Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'Ecole?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant
AuteurMessage
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 15 Jan 2013 - 20:20

Dispo sur le serveur section Documents.
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 15 Jan 2013 - 20:22

Merci maître Coq.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 15 Jan 2013 - 21:26

C'est quoi une: "Equipe pédagogique?" mdr

Encore un machin qui va être lancé en fanfare et l'orchestre sans instrument va faire plein de couacs!
Dire que je bataillais pour qu'on utilise plus l'informatique pour les cours, et que n'y connaissant rien , j'étais prête à suivre une formation (si, si) de préférence avec des formateurs parlant un langage compréhensible par les dinosaures néanderthaliens.
Parce que j'avais déjà subit une "formation" avec des "spécialistes" s'exprimant dans une langue qui tenait (et pas que pour moi) du martien de la haute époque. Ca devait durer deux jours, j'ai décroché à la fin de la première matinée, parce qu'en plus de causer qu'on pigeait rien le monsieur s'agaçait de nos questions de béotiens!

Je suis vraiment partie à temps!


Dernière édition par Tryskel le Mer 16 Jan 2013 - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 15 Jan 2013 - 22:24

Euh l'équipe pédagogique ça existe depuis longtemps... Ce sont les profs qui interviennent dans une classe donnée...

Ce que tu notes, Trys, est évidemment vrai... Il y a un jargonisme chez beaucoup de formateurs à se demander si ce n'est pas un moyen de cacher une faiblesse sur le fond en la masquant par la technique. Je vais faire hurler Jok peut-être mais il y a 10 ans on infligeait aux jeunes profs d'Histoire-Géo l'explication de ce que signifie http... On imagine le ressenti de ces profs en octobre (donc un mois après la rentrée). Ce qu'ils voulaient c'était savoir concrètement ce qu'ils pouvaient faire avec un ordi en classe. Pour les autres profs, la grande terreur était (est) que ça plante et que les élèves soient meilleurs qu'eux. Je n'ai jamais eu cette peur-là (sans doute qu'aujourd'hui je devrais) mais depuis que je les ai vus ces pauvres élèves (et des S !) incapables de se débrouiller avec le site voyages-sncf, je sais que la fameuse maîtrise des nouvelles technologies par les ados est une ânerie. Ils savent se servir de l'outil, ils n'en comprennent ni la logique, ni les pièges et ne sont capables d'aucune adaptation face à un déroulement qui ne serait pas "intuitif" comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 15 Jan 2013 - 22:38

Petit rajout avant de retourner chauffer mon dos... Globalement, quand tu prends un groupe de profs et que tu leur proposes quelque chose de nouveau, tu as une minorité qui est enthousiaste et prête à suivre (passé un temps logique et légitime de réflexion) et une grosse majorité qui réfléchit plus longtemps en commançant par dire non.
Sur cette grosse majorité, certains veulent être convaincus et d'autres sont déjà en train de se demander où est l'entourloupe et si ce n'est pas un moyen de faire travailler plus, de contourner les statuts etc...

La partie à viser dans une formation c'est cette partie centrale. Il est évident que si tu la braques avec le vocabulaire technique (un prof qui se sent ignorant ne le vit pas bien) ou avec des productions qu'ils ne s'imaginent même pas pouvoir fabriquer un jour, c'est foutu (raison pour laquelle j'accepte de me faire traiter de fou à toutes les formations par ma coéquipière... Ce que je fais, moi, ce n'est pas l'objectif à atteindre, c'est trop compliqué). Ca demande donc du temps pour les mettre en confiance, leur montrer qu'avec un petit didacticiel simple ils vont arriver à faire aussi bien que nous ; ce sera un peu plus long au début, c'est tout... Mais là il faut le temps de capter cette confiance. Après trois années sans sous pour faire des formations, on repart avec des moyens horaires limités (1 jour)... c'est donc comme si on ne faisait rien... Avec deux jours, on arrivait presque même à convaincre des opposants un peu farouches (quoi que s'ils avaient été totalement opposants ils ne se seraient pas inscrits aux stages de formation).

Mais ce qui est terrible et destructeur c'est la mauvaise foi de certains... Comme la fois où sur un travail où il y avait des cartes évolutives, l'accès à des fiches biographiques et à des extraits musicaux un prof a dit qu'on pouvait faire pareil en apportant un atlas, un dictionnaire et un lecteur de cd en classe...

Cauchemard
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 21 Jan 2013 - 22:24


La règle des trois tiers, MBS, la règle des trois tiers!
Pour les non initiés:
Un (très) petit tiers qui va de l'avant, agit, veut innover, fait des propositions.
Un gros tiers qui dit niet à tout parce qu'il ne veut pas prendre de risque en changeant quoi que ce soit.
Un (très) gros tiers mou qui ne dis rien, ne s'engage pas et attend de voir de quel côté le vent tourne.



Votre rôle de professeur principal

Le professeur qui a la charge de professeur principal doit avoir conscience de l'importance de son rôle et de la responsabilité qui en découle.

La circulaire du 21 janvier 1993 décrit la mission commune à l'ensemble des niveaux (Collège-LGT - LP) et les missions spécifiques.

"Au sein des équipes pédagogiques, le professeur principal effectue la synthèse des résultats obtenus par les élèves. Son activité est lacée sous l'autorité et la responsabilité pédagogique du chef d'établissement ou de son adjoint".

"La fonction de professeur principal doit amener les élèves à préparer les choix d'orientation par la connaissance des exigences des formations et des débouchés, à partir de leur projet personnel et d'un bilan de leurs résultats scolaires".

"Le professeur principal assure la coordination de l'équipe. Cette mission concerne toutes les classes de la sixième à la terminale. Le professeur principal a ainsi une responsabilité particulière dans le suivi, l'information et la préparation de l'orientation des élèves".

"Le professeur principal avec l'équipe pédagogique fait régulièrement la synthèse de la situation de l'élève, en y associant le conseille d'orientation psychologue, le conseiller ou le conseiller principal d'éducation, l'élève lui-même et sa famille, éventuellement le médecin scolaire, l'infirmière et l'assistante sociale".

En résumé, le professeur principal :
triangle 2 écoute l'élève, sa famille, ses différents partenaires
triangle 2 consulte
- les enseignants, les délégués élèves, la documentaliste
- le CPE, l'Assistante sociale, l'Infirmière
- le Conseiller d'Orientation Psychologue
triangle 2 synthétise la situation de la classe et de chaque élève
triangle 2 aide l'élève à l'élaboration de son projet personnel
triangle 2 informe l'élève et ses parents
triangle 2 coordonne et anime l'équipe pédagogique
triangle 2 établit le lien avec l'équipe de direction
Un document d'accompagnement de la fonction de professeur principal est consultable sur le site Internet de l'Onisep de Nantes - Rubrique "Espace Etablissement scolaires" "professeur principal".
Vous trouverez les informations proposées aux élèves sur la rubrique "Orientation et insertion" de ce site.

Un site dédié aux professionnels http://www.onisep-reso.fr/ vous propose des ressources éducatives pour l'orientation.

Des ressources pédagogiques par discipline sont en ligne sur le site académique
www.ac-nantes.fr

Donc: des responsabilités, du boulot en plus, mais aucune "autorité" sur les collègues de la classe et évidemment encore moins sur l'administration.
Et ces responsabilités ne sont pas rémunérées! Ha qu'il est doux de bosser et s'en prendre plein la tronche pour les beaux yeux de la princesse! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 21 Jan 2013 - 22:28

Si, si, rémunéré pour les classes étant des paliers d'orientation (au lycée, ça fait seconde et terminale... ; au collège, au moins la 3ème). Un petit plus qui peut être bien payé pour le travail réel du prof ou vraiment sous-dimensionné par rapport à son investissement... Comme toujours quoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 1:14


Ah bon, c'est payé? Curieux. je sais qu'à mes (très lointains) débuts ça l'était, on était rémunéré pour chaque Conseil de Classe avec un plus pour le PP. Puis y'a eu un changement, plus de signature, plus de contrôle, mais les Conseils faisaient partie de nos obligations. Je crois que peut être on avait un petit plus par trimestre.
T'ain, ma mémoire me joue des tours, c'est pourtant pas si vieux, mais le monde change si vite! mdr
A moins qu'il n'y ait eu un moultième changement. toute façon comme tu dis: soit le PP fait son boulot correctement et la rémunération est dérisoire, soit il glande rien (j'en ai vu même pas là pour leur conseil) et payé quand même donc beaucoup trop!

C'est quand la rémunération au mérite? Mais qui décidera du mérite? Là est la question comme disait le danois préféré de Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 1:30

Moi j'dis : p'tain ! Vous êtes de vrais bon français. Toujours en train de râler, râler, râler !
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 1:39

Ouais, et en plus on en forme d'autres...

Mais je te rassure, tu ne m'entendras pas râler pour les sous... Celui qui devient prof pour l'attrait du salaire, il vaudrait mieux qu'il fasse autre chose ; ça montre qu'il n'est pas réaliste.

AngeR

Mais tu entends des profs quand même qui disent "on a qu'à me payer plus et je travaillerai plus". Quand on s'engage, on sait qu'on aura un salaire de cadre moyen (dans le meilleur des cas) pour être classés parmi les cadres supérieurs dans les classifications officielles.

Mais râler parce que tu as une mission importante pour laquelle des moyens sont dépensés mais aucune recherche d'optimisation et d'efficacité, là je ne pourrais pas m'arrêter. C'est invraisemblable... Et le plus invraisemblable c'est que ça dure...

Entre mon affaire de salle informatique et le rattrapage d'un des deux jours des vacances de Toussaint en plus, à votre avis, qu'est-ce qui fait le buzz en salle des profs ?

mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 15:34


C'est le rattrapage informatique! mdr
Mais pourquoi avoir donné des jours si c'est pour les reprendre? On sait que de toutes façons, s'il y a un pont, la moitié des élèves est absente.

Non, on ne fait pas ce métier pour le fric, d'ailleurs, on se demande pourquoi on le fait! AngeR
Mais les vacances, oui, nombre de profs le font pour les vacances!

REFONDRE disent-ils:
http://www.refondonslecole.gouv.fr/
Sur le papier, c'est beau, c'est grand, c'est généreux, comme la France, mais c'est un chantier de titans sur lequel vont une fois de plus s'affronter des exigences contradictoires. On n'est pas sorti de l'auberge!
Revenir en haut Aller en bas
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 23:05

Au primaire tout est bénévole lk Et le ministre va nous faire travailler une demie-journée de plus pour pas une minute d'école pour les gamins de plus pour pas un euros de plus pom pom Mais il paraît que c'est pour le bien des enfants d'avoir une heure de plus de trou le midi pom pom
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 23:16

phi, il ne faut pas écouter tout ce que disent les instits... Quand il y a eu le passage de la journée de 4 jours et demi à la semaine de quatre jours, on n'a pas diminué le salaire des profs des écoles (heures remplacées par des concertations plus ou moins bidons). Donc revenir à 4 jours et demi sans augmentation de salaire ça n'a rien de scandaleux... En revanche, la question de l'après-école, ça c'est important et que les municipalités aient le pouvoir de torpiller les choses c'est inquiétant. Mais tout ça c'est tellement compliqué : l'intérêt de l'enfant n'est à chaque fois qu'un prétexte... Si on s'intéressait tellement aux enfants, on les garderait plus longtemps à l'école mais pour faire des tas de trucs non scolaires qui éviteraient qu'ils trainent dehors ou devant Les Ch'tis je ne sais pas où... Et on ne penserait pas les vacances en fonction des récréminations de "l'industrie" du tourisme...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 23:22

Non on ne revient pas à la situation d'avant, c'est là qu'il faudrait un peu plus écouter les instits (qui ne sont pour la plupart pas en train de râler pour leur grasse matinée quoi qu'on en dise, la plupart de mes collègues regrettent le samedi matin mais ont encore plus peur de ce qu'on nous annonce) , on n'augmentera pas le temps de CLASSE des élèves, qui diminue progressivement, on augmentera le nombre de demi journées sur lesquelles les heures sont réparties (le temps de cours va même diminuer puisque personne ne semble avoir pensé que cela nous fera une récréation de plus prise sur la classe le mercredi matin). Notre salaire n'augmente pas et diminue même d'une certaine façon puisque nos cotisations augmentent. Actuellement mes élèves ont 2 heures de pause méridienne dont ils reviennent dans un état lamentable. Je n'ose même pas imaginer ce qui se passera si on augmente ce temps de midi. Il est fort peu probable que toutes les communes de France aient les moyens d'un périscolaire digne de ce nom!


Dernière édition par phi le Mer 23 Jan 2013 - 10:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 22 Jan 2013 - 23:29

Je ne sais pas comment vous expliquer cela le plus clairement possible alors j'ai retrouvé ça (ce n'est pas du tout mon syndicat mais je partage assez ce que contient cette déclaration)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 23 Jan 2013 - 0:29

Je n'ai pas entendu aujourd'hui un seul instit dire que c'était le temps de travail des enfants qui posait problème mais leur salaire... Après sur le reste, je te rejoins... Mais, pour passer à un autre niveau, quand j'étais élève en lycée, on se levait six heures par jour et pourtant on ne finissait pas nos journées HS... Aujourd'hui, les élèves passent 10 heures au lycée et le plus souvent les deux dernières heures sont difficiles pour tous et ne servent pas à grand chose... Donc que vaut-il mieux ? C'est là que c'est compliqué de trancher...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 23 Jan 2013 - 12:07

Nous n'avons pas entendu les mêmes instits!
Citation :

Cher Monsieur Peillon,

L’illettrisme ? C’est ma faute. Ma méthode de lecture était sans doute trop globale. J’assume
Le décrochage scolaire ? C’est ma faute. Je ne suis pas capable d’intéresser mes élèves et rendre l’école attrayante. J’assume.
La délinquance juvénile ? C’est ma faute. Je n’insiste pas suffisamment sur l’Instruction civique et morale.
J’assume.
L’obésité ? C’est ma faute. A cause du biscuit à la récré. J’assume.
Les caries ? C’est ma faute. Je devrais fournir le matériel nécessaire à mes élèves afin qu’ils puissent se brosser les dents sur le temps de classe. J’assume.
Théo a 12 ans et porte encore des baskets à scratch ? C’est ma faute. J’aurais dû lui apprendre à faire ses lacets. J’assume.
Arthur s’est fait renverser par une voiture ? C’est ma faute. Je ne lui ai pas fait passer son permis piéton.J’assume.
Zoé ne connait ni ses tables de multiplication, ni sa poésie, ni Jules César, ni Vercingétorix, ni les départements français, ni…. Encore ma faute. J’aurais dû lui faire apprendre ses leçons pendant qu’elle se brossait les dents d’une main et nouait ses lacets de l’autre, avant de traverser la rue en courant pour éliminer les calories du biscuit que je l’avais forcée à ingurgiter à 10 heures ! Bref, j’assume tout.
Même la crise économique. Il faut bien avouer que l’Etat me paie grassement pour finir mes journées à 16 h 30 et passer le plus clair de mon temps en vacances…
Et j’allais oublier la sécurité de l’emploi…

Alors vous avez raison, Monsieur le Ministre. Il est grand temps de réformer tout ça. Le changement, c’est maintenant !
Vous avez enfin dévoilé votre plan pour une grande Refondation de l’École. Grandiose ! Magnifique ! Courageux ! Audacieux !
Mes collègues et moi-même sommes enfin investis d’une véritable mission d’intérêt général : supporter et soulager tous les maux de notre société. Alors, méprisez-nous, insultez-nous, frappez-nous, instrumentalisez les familles au nom du bien être et de l’avenir de leurs enfants…
C’est tout ce que nous méritons ! En plus, une fédération de parents d’élèves se gausse et certains de nos syndicats applaudissent. Franchement, vous auriez tort de vous en priver.
Toutefois, bien qu’irresponsable, paresseuse, incompétente et quelque peu limitée intellectuellement comparée aux cols blancs de la rue de Grenelle, j’ose vous dire, Monsieur le Ministre, que votre projet est une hérésie voire même une involution.

Bon nombre d’enseignants ne veulent pas de votre semaine de 4 jours et demi. Quel salarié accepterait de travailler plus pour gagner moins ? Le précédent gouvernement en a rêvé, vous l’avez fait !

Vous brandissez l’étendard des rythmes de l’enfant. Il est en effet d’une logique implacable qu’ils seront moins fatigués en travaillant une demi-journée supplémentaire. Vous êtes le Ministre de l’Éducation nationale et vous ne vous adressez qu’aux enseignants. Pourquoi n’expliqueriez-vous pas à moult parents qu’il est déraisonnable de coucher son enfant à 23h ?...

La journée d’école écourtée, bonne idée ! Expliquez à nos concitoyens que leurs impôts vont financer l’accueil périscolaire (par ailleurs totalement inégalitaire sur le territoire) et que leurs frais de garde vont augmenter. Je suis sûre qu’ils apprécieront! Les maires qui doivent supporter le coût de votre réforme aussi !

Savez-vous que le mercredi est une journée de coupure nécessaire à la santé mentale des enseignants qui gèrent une trentaine d’enfants chaque jour ?! Ignorez-vous que nous consacrons déjà la majeure partie de notre mercredi à l’école (formation, corrections, préparations…) ? Savez-vous que beaucoup de parents apprécient de travailler à 80 % pour passer le mercredi avec leurs enfants ? Ah oui ! Suis-je bête ! C’est vrai qu’ils sont mieux à l’école que chez eux …

Pensez-vous sérieusement qu’en supprimant les devoirs vous lutterez contre les inégalités sociales ? Venez dans nos classes et montrez-nous comment faire apprendre une leçon à 30 élèves en même temps ! Les parents investis continueront le suivi de leur enfant à la maison. Pour les autres, vous cautionnez leur manque d’intérêt pour l’école et les encouragez à se déresponsabiliser encore un peu plus. Les enseignants ne sont pas omnipotents et ne pourront jamais se substituer aux familles ! Leur faire croire le contraire est un mensonge éhonté et dangereux ! Dans notre métier, le temps consacré à l’éducation tend déjà à prendre le pas sur celui consacré à l’instruction (tant pis pour l’orthographe, Vercingétorix et Jules César !). Il est donc grand temps de redéfinir les missions de chacun !

Après les MDPH, les PPRE, les PPMS, les DUERP nouvelle révolution : vous tentez de nous enfumer avec les PET ! Jamais un sigle n’aura aussi bien porté son nom !

Et les enfants dans tout ça ? On continue de les asphyxier sous le poids de programmes surchargés et inadaptés. A quand un vrai retour aux fondamentaux ? On continue de les accabler sous le poids d’évaluations toujours plus normatives et dévorantes. Quand va-t-on leur rendre le temps d’apprendre ? On continue le bricolage avec les élèves en difficulté. Quid des RASED dans votre réforme. A quand une véritable égalité sur le territoire des prises en charge en orthophonie, psychomotricité, psychothérapie…. ? (Jusqu’à un an d’attente dans le Cher !) On continue d’intégrer les enfants handicapés dans des classes surchargées avec, dans le meilleur des cas, la présence d’AVS sous-payés, plein de bonne volonté mais pas formés ! La négligence confine parfois à la maltraitance ! Et les collégiens qui décrochent ? On continue de briser des talents sous prétexte qu’on a raté sa vie si on ne finit pas col blanc ? Pas de manuels, pas de pâtissiers, pas de boulangers, pas de plombiers... Au nom de l’égalité, tous bacheliers ! Et tant pis pour ceux qui craquent avant : ils ne pourront plus être orientés à temps !
Je pourrais continuer ainsi bien longtemps.
Vous l’aurez compris, Monsieur le Ministre, il va falloir réviser votre copie !
Les enseignants ne sont pas hostiles à toute réforme. Au contraire, nous voulons redresser notre école.

La refondation doit se faire avec nous. Nous sommes les premiers acteurs du système éducatif. Qui peut prétendre mieux le connaître que nous ? Nous débordons d’idées, de suggestions alors écoutez-nous !
Je n’appartiens plus à aucun syndicat, je ne suis membre d’aucun parti politique, mes propos ne feront sans doute pas l’unanimité, c’est pourquoi je vous invite à consulter les blogs sur le sujet. Vous constaterez alors qu’il y a au moins deux points sur lesquels nous sommes tous d’accord : votre projet en l’état actuel des choses est inacceptable (aussi bien pour les élèves que leurs enseignants) et nous ne nous laisserons pas déplumer !

J’appelle maintenant les deux premiers syndicats enseignants de France à ne plus rester sourds aux glouglous de leur base.
J’appelle tous les enseignants dépités, découragés, résignés à rester en colère.
J’appelle tous les parents qui veulent pour leurs enfants une école publique, républicaine et laïque digne de ce nom à nous rejoindre.
J’appelle tous les maires de France qui refusent d’assumer le poids de cette réforme à faire entendre leur voix.

J’appelle tous ceux qui se considèrent comme les dindons de cette farce à la mobilisation !

Soyons la nouvelle grippe aviaire de cet hiver !

Zaz Malaussène du 18
NB : Mes propos n’engagent que moi et en aucun cas la responsabilité du collectif des dindons.
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 23 Jan 2013 - 22:18


Excellent, je n'aurai pas mieux dit! Il faut une vraie et totale remise à plat, tout repenser, mais il faut du courage pour ça!
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 24 Jan 2013 - 0:32

Ahh voilà "enfin" de l'aide pour les étudiants.

http://enseignementsup.blog.lemonde.fr/2013/01/23/jean-sarkozy-charge-de-td-en-droit-a-lupec/

Je me demande juste ce qu'est le "droit spécial des sociétés". Une spécialité sarkosienne ?

mdr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 24 Jan 2013 - 1:02

"Quand c'est lourd, c'est qu'il y a toute une meute de loups" (d'après madame Martine)

Voilà le mail du soir d'un collège, ancien stagiaire et "disciple avoué" de ma petite personne. Faute de candidat, il a accepté de prendr ela charge de la coordination d'un projet (théoriquement) national pour développer (on en est toujours là comme mon stage du jour l'a prouvé) l'usage des TICE. Admirez la complexité du truc :

Chers collègues,

Quelques mots suite à la réunion qui vient de s'achever avec les autres référents académiques et la référente nationale (Annabelle XXX) sur les TRAAM.

D'abord, un grand merci à vous tous : nous sommes, avec Amiens, la seule académie dont les fiches sont remontées en temps et en heure. Je vous en remercie chaleureusement.

Quelques autres informations :

> La prochaine échéance - fixée au mardi 26 mars 2013 - consiste à tester les séances/séquences conçues par les collègues du groupe TRAAM au sein de l'académie : en d'autres termes, j'attends que vous me fassiez remonter assez rapidement la composition des duos testeurs. Je vous rappelle que vous n'êtes pas obligé de former des duos collège-collège ; lycée-lycée ou LP-LP. Merci de tous nous informer, par des mails collectifs, de la constitution des "duos testeurs" afin que l'ensemble du groupe sache qui travaille avec qui et sur quoi.

> En ce qui concerne ces tests, il ne s'agit pas de tester la séance/séquence "clef en main" mais bien la démarche imaginée par l'autre collègue en l'adaptant à vos propres classes, à vos progressions/programmations. Sentez vous donc libres d'adapter les choses "à votre sauce". Bien évidemment, pour le 26 mars au soir, j'attendrai de vous que vous me fassiez remonter les "fiches test" complétées (la même que celle que vous avez déjà complétée ; mais il faudra remplir cette fois-ci la colonne de gauche). Vous trouverez en pièce jointe les fiches test que vous avez respectivement complétées afin que l'ensemble du groupe puisse en prendre connaissance et pour que vous ayez le bilan du concepteur lorsque vous compléterez la colonne de droite.

> N'hésitez surtout pas à m'envoyer des productions d'élèves - qui ne sortiront pas de la réunion TRAAM prévue à Paris les 7 et 8 février 2013. Je dois en effet présenter certaines de vos séances/séquences : des travaux d'élèves (de différente qualité) seraient donc les bienvenus afin de donner du concret au bilan de vos expérimentations. Certains d'entre vous l'ont déjà fait, merci à eux. Si vous redoutez toutefois des levées de bouclier - au plan juridique - des élèves, de leurs parents, ou des chefs d'établissement, faites compléter aux élèves une autorisation de publication (en pièce jointe, vous trouverez celle qui a été rédigée par la DEGESCO pour le FIG de St-Dié et qui pourrait tout à fait vous servir de modèle).

> Toujours dans le cadre des TRAAM, chaque académie doit faire remonter un bilan synthétique des usages pédagogiques d'un logiciel. On nous a affecté "Audio Dropbox". Si certains parmi vous l'ont déjà utilisé dans le cadre de la classe, merci de compléter et de me retourner assez vite (rassurez-vous, il ne s'agit pas d'en mettre des pages et des pages, loin de là) le tableau ci-dessous

Audio Dropbox

Points forts
Points faibles
Avis de l’enseignant
Avis des élèves

> Enfin, vous avez sans doute reçu, dans la journée de lundi, un mail faisant référence à un service intitulé "Pléaide". Il s'agit de l'Intranet du Ministère de l'Education nationale. A notre demande, un compte a été créé pour tous les participants aux TRAAM afin qu'ils puissent communiquer à l'échelle nationale, qu'ils puissent déposer et consulter des documents sur l'espace de partage. N'hésitez pas à l'utiliser.


Et là, même moi, je me dis... Mais on est des tarés d'être là-dedans ?!... On doit tester des travaux faits par d'autres collègues (ok, le principe seulement si c'ets pas directement transférable)... ça veut donc dire créer des trucs en plus de ceux qu'on a créés au début... Et si ça tourne sur une question spécifique de programmes qu'on a déjà traitée, on fait comment ? On fait recommencer à nos élèves... A. a travaillé sur un powerpoint permettant de faciliter la construction de phrases simples pour des élèves de début de collège... je vais faire un powerpoint semblable pour le lycée ?... Dingues, je vous dis !!!

PS : il va de soit que l'auteur de ces lignes explicatives me confie par un autre mail qu'on ne l'y reprendra plus...

Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 24 Jan 2013 - 1:21

Je te fais remarquer tout de même que "audio dropbox" peut se révéler utile. Rien ne s'oppose à ce que tu y mettes des cours ou parties de cours afin que tes élèves puissent les écouter ou ré-écouter, ça peut aider à la compréhension globale de tes cours.
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 24 Jan 2013 - 1:27

Je ne savais même pas ce que c'était... Merci... Maintenant, mes cours ils peuvent les lire et m'interroger pour mieux les comprendre même en dehors des heures de cours... Quant à entendre la voix du prof, il faut se souvenir que le cours magistral n'est ni la panacée, ni ce qu'on attend... Donc, utilité pas évidente... Mais en réfléchissant à toute vitesse, ça rejoint une idée que j'avais (mais là encore sous forme rédigée...) : des questions d'élèves et la réponse du prof... Ca pourrait être une rubrique intitulée "je ne comprends pas pourquoi" parce que ce serait le début obligatoire du questionnement. On peut créer avec ça des fichiers audio ou c'est pour stocker ces fichiers qu'on atteint ensuite par une adresse web (parce que, comme expliqué ailleurs, ça va être compliqué de m'y pencher dans le mois qui vient).

PS : félicitations à Jeannot... ça sert de rater ses premières années de fac...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 26 Jan 2013 - 16:38

Je reviens à la charge avec un texte limpide provenant de Catherine Huby, membre du GRIP, qui je l'espère achèvera de vous convaincre que l'heure est grave!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 27 Jan 2013 - 21:11

Article un peu long, mais intéressant qui touche juste et pose les bonnes questions, genre:
Comment l'Ecole peut -elle enseigner la morale dans uns société qui la bafoue à chaque instant?
Comment enseigner les valeurs démocratiques et républicaine, le respect de soi et des autres dans un état qui se renie lui même au niveau de la démocratie?
Comment faire passer les valeurs collectives dans une société totalement individualiste?

http://www.marianne.net/La-morale-a-l-ecole-un-voeu-pieux%C2%A0_a225848.html?preaction=nl&id=2934286&idnl=26924&

Le final:
" Neuf Français sur dix sont favorables (1) au cours de «morale laïque». Même parmi les familles catholiques, 83 % d'entre elles approuvent cette initiative. C'est dire l'ampleur du consensus, qui illustre le caractère contradictoire de la demande des «familles privatisées» à l'égard de l'école. Comment sensibiliser à la «chose collective» quand la demande d'individualisation prime toujours ? «Le principe de l'institution scolaire heurte profondément un sens contemporain de la singularité individuelle dont les familles sont les porteuses électives vis-à-vis de leurs enfants, affirme le sociologue Marcel Gauchet. La contestation du principe même d'une institution scolaire, la demande d'individualisation, ne peut pas être traitée dans le cadre d'une institution. C'est le rôle du psychanalyste... L'institution est régie par des règles qui s'appliquent uniformément à tous» (2).

La contradiction relève de l'abîme. D'accord pour des valeurs morales laïques et collectives... à condition qu'elles n'empiètent pas sur la réussite individuelle du petit dernier. "
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 27 Jan 2013 - 21:55

Je vais continuer dans cette veine (on se plaint pas, on explique...).

Citation :
pardon de n'avoir pas réagi plus tôt : j'ai bien fini par imploser - ce qui, après coup, soulage, mais ce qui ne fait pas avancer le boulot, au contraire.

Voilà le premier mail de la journée de ma stagiaire. Elle a "fini par imploser". Elle ajoute un peu plus tard dans un autre mail :

Citation :
c'est pas facile de prendre ce recul quand on a le nez dans le guidon. Pas facile non plus quand on est tout en bas et qu'en haut, comme tu dis, on sait qu'ils attendent beaucoup. Pas facile quand on a en charge des élèves à qui on doit de donner beaucoup, le meilleur possible... Et qu'on a trop souvent la sensation de ne pas être à la hauteur.
Mais c'est vrai que du coup, dans tous les autres domaines de ma vie, familiale en particulier, j'ai l'impression de tout "zapper", pour ne pas dire tout rater, depuis quelques mois. Ce qui contribue aussi à l'implosion.

Et voici ma réponse (qui recoupe donc plutôt bien ce que vient de poster soeur Trisquelle)

Citation :
Je vais t'envoyer un lien qui n'a rien à voir avec l'enseignement, ni avec l'Histoire-Géo (mais avec l'ECJS à la rigueur) et que tu n'es pas obligée non plus de visionner : http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Vivre-debout/344986

Tout part d'un but marqué de la main dans un match de foot la semaine dernière. Sur le plateau de la chaîné télé de l'Equipe, ce journaliste s'emporte contre le manque de fair-play du joueur et de son staff... Doux rêveur évidemment... Mais la question qu'il pose fait partie de celles qui nous ramènent au boulot et aux implosions, explosions et autres risques d'auto-destruction : peut-on encore vivre debout ? peut-on avoir raison contre les autres ? les "ça se passe toujours comme ça" suffisent-ils à justifier qu'on accepte ceux qui vont contre la règle ? Donc, faut-il dénoncer l'ambiguité, l'anormal, le débile ou s'en contenter parce que c'est comme ça... Faut-il souffrir d'être les seuls à se tenir droit quand les autres se couchent ?

Ben voilà, la situation de notre enseignement me fait penser à ça...

Pour la salle 19 testée vendredi en ECJS avec 2/3 de classe et où ça coince... et avec un réseau qui rame... et - c'est nouveau - où le système des ordis te prévient qu'il va détruire des fichiers sur ta clé USB... et le fait ! Donc, soit on dit que ce n'est pas normal de ne pas avoir de bonnes conditions pour travailler parce qu'on veut faire réussir les élèves et qu'on sait que le numérique offre de vrais atouts pour cela, soit on se couche face au problème en trouvant que c'est bien d'avoir des ordinateurs parce qu'on pourra faire semblant de s'en servir...

Pour un stagiaire commençant à 15 heures par semaine, on fait comme s'il pouvait faire son travail en sifflotant tranquillement (8 heures avant la réforme ; 15 ou 18 après, quelle différence ?) parce que c'est bien connu un prof ça n'a rien à faire (en haut, ils en sont persuadés en plus !) ou on l'ouvre pour dire que s'il veut faire son travail sérieusement, consciencieusement et dans le sens préconisé par les textes, c'est ingérable. Mais si tu dis ça, c'est comme quand tu dis à quelqu'un dans le quartier Malakoff qu'il craint son quartier et qu'il est pourri... Il ne va pas l'accepter et il va t'accuser de raconter n'importe quoi.

Voilà, tout ça pour te montrer que les gens qui aiment le travail bien fait (ou même simplement fait), ceux qui ont la rigueur morale et l'honnêteté chevillées au corps, se heurtent au cynisme rigolard des autres qui leur renvoient dans la tronche qu'ils n'ont rien compris et ne savent pas se débrouiller. Le modèle aujourd'hui c'est celui qui réussit en en faisant le moins possible mais en donnant juste l'impression qu'il respecte la règle (l'apparence de faire). Comme ce collègue sympa au demeurant qui m'a demandé de ne pas refaire cette année le même genre de grille de correction détaillée pour le bac blanc). Nous, on n'est pas dans ce registre de pensée mais il ne faut pas se laisser contaminer au risque de perdre son âme, ni s'enfermer non plus dans une logique de saturation de ce qu'on est...

Bref, ce n'est pas forcément très clair ce que je te raconte mais la conclusion le sera : ce boulot n'a pas à nous conduire à dépasser les limites de ce que nous pouvons faire et endurer.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 21 Fév 2013 - 21:43

Le titre me fait tilter à nouveau. Je ne sais plus dans quel article de presse du jour, j'ai lu un autre titre du genre : l'école ne sert à rien.
MBS, Phi et Trys vont être contents : la prise de conscience a peut-être commencé, quant à la qualité du système....
Quoique... ça bataille sec sur l'organisation...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'Ecole?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 34Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi l'Ecole?
» Pourquoi faut-il être maigre pour devenir danseur classique?
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?
» De l'amour à la haine,pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: