Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'Ecole?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33  Suivant
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei


Nombre de messages : 9684
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 21 Aoû 2015 - 17:04

Orobouros!
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 1:12

La rentrée, ça repart!

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20150827.OBS4829/enseignement-moral-et-civique-on-fait-quoi-avec-ce-machin.html#xtor=EPR-3-[Actu17h]-20150828

La Morale est une vieille lune et le civique n'a rien de neuf. Si la Morale qu'on nous infligeait au primaire avait eu un effet si minime soit il, mes contemporains (ceux de ma tranche d'âge, pas les dinos qui étaient d'une rectitude éthique sans faille ) seraient meilleurs qu'ils ne le sont...

Tous mes voeux aux collègues chargés de fabriquer de bons petits républicains à raison d'une heure tous les 15 jours en secondaire, cache misère ou cautère sur une jambe de bois? Mais soyez assurés que la ministresse a "confiance en les enseignants" qui, comme d'hab, se démerderont bien avec, pour faire comme si... AngeR


Dernière édition par Tryskel le Sam 29 Aoû 2015 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 8:18

Eh oui... Masi, quand tu regardes, ça ressemble pas mal à l'ECJS... Vous avez dit effet d'annonce ?...

La morale et le civisme, ça ne s'apprend pas, ça se vit... Quand ils auront compris ça...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 15:10


Quand ils auront compris ça, ils donneront l'exemple! AngeR

Hé oui, comme le Canada Dry, c'est pas de l'ECJS, mais ça y ressemble à s'y méprendre!

Dans les temps jurassiques de mes débuts comme prof, après l'avoir connue élève au Précambrien, ça s'appelait: Instruction Civique, 1heure hebdo. Elle connut des aléas au fil des gouvernements, réduction d'horaires, disparition, retour, c'est même une épreuve du Brevet des Collèges depuis quelques années alors qu'on nous l'annonce comme une nouveauté.
Comme disait Brel: "C'est avec du vieux qu'on fait du neuf", rien de neuf sous le soleil de Grenelle...
Surtout pas une revalorisation du salaire des enseignants, aux 10% d'augmentation proposés par Juppé (sans souci électoralistes ça va de soit, morale oblige) la ministresse a répondu "Pas de sous". vaut mieux distribuer des milliards (qui sortent d'où, la France est fauchée?) aux patrons qui exigent de plus en plus que l'Ecole leur fournissent une main d'oeuvre docile, ce qui implique une instruction civique et autre la moins efficace possible, faut qu'il puissent la modeler selon leurs besoins, lesquels changent plus vite que l'EN!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 16:11

Sous-entendrais-tu perfidement que tout ceci est incohérent ?

mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 16:40

Je "sous entend" pas, j'affirme! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Et c'est pas si incohérent qu'il n'y paraît. Nos crânes d'oeuf savent ce qu'ils font: achever l'Ecole de Jules qui permettait quand même à quelques uns de sortir la tête de l'eau, manier la langue de bois et la poudre aux yeux diluée pour faire passer la potion dans un jargon que même ceux qui l'emploie on se demande s'ils le comprennent! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 21:01

Je ne suis pas aussi catégorique que toi... Je pense que c'est davantage un problème de personnes. "Moi normal" vient de prendre comme conseiller éducation un grand historien français (pas spécialiste de l'histoire de l'Education d'ailleurs). Comme le faisait perfidement remarquer un de ses collègues sur Twitter, qu'Est-ce qu'il peut bien y connaître, il n'a jamais enseigné ailleurs que dans le supérieur...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 23:17

Il reste des "Grands Historiens" en France depuis la mort de Le Goff? AngeR Bête et méchant, je sais, mais ça défoule...

Le mec en question" supérieur"; et on connaît le respect que la majorité des profs du supérieur portent aux catégories inférieures qui oeuvrent dans le secondaire et le primaire; est au mieux un alibi.
Persiste et signe, c'est pas une question de personne, c'est la continuité raisonnée d'une démarche politico/libérale mise en place depuis 30 ans. Mais comme ils ne peuvent pas le dire parce que ça provoquerait des émeutes, ils font semblant. Juste que de moins en moins de gens sont dupes tellement ça finit par se voir!

a parlé! Ange
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 29 Aoû 2015 - 23:29

Je n'ai pas le temps de le lire pour le moment (je bosse) mais des gens bien sur Twitter disent que ça présente bien les problèmes. Tu me diras...

http://www.letelegramme.fr/bretagne/a-prost-l-alternance-politique-tue-l-ecole-29-08-2015-10753792.php


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 30 Aoû 2015 - 1:43

J'aime bien Prost. Je l'avais lu, et quand j'ai voulu me lancer dans une thèse, je l'ai appelé au téléphone, comme ça, sans recommandation, sans être fille, cousine ou protégée de, la totale lamda... Et Mr Prost m'a écoutée et répondu pendant une grande heure. Jamais abouti ma thèse, mais ça situe le bonhomme, un de ces "grands" que j'ai eu le bonheur de croiser en fac, oui, y'en avait à l'époque, je souhaite qu'il en reste...

Je suis plus aujourd'hui toujours d'ac 100% avec lui, mais  il est lucide et je le respecte.

" Comment expliquer que le système soit de plus en plus inégalitaire ?

Il y a beaucoup de personnes, notamment des intellectuels, qui protestent qu'on va sacrifier les enfants qui réussissent dès qu'on propose des mesures en faveur de ceux qui échouent. Quand on s'intéresse aux élèves qui ne réussissent pas, les parents de ceux qui réussissent pensent que l'on va faire du tort à leurs enfants. C'est ce qui s'est passé avec les heures de soutien de la réforme Haby (1975) qui ont, en fait, permis d'ouvrir des options pour les bons élèves. Le système actuel profite essentiellement aux enfants des professeurs, des énarques et des cadres supérieurs.

Le système éducatif n'est-il pas aussi victime de trop de réformes ?

L'alternance tue l'école. Le manque de continuité politique est catastrophique. La gauche défait ce que la droite a fait et la droite ce qu'a fait la gauche. Au bout de deux ans, on change de politique. Ce manque de consensus ne peut pas donner de bons résultats. On a tout essayé mais jamais sérieusement. Il faut voir la manière dont ont été démolis les programmes de 2002, alors que, de tous les programmes, ce sont probablement ceux qui avaient été travaillés avec le plus de sérieux. Tout cela au nom de la lutte contre la méthode globale qui, entre parenthèses, n'existe plus. C'est Don Quichotte qui se bat contre les moulins à vent... Mais il y a aussi beaucoup de programmes indigestes... Bien sûr. Par exemple, les programmes de l'histoire de l'art de 2008 pour le primaire étaient sidérants. On voulait faire apprendre à des enfants de moins de 12 ans, à raison d'un quart d'heure par semaine, la différence entre l'oratorio, la sonate, le concerto, l'opéra... et entre roman et gothique, architecture civile et militaire, etc. On ferait mieux d'apprendre à regarder. Et à lire. Apprendre à lire intelligemment demande du temps."


Nous savons que les "enfants qui réussissent" n'ont à la limite pas besoin de nous, ils s 'en sortiront toujours. J'ai croisé l'orbite de quelques uns de ces "réussiceurs", les vrais, ceux là étaient flamboyants, sans orgueil, juste comme ils étaient, et ne se pensaient pas en terme de "réussite". Ce que j'aurais voulu, rêvé, c'est que ceux là puissent aider les autres, mais le système est pas conçu pour! Et au final, ils finissaient par s'ennuyer. Je me souviens du cri du coeur d'une élève plus que brillante, mais pas "je me la ramène parce que je suis la meilleure au dessus de tous" elle était plutôt discrète, genre un peu perdue  dans un univers où il fallait toujours dire et redire, sans grand effet pour certains. A la troisième demande d'explication elle m'a dit "Ho, non madame, vous n'allez pas recommencer",
J'ai saisi la balle au bond en lui demandant à elle d'expliquer. Elle l'a fait, et ça n'a pas moufté dans la classe, miracle, ils avaient tous tout compris Alors où ils me prenaient pour une bille en me demandant de répéter où ils ne captaient vraiment rien, où ils n'ont pas voulu passer pour plus bêtes quand c'était une des leurs qui leur expliquait! Ange

Je parle des "vrais" de ceux qui comprennent, pas de ceux dont les parents convaincus d'avoir pondu un génie poussent à l'extrême et ne pardonnent pas  ce qu'ils estiment le moindre manquement réussite aux profs ni à leur rejeton, ce qui ne contribue ni à la facilitation de la transmission des savoirs ni à l'équilibre psy des rejetons. Mais ces "flamboyants" imperméables au système tout en en déjouant les arcanes, même de façon inconsciente, sont rares.
Nous, on bosse pour la majorité, ceux qui sont pas hostiles a priori mais qui au fond, ben... les "perdus", les "en difficultés" c'est pas notre job, dur de le dire mais c'est comme ça. C'est comme ça parce que dés l'instant où on colle sur un môme, et ça se fait très tôt dans sa scolarité, l'étiquette "En difficulté" le pauvre aura bien du mal à sortir de l'auberge , laquelle, nous l'avons constaté récemment crame grave à cette heure!

Et les "majorités" politiques successives visent en effet, outre la démolition de l'édifice EN, avant tout à saboter ce qu'à fait leur prédécesseur politique dés l'instant qu'il est pas de la même couleur! Mais ça finit par tourner en rond vu que le but est le même, se débarrasser de cet héritage encombrant qui coûte (ils le disent assez) et ne répond plus aux exigences économiques et sociales.
C'est en lisant Bourdieu, et Prost que j'ai réalisé, avec effarement puisque j'étais passé au travers des mailles du filet, à quel point le système est perverti. Et faut compter ni sur "Moi président" ni sur son successeur quel qu'il soit pour que ça s'arrange...

J'ai lu la semaine dernière un moultiéme article d'un instit disant en "Incipit"(c'est comme ça que se cause le français en classe, ben ouais): "Je dois tout à l'Ecole et j'ai voulu lui rendre"
Moi aussi, enfin je lui dois un socle de départ, et avec mon mauvais esprit je dirais pas qu'elle a encouragé mon élan, mais il était donné et sans elle, je serais pas où j'en suis, malgré tout. Alors, j'ai voulu rendre par l'école à ceux qui étaient comme moi, les sans , qui pouvaient quand même, je savais qu'ils pouvaient. je n'avais pas mesuré la résistance du système ni la perversité des forces en présence pour son contrôle, j'ai fait sans savoir, valait mieux que je sache pas, j'ai fait comme je me sentais "Enseignante". Alors aujourd'hui (mais dés hier) j'ai mal de l'Ecole comme elle devient un système de plus en plus pervers et verrouillé .
Après tout, je suis passée à l'ennemi privé Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 30 Aoû 2015 - 1:57

Trop en miettes pour enchaîner... On verra demain... enfin, disons tout à l'heure...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 10 Sep 2015 - 1:15


Quand une journaliste joue à la maîtresse:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1417166-21-jours-a-l-ecole-j-ai-ete-maitresse-pour-3-semaines-le-plus-beau-metier-du-monde.html

Pas vu, et je m'interroge sur le sens, l'utilité de ce genre d'expérience. Ca apporte quoi à qui? Est ce le public comprendra vraiment ce qu'est ce métier, enfin? Ceci dit, elle semble avoir compris un certain nombre de chose la dame!
Et l'expres​sion(quel est l'andouille qui l'a inventée?) "le plus beau métier du monde" ça me gave , et ça me fait penser au "plus vieux métier du monde" AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 16 Sep 2015 - 0:53

Si c'est PISA qui le dit:

L'eussiez vous cru si le désormais incontournable classement international ne l'eût pas dit: L'utilisation de l'informatique ne fait pas progresser le niveau des élèves en France. incl36 écrit
Ca, c'est un scoop!  AngeR
Je gage que le contenu de l'article confortera messire l'Auteur, mais ne lui remontera pas beaucoup plus le moral que le Ternet ne fait remonter le niveau de nos chères têtes brunes ou blondes!
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150915.OBS5805/le-numerique-a-l-ecole-ne-fait-pas-progresser-les-eleves-pour-l-instant.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20150915

" Pas d'effet notable

L’utilisation d’internet à l'école dessine une courbe en cloche : l'absence totale d'ordinateur est associée à un faible niveau de lecture sur le net ; les performances sont optimales quand l'élève utilise la machine une à deux fois par semaine; au-delà, elles s'effondrent, d'autant plus que l'usage de l'ordinateur est plus fréquent.

Pour autant, et c’est la leçon essentielle de ce rapport, les investissements dans les TIC (technologies de l’information et de la communication) éducatifs ont un faible impact sur les résultats scolaires des élèves, tant en sciences, en maths qu’en maîtrise de l’écrit. L’usage de l’ordinateur ne réussit pas non plus à combler les écarts entre élèves favorisés et élèves défavorisés.

Comment analyser ces constats ? Les auteurs du rapport s'y emploient. D’une part, il est fort probable que rien ne remplace l’échange direct entre le professeur et l’élève. D’autre part, l’ordinateur est encore mal utilisé. Les logiciels éducatifs sont rustiques. Les enseignants ne savent pas toujours tirer parti des ressources. Ils ne sont pas assez formés. "Nous ne maîtrisons pas encore assez le type d’approches permettant de tirer pleinement profit des nouvelles technologies", écrit encore Andreas Schleicher.
Lorsque les élèves utilisent leurs smartphones pour copier-coller des réponses toutes faites aux questions qui leur sont posées, il est peu probable que leurs capacités intellectuelles s’en trouvent renforcées ".

A bon entendeur..."
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 16 Sep 2015 - 6:24

Ben oui. J'ai découvert ça hier. Cela ne fait que conforter ce que je dis depuis très longtemps... Et ça ne va pas s'arranger vu le grand n'importe quoi qui règne en la matière avec des injonctions de faire du numérique, du numérique, du numérique. On m'a sollicité hier pour faire des ateliers de formation dans 17 collèges "préfigurateurs" (quel joli mot pas beau !) pour des profs de collège (alors que j'enseigne en lycée depuis 2001). J'ai donc décliné en n'oubliant pas de tremper ma plume dan le fiel...

Bonjour,

J’ai bien reçu mon courriel concernant l’organisation de formations pour certains collèges expérimentateurs. Je ne peux malheureusement y donner suite. J’ai annoncé au corps d’inspection disciplinaire il y a quelques mois que je ne souhaitais plus participer à des formations liées au numérique en raison d’une dérive vers des formations perdant de vue le caractère disciplinaire (essentiel à mes yeux pour tirer parfaitement profit des apports du numérique) pour privilégier une approche essentiellement technique. Il apparaît évident que ce vous proposez va dans ce sens-là et je suis parfaitement incapable de conseiller à un collègue de langue ou de physique la meilleure stratégie pour utiliser le numérique dans une situation de classe donnée (d’autant que je n’ai jamais travaillé avec des tablettes). Par ailleurs, il y a dans les propositions faites des choses qui sont dans « l’air du temps » mais ne peuvent pas la plupart du temps être réellement pratiquée sur le terrain : travailler avec des tablettes ? mais comment fait-on puisqu’il nous est interdit dans les établissements (au moins au niveau lycée) d’utiliser le wifi dans les classes ?

Depuis une quinzaine d’années, j’ai assuré de nombreuses formations dans ce qu’on appelait TICE (terme plus adapté quoique moins vendeur que numérique), des formations toujours fort bien reçues par les stagiaires qui appréciaient leur caractère concret et la possibilité d’un rapide transfert dans leurs pratiques de classe. Il y a de grandes possibilités dans ce domaine du numérique mais je déplore que, de plus en plus, on privilégie le clinquant sur l’efficace, les fausses bonnes idées sur les pratiques qui fonctionnent. Je ne me retrouve pas dans les orientations actuelles. Voilà pourquoi je serais un fort mauvais ambassadeur de ces technologies dans ces ateliers de formation.

Cordialement

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 17 Sep 2015 - 17:28


Toi, tu vas pas faire carrière, tu finiras pas conseiller au ministère! mdr

Le numérique pour le numérique, la potion ordi (ou tablette) magique. Et pendant qu'on tapote sur des claviers, on ne cherche pas ce qui ne va pas au fond du fond. Enfin, pas besoin de chercher, on le sait, mais on ne fait rien parce que le chantier est pharaonique, pas du tout dans l'air libéral du temps, et que personne n'a le courage de s'y attaquer..
En plus, c'est vicieux, ceux qui caleront sur le tout numérique seront accusés d'être responsables des (mauvais) résultats...
Les "expérimentateurs", ha que nos ministres successifs aiment les "expérimentateurs". Quelques établissements sont désignés (sur quels critères?) pour devenir "expérimentaux" et en général ça reste quelques uns, parce qu'il est rare que les expériences donnent des résultats extraordinaires, ou, si ça marche et que c'est généralisé, ça fonctionne toujours pas parce que ce qui marche pour un établissement tient à des éléments spécifiques à l'établissement , équipe pédagogique, élèves, direction, moyens techniques et financiers, milieux socio/ géographique, etc..
Alors "Haut Lieu" dit "vous voyez on a fait un gros neffort, et ça marche pas..." Et on retourne à la routine, sans jamais attaquer le problème au coeur du problème...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 17 Sep 2015 - 21:27

En fait (tu vas peut-être hurler en voyant ça vu ce que je peux dire depuis des années), le problème n'est pas lié aux profs ou à la formation ou au numérique. Non, le problème est administratif. L'enseignement passe après les contraintes administratives. Et quand, comme c'est le cas depuis la rentrée, tu as des billes qui pensent à en faire le moins possible, ça explose. On a depuis aujourd'hui les emplois du temps en ligne. Mon problème des trois heures consécutives, je l'ai solutionné en trois minutes pour deux classes. Ca veut donc dire qu'elle ne s'est même pas penché dessus... Et même si j'y vais avec la solution, elle ne fera rien, elle ne veut plus rien toucher. Ca c'est le problème administratif local.
Après il y a le problème administratif plus global des gens qui n'y connaissent rien et pensent que leurs idées brillantes (sur le papier) vont pouvoir s'appliquer. Et si ce n'est pas le cas, c'est de la faute des profs lesquels renvoient la responsabilité sur les élèves qui la renvoient sur les profs... Et c'est comme ça depuis toujours...
C'est comme laisser les élèves conduire l'avancée du cours. Une hérésie pour les profs !... Eh bien qu'ils ne s'étonnent pas alors que les administratifs considèrent comme une hérésie leur volonté d'être maîtres de conduire leur enseignement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 18 Sep 2015 - 16:24

Même si je nuancerais (pour une fois AngeR ) en disant que les responsabilités sont partagées, c'est bien l'Administration qui est responsable au premier chef.
En voici un bel exemple:
http://enseigner.blog.lemonde.fr/2015/09/18/le-medef-veut-transformer-lenseignement-de-leconomie-au-lycee/

Le logo de l'EN sur un papier ultra libéral, comment ce speusse? Ha non, c'est pas la faute du ministère qui promis juré n'a rien vu. Et puis, ce doc n'était pas destiné à être rendu public!
N'empêche...
Fiorasso du temps où elle sévissait s'est opposée à un enseignement "pluriel" de l'économie" au motif qu'il ne fallait pas embrouiller les élèves. Gataz Pierre, président du MEDF et digne fils de Gataz Yvon qui fut présent du CNPF (mais Yvon qui passait pour un dur en son temps, était un tendre à côté de fiston) a l'oreille de l'Elysée et celle de la Rue de Grenelle.
Il faut "rentabiliser" l'éducation, que les jeunes ne perdent pas leur temps à s'ennuyer sur les bancs de l'école (à tous les niveaux) et sortent bien formatés produit clef en main pour l'entreprise. D'où les suppressions plus ou moins spectaculaires et soulevant plus ou moins de couinements de ces disciplines "inutiles" comme les langues anciennes, le français, pas supprimé mais réduit à peau de chagrin, la volonté de mainmise sur l'Histoire qui si elle ne date pas d'hier s'accentue... sans parler du plus inutile qu'inutile que sont les arts, le dessin, la musique...
Parce que "L'histoire des Arts" telle que conçue par le ministère, c'est nul!
Donc surtout ne pas prendre le risque de former des jeunes aptes à réfléchir par eux mêmes, comment, il y auraient des alternatives au modèle économique qu'on nous impose? Hérésie!

L'administration au plus haut niveau subit les pressions de divers lobby et groupes d'intérêt (dont celui des "parents") et réagit, en abondant dans leur sens (faut pas fâcher les gros viviers d'électeurs). Ca descend tous les échelons jusqu'au prof qui ne doit plus être qu'un exécutant, d'où la suppression sarkoziste de leur formation. Pas besoin de "former" des transmetteurs numérisés!
Les chefs d'établissement; dont je le répète la grosse majorité est incompétente pour diriger une "équipe" pédagogique qui n'existe quasi que dans l'imagination du ministère; sont les tenants, via les rectorats, de la parole ministérielle, laquelle relaie celle des groupes d'intérêt dont l'intérêt majeur n'est pas l'intérêt des élèves. Parce qu'au bout de la chaîne, ce ce sont bien les élèves qui morflent le plus!
Le chef d'établissement n'est pas un pédagogue, c'est un administratif, un exécutant qui exécute d'autant mieux qu'il trace sa carrière et que pour obtenir un plus gros bahut, il ne faut surtout pas faire de vague là où on est! RAS, tout va bien à bord et des résultats aux examens, peu importe comment on y parvient. Et si ça coince, c'est forcément la faute des profs derniers boucs émissaires puisqu'en bas de l'échelle décisionnaire.
Certains sont des lèche bottes carriéristes, même cafteurs pour se faire bien voir auprès de l'administration, et certains pas vraiment capables non plus. Mais la grosse majorité tente toujours de faire honnêtement son boulot ce qui devient de plus en plus pénible. Twisted Evil  Twisted Evil  Twisted Evil


Dernière édition par Tryskel le Ven 18 Sep 2015 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 18 Sep 2015 - 16:42

La baguette tablette magique questionnée:

L'article parle essentiellement de ce qui se passe aux Etats Unis, paradis des start up informatique, et berceau des géants d'icelle. Un peu long mais à lire en entier. Messire l'Auteur y retrouvera ses préoccupations...

http://www.internetactu.net/2015/05/19/pourquoi-lapprentissage-assiste-par-la-technologie-ne-parviendra-pas-a-lui-seul-a-resoudre-la-crise-de-leducation/comment-page-1/

" La politique de l’introduction de l’ordinateur à l’école n’a pas fait ses preuves – voir “Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas” – et les déboires récents de l’informatisation du district scolaire de Los Angeles, ou celui du comté de Guilford en Caroline du Nord, longtemps cité comme un pionnier jusqu’à ce qu’il réinitialise tout son programme, ne sont pas pour rassurer – en France, l’expérience Ordicollège19 initiée en 2008 par le Conseil général de Corrèze est également restée un cas d’école, régulièrement étrillé.

Certains usages de la technologie à l’école fonctionnent très bien, notamment quand elle est utilisée pour certaines tâches bien précises : la rationalisation de la communication parents-enseignants, la collecte des devoirs, la diffusion de notes, etc. (ce que montre d’ailleurs la récente enquête du ministère de l’Education Nationale évaluant l’utilisation des espaces numériques de travail). Mais l’apprentissage mixte, lui s’est révélé plus difficile, notamment quand on tente de le faire à faible coût, sans prendre en compte la formation, l’adaptation des équipements, le remplacement et l’entretien du matériel. Annoncé dans bien des écoles en fanfare, il n’est pas rare de trouver aux Etats-Unis des racks d’iPads et de Chromebooks inutilisés.

Enseigner aux enfants, notamment à ceux qui connaissent le plus de difficultés, est difficile. La technologie change peut-être la donne, mais pas d’une manière aussi spectaculaire que voudraient nous le faire croire les évangélistes des nouvelles technologies scolaires. Il n’y a pas de dispositif magique qui aide les enfants à apprendre, rappelle Peg Tyre. Ni la radio, ni la télévision, ni les ordinateurs, tous salués en leur temps comme des innovations éducatives transformatrices, n’y sont parvenus. Les tablettes ne le seront pas plus, car entre de nouveaux dispositifs pour s’informer et une révolution éducative, il y a un pas que ces dispositifs ne peuvent pas combler, car l’apprentissage consiste à s’engager avec le matériel éducatif en profondeur, pas seulement à l’utiliser.

Enseigner peut paraître simple, mais un bon enseignement est compliqué – or, depuis les travaux de John Hattie, on sait combien celui-ci est important. Il est difficile d’obtenir qu’un logiciel reproduise ce que font les enseignants, capables de rebondir en quelques secondes pour introduire de nouvelles idées, de parler d’une manière qui résonne, de renforcer les idées et les compétences… autant de situations d’apprentissages qui dépendent des savoir-faire comme de l’intuition d’un enseignant mis dans des situations toujours spécifiques."


Ils le savent, mais ils font comme s'ils savaient pas, ou s'ils savent pas c'est encore pire!
Et les Google, Amazon et autres Apple ont évidement intérêt à refiler leur camelote, laquelle sera obsolète dans 6 mois. Donc c'est placer l'éducation à la merci des bricoleurs de logiciels. Lesquels sont forcément standardisés, et la standardisation est l'ennemie de l'éducation... mais l'amie des patrons, et des politiques! Cauchemard
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 18 Sep 2015 - 21:13

Euh, toi qui me connais, ça fait combien de temps que je dis ça ?... que je le prévois ?... C'est désespérant...

Comme c'est le désespoir qui m'a fait passer les deux dernières heures à raconter l'histoire d'une simple salle de lycée. Enfin, "simple", pas tout à fait pour moi :

http://mbs31.free.fr/SALLE19.pdf

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 28 Sep 2015 - 23:20

Tu dis ça depuis aussi longtemps que je te connais et je te soupçonne d'avoir commencé à le dire depuis bien avant que j'ai eu l'honneur de te connaître! Ange

J'aime bien la Salle 19, et je comprends très bien ta frustration. Quant aux collègues qui ricanent quand tu te remues les méninges et ensuite sautent sur que que tu as produis parce que ça fonctionne (avec toi au moins), j'ai connu, c'était avant l'informatisation informatisée, mais "on" me piquait mon rétro projecteur péniblement obtenu, et même le radio cassette acheté sur les deniers de l'HG, les profs de langue en mal de matos performant venaient me l'emprunter...
La région avait informatisé le lycée et payait un abonnement, mais il ne fallait pas trop s'en servir parce que ça coûtait cher, les ordis étaient au CDI, et bien sûr en nombre insuffisant pour nos 700 élèves.

Rien de nouveau sous le soleil...

Rien de nouveau, même pas les "nouveautés" en primaire: calcul mental, dictée et morale tous les jours. Je suis sorti du primaire en 58/59 si ma mémoire est bonne, et on avait: calcul mental, dictée et morale tous les jours!

Question posée pendant la rando: "Que penses tu de la ministre de l'EN?". Réponse: "Elle est jolie, elle présente bien, c'est un bon petit soldat de Hollande. Mais je la pense incompétente pour le poste, elle n'a pas les épaules et ne propose aucune initiative intéressante"; le vieux monsieur adorable (ben vi, on marche encore à 86 ans) qui m'avait posé la question : "C'est drôle que tu dises ça, j'ai des enseignants dans ma famille dont une prof d'Histoire/ Géo, ils disent la même chose".
Comme quoi, je suis pas la seule à ne pas apprécier notre délicieuse Najat.
Quand j'ai dit ça, je ne connaissais pas la dernière sortie de la ministresse, sinon, j'aurais dit pire! AngeR
La dernière c'est: " Supprimer la possibilité d'avoir un menu non confessionnel je trouve que c'est une façon en réalité d'interdire la cantine à certains enfants." Réaction de la dame à la décision du maire de Châlons sur Saône de supprimer le repas de substitution les jours où de la viande de porc est servie.
Décision certes suspecte de sectarisme, mais approuvée par le Conseil d'Etat.
Mais voilà que la cheftaine de Grenelle déclare notre brave cochon "menu confessionnel".
Je suis peut être pas été allée assez aux écoles, mais on m'y appris qu'un menu "confessionnel" c'était quand des gens refusent de consommer certains aliments pour raisons religieuses. Raisons pas toujours claires, mais  le "Livre" les interdit, alors, ils suivent. Ca les regarde, et dans les temps reculés dont je parlais, le fait que comme on disait sans trop savoir de quoi ils retournait "les musulmans ne mangent pas de porc" ne gênait personne, ils avaient déjà des repas sans!
Ils étaient moins nombreux et surtout moins revendicatifs, l'Islam en France était au mieux la religion de ceux qu'on importait par bateaux entiers pour nourrir les industries du bâtiment et de l'automobile, les plus grosses consommatrices de cette main d'oeuvre docile à l'époque. Ils ne posaient pas problème.
Et l'Ecole de ces temps reculés intégrait (à sa façon) bon an mal an les enfants de ces travailleurs...


Elle est "issue de la diversité" la ministresse, j'ai rien contre, mais qu'elle ferme sa jolie bouche plutôt que de sortir des énormités pareilles, contraires à la laïcité, à l'esprit républicain et à la vocation (malgré tout ce qu'elle subit) d'intégration de l'école. Elle porte la question de l'éducation sur le terrain religieux, et là, c'est pas son rôle! Elle jette de l'huile sur le feu déjà bien embrasé des relations de la République aux religions...
J'étais peinarde dans l'Aragon mudéjar (magnifique) ignorante volontaire des récentes turpitudes du monde... Al Andaluz, l'Espagne arabe, une occasion avortée de mélange de civilisation chacune ayant à apporter à l'autre... Mais, ambition, haine, rejet, obscurantisme, volonté de pouvoir et de domination ont fait que...
On en est là aujourd'hui, c'est pas la peine d'en remettre une couche Mme ministresse! Chuuttt


Dernière édition par Tryskel le Mar 29 Sep 2015 - 0:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 28 Sep 2015 - 23:31

Salut l'ibérique

Pour te ramener à nos problématiques, je te copie le lien de l'émission Rue des Ecoles d'hier après-midi... J'ai fait mon premier live-tweet à cette occasion (c'est-à-dire tweeter ses remarques tout au long de l'émission) parce que j'avais des choses à dire (évidemment)... Mais en conclusion, toujours le même constat : on sait ce qu'il faut faire chez les "spécialistes" mais personne ne sait comme le faire appliquer sur le terrain.

http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-les-enjeux-du-numerique-a-l-ecole-2015-09-27

Sinon, au lycée, la proviseur-adjointe a réussi à nous envoyer ce matin un mail de la semaine dernière qui commençait donc par "La semaine prochaine...", cette semaine prochaine étant donc celle-ci. Tu suis ?... Dire qu'elle va organiser le bac à la fin de l'année, j'en tremble...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 29 Sep 2015 - 2:39

"  Et ce alors que les études disponibles sur la question l’affirment, les outils numériques ne font pas spécialement progresser les élèves. Il convient de se demander aujourd’hui quels sont les enjeux pédagogiques attachés à cette question, dans la classe mais aussi globalement, quel est le « plan » (c’est le terme utilisé par le gouvernement) ;  la « stratégie numérique » de l’Education nationale s’apprête à mettre en place est-elle pertinente ? "

C'est exactement ce que disait l'étude américaine dont j'ai posté le lien avant mon aventure ibérique.
Il va de soi pour ceux qui connaissent le terrain que la réponse est NON.
Le numérique outil, le numérique possibilité pour les élèves de s'approprier les éléments de connaissance oui, il faut vivre avec son époque... Nan, c'est pas une vanne de Dino, j'avais compris (trop tôt) que cet outil était un truc qui pouvait brancher  les chères têtes, mais comme c'était pas la mode, je me suis heurtée à une fin de non pas d'ordi pour l'Histoire, et pas de formation pour le Dino qui pourtant en avait plus que besoin. Ainsi un fossile jurassique   prônait non par désir de modernité pour la modernité, mais parce que ses neurones reptiliens avaient capté intuitivement que ce serait un moyen pratique et en phase avec le milieu dans lequel baignaient les élèves, l'usage des moyens informatiques dés le début du XXIème siècle  (pas par vocation, on nous disait en haut lieu déjà que) Imaginez juste un peu l'effort que ça représentait pour un  biberonné à la manipulation de parchemin  écrit
Ledit fossile se heurta cependant dans sa tentative  à plus fossilisé que lui: l'informatique étant "scientifique" elle était réservée aux scientifiques dans la mesure (faible) où elle existait dans le bahut...

Alors comprenez que la fumée numérisante ne me convainc nullement, que je sais que c'est de la poudre aux yeux, une façon de cacher le caca du chat à savoir ce qui est devenu l'impuissance de l'Education Nationale à éduquer et à apprendre...
Hop, un machin et tout va bien...
Juste que c'est un ti soi peu plus juste un peu beaucoup compliqué, parce que l'éducation, dans le sens de transmission du savoir et échange de connaissances est une relation d'abord, quel que soit le média employé, c'est une relation humaine et personnelle qu'aucun écran ne remplacera. La "Salle 19" raconte bien cette relation...
Juste pas que des machines machins...
Juste que je sais que c'est à  Machine/ Machin que les "penseurs" sans neurones de Grenelle et autres ayant l'oreille de dirigeants acquis de toute façon au libéralisme le plus effroyable vont sacrifier l'Education Nationale qui n'a plus la volonté depuis des décennies de l'être et plus même aujourd'hui les moyens de faire semblant, sauf qu'ils agitent, sans savoir comment réagit une baguette magique, c'est capricieux si on a pas vraiment l'âme d'un magicien...
Et comme ils n'ont pas d'âme et que la magie leur est aussi étrangère que le sens de l'humain , le droit de chacun qui le souhaite d'accéder au savoir, l'égalité, la liberté... Ils ont fait d'un outil qui présentait un fantastique potentiel un carcan supposé résoudre tous les problèmes auxquels les ponts de Grenelle refusent de répondre parce qu'ils savent quelque part que les réponses ne plairaient pas aux "Elites" dirigeantes, parce qu'ils n'ont pas mesuré l'ampleur de l'enjeu... Parce que (là j'extrapole mais...) ils se sont dit que l'outil sans formation n'est pas maîtrisable, alors on balance, sans former et ceux qui se plantent, ben, ils le font exprès, nan, avec tout ce bain techno/ informatique, faut vraiment être borné pour pas tout capter d'un coup?
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 30 Sep 2015 - 14:02

Nouvel emploi du temps... Enfin, non, c'est le même... Sauf que...

Maintenant, quand j'ai trois heures consécutives avec la même classe, au bout de deux heures, je change de salle... Pour aller dans une salle informatique... Trop petite pour 35 élèves !!!

Je vais tout casser... Ou me casser, je n'arrive pas à décider...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9684
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 30 Sep 2015 - 19:31


Ils sont créatifs dans ton bahut, au moins tu restes pas trois heures sans bouger, ça fait de l'exercice AngeR et un beau bazar qui dérange le cours!

Casse tout et casses toi après! mdr

Hier j'ai vu ma nouvelle élève (seconde) sérieuse, attentive, vive... je me demande pourquoi on lui fait prendre des cours! Son prof d'Histoire/ Géo est malade, remplacé à la rentrée, revenu, de nouveau absent... ça risque d'être un peu chaotique.
Heureusement que Super Dino est là!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 7 Oct 2015 - 21:27

Le genre de truc qui fait toujours plaisir (mais encore plus quand tu sais qui l'élève a récupéré pour se deuxième Terminale)

"Je vous remercie beaucoup beaucoup beaucoup pour vos cours, ils sont trop bien (et clairs !!!)
parce que cette année: une catastrophe. Vous me manquez Sad "

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8129
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 8 Oct 2015 - 0:03

Faut être à Blois pour découvrir ça...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/toulouse/reforme-du-college-polemique-dans-l-academie-de-toulouse-sur-un-classement-des-enseignants-en-fonction-de-leur-position-824315.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'Ecole?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 31 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi l'Ecole?
» Pourquoi faut-il être maigre pour devenir danseur classique?
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?
» De l'amour à la haine,pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: