Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'Ecole?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
MBS



Nombre de messages : 8142
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 6 Juin 2015 - 8:39

Mais heureusement qu'il y a ce sondage... et la fête des profs...

http://m.leparisien.fr/societe/fete-des-profs-2-francais-sur-3-ont-une-bonne-image-des-enseignants-06-06-2015-4838055.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtref=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fsociete%2Ffete-des-profs-2-francais-sur-3-ont-une-bonne-image-des-enseignants-06-06-2015-4838055.php%3Futm_source%3Ddlvr.it%24utm_medium%3Dtwitter

On sait que dans ce type de sondage, on hésite à dire vraiment ce qu'on pense...

Et si faire la fête aux profs c'est comme faire la fête à la musique...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 8 Juin 2015 - 13:37


" Sauf que les mathématiques, bien qu’en meilleure posture qu’il y a deux ans, ne jouissent pas encore d’une situation enviable. Quelque 1 800 candidats seront présents aux épreuves d’admissions pour 1 440 postes. « Si ces candidats sont excellents, alors on pourra combler tous les postes », veut croire Caroline Lechevallier, du SNES-FSU, syndicat majoritaire dans le second degré. Rien n’est moins sûr car en 2013, malgré un ratio « admissibles/postes » positif – 1 326 candidats pour 1 210 postes – près de 400 postes avaient été « perdus », comme elle dit, faute de candidats au niveau. Autrement dit, si la politique de création de postes portée depuis quatre ans par les différents ministres de l’éducation nationale a bien créé un appel d’air parmi les étudiants en mathématiques, cela ne signifie pas que la qualité est au rendez-vous."

Normal, la France se vante de former les meilleurs mathématiciens, ces crânes d'oeuf une fois remplis préfèrent le privé, la Phynance et l'étranger où il sont mieux considérés, ont de bien meilleures conditions de travail, et surtout sont bien mieux payés qu'à l'EN.
Les Lettres Classiques sont en manque? Normal, comment voulez vous qu'une discipline réduite à peu de chagrin depuis des années attire alors que les potentiels candidats ne savent même pas s'ils pourront exercer les langues anciennes pour lesquelles ils ont été formés?

Quant à "L'Attractivité", qui parmi les jeunes peut encore être "attractivé" par un métier mal considéré par son propre ministère de tutelle, ce malgré les grands discours sur la "confiance", mal payé et souvent exercé dans des conditions difficiles, et par "conditions difficiles" je n'entends pas seulement les fameuses "Zones" banlieusardes, c'est sauf dans les établissements prestigieux, le quotidien...

"Faire la fête aux profs"? Mouais, ça dépend de ce qu'on veut dire par "leur faire la fête"! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 21 Juin 2015 - 1:19

Les mythes d'école ont la peau dure:

On peut user sa salive, on peut toujours essayer de dire que... Il y a toujours des "on dit" qui sont plus forts.

http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/16/bac-2015-legendes-urbaines-idees-recues_n_7550680.html?ir=France
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 22 Juin 2015 - 2:13

On devrait laisser les élèves choisir les sujets du BAC:

2014, c'est Totor qui en prend plein la poire, 2015 c'est Laurent Gaudé (vous connaissiez? Moi non plus.) Un jeunot qui a un certain succès à ce qu'on dit. naguère, j'entendais les élèves se plaindre qu'on ne leur proposait pas d'auteurs contemporains, et quand on le fait, ils se plaignent!
Le thème du corpus était "La Mort" (du candidat?  AngeR )
Avec un grand classique extrait de Phèdre, le récit de Théramène contant à Thésée la mort d'Hyppolite, un extrait du Roi se Meurt d'Ionesco, et cet extrait du "Tigre bleu de l'Euphrate". Une pièce en 10 actes (c'est long 10 actes, à moins que les actes soient courts)... ça les a perturbés que le Tigre soit bleu !
Perso je le trouve plutôt joli ce texte, et intéressant, mais certainement pas vraiment facile pour des S et ES. Quant à faire le rapprochement Tigre/ Euphrate, on doit pas assez parler de l'irak dans les médias pour qu'ils pensent à la Mésopotamie. Une telle étude suppose une culture qu'il n'ont pas, on y revient toujours!

http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/19/bac-de-francais-2015-laurent-gaude-lyceens-reseaux-sociaux-insolite_n_7620612.html

Au moins Gaudé répond avec humour sur Twitter.
On va dire que c'est le défoulement post stress, mais c'est quand même révélateur d'un certain état d'esprit. Des élèves qui veulent du prémâché (et auraient protesté aussi fort si ça avait été Racine ou Ionesco sans aucun doute) et des concepteurs de sujet qui veulent faire moderne sans mesurer la difficulté d'un texte et surtout l'absence de fond culturel général.

La difficulté matérielle si on laissait les petits mignons décider, c'est qu'il faudrait un sujet sur mesure par candidat mdr


Dernière édition par Tryskel le Lun 22 Juin 2015 - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 22 Juin 2015 - 8:11

La différence c'est qu'avant quand ça râlait, ça ne dépassait pas le cercle des proches. Aujourd'hui, tu as un écho dans le pays entier via les réseaux sociaux. Ca devient donc difficile de prétendre contenter tout le monde (en apparence) puisque tu vas surtout entendre la grosse fanfare des avis discordants. On touche là à un vrai problème de notre société. Maintenant, il faudrait que les "pouvoirs" y mettent du leur. Après les formulations étonnantes des sujets d'Histoire-Géo en S, j'ai écrit à mes inspecteurs pour demander si on ne se foutait pas de nous et de nos élèves (pas en le disant comme ça bien sûr) parce que dire que les sujets seront présentés comme ça et les présenter autrement, c'est quand même se moquer du travail effectué pendant trois ans (depuis le début de la seconde). L'IPR m'a répondu hier de façon charmante, m'assurant à la fin du mail de sa "haute estime" et me demandant si les consignes de correction m'avait rassuré... Mais je n'avais pas besoin d'être rassuré par les consignes de correction. Ce que je veux simplement c'est qu'on ne torpille pas la confiance des élèves le jour de l'épreuve en les déstabilisant par des formulations non prévues... et être sûr que les consignes de correction seront respectées par tous les correcteursb (et là j'ai des doutes... de gros doutes). Ces deux points peuvent forcément nuire à la réussite de mes élèves et ça je l'ai déjà vu au bac blanc, donc je n'ai pas envie que ça se reproduise.

Sur ce, mes 10 copies matinales m'attendent. En route pour le Chine (sur toutes les copies), la mondialisation (7/10 dans la portion du jour) et le Sahara (3/10)...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 22 Juin 2015 - 14:24

Bon voyage!
Tu nous raconteras?

C'est vrai qu'on râlait déjà contre les sujets, mais entre nous.
C'est vrai que seuls les avis discordants, les rouspétances sont médiatisées. Un candidat qui dirait qu'il a trouvé le sujet intéressant et faisable ne soulèverait pas l'enthousiasme des foules toujours prêtes à se soulever (d'un bout de fesse sur leur canapé) pour défendre ces pauvres petits soumis au sadisme des faiseurs de sujets. mais, pire encore, un candidat qui dirait ça, passerait pour un fayot, un intello, un bosseur, un "bolos" comme on dit en d'jeun et c'est une injure, les copains le rejetteront.
C'est pas nouveau non plus, le bosseur, le "Premier de la classe" est mal vu, mais ça prend des proportions graves, d'autant plus que cette attitude est relayée complaisamment par tous les médias, surtout les "Raisosciaux".

Pas de BAC sans Brighelli!

http://www.causeur.fr/bac-correction-notes-ecole-33415.html

Quasi l'exact contraire de ce que dis MBS à propos des corrections.
Je suis pas d'accord dans l'ensemble, mais il a raison à propos du "Sujet d'Invention", une "invention" tordue des faiseurs de sujets. Il ne s'agit pas d'inventer quoi que ce soit mais de faire comme si on était tel ou tel écrivain, l'intituler "A la manière de" serait plus honnête et éviterait les plantages de bonne foi de candidats qui croient pouvoir "inventer", donner libre court à leur imaginaire! TSS! C'est pas ça qu'on attend.

" Et c’est le dernier et meilleur service que vous pouvez rendre aux élèves. Leur faire comprendre qu’ils sont victimes d’une escroquerie, qui va les envoyer se fracasser sur le mur du Supérieur. Leur faire appréhender leur niveau réel — et je ne doute pas qu’il y en ait de bons, mais si rares…
C'est d'abord très méprisant, tous les élèves ne sont pas nuls (malgré les efforts de certains pour y parvenir AngeR ) et tous les candidats ne se destinent pas à une prépa. Il est donc très prudent de ne pas confier la correction du BAC à aux profs de prépa qui se croient issus de la Cuisse de Jupiter.

Il n'y a pas de "Baisse du niveau", il y a incohérence... Des programmes fourre tout et prétentieux, à boucler dans les délais impartis, des incitations à l'indulgence pour remplir le qota de bacheliers, des sujets qui eux sont "au niveau" de l'épreuve, mais difficiles pour la majorité des candidats non rompus, malgré les efforts de la majorité des profs à la réflexion et l'analyse, ne parlons pas de la synthèse.
Alors on fait comme si, et, hors les mentions Bien ou Très Bien, parce que la différence est dans la mention, le BAC (rappelons quand même que c'est le 1er grade universitaire) ne prépare pas aux études supérieures. Alors que c'est ce qu'on laisse croire...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 23 Juin 2015 - 1:17

Ca va plus loin que simplement râler!
Râler contre des sujets fait partie des règles du jeu des examens et concours, il arrive même que ce soit justifié... mais, en faire un sport nationo-résosociaux et mobiliser les médias, prend une autre dimension.
Que décidera le ministère?
Poser des distributeurs de BAC dans les bahuts? Abaisser le niveau d'exigence? J'ai dit "abaisser" pour satisfaire non tant les candidats que leurs parents qui votent, et non "adapter" les sujets, et d'ici peu les bacheliers (ou pas) voteront...

Et Brighelli qui porte l'incendie en incitant les candidats (qui n'ont pas vraiment besoin qu'on les pousse) à pétitionner... Cet homme est dangereux!

http://www.lepoint.fr/societe/bac-2015-tigre-bleu-question-m-les-candidats-se-revoltent-21-06-2015-1938602_23.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Matinale]-20150622

Anglais, Français, Histoire/ Géo... On attend les matières scientifiques puisque la seule parole protestataire digne d'être relayée est celle des S... AngeR grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 23 Juin 2015 - 7:24

ça, que Brighelli soit dangereux, ce n'est pas un scoop mais c'est un "expert" (livres, chroniques...). Son opinion comptera toujours plus que celle d'un prof de base...

Voilà encore une cause de bien des maux... Les "experts" forts d'une expérience qui se fondent sur leurs seuls préjugés... Tu en trouves déjà parmi les profs stagiaires, des qui ont tout vu, tout compris... Moi, après 30 ans de pratique (putain ! 30 ans ! Même si ça ne sera qu'à la rentrée 2016 au moment de la sortie du bouquin... bon anniversaire ?)... Oui donc, après 29 ans, j'en suis toujours à douter, à mettre en balance le cours magistral, le cours dialogué, le cours en salle informatique etc... Pas beaucoup de certitudes et pas d'idées préconçues. Ce qui marche une année foire la suivante. Donc du pragmatisme. La course au "c'était mieux avant" ou la fuite en avant au nom de principes qu'on n'a pas encore validés par une réflexion sont d'égales catastrophes.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 23 Juin 2015 - 8:45

Justement, à propos de Brighelli, ce tweet que je viens de trouver : "#Brighelli qui appelle à saquer les élèves pour punir @najatvb. Il sombre bien plus vite qu'il ne vieillit. Bientôt l'académie française !"

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 24 Juin 2015 - 15:17

A propos d'Académie Française, la fronde des jeunots:

http://www.lepoint.fr/societe/les-immortels-s-en-vont-en-guerre-contre-la-reforme-du-college-23-06-2015-1939192_23.php

Je ne peux qu'approuver qu'ils défendent les "Humanités", mais pas qu'ils disent des conneries.
Exemple: les langues régionales seraient mises sur le même pied que le latin et le grec. Faux, les "Langues régionales" ne sont plutôt maltraitées en France bien que celle ci ait signé la Charte Européenne les concernant. Moi Président a trouvé un truc pour les bloquer, il prétend qu'il faut l'accord du Congrès pour qu'elles soient reconnues et autorisées dans les documents officiels. Et il sait très bien qu'il ne peut l'obtenir (le "Congrès" c'est la réunion des 2 assemblées Nationale et Sénat qui doit se prononcer à la majorité absolue pour entériner une décision). En outre, il y a, même si je suis pour la défense de ces langues, plus urgent actuellement en France. Quoi que, un refus même déguisé sous couvert de constitutionnalité peut pousser certains vers des partis extrêmes...

" 3. L’Académie insiste sur sa vive préoccupation concernant la place faite à la langue française dans les projets de réforme en cours. Elle considère qu’aucun redressement de notre système éducatif ne pourra être opéré si l’accent n’est pas mis sur l’apprentissage du français, dont la maîtrise et la compréhension sont la condition d’accès aux autres disciplines. Les difficultés rencontrées par un trop grand nombre d’élèves dès l’entrée au collège proviennent des lacunes constatées dans l’acquisition du socle des connaissances dispensées dans l’enseignement primaire : elles tiennent en particulier à une maîtrise insuffisante de la lecture et de l’expression écrite et orale.

" L’Académie française rappelle que le patrimoine littéraire constitue un élément essentiel de l’enseignement de la langue française et qu’il doit, à ce titre, donner lieu à un programme précis pour chacun des cycles scolaires. Elle regrette vivement la disparition quasi complète, dans le document – par ailleurs incompréhensible dans sa formulation – concernant la classe de 6e, de toute référence à des textes, des œuvres ou des courants littéraires, tandis que pour les autres classes du collège, seuls quelques genres sont mentionnés.

Réduire la place des humanités, matrice de notre civilisation, mettre le latin et le grec sur un pied d’égalité avec les langues régionales, dont l’enseignement relève d’une tout autre problématique et renvoie à d’autres finalités, est aussi un mauvais coup porté à la langue française. Apprendre le latin et le grec n’est pas consacrer à des langues « mortes » un temps qui serait mieux employé en étudiant une ou plusieurs langues « vivantes », c’est avant tout découvrir notre propre langue, dont la maîtrise ouvre l’accès à toutes les disciplines et à la culture en général.

L’Académie française, au terme de la réflexion qu’elle a menée sur les enjeux et les modalités de cette réforme, et après avoir examiné les dispositions contenues dans les textes adoptés par le Conseil supérieur des programmes, appelle d’abord à préserver les disciplines traditionnelles sans lesquelles les lacunes dans l’apprentissage des savoirs fondamentaux, trop souvent constatées au sortir de l’école primaire, ne pourront être comblées au collège.

Elle appelle ensuite à rendre à la maîtrise de la langue française la première place, et à favoriser cet apprentissage par un véritable enseignement des langues anciennes aussi largement que possible."


Curieusement, on n'a guère entendu les Immortels protester contre la suppression par L'Ex Monarque de la formation des enseignants, ils n'ont pas crié si fort lors de la lente érosion des heures de français dans les horaires. Erosion dont on entend et lit tous les jours les conséquences.
Mais ces momies n'ont pas vraiment de sympathie pour l'actuel gouvernement encore trop à gôche à leur goût.

Ils n'ont pas tout à fait tort, mais leur motivations sont troubles, et pourquoi se réveiller aussi tard?
Bon, c'est vrai, à leur âge, on est moins réactif... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 26 Juin 2015 - 2:07


Voici qui relève du bon sens élémentaire.
D'autant plus que l'auteur suggère comme moi que chaque élève puisse concocter son sujet perso! AngeR

http://ingenuingenieur.blog.lemonde.fr/2015/06/25/petitions-au-bac-2015-heureusement-que-le-ridicule-ne-tue-pas/
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 29 Juin 2015 - 1:07

Numéro spécial de Marianne (26 Juin au 2 Juillet 2015): Sauvons l'Ecole.

A lire, c'est complet, intéressant et éclairant.

On y apprends notamment (enfin moi je savais pas) que pour être classé dans PISA ça nous coûte 500 000€ par an, oui, 500 000! Décision prise par Luc Chatel (qui fut un des pires ministre de l'Education malgré la concurrence de ses prédécesseurs et successeurs), contre l'avis de ses services. 500 000€ pour que le monde entier sache qu'on est mauvais élèves, c'est cher payer la note! Et nous savons quel crédit accordé à PISA (en dehors de 500 000€).
30 ans de démolition, de baisse des exigences, fonte des horaires des "fondamentaux", les démolisseurs sont autant de gauche pour de ""bonnes" raisons, que de droite pour de "mauvaises". Les premiers prônant un égalitarisme niveleur par le bas en refusant "l'élitisme" mais sans supprimer les poches de résistance que sont les "Grands Lycées" sélectifs, et mettant comme les autres friqués leurs propres gamins dans ces établissements, ou des  bahuts privés, à l'abri du public tout commun!
Le seconds cherchant à préserver l'élitisme...

On voit le résultat, et la moultième "réforme" contribue à ruiner encore plus l'édifice branlant.
La "Méritocratie" tant décriée, si elle permet vraiment aux plus travailleurs, aux meilleurs quelle que soit leur origine sociale de réussir est aujourd'hui un gros mot. Abaissement des exigences, les élèves ont trop bêtes, trop incultes pour accéder à certaines oeuvres, des travaux d'enseignants prouvent que c'est faux, tout est dans la façon de présenter, de susciter l'intérêt. Je sais, l'intérêt des élèves est aujourd'hui le fond qui manque le plus, à qui la faute?
Non que les chères têtes blondes ou brunes aient un jour été des modèles d'attention et de vertu travailleuse, mais c'était possible de faire cours, et les manquements étaient sanctionnés! On apprenait des textes, on lisait des oeuvres, ça plaisait ou pas, mais c'était cohérent. Aujourd'hui ont lit des micro extraits et on fait du décorticage linguistique. Je me souviens de la découverte émerveillée de la linguistique (années 70), c'est sans nul doute une discipline honorable, mais pas pour des élèves du secondaire qui dans leur majorité ne maîtrisent pas les subtilités (nombreuses et tortueuses) de notre langue. Comment avancer sans cette fondation?

" ... Qui dit latin dit grammaire. Hors les enfants qui entrent au collège ne la connaissent pas parce qu'on ne leur apprend pas. les heures de français ont brutalement chuté depuis les années 70/80, sans parler des méthodes d'apprentissage et de la pratique des textes... Les discussions autour de la réforme du collège ne sont que du vent tant qu'on aura pas pris à bras le corps le seul problème qui compte et détermine tout le reste: la lecture, la grammaire, le vocabulaire, l'orthographe, l'expression écrite et orale... défendons d'abord le français"
L'auteur de ces lignes n'est ni linguiste ni prof de lettres, c'est Pierre Nora, historien. Et si je suis pas toujours d'accord avec lui, là je l'approuve.
Juste qu'il se trompe, on enseigne la grammaire au collège, sous forme d'exercices, mais coupé des textes, ce qui fait que même un gamin qui réussit les exos, peut se planter quand il s'agit de retrouver ces éléments de grammaire dans un texte.

Je sais pas comment tout ça va finir, l'agonie sera longue, qui achèvera le malade pour reconstruire un système juste, donnant sa chance de réussir s'il le veut à chacun, et à chacun sa réussite. L'égalitarisme c'est aussi l'indiférenciation, le refus de reconnaître qu'il existe diverses formes d'intelligences,.
Et des gens plus ou moins intelligents (je sais facho, hou, hou) AngeR

Et si  la France avait intégrée peu à peu l'informatique comme outil, mais généralisé, parce que bien des établissements en sont encore dépourvus, dés le début au lieu de trainer les pieds parce que beaucoup n'y croyaient pas ou en avaient peur, elle ne serait pas aujourd'hui à courir après le train en agitant le clavier magique remède à tous les maux! Cauchemard
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 8 Juil 2015 - 14:21

Enfin une solution pour faire bosser les élèves:

http://www.ouest-france.fr/bac-2015-une-mention-peut-rapporter-gros-3542690?utm_source=of_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_newsletter-generale&utm_content=20150708&vid=040039036050056035018041033055040046060041125050052

Il suffit de les payer! AngeR

Bien sûr les banques ont trouvé un moyen de se faire une clientèle, bien sûr les communes sont plus ou moins riches et ne peuvent toutes allonger des centaines d'euros par tête méritante, bien sûr la grosse majorités des très bien mentionnés est issue de familles déjà à l'aise financièrement, bien sûr, faut toujours que Mère Trisquelle voit le point noir sur un joli visage... Twisted Evil
Mais il faut bien que les nouveaux bacheliers sachent comment monnayer leur compétences! Dans la vraie vie, sortis du bahut, c'est le fric qui règne (règne qui débute déjà au bahut et même avant!

Et pendant ce temps là, l'Education Nationale, toujours à l'avant garde, divise par deux le montant des "bourses au mérite" alors que les "méritants" boursiers en ont vraiment besoin!

Et la prime pour ceux qui décrochent plus de 20/20 de moyenne? C'est +++? mdr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 8 Juil 2015 - 14:36

La solution en question n'est guère visible... AngeR

Quant à ton post sur le Marianne (que je n'avais pas vu), ben je ne le commenterai pas... Parce que ce serait faire grand cas d'un magazine qui sombre de plus en plus dans le tir à vue sur tout ce qui bouge (alors que justement, avant...) et sans prendre le temps de la nuance... Ramener les problématiques sans cesse à l'idée de déclin est horripilant parce que ça ne donne qu'un angle de vision des choses (ce qui est idéal pour des journalistes mais absolument abominables pour des personnes de terrain). Car s'il y a déclin sur certains points, il y a des progrès sur d'autres et, ceux-là, on oublie toujours de les donner.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 8 Juil 2015 - 15:08


D'ac en ce qui concerne Marianne, au point que je me demande, vu la pente actuelle, si je vais continuer à le lire...

Mais, pour une fois, j'ai trouvé le dossier complet et pas si "décliniste" que ça, il ne tape pas sur les profs ( une bonne note) mais sur les orientations des ministères successifs...
Najat va pouvoir coqueriquer, déjà 77% de bachelier, avant rattrapage! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 8 Juil 2015 - 15:26

Ben, franchement, tu sais... Quand on voit comment on les a traités ces "pauvres" lycéens, c'est un peu logique qu'ils le décrochent leur bac. Je ne dirais pas comme beaucoup qu'on leur a donné. Il y a eu certes des indulgences mais quand on voit que les profs de physique-chimie n'ont pas eux-mêmes compris le sujet qui est tombé en S, ça dit des choses. Si on donnait le bac, crois-moi que tu ne verrais pas ces élèves, y compris les bons, angoissés avant, pendant et après les épreuves... Tous les beaux parleurs pourraient venir voir un peu l'état dans lequel ils sont... Après, on ne va pas se mentir, tout n'est pas parfait mais on sait bien, nous, que ce n'est pas d'en-haut que viendront les solutions (ou, du moins, pas avec le côté immédiat que les médias et l'opinion attendent).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 8 Juil 2015 - 17:47

Je viens de récupérer ce document... Long à lire, j'ai picoré ici ou là... http://aggiornamento.hypotheses.org/2924

Intéressant sur la vision des politiques du Sénat sur les valeurs et l'Histoire... et leur enseignement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 8 Juil 2015 - 21:01

"  La palme de l’identification racinaire revient sans conteste à Gérard Longuet : « Enfin, une question me passionne : si l’on peut adopter des enfants, peut-on adopter des ancêtres ? Jusqu’où peut-on amener les jeunes à s’approprier des figures fédératrices comme Jeanne d’Arc, Du Guesclin, Gambetta […]Zola ? »[11]

Cette histoire scolaire entre en résonance avec un récit des origines, que les sénateurs – de droite à nouveau – ébauchent spontanément par bribes, mais qui n’en est pas moins politiquement signifiant. Il s’agit de repousser le plus loin possible les origines de la France. Le 19 mars, Longuet s’efforce de neutraliser la Révolution : « Il existe deux approches des valeurs républicaines : une première approche, fondée sur […] 1789 ; une seconde approche, qui pose la Révolution française comme le produit de notre histoire, avec plus de profondeur. Je crois que si l’antériorité ne légitime pas tous les droits, récuser l’héritage nous appauvrit nécessairement et fait disparaître notre identité. » Jacques Legendre, agrégé d’histoire, flirte pour sa part avec le spectre indo-européen : « il y a une population en France qui est là depuis longtemps, et qui constitue je crois le socle de cette population, et puis il y a au fil des temps, l’arrivée d’un certain nombre de populations qui viennent d’ailleurs."

Mr Legendre fait dans la lapalissade (je me demande si ces bons messieurs savent qui était La Palisse? AngeR ) Des gens qui "étaient là" puis d'autres qui "viennent d'ailleurs" c'est partout dans le monde, envahisseurs plus ou moins pacifiques, et mélange, va retrouver du pur jus avec ce brassage!
Longuet, faut il le rappeler, s'est distingué en 68 en "cassant du gauchiste" avec son pote Madelin du Mouvement "Occident"!

J'avais mentionné cette commission sénatoriale et ses a priori au moins discutables:
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/journal.histoire/2015/04/18/le-president-du-senat-reve-dune-liturgie-nationale-pour-lecole-234482
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 11 Juil 2015 - 1:48

Recalé parce que pas résosocialisé?

http://www.ouest-france.fr/justice-letudiant-lese-faute-de-compte-twitter-bientot-reinscrit-3546281

Bon, le jeune homme est en com machin, mais doit on pour autant passer sous les fourches caudines de ces réseaux qui n'ont de sociaux (au sens d'échanges et communications entre humains) que le nom? Soumis aux dikat de leurs proprio, tous américains de venus riches du bavardage?
Mon fils a une licence machin com et culture... sans résosocios.
Bon, c'était au tout début de notre siècle, autrement dit, la Préhistoire! mais un tel incident (et même repris, il va se faire emmerder un max le mec) en dit long sur certaines dérives de notre présent.
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 8 Aoû 2015 - 11:39

Ce qui est quand même marrant c'est qu'il existe plein de gens en France qui savent vraiment de quoi l'Ecole a besoin... Ils en sont réduits aujourd'hui à expliquer pourquoi leurs idées ne peuvent pas être appliquées. C'est quand même déprimant...

http://www.slate.fr/story/104581/reformer-ecole-france

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 8 Aoû 2015 - 16:53


" Le système baigne donc dans une formidable hypocrisie: il affiche des principes égalitaires que presque tous les acteurs contournent délibérément. Seule une révolution culturelle permettra d’en sortir, qui conduirait à récuser à la fois l’élitisme et l’égalitarisme qui forment le paradoxal attelage idéologique du système éducatif français."

Attelage boiteux qui a commis bien des dégâts, et ne risque guère de dételer de sitôt car, comme dit l'article dans un bel euphémisme, les décideurs dont politiques sont "peu allants" sur le sujet! Ne suffit-il pas aujourd'hui d'appartenir à la "Promotion Voltaire" de l'ENA pour obtenir (hors compétence vérifiée) une sinécure?

"Enseigner n'est pas inné", bah nan! Ca s'apprend certes, mais pas totalement, y'a un truc dans ce p... de boulot qui fait que n'importe qui ne saurait s'improviser, pourtant la "capacité" ou compétence ou... appelez ça comme vous voulez à enseigner n'est pas vraiment mesurée. On mesure les connaissances dans la discipline ce qui est élémentaire, on compte les années, les Masters et concours, mais ça beaucoup savent faire qui ne savent enseigner!

On est pas sorti de l'auberge, qui brûle!!!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 8 Aoû 2015 - 17:30

Elle a toujours brûlé... Sauf que maintenant on se rend compte qu'on ne sait pas éteindre l'incendie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 8 Aoû 2015 - 21:59

Mais qui a mis le feu? AngeR

Mais qui verse de l'essence dessus? Twisted Evil

Mais qui s'épuise à tenter de l'éteindre avec pour tout bagage une citerne qu'on perce et un tuyau qu'on crève? Ange
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 21 Aoû 2015 - 16:29


On ne le dira jamais assez:

http://news.radins.com/actualites/les-etudiants-plus-plus-nuls-orthographe,14098.html

Allo, les pompiers? AngeR
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 21 Aoû 2015 - 16:34

C'est une évidence...

Mais il y a là aussi une reconstruction du passé puisqu'on compare avec des époques où la plupart de ceux qui faisaient des tonnes de fautes n'allaient pas loin dans la structure scolaire...

Et, le problème vient de l'extérieur de l'Ecole en particulier avec une oralité devenue incontournable... et de l'intérieur car on ne montre pas que l'orthographe est importante aux élèves, on se contente de le leur dire... Et comme il n'y a rien à l'extérieur qui le leur confirme...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 21 Aoû 2015 - 17:04

Orobouros!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'Ecole?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 30 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33, 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi l'Ecole?
» Pourquoi faut-il être maigre pour devenir danseur classique?
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?
» De l'amour à la haine,pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: