Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sociable ou solitaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Sociable ou solitaire ?   Mer 1 Fév 2012 - 15:41

Je suis plutôt d'avis que les échanges favorisent la réflexion et le cheminement individuels, justement grâce à la confrontation des différences.

Le Point semble dire le contraire

Citation :
Rejoindre un groupe de réflexion pourrait bien être la dernière chose à faire pour manifester son intelligence. Selon une étude récemment publiée, il paraît que le simple fait de se retrouver en société, que cela soit dans un jury, dans une réunion de cadres ou encore dans un club de discussion, conduirait à la diminution de l'expression du QI de certaines personnes. Davantage les femmes que les hommes. Le docteur Read Montague aurait décelé ce coup de mou intellectuel en utilisant un scanner (IRM fonctionnelle) pour observer le cerveau de volontaires testés pour leur QI, seuls ou en groupe. Il en conclut que les signaux sociaux même très subtils peuvent agir sur le fonctionnement cognitif des individus. Et de se demander si l'esprit de compétition souvent utilisé dans le cadre scolaire ou professionnel ne laisse pas sur le bord du chemin de belles intelligences. Quant à savoir pourquoi les femmes sont plus sensibles à l'effet de groupe, il n'y a pas encore de réponse (Philosophical Transactions of the Royal Society-B).

http://www.lepoint.fr/science/appartenir-a-un-groupe-rend-bete-26-01-2012-1425873_25.php

Je suis perplexe.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Mer 1 Fév 2012 - 16:58

Je suis particulièrement rétive à tout ce qui est tests de QI, alors je n'ai pas vraiment d'avis sur cette étude.

En revanche je veux bien croire qu'il y ait un "effet groupe" pas forcément bénéfique pour l'expression de notre intelligence individuelle. Comme disait le poète, "le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on/ est plus de quatre on est... "

Est ce parce qu'on est plus enclin à se reposer sur ce que pensent les autres, est ce qu'on a peur de ne pas être du même avis?

Je crois que l'homme est à la fois un animal social ET solitaire sinon. C'est la théorie du porc-épic (l'image vient de Schopenhauer si mes souvenirs sont bons ) le porc épic tout seul a froid, alors il a besoin de ses congénères pour se réchauffer, mais il faut qu'ils restent à bonne distance, sinon gare aux piquants!

Après tout, réfléchir au sein d'un groupe est peut être aussi affaire de bonne distance?
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Mer 1 Fév 2012 - 18:23

Ça dépend peut-être à propos de quoi on réfléchit.

La cohérence dans la créativité par exemple, s'obtiendra plus facilement seul qu'en groupe, alors qu'une recherche d'arguments sur une réflexion générale (comme la politique par exemple), ou une recherche scientifique, seront plus efficaces en multipliant les points de vue.

J'avoue que je préfère m'isoler pour réfléchir aussi, surtout pour créer.

Quant au QI, il n'évalue qu'un certain aspect de l'intelligence, assez logique et cartésien, et confond souvent culture et intellect, mais ne s'intéresse pas à tous les autres, pourtant indispensables (comme par exemples l'intuition, la gestion des émotions, la psychologie des rapports humains, la créativité et l'improvisation, etc).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9738
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Jeu 2 Fév 2012 - 1:46

Je suis d'accord: appartenir à un "groupe" rend bête parce que consciement ou pas, l'individu se retient de penser par lui même pour se conformer au groupe, et les groupes n'aiment pas les têtes (pensantes?) qui dépassent. Dans certains groupes, si t'es pas totalement con, t'as pas interêt à le montrer pour être accepté... Et à force de te plier aux diktats du groupe, tu deviens vraiment con!

Ce qui n'empêche pas d'échanger, de tout temps artistes et savants l'ont fait à travers le monde, ils corespondaient beaucoup, mais il se voyaient peu et quasi tous les groupes en arts ou en science ont fini par se dissoudre, peut être parce qu'ils avaient rempli leur rôle d'apporter un plus par les échanges d'idées, et qu'au final, chacun préférait réfléchir dans son coin, loin de la pression volontaire ou non des autres Et certains ont été virés parce qu'ils n'étaient plus dans les clous, le passage devient vite étroit quand le groupe s'affirme trop. Et toujours en opposition avec d'autres groupes tout aussi convaincus d'être les seuls à avoir raison!

Quant au QI... si j'en crois les tests auquel je me suis risquée, le mien est en dessous de la moyenne, donc je suis pas très intelligente, normal, je rate quasi toutes les questions qui portent sur les chiffres, et comme c'est la majorité...

Je ne me considère pas comme associale (même si j'ai bien peu d'atomes crochus avec la "société" telle qu'on l'a fabriquée, ses contraintes, sa violence, son formatage...) j'aime bien rencontrer des gens, discuter, échanger, mais je suis profondément une solitaire, surtout pour créer et réfléchir, faire des recherches, c'est pas incompatible.

Ca rejoint un fil que j'avais ouvert sur "l'Homme animal grègaire "


Dernière édition par Tryskel le Ven 3 Fév 2012 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boc21fr



Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Jeu 2 Fév 2012 - 7:53

"L'intelligence d'un groupe est inversement proportionnel au nombre de ses membres" tong
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 3:19

Intuitivement, je dirais que l'humanité est là pour prouver le contraire de ce que soutient cette étude. Si les hommes s'étaient battus avec les ours, découvert le feu et inventé la roue, chacun de son coté, il y a fort à parier que nous serions pas là pour en parler. Parmi les circonstances qui ont permis la survie de l'espèce il y a le partage des expériences et la cogitation collective.

Un autre exemple qui n'a rien à voir, mais qui me passe par la tête : la supériorité écrasante des séries américaines sur les séries françaises. Les scénarii s'écrivent en de groupes beaucoup plus importants. Conséquence logique : ils pondent plus de bonnes idées.

De toute façon, ce genre d'études, ou, en tout cas, tel qu'on en rend compte là, suppose que des causes clairement définies (être en groupe ou pas) aient des conséquences clairement identifiables (avoir une intelligence mesurable). C'est un postulat qui vaut pour l'étude de la chute d'une pierre, ais à mon avis, pas pas pour un comportement humain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 10:24

J'ai l'impression qu'il existe de plus en plus d'études bidon (la faute à internet qui privilégie le buzz ?) qui permettent qu'écloses des affirmations invérifiables qui auraient pourtant été validées « scientifiquement ».
Le postulat de ce fil est pour cela flagrant : on serait moins intelligent en groupe que seul. Évidemment, c'est là un axiome invérifiable. Mais, le chercheur de cette étude ne s’embarrasse pas de ce détail. Il construit un « outil scientifique » qu'il prétend capable de valider ou d'invalider son hypothèse. Il lui suffit alors, à coup de serpes, de définir ce qu'est l'intelligence (réussir son Q.I.) et ce qu'est un groupe. Il croise le tout au moyen de statistiques de son invention et le tour est joué.

J'ai vu l'autre soir une même bêtise mais qui avait l'honneur de passer au Journal télévisé de France 2 pour mieux encore officialiser ce qui apparaitrait, dès lors que l'on possèderait deux doigts de bon sens, comme du charlatanisme. Le reportage voulait nous informer sur des études portant sur l'intuition. En effet, nous faisons-t-on remarquer, notre société ne fait pas suffisamment appel à l'intuition. Nous entrons alors dans le laboratoire des chercheurs. Il nous montre un de leur cobaye désigné comme très « intuitif ». Ce monsieur confirme le fait, son intuition étant une véritable compétence professionnelle : il est « négociateur » dans la police en cas de prises d'otages. Le scientifique nous montre pourquoi il est intuitif et ce qui lui a permis de gagner ses galons : il passe un test où on lui monte sur un écran d'ordinateur toute une série de visages qui sourient. Il doit alors trier les personnes qui sourient pour de vrai de celles qui se sont forcés à le faire lors de la prise du cliché. Bien sûr, notre cobaye réussit l'épreuve avec un taux de plus de 80 pour cent. C'est dire le haut niveau de compétence de notre police, ça doit plaisir à Monsieur Guéant. Ensuite, là où cela devient intéressant dans la manipulation du téléspectateur, c'est que les chercheurs, fort de leur savoir sur l'intuition nous font la publicité de leurs stages payants qui vous permettent de savoir si vous êtes intuitifs ou pas afin de l'inscrire sur votre C.V. comme nouveau diplôme. La journaliste de France 2 à le droit d'y participer gratuitement vu qu'elle assure la pub de la boîte en plein milieu du J.T. Avec les autres stagiaires, elle doit désormais deviner, toujours grâce à son intuition, ce que représente une photo cachée dans une enveloppe déposée sur la table devant elle. Pour cela, elle doit laisser fonctionner son cerveau, ces associations d'idées qui vont lui permettre de dessiner sur une feuille blanche ce que ses yeux ne voient pas. Bon, comme c'est une journaliste intelligente et qu'elle est en première semaine, elle ne trouve pas. Par contre une autre stagiaire, plus aguerrie et très jolie, et qui est « coach » de profession, réussit haut la main l'épreuve : elle dessine des petits rectangles. Or, la photo qu'elle devait deviner était un cliché de la galerie des glaces à Versailles. Je ne sais pas si vous avez saisi le rapport, c'est pourtant clair : les rectangles représentant des vitres. Ensuite, on filme l'avocat du diable : un vrai scientifique, docteur en médecine qui professe que jamais aucune étude scientifique sérieuse n'a encore jamais démontré que l'on peut voir une photo cachée dans une enveloppe. Le problème de ce savant est qu'il est gros, austère et psychiatre chef à la Salpetrière. Autant vous dire, un gars qui ne rigole pas avec les délires. Donc, on a aussitôt beaucoup plus de sympathie pour la jeune et jolie coach qui en bave pour obtenir sa compétence d'extra-lucide plutôt que pour ce vieux barbon.
Voilà, ça, c'est sur le service public à une heure de grande écoute, c'est pas des conneries à débusquer sur le Net en se croyant mieux informés !

Donc, en conclusion, on a en France des policiers formidables et si vous n'avez pas de boulot, c'est juste que vous manquez de véritables formations. Faudrait quand même voir à faire un effort, fainéants de chômeurs que vous êtes !
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 12:55

Tryskel a écrit:

Je suis d'accord: appartenir à un "groupe" rend bête parce que consciement ou pas, l'individu se retient de penser par lui même pour se conformer au groupe, et les groupes n'aiment pas les têtes (pensantes?) qui dépassent. Dans certains groupes, si t'es pas totalement con, t'as pas interêt à le montrer pour être accepté... Et à force de te plier aux diktats du groupe, tu deviens vraiment con!
Entièrement d'accord : la création ne peut se faire que dans la solitude. C'est pourquoi je me demande ce que valent ces travaux de groupe qui accouchent de romans censés être le fruit de l'expression d'une seule cervelle. C'est là où le paradoxe de la divisibilité s'impose : plus vous êtes nombreux, moins vous êtes intelligents. Cela me fait penser à des brise-lames qui domptent la fureur de l'océan : mettez un brise-lames au génie, vous n'aurez plus qu'un produit aseptisé tel que la société en produit tous les jours. Du reste, Victor Hugo l'a dit dans l'Homme qui rit, je cite de mémoire : "la foule qui a trop d'yeux pour avoir un regard et trop de têtes pour avoir une pensée".
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 13:07

Pour ce qui est de l'intuition, les gens dont parle Vic ne savent même pas de quoi il s'agit. Leur exemple est déplorable, parce qu'il s'applique à une matérialité des choses dépouillée de sa quintessence spirituelle. L'intuition est pour les croyants manifestation divine, pour les athées sixième sens (ce qui, croyant ou athée, revient au même), qui existe à l'état actif en chacun de nous. Seulement, comme la mémoire, comme un muscle, l'intuition se travaille ; c'est en y ayant régulièrement recours qu'on l'entretient. De ce point de vue, un créateur artistique sera toujours plus sensible à son intuition. L'intuition poussée au noir, c'est tout simplement le génie.
Quant à l'exemple des sourires naturels et forcés, c'est de la physionomie, et non de l'intuition. En vérité, tous ces médias médiocres (j'ai volontairement associé les deux mots qui ont une étymologie commune) veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes, ou comme disait VH, des chandelles pour des étoiles. Beurk !
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9738
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 19:33


L'exemple que tu donnes Vic, nous prend pour des cons!
Créer volontairement la confusion entre être intuitif "sentir" les choses et "extra lucide", c'est se f... de nous.
Qu'un JT sensé nous apprendre ce qui se passe dans le monde pour que nous nous couchions moins bêtes tombe là dedans c'est confondre info et foutage de gueule. mais pour ce qui est de se f... de notre gueule, l'exemple vient de haut dans notre douce France!

Vous voudrez bien excuser le vocabulaire que j'emploie, mon"intuition" mdr m'incite à choisir pour m'exprimer sur ce sujet des mots qui frappent!

Esprit d'équipe: ils n'en ont qu'un, ils le partagent... Coluche.

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 19:43

Excusez- moi, mais je ne suis pas d'accord pour dire qu'on ne peut créer que dans la solitude. Il y a des créations solitaires comme il y a des créations collectives.
La création solitaire passe par une personne qui elle-même s'appuie sur son imaginaire, ses émotions, mais aussi sur son expérience de vie, qui a été construite au contact des autres.
La création collective est la même chose, sauf qu'elle multiplie les sources, les émotions, les imaginaires, les expériences de vie, et que chacun puise simultanément en lui-même et dans les autres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 20:48

Solitaire ? Mis à part le vers du même nom, je ne vois pas âme qui vive et soit solitaire... Notre tête est pleine des autres, aimés ou pas, des bruits du monde, de ses beautés et de ses arrêtes. C'est pour mieux se les remémorer et s'en nourrir que l'on recherche un peu de calme, quelques instants dérobés. Et, oui, la création collective existe, certains ici pourraient en témoigner...
Solitaire ? On crève.
Revenir en haut Aller en bas
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Ven 3 Fév 2012 - 21:28

scratch

Je suis un peu beaucoup allergique aux règles, aux bonnes recettes toutes faites pour dresser des cadres, des modes d'emploi sur le genre humain et son fonctionnement.

Dans une vision large, j'imagine simplement que nous avons tous un fonctionnement différent. Certains ont besoin d'un environnement plus isolé que d'autres, d'autres encore préfèrent être stimulés par une ambiance plus active et cela peut en passer par tout et rien.

Solitaire ou sociable ? j'ai du mal faire le rapprochement entre les deux et de raisonner l'impact que peut avoir l'un sur l'autre malgré l'article. J'imagine qu'on peut être solitaire et être très sociable. Est-ce du lyrisme que de penser que nous sommes finalement tous des solitaires (au fond) qui se croisons les uns et les autres et se mêlons dans des mesures différentes ? c'est pourtant l'image que j'en ai, c'est ma vision.

Je crois finalement que chacun est à même de créer dans l'environnement et le cadre qui lui convient, je rejoins sur ce point Romane, en pensant que lorsque toutes les créativités et les réflexions sont partagées ou mises en commun (cela n'empêche pas de penser qu'une création "solitaire" ne puisse pas évoluer et s'enrichir d'un échange social) cela peut être riche d'expériences diverses, variées et singulières.

Enfin c'est mon bref avis perso!

study


Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Sam 4 Fév 2012 - 0:51

Voilà, oui.
personnellement, je suis un solitaire sociable.
J'ai pris l'habitude de créer seul, mais j'ai déjà expérimenté la création collective.
Mais évidemment, on ne parle pas que de création, et ça je l'ai déjà évoqué plus haut.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Sam 4 Fév 2012 - 1:21

Tryskel a écrit:
Je suis d'accord: appartenir à un "groupe" rend bête parce que consciement ou pas, l'individu se retient de penser par lui même pour se conformer au groupe, et les groupes n'aiment pas les têtes (pensantes?) qui dépassent. Dans certains groupes, si t'es pas totalement con, t'as pas interêt à le montrer pour être accepté... Et à force de te plier aux diktats du groupe, tu deviens vraiment con!

Je ne vois pas de nécessité à tout cela. Un individu peut très bien avoir envie de séduire le groupe, de l'épater, de le manipuler ou, par altruisme, d’oeuvrer pour son bien. Quant au groupe, rien ne permet d'ériger en règle qu’il veuille niveler les têtes qui dépassent et d'imposer des diktats. Le groupe peut tout aussi bien se laisser séduire, épater, manipuler ou accepter le don altruiste.

Vic Taurugaux a écrit:
J'ai l'impression qu'il existe de plus en plus d'études bidon (la faute à internet qui privilégie le buzz ?) qui permettent qu'écloses des affirmations invérifiables qui auraient pourtant été validées « scientifiquement ».

Faut pas tout mettre sur le dos d’Internet. Les études pourries me semblent plutôt une conséquence du fameux publie ou crève.

Romane a écrit:
Excusez- moi, mais je ne suis pas d'accord pour dire qu'on ne peut créer que dans la solitude.

Sauf à nier que le théâtre, le cinéma, la danse, et bien d’autres, soient de la création, à mon avis, on ne peut que suivre Romane*.


Ce qui en temps normal, je me permets de le signaler au passage, ne m’arrive jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   Sam 4 Fév 2012 - 10:48

alejandro a écrit:
, on ne peut que suivre Romane*.


Ce qui en temps normal, je me permets de le signaler au passage, ne m’arrive jamais.

Peut-être alors un premier symptôme de ton nouvel état de parent sur ton psychisme? Tu t'adoucirais? Méfie-toi tout de même de ne pas trop perdre de ton mordant, on risquerait de ne plus te reconnaître:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sociable ou solitaire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sociable ou solitaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bibiton - le danseur solitaire
» Clint Eastwood, le cavalier solitaire.
» [AIDE] solitaire [RESOLU]
» [REQUETE] Solitaire en mode paysage
» L'Humain grégaire est-il sociable?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: