Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coup de gueule express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Coup de gueule express   Dim 21 Oct 2012 - 0:40

Après une journée sans aucune connection, je trouve une remarque d'un élève sur l'espace dialogue de mon site du lycée. J'avais répondu à un élève que les notes n'avaient pas d'importance en elles-mêmes, que ce qui comptait c'était ce que le devoir apprenait des points forts et des points faibles de chacun. Et cet élève de remarquer : "Malheureusement, ce n'est pas vrai la plupart du temps pour l'orientation postbac, les notes c'est les notes ".

Et là j'ai vraiment envie de hurler contre le système dévoyé dans lequel on est entré depuis plus d'une dizaine d'années sans que personne (et en premier lieu les élèves et leurs parents) ne s'insurge. La plupart des établissements postbac ne font pas de concours d'entrée (parce que ça coûte...). Du coup, ils sélectionnent sur dossier à partir des notes de première et de terminale. Ce qui est en totale contradiction avec la nature profonde du lycée puisque l'objectif des profs c'est de faire PROGRESSER leurs élèves. C'est cela qui compte. Si l'élève a 18 partout à l'entrée en terminale, tant mieux pour lui... Mais rien ne prouve qu'après le bac, lorsqu'il va se trouver confronté à ses premières difficultés, il va faire face. Tandis que le bosseur basique qui aura gratté les progrès sans jamais rien lâcher et qui serait apte à continuer comme ça, lui, il sera barré parce qu'il sera seulement arrivé à 14. En fait, on exige de nous (sans que ce soit écrit nulle part) de faire le sale boulot pour les autres. Conséquence : des élèves qui recherchent la réussite immédiate (et par tous les moyens), d'autres qui dépriment à la première note trop proche de 10, d'autres à qui il se trouve des chefs d'établissement pour dire à la fin du premier trimestre de Première qu'avec des notes aussi moyennes il ne pourra pas faire ce qu'il a envie de faire... Autre conséquence : l'université qui, elle, ne sélectionne pas récupère "les plus nuls" (c'est comme ça qu'on les voit en tous cas de partout... Et quand vous dites aujourd'hui à quelqu'un qu'il peut très bien réussir grâce à la fac, il ne vous croit pas).

Qu'on ne s'y trompe pas, je ne suis pas contre la sélection... Mais pour une vraie sélection, celle qui voit le jour J tous les postulants sur la même ligne de départ et pas une partie condamnée d'avance et d'emblée. C'est un peu ça aussi la démocratie républicaine française non ?...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Coup de gueule express   Mar 23 Oct 2012 - 18:48


" Qu'on ne s'y trompe pas, je ne suis pas contre la sélection... Mais pour une vraie sélection, celle qui voit le jour J tous les postulants sur la même ligne de départ et pas une partie condamnée d'avance et d'emblée. C'est un peu ça aussi la démocratie républicaine française non ?..."

Moi tout pareil, une vraie sélection honnête et franche éviterait bien des erreurs d'aiguillage et des jeunes qui se retrouvent sur une voie de garage, là où y'a de la place, là où on ne "sélectionne" pas, mais où ils n'ont pas grand chose sinon carrément rien à faire! Et ils décrochent dès la fin du premier semestre, voire avant. Mais c'est pas grave parce qu'après le BAC, ceux qui sont largués ne sont pas comptabilisés comme des échecs du système, ils l'ont le BAC n'est-il pas?
Ne pas perdre de vue que le système français a une spécificité: les Grandes Ecoles, dans lesquels n'entrent que les enfants des "élites" qui deviendront par voie génétique les élites. Parce trouver la bonne voie, c'est héréditaire, les réseaux des parents, les pressions sur le gamin dès qu'il sait se tenir debout (voire avant) pour qu'il entre dans une Ecole Sup prestigieuse qui lui ouvrira les voies royales du succès professionnel et des gros salaires. ces enfants de nos brillantes élites auxquels nous devons la réussite française que nous vivons dans tous les domaines: école, économie, emploi, société, logement, liberté, égalité, fraternité... AngeR
L'invention des élèves "défavorisés" me colle des boutons, non qu'il n'y en ait toujours eu, mais "défavorisés" de quoi, quelles faveurs leur manquent-il? Pas tant l'intelligence, ils sont chiants de plus en plus, désagréables parfois, indisciplinés aussi, et flemmards mais pas idiots! Juste qu'ils n'ont pas les bonnes clefs, et que ce qu'on tente de leur apprendre ne les intéresse pas. je ne nie pas qu'il y ait des cas lourds, mais ceux là ne sont pas du ressort de l'Ecole qu'on contraint cependant à les garder en faisant comme si, et ils empoisonnent tout le monde.
N'en déplaise aux inventeurs du collège unique, tous les enfants ne sont pas égaux devant l'enseignement, qui lui même n'est pas égal puisqu'on parle de "Zones défavorisés, difficiles", quand il existe dans chaque ville au moins un lycée "d'élite" pour les meilleurs. Lycées qui en théorie puisque c'est interdit ne choisissent pas leurs élèves, mais contournent par des options rares, ou examinent les dossiers vu qu'ils ont plus de demandes que de places, chacun voulant le meilleur pour son enfant, ce qui est naturel, enfin presque chacun!
Mettre la pression sur des élèves de première et même avant alors qu'ils ne savent pas forcément ce qu'ils veulent faire est une absurdité, mais elle profite aux élites, qui savent formater leurs petits pour assurer la reproduction!
Bourdieu ouvrait son essai " Les Héritiers" par cette phrase: "le système scolaire français est organisé pour une seule personne: le major de Polytechnique" provocateur certes, mais...


Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Coup de gueule express   Mar 23 Oct 2012 - 19:02

Réunion de professeurs principaux de Seconde la semaine dernière. Viennent les stats du redoublement en fin de Seconde. 15 % (on était à plus de 22 il y a quelques années)... Mais l'académie est tombée à 6% de moyenne... Donc, notre lycée est devenu "un lycée qui tend vers l'élitisme"...

Premier devoir "type bac" (mais édulcoré en difficulté) pour mes secondes hier. Au bout de 20 minutes, une élève (qui ne voulait pas venir en Seconde) lève la main.
- J'ai fini. C'est normal ?
- Ben non... Mais rassure-toi, tu n'es pas la seule...
Voilà l'élitisme !... Un travail d'une heure terminé en 20 minutes... Pour le même type de travail, les Premières se plaignent de ne pas avoir assez de temps... Il y a des moments où je ne comprends plus rien...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup de gueule express   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de gueule express
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Coup de gueule] - Ortographe, informatique, lettrage...
» Hors sujet absolu, mais vrai coup de gueule...
» Un petit coup de gueule de la vie quotidienne? C'est ici.
» [Coup de gueule] TaVulesprix.com
» Coup de gueule pourquoi tant de gens malhonnêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Coup de Gueule!-
Sauter vers: