Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ange dans la maison de Prévert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Un ange dans la maison de Prévert   Ven 9 Déc 2011 - 2:38

Un ange dans la maison des Prévert

À Omonville la Petite, une fin d’été, un début d’après-midi.
Nelly s’agita en désignant à son mari Jean-yves, un panonceau devant la maison de Prévert.
La visite de cette maison était le but et même la récompense de leur longue marche.
« La visite de la Maison est suspendue pour la journée ». Frustrés, oui, bien sûr, ils l’étaient. Ils se risquèrent tout de même dans le jardin dense qui l’entoure, qui la cajole, qui la dorlote :
 
« La première fonction d’un jardin, disait Jacques Prévert, c’est donner du bonheur et de la paix pour l’esprit ».                                                                                                                                                                    

Dans ce parc, quelques peintres en résidence artistique, étaient comme ligotés à leur chevalet. Coiffé d’une casquette gavroche, un jeune artiste fougueux  ne cessait de lancer son regard vers le chemin désert en ce moment, alors que sur sa toile, en premier plan, apparaissait un troupeau de bovins, un homme armé d’un bâton puis un chien semblant aboyer puissamment ; il expirait, il retouchait,  il inspirait, pour finalement retoucher la croupe bringée d’une normande…À quelques encablures, Jean-Yves reconnut une artiste bretonne. Cannelle parachevait un tableau représentant l’intérieur de la maison de Prévert et cette représentation ne faisait qu’attiser leurs regrets pour la visite ratée. Ils échangèrent quelques mots : l’artiste expliqua qu’elle avait besoin de la lumière extérieure pour mieux affiner les couleurs de l’intérieur de la maison. Durant cet échange, Nelly et Jean-Yves sursautèrent de concert en découvrant, sur la toile de Carmen la présence d’un ange statufié ! Un ange…chez Prévert…un ange ! Cannelle  sourit en saisissant leur surprise et ils devinèrent son envie de justifier ce qui leur apparaissait comme une anomalie notoire.
« Ma perspective vous étonne à ce point ? dit-elle, j’ai voulu peindre le décor en faisant passer le point de vue par le regard de l’ange.
Quand vous visiterez la maison - car vous reviendrez n’est-ce pas ? – vous verrez cet ange en bois polychrome assis sur une poutre ; de là, il veille sur la paix studieuse du salon.
Sa présence peut paraître étrange, mais les chemins de la réceptivité passent par l’acceptation de la présence insolite d’un objet, quel qu’il soit et où qu’il soit.
L’ange dans cette maison dénote, il rompt quelque chose, il dérange, quand on sait les prises de positions anticléricales du poète. Voyez-le comme un clin d’œil malicieux à la vie, aux idées des hommes ; un paradoxe. Mettez cet ange dans une chapelle ou imaginez-le en figure de proue, il devient banal, mais là ; c’est de l’Art, du Grand Art !
Ce n’est pas le putto qui est important, mais sa symbolique. Si vous enlevez l’ange, il aura toujours sa place dans l’espace où il était auparavant, il ne la quittera plus. Vous lui avez accordé le droit d’être, il ne l’oubliera jamais, que ce soit dans la clarté du jour ou dans l’obscurité. Et sur ma toile ce sera pareil. Vous avez remarqué cet ange, mais je vais le recouvrir de peinture, il sera toujours là, on devinera juste sa présence. C’est lui qui m’a permis de construire le tableau, mais il s’effacera et son absence deviendra espace de liberté. Une absence, comme un silence dans un environnement bruyant, comme un vide dans la profusion des choses, un vide qui accrochera le regard, questionnera, je l’espère.
Bon, je vais cesser de débloquer à plein au sujet de cet être « ange » !
Avez-vous remarqué combien cette petite route de campagne qui passe devant la maison est étonnante ? Voyez cet âne qui passe sans être accompagné ! »  
Le temps que Nelly et Jean-Yves se retournent, l’âne s’était envolé et on entendit braire un coq.

C’est Pré Vert ici, et langue de poète ; rien ne doit surprendre…

....


Dernière édition par Alizé le Lun 16 Déc 2013 - 2:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Un ange dans la maison de Prévert   Ven 9 Déc 2011 - 2:42

Je laisse le début de la nouvelle - toujours pour les mêmes raisons.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un ange dans la maison de Prévert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ange dans la maison de Prévert
» UN ETRANGER DANS LA MAISON de Patricia MacDonald
» [Klauss, Anja] Un ange dans ma tête
» feu d'artifice maison dans la maison
» Vu à la TV ds un trésor dans votre maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Alizé-
Sauter vers: