Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fulgurances et déclics...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 57
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Fulgurances et déclics...   Ven 14 Oct 2011 - 12:06

Il y a des fulgurances et des déclics. Des regards qui s'incrustent aux plus profond de votre être. C'est ainsi parce que cela ne peut être autrement. L'amour est un voyage et la rencontre : une escale. Des confluences de vie. Où l'autre, le comparse, celui qui vous attend sur l'autre rive vous rend en un baiser ce que vous pensiez avoir perdu à tout jamais : l'inspiration, l'état de grâce. Ce qui vous a entraîné au fond de l'abîme, là ou dorment les immenses épaves noirâtres de la mélancolie, mais aussi ce qui vous a porté tout au long de l'existence. Il y a des rencontres et des alchimies subtiles qui distillent des pansements délicats, ce que j'appelle pour moi seul, les effluves d'Eros...
Oui, il y des fulgurances et des déclics, des complices sur la route qui vous inflige cet ultime constat : Vous êtes un passant inattendu parce que vous êtes un témoin, un dépositaire d'émotions, de regards, de peines et de joies, toutes ces miettes « salées sucrées » qui ont le pouvoir fascinant de se changer parfois en diamants. Même si cela vous irrite, c’est ainsi. Et ce qui vous irrite c’est simplement le fait que vous n’acceptez pas votre liberté de penser, vous vous réfugiez dans le cocon poussiéreux et grisâtre de l’ordinaire car cela vous rassure mais paradoxalement cela vous lamine et vous stérilise.
Alors encore une fois, il existe des fulgurances et des déclics, de fugaces rencontres qui bouleversent à jamais votre sentier rectiligne. Mais prenez garde, votre existence est une maison où mieux, un navire, et il vous faut sans cesse l’embellir et l’entretenir pour un autre départ, sinon la rouille emportera tout. Et si vous vous laissez gagner par la tentation du cocon poussiéreux, luttez ! Battez-vous ! Remontez à la surface une fois encore ! Si vous ne le faites pas d’abord pour vous, faites-le pour le comparse, celui qui de la rive sans savoir nager n’a pas hésité à plonger pour vous rejoindre, parce que l’audace vaut mieux que l’inertie de la non- vie, cette non vie qui est pire que la mort… Vous lui devez ça, pour donner un sens à son geste et à sa détermination ! Vous lui devez ça parce que la plus grande preuve d’amour que l’on peut donner en ce monde est de vivre et de construire pour l’autre, le comparse, celui qui par passion risque tout : sa vie, son honneur. Celui qui préfère mourir noyé mais qui au moins aura essayé. Vous n’êtes pas quitte avec les êtres, vous devez continuer à raconter et à décrire, à décrypter toutes ces miettes « salées sucrées », des particules élémentaires d’émotions pures.
Vous n’avez pas choisi, personne ne choisit, mais plutôt que de laisser rouiller les outils que l’on vous a laissés, essayer d’en apprendre le maniement et construisez, entretenez votre navire car votre voyage n’est pas terminé.




Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Fulgurances et déclics...   Ven 14 Oct 2011 - 23:30

Voilà un texte magnifique, et qui trouve des résonances inattendues en moi. Je t'en remercie.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Fulgurances et déclics...   Sam 15 Oct 2011 - 2:32

Si tu permets, Pascal, je verse ce fil dans le bloc débats, dans psychologie humains, par exemple.
Ensuite, il faut que je relise tranquillement, et peut-être pas ce soir, pour emboiter le pas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Itinéraires   Sam 15 Oct 2011 - 5:15

Un peu du cœur de la nuit, mais avant d'entrer dans le tunnel qui m'emmènera aux tâches du jour du samedi, un mot ou deux, qui ne seront sans doute pas à la hauteur de l'expression des fulgurances et des déclics. Je crois personnellement que chaque phrase de ton intervention est parfaitement placée, comme l'a relevé "blue note", que je ne connais pas. Oui, la vie nous offre nombre de fulgurances, d'intuitions, de déclics, et aussi de rejets de l'ordre apparent qui est établi, dont nous réalisons dès l'adolescence qu'il n'est qu'une forme d'organisation ad hoc, qui en temps de guerre représente le désordre, en temps de crise économique la perspective d'un nouvel ordre, et en temps de "rien de particulier ne se passe pour le moment", un compromis qui ne suscite pas débat. J'aime la photo qui suit ton intervention, et sans doute, dans la période de ma vie dédiée à l'action humanitaire, me suis revigoré à l'aide d'images semblables, par exemple de Tibétains ou d'Ougandais sur des pistes poudreuses.

On m'a souvent jugé comme un naïf et on m'a prédit que mes entreprises ne marcheraient pas, ce qui fut en général vrai, et perdure encore actuellement, pour les nouvelles que je reçois des pays au sein desquels j'ai prétendu œuvrer pour des changements rapides, alors que ceux-ci ne peuvent et ne pourront intervenir que dans le temps de deux ou trois générations, à cause de la gravité irréversible de ce qui a pu se produire dans des lieux tels que l'Ouganda, le Vietnam, le Cambodge, dans le désordre.

Ai-je compris l'intervention de Pascal9 ? Il dit qu'il existe des moments de prise de conscience, fulgurances et déclics, qui n'ont rien de superficiel, et parle même de "confluences de vie". Il est question d'amour et de salé-sucré, et on pourrait se borner à catégoriser l'intervention comme une tentative de sortir de la mélancolie, ce qui serait le plus sûr moyen d'induire une aliénation selon la définition de Michel Foucault. Je préfèrerais donc prendre l'intervention par son autre bord, celui de la quête. Et alors : trouver le Graal... Rien ne sert de cheminer, il faut se convertir. – "Ne pas prendre la route pour sa patrie ni l'auberge pour sa maison." Encore une fois rien de religieux ni de mystique de ma part ici, mais je trouve fertile cette comparaison entre route et patrie, auberge et maison. Bonne chance, donc... et sans faire l'économie de la fulgurance et du déclic, signes presque infaillibles d'une création en cours...

D.O.
Revenir en haut Aller en bas
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 57
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Re: Fulgurances et déclics...   Sam 15 Oct 2011 - 11:40

Pas de Souci Ro,

et pour tout le monde "Devenez ce que vous êtes" comme le disait Pablo Picasso
Amitiés chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Fulgurances et déclics...   Mar 18 Oct 2011 - 13:38

J'aime infiniment ce fil, et suis restée sans voix plusieurs jours. Je ne suis pas non plus certaine d'exprimer autre chose qu'une parcelle de ce qu'il évoque en moi. D'abord je voudrais dire que si ces fulgurances et déclics n'existaient pas, comme l'Art, la liberté que donne l'Art, ou le rêve qui se fiche bien des règles et des lois, je ne sais pas si la vie vaudrait d'être vécue.

La tentation de se forger un cocon autour et en soi est grande. Il symbolise la sécurité au premier abord. On ne risque rien quand on marche dans les traces de l'éclaireur, ou quand on demeure près du feu de cheminée pendant que l'orage gronde dehors. Mais en même temps, n'est-ce pas aussi le plus sûr moyen de se laisser ronronner sans décrasser le moteur intellectuel, émotionnel, sentimental, créatif ?

Peut-être (j'en suis même sûre) le fait de vivre est une prise de risque à temps complet jusqu'au dernier jour. Comme peut-être nombre d'entre tous, j'ai parfois tenté de me protéger.

Me protéger : de quoi ? de qui ? Drôle d'expression. On n'est même pas protégé de la mort ! Au contraire, même, on y est exposé à chaque instant. Qui sait si pendant que j'écris cette phrase, je ne vais pas être fauchée par le dernier soupir ? Alors donc il s'agirait de fausses protections, de protections-leurres, ou quelque chose comme ça ?

Tout est risque. Vivons !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 57
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Re: Fulgurances et déclics...   Mar 18 Oct 2011 - 14:35

chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fulgurances et déclics...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fulgurances et déclics...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] Radio Installer: Flasher une ROM Radio en 2 clics!
» Squiby (Adoptables à nourrir par un clic pour évoluer)
» Mettre fichiers (photos/musique...) en 2 clics SUPER SIMPLE
» Descente de clics à Bruxelles
» [SOFT/TUTO] UOT KITCHEN : Customiser votre phone en quelques clics [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: