Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires de Musiques (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 24 Aoû 2012 - 0:25

On en apprend vraiment tous les jours.

J'ai assisté cet après midi à un concert de musique médiévale par un groupe qui s'appelle "Perceval", un régal, après des morceaux précédés de la présentation de chaque instrument, on a eu droit au "Jeu de Robin d et Marion" d'Adam de la Halle (trouvère XIIIème siècle).
Après je suis allée parler avec un des musiciens pour lui demander comment il connaissait la musique de l'époque, était-elle écrite? Oui, on a retrouvé des centaines de manuscrits, nombre d'entre eux comprennent les paroles des chants associés aux notes. Et pourquoi : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si? Demandais je toujours curieuse.
La réponse est dans un hymne des vêpres adressé à St jean, Guy d'Arrezo a utilisé  : pour nommer les notes les premières syllabes de l'hymne.
Le Si est ajouté bien plus tard et le 2ème Do, je sais pas encore!


L'Origine du nom des notes de musique
Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si


 

Etymologie du nom des notes de musique

C'est Guido d'Arezzo, théoricien de la musique qui, en 1028, s'inspira d'un hymne des vêpres pour trouver un nom à chaque note de l'octave.
C'est tout simplement qu'il a détaché la première syllabe au début de chaque verset :
Utqueant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum
Famuli tuorum
Solve polluti
Labii reatum
Sancte Ionaes Pour que puissent
résonner des cordes
détendues de nos lèvres
les merveilles de tes actions,
enlève le péché
de ton impur serviteur,
ô Saint Jean
Poème écrit par Paul Diacre (730/799) - Hymne à St Jean Baptiste
Dans un premier temps, la gamme utilisée par Guido d'Arezzo ne comportait que 6 notes. On a donc obtenu : ut, ré, mi, fa, sol, la.

   Le "si" n'est nommé qu'à la fin du 16ème siècle grâce au moine français Anselme de Flandres.
   Le "ut" deviendra "do" au 17ème siècle, sans doute pour une plus grande facilité de prononciation dans le chant.


A savoir : la notation alphabétique était en usage avant la trouvaille de Guido d'Arezzo, mais elle montrait des limites en matière de mémorisation et de chant. Elle est pourtant encore d'actualité dans les pays anglo-saxons et en Allemagne notamment.

A    B     C    D     E    F     G
La   Si   Do    Ré   Mi   Fa   Sol
Pourquoi donner un nom aux notes ?

Guido d'Arezzo


Dernière édition par Tryskel le Sam 7 Déc 2013 - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 24 Aoû 2012 - 8:15

Oh, très bon... Je me demande ou tu vas pêcher tout ça, hors de l'autoroute Wikipedia. Félicitations !
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 24 Aoû 2012 - 13:54

Je cherche toujours le meilleur site, Wiki, même si elle est pratique, n'est pas la Bible, beaucoup d'articles sont très incomplets ou fautifs.

Soit c'est un sujet que je maîtrise, et je peux faire une recherche très pointue, soit (comme c'est la cas de la musique) un sujet que je connais mal, auquel cas je fouille à partir des quelques infos dont je dispose. L'habitude de la recherche aide grandement à trouver le meilleur fil en recoupant les infos. musique


Dernière édition par Tryskel le Ven 24 Aoû 2012 - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 24 Aoû 2012 - 22:41

Top cet article, trys ! merci 1000 fois...

J'ai assisté à de magnifiques concerts de musique médiévale à l'intérieur de cluny, dans les thermes. L'acoustique est étonnante.
Concernant les manuscrits, oui, on en a retrouvé des tonnes. D'ailleurs, on a pas mal de pièces écrites par richard coeur de lion, qui était un sacré coco, pour ceux qui connaissent, mais en tous cas un musicien accompli. J'ai joué une petite pièce de lui à la harpe tout à fait délicieuse.

Pour les notes de musique, elles existaient depuis des lustres en musique indienne : sa/re/ga/ma/pa/da/ni. La gamme indienne est tellement ancienne que je ne me rappelle même plus de quand cela date... mais comme on dit que c'est shiva qui l'a inventé, ça date. Sauf que la musique indienne est quand même extrêmement complexe, et que l'équivalent du "do" par exemple n'est pas une note fixe avec un son défini mais juste la 1ere note de la gamme que le musicien choisit pour interpréter son raga. En gros, parce que c'est tellement compliqué que je m'embrouille encore.
Vu les échanges commerciaux et culturels qui ont toujours existé avec ce pays, je me demande si il n'y a pas eu influence, via peut être les pays arabes, qui eux ont appris la musique savante classique en Inde.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Sam 25 Aoû 2012 - 0:47

"Vu les échanges commerciaux et culturels qui ont toujours existé avec ce pays, je me demande si il n'y a pas eu influence, via peut être les pays arabes, qui eux ont appris la musique savante classique en Inde."

A vérifier, mais c'est plus que plausible, l'Occident oublie trop ce qu'il doit aux arabes qui lui permis de retrouver les fondations de sa propre culture antique, et d'établir des contacts avec l'Orient lointain puisque les arabes étaient des marchands qui entretenaient le lien commercial entre ces parties du monde. Ainsi des éléments de culture via les marchands ont circulé, et s'ils plaisaient ont été adapté au pays d'arrivée.
Il n'est que d'écouter le flamenco et les musiques de l'Andalousie, certaines de l'Occitanie, et certains chants corses pour retrouver des influences arabes très marquées, influences qui viennent sans doute de bien plus loin. Mais la présence arabe en Espagne a duré quand même 7 siècles ça n'a pu que laisser des traces, d'autant plus que contrairement à une idée préconçue, artistes et savants communiquaient et échangeaient beaucoup entre eux. Même les populations ne passaient pas leur temps à se taper dessus, il y a eu des périodes de paix plus longues qu'on veut bien le dire.
Ne pas perdre de vue non plus qu'Alexandre le Grand est allé jusqu'en Inde, que ça donné la civilisation "Hellénistique" et que ça aussi quelque part a laissé des traces.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Mihou
Palala hi hou
avatar

Nombre de messages : 1150
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Sam 25 Aoû 2012 - 1:17

bisou Trys et merci!
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Sam 25 Aoû 2012 - 8:31

Les arabes ? Pas plutôt les phéniciens ? Les arabes sont restés dans l'ensemble des bergers incultes. Même l'algèbre leur est attribué à tort. Quant à l'astronomie, ils se sont arrêtés au point exact ou ils ont pu calculer l'orientation de la Mecque. Non pas en vertu de leur race mais bien sûr à cause de leur religion de merde.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Sam 25 Aoû 2012 - 14:32

blue note a écrit:
Pour les notes de musique, elles existaient depuis des lustres en musique indienne : sa/re/ga/ma/pa/da/ni. La gamme indienne est tellement ancienne que je ne me rappelle même plus de quand cela date... mais comme on dit que c'est shiva qui l'a inventé, ça date. Sauf que la musique indienne est quand même extrêmement complexe, et que l'équivalent du "do" par exemple n'est pas une note fixe avec un son défini mais juste la 1ere note de la gamme que le musicien choisit pour interpréter son raga. En gros, parce que c'est tellement compliqué que je m'embrouille encore.
Vu les échanges commerciaux et culturels qui ont toujours existé avec ce pays, je me demande si il n'y a pas eu influence, via peut être les pays arabes, qui eux ont appris la musique savante classique en Inde.
Voici un extrait de "Echos de l'Inde" :

(27 novembre 2000)
Sa re ga ma pa dha ni sa : pas de portées, de croches, de clés de sol de fa ou d'ut, juste ces notes, en fait des correspondances d'écart, adaptables sur n'importe quelle tonalité, agencées de façon très simple, mais interprétées avec subtilité sur des gammes millénaires, et autour d'une émotion particulière, d'une ambiance même, ou d'un état d'esprit.
On appelle ça un raga.

Une précision tout de même sur le nom de ces notes, qui sont en fait des abréviations:
SA: Shadja (père des six autres), RE (ou RI): Rishabha (le taureau), GA: Gandhara (parfumé), MA: Madhyama (mèse, son moyen), PA: Panchama (cinquième note), DHA: Dhaivata (subtil, pondéré) et NI: Nishada (assis).
Ce serait en partant de ce système indien que Guido d'Arezzo au XIe siècle aurait eu l'idée de représenter nos notes par des syllabes qui peuvent être chantées, et il choisit les premières syllabes des vers de l'hymne de Saint Jean "Ut Queant Laxis".
Il existe pour toutes ces notes, sauf pour la tonique et la quinte, des nuances dans la hauteur des sons utilisés dans les différents modes.
Les musiciens occidentaux font à peine une différence entre un ré dièse et un mi bémol mais elle est arbitraire et mal définie. Dans la musique indienne ces intervalles sont extrêmement précis et nombreux! Un octave est divisé en soixante-six intervalles (inégaux en plus) dont vingt-deux sont utilisés couramment dans la pratique. Ces derniers sont appelés des shruti. Chacun a un nom également, mais je fais court.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Sam 25 Aoû 2012 - 14:54

Le premier instrument qui nous a été présenté jeudi était un luth arabe, lequel fut adapté ensuite et décliné sous différentes formes, il a eu jusqu'à 23 cordes.

Joueur de luth arabe:


Photo extraite de l'exposition: "Age d'Or des Sciences Arabes" Institut du Monde Arabe Paris 2006.
Exposition très intéressante qui contredit totalement ton propos Riz sur les "bergers incultes. Mais la polémique sur cette question n'est pas de mise dans ce fil.

Pendant tout le Moyen Age, la Musique était enseignée comme un des "Arts libéraux" avec les Mathématiques, la Géométrie et l'Astronomie. Ce n'est qu'au XVIème siècle qu'elle fut séparée de la poésie, jusque là il était inconcevable de déclamer un texte sans fond musical.
La musique devient "classique" et réservée à une élite bien qu'existe toujours les musiques "populaires", lesquels d'ailleurs sont à l'origine des musiques "savantes". Les danses notamment se complexifient, mais à la base ce sont des danses paysannes. Ceci vaut bien sûr pour l'Occident.
Les jeunes gens de bonnes familles, nobles ou bourgeoises ont dans leur apprentissage de la société un maître de musique et un maître à danser. Pratiques que l'on retrouve parodiées dans le "Bourgeois Gentilhomme."
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Dim 26 Aoû 2012 - 0:19

Ah oui, merci filo pour la précision, c'est donc là que j'avais lu ce rapprochement entre la gamme indienne et occidentale.

Très belle la gravure, trys, tu as vu l'expo ? je suis à Paris mais l'institut du monde arabe est si mal desservi au niveau transports en commun que c'est toute une expédition pour y aller. Il y a pourtant de très belles expos, comme celle sur oum kalhsoum, très intéressante. La salle de spectacle est très confortable et bien conçue, mais les spectacles de qualité inégale.

Riz, comme tu ne peux l'ignorer, le racisme n'est pas une opinion en france, c'est un délit. Ca te va bien de critiquer les fachos belges, pour tenir des propos comme tu le fais là. Pour ma part, je ne fais pas de différence entre ce qu'ils disent des arabes et ce que tu dis toi. J'avais cru le remarquer dans d'autres fils. Je te rappelle que ce forum abrite des gens de toutes nationalités et confessions, on peut discuter et critiquer, mais pas exprimer des opinions racistes. Tant que tout le monde reste correct, tout se passe bien. Là ça s'appelle un dérapage, Tu mets donc en veilleuse ton racisme où je demanderai aux modérateurs d'agir. Tu mets légalement en danger le forum.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Dim 26 Aoû 2012 - 2:44

rizlabo a écrit:
Les arabes ? Pas plutôt les phéniciens ? Les arabes sont restés dans l'ensemble des bergers incultes. Même l'algèbre leur est attribué à tort. Quant à l'astronomie, ils se sont arrêtés au point exact ou ils ont pu calculer l'orientation de la Mecque. Non pas en vertu de leur race mais bien sûr à cause de leur religion de merde.

blue a écrit:
Riz, comme tu ne peux l'ignorer, le racisme n'est pas une opinion en france, c'est un délit. Ca te va bien de critiquer les fachos belges, pour tenir des propos comme tu le fais là. Pour ma part, je ne fais pas de différence entre ce qu'ils disent des arabes et ce que tu dis toi. J'avais cru le remarquer dans d'autres fils. Je te rappelle que ce forum abrite des gens de toutes nationalités et confessions, on peut discuter et critiquer, mais pas exprimer des opinions racistes. Tant que tout le monde reste correct, tout se passe bien. Là ça s'appelle un dérapage, Tu mets donc en veilleuse ton racisme où je demanderai aux modérateurs d'agir. Tu mets légalement en danger le forum.

Alertée, je viens d'être.

Je réitère donc simplement la simple demande de s'exprimer dans la dignité adulte, c'est-à-dire sans insulte. Une religion peut insupporter (un gouvernement, une idéologie politique, un quidam) pour quelque raison que ce soit, je le conçois aisément. La diversité fait la richesse. Mais à condition de l'exprimer de manière correcte, ni plus, ni moins.

Nous sommes ici tous des adultes, au moins par l'âge. A nous tous de prouver que nous le sommes par la maturité comportementale.

Ce fil est monté finement, informatif et passionnant. Le dénaturer ne serait pas non plus courtois pour celle qui l'a initié, ni pour ceux qui le lisent, qu'ils soient inscrits ou simples visiteurs.

Merci de votre compréhension et de vos efforts. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Dim 26 Aoû 2012 - 13:42

C'est n'importe quoi. Il n'y a pas de dérapage car je n'exprime pas d'opinion raciste, il suffit de me relire. Je n'ai absolument aucun sentiment raciste.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Dim 26 Aoû 2012 - 23:56


J'ai trouvé ça sur la façade d'une maison de Pornic ce matin. C'est assez original, et ça tombe bien puisque le prochain chapitre sera consacré à la musique des bergers!




Riz, ici on parle de musique, pour la civilisation arabe, il faudra un autre fil! musique banane
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Lun 27 Aoû 2012 - 10:42

La suite du fil a été dirigée ICI afin de ne pas dénaturer le sujet Musique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Lun 27 Aoû 2012 - 20:55

Pastorale:


" Musique Pastorale


Idylles de Théocrite comprennent chansons strophiques et lamentations musicales, et, comme dans Homère , ses bergers jouent souvent le syrinx ou flûte de Pan , considéré comme un instrument typiquement pastorale. Bucoliques de Virgile ont été effectuées comme mime chanté au 1er siècle, et il existe des preuves de la chanson pastorale comme un genre légitime de l'époque classique.

Le genre pastoral a eu une influence importante dans le développement de l'opéra . Une fois les paramètres de la poésie pastorale dans la pastourelle genre par les troubadours , poètes et compositeurs italiens est devenu de plus en plus attirée sur la pastorale. Paramètres musicaux de la poésie pastorale est devenu de plus en plus courante dans polyphonique d'abord et puis monodiques madrigaux : ceux-ci a conduit plus tard à la cantate et de la sérénade , dans lequel les thèmes pastoraux est resté sur une base cohérente. Partielles mises en musique de Giovanni Battista Guarini d 'Il Pastor Fido étaient très populaires: les textes de plus de 500 madrigaux ont été prises à partir de cette pièce en un seul. Tasso l 'Aminta est également un favori. Comme l'opéra développés, la pastorale dramatique est venu à l'avant avec des œuvres telles que Jacopo Peri 's Dafne et, plus particulièrement, Monteverdi l ' Orfeo . Opéra pastoral est resté populaire tout au long du 17ème siècle, et pas seulement en Italie, comme le montre le genre français de la pastorale héroïque , l'Anglais Henry Lawes la musique de pour Milton Comus (sans parler de John Blow l ' Vénus et Adonis ), et espagnole zarzuela . Dans le même temps, les compositeurs italiens et allemands développé un genre de pastorales vocales et instrumentales, qui se distingue par certains traits stylistiques, associée à la veille de Noël.

Les pastorales, et des parodies de la pastorale, a continué à jouer un rôle important dans l'histoire musicale tout au long des 18e et 19e siècles. John Gay peut-être la satire de la pastorale Opéra des gueux , mais a également écrit un livret entièrement sincère pour Handel l ' Acis et Galatée . Rousseau 's Le Devin du village s'appuie sur des racines pastorales, et Métastase le libretto de Il re pastore a été mis plus de 30 fois, le plus célèbre de Mozart . Rameau était un exposant exceptionnelle de l'opéra pastoral en français. [6] Beethoven écrivit aussi son célèbre Symphonie pastorale , en évitant son dynamisme habituel musicale en faveur des rythmes relativement lents. Plus soucieux de la psychologie de la description, il a qualifié le travail «plus l'expression du sentiment que la peinture [réalistes]». La pastorale est également apparu comme une caractéristique de grand opéra , et plus particulièrement dans les opéras de Meyerbeer: souvent les compositeurs de développer une pastorale sur le thème «oasis», habituellement au centre de leur travail. Les exemples notables incluent le berger "alte Weise" de Wagner d ' Isolde Tristan und ou le ballet pastoral qui occupe le milieu de Tchaïkovski 's The Queen of Spades . Le 20e siècle, a continué d'apporter de nouvelles interprétations pastorales, en particulier dans le ballet, comme Daphis Ravel et Chloé, l'utilisation de Nijinski de Debussy Prélude à l'faune après-midi d'un , et Stravinsky 's Le sacre du printemps et Noces. [7]

La Pastorale est une forme de chanson populaire italienne joue encore dans les régions du sud de l'Italie où le zampogna continue à prospérer. En général, ils ressembler à une version ralentie d'une tarentelle , puisqu'elles englobent bon nombre des mêmes phrases mélodiques. La pastorale sur la zampogna peut être joué par un joueur solo zampogna, ou dans certaines régions peut être accompagné par le piffero (aussi communément appelé un Ciaramella , «Pipita», ou Bifora ), qui est une primitive sans clé à anche double hautbois type de instrument.

Wiki
Vous allez sans doute trouver le style du texte un chouïa bizzaroïde, mais c'est une traduction littérale de l'anglais. Curieusement, je n'ai pas trouvé de sites en français concernant la "musique des bergers". Il va donc falloir que je procède au cas par cas.

La Flûte de Pan


C'est comme toutes les flûtes ou flutiaux, l'instrument du berger par excellence. sans doute parce qu'elle était facile à transporter, peu coûteuse puisqu'on pouvait la tailler dans un roseau.

La Syrinx a une légende:
Syrinx était une nymphe dont le dieu Pan tomba amoureux, mais la belle ne partageait pas sa passion. Poursuivie par le dieu aux pieds de chèvre, elle invoque son père un fleuve, qui la transforme en roseau.
Pan fou de chagrin coupe les roseaux et en fait la fameuse flûte.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fl%C3%BBte_de_Pan

Pas de discours sur la musique sans en entendre:
http://youtu.be/Kpl_bMc9yrA

J'suis sympa, vous coupez à "El condor pasa" mdr
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Lun 27 Aoû 2012 - 22:52

Argggn, "ma bohême", tu veux ma mort ? Je crois que je préfère encore le condor qui passa...
Ce serait mignon un exemple de musique pastorale, c'est un style tout à fait délicieux et naif.
Article intéressant, sinon, mais effectivement les tournures de phrases sont un peu inquiétantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Mar 28 Aoû 2012 - 19:27

Pour Blue (et tous les autres)


PASTORALES:

Un ti bout de celle de Beethoven

http://youtu.be/ejTdzwpt2SY

Une pastorale BASQUE:

http://youtu.be/flGQksjp25E

Toujours en Pays basque: chant de bergers:

http://youtu.be/srzuGGENi7M

Cette fois on va en Corse: PAGHJELLA

http://youtu.be/FU-wBJ4r3f0

A l'origine, c'est un chant de bergers, ils se répondaient d'un versant à l'autre et communiquaient ainsi par la voix. C'est magnifique.
Et quand même, on y trouve des consonances qui rappellent les chants andalous, qui eux mêmes ont des consonances arabes, mais les arabes les "Maures" sont aussi allés en Corse.

Cet échange entre berger est aussi à l'origine de la TYROLIENNE, cette fois on va en Autriche:

http://youtu.be/NzmMSxKR5GY

En fait pas besoin d'aller jusqu'en Autriche, à Mèzières en Brenne, c'est pas triste non plus! AngeR

Pour terminer (pour aujourd'hui):
Le Jeu de Robin et Marion par l'ensemble Perceval:

http://youtu.be/DnbSNI1jE3g
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Mar 28 Aoû 2012 - 22:26

Ah la la, la tyrolienne autrichienne, c'est trop mdr

J'aime beaucoup le chant corse et le jeu de robin et marion.

Pour les chants des bergers qui se répondent d'un versant à l'autre de la montagne, j'en ai vu des démonstrations éblouissantes aux Canaries. Leur langage, là bas, se sont des sifflements modulés, mais qui ont leur signification bien précise. Un langage sifflé, quoi. Impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Jeu 29 Nov 2012 - 21:25

LIGERIANA

Ligeriana est un ensemble vocal et instrumental, mais surtout vocal.

http://www.ligeriana.com/

Trois femmes, trois hommes, le plus souvent en plain chant, ils interprètent des chants médiévaux du IXème au XVème siècle. Chants sacrés pour l'essentiel mais travaillent aussi sur la musique et les textes des troubadours et trouvères.

MOTETS ET CONDUITS

Ce sont les deux formes principales de polyphonie au moyen Age. Dans le Conduit les différentes voix possédent le même texte et leurs rythme sont similaires.
dans le Motet (jeu sur les mots), les voix sont dotées chacune d'un texte différent et leur rythme sont différenciés. L'une d'elles: la Teneur est écrite en valeur longue et sert d'appui aux autres. le motet forme une sorte de débat entre les différents textes qui le compose.

Technique mise à part, c'est superbe à entendre, surtout quand l'écrin des voix est une chapelle du XVème, construite sous le règne de François II, le père d'Anne de Bretagne. Elle a été offerte au Minimes pour leur couvent, aujourd'hui chapelle de l'Immaculée Conception, ce petit bijou du gothique constitue une magnifique caisse de résonnace pour les voix. c'était d'ailleurs une des vocations des chapelles, églises et cathédrales , les messes étaient chantées.


http://www.deezer.com/fr/artist/812146


Dernière édition par Tryskel le Jeu 29 Nov 2012 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Jeu 29 Nov 2012 - 21:55

Superbe...merci....
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Jeu 29 Nov 2012 - 22:12

Oh là là, j'avoue avoir du mal avec tout ce qui me rappelle de près ou de loin l'ambiance cul béni. Je sais bien que ça n'a rien à voir, et qu'il faudrait pouvoir tourner l'écoute d'une autre manière, mais je n'y parviens toujours pas pour l'instant... Dommage, parce que la pureté des voix est impressionnante !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 30 Nov 2012 - 1:06

Magnifique...
C'est comme de la musique dévotionnelle indienne, sauf que c'est de la musique religieuse occidentale, en gros... tong
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 30 Nov 2012 - 3:10

Romane a écrit:
Oh là là, j'avoue avoir du mal avec tout ce qui me rappelle de près ou de loin l'ambiance cul béni. Je sais bien que ça n'a rien à voir, et qu'il faudrait pouvoir tourner l'écoute d'une autre manière, mais je n'y parviens toujours pas pour l'instant... Dommage, parce que la pureté des voix est impressionnante !

Dans ce cas tu refuserais beaucoup, beaucoup de musiques, ce serait dommage. On oublie complétement que c 'est de la musique sacrée. Comme tu dis, les voix sont d'une pureté éblouissante, ça transporte. C'est ça qui compte, j'adore le plain chant. Essaie d'écouter du grégorien...
La musique a mis du temps à s'affranchir de l'Eglise et de la religion, comme tous les arts, mais il ne faut pas ignorer non plus qu'à l'origine, tous les arts sont sacrés et ont pour objet la célébration d'une divinité, à commencer par le théâtre! Ange
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 30 Nov 2012 - 4:34

Ah, ma Trys, si j'arrivais à écouter des chants grégoriens, je m'estimerais débarrassée d'une entrave de plus. Je crois que j'ai été un rien traumatisée par quelques détails dont l'histoire s'est déroulée principalement dans le milieu religieux. On ne s'en défait pas si facilement, je suis plutôt du genre coriace et il me faut beaucoup de temps. Je te parle ici d'un truc qui s'est passé il y a une dizaine d'années, mais je n'en suis toujours pas remise.

Patience, un jour peut-être...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 32
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   Ven 30 Nov 2012 - 12:17

Tryskel a écrit:
Je cherche toujours le meilleur site, Wiki, même si elle est pratique, n'est pas la Bible, beaucoup d'articles sont très incomplets ou fautifs.

Soit c'est un sujet que je maîtrise, et je peux faire une recherche très pointue, soit (comme c'est la cas de la musique) un sujet que je connais mal, auquel cas je fouille à partir des quelques infos dont je dispose. L'habitude de la recherche aide grandement à trouver le meilleur fil en recoupant les infos. musique
Trys, si tu veux, je possède deux histoires de la musique : l'une d'Antoine Goléa, ancien critique musical, l'autre dans la collection de la Pléiade. Ce sont ces volumes qui m'ont servi pour mes études musicales théoriques.
J'ajoute que le sujet est une de mes grandes spécialités, sans vanterie aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires de Musiques (en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires de Musiques (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoires de Musiques (en cours)
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Il était une fois... :: Histoire-
Sauter vers: