait qui c'est le mort ?...


Ro :
C'est lui.


Gé :
C'est suie qui lady qui laid

Gé :
Roté, t'arrêtes d'anticiper mes répliques
Pardon : Rogé (j'ai des gaz)

Ro
Voilà, nous arrivons au summum du summum de la délicatesse, messieurs dames ! Comment voulez-vous que je me fasse faire un enfant. Je refuse. Voilà.



Romane a écrit: Bon alors, tu m'embrasses ou pas, qu'on passe à la scène suivante ? Oh nom d'un chien, t'es lent !
Moi je demande une pause. D'abord j'ai envie de pisser, ensuite, j'embrasse pas une gueule pleine de sang. Va te passer la tête sous l'eau froide. Primo ça te rafraîchira les idées, deuzio ça te calmera tes petits nerfs. Tertio, c'est pour l'odeur.
Je me comprends.


Ro
Le pain, c'est pas moi. Alors t'assumes.
P'tite nature va !
(le mort arrive, on y est presque)


Gé :
Romane a écrit: Voilà, nous arrivons au summum du summum de la délicatesse, messieurs dames ! Comment voulez-vous que je me fasse faire un enfant. Je refuse. Voilà.
Ca m'aurait étonné. Madame se saisit toujours du moindre prétexte. Hier elle avait ses vapeurs, la veille (la veille d'hier, sinon c'est encore hier) ses je sais plus quoi, y'a trois jours elle était ballonnée, la semaine dernière j'ai oublié, ah oui ! un aphte ! parce que Madame a des aphtes.
Moi j'embrasse plus ce crapaud, je veux que cette scène, on la joue avec un cascadeur !

Ro :
Gérard FEYFANT a écrit: Madame se saisit toujours du moindre prétexte.
Je ne te le fais pas dire. J'exige de faire un enfant avec un King Kong.

RéGinelle :
Ahmed Maroud a écrit: tarzan, Akim et Blek le roc.)
on a lu les mêmes BD !!!!!!! hé hé !
mais certainement pas à la même époque ! (mais ça, on s'en fiche !)

Gé :
Alors là, le mort il arrive un milliard de fois plus vite que prévu ! Et c'est la faute à RéGinelle ! Mort de rire, mais mort de rire !
Excusez-nous madame, vous vous êtes trompée d'étages, l'amphi pour la conférence sur le sens de la vie, c'est au troisième. Par ici siou plé
@ Ro : King Kong, c'est un vieux poilu impuissant. Et d'abord, il pique !

RéGinelle :
Pardon !
mais je suis partie...
voyez... je ne suis même plus là...

Gé :
Romane a écrit: Je ne te le fais pas dire. J'exige de faire un enfant avec un King Kong.
Quand on cite l'Hacteur avec une grande hache, on le cite in-té-gra-le-ment. On ne fait pas semblant de ne pas avoir lu le reste de la réplique, avec les aphtes et toutes ces saletés de crapaud.

RéGinelle
juste un instant s'il vous plait...
dis... Romane... en passant : je te rappelle quand même que le King Kong, il préfère les blondes...
tu fais comme tu veux... moi, ce que j'en dis ...
voilà...
vous pouvez reprendre !


Gé :
Reste, je sens que le metteur en scène ne va pas tarder à chercher une remplaçante de Rogé, parce que le mort, ça va être une morte dans pas plus tard que tout de suite.


Ro :
C'est pas ton problème, c'est le mien. Ensuite, on ne touche pas à réGinelle, c'est pas elle le mort. Le mort, non commun masculin singulier, je rappelle.

MOi je voudrais que la pièce avance; Pour l'instant, ça traîne, ça traîne. Et quand ça traîne, c'est pas bon. Faudrait pas lasser. C'est qu'on touche les planches à timbres, à la fin, mince ! Tout ça pour les dédicaces je te le rappelle.
Alors, Gégé, mon beau poivre et sel, s'il te plaît, ressaisis-toi (te fais pas bobo) et on continue. On dirait qu'ils s'embrasseraient en mettant la main entre les deux bouches, et on n'en parle plus.
Scène suivante ; le couvercle et son pot.
@ Ré : Toi, complique pas la situation. Soit tu me teins en blonde sur le champ, enfin je veux dire sur la tête., enfin oui, non là où il me fait un enfant, le King, soit tu m'en trouve un qui préfère les brunes (et là, je n'ai pas peur de dire qu'il aurait raison).
Si tu n'as pas de solution, tu cogites pour que les étiquettes adhésives ne sortent pas de chez Fred, de sorte qu'on puisse obtenir des dédicaces en direct live sur le couvercle. Entre temps, on colmate, gégé et moi. Pour l'instant, on se réconcilie histoire de ne pas fâcher le metteur en scène.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   Ven 9 Sep 2011 - 0:00

Chapeau ! Tu te souvenais de tout où tu as tout reconstitué de mémoire ?

PS : Après, tu comptes t'attaquer à la Pomme-coupelle ? 83 pages entre le 12 Mars 2007 et le 21 Juin 2007
http://www.inlibroveritas.net/forum/sujet1134-page1.html
A la recette des glaçons ? A Gallardon ?
Ça me donne furieusement l'envie d'un petit bain de délire !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Ven 9 Sep 2011 - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   Ven 9 Sep 2011 - 11:32

Scapinocchio de la Mancha a écrit:

Mais à chaque fois c'est moi qui suit marron. (dinde aux marrons).
Ange
Excellentissime...
Pour le petits nouveaux, lire les prémisses ici : http://liensutiles.forumactif.com/t11777-la-tulipe-noire-romane-et-jean-vilain

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   Ven 9 Sep 2011 - 11:41

zoé sporadic a écrit:
Scapinocchio de la Mancha a écrit:

Mais à chaque fois c'est moi qui suit marron. (dinde aux marrons).

Excellentissime...
Pour le petits nouveaux, lire les prémisses ici : http://liensutiles.forumactif.com/t11777-la-tulipe-noire-romane-et-jean-vilain



Mort en Direct c'était peut-être vers 2006 ou 2007, sur ILV, sur un fil collectif.
La Tulipe noire est venue bien bien après, sur LU.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   Ven 9 Sep 2011 - 12:06

Alors, je fais amende honorable : "j'étais pas là"... Ange
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   Ven 9 Sep 2011 - 12:21

zoé sporadic a écrit:
Scapinocchio de la Mancha a écrit:

Mais à chaque fois c'est moi qui suit marron. (dinde aux marrons).
Ange
Excellentissime...
Et si la dinde a carrément cramé, tu peux même l'écrire "suie".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   Ven 9 Sep 2011 - 12:40

filo a écrit:

Et si la dinde a carrément cramé, tu peux même l'écrire "suie".

J'y pensais en lisant, mais si tu lis ce qui suit, la suie suit... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ILV MORT EN DIRECT   

Revenir en haut Aller en bas
 
ILV MORT EN DIRECT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ILV MORT EN DIRECT
» MORT-EN-DIRECT.COM de John Katzenbach
» Mort en direct...
» Harry Potter et les Reliques de la Mort
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Gérard Feyfant-
Sauter vers: