Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'immunité pénale des chefs d'état

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: L'immunité pénale des chefs d'état   Ven 18 Mai 2012 - 12:35

Hollande souhaite lever cette immunité qui jusque là gardait dans son cocon le chef de l'état et ses agissements. C'est heureux. Car plus que quiconque, un chef d'état (donc qui porte la responsabilité du sort d'un pays, c'est-à-dire de millions d'êtres) se doit de ne pas faire n'importe quoi en toute impunité !

D'où vient cette absurdité choquante qui consiste à protéger les faits et gestes d'élus, sous prétexte qu'ils sont élus ?! Ainsi donc le petit peuple se voit menacé de poursuites judiciaires pour des babioles comparativement à l'impunité des élus qui commettent plus souvent qu'à leur tour des actes bien plus gravissimes ! Révoltant.

Il serait temps de clarifier et d'assainir ce monde politique qui pue la magouille, les dessous de table, des cadeaux exorbitants, les privilèges à gogo.

J'espère que Hollande va tenir cette promesse, et que l'immunité pénale des chefs d'états et ministres ne reviendra plus jamais sur le tapis. Ça va comme ça. Ils pourrissent les journaux par leur comportement, moi ça me fait gerber.

Question : n'est-il pas possible de faire de la politique proprement ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: L'immunité pénale des chefs d'état   Ven 18 Mai 2012 - 12:59

Ouh là ! Quelle diatribe !...

Je pense qu'il faut essayer de voir les choses un peu plus sereinement. D'abord, je ne pense pas qu'ils soient tous pourris (c'est l'impression qu'on a à travers le prisme des médias... mais à entendre ceuc-i les profs...) mais qu'ils vivent sur une planète un peu différente de la nôtre c'est évident (cela s'est vu encore lors de la passation de pouvoirs... ou, expérience personnelle, lorsqu'il y a un mois j'ai pris ma place dans un train face à une huile qui m'a jeté un regard comme pour me dire qu'il ne comprenait pas au nom de quoi je me mettais en face de lui). Donc, que certains retombent un peu sur terre, cela ne peut pas faire de mal... Mais je me souviens très bien qu'en 1995 Alain Juppé avait dit que les ministres s'arrêteraient désormais aux feux rouges et avait constitué un ministère avec beaucoup de femmes... Cela avait duré un mois... Pour avoir vécu le bouclage de Blois pour la présence pendant une ou deux heures de Luc Chatel, je peux certifier que les privilèges "sécuritaires" et les passe-droits ont la vie dure.

Sur le fond c'est-à-dire l'immunité pénale... Je pense qu'elle doit quand même exister mais en étant strictement encadrée. Par ses fonctions, un chef d'Etat peut être amené à faire certaines choses que, dans la judiciarisation actuelle du monde occidental, on pourrait bien lui faire payer... et donc affaiblir sa posture rassembleuse et d'autorité. Je donne juste un exemple (qui paraîtra gros mais est tout à fait envisageable aujourd'hui). Prise d'otages dans un avion (comme à Marseille il y a des années), le chef de l'Etat décide en dernier ressort de donner l'assaut (pas commode à prendre la décision). Il y a des victimes (et à la limite peu importe que ce soit des victimes innocentes ou des terroristes)... Leurs familles peuvent très bien traîner le président en justice (on le fait bien avec des chefs d'établissement parce que le panneau de basket ou le tableau mal attachés sont tombés sur un gosse et l'ont blessé). Sûr qu'au premier procès de ce genre, plus aucun chef d'Etat ne sohaitera prendre une décision de ce type...

Donc, il faut sans doute distinguer entre les décisions régaliennes ne pouvant faire l'objet d'aucune attaque devant la justice pendant la présidence (la fameuse Raison d'Etat) des questions portant sur l'homme, l'individu, et ses possibles faiblesses d'avant son accession au pouvoir (voire ses actions personnelles pendant qu'il y est). Il est clair qu'attendre 5 ou 10 ans pour que puissent être réglées des affaires est insupportable pour le commun des citoyens. qui, lui, est sanctionné plein pot Mais peut-on être président et mis en examen ? Non, dirons-nous, il faut qu'il démissionne !... Alors, on aurait un bal de boules puantes (il n'y a qu'à voir l'affaire rapidement déterrée concernant Jean-Marc Ayrault et la manière dont elle a été un temps présentée)... Donc pas simple (à moins d'imaginer un interim provisoire du président du Sénat le temps que soit réglée en urgence la procédure lancée contre le chef de l'Etat...) Et c'est là qu'on perçoit le vrai problème... Le manque d'indépendance de la justice avec un parquet "aux ordres"...

Tirez sur un problème, vous en trouvez plusieurs autres. L'homme peut-il donc être parfait ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'immunité pénale des chefs d'état   Ven 18 Mai 2012 - 13:36

Non, l'homme ne sera jamais parfait, évidemment.
Je suis bien sûr d'accord avec toi, sur l'exemple que tu donnes : donner l'assaut, des blessés, etc. Ça fait partie des risques dans une situation exceptionnelle, ça tombe même sous le sens.

Je parle d'autres cas qui relèvent vraiment de la magouille et des privilèges exorbitants, pendant que nous autres sommes dans des situations inconfortables pour ne pas dire catastrophiques, et visés à tout bout de champ. Un exemple qui me passe par la tête, la manie de se voir surveillés pour tout et n'importe quoi (et encore, ce n'est rien par rapport à certaines dictatures, mais j'englobe n'importe quel pays du monde dans ma réflexion). La petite délinquance a bon dos, face aux sommes astronomiques dépensées pour l'installation de caméras dans les rues. Pour un peu, on est coupable avant d'avoir fait quoi que ce soit !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'immunité pénale des chefs d'état   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'immunité pénale des chefs d'état
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chefs d'oeuvre du roman (Arthème Fayard)
» les chefs d'oeuvre impérissables de la peinture
» Voitures de chefs d'état
» les chefs d'oeuvres impérissables de la musique classique
» les chefs d'oeuvre impérissables de la musique pop-rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: