Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Linguistique de terrain...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Linguistique de terrain...   Mer 4 Jan 2012 - 22:15


Les rencontres avec notre petit-fils (33 mois) ne sont pas de l’ordre du quotidien. Evénement exceptionnel, le mois de décembre nous a offert deux occasions de nous retrouver, à dix jours d’intervalle.
Il parle français avec ses parents, et anglais chez la nounou et à la crèche, donc avec les enfants de son âge.
Mi-décembre donc, nous avons le loupiot pour trois jours. Du point de vue du langage, nous ne trouvons pas de changement notable avec le mois de juillet, si ce n’est l’apparition du "s’il te plait" et du "merci" quasi spontanés. En dehors de quelques mini-phrases de première nécessité, il pratique encore son salmigondis incantatoire et incompréhensible.
Papa rappelle bientôt : "chez Pépé et Mémé, on est en France, il faut parler français, ils ne comprennent pas l’anglais". Le minot fait un effort.
Les trois jours écoulés, il s’en allait avec sa maman chez ses grands-parents irlandais. Ces derniers ne comprennent pas un mot de français en dehors des classiques "rendez-vous" et "de luxe" !... et encore, à condition d’y mettre l’accent approprié…
Le voici de retour en terre française pour les fêtes de l’an. Enorme surprise dès la descente de l’avion, il s’exprime en des phrases compréhensibles et bien construites. Et son père nous dit que le même phénomène s’est produit chez ses grands-parents anglophones. Il a complètement abandonné son jargon abscons. Sans doute a-t-il gagné quelques gratifications à s’exprimer sur le mode compréhensible.
Mais deux jours plus tard, arrive en sus sa cousine (18 mois) dont il ne garde aucun souvenir. Présentation est faite. La cousine n’est pas bavarde même au regard de son âge, sa maman ne l’a mise en garde que deux mois auparavant aussi n’est-elle pas habituée aux enfants. Phase d’observation deux jours se passent. Le minot tente diverses approches par des discours destinés à lui faire partager ses jeux… Bien sûr, ses parents lui ont encore répété que puisqu’on est France il faut parler français… Ce à quoi il se conforme sans difficulté avec les adultes, d’ailleurs tout le monde s’étonne de la métamorphose. Je vois mon fils observer les deux gamins, avec une attention particulière. Le fait se reproduit plusieurs fois, sans qu’il intervienne. Puis en fin de journée, il vient me dire que son fils ne parle plus qu’en anglais à sa cousine. C’est vrai qu’il a commencé par lui parler français, comme aux adultes, seulement la petiote n’a pas l’air de comprendre, ni ne répond à ses questions, elle le regarde avec des yeux ronds et reste muette… Alors il a tenté sa chance en anglais (sans plus de succès). C’est la langue qu’il pratique avec les enfants à la crèche. Tous les enfants qu’il côtoie sont anglophones ! Tandis que les adultes âgés sont soit francophones, soit anglophones, ses grands-parents. Et ses parents s’expriment alternativement dans les deux langues, français intramuros, anglais à l’extérieur, voire espagnol avec les amis et en vacances…
Vous ne trouvez pas que c’est compliqué à comprendre tout ce méli-mélo ? Alors imaginez le boulot pour un p’tit gars qui a dû ranger tous ces tiroirs dans sa tête ! Surtout les tiroirs qui se chevauchent… faudrait un Escher pour illustrer de tels tiroirs ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
Linguistique de terrain...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linguistique de terrain...
» terrain de cross saint hippolyte du fort
» terrain de foot
» Terrain Mat
» Caisse de terrain?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Zoé-
Sauter vers: