Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Fantastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Le Fantastique   Mar 1 Nov 2011 - 18:26

http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=646

En jargon journalistique un "Marronnier" est un sujet qui revient tous les ans à la même époque. Comme le régime pour rentrer dans son maillot de bain au printemps.
Ca peut être lassant, ça peut aussi être interessant parce qu'on ne lit pas tout tout de suite et que certains de ces sujets mériteraient d'être évoqués plus souvent, avec plus d'attention qu'un effet de mode saisonnière.

C'est la Toussaint, voilà le Fantastique.
Un thème que je souhaitais aborder depuis longtemps, mais... Je viens de trouver cet excellent article qui présente une bonne synthèse du genre.

Quelques extraits:

"LE FANTASTIQUE"


Au pays des «choses vaines»

La racine grecque du mot «fantastique» nous éclaire sur sa définition : elle renvoie en effet à tout ce qui est créé par l’imagination (phantasia), tout ce qui est irréel et illusions. Nos ancêtres n’ont cessé de lutter à leur manière contre ces chimères omniprésentes : pratiques magiques, art divinatoire, superstitions cherchent à rassurer face à l’inexplicable. Égyptiens ou Romains ont ainsi multiplié les pratiques astucieuses permettant de chasser les mauvais songes et les présages inquiétants.
Nous leur devons une grande partie de nos superstitions et les remèdes qui vont avec : par exemple, briser un miroir était déjà néfaste chez les Grecs anciens, qui s’en servaient pour faire des divinations. Plus de miroir, plus d’avenir !

Le Moyen Âge observe à son tour avec inquiétude son environnement qu’il peuple de fées, de lutins ou de vouivres (serpent ailé). Chats noirs, corbeaux et sorcières sont les objets des pires persécutions, jusqu’à une époque avancée. Personne ne remet alors en cause l’existence d’un être étrange dans le Loch Ness, de Dames blanches évanescentes au bord des routes ou d’un Golem dans une synagogue de Prague. Monstres et revenants font alors pleinement partie du quotidien !
Faut-il y croire ?

Les grands principes du fantastique


Il ne faut pas grand chose pour créer du fantastique : un soupçon de réel, une touche de mystère et une pincée de surnaturel. Tout l’art est de parvenir à donner naissance à cette «inquiétante étrangeté», pour reprendre les mots de Freud.
Le fantastique doit plonger le lecteur ou le spectateur dans le doute : il doit balancer entre une explication rationnelle des événements étranges décrits et une interprétation faisant appel au surnaturel. Voici la définition ultime, donnée par Tzetan Todorov : «c'est l'hésitation éprouvée par un être qui ne connaît que les lois naturelles, face à un événement en apparence surnaturel». Le lecteur doit sans arrêt s’interroger : le personnage est-il victime de faits inexplicables ou est-il simplement fou ? Vous ne pouvez résoudre l’énigme ? Vous êtes devenu une victime consentante du fameux vertige distillé par le genre fantastique !


Des grands qui font court:



Le fantastique a fait son nid dans un type d’écrit précis : la forme brève. Rien de tel qu’une nouvelle ou qu’un conte pour aller à l’essentiel : l’arrivée du phénomène inexpliqué. Après une mise en place rapide du décor, on plonge de suite le lecteur dans le suspense avant de le mener rapidement vers une fin généralement inattendue, la chute.
À la suite des Contes fantastiques d’Ernst Hoffmann (1814) et des Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe (1848), les écrivains français se lancent dans l’aventure. Citons Guy de Maupassant et Gérard de Nerval qui, tous deux, finissent par sombrer dans la folie qu’ils décrivent.
Parmi les maîtres du genre, Théophile Gautier et Prosper Mérimée trouvent quant à eux leur inspiration dans le monde antique. Le phénomène est étendu : les Russes Nicolas Gogol et Alexandre Pouchkine font revenir les fantômes tandis que l’Irlandais Oscar Wilde et l’Écossais R. L. Stevenson jouent sur le dédoublement de la personnalité. Le XXe siècle a aussi vu des trésors d’imagination naître notamment sous la plume de Franz Kafka et Dino Buzzati comme sous le pinceau de René Magritte

Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le Fantastique   Mer 2 Nov 2011 - 0:49

Merci de cet article fort intéressant sur un sujet qui me m'a toujours passionné.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique   Mer 2 Nov 2011 - 11:21

Bon sang, le fantastique, j'adore. J'ai même fait l'essai d'une petite nouvelle dans le genre, intitulée "l'enfant maudit".
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le Fantastique   Ven 18 Nov 2011 - 18:39


Vu sur Direct Star hier soir.
Un très bon film de fantastique, tout est dans le jeu et dans ce qu'on ne sait pas, mais qu'on ressent!
A titre perso, je trouve que les bons films de fantastique sont rares, ils tombent vite dans la débauche d'effets spéciaux alors qu'ils devraient être tout en nuance, l'inquiétant n'a pas besoin de grandiloquence.



ANGEL HEART

Date de sortie : 08 avril 1987

Réalisé par :Alan Parker

Avec :Mickey Rourke , Robert De Niro , Lisa Bonet ... > Tout le casting

Titre original : Aux portes de l'enfer

Synopsis : New York. 1955. Détective privé miteux aux lendemains incertains, Harry R. Angel accepte l'offre étrange d'un mystérieux individu, Louis Cyphre, qui lui demande, pour une grosse somme d'argent, de retrouver la trace d'un crooner célèbre d'avant-guerre, Johnny Favorite, disparu en 1943. De Harlem à La Nouvelle-Orléans, de registres falsifiés en rites vaudous et sataniques, l'enquête menée par Angel sera pour lui une véritable descente aux enfers.




Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique   Ven 18 Nov 2011 - 20:20

Je l'ai vu hier soir : toujours aussi impressionnant, ce film.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le Fantastique   Ven 18 Nov 2011 - 23:30


En fait, je ne savais pas que c'était du fantastique. J'ai regardé parce que c'était De Niro et je m'attendais à une histoire de privé à la Marlow! ce n'est que petit à petit qu'on entre dans le fantastique. J'ai beaucoup aimé l'ambiance, avec la récurence des ventilateurs et des ascenceurs! Le côté "sépia" aussi et bien sûr la sorcellerie!

" Le film est adapté assez fidèlement du roman Falling Angel de William Hjortsberg, à l'exception de l'introduction d'un enfant d'Epiphany Proudfoot conçu lors d'une cérémonie vaudou par un démon, et du fait que l'ensemble du roman se déroule à New York, alors que la fin du film se déroule à la Nouvelle Orléans, et a un univers plus sombre.

Angel Heart adopte les codes du film noir : une intrigue située dans les années 1950, un détective privé de second ordre, une femme fatale, etc. Son originalité découle du thème principal (révélé progressivement) et de son coup de théâtre final. Des meurtres de plus en plus rapprochés, des images déroutantes (vues en contre-plongée, souvenirs ou rêves obsédants du personnage principal, images récurrentes de ventilateurs et d'ascenseurs) ainsi qu'une bande-son aussi étouffante que belle font glisser graduellement le film du policier vers le fantastique. Cette œuvre est portée par l'interprétation d'un Mickey Rourke qui y a trouvé un de ses meilleurs rôles. Le musicien Brownie McGhee et Charlotte Rampling jouent des rôles courts mais marquants.

Alan Parker offrit le rôle d'Harry Angel à Al Pacino, Jack Nicholson et Robert De Niro, avant que Mickey Rourke ne soit choisi. Marlon Brando fut un temps pressenti pour celui de Louis Cyphre. Alan Parker prétendit que l'interprétation de Robert De Niro en tant que Louis Cyphre était si réaliste et terrifiante, qu'en général il préférait l'éviter durant ses scènes, le laissant se diriger lui-même.

Le poème auquel les personnages se réfèrent s'intitule Évangéline, et fut écrit en 1847 par Henry Wadsworth Longfellow.

Le tournage s'est déroulé à Coney Island, Fairfield, Laurel Valley, Napoleonville et La Nouvelle-Orléans."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Fantastique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Fantastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit fantastique à proposer ?
» La Chevauchée fantastique - Stagecoach - 1939
» FESTIVAL FILM FANTASTIQUE + EXPO ALIEN à STRASBOURG
» Le plastique, c'est fantastique...
» [Fantastique] Le clan des Otori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Littérature du monde-
Sauter vers: