Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du regard à la photographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Du regard à la photographie   Mer 12 Sep 2012 - 13:06

Pour les passionnés de photographie, prenez le temps de lire cet article :
http://www.lepoint.fr/arts/les-photos-que-l-on-fait-sont-toujours-plus-intelligentes-que-les-intentions-que-l-on-y-mettait-31-07-2012-1491477_36.php

Extraits :

Il s'agit de partir du principe que les images que l'on fait sont toujours plus intelligentes que les intentions qu'on voulait y mettre. J'essaie toujours de comprendre, quand j'ai les images d'un étudiant sous les yeux, non seulement ce qui s'y dit mais ce qui cherche à s'y dire de plus précis, de plus spécifique, de plus pertinent. Et j'essaie toujours d'énoncer cela sans non plus infléchir la conduite de l'étudiant par une interprétation qui serait trop calquée sur mes goûts ou qui serait un voeu interprétatif. Il ne faut pas emmener l'étudiant là où sa nature ne doit pas l'emmener. Ce sont donc toujours des situations de dialogue. Bien sûr, ce que je dis là est plus ou moins vrai. Certains étudiants ont des tempéraments plus conceptuels : chez eux, l'acte même de faire une image va être la conclusion d'un cheminement intellectuel quand d'autres seront plus intuitifs, plus enclins à se laisser capturer par une perception du moment, par l'aperçu d'une situation. Chez ceux-là, en général, les images sont toujours un peu plus avancées que ce qu'ils peuvent en dire.
.../...
Comme photographe, mon maître mot est la disponibilité. Disponibilité à tout ce qui peut advenir au regard, à tout moment et en tout lieu. Je ne sais pratiquement jamais ce que je vais photographier dans la minute qui suit. C'est seulement après coup que je constate la résurgence d'un même type d'objet ou d'un même type d'espace dans les images que j'ai faites au hasard de mes déambulations. Je crois beaucoup au terme de "pensée visuelle" : je crois que l'activité de la vision est d'emblée une forme de pensée extrêmement élaborée. Y compris dans ses moments apparemment les plus inattendus, les plus livrés à la surprise de l'instant. Et je suis convaincu que, prises dans un véritable travail de création, l'intuition et la disponibilité deviennent une méthode de travail tout aussi rigoureuse que la méthode rationnelle ou sérielle.
.../...
Ce qui m'intéresse le plus profondément, c'est de savoir ce qui se passe réellement quand, dans n'importe quelle circonstance, notre regard est frappé par quelque chose que nous apercevons. Vous entrez dans une pièce, il y a une chaise dans un coin, et cette chaise vous frappe. Elle est pourtant banale en apparence. Est-ce qu'elle vous rappelle une image que vous avez déjà vue, photographique, picturale, cinématographique ? Est-ce qu'elle fait écho à un souvenir d'enfance ? Si je photographie la chaise, je ne vais bien sûr pas être guidé par toutes ces questions. L'acte de photographier est d'abord pour moi guidé par le principe de plaisir. Un plaisir pris à lâcher prise, à se laisser envahir par ses perceptions. Et, parallèlement, j'ai le plaisir intellectuel de réfléchir au fonctionnement de tels moments, de les interpréter, de les situer dans une sorte de géographie intérieure. D'une certaine manière, je me considère comme un documentariste qui travaillerait sur la perception.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 45
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Du regard à la photographie   Lun 17 Sep 2012 - 15:56

" C'est exactement ce qui m’intéresse" !

Je ne sais plus où exactement j'en avais parlé (un autre blog ou pas ?) d'une autre façon c'est sûr, je n'ai pas eu les mêmes mots mais c'est une partie de la photographie qui me passionne.
"l'oeil, la pensée, l'esprit, la mémoire consciente et inconsciente, les réflexes, la perception" sont des éléments qui se connectent les uns aux autres, plus ou moins, selon le cadre, la situation et bien d'autres choses.

Je me suis appliquée à différents exercices. Difficile et délicat, car la conscience est à gérer afin de ne pas fausser les données. On suit son propre œil comme un élément extérieur et qui nous implique pourtant. On ne cherche plus à guider l'oeil ou le regard, on le laisse faire, on l' écoute, on le suit. Pas forcément besoin d'un appareil photo. Les réflexes sont les réflexes avec ou sans objectif.

J'ai souvent pris l'exemple du rendez-vous dans une brasserie. Tu discutes avec une personne, tu la regardes... quelques jours après tu te souviens bien de cette scène, plus ou moins de la brasserie probablement sans trop de détails alors qu'en fait ton oeil " a regardé souvent " ailleurs, beaucoup de choses, beaucoup de détails, de visages, d'objets, les bruits et les odeurs s'y reliant de fait. En général on n'a pas conscience de tout ce que l’œil peur voir et retenir " à notre insu" , ces infos se stockent dans une mémoire inconsciente qu'on ne sollicite en général pas.

Il y a aussi tout ce qui attire et sollicite l'oeil et le regard, les réflexes. Un bruit, un mouvement, une couleur, un détail... tout ce qui peut paraitre anodin et pourtant qui déclenchent "un comportement" de l'oeil. Tout cela en connexion avec notre esprit, nos pensées entre autres mais nous ne sommes pas forcément conscients de tout ce qui s'effectue au travers du regard.

En vrai, c'est une expérience assez éprouvante.

Je pourrais dire que je ne travaille mes reportages que comme cela, du moins dans cet état. Je donne quartier libre à mes perceptions. Je ne programme jamais mes shoutings ou reportages et si je suis obligée de le faire je dois rencontrer avant les personnes impliquées pour saisir "mes ressentis et l'inspiration" qui en découleraient.

De ce fait, c'est toujours une vraie aventure.... humaine car les connexions se font essentiellement (pour l'événementiel) sur les individus. On devient une éponge sensorielle. ça m'est arrivé de marcher sur les pieds de mon mari en plein reportage et de n'avoir pas eu conscience de sa présence, lui-même constatant "que je n'étais plus là, ni dans mon état normal".

C'est très riche parce que bien évidemment tout se relie à la vie. Je me suis souvent retrouvée après mes reportages assez émue et bouleversée "par ces rencontres" , c'est très particulier, je dis souvent que le regard respire les gens et l'on voit beaucoup au fond d'eux sans qu'eux-mêmes puissent en avoir conscience.

J'irais lire l'article sans aucun doute ! Super !

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
 
Du regard à la photographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo photo "Un autre regard" à Louvain-la-Neuve
» Le regard sombre
» Où le regard ne porte pas, d'Abolin et Pont
» Club de photographie
» Maki kata suivre mon regard + essai N&B 11/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Photographie :: Ateliers photos-
Sauter vers: