Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'Ecole?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
MBS



Nombre de messages : 8137
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 8 Oct 2015 - 0:03

Faut être à Blois pour découvrir ça...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/toulouse/reforme-du-college-polemique-dans-l-academie-de-toulouse-sur-un-classement-des-enseignants-en-fonction-de-leur-position-824315.html
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 10 Oct 2015 - 16:24


"Opposants, rebelles, hostiles, irréductibles"
"Attentistes, passifs, indifférents, indécis"
"Progressistes, proactifs, convaincus, avocats, relais".

Nan, voyons, c'est pas du fichage! AngeR
Ceci dit, c'est révélateur, et il faudrait être bien naïf pour croire que les profs ne sont pas, depuis longtemps, repérés ni classés selon leur façon de réagir aux décisions ministérielles et de cultiver avec plus ou moins de constance l'art du léchage de la hiérarchie. La différence c'est qu'aujourd'hui, tout se sait très vite!

Cette semaine Marianne consacre un dossier à l'Ecole, un de plus. je n'ai pas encore tout lu, mais ça commence mal à mon sens.
Déjà "La naissance absurde des enseignements interdisciplinaires, comme Maths/ Histoire ou Français/ Techno"...
L'interdisciplinarité en soi n'a rien d'absurde au contraire, j'ai expérimenté "Maths/ Histoire" ça marchait bien. Mais comme c'était pas la mode et que les têtes creuses grenellienes l'avaient pas encore inventée, le proviseur a mit fin à l'expérience au bout d'un an. Et c'était en heures sup. Ce qui pose problème n'est pas l'inter en soi (et je ne comprends pas cette levée de boucliers contre) mais la façon dont elle va être mise en oeuvre, comme d'hab au fond! On sait très bien saboter une bonne idée en l'actant de façon absurde!

" La création d'un nouveau thème en 5ème- pour le moins étrange dans un pays laïc- "Christianisme et Islam, deux mondes en contact". D'abord c'est pas nouveau, l'Islam en tant qu'élément de l'histoire est enseigné en 5ème depuis des décennies, et je vois pas en quoi c'est "antilaïc" d'étudier la rencontre/ confrontation de deux mondes dont le second a beaucoup apporté au premier. C'est comme si l'Andalousie reniait ses composantes arabes (l'actuel et très droitier gouvernement espagnol y travaille pourtant).

"Et l'autonomie des établissements qui annule l'égalité républicaine en permettant aux principaux des collèges de gérer comme ils l'entendent les horaires et les programmes des collégiens"
Croire à "l'égalité républicaine" c'est faire comme si les lycéens de Louis le Grand étaient traités comme ceux d'un obscur bahut au fin fond d'une zone du 9/3.
D'ailleurs, en bons républicains, on devrait débaptiser "Louis Le Grand" AngeR
Donner plus de pouvoir aux chefs d'établissements, Nico en rêvait, Najat est en train de le faire.
Rappel pour les non initiés: programmes et horaires sont nationaux, la marge de manoeuvre des établissements se réduit à quelques heures qu'ils peuvent consacrer à telle ou telle discipline, ateliers ou activités. Et ça grenouille ferme pour se faire attribuer ces miettes, ça joue auprès du chef...
Rien de nouveau sous le soleil Les profs sont des humains comme les autres! mdr

Mais qu'un magazine d'information se contente de superficiel en relayant ce qui "se dit, c'est un tisoit beaucoup gênant.

Je jette un oeil sur les extrais du nouveau bouquin de Jacques Julliard, généreusement publiés puisqu'il fait partie de la rédaction de Marianne. Ca s'arrange un peu.
" Depuis je n'ai jamais pensé que l'enseignement pût être fondé sur autre chose que l'admiration. L'enseignement n'est pas affaire de vases communicants, il repose sur la rencontre de deux personnes."
Ca rejoint ce que ton ancien élève t'a écrit , tu lui "manques". Et ça s'explique pas, ça s'apprend pas!
" La personnalité du messager fait partie du message. Elle n'est pas affaire de trucs et de recettes pédagogiques, elle est le résultat d'une rencontre... On enseigne avec son savoir, mais on enseigne d'abord avec sa vie, son histoire individuelle, on enseigne avec son corps, on enseigne avec son âme... On comprend aisément les réserves des professionnels de la pédagogie envers un concept ausi subjectif. On ne mettra jamais le charisme en circulaire...
C'est pourquoi toute dévalorisation matérielle ou morale du statut de l'enseignant est un attentat contre l'enseignement lui même."


J'approuve, même si le style est un peu "lyrique" Ange , c'est un beau plaidoyer pour le métier, peu de gens le conçoivent comme ça.
Bon, il existe une grosse majorité de profs qui font correctement le boulot, mais sont des distributeurs de savoir, pas des "transmetteurs".
Une élève que j'avais déjà l'année dernière, aujourd'hui en 1ère, m'a annoncé tout de go qu'elle n'aimait pas sa prof de français; un peu gênant en L, ni celle d'espagnol. La demoiselle carbure à l'affect, et voudrait voir ses qualités reconnues hautement, bon, c'est une ado, et une forte tête (je me reconnaîs un peu en elle AngeR )... Mais qu'on le veuille ou pas, l'affect joue un rôle, vouloir l'ignorer est une erreur. C'est sûr qu'avec des classes de plus de 30, ménager l'affect de chacun est pas évident. L'alchimie c'est prendre un groupe "classe" certains fonctionnent bien (parfois contre le prof) d'autres beaucoup moins. Et de ne pas le voir comme une "masse", ça non plus, ça s'apprend pas! L'affect du prof aussi compte, il peut prendre une classe ou une individualité en grippe!

Je vais lire tout le dossier...

Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 10 Oct 2015 - 16:51

Oui mais n'oublions pas les titres récents de Marianne sur la question... Hier, discussion avec trois jeunes collègues de collège en région parisienne qui faisaient une intervention sur Enseigner la notion d'empire au collège. Quand je vois ce qu'ils présentent (et qu'on en discute ensemble ensuite) ce qu'ils font, je l'ai déjà "imaginé" et testé il y a 20 ans (tout en sachant que d'autres y avaient pensé avant moi sans aucun doute). Et eux de se demander "mais pourquoi ça n'avance pas alors ?"... Ben justement parce qu'il y a des numéros de Marianne, du Point, de l'Express, de Valeurs actuelles, des JT etc...

A ce propos, je te recommande le bouquin de Julie Van Rechem "Prof jusqu'au bout des ongles". Je ne l'ai toujours pas lu puisque celui que j'avais acheté et qu'elle m'a dédicacé sera pour ma moitié intellectuelle restée dans son domaine dauxéen, mais cette fille est une pile atomique, pleine d'humour, d'autodérision et de créativité... ET c'ets ça, je crois, le profil du bon prof...

Bon, je retourne dans Blois centre... Je veux en profiter jusqu'à la dernière goutte...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 11 Oct 2015 - 0:51

Noté pour le bouquin.

J'ai bien dit que l'angle d'ouverture du dossier Marianne me plaisait pas, de même que l'angle d'attaque de nombreux articles sur le sujet Ecole. Ils ne font que relayer "L'air du temps" ce qui n'est pas vraiment un boulot correct pour des gens censés informer. Et dire que la ministresse (ou plutôt ceux qui la commandent) veux que les profs fassent de "l'éducation aux médias".
Il faudrait d'abord éduquer les profs aux médias, qu'ils sachent déchiffrer, lire entre les lignes et séparer propagande et rumeur de l'information, et éduquer les médias aux profs, à l'enseignement, à ce qui ce passe sur le terrain au lieu de complaisamment leur taper dessus.
On est juste à peu près aux antipodes d'une relation saine éducation/ médias!

Ce que tu dis de tes jeunes collègues relève d'une autre problématique à mon sens, tu as fait il y 20 ans, ce que d'autres avaient sans aucun doute fait avant toi, ils font aujourd'hui en ayant l'impression d'innover. Ca m'est arrivé de me trouver géniale pour une trouvaille que je croyais super originale genre: je suis la première à y penser , et  de me rendre compte que j'inventais rien. Alors pourquoi quand tant de profs ont de bonnes idées, ça stagne et rien n'avance? Pourquoi on sait pas ce qui a été tenté avant nous alors que ça nous aiderait bien, pour le mettre en oeuvre, pour l'adapter à nous, à nos élèves?
Parce qu'il y a un certain individualisme des profs, t'as déjà essayé de bosser "en équipe"? AngeR
Parce que l'institution n'aime pas les innovations "opposants, rebelles..." ni ceux qui tout en faisant bien leur boulot ruent un peu dans l'étroitesse des brancards.
Parce que quand l'Institution prend en fin en compte une innovation qui fonctionne, elle s'en empare et l'institutionnalise-j'ai entendu ça en formation il a des lustres, de la part d'innovants qui s'étaient vus fossiliser leur innovation, alors qu'ils étaient tout content au début que les hautes sphères daignent s'y intéresser- donc la fige alors que c'est aussi (et peut être surtout) une question de personne pour l'appliquer. Ce que Machin invente (ou croit inventer) et qui marche avec lui ne marchera pas avec Chose parce qu'il est pas Machin et ne prend pas la question par le même bout, n'a pas la même approche. Ce qui ne veut pas dire obligatoirement qu'un a raison et l'autre tort.
Mais l'Institution est monolithique, hyper hiérarchisée, dispose de relais hiérarchiques qui ne mouftent pas de crainte que leur hiérarchie ne leur tape sur les doigts et bloque leur carrière, et ne supporte pas l'innovation qu'elle n'a pas dictée, parce qu'elle ne peut pas tout contrôler de ce qu'elle n'a pas décidé. En plus elle est sourde et aveugle parce de ce qui remonte du terrain elle n'entend et ne voit que ce qui l'arrange.
Si je suis un dinosaure, l'Institution Education Nationale est un fossile antè précambrien  qui manque au moins de la souplesse la plus élémentaire. AngeR

Si elle n'est pas souple c'est parce qu'elle ne peut pas se permettre de l'être, et pas pour seulement- je dirais pas d'abord si j'avais mauvais esprit- parce qu'elle doit veiller à la qualité de l'éducation et de l'enseignement, qu'elle ne peut autoriser en son sein des électrons libres à faire n'importe quoi, mais parce tenant l'enseignement elle tient la société, que notre société est conservatrice, qu'elle n'aime pas les changements.  La preuve toutes nos révolutions ont abouti à encore plus de conservatisme. Alors il ne faut pas que la société change, changement qui passe par l'éducation et l'enseignement!  Puisque la société conservatrice tient l'enseignement qui la reproduit!
Voir l'usage qu'elle veut faire du numérique...

Et si tout ça se barre en sucette c'est parce quelque part malgré tous ses défauts, elle a "trop bien réussi", que les gens y croient pour aider leur gamins à améliorer leur situation, que des profs y croient, et qu'elle ne peut pas avouer  son orientation profonde de conservation/ reproduction. Et elle a raté à peu près tous les coches de l'évolution sociale, matérielle et technologique des ces dernières décennies.
A preuve la "Réforme" qu'on veut nous faire avaler qui ne fait que recycler des vieilles lunes dont, en Histoire l'increvable "Roman National"!

Zut, je viens de sortir une analyse de notre chère vieille Educ Nat! Je crois que je la couvais (les dinos sont ovipares mdr ) depuis très longtemps y compris de l'intérieur, mais qu'il a  fallu que j'en sorte, et qu'un certain messire l'Auteur me titille pour que je puisse la mettre aussi clairement à plat!


Dernière édition par Tryskel le Dim 11 Oct 2015 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 11 Oct 2015 - 6:53

Et ce qu'on peut dire, même à 5h30 du matin, c'est que c'est clair, direct et que ça déménage... Et le pire c'est que c'est ça (au bémol près que je pense que même dans les hautes sphères il y a aussi des gens qui y croient mais qu'ils se heurtent aux mêmes problématiques... Je repense toujours à Chevènement voulant faire changer, pour plus d'équité entre les académies, les dates du CAPES et de l'Agrégation en étant ministre... Pas possible).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 11 Oct 2015 - 18:37

C'est tout à fait ça... (bon évidemment, le couplet final indique que c'est un plaidoyer pro-domo mais...)

http://blog.sgen.net/reconstruirelecole/desintox-hors-serie-10-conseils-pour-faire-foirer-une-reforme/

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 11 Oct 2015 - 20:54

Mouais, doit bien y avoir quelques personnes lucides rue de Grenelle, mais c'est pas elles qu'ont écoute ni qu'on entend dans les médias!

Pas très loin de la situation réelle effectivement. Mais c'est pas gentil de taper sur ses petits camarades des autres syndicats, et le SGEN est pas particulièrement connu pour son audace revendicative face au ministère, même si l'ironie présente bien les positions des divers éléments en jeu. Les stratégies de blocage face à toute proposition de réforme sont au point (ce que dit Prost dans son bouquin).
Cela étant, cette réforme est mal fichue, comme beaucoup, pour ne pas dire toutes celles qui l'ont précédée, parce que le but n'est pas de réformer pour arranger les choses mais de brasser de l'air pour rassurer le populo, et réagir aux méchants classements qui pointent du doigt les faiblesses du système.
C'est quand même effarant qu'il faille que les critiques viennent d'ailleurs (alors que de nombreux acteurs du système tirent l'alarme depuis des décennies) pour qu'on s'agite un peu chez nous!
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 12 Oct 2015 - 19:10


"C'est direct et ça déménage", mais ça n'a pas prit en compte un élément qui devient de plus prégnant: le facteur comptable.

Bien moins drôle et inventif que le Facteur Cheval, il est pourtant devenu le plus déterminant.
On s'est longtemps interrogé sur l'utilité du redoublement, aujourd'hui, sans avoir résolu la question, on tranche: il coûte, donc il faut le supprimer! les langues anciennes et les "humanités" bien que déjà réduites à la portion congrue coûtent, garder un prof devant une poignée d'élèves, c'est pas rentable: on supprime. Et on supprime des classes, des postes tant d'enseignants que de conseillers... Ce qui fait qu'hors la classe il il y a de moins en moins d'encadrement, et que les profs se retrouvent avec des classes à 35 élèves...

L'enseignement, l'éducation, ça coûte, trop cher pour certains dont l'Etat qui pourtant finance depuis les Lois Debré de 1959 l'enseignement privé, lequel est confessionnel à 97% (je viens de vérifier les chiffres) et 97% de ces 97% est catholique!
On nous rebat les oreilles de la " République Laïque" comme si c'était synonyme mais on paye (avec les sous du contribuable de toute confession, voire de pas de confession du tout) les profs du privé et une partie du fonctionnement de ses établissements. Lesquels établissements, bien que ceux "sous contrat" donc théoriquement soumis aux mêmes contraintes que le public, sont régulièrement en tête des classements parce qu'ils contournent les règles et trient leurs élèves! Au point que le privé gagne de plus en de clients (17% en 12013) parce les parents pensent que c'est mieux pour leurs enfants, et que vu que c'est nous qu'on paye (j'cause pas trop bien , c'est la faute à l'école publique mdr ) ça leur coûte pas trop! L'avantage pour l'administration c'est que, bien que payés avec de l'argent public, les profs du privé ne sont pas fonctionnaires, en terme de primes et de retraite ils coûtent bien moins.
C'est un scandale contre lequel je ne décolère pas (pas depuis 59, Dino y'en avait pas encore réalisé à cette date AngeR ), et qui n'est jamais remis en question, on n'en parle même plus, ça fait partie des moeurs. Ca c'est même aggravé quand il a été décrété (je crois que c'est sous Chirac) que les communes même n'ayant pas d'établissements privés sur leur territoire devaient participer financièrement à la scolarisation dans le privé des élèves dont les parents résidant dans cette commune le souhaitaient. Ca a rué dans les brancards au niveau de pas mal de mairies, mais c'est passé.

L'Etat cherche des sous? Rendons au public ce qui appartient au public!
Mais je rêve pas, aucun politique n'osera toucher à cet avantage acquis et onéreux du privé, même, aucun syndicaliste, aucun média ne soulève la question. C'est une vraie bombe, j'imagine les hurlements si un inconscient s'avisait de la poser sur la table des "réformes de l'Education Nationale"!
De toute façon, plus ça va, plus y aura de privé pour ceux qui peuvent, le reste se contentera des établissements d'état...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 12 Oct 2015 - 19:32

L'enseignement privé c'est ce que Dominique Borne appelle dans son dernier bouquin l'Histoire de France providence... Il y a une finalité sous-jacente qui est le Salut (quand celle du roman national serait un progrès humain). L'interdire serait priver de braves jeunes gens d'une apothéose spirituelle et d'une réussite quais divine. On ne peut décemment les en priver...

AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Lun 12 Oct 2015 - 20:26

Bien sûr!  mdr

Je ne voudrais en aucune façon être responsable de la privation du salut de qui que ce soit Ange
En outre nos lois précisent que, dés l'instant que l'enseignement est reçu (c'est l'enseignement qui est obligatoire, pas l'école), il peut l'être de la façon que choisissent les parents, ceux qui le désirent peuvent fourrer leur moutard dans une école confessionnelle, quelque soit la confession.
Ce que je conteste, ce n'est pas le choix d'éducation/ enseignement qui appartient aux parents, c'est que moi qui n'adhère à aucune confession, je paye pour les confessionnels, tandis que l'Etat rogne constamment les crédits de l'enseignement public, lequel comme nul en France ne peut plus l'ignorer est "Laïque" donc ouvert à et respectueux de toutes les confessions!

C'est vrai que chez nous (et ailleurs en Europe au moins) l'Eglise a longtemps été la seule à dispenser un enseignement. D'où les combats acharnés de 1905 quand on a interdit l'enseignement aux congrégations (mais virées par la porte elles sont revenues par la fenêtre). Ils s'agissait justement d'ôter à l'Eglise catho le pouvoir sur le âmes et sur le façonnement de la société.
Mais depuis, Saint Michel a décidé qu'il fallait financer cet enseignement. J'étais encore coiffée de la coquille de mon oeuf à l'époque, mais je me souviens que les manifestants contre la Loi Debré criaient "Debré au couvent!"
Mais depuis, Saint Nicolas chanoine du Latran a découvert que le curé était meilleur que l'instit pour la formation des consciences...

Et depuis 1959 soit à ce jour 56 ans, plus d'un demi siècle, personne n'a même seulement envisagé que le public puisse reprendre ses billes placées dans la privé à ses dépens(et dépenses)...

J'ai regardé un peu qui est ce Dominique Borne, ancien inspecteur, ancien... bref un monsieur de la haute de l'EN. les résumés que j'ai survolé de son bouquin semblent pointer une certaine confusion sur la façon d'enseigner le "Roman National". Sûr que c'est pas évident, que la discipline est hautement sensible, mais l'Histoire demeure d'abord des faits! Et faire remonter la création de la "FRANCE" à Clovis souverain franc donc propriétaire de  ses terres qu'il partageait entre ses héritiers, Charlemagne (français?) fera pareil.
C'est ignorer (ou ne pas reconnaître) que la France, comme toute "nation" européenne s'est construite par petit bouts racollés par mariages, conquêtes, volontariat (Nice et la Savoie) et que peu nombreux au cours des siècles furent ceux qui avaient en tête un grand dessein national d'une France "mère des arts, des armes et des lettres". On n'a gardé de cette belle envolée que les armes!
C'est rien moins que pas facile, mais s'en tenir aux faits, c'est avoir une base d'analyse et de réflexion, à condition de prendre le fait brut comme fait. Causes et conséquences de ... c'était primaire, mais ça fonctionnait pas si mal!

En fouillant sur Mr Borne, j'ai trouvé cet article:
http://www.marianne.net/deseducation-m-tuer-100237273.html
Discutable sur bien des aspects, plus polémique que réflexif, mais j'aime bien l'idée de voir l'enseignant comme un "artisan"...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 10 Nov 2015 - 22:27

Quand les gens qui nous gouvernent (nous administrent serait plus juste) prennent les jeunes pour des demeurés sous prétexte de les instruire...

http://www.ac-toulouse.fr/cid94876/une-video-pour-decouvrir-notre-future-grande-region.html


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 11 Nov 2015 - 2:15

J'y crois pas! mdr mdr mdr

En plus, y disent rien de vraiment d'intéressant, c'est juste de la pub gouvernementale, et pas du meilleur goût!
Tu devrais quand même le passer à tes élèves, pour voir leur réaction, à mon avis, ils vont soit se marrer, soit hurler qu'on les prend pour des attardés ou les deux. Et le rectorat cautionne une débilité pareille?
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 11 Nov 2015 - 8:54

Ben oui...

Je n'avais pas vu le truc dans le dernier envoi de notre IPR... Je lui faisais donc gloire de ne pas avoir signalé ça... Mais, après coup, j'ai revérifié les deux derniers anvois et c'était dedans. Mais difficile de ne pas le mettre dans sa liste de liens, je suppose... Mais comme me l'a dit la twitteuse qui m'a envoyé le lien, "On est obligé de passer notre temps à insulter l'intelligence des moins de 18 ans ?!!!"

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 11 Nov 2015 - 21:52


Justement, leur montrer serait un bon moyen au vu de leur réaction de prouver qu'ils ne manquent pas d'intelligence, quoi que semblent en penser ceux qui ont pondu cette nullité.
En plus, les d'jeuns ne parlent même pas comme ça! Exemple typique du vieux qui veut faire d'jeun, et ça auprès des jeunes, ça passe pas! mdr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 12 Nov 2015 - 22:57

Pour accompagner le clip débile de Double P. Riquet, il y a un (petit) site. On y trouve ce quizz en 20 questions. les questions vont du fondamental au très accessoire mais bon, avis aux adeptes de la culture (très) générale...

http://www.monnouvelhorizon.fr/341-testez-vos-connaissances.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 13 Nov 2015 - 17:49


11/20 Peut mieux faire! mdr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 13 Nov 2015 - 21:12

Ah, j'ai fait 15 au premier coup et 20 au second...

mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 13 Nov 2015 - 23:54

mdr mdr mdr

Etant du coin, t'aurais du faire 20/20 du premier coup! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 25 Nov 2015 - 15:23

Tout ne serait pas pourri au royaume de l'EN?

http://www.challenges.fr/challenges-soir/20151124.CHA1915/les-chiffres-inattendus-de-l-ecole-francaise.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource

Mais nuance, tout ça c'est des moyennes, et qui dit diplômé du supérieur ne dit pas travail justement rémunéré à hauteur du diplôme.

http://www.challenges.fr/challenges-soir/20151110.CHA1447/les-enseignants-sont-les-grands-absents-du-plan-vallaud-belkacem.html

C'est beau, c'est grand, c'est généreux de vouloir casser les ghettos favorisés des établissements de prestige, au moins en parole, mais c'est un travail de très longue haleine, quid des "Rolls" comme Louis le Grand? Pour y entrer, il faut outre un très bon dossier, habiter le quartier, un des plus chers de Paris (et c'est vrai aussi dans les grandes ville de province) on sait qu'il ya des adresses bidons, des parents aisés qui achètent un cagibi pour s'y domicilier le temps de l'inscription et revendent après... on le sait et on fait quoi contre?
ceux qui réclament plus de "mixité sociale" sont les exclus de "l'Excellence" à la française, et ailleurs, c'est vrai dans d'autres pays. On ne mélange pas les torchons et les serviettes...

J'ai une élève qui est à Clémenceau, le Louis le Grand nantais, et a conscience que l'excellence a un prix, et qu'il faut bosser un max pour être à la hauteur, pourtant elle n'est qu'en L, conscience d'être une privilégiée, des copains de classe qui font des dizaine de kilomètres pour accéder au saint des saints.
Et je viens d'en récupérer une qui est à Jules Verne, 1ère S, n'a rien fait en français en seconde: prof "gentille" mais sans autorité, bazar dans la classe... A moi de recoller les morceaux pour qu'elle obtienne des notes correctes au BAC français.
J'ai un peu la sensation de jouer les plombiers secours pour réparer les dégâts...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 16 Déc 2015 - 17:45


Ca c'est une idée qu'elle est bonne:

http://news.radins.com/actualites/les-parents-eleves-bientot-remuneres-participer-aux-reunions,16099.html?utm_source=newsletter_jt_13h&utm_medium=email&utm_campaign=16-12-15

Je croyais notre vénérable institution fauchée?
On pourrait aussi payer (au même tarif? AngeR ) les parents pour faire les cours, comme ça ils seraient enfin contents des profs!

Et pendant ce temps, je récupère de plus en plus d'élèves largués. Hier j'ai du faire un cours sur les cathares, parce que "J'y comprends rien!". Expliquer ce qu'est une hérésie, la position de l'Eglise romaine, les différentes Croisades (Terre sainte, Reconquista, Albigeois)et..
Répondre à la question: "Mais pour vous c'est qui les gentils?" devinez ma réponse! mdr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 16 Déc 2015 - 18:55

Ta réponse : "je suis historienne, je ne suis pas là pour juger"... Non mais !!!

Sinon, l'argent c'est pour former les parents d'élèves... Et donc éviter qu'ils disent n'importe quoi en conseil... Quand on voit ce que ça donne depuis qu'on forme les délégués (ils en disent encore moins qu'avant en conseil), les profs devraient (comme souvent) réfléchir avant de gueuler (je ne parle pas évidemment ici des dinosaures dont la truculence des propos emporte toujours mon adhésion).


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 26 Déc 2015 - 23:03

thierry a écrit:
Bonjour tout le monde Smile
Je viens de recevoir une notification de réponse alors je suis venu voir. J'ai relu tout ça, c'était en 2013...Eh bien, il s'en est passé des belles depuis....Je ne travaille plus depuis février 2014. En désobéissance civique. J'ai refusé de collaborer au démantèlement programmé de l'école que j'aimais. Un clash avec la directrice de l'école suite à un comportement que j'ai considéré comme inacceptable. J'étais à l'école. J'ai pris le téléphone , j'ai appelé mon Inspecteur et je lui ai dit d'envoyer un remplaçant. Clap de fin. Trop long à expliquer mais pour en faire un résumé très bref, je me suis fait démolir jusqu'à être convoqué cinq fois en hôpital psychiatrique.
J'ai plongé bien comme il faut et en eaux profondes... Physiquement et psychologiquement.
Mais le dossier que j'ai écrit sur l'éducation nationale fait 420 pages alors personne n'est jamais parvenu à me prouver que j'avais tort. Je suis allé jusqu'à éplucher des textes écrits en 2005... Je sais de quoi je parle et depuis deux ans, tout ce que j'avais prédit s'est réalisé.
Je suis en arrêt jusqu'en mai 2016.
J'ai déjà été convoqué 19 fois et jusqu'au bureau de l'inspecteur d'académie après un courrier de sept pages que j'ai envoyé à la Ministre.
Il est probable que je serai obligé un jour de reprendre une classe puisque tout ce que j'ai demandé comme reconversion a été refusé. Motif : je n'ai que mon BAC et mon diplôme d'instit et "32 ans de carrière, ça ne vaut rien".
Voili, voilou !
J'espère que tout va bien pour tout le monde. Passez de bonnes fêtes dans la joie et l'amour.

Voilà qui va faire que vous vous sentirez moins seuls...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 26 Déc 2015 - 23:08

On est entré dans une période de grand n'importe quoi. Les pressions qui s'exercent sur l'institution sont telles que tout le monde perd les pédales. De haut en bas... Il s'écrit sur la question du collège 2016 des horreurs de part et d'autres, on se promet des règlements de compte... Bref, on n'est pas au bout de nos (mauvaises) surprises. Tout le monde est d'une mauvaise foi sans nom (Ecole laïque oblige). J'ai parfois l'impression que ma salle de classe est une forme de petit sanctuaire ; j'espère que ça va durer encore un moment.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 27 Déc 2015 - 19:54

" Ta réponse : "je suis historienne, je ne suis pas là pour juger"... Non mais !!!" mdr

Tout le monde est de mauvaise foi! On a si longtemps voulu cacher le caca du chat sous le tapis, que lorsqu'il a été découvert (extérieurement à l'Institution et même au pays) les uns se sont bouché le nez, les autres en ont fait un régal, mais il est toujours là, personne ne l'a ramassé, il empuantit tout.
Les uns se rendent compte que le tas a des proportions de montagnes, les autres seraient bien embêtés s'ils diminuait (je dis "disparaissait, faut pas rêver), ils auraient moins d'ordures dans lesquelles puiser. Ca fait 40 ans que ça dure, et tous les gouvernants successifs sont responsables!!!

2016, année du grand nettoyage, avant épuisement par Ko de ce qui reste de bonnes volontés? Ange
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8137
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 20 Fév 2016 - 16:17

Voilà où on en est avec notre nouvelle administration au bout de 6 mois...

Quand on arrive au lycée X
La gaité soudain s’débine
L’idée d’ faire nos dix-huit heures
Finit par nous foutre en pleurs. (ah ah ah ah snif)
Notre humeur belle et joyeuse
Est passée sous la broyeuse
De tous vos coups et nos bleus
Qui nous marquent autour des yeux

(aïe aïe aïe, faudrait que vous vous tiriez !)

Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
Quel plaisir de travailler pour vous
On est tous au fond du trou
Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
En nous mettant toujours plus bas
Un jour, on vous l’revaudra

Quand on pense à tout l’argent
Qu’on piqu’ en restant fainéants
Vous savez, on s’rend bien compte
Qu’on mérite qu’vous ayez honte (ah ah ah ah oui)
Pour régler vraiment la chose
On coulera sous l’overdose
De manière à c’que vous puissiez
N’rien faire sauf nous engueuler

(aïe aïe aïe, faudrait que vous vous tiriez !)

Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
Quel plaisir de travailler pour vous
On est tous au fond du trou
Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
En nous mettant toujours plus bas
Un jour, on vous l’revaudra

Puisque l’lycée est en ruines
Nous proposons de détruire
Les responsables du bordel
Façon Temple du soleil (ah ah ah ah couic)
Vous irez face à nos classes
Les tiendrez par votre grâce
Et les ferez progresser
Pour qu’ils aient l’bac en juillet.

(aïe aïe aïe, vous êtes vraiment mal barrées !)

Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
Quel plaisir de travailler pour vous
On craque tous, on d’vient fous
Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
En nous mettant toujours plus bas
Le mut on la demandera…

Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
Quel plaisir de travailler pour vous
On est tendus de partout
Merci patronnes (merci patronnes)
Merci patronnes (merci patronnes)
Mais si vous ne nous cherchez pas
L’AP, on vous la foutra…


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 20 Fév 2016 - 18:21

Charlot, va! mdr

On dirait que l'administration, non contente d'emmerder les administrés, se fait un devoir d'emmerder ceux qui bossent pour elle, j'ai bien dit "ceux qui bossent" AngeR
Ma fille me dit qu'elle va au boulot avec "la boule au ventre" parce que son chef est un sale con, situation que je connais! Son patron c'est le Ministère de l'Agriculture et/ou de l'Ecologie selon les missions. un patron, c'est souvent pénible, deux ça fait un de trop... Arrivée il y a un an, elle pense déjà à demander sa mut, c'est dire...
Mais l'Administration ne s'acharne que sur ceux qui prennent leur boulot à coeur, les autres sont là pour la fiche de paye, et ne sont pas touchés par les dérives puisqu'ils s'en foutent, et ce sont ceux là qui sont inamovibles, ils ont la planque...
Les chefs sont rarement compétents, mais ils sont intouchables parce que chefs!

Je savoure le plaisir des cours sans chef, la patronne, c'est moi!    Mais c'est vrai que je bosse plus pour le plaisir et l'entretien des neurones que pour la paye, un luxe de retraitée, et même je pourrais bosser plus, ma, chi va piano va sano!  Ange

Trouvé sur le Huf Post:
http://www.huffingtonpost.fr/carla-schiappa/ce-quon-nous-dit-et-ce-quon-ne-nous-dit-pas-a-liufm_b_9233096.html?ir=France

Déjà, en 1995, j'étais assez effarée de voir que mes jeunes collègues sortant de ce qui était encore l'Ecole Normale, avaient reçu globalement la même formation que moi plus de 20 ans auparavant. Certes puisque nous étions "formés" pour le professorat, on ne nous parlait pas des auxiliaires, mais le docteur formateur formaté/ formatant était le même, ainsi que l'arrogante certitude des formateurs de détenir la recette miracle, ils savaient tout ce qui doit être fait dans une classe, ils avaient réponse à tout et n'avaient plus vu un vrai élève jeune dans des conditions quotidiennes de classe depuis la construction des pyramides!
1000 (au moins mdr ) réformes plus ou moins avortées et 42 ans (je suis sortie dûment diplômée en 74) plus tard rien n'a changé...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'Ecole?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi l'Ecole?
» Pourquoi faut-il être maigre pour devenir danseur classique?
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?
» De l'amour à la haine,pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: