Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mode fil de fer anorexique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 16:10

Podcast de France Culture - La Grande Table : Le savoir nous permet-il de triompher du corps ?
http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie-le-savoir-nous-permet-il-de-triompher-du-corps-2012-06-14

Citation :
La discussion porte sur le rapport que les écrivains et les intellectuels entretiennent avec leur corps. Le savoir nous permet-il de triompher du corps ? C'est en creux la question que pose la philosophe Michela Marzano dans son ouvrage d'ego-philosophie, Légère comme un papillon, un récit intime dans lequel elle raconte son histoire d'anorexique, un livre qui fait écho à l'actualité...

La mode occidentale est au filiforme, à commencer par les mannequins, anorexiques pour les besoins de la profession. Ouvrez n'importe quel magazine féminin (ou pas), l'image de la femme y est éloquemment présentée sous forme de fil de fer, et si vous, lectrices, n'entrez pas dans le corset de la dame sur papier glacé, vous commencez déjà à culpabiliser parce que vous savez que le regard des hommes vous rendra d'emblée cruche, moche, enfin bref, vous pouvez imaginer tous les adjectifs qui courent dans les bouches, tout ça pour une raison de taille.

Je me souviens du temps où ma mère bossait encore dans la Haute Couture (je vous parle des années 70) lorsqu'elle déplorait déjà devoir travailler des robes sur des mannequins dépourvus de seins, plats comme des limandes, mais qui faisaient fureur aux yeux d'un public masculin subjugué, et d'un public féminin prêt à fantasmer sur son propre corps et pire, le mettre déjà au supplice des contraintes pour se mettre au goût du jour.

Autrefois, la rondeur des femmes était saluée et mettait en valeur la féminité, la maternité, l'attrait de ses courbes et la blancheur de sa peau. Aujourd'hui, il est de bon ton d'osciller au moindre coup de vent, et de promener sa peau brûlée par les nombreuses expositions au soleil, voire aux ultra violet. A quoi tient la considération de l'Autre... !

Le podcast est fameux, je vous le recommande.
Au-delà du podcast, vous avez peut-être votre propre opinion, ou peut-être avez-vous lu des ouvrages, ou vécu une expérience confrontant votre physique et votre sensibilité. Au fond, que voyez-vous vous-mêmes de vous ? Que voient les hommes de nous ?

J'en connais qui se moquent royalement du physique d'une femme et qui s'attachent plutôt à la sensibilité qu'elle dégage, à son regard sur la vie, à ce qui la passionne et pourquoi cela la passionne, à sa créativité, à ses silences, à ses hésitations, tout simplement à ce qu'elle est à l'intérieur de ce sac à matières, pour reprendre une expression de l'émission.

J'en connais d'autres qui au contraire donnent l'impression d'avoir ingurgité une purge lorsque leur regard rencontre une femme un peu plus enveloppée, et pour qui la personnalité et la sensibilité ne sont finalement qu'accessoires et secondaires, voire même transparentes. C'est curieux, d'ailleurs, car lorsqu'ils croisent une femme squelettique, cela n'a pas l'air de les déranger outre mesure. Observez bien les réactions masculines autour de vous, vous verrez comme elles sont édifiantes, alors qu'eux-mêmes ne se posent pas la question de leur embonpoint ou de leur affligeante maigreur, de leurs disproportions et disgrâces physiques. Il y en a même qui s'éblouissent tout seuls devant un squelette à vulgarité renversante, en faisant la moue devant la classe d'une femme pulpeuse. C'est assez curieux.

Il semble que les êtres les plus cultivés ne soient pas non plus capables d'aller à l'encontre de ce que la mode leur dicte, même après avoir intellectuellement pigé que les prises d'otages sont fréquentes en matière de mode, et même lorsqu'ils s'en défendent.

Alors, que se passe-t-il, quel phénomène engendre de telles réactions ?

Quant aux femmes, elles triplent le nombre de leurs complexes. Rares sont celles qui, pour quelques kilos en trop, parviennent à parfaitement s'en accommoder sans séquelles psychologiques. En écoutant l'émission, je me suis demandée ce qu'il se passerait si les effets de la mode n'avaient plus d'impact sur les regards (ceux des autres, et ceux des intéressées), mais j'ai aussi pensé à l'âge immuable des mannequins, qu'ils soient de chair ou de plastique dans les vitrines, face aux dames qui n'ont plus 20 ans et qui aimeraient quand même trouver des vêtements féminins, des étoffes et des coupes de vêtements attrayantes, et qui se retrouvent confinées pour les plus âgées (celles dont ont dit qu'elles ont atteint le troisième âge) dans des boutiques fades aux pauvres rayons n'offrant qu'une poignée de modèles en forme de sac à patates.

Et vous, vous en pensez quoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Dim 17 Juin 2012 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 16:33

Je te rassure... Je ne suis ni anorexique, ni filiforme...

mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 19:53

J'aime bien les gens ronds, d'ordinaire ils sont plus avenants, débonnaires, heureux de vivre et l'esprit délié. Les scorbutiques, au contraire, me rebutent, on dirait que l'ascétisme de leurs moeurs affleure à la surface et les taille dans un ossuaire. Le copain le plus joyeux que j'avais au lycée pesait ses quatre-vingts kilos pour un mètre soixante et s'en moquait comme de sa première chemise. Mais qu'est-ce qu'on rigolait avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 20:47


Moi non plus: ni anorexique, ni filiforme! mdr

Moi aussi la mode squelette m'énerve!
Cet été je trouve tout moche, les tites rorobes à fleurfleurs au dessus du genou, j'ai passé l'âge, les imprimés ça grossit en plus, et une fringue qui me grossit, j'ai pas besoin! AngeR
Mais va trouver quelque chose de metable qui fasse pas mèmère! Moi suis pas compliquée, veux du classique, j'aime le long, mais pas serré, j'aime l'uni mais pas terne...
C'est pas d'aujourd'hui que les diktats de la mode rende quasi impossible de se fringuer au dessus du 40, 42 t'es déjà obèse! Evil or Very Mad

Je comprends pas, c'est moche un squelette ambulant, mec ou nana d'ailleurs.
Ce qui importe c'est de se sentir bien dans son corps sans se torturer. A chacun de sentir, c'est vrai que trop de kilos c'est pas beau, et lourd à porter, quand tu souffles comme un phoque au moindre petit effort, y'a des questions à se poser! Si tu te sens pas bien agis, mais sans excés...
Ils viennent de découvrir que les UV artificiels peuvent être dangereux, ben vi, pourquoi vouloir être bronzé toute l'année? "Ils" c'est les ceux qui font des "études" mais toujours à retardement, les UV artifs ça date pas d'hier... y'a plein de trucs dangereux à éviter, à commencer par vouloir ressembler à une couverture de magazine...

Quand tu regarde les femmes de Rembrant, Ingre ou Renoir, elles sont plutôt charnues, il fut de bon goût d'être bien en chair, au moins les mecs savaient où poser les mains! AngeR
Les représentations des femmes du Moyen Age montrent toujours un petit ventre rond, on a d'ailleurs longtemps cru qu'elles étaient systématiquement enceintes. Non, c'était le critère de la beauté à l'époque.

A lire: "Histoire de la Beauté" dirigé par Umberto Eco, qui a son corrolaire (que j'ai pas encore lu): "Histoire de la Laideur"

Il existe quand même quelque rares spécimens de mâle capables de voir au delà l'emballage, j'en ai rencontré un!
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 22:47

On peut dire que je suis ronde, mais grande et plutôt musclée. Et en plus il vaut mieux ne pas me chercher des noises, ah mais !
Je trouve moi aussi assez curieux les mecs qui jugent (jaugent) la beauté supposée de toutes les nénettes qui passent, alors qu'ils sont eux mêmes moches comme des poux.
Je trouve absolument hideux les femmes squelettiques. Récemment, une jeune femme très maigre, très mode, marchait devant moi, avec une mini mini jupe. Je regardais ses jambes, complétement fascinée : non seulement il y avait un vaste espace entre ses deux cuisses, le comble du moche selon moi, on dirait que le bassin est planté sur deux allumettes, mais en plus ses jambes bloblotaient dans tous les sens. Ca veut dire qu'elle avait de la cellulite, et suffisamment pour que l'ensemble bouge comme de la gélatine, alors que ses jambes n'étaient pas plus épaisses que mes biceps.
Berk !
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 23:24

Je crois que c'était hier. Je regardais, aussi fascinée que toi, les bras d'une maigreur effrayante d'un homme parmi l'assemblée. Le monsieur était épais comme un fil de fer, ce n'était sans doute pas de sa faute, pas plus que ceux qui ont des prédisposition à avoir un peu d'embonpoint, et je me disais que s'il me prenait la fantaisie de le cataloguer sur ses bras, je serais bien nouille. Et hop, je tombe par hasard sur ce podcast aujourd'hui, c'est assez drôle.

Mais je crois que l'inverse est plus fréquent : les hommes jugent les femmes sur leur physique, plus que les femmes par rapport aux hommes.
Serions-nous moins stupides ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Dim 17 Juin 2012 - 23:52

Romane a écrit:

Serions-nous moins stupides ?



Je suis formel.....OUI !
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Lun 18 Juin 2012 - 0:03

Romane a écrit:
Serions-nous moins stupides ?

Je suis moins formel... Peut-être !! tong
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mar 19 Juin 2012 - 15:14

Niveau zéro de la réflexion, il ne s'agit pas d'être soi, de se sentir bien dans ses baskets ou ses escarpins, mais de "Plaire, Séduire", bref, coller à une "Image" extérerieure, préfabriquée... Que les stars, les "icônes" se sapent comme des sacs, c'est leur choix, laissez nous, nous humbles femelles lambda respirer comme on le sent.


http://femmes.fr.msn.com/mode/les-tendances-mode-et-beaut%c3%a9-qui-font-ou-non-craquer-les-hommes#image=19

Je hais les "Modèles" AngeR


Dernière édition par Tryskel le Mer 20 Juin 2012 - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mar 19 Juin 2012 - 15:28

Tryskel a écrit:

Je hais les "Modèles" AngeR
Moi aussi, même ceux de Word ; je compose les miens propres.
Le modèle, c'est l'abreuvoir des imaginations stériles, c'est le prêt-à-adorer des adulateurs du néant, c'est l'orviétan vendu sur le grand marché des dupes où la critique n'a pas droit de cité, c'est le rachitisme habillé de couches d'oripeaux qui lui prêtent une stature de géant, c'est le régime sans sel imposé aux gastrites officiellement reconnues d'utilité publique. Plus il a de modèles dans une société, plus la société est scorbutique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mar 19 Juin 2012 - 15:32

En même temps, ne pas confondre les rondeurs naturelles et l'obésité qui gangrène peu à peu la santé de la population (merci la mal bouffe), évidemment. Mais je pense que vous l'avez compris.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mer 20 Juin 2012 - 0:44

Je ne sais pas, mais il me semble que la française est très préoccupée par sa ligne, beaucoup plus que les autres européennes. D'ailleurs, les dernières statistiques le montrent assez bien : près d'une française sur 2 est au régime...
Je pense qu'il est bon de s'apprêter au niveau où on estime qu'on se sent bien. Je ne sortirais jamais avec le cheveux gras et en survêtement... et je sors rarement sans au moins une petite touche de maquillage, ce que j'appelle le service minimum : un peu de poudre minérale pour ne pas briller et du mascara pour habiller l'oeil, et c'est tout. Certaines ne se sentent à l'aise que beaucoup maquillée, d'autres n'en en ont pas besoin.
Je remarque quand même que la française en général est plutôt mignonne, malgré le fléau de l'obésité qui menace et les modes bizaroides, style les bottes fourrées en plein été, les godillots gothiques, les jupes culottes (l'horreur absolue) ou les robes boules, qui ne vont à personne.
Je fais cette remarque parce que je reviens du Portugal, et là bas ça m'a frappé: non seulement il y a énormément de personnes âgées, vraiment beaucoup plus que chez nous, mais en plus en général ils sont très enveloppés (il faut dire que la bouffe est grasse !) et pas vraiment, hum, comment dire sans froisser les possibles portugais qui passeraient par là, en fait la plupart ne sont vraiment pas top top. Ils ne s'arrangent pas du tout en plus, et les vêtements paraissent dépareillés, avachis, pas beaux quoi. Ca m'a suffisamment frappée pour que j'en parle.
J'ai vu en tout deux femmes très très ravissantes et un homme très mignon. Ca fait peu dans tout Lisbonne, surtout que je suis allée dans tous les quartiers, et dans les quartiers chics, on pourrait s'attendre à ce que les femmes s'apprêtent plus et aient de jolis vêtements. Ben non.
Il faut donc aller à l'étranger pour apprécier le "chic parisien".
Par ailleurs, j'ai rarement vu des femmes aussi belles qu'en Inde. Plus que la beauté des saris chatoyants, même les plus ordinaires, plus que le fait qu'elles mettent très souvent du khôl autour des yeux et des bracelets (même les cantonnières qui cassent des cailloux sur le bord des routes ont des bracelets), c'est leur grâce naturel, leur port de tête, leur sourire, qui fait leur charme.
Alors quoi, il suffit de se sentir bien, sûre de soi, sensuelle sans provocation, féminine, sourire et se tenir bien droite, et ça fait l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mer 20 Juin 2012 - 10:56

Ah oui, les Indiennes sont vraiment ravissantes. Et les enfants sont adorables. J'avais deux petits copains indiens, des frères, dix et douze ans, qui me faisaient fondre comme neige au soleil. Les enfants et moi, c'est une perpétuelle et grande histoire d'amour. Et dans mon village, il y en a tant... Mais je songe au petit Lilian, quinze printemps, dont les parents viennent de se séparer. Le pauvre en souffre terriblement. C'est triste.
Vous voyez, aujourd'hui, avec ces histoires de pédophilie, on ne peut presque plus aimer les enfants à coeur ouvert sans être regardé du mauvais oeil. Nous filons un mauvais coton, je vous le dis...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mer 20 Juin 2012 - 21:23

"...les modes bizaroides, style les bottes fourrées en plein été, les godillots gothiques, les jupes culottes (l'horreur absolue) ou les robes boules, qui ne vont à personne."

Entiérement d'ac, le short avec des bottes fourrées, c'est la classe, et on en voit sur la quasi totalité des pieds de moins de 40 ans, sur quelques plus vieux aussi et là on atteind le sommet du ridicule!
C'est pourtant si agréable de faire respirer ses patons quand il fait chaud, avec les ongles d'orteils vernis, c'est joli et c'est une vraie gymnastique pour vernir lesdits ongles sans coller du vernis partout autour! mdr
J'aime les grandes bottes (à talons) mais quand c'est l'Hiver!

Et il n'y a pas que les fringues, elles changent aussi leur corps. Pourtant les rares messieurs qui s'expriment sur le sujet sont quasi unanimes: "je lui ai dit que ce n'était pas la peine, qu'elle était très bien comme elle est, mais elle ne m'a pas écouté"

Mr PIP a été trés malhonnête en collant des cochonneries pour faire moins cher dans ses implants mamaires, mais je n'arrive pas à plaindre profondément ses victimes! Et dire que l'ex Monarque voulait que ce soit la Sécu (vous et moi) qui les rembourse, ça va pas nan?
Je ne plains aucune des "victimes" de la chirurgie esthétique quand ce n'est pas une necessité pour réparer un accident, corriger une déformation, ou réparer aprés une abblation suite maladie tel le cancer!
Dans chirurgie, il y a"chair" la même racine que charcutier, l'ancien métier de Mr PIP! AngeR


Dernière édition par Tryskel le Jeu 21 Juin 2012 - 12:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Jeu 21 Juin 2012 - 10:36

Cette manie que l'on a aujourd'hui, homme ou femme d'ailleurs, de vouloir à toute force corriger les injures du temps : comme si on pouvait inverser l'inévitable processus de vieillissement. Ce n'est pas qu'il soit criminel de s'embellir, de se parer dans une certaine mesure, mais de là à ravaler sa façade pour la moindre ridule !
Question pantalon, je me ris toujours de certains de mes potes qui s'acharnent à porter ces espèces de sacs à patates dans lesquels on jurerait qu'ils ont été victimes d'incontinence, tant la forme flasque qui leur tombe sur le cul évoque à s'y méprendre l'accident intestinal.
Moi, mesdames, dès qu'il fait chaud, je vais aussi nu que quand je suis né.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Ven 22 Juin 2012 - 0:17

Tu t'entendrais bien avec filo... il a tendance à aller vers le naturel lui aussi, le naturel à poil je veux dire
Je ne suis pas aussi sévère que trys dans son jugement des femmes qui ont recours à la chirurgie esthétique, même si je trouve cela souvent futile et totalement inutile.
Bien sûr, on peut faire une fixette sur un nez pas terrible, des oreilles décollées, une minuscule poitrine, et si cela constitue un tel handicap moral qu'on déprime, je pense qu'il faut se lancer, mais avec réalisme et en gardant la tête froide. Si c'est juste un caprice, franchement, c'est nul.
Quand je vois les accidentés de la route, et j'en ai côtoyé quand j'étais à ma rééducation du genou, on se dit que là, ça se justifie, et que toutes les souffrances et les risques qu'on court sur une table d'opération et après ont leur justification. Mais se faire liposucer juste parce qu'on arrive pas à suivre un régime, là, franchement...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Ven 22 Juin 2012 - 0:53

Le monde entier s'extasie sur sa beauté, pourtant, elle est pas vraiment maigre! AngeR



Pour obtenir ce qu'ils considéraient comme la perfection, les scupteurs grecs, et nombre de leurs successeurs, aussi des peintres, ne prenaient pas Un modèle mais plusieurs, ne retenant dans chaque que ce qu'ils trouvaient le plus beau: les mains de l'une, les jambes de l'autre, le buste d'une troisième, à proprement parler, ces "perfections" sont des montres (dans le sens créature formée de plusieurs autres)!


Dernière édition par Tryskel le Mer 4 Juil 2012 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cathecrit
Collectionneuse d'éphémère
avatar

Nombre de messages : 1369
Localisation : Ailleurs mais avec vous.
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Mer 4 Juil 2012 - 18:33

Je n'ai pour ma part jamais été à classer dans l'équipe des fils de fer ! Et du coup, j'ai eu à faire deux fois au bistouri de la chirurgie esthétique "une fois par coquetterie je l'avoue, vu que j'ai toujours eu un petit bedon assez proéminent. Hélas, ça n'a pas vraiment marché, ce qui est d'autant plus idiot ; la deuxième a eu lieu en janvier et n'était qu'une suite logique de mes déboires médicaux.

En dépit de cela, je trouve inutile de vouloir modifier les traces du temps. Inutile et dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   Ven 6 Juil 2012 - 13:44

J'irai voir ces références dont tu nous fais part ma Ro et je ne prends pas le temps de lire les avis qui ont suivi autrement je n'aurai pas le temps de réagir aussi.

En commençant à te lire, j'étais partie sur une autre idée... pas si mal pour mes neurones finalement car je ne crois pas avoir déjà creusé ce sujet : " sur le rapport que les écrivains et les intellectuels entretiennent avec leur corps ". Pour dire vrai je me suis transportée ailleurs (mes neurones courent plus vite que mes petons...) et j'ai plutôt pensé " au voyage émotionnel, le parcours des idées, du regard, des pensées dans l'être... ce qui peut être saisi ou pas, expliqué ou pas, retranscrit ou pas... mon neurone pourrait avoir une crampe !

Nous partons alors sur ce qu'on appelle les "codes" dérives impliquées et sur la façon dont l'individu renvoi sa proche image sur cette image qui ferait la règle des critères de beauté dans la société.

Je pourrais dire qu'on rencontre ce rapport un peu partout dans beaucoup de contextes, celui qui me vient instantanément et bien celui de la photographie.

C'est cet aspect des choses que j'ai souvent traité au travers de la photographie-thérapie volontairement ou involontairement.

Je pense que bien des choses pourraient être évoquées : les codes, les valeurs, l'humain/l'être, ce qui amène une personne à se dégager de ces codes, ces repères ou bien encore à s'y référer. A quelles confrontations cela amène t'il ? , réellement, que faut-il avoir au-delà de ses propres valeurs, convictions pour affronter ce système ? Quels moyens sont vraiment donnés à chaque personne pour s'assumer dans ses propres convictions ? les vivre ? en marge ? y' a t'il une place et comment en dehors de ces cadres ? De ces repères de société ?

Je parle un peu de cela en parlant de ma façon de concevoir (esprit et vision de mon travail) cette démarche pour qu'elle soit positive et efficace pour chacun.
http://krollambiance.e-monsite.com/pages/photographie-by-k/la-photo-graphie-therapy.html

En tant que photographe, je n'ai jamais alimenté ce genre de regard "les critères de beauté". Parce que mon regard n'est pas dans cette lecture des choses ou des gens, je pourrais facilement m'étaler sur ce que j'appelle "la respiration du regard". Il suffit de ne pas donner prise à "ces" codes et ces repères pour se rendre compte que la "beauté" a bien des visages et des formes. Amener quelqu'un dans ce regard, sur-lui même, c'est lui permettre d'accéder à sa propre liberté, de se libérer des chaines de la société qui formatent les esprits, les étriquent, les anéantissent à un point tel que les yeux voient mais ne portent plus aucun regard.

Je n'ai jamais été séduite par ce qu'on appelle "les modèles mannequins" ... je ne sais pas regarder ces emballages qui ne m'apportent rien, ne me procurent aucune émotion. Ce n'est pas faute d'avoir été sollicitée pourtant par quelques demoiselles de toutes les façons qui soient : on se trémousse, on prend la pause dès qu'on voit arriver un photographe... on cherche à se faire remarquer, se démarquer, attirer l'attention du photographe pour être sollicitée... chez moi ça provoque la réaction opposée. J'ai bien tentée l'aventure , un peu beaucoup forcée par une modèle. J'ai du abréger le shouting, je n'arrivais pas à le vivre... aucun rendez-vous n'a eu lieu "humainement parlant" . C'était insupportable pour moi et je me refuse maintenant de participer à ce genre de mission.

Comble du dérisoire, je ne me supporte pas en photo... mes poignées d'amour y sont pour beaucoup mais en même temps je ne suis pas victime de ce "complexe".... autant le dire ainsi. Je vis dans un environnement où ce genre de critères n'existe pas, du moins n'est pas imposé aux autres... . et puis dire que l'essentiel se résume dans le regard de mon cher et tendre me suffit amplement pour ne pas en faire des crises existentielles.

J'ai croisé beaucoup de femmes assez voire très fortes qui se pomponnent et vivent très bien avec leur physique. Elles me volent souvent énormément d'admiration quand je les vois coquettes, un quelque chose d'assez attirant dans "leur personnalité, leur force morale et leur façon d'affronter ce système et d'entreprendre ". Autant dire que j'adore leur charisme !

Voilà pour faire bref ! tong bisou

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mode fil de fer anorexique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mode fil de fer anorexique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DeviantPlus : Mode d'emploi. [FAQ]
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [Collection] Fama (La Mode Nationale SEPIA)
» Astuces pour mode normal !!!!! Enfin !!!!
» Cablecom va changer son mode de transmission numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: