Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'Ecole?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei


Nombre de messages : 9700
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 20 Fév 2016 - 18:21

Charlot, va! mdr

On dirait que l'administration, non contente d'emmerder les administrés, se fait un devoir d'emmerder ceux qui bossent pour elle, j'ai bien dit "ceux qui bossent" AngeR
Ma fille me dit qu'elle va au boulot avec "la boule au ventre" parce que son chef est un sale con, situation que je connais! Son patron c'est le Ministère de l'Agriculture et/ou de l'Ecologie selon les missions. un patron, c'est souvent pénible, deux ça fait un de trop... Arrivée il y a un an, elle pense déjà à demander sa mut, c'est dire...
Mais l'Administration ne s'acharne que sur ceux qui prennent leur boulot à coeur, les autres sont là pour la fiche de paye, et ne sont pas touchés par les dérives puisqu'ils s'en foutent, et ce sont ceux là qui sont inamovibles, ils ont la planque...
Les chefs sont rarement compétents, mais ils sont intouchables parce que chefs!

Je savoure le plaisir des cours sans chef, la patronne, c'est moi!    Mais c'est vrai que je bosse plus pour le plaisir et l'entretien des neurones que pour la paye, un luxe de retraitée, et même je pourrais bosser plus, ma, chi va piano va sano!  Ange

Trouvé sur le Huf Post:
http://www.huffingtonpost.fr/carla-schiappa/ce-quon-nous-dit-et-ce-quon-ne-nous-dit-pas-a-liufm_b_9233096.html?ir=France

Déjà, en 1995, j'étais assez effarée de voir que mes jeunes collègues sortant de ce qui était encore l'Ecole Normale, avaient reçu globalement la même formation que moi plus de 20 ans auparavant. Certes puisque nous étions "formés" pour le professorat, on ne nous parlait pas des auxiliaires, mais le docteur formateur formaté/ formatant était le même, ainsi que l'arrogante certitude des formateurs de détenir la recette miracle, ils savaient tout ce qui doit être fait dans une classe, ils avaient réponse à tout et n'avaient plus vu un vrai élève jeune dans des conditions quotidiennes de classe depuis la construction des pyramides!
1000 (au moins mdr ) réformes plus ou moins avortées et 42 ans (je suis sortie dûment diplômée en 74) plus tard rien n'a changé...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 20 Fév 2016 - 23:16

Sur ce que tu as rajouté, il ne faut pas généraliser... Mais il y a de drôles de cocos c'est sûr... Mais le problème n'est pas là. Il est dans le pouvoir de nuisance de gens que le système n'est pas capable d'écarter : formateurs, profs, chefs d'établissement... Notre nouveau duo est arrogant, méprisant et, sinon ce ne serait pas drôle, incapable. Un des nombreux exemples (il y en a au moins un par jour). Mardi, épreuve de compréhension orale (donc épreuve comptant pour le bac). S'enchaînent l'anglais, puis l'espagnol. Entre les deux épreuves, 40 minutes de battement ; les élèves sont interdits de sortir. Déjà, tu te dis que pour aider des candidats à s'oxygéner les neurones, ce n'est pas l'idéal. Mais, en plus, il n'y avait plus de copies type bac pour la deuxième épreuve... Et quand on nous en a ramené, c'était des copies pour les maths (feuilles simples avec papier millimétré au dos). Franchement, tu imagines ça, avoir une épreuve de bac à gérer et ne pas avoir pensé à vérifier s'il ne fallait pas de nouvelles copies ? On se dit que le vrai bac en juin va être une cata question organisation... Là, pour le bac blanc, elles ont décidé que c'était trop compliqué de faire un système d'anonymat, donc il n'y aura pas d'anonymat... Ben voyons... Et, après, c'est nous qui sommes des moins que rien, qui ne bossons pas et sont responsables du fort taux de redoublement en fin de secondes (alors que les chiffres disent bien que 10% de plus d'élèves de 3ème passent en Seconde dans notre secteur par rapport à toutes les moyennes). Enfin, bref, de toutes façons, pour que j'ai l'idée et l'envie de faire ces paroles, il fallait bien un truc...

Mais ces "connes" (mon toubib dixit) m'ont quand même plongé dans ce qui ressemble vachement à un burn out...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 24 Fév 2016 - 19:59


Pour le BAC blanc, j'ai connu, pas de feuille d'examen, et pas d'anonymat, trop "compliqué" paraissait-il!
Et pis, je généralise pas! C'est juste que je connais bien les chefs d'établissements, qui, je l'ai déjà dit je sais AngeR , ne sont pas préparés à leur tâche, ne pensent qu'à leur avancement (un établissement plus important dons une plus grosse prime) et ont le petit doigt sur la couture du pantalon face aux "autorités". Mais aucune autorité sur la pédagogie des enseignants, même si certains (pas forcément compétents pour) voudraient bien y fourrer leur nez!
J'ai "servi" sous plusieurs chefs, j'ai rencontré beaucoup de chefs ou aspirants chef pendant la "formation" de 6 mois pour le devenir (ils n'ont finalement pas voulu de moi et j'ai compris pourquoi mdr ) et ben, sur le nombre, j'en ai connu 2, oui, 2, qui étaient des types bien, ouverts, humains pas dictatoriaux...
Le Blem c'est que j'ai débuté avec un comme ça, alors, quand tu as la qualité dés le départ, tu deviens très exigeant, et très critique par la suite quand elle est plus au rendez vous! Ange Ange Ange
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 6 Mai 2016 - 15:25


Bon sang, mais c'est bien sûr!

Je ne vois pas trop le rapport entre l'Eat d'urgence qui joue les prolongations et le fait que les élèves fument! Oh, c'est pas bien des jeunes qui fument, mauvais pour la santé. Donc les personnels de l'éducation doivent très aimablement dire aux élèves de ne pas fumer, ils risquent de se faire recevoir bien moins aimablement!
Mais l'Education dite Nationale n'en est plus à une contradiction ni une absurdité près!

http://www.ouest-france.fr/societe/tabac-et-lycee-les-proviseurs-contre-les-propositions-de-la-ministre-4163071

Expliquer l'électricité par la mort de Claude François (les collégiens savent-ils seulement qui c'était) ça madame c'est moderne!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 6 Mai 2016 - 17:06

tss tss tss...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 7 Mai 2016 - 1:20

Quoi tss,tss, tss? AngeR
Faut pas dire du mal de notre noble et vénérable institution? Ou faut pas faire l'apologie de l'herbe à Nico? Je me livre au premier exercice avec une certaine satisfaction, nan, même pas, ça chagrine, mais faut le dire quand même, et je ne suis pas prosélyte de cet horrible vice qu'est la pratique de la clope Evil or Very Mad . Mais faut arrêter de faire semblant...
Ce même état qui condamne l'affreux tube qui lui rapporte tant de fric, s'apprête à re autoriser la vente d'alcool dans les stades, au motif que les clubs, les pauvres fauchés ont besoin de fric, et que c'est pas juste de priver les supporters de leur carburant préféré, la bière hein, pas le champagne réservé aux VIP des loges qui eux, n'ont jamais été tenus à l'abstinence! Et on fait à la TV de la pub pour la clope électronique dont la nocivité est discutée, mais pas prouvée, et tant que c'est pas prouvé...

Les manuels ne sont ni le programme, bien qu'ils doivent s'y conformer, ni la Bible, et ils ont une certaine latitude, ou une latitude certaine pour le présenter. Et ils en usent!

" La proposition faite aux élèves consiste à rédiger une lettre de rupture plus élaborée que le SMS dûment rapporté dans le manuel: "Cc mwa! Sa va pas depuis samdi?? G1 truc a te direjcrois kon devré fer 1 brek... bz"
D'abord, pourquoi une lettre de rupture et pas une déclaration (qui peut aussi se faire par SMS) on veut leur casser le moral aux gamins mdr ? Je rappelle que c'est destiné à des élèves de collège, dans la droite ligne de la réforme, lesquels élèves n'ont pas besoin de manuel pour connaître le langage SMS, mais ce qu'ils vont retenir, c'est qu'on peut causer comme ça même en classe! BIentôt, ils seront appelés à faire des commentaires sur Nabila!
Et dire que je passe une partie de ma retraite à me casser le cul pour tenter de leur faire comprendre qu'on peut comprendre Molière ou Racine, que oui, ça date un peu mais ça a de la gueule, que ça peut être transposé en langue d'aujourd'hui, et surtout qu'il faut s'exprimer correctement en suivant les règles basiques. "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement"...
A quoi ça sert que y se décarcasse?
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 7 Mai 2016 - 8:19

Le coup de la cigarette dans les lycées, c'est parce qu'il y a deux ordres opposés : interdiction de fumer dans l'enceinte (classique depuis des années) et devant (biscotte état d'urgence et risque que les pauvres fumeurs se fassent dégommer par un tireur dingue qui passerait justement par là). Du coup, les chefs d'établissement ne savent pas quoi faire vu que les adorateurs de l'herbe à Nicot ne sont pas disposés à se passer de leurs clopes.

Pour les manuels, c'est comme d'habitude le fait de certains qui se veulent originaux avant tout. Ca a toujours existé mais là, ça sert évidemment de preuve aux opposants systématiques à la réforme... Opposants dont on remarquera qu'ils n'ont toujours rien proposé depuis le début... Il y a une réelle mauvaise fois des deux côtés et ça fait plus que me fatiguer, ça m'atterre... Parce que c'est à ces zozos-là qu'on confie l'éducation de "nos" gosses... Les uns sont incapables de voir que le monde a changé et prennent parti de tout pour éviter que ça bouge. Les autres veulent tellement montrer qu'il faut faire autrement qu'ils se tirent une balle dans le pied en perdant de vue le sens commun.

En fait, la réforme du collège (et ses débats) ne fait que refléter l'extrême médiocrité de notre corps enseignant (enfin d'une bonne partie)... Pas médiocrité dans le fait de faire des cours et de savoir de quoi ils parlent. Non, médiocrité dans la réflexion sur ce qu'est le métier, ce qu'il demande de réflexion sur soi-même et d'empathie envers les autres. Franchement, ça me désespère.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 7 Mai 2016 - 17:58

Et voilà deux exemples... Et le pire c'est que je suis globalement d'accord avec les deux, ce qui ne fait que m'inquiéter pour ma santé mentale déjà fragile.

https://t.co/bUQcr9JPki

https://t.co/ug37GHVEN0

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 8 Mai 2016 - 2:45

" Pourquoi refusons-nous la réforme de Mme Vallaud-Belkacem ? Parce que nous trouvons contradictoire l’idée d’égalitarisme et celle d’autonomie accrue des établissements : 20 % du temps scolaire laissé à la discrétion des chefs d’établissement, c’est un premier pas vers de nouvelles inégalités. Parce que nous ne croyons pas aux bénéfices de la pluridisciplinarité telle qu’elle sera bientôt imposée par des réformateurs dont certains détestent la spécialisation disciplinaire des professeurs. La pluridisciplinarité est déjà largement pratiquée mais elle n’a de sens que lorsque chaque discipline est solidement fondée et lorsque le dialogue entre les disciplines est mûrement réfléchi." Entre autre...
Je l'ai dit, l'interdisciplinarité, j'ai pratiqué, pas évident, faut trouver le bon collègue, celui qui n'a pas peur qu'on piétine ses plates bandes, qu'on se mêle de son boulot,( vu que c'était un prof de maths, je risquais pas de la ramener dans sa spécialité mdr ), mais ça marchait, ça marchait si bien que le proviseur a décidé que "l'expérience ne serait pas reconduite".

D'ac avec Prost quand il dit que la majorité des profs, et des pas profs s'oppose à toute réforme (j'ai lu son bouquin) pour s'opposer mais ne propose rien en échange. Et d'ac avec toi aussi quand tu parles de la "médiocrité" de la majorité de nos chers collègue qui enseignent leur discipline en bon petits soldats (qui râlent en salle des profs mais la bouclent face aux autorités) mais ne pratiquent aucune réflexion sur le métier alors que c'est "Le Métier" qui devrait être au centre parce que sont des êtres humains, qui plus est en formation (pas scolaire, humaine) qu'on a en face de nous.
Tu es bien placé pour savoir que quand on a la "vocation" et le sens de la "mission" (je lâche les grands mots AngeR ) on n'est pas les plus écoutés ni les mieux considérés par l'Institution, ni la hiérarchie établissementaire, ni nos collègues, mais ce qui compte c'est la réflexion... Parce que oui, la société change, le métier le devrait donc, mais pas n'importe comment et pas par décret tombés du haut de ceux qui ignorent tout de la réalité du terrain... pas suivant des politiques économiques, l'enseignement c'est pas de la comptabilité ( même si on enseigne la comptabilité mdr ). Et surtout nous vivons depuis des décennies la démolition délibérée et organisée de l'Education Nationale, trop éducative et trop nationale qui a cependant entretenu en son sein des établissements délites pour les rejetons de l'élite, et aujourd'hui on fait semblant de s'apercevoir (faut bien, les autres le disent) que Ho, horreur et décadence, notre enseignement est inégalitaire, pas bien ça! Alors, au lieu de proposer à chacun ce qu'on réservait à "l'élite", on rabote vers le bas...

T'es pas le seul à désespérer, et je suis passée à l'ennemi, mais toujours pour les gamins, c'est comme ça que je m'épanouis, putain de métier, quand tu veux le lâcher, lui ne te lâche pas! Ange
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 8 Mai 2016 - 9:47

D'accord sauf sur le point suivant... Ce qu'on proposait à l'élite, on l'a proposé à tous et ça ne passe pas... ça ne passe pas parce qu'on ne nous donne pas le truc dont on a le plus besoin et qui ne coûte rien en fait. Du temps ! Il suffirait d'alléger les programmes (ce qui ne veut pas dire les rendre moins ambitieux) pour que ça aille mieux... Ah oui, zut ! Que beaucoup de collègues l'acceptent aussi...

Mais ces querelles me dépriment vraiment...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mar 31 Mai 2016 - 23:29

Enseignants augmentés....

Nan, c'est pas du transhumanisme, on ne sait pas encore fabriquer des supers profs avec de supers pouvoirs bioniques... AngeR

Souvenez vous, c'était dans un lointain passé, en 2012!
Vincent Peillon, tout fris ministre de l'Education Nationale, disait aux enseignants qu'ils sont géniaux, bien sûr, qu'ils sont mal payés, ça tellement fini par se savoir qu'il ne pouvait le nier, mais que... les caisses de l'Etat étant vides, on ne pouvait pas les augmenter, ainsi soit-il!

Il s'est produit un miracle dans notre beau pays en quatre ans: ces caisses vides ne le sont plus Après avoir déversé des pluies d'euros en dispense de taxes sur les patrons pour "créer des emplois" (que le pékin moyen attend toujours de lire dans les annonces de Popol) l'Etat, qui a du finir par mettre la main sur le trésor caché des Templiers, se découvre des ressources insoupçonnées, les enseignants vont être augmentés, voui ma bonne dame, les bulletins de paye vont exploser... Enfin, Alléluia, Alléluia!!!


Fi Fi,  Vade retro mauvais esprits qui y verriez une quelconque manoeuvre en vue de quelque prochaine échéance électorale... Fi, quelle bassesse Evil or Very Mad

Bon, en y regardant de près, la manne ne nourrira pas tous les enseignants, il faudra, ben vi, être "impliqué" c'est à dire se taper les "zones difficiles" et pas pendant un an, être "impliqué" c'est pas se défoncer le cul sans compter ses heures (offertes gracieusement) c'est pas animer son bahut, son école, son collège, c'est pas se prendre le chou pour savoir comment capter l'attention des chères têtes blondes qui n' ont en majorité rien à cirer que tu mouilles ta chemise (pas remboursée par l'EN la chemise  AngeR ). Non c'est accepter de tenter de coller des rustines là où ça fuit, dans les "zones sensibles", zones qu'il ne semble pas au programme de résorber un ti soi peu!
Ceci n'étant nullement une diatribe contre ceux qui se crèvent dans ces lieux abandonnés de l'Education Nationale, et du reste!

Et, le vieux serpent de mer cher entre autre à Sarko même s'il ne l'a pas inventé: "Donner plus de pouvoir aux chefs d'établissements", leur conférer un pouvoir d'inspection, autrement dit de fourrer leur pif dans la façon dont les enseignants travaillent, ils en rêvaient, Nico l'a souhaité, Najad l'a fait!!! Parce que, hein, on veut bien être généreux, mais y'a des contreparties, nan, mais, quand même... Si le constat et qu'il n'y apas assez d'inspecteurs, créer des postes? Non!!! On se fâche pas, c'était juste une suggestion...

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20160531.OBS1524/salaire-des-profs-le-detail-des-annonces-du-gouvernement.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20160531

Dis Mr "Moi Président" tant que tu y es, n'oublie pas le petit soulier des retraités de l'EN, tu sais, ça vote un retraité  mdr mdr mdr
Et nous sommes nombreux, si nombreux qu'on nous le reproche....
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 18 Juin 2016 - 17:25

A Na Tole quoi?

je sais qu'il faut prendre ce régal des médias à chaque année de BAC avec des pincettes, mais quand même. C'est vrai quoi, qui lit Natole aujourd'hui? Faute de le lire, on peut au moins savoir qui c'est, ben, même pas! Ca ne m'étonne pas quand je suis confrontée à l'abyssale inculture littéraire des chers mignons. C'est pas entièrement leur faute, on ne leur apprend pas, l'histoire de la littérature, la chronologie des mouvements littéraires- mais il faut qu'il sachent situer l'auteur dans un mouvement pourtant- c'est dépassé.
Alors, comme sur ce brave Totor l'an dernier, ils se défoulent sur Totole!

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/bac-2016/20160617.OBS2872/bac-francais-anatole-france-je-croyais-que-c-etait-un-arret-de-tram.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20160618
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 18 Juin 2016 - 22:20

Personne n'a dit qu'on avait oublié de donner le score du match... C'est déjà pas mal...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 19 Juin 2016 - 0:50

Nantes n'étant pas ville accueil du grand bazar de l'UEFA, j'ai déconnecté au max de l'Euro footage de décébration, faut beaucoup d'effort, parce que qu'on est quand même contaminé...
Foot et littérature n'étant guère soluble dans le même creuset, je vois pas à quel match il est fait référence. Messire l'Auteur serait bien aimable d'éclairer la lanterne de
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 19 Juin 2016 - 8:48

Ben Anatole-France, c'était quoi le score ?

L'élève qui a de la culture pouvant faire remarquer qu'il y a une coquille et que ça devait être Anatolie-France...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 19 Juin 2016 - 13:07

mdr

Les exhumeurs d'écrivains confits dans la naphtaline, ont des tendances macabres; l'année dernière, ils ont proposé trois extraits de théâtre sur la mort du personnage, cette année, ils proposent trois éloges funèbres, y'a mieux pour dérider les postulants au sésame! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Mer 22 Juin 2016 - 18:15

Pourrait-on faire ce titre en France sans un tollé général ?

http://www.levif.be/actualite/sciences/reussite-scolaire-presque-tout-repose-sur-la-qualite-du-professeur/article-normal-515017.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 23 Juin 2016 - 14:23

Ben, nan, évidemment!

Les profs se sentiraient agressés, les parents appuieraient sur la gâchette, les élèves sortiraient les pétitions et le ministère conterait les points pour donner satisfaction à celui qui crie le plus fort!... AngeR
C'est que, suite au BAC, ça pétitionne à tout va sur les raizosocios. On n'a pas idée d'attendre des candidats qu'ils sachent que Manathan est un quartier de New York, quoi, quand même!

Pas d'ac sur le fait que la taille de la classe n'a pas d'influence, le nombre optimal c'est entre 20 et 25, en deçà c'est pas assez stimulant paraît il, au delà c'est déjà trop!
Mais d'ac avec ça:
" Rob Coe identifie six qualités essentielles chez un bon professeur :

Il est motivé
Il échange avec ses pairs
Il utilise son temps efficacement
Il accorde de l'importance au comportement de ses élèves envers lesquels il a des attentes élevées
Il a des connaissances pédagogiques approfondies
Il a une bonne culture générale "

Surtout le 6ème point totalement ou presque ignoré dans notre bonne République!!!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 23 Juin 2016 - 17:18

Oui, une culture générale... Et pas seulement une culture de son domaine... Parce que, en fait, quand tu creuses, si les élèves ne savent pas où est Manhattan c'est surtout parce qu'ils ne pensent pas qu'ils peuvent en avoir besoin en Anglais. Ils n'ont pas compris que les cours de langues étaient aussi des cours de civilisation et s'ils ne l'ont pas compris, c'est qu'on ne leur a pas expliqué ou que ça va trop contre leurs représentations pour qu'ils l'acceptent. Haro sur les élèves qui pétitionnent ! Ils n'ont bien sûr aucune excuse de l'ignorer mais le fait qu'ils ne sachent pas le retrouver dans ce qu'ils savent (ne serait-ce qu'à travers les séries ou les films) devrait alerter sur le cloisonnement disciplinaire (mais, on a vu que dès qu'on veut faire des travaux bidisciplinaires dans Collège 2016, c'est la révolution...).

Autre sujet de méditation : la carto. Ce matin, j'ai corrigé 5 copies... 4 présentaient le même croquis... Un truc infâme à tous points de vue : choix des signes, des couleurs, absence de certaines informations mais aussi l'Ethiopie qui devient une puissance émergente, une couleur pour le Maghreb (qui va jusqu'à l'Egypte en passant) qui nous apprend en légende que c'est... le Maghreb (donc, bien développé ou pas ? bien intégré ou pas à la mondialisation, tu ne sauras rien)... Première fois, tu tiques... La copie d'après, c'est pareil... Deux copies après la même... Et celle qui m'attend, la même encore (juste avec du bleu à la place du vert pour le Maghreb)... Donc, un prof a filé cette carte sans même avoir réfléchi à ce qu'il y avait dedans...
Mon ancienne stagiaire vient de m'appeler pour confronter nos impressions de corrections. Dans l'Ariège, elle a la même carte... Elle a cherché... ça vient d'un manuel de TL/ES !!! Là, tu es quand même en pétard. L'élève, il a reproduit bêtement un truc "nul" en croyant bien faire... Et toi, tu te poses des questions sur l'attitude à avoir. Doit-on le pénaliser d'avoir un prof nul ?... J'ai finalement choisi de répondre "non" mais ça rend la correction plus difficile car soumise sans cesse à un débat intérieur. Il vaut mieux une énorme connerie, là au moins tu sais que c'est l'élève qui n'a pas assez bossé.

Autre souci dans le sujet sur les conflits au Proche et Moyen Orient, ce plan dont je te laisse profiter de la sagacité (la formulation des titres est mienne mais donne l'idée générale).
I - Une région riche en pétrole et donc importante
II - La question d'Israël
III - Le développement de l'islamisme
Donc, un plan répété à plusieurs reprises et qui est donc le plan d'un cours... Le plan de quelqu'un qui n'a pas lu les accompagnements de programmes visiblement... Et re-cas de conscience...

Ca fatigue... Surtout avec l'arrivée soudaine des fortes chaleurs...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 24 Juin 2016 - 13:33

Condoléances!

"EXPLIQUER", ben vi, ça paraît élémentaire, mais on ne leur explique pas grand chose! Et je m'en rends compte, encore hier, dernière ligne droite avant oral français, 4 textes sur la "déshumanisation", 4 textes qui parlent des Camps d'Extermination. Dont un extrait de "L'Origine de la Violence" qui posait problème parce qu'il y est question de Goethe, de Shiller, et de Dante entre autres... Que viens faire Dante ici "il est pas français", et d'abord, c'est qui ce mec? Non mon petit, Dante était florentin et il a vécu entre la fin du XIIIème et le début du XIVème, mais dans le texte il est question à propos de Buchenwald de l'Enfer et en littérature, qui dit Enfer dit Dante "Dantesque"... Goethe c'est à la fois Faust (Pacte avec le Diable) et la culture allemande, la vraie, pas celle des nazis qui ont voulu abolir cette culture...
Au passage, mon élève étant germanophone, j'apprends que Goethe et Shiller étaient amis, et que contrairement à ce que croyais (sans avoir vérifié Embarassed ) c'était Shiller l'ainé des deux...
A l'appui un tableau d'Oto Dix, un de Chagall "L'Ange déchu".
Je dois faire le lien entre tout ça pour décrypter l'intention de l'auteur! Donc puisqu'il est aussi question de la République de Weimar lien entre Histoire et Littérature, lequel me paraît à moi, aller de soi.

Mais qu'est ce qu'on leur donne en littérature? Des "corpus" des textes qui parlent de la même chose mais pas de la même façon, d'auteurs différents, de formes différentes parfois. Une oeuvre complète, juste une au choix (souvent surprenant) du prof. Et qu'est ce qu'on leur demande? Non une analyse "littéraire" qui impliquerait une vraie compréhension, donc une connaissance et de l'auteur et du contexte, mais une dissection relevant de la linguistique, dénicher les "figures de style" savoir si c'est un "Incipit" ou un "Exipit", peuvent pas dire prologue et épilogue, nan, trop trivial! Ha, les anaphores, les métaphores, les allitérations... mais de sens, guère, de mise en relation point...

D'où pas étonnant qu'ils ne sachent pas faire un croquis ou une carte, ça suppose connaissances autre qu'un cours (pas toujours bien fait) plus ou moins bien compris, et aptitude à la mise en relation, surtout à l'heure de la mondialisation.
Sinon, ça sert à quoi d'avoir des flux? mdr

Quant au plan proposé ben, je dirais indigent, encore une fois, où est la mise en relation? Mais chacun sait que le Moyen Orient est "compliqué" façon d'évacuer la peine d'essayer de comprendre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Dim 6 Nov 2016 - 16:53

La Constante Macabre

http://idiocratie2012.blogspot.fr/2016/11/misere-du-pedagogisme-la-constante.html

Vous connaissiez? Moi non plus! Ca pourrait être le titre d'un polar, mais ce n'est qu'une des émanations du génie de l'EN qui redécouvre l'Amérique (vu le résultat aujourd'hui aux Etats Unis en campagne, fallait la laisser non découverte l'Amérique  AngeR )
Pourtant selon l'article, je l'ai appliquée, avec délice et sadisme, c'est vrai quoi, nul autre qu'un prof ne connaît la jouissance de coller une sale note, juste pour le plaisir. Et pour être sûr d'avoir une raison de coller cette sale note, d'enfoncer encore plus le pauvre petit dans sa nullité, posez des questions sur des thèmes qui n'ont pas encore été traités en cours!

Recrutement
Envoyé Spécial nouvelle formule, Jeudi 3 Novembre sur F2


http://pluzz.francetv.fr/videos/envoye_special.html

Le reportage sur le recrutement d'un prof contractuel
peut paraître totalement surréaliste, voire monté de toute pièce tellement ça dépasse l'entendement. Ben, nan, c'est vrai!
Je le sais puisque c'est comme ça que j'ai été recrutée par l'Education Nationale, c'était il y a quasi un demi siècle, mais le mamouth est pris dans les glaces! Un vague entretien dont j'ai oublié la teneur, une visite médicale, et hop, tamponnée "Apte", si apte qu'après une année, sans la moindre préparation ni formation, en collège Histoire/ Géo/ Instruction Civique, on me prose d'enseigner les maths, oui, les maths!!! J'y suis d'une nullité aussi crasse qu'abyssale et soigneusement entretenue au lycée! Quand j'ai émis des doutes sur mes capacités, révélé mon incompétence dans ce domaine, il m'a été répondu (je m'en souviens): "Vous vous en êtes bien sortie l'année dernière, et vous avez demandé à rester dans le secondaire", ben vi, le primaire, pas mon truc, hé, ducon, si je m'en suis "bien sortie" c'est qu' l'Histoire, c'est mon champ d'étude!
J'ai passé depuis moult concours et examens, acquis lettre de noblesse et titularisation, mais de mon propre chef, c'était mon initiative, l'EN ne m'a jamais encouragée, encore à cette époque lointaine existait il une formation continue, une possibilité de partir en stage pendant l'année scolaire pour apprendre un peu le métier.
"Il faut quelqu'un devant les élèves" et peu importe si ce quelqu'un a ou non les compétences minimales. Si les élèves rament après faute de cours corrects, c'est un dégât collatéral, l'EN a rempli le contrat, y'a un adulte devant les mômes! Rage
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 12 Jan 2017 - 15:35

Va de retro Complément d'Objet

Que tu sois direct ou indirect
Désormais, tu seras "Prédicat"
Ceci étant censé faciliter l'apprentissage de notre bonne vieille grammaire, il est vrai pas très commode à maîtriser.

"C'est la bouillie, ça ne simplifie pas il faut revenir à ce qui se faisait il y a 50 ans" rugit J P Brighelli
Que nenni: " Le prédicat n'a pas été inventé par nous, il existe et, franchement la notion de complément d'objet direct antédéposé, qu'on utilisait avant, est- elle plus simple?" répond Michel Lussault, président du conseil supérieur des programmes.
Je n'ai nul souvenir d'une "antédépositon" dans mon apprentissage qui se faisait à coup de règles (pas sur les doigts, à savoir par coeur) et d'analyses grammaticales, qui disséquant un texte en propositions et subordonnées compléments circonstanciels, verbes, sujets, adjectifs, avaient pour premier résultat de lui faire perdre tout intérêt. Mais je connais ma grammaire  
Faut dire, quand même, le COD baladeur avant/ après qui modifie de par sa position l'orthographe aurtograf, du participe, c'est vicelard, on va pas continuer à le laisser faire la loi quand même!

Résultats dans 15 ans, quand la première génération biberonnée au "Prédicat" arrivera au lycée...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8140
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Jeu 12 Jan 2017 - 20:26

Pour en avoir "discuté" hier avec Michel Lussault himself, c'est de la folie ce truc. Tu as l'impression que notre civilisation va s'écrouler à cause de ça. La Syrie et l'élection de Trump c'est pas important... On est en plein délire...

Délire comme l'inspection subie aujourd'hui par ma meilleure amie et qu'elle a résumé en un mot : "horrible". On pensait béatement que des inspecteurs comme ça cela n'existait plus. Ben si ! Arrogant, ne parlant que de lui, ne se rendant même pas compte qu'elle était passée aider les élèves ou qu'elle en avait fait venir au tableau pour localiser, lui demandant dans l'entretien de lui dire comment travaillaient les autres IPR, réussissant à ne pas se faire inviter à déjeuner par un principal excédé par le personnage et prêt à lui coller une droite pour qu'il la ferme. Faut dire que pendant la leçon, ce cher IPR n'a pas cessé de demander audit principal "mais elle fait quoi, là ?"... Surréaliste...
Et ce "rigolo" vient à peine d'arriver dans l'académie... Il va en décourager des vocations...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 13 Jan 2017 - 3:24


Au moins, le délire surréaliste avait un charme poétique certain.

Là, on est chez Ubu génétiquement croisé avec Kafka... Une grammaire bien plus difficile à déchiffrer que nos règles du participe? Non, finalement, dire que c'est "difficile" ou que l'Orient est "compliqué" c'est renoncer à comprendre. raboter par le bas c'est renoncer à s'élever, renoncer à "élever" les jeunes, je me rend compte pour la première fois sans doute (alors que j'en ai moult fois usé) du sens exact du mot "élever" conduire plus haut... y'a comme une inversion de la courbe...

Ce que tu dis de l'IPR, ben... hélas trois fois (et plus si vous voulez) ben... Ils sont choisi et nommé comment les IPR, sur quelles compétences, ils ont quelle mission? Décourager les vocations? Y seront pas surchargés de boulot, elles sont déjà bien malades les vocations et les quelques inconscients qui s'obstinent à y croire sont vite rendus à la réalité.... Sad Sad Sad
Et si la droite passe, c'est la Bérézina couplée à Armaguedon pour notre bonne vieille institution prédicatée...

Mais, ça mange pas de pain de réviser les mots de la grammaire, tandis qu'empoigner les questions de la Syrie et surtout du sort des syriens, et le vrai problème historique, politique, sociologique que pose l'arrivée d'un Trump caricatural à la présidence des Etats Unis, ça demande de la lucidité, du courage, des tripes de l'humanité... denrées quasi absente des rayons des hyper marchés de la politique mondiale!!!
Concentrons nous sur l'essentiel du faisable, et rebaptisons les compléments d'objet, ça c'est de la réforme nom de Dieu!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
poxy91

avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 26/09/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Sam 14 Jan 2017 - 21:23

Il faudrait que l'école apprenne la subversion. Mais elle se veut aussi autorité. ( Même si elle est cool.) Construire les têtes avant de les remplir.( là vous êtres d'accord.) Il faudrait donner aux mômes les moyens de se révolter, c'est eux l'avenir. Moi l'école, le lycée et la fac bien plus tard, ça m'a toujours rendu nerveux et rêveur. Quand tu es un mauvais élève tu flippe tout le temps. Le savoir te parait inaccessible. Moi du coup je suis quasi autodidacte. Grâce à qui? A des profs qui m'ont traité de feignant, mais qui on su appuyer sur mon côté rêveur et révolté. Je suis l'âne qui a dit non.
je crois. Cela à aidé mes parents à moins flipper devant mes carnets de notes. J'ai cinquante ans aujourd'hui . Ce qui m'a guéri de la confusion où m'avait plongé le savoir formel
et indigeste de l'école ( je n'était et ne suis toujours pas un arriviste ou un génie), C'est de donner du sens, des liens à mon savoir épars d'autodidacte.( une culture commune avec les autres.) Je l'ai fait grâce à une prof de fac, en filière philosophie. C'est gens ont leurs soucis mais reste dans certaines fac encore ouvert d'esprit.) Cinquante ans , vous vous rendez compte! C'est à cinquante ans que j'ai réussi à recoller un peu prés tout les morceaux. Merci l'éducation nationale. Aujourd'hui je vois des mômes sortir de l'école dans le même état que moi. Pour les plus abrutis c'est fini. Mais je ne crois pas que cela soit la majorité. Ils galères un peu niveau boulot, mais on une furieuse envie de cogiter sur leur condition.
C'est là qu'il faut les cueillir! Avec bienveillance. Of course! Et en dehors de toute institution. Je sais pas pourquoi je partage cela, mais je partage. C'est comme pour remercier les quelques profs qui se sont vraiment impliqué dans mon éducation. Il y avait du sentiment et de l'espoir dans leurs yeux. Non, non je n’exagère pas. Il m'ont vraiment parlé en tant qu'humain. Merci. (j 'envoi sans correcteur. Basta!)
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9700
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   Ven 19 Mai 2017 - 17:33

Et un nouveau ministre, un!

Enfin "nouveau", le monsieur est chez lui, c'est un "homme de terrain", ça, on ne peut le lui reprocher, on pourrait même s'en réjouir, sauf que...
Le terrain labouré  est celui de la droite qui n'a jamais montré une affection forte pour l'Education Nationale publique, il a oeuvré sous Sarko, après Villepin, il baigne dans les idées de l'institut Montaigne, pas classé à gauche, pauvre Michel...
Il veut comme Sarko (c'est peut être lui qui avait soufflé l'idée) "renforcer le pouvoir des chefs d'établissement" qui pourraient (beaucoup en rêvent) recruter et évaluer eux mêmes les enseignants. le problème c'est que très nombreux sont les "Chefs d'Etablissement" incompétents, pas fait pour le métier, que ledit métier n'est pas défini précisément. Avant de leur confier "plus de pouvoir", il conviendrait de revoir leur recrutement et leur formation, de définir exactement leur rôle qui est plutôt flou, savoir qu'à l'heure actuelle ils n'ont aucun pouvoir sur les enseignants, et pas grande influence sur l'évolution de leur carrière qui dépend des inspecteurs, ceci pour les établissements lambda, les rolls style Louis le grand sont pilotés autrement, leur chefs sont directement nommés par le ministère et leurs enseignants triés sur le volet. Mais ça, il ne semble pas question d'y toucher, Louis restera Louis et les parents friqués continueront à magouiller pour y placer leurs chérubins.
On réforme beaucoup dans l'EN, même si ça n'arrange rien, même si ça ne se voit pas sur le terrain parce qu'uns réforme chasse l'autre, mais on ne parle jamais de réformer les chefs. Pourtant un "bon" chef, c'est vital (n'est il pas messire l'Auteur? AngeR ) pour le fonctionnement et l'ambiance de la boîte. "Bon" entre guillemets parce qu'il faudrait s'entendre sur ce qu'est un "bon" chef d'établissement, comme un "bon" prof et un "bon" élève... Le "malaise" réel de l'Education vient autant de là que des situations kafkaïennes créées au long des décennies par l'abandon progressif de pans entiers du territoires (et pas que les banlieues), la réformite aigüe, l'inertie des enseignants et l'incohérence des exigences parentales (liste à compléter)
Ca va barder chez les profs, d'autant que les syndicats, sur lesquels il y a beaucoup à dire et pas beaucoup de bien, sont dans la ligne de mire. Ca va barder, mais dans quel sens et pour quels résultats, et les gamins dans tout ça?

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20170518.OBS9560/jean-michel-blanquer-l-iconoclaste-du-ministere-de-l-education.html


Dernière édition par Tryskel le Mer 24 Mai 2017 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi l'Ecole?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'Ecole?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 33 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi l'Ecole?
» Pourquoi faut-il être maigre pour devenir danseur classique?
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?
» De l'amour à la haine,pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: