Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cigarette électronique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: cigarette électronique   Dim 18 Nov 2012 - 11:34

1 mois que nous sommes passés à la cigarette électronique, mon mari et moi.
De la famille des gros fumeurs : 30 cigarettes/jour chacun depuis l'âge de 15 ans, ça pèse lourd sur le budget et la santé.

Patchs et Cie, méthodes douces ou radicales ont été un échec à chaque fois pour nous.

C'est un ami qui nous a présenté ce nouveau "produit". ça fait un an qu'il l'utilise et ne fume de "vraies cigarettes" depuis. Son budget a été divisé par 6, plus certains mois.
Côté santé, il a tous les bénéfices positifs de l'arrêt du tabac : goût, odorat, plus de toux etc etc... .

On s'est penchés sur la question. L'avis des médecins est très positif et nous avons sondé le net : forums et autres.

Au bout d'un mois, aucune sensation de manque ou de nervosité lié à l'arrêt du tabac. Effectivement, l'odorat est revenu : impossible d'avoir un cendrier à la maison et les odeurs de tabac imprégnées sur les textiles (maison, voiture, vêtements ... ) sont immédiatement repérées : c'est le grand nettoyage ! AngeR

Nous avons commencé avec le taux de nicotine le plus haut soit 18 mg, nous alternons et diminuons maintenant le taux avec du 16 et du 11 mg. Le minimum est O mg. Mais chacun y va à son rythme.

Notre budget est passé de env: 300 euros en tabac normal /mois pour deux personnes.
Avec la cigarette électronique : le premier mois : 100 euros les deux cigarettes électroniques (avec tous les accessoires) + 18 euros de E-liquide (soit 3 flacons).
Ce mois-ci nous avons acheté pour 18 euros de E-liquide qui devrait nous tenir jusqu'à la moitié du mois.
Soit par mois 36 euros / mois pour deux au lieu de 300 euros.

Nous achetons tout dans un magasin agrée (nous avons demandé tous les documents officiels) en centre ville. Je ne prends pas le risque d'acheter les produits sur le net puisqu'il semble, déjà, qu'il y ai des "contrefaçons".


Composants d'une cigarette normale :

Autrefois constituées uniquement de papier et de tabac, les cigarettes ont depuis les années 60 de plus en plus d’ajouts divers et variés. Au total plus de 4 000 substances chimiques inhalées par la fumée de cigarettes, dont plus de 60 classées cancérigènes par le Comité International de Recherche sur le Cancer.

En voici quelques-unes à vous faire pâlir d’angoisse : de l’acétone qui est un dissolvant ; de l’acide cyanhydrique qui était employé autrefois dans les chambres à gaz ; du monoxyde de carbone qui sort des pots d’échappement de nos voitures, du ddt qui est un insecticide tout comme la nicotine ; de l’arsenic, un poison très puissant…

Quant à croire qu'une cigarette « non brûlée » contient moins de substances nocives, certes… mais il reste toutefois 2.500 composés chimiques, dont des pesticides et de nombreux additifs !




Cigarette électronique :
Appelée "cigarette électronique" ou "e-cigarette", celle-ci est pourtant très éloignée de la cigarette, elle ne présente aucun de ses dangers et révolutionne notre quotidien.

Sans tabac, sans goudrons et sans combustion, la cigarette électronique ne produit pas de fumée mais de la vapeur. Dans les cigarettes, c'est la combustion du tabac qui transforme les feuilles de tabac séchées en goudrons, en monoxyde de carbone et en quelques 4000 substances dont près de 40 sont cancérigènes : - Les goudrons tapissent l'intérieur des poumons et diminuent la capacité respiratoire des fumeurs. - Le monoxyde de carbone se fixe sur l'hémoglobine et l'empêche de transporter correctement l'oxygène dans le sang. - A long terme, ce sont évidemment les substances cancérigènes qui provoquent le cancer des poumons. Avec les cigarettes électroniques, il n'y a pas de combustion : une résistance chauffe et vaporise une solution contenant des arômes alimentaires ainsi qu'une dose de nicotine pour certaines. L'utilisateur inhale donc uniquement la vapeur parfumée ainsi produite mélangée à de l'air.

La cigarette électronique, c'est aussi un moyen de contrôler sa consommation de nicotine.

Les cigarettes contiennent un taux de nicotine qui ne peut être modifié. La nicotine est une substance toxique qui : - agit sur le cerveau et procure la sensation de bien-être que recherchent les fumeurs - mais c'est surtout la molécule qui est à l'origine de la dépendance au tabac et qui fait qu'il est si difficile d'arrêter de fumer. Les cigarettes électroniques peuvent ou non contenir de la nicotine. Les différents dosages de nicotine contenus dans les recharges de cigarettes électroniques permettent de connaître et de choisir le dosage de nicotine adapté à chaque fumeur.

La cigarette électronique permet de conserver selon les modèles le plaisir de la gestuelle associée à la cigarette.
Des études montrent qu'une part importante des fumeurs ne sont pas tant dépendants de la nicotine mais du geste de fumer. La cigarette électronique leur permet de reproduire ce geste de porter la cigarette à la bouche et d'inhaler profondément avant d'expirer la vapeur produite par la cigarette électronique. Ces grandes inspirations contribuent à apaiser le fumeur qui fait une pause cigarette.

La cigarette électronique permet de retrouver les lieux publics.
Depuis l'introduction de la loi Evin, il est interdit de fumer dans les lieux publics. Cette interdiction ne s'applique pas aux cigarettes électroniques car elles ne contiennent pas de tabac et ne produisent pas de fumée mais une vapeur qui ne contient pas de particules et dont l'odeur n'est pas gênante pour l'entourage. Cigarette électronique et vie sociale sont donc parfaitement compatibles !

La cigarette électronique permet de retrouver une meilleure hygiène de vie.
La cigarette est aussi synonyme de cendriers débordants, de dents tachées et jaunies par le tabac, de mauvaise haleine et de vêtements imprégnés de l'odeur de tabac froid... .

SOURCE WIKIPEDIA :
La cigarette électronique ou l'e-cigarette désigne un produit électrique destiné à simuler l'acte de fumer du tabac. Elle produit une vapeur ou « fumée artificielle » ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée (arôme de tabac blond, brun, de fruits, etc.) et contenir ou non de la nicotine. À la différence de la fumée produite par la combustion du tabac, cette vapeur n'a pas l'odeur du tabac et est censée contenir moins de substances cancérigènes. Elle ne contient pas de goudrons.

Les cigarettes électroniques ont souvent une forme rappelant celle de la cigarette. Quand elles ont la forme d'un cigare ou d'une pipe, elles peuvent alors aussi être nommées cigare électronique ou pipe électronique. Toutefois elles peuvent prendre des formes plus originales.

Les utilisateurs de cigarettes électroniques emploient souvent le terme "vapoter"1 (basé sur le mot « vapeur ») au lieu de "fumer" et se désignent non plus comme des fumeurs, mais comme des "vapoteurs".

Une cigarette électronique est constituée des trois éléments principaux suivants:

une résistance électrique;
une cartouche pour contenir le e-liquide;
un dispositif électrique pour faire fonctionner la résistance, dans la plupart des cas, une batterie.

Le composant qui contient la résistance (ainsi que le système de mèche ou tresse) est nommé atomiseur (atomizer pour les anglophones). Quand l'atomiseur et la cartouche sont indissociables et ne forment qu'un seul composant, ce dernier est nommé cartomiseur (contraction des mots "cartouche" et "atomiseur") ou cartouche à atomiseur intégré.

Ainsi, pour une même batterie, on peut y visser soit un atomiseur, soit un cartomiseur. Il y a maintenant une volonté de standardiser les pas de vis des batteries des cigarettes électroniques. Différents standards de pas de vis existent ("510", "901", "eGo") en fonction des modèles de cigarettes électroniques. De ce fait, il y a différentes familles d'atomiseurs ou de cartomiseurs compatibles avec ces pas de vis. Des adaptateurs de pas de vis sont aussi proposés afin d'utiliser tel atomiseur avec telle batterie.


E-cigarette vapeur chaude:






E-cigarette vapeur froide :







Un e-liquide est une solution aromatisée dont le principal composant est soit du propylène glycol (PG), soit de la glycérine végétale (VG). Tous deux sont des additifs alimentaires courants. À ce composé principal est additionné des arômes artificiels ou extraits naturels ainsi qu'une dose optionnelle de nicotine plus ou moins concentrée.

Afin de vapoter, l'utilisateur doit déclencher le chauffage de la résistance. Le e-liquide chauffe et s'évapore. L'utilisateur peut alors inhaler cette vapeur. Le déclenchement du chauffage de la résistance peut être manuel (l'utilisateur appuie sur un interrupteur) ou automatique (un dispositif électromécanique placé sur la cigarette électronique détecte l'aspiration de l'utilisateur et active aussitôt la résistance).

Les cartouches
C'est un dispositif destiné à recevoir le e-liquide. c'est un réservoir, généralement cylindrique, souvent en plastique. Il peut avoir différentes contenance (de 0,5 ml à 7 ml). Ces cartouches peuvent aussi contenir des bourres (soit synthétiques, soit métalliques) pour éviter un écoulement trop important du e-liquide.
Une cartouche est constituée de deux ouvertures, l'une pour laisser échapper la vapeur, l'autre ouverture pour recevoir la mèche ou la tresse de l'atomiseur. À la première ouverture peut être adapté un bec (drip tip pour les anglophones) que l'utilisateur place en bouche.
Une cartouche peut être réutilisée et remplie de nombreuses fois.

Les atomiseurs
Un atomiseur contient une résistance, un système de tresse (ou de mèche) et un dispositif pour y clipser une cartouche. Il y a deux grande familles d'atomiseurs, suivant qu'ils sont destiné à recevoir des cartouches avec ou sans bourre. Dans chacune de ces familles, il est proposé différentes résistances (de 1,25 ohm à 5 ohm).

Les cartomiseurs
Un cartomiseur peut être vu comme un atomiseur auquel est directement associé une cartouche non amovible. Il y a donc des cartomiseurs avec des cartouches à bourre (mais la résistance est placée à l'intérieur de la bourre) et des cartomiseurs avec des cartouches sans bourre (ils sont alors nommés clearomizers en anglais). Comme pour les atomiseurs, il y a différentes tailles de cartomiseurs avec différentes résistances.
Un cartomiseur est considéré comme un consommable. Certains peuvent être remplis un nombre limité de fois.

Les batteries
Les batteries se distinguent par le pas de vis qu'elles proposent, par leur capacité et par leur tension nominale. Plus la capacité de la batterie est grande, plus sa taille (et son poids) sera importante, mais plus l'autonomie qu'elle offre à la cigarette électronique sera grande. La capacité des batteries est généralement mesurée en milliampère-heure (mAh). En outre, plus une batterie délivre une tension forte, plus elle peut faire chauffer une résistance, qui produira alors une plus grande quantité de vapeur.
Les batteries peuvent être manuelles ou automatiques.

Les e-liquides
Ils se composent d'un liquide dit de base (du propylène glycol (PG) et / ou de la glycérine végétale (VG). Ils contiennent souvent une certaine quantité d'arômes (des centaines de saveurs sont disponibles). Ils peuvent contenir ou non de la nicotine. Les e-liquide sont vendus séparément.
Liquides de base
Le propylène glycol a été utilisé comme additif chimique de la base aqueuse des inhalateurs et des nébuliseurs pour l'asthme depuis les années 1950, sans effets secondaires graves connus. Le propylène glycol, parce qu'il a la propriété de retenir l'eau, est le composé de choix pour administrer le médicament atomisé. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis inclut le propylène glycol dans sa liste des substances généralement reconnues comme inoffensives (GRAS). Considérant que le propylène glycol a été largement utilisé depuis de nombreuses années sans effets secondaires graves, la substance peut raisonnablement être vue comme relativement peu nocive.
Concentration en nicotine

Les solutions sont disponibles en différentes concentrations de nicotine, ce qui permet à l'utilisateur de choisir la quantité de nicotine qu'il veut absorber, allant d'une absence de nicotine à des doses élevées et très élevées (16-18 mg / ml et 24-36 mg / ml), en passant par faibles et moyennes doses (6-8 mg / ml et 10-14 mg / ml, respectivement). Les concentrations sont généralement indiquées sur le flacon de liquide ou la cartouche, souvent avec l'abréviation « mg » (au lieu de « mg / ml »)2.

Les arômes
Certaines variétés imitent les saveurs des cigarettes : tabac régulier, menthol, Marlboro ou Camel (entre autres marques de commerce). D'autres saveurs sont disponibles : fruits, vanille, caramel, café, etc.
Aspects sanitaires
Du fait de l'absence de combustion et de l'absence des multiples ingrédients du tabac, la cigarette électronique s'apparente aux autres substituts du tabac (gommes, inhalateur et timbres de nicotine).
Une synthèse sur l'efficacité et l'innocuité de la cigarette électronique a été publiée en 2010-2011 dans le Journal of Public Health Policy par Michael Siegel3 et coll4, de la Boston University School of Public Health (BUSPH)5.

La cigarette électronique contient peu ou pas de produits chimiques susceptibles de présenter des risques sérieux pour la santé6.
Bien qu'on ne puisse actuellement se prononcer en termes absolus, les données actuelles indiquent que les cigarettes électroniques pourraient être moins nocives que les cigarettes ordinaires et comparables, en termes de toxicité, avec les autres substituts du tabac (timbres, gommes, inhalateurs)7
Les concentrations de substances cancérogènes sont 1000 fois moins élevées que dans les cigarettes8.
Des données préliminaires indiquent que les cigarettes électroniques pourraient être efficaces contre l'envie de fumer, surtout parce qu'elles simulent l'acte de fumer une véritable cigarette9.
Ce dispositif pourrait se révéler supérieur en efficacité aux autres méthodes d'auto-administration de la nicotine parce que les stimuli associés à l'acte de fumer ont un effet durable contre les symptômes du sevrage10.

Cependant le dosage de produits inhalés n'est pas stable dans le temps, tendant à diminuer avec le nombre de "bouffées" et obligeant ainsi à tirer plus fort pour une même dose de nicotine11.

Une étude italienne conduite par le professeur Riccardo Polosa12, montre un arrêt du tabac ou au moins une diminution de moitié de la consommation de cigarette chez 55 % des membres d'une cohorte de 40 fumeurs ne souhaitant pas particulièrement cesser le tabac. Toutefois, concluent les auteurs, le faible effectif de la cohorte nécessite des essais de plus grande ampleur. Une enquête de 2011 sur 222 utilisateurs de la cigarette électronique a donné des résultats comparables : 31% d'abstinence après 6 mois; 66,8% de réduction du nombre de cigarettes fumées; périodes prolongées d'abstinence chez 48,8% des répondants13. Il n'existe pas d'études sur la toxicité à long terme du propylène glycol lorsqu'il est inhalé par voies pulmonaires. C'est pourquoi les cigarettes électroniques à base de glycérine végétale sont proposées comme alternatives contenant peu ou pas de propylène glycol. Les liquides à base de glycérine végétale restent toutefois décriés sur les forums de consommateurs. Plusieurs voix s'insurgent contre ce qu'ils décrivent comme « un argument marketing » à la suite de la désinformation de nombreux blogs faite sur le propylène glycol, blogs où sont volontairement confondus propylène glycol (non toxique) et éthylène glycol (toxique). Les forums de consommateurs dénoncent le fait que le glycérol a une faible température de décomposition (150°) produit une fumée toxique appelée acroléine.[réf. nécessaire]

Elle ne provoque aucun tabagisme passif. Ceci permet donc pour tout un chacun de la "vapoter" librement dans les lieux publics: bars, discothèques, trains... (à moins d'une réglementation spécifique).

L'un des principaux problèmes est que la cigarette électronique est de plus en plus présenté comme un mode alternatif de consommation de tabac, sans volonté de sevrage et qu'elle pourrait être un moyen de débuter un tabagisme pour les jeunes jusqu'alors non fumeurs14.

Statut légal

Selon une étude parue en mars 2007 et publiée par l'Agence autrichienne de santé et sécurité alimentaire15, ce type de générateur d'aérosol correspondrait à un dispositif médical de classe IIa (voire IIb), et sa commercialisation nécessite un marquage CE approprié, voire une autorisation de vente telle que stipulée par la législation sur les appareils médicaux.

Les autorités américaines, belges, canadiennes16, néerlandaises17, hongroises et turques18 ont rendu des avis similaires. La vente de la cigarette électronique est interdite en Australie, la nicotine y étant classée comme poison, même si la vente de cigarettes contenant du tabac y reste autorisée.

En France, la cigarette électronique n'est considérée ni comme un dispositifs médical ni comme un médicament. Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)"19, ces produits ne doivent pas être considérés comme des médicaments ou procédés médicamenteux. Le statut des cigarettes électroniques dépend de l’objectif poursuivi et des substances contenues dans les cartouches :

Si le sevrage tabagique est revendiqué, la cartouche contenant ou pas de la nicotine, la cigarette électronique répond à la définition du médicament et doit, à ce titre, obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM). Le système d’inhalation en lui-même répond à la définition du dispositif médical et doit être marqué CE.
Même si aucune allégation thérapeutique n’est revendiquée, la cigarette électronique est également susceptible de répondre à la définition du médicament si la quantité de nicotine contenue dans la cartouche est supérieure à 10 mg.
Lorsque le sevrage tabagique n’est pas revendiqué et que la cartouche ne contient aucune substance susceptible d’être qualifiée de médicament (y compris la nicotine), la cigarette électronique relève de la réglementation sur la sécurité générale des produits mis à disposition du public.

Dans un avis du 30 mai 2011, l'AFSSAPS recommandait de ne pas utiliser la cigarette électronique20, bien qu'à ce jour, aucun effet indésirable ou cas d’intoxication en lien avec les cigarettes électroniques n’a été rapporté. En réponse à quoi un groupement de consommateurs a déclaré dans un communiqué : "Nous prenons note que l’AFSSAPS ne recommande pas l’utilisation de la cigarette électronique, mais continuerons, pour notre part, à penser que, pour un fumeur elle reste préférable à celle de la cigarette tabagique. Car si l’innocuité de la première n’a pas été démontrée, la toxicité mortelle de la seconde a en revanche été douloureusement constatée ces dernières décennies."21
Aux États-Unis, en juillet 2009, la Food and Drug Administration avait tenté d'interdire l'importation de cigarettes électroniques et lancé un sévère avertissement22 à leur encontre, arguant de ce qu'on y trouvait des traces de contaminants spécifiques au tabac, y compris certains agents cancérigènes (TSNA). Toutefois, le procès entre deux des principaux importateurs et la FDA pour déterminer s'il est du domaine de compétences de cette dernière de bannir de tels produits23 s'est achevé en janvier 2010. Le juge américain Richard Leon a déclaré que la FDA n'avait pas le pouvoir de réglementer les cigarettes électroniques et a ordonné le déblocage des cigarettes électroniques retenues depuis fin 2008 par la douane sur demande de la US Food and Drug Administration24.
Ce produit reste cependant en vente libre dans de nombreux autres pays, sous réserve d'évaluation ultérieure par les autorités.
En septembre 2011, un groupe de réflexion lié au gouvernement anglais déclare "Essayez la cigarette électronique" et l'envisage comme une alternative au tabac afin de lutter contre les risques liés au tabagisme25.
En Suisse, la cigarette électronique peut être vendue uniquement sans nicotine dans les cartouches et liquides de recharge. Elle y est considérée comme "forme de tabac" et est actuellement soumise à une taxe fédérale sur l'importation du tabac et de l'alcool.
En Italie, la cigarette électronique peut être vendue à des personnes de plus de 16 ans26.

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Dim 18 Nov 2012 - 14:04

Excellent article, dans un domaine où l'expérience est encore toute jeune. J'avais lu à plusieurs reprises des mises en garde contre les produits constituant cette cigarette électronique, et leurs effets secondaires. Pas une seule fois je ne m'étais dit que les effets secondaires des vraies cigarettes pouvaient être aussi dangereux que ceux de l'électronique. Je cherche encore un peu, cependant, et j'ai bien envie de contacter mon médecin traitant pour savoir ce qu'il en pense. Mais j'avoue que cela me séduit, parce que j'en ai marre de flanquer une tranche de budget à la poubelle, en ces temps difficiles, et que j'en ai marre de l'odeur du tabac imprégnée dans les rideaux, des cendriers et des terrasses glaciales l'hiver. Bref, j'en ai marre.

J'ai juste besoin d'être rassurée si c'est possible, et de toute manière, je ne le suis pas du tout en fumant des cigarettes ordinaires.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Dim 18 Nov 2012 - 15:33

J'ai essayé. Le problème c'est que l'objet est dur, lourd, et trop différent d'une vraie cigarette : on n'y croit pas.
Personnellement, ça me donne plutôt envie d'en allumer une bonne vraie aussitôt après.
Si je puis me permettre une comparaison rigolote, la cigarette électronique est à la vraie cigarette ce que la poupée gonflable est à la femme.

Mais bon, que cela ne décourage aucun fumeur à essayer : ce n'est pas parce que ça ne fonctionne pas chez moi que c'est à généraliser, la preuve, ça fonctionne pour K-roll.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Dim 18 Nov 2012 - 17:27

Avec mon mari on ne regrette pas bien au contraire.
Le goût n'est pas identique à la cigarette normale mais les parfums assez variés pour y trouver sa part de plaisir. Finalement on y a pris goût de suite.
2 jours après avoir commencé, on s'est quand même posé la question. Nous avons encore un reste de cigarettes à la maison et on en a allumé une. Je n'ai absolument pas supporté le goût de la vraie cigarette et l'odeur je n'en parlerais même pas. J'ai tiré dessus 2 ou 3 fois et je n'ai pas plus insisté que ça. J'ai immédiatement repris ma e-cigarette avec grand plaisir et mon mari pareil.

Nous ne sommes pas du tout tentés de toucher à nos vraies cigarettes.
J'en ai parlé à ma meilleure amie. Elle s'y est mise aussi. Tout fonctionne comme pour nous et elle est ravie. De son côté aussi elle en a parlé à son médecin et celui-ci l'a encouragée en lui expliquant qu'il n'y avait rien de pire que la cigarette normale.

Le sevrage se fait en deux temps:
1/immédiat pour tous les produits nocifs de la vraie cigarette.
2/ La nicotine qu'on diminue à son rythme jusqu'à zéro.

Ce que tu dis Filo est vrai et quoi que pour ceux pour qui la forme de la cigarette reste importante il y en a en forme de cigarettes, ou d'autres modèles qui apparaissent plus fins, plus design etc... .
Avec mon mari nous avons volontairement souhaité nous éloigner du "profil" de la cigarette normale" , ça impose un geste différent, c'est moins pratique quand on fait quelque chose de fumer la e-cigarette... on trouve que pour le coup c'est positif contre les habitudes gestuelles.
On n'ose pas la sortir sur les lieux publiques .... l'éducation du fumeur... on hésitait à la sortir .... mais nous nous apercevons que de plus en plus de gens s'y mettent et que les non-fumeurs sont assez bien informés par la e-cigarette. Le regard ne nous dérange pas plus que ça maintenant.

Nous en sommes très contents même si très étonnés de s'être si vite accommodés... comme tous ceux qui se sont convertis... nous n'allons pas nous en plaindre.

Dans la boutique où nous allons, il y a un suivi personnalisé. Il y a souvent du monde et c'est pour le coup l'occasion de discuter avec les autres clients. Chacun évoque son évolution et franchement c'est très encourageant.

Dernièrement c'était un client qui avait de graves soucis de santé à cause du tabac. Il a pris la e-cigarette et ses problèmes se sont calmés. Finalement il y a eu une reprise du tabac et il a bien failli y rester. Il est finalement resté sur la e-cigarette.

Ma meilleure amie aussi a tenté d'allumer une cigarette. ça lui a fait comme nous sauf qu'en plus elle a eu des vertiges.

Après j'en conviens.... comme je dis chacun sa méthode.

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Dim 18 Nov 2012 - 17:31

J'ignorais aussi qu'il existe des magasins agréés, pour la cigarette électronique. C'est la première fois que j'en entends parler.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Dim 18 Nov 2012 - 23:57

Un article très documenté et intéressant.
Et puis après tout, il n'y a pas grand chose à perdre : rien de pire en effet qu'une vraie cigarette.
Toute solution pour arrêter ce poison est bonne à expérimenter.

Il y a au moins deux choses qui m'ont dissuadée de fumer.
1- j'ai fumé comme tout le monde une clope dans les toilettes au lycée. C'était épouvantable, je n'ai pas recommencé.
Je n'avais pas la pression de devenir populaire ou de m'intégrer à un groupe d'ados : j'étais fille de professeur et trop bonne élève, en plus d'être très bagarreuse, donc aucune chance d'être ne serait-ce qu'acceptée par les autres...
2- je suis trop indépendante pour supporter de faire la queue désespérément devant le seul bureau de tabac ouvert les jours fériés, avec les drogués en attente de leur dose. Je ne prenais pas la mesure de l'influence des lobbies du tabac, ce serait aujourd'hui une raison de plus de ne pas en être l'esclave. On a assez de contraintes comme ça pour s'en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 2:20


J’avais déjà eu l’occasion de parler d’arrêt de la cigarette. J’ai arrêté en janvier 2009 et je reste ex-fumeur.

J’avais arrêté avec la méthode de Allen Carr. Sa position est que la dépendance est beaucoup psychologique, un peu physiologique. Inutile donc de s’inquiéter du manque. L’idée est que la cigarette n’apporte rien, il ne soulage qu’un sentiment de manque que les non-fumeurs ne connaissent pas. Pour arrêter de fumer, donc, il suffit de ... ne plus fumer. Tout ce qui accrédite l’idée qu’en arrêtant de fumer on se prive de quelque chose, que l’on fait un sacrifice (patchs, chewing-gum à la nicotine, des trucs tels que mettre de coté l’argent qu’on économise, etc.) sont à bannir.

Ca ne réussi sans doute pas à tout le monde, mais moi, sans que ça soit facile – ça a quand même pris un an – ça m’a permis de m’en débarrasser j’espère définitivement.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 10:01

@ Ro :

Quand nous avons commencé à faire nos recherches sur le net sur la e-cigarette et les e-liquides, nous avons remarqué que souvent il y avait des articles concernant la prudence à prendre surtout sur la fabrication des e-liquides.
Il semble que le net soit un terrain propice pour la vente de gammes de e-liquides dont la composition du produit ne correspond pas à celle d'origine.
Comme nous l'a finalement expliqué le vendeur en boutique, certains produits contiendraient un mélange de beaucoup de produits nocifs existants dans la vraie cigarette. Les ventes de ces produits sont souvent plus attrayantes au niveau du prix et de constat je ne trouve pas que les gains soient si attrayants que ça. Ces produits sont donc plus couramment appelés "des contrefaçons".

Le vendeur nous a donc montré toutes les autorisations qu'il avait et qui confirmait la conformité des produits qu'il vend car il y a une norme CE pour les produits.

Il y a un début de rébellion de la part des pharmacies, des bureaux de tabac aussi... vu l'engouement des gens pour la e-cigarette et des résultats positifs témoignés par les "vapoteurs" la e-cigarette fait désordre. Notre vendeur fait face à cela il nous en a bien parlé. Sur le net, on trouve parfois quelques témoignages négatifs, réfractaires... mais il semble aussi que ces témoignages soient dénoncés comme étant de faux témoignages "dissuasifs" , c'est facile de faire peur aux gens sur un nouveau produit... une démarche peut-être de ceux qui y perdent face à ce nouveau marché.

Le contact direct en boutique reste le plus rassurant pour moi. Je sais les produits que j'achète et je profite de tous les bons conseils. De plus, en cas de soucis technique avec la e-cigarette, le vendeur est plus arrangeant, on t'offre plus facilement un accessoire ou un autre et question garantie le problème se règle sur place et tu repars avec ton problème réglé.
De plus, il y a une multitude de parfums. Nous avons pu "goûter" sur place différents parfums pour faire notre choix sans nous engager à tous les acheter. Il y a un vrai service.

Pour répondre un peu mieux à ta question, voici ce que j'ai trouvé sur le net :

La législation européenne sur les cigarettes Electroniques

La cigarette electronique gagne de plus en plus de terrain sur le marché du tabac. Depuis, l'Union européenne a décidé de soumettre la cigarette électronique sous la houlette des normes de conformité pour rassurer les consommateurs et donner un semblant de qualité à la cigarette electronique pouvant circuler dans les Etats de l'UE.

Compte tenu de l'engouement des consommateurs à troquer leur cigarette contre la version électronique, les autorités de nombreux pays, y compris celles de l'Europe, ont mis en place une réglementation. L'Agence autrichienne de Santé et de Sécurité Alimentaire a publié une étude en 2007 stipulant que la cigarette electronique est un genre d'aérosol nécessitant un marquage CE avant de pouvoir être mise en vente. Plus tard, les autorités turques canadiennes, américaines, hongroises, néerlandaises et belges ont partagé la même opinion. En Australie, la revente de cigarette électronique est interdite puisque la nicotine est classée dans la catégorisée des poisons, en dépit du fait que la cigarette renfermant du tabac est toujours autorisée.
Qu'est ce qu'un marquage CE ?

Le marquage CE ou Conformité Européenne a été mise en place dans les lois de normalité technique européenne. Un produit qui affiche la mention CE peut circuler librement sur tous les territoires de l'Union européenne. Mais le marquage CE n'équivaut pas à une certification ou une indication de la provenance géographique de l'article. Cela signifie donc que le pays de fabrication de l'article soit l'Union européenne. Les cigarettes électroniques avec un marquage CE doivent donc répondre à un certain nombre de critères avant de pouvoir circuler en Union européenne. Pour que les revendeurs de cigarette électronique puisse apposer le marquage CE sur leur marchandise, leur fournisseur doit avoir effectué des vérifications de conformité de l'article en respectant les exigences établies par les règles générales concernant la santé et la sécurité des consommateurs sur l'ensemble de l'Union européenne. Le marquage CE doit être visible afin de prouver l'engagement du fabricant quant à l'authenticité de la cigarette électronique, relative aux lois européennes.
La niche française et la législation européenne

En France, l'Office Français de Prévention du Tabagisme notifie que les gadgets considérées comme cigarette électronique ne sont en aucun cas un dispositif médical ou un médicament. Toujours dans cette même optique, l'Afssaps conseille de ne pas avoir recours à la cigarette electronique malgré le fait que de nombreuses marques qui la revendent apposent le marquage CE. Néanmoins l'Afssaps ne remet pas en cause l'absence de cas d'intoxication causée par la cigarette electronique en France ou ailleurs dans l'Union européenne.
Les lois outre-Atlantique concernant la cigarette électronique

Si dans l'Union européenne, il existe une certaine normalisation des cigarettes électroniques, ce n'est pas encore le cas aux Etats Unis. Des tentatives ont été menées par la Food and Drug Administration pour prohiber l'importante de l'e-cigarette, mais sans succès. Cette institution a même avancé la thèse stipulant que la cigarette électronique contiendrait des produits chimiques cancérigènes et qu'il est conseillé de ne pas l'importer sur le territoire américain. Le juge américain ayant statué sur l'affaire opposant la FDA et les deux importateurs de cigarettes electroniques aux Etats Unis a finalement déclaré que la FDA ne pouvait en aucun cas régir l'importation des cigarettes électroniques. Le boycottage des cigarettes électroniques à la douane depuis la fin de l'année 2008 s'est même soldé en échec. Sur le territoire suisse, la cigarette électronique est différente du marché européen et encore plus du marché américain. En effet, l'Etat suisse autorise la revente de cigarette électronique mais uniquement les modèles dont les cartouches d'e-liquide et les cartomiseurs ne contiennent pas de nicotine. Il en est de même pour les cartouches de recharge. Cependant, la cigarette electronique y est prise en compte comme un autre type de conditionnement du tabac. En conséquence, la cigarette electronique est sujette à la taxe fédérale sur l'importation du tabac et de la bière. Pour l'heure, plusieurs communautés anti-tabac réclament que la cigarette électronique soit retirée du marché. En Union Européenne, aucune association ne parait œuvrer en ce sens.



Dernière édition par K.ROLL le Lun 19 Nov 2012 - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 10:19

@ blue :

les codes de la cigarette sont très variés, les raisons pour "commencer à fumer " tout autant. Celles que tu expliques en font partie.
De mon côté, mes parents étaient de gros fumeurs. A l'époque nous ne savions pas tous les méfaits connus à ce jour sur la cigarette d'autant qu'au fil des années le contenu des cigarettes a changé et évolué de pire à pire.
Ma mère n'avait à cette époque pas peur que je fume, puisque c'est la drogue qui était plus à l'origine de ses peurs. On entendait parler de drogue camouflée dans les cigarettes qu'on pouvait t'offrir ou te proposer. Ma mère a toujours préféré m'acheter ou me donner mon argent de poche pour acheter des cigarettes "sans danger de drogue intégrée à notre insu par autrui".
Dans mon cas, c'est une amie qui se planquait pour fumer aux yeux de son petit copain qui m'a filé entre les pattes sa clope allumée quand son copain a failli la surprendre. J'ai du faire semblant de fumer la clope pour être crédible. Finalement ça m'a plu et quelques jours après je demandais à ma mère de m'acheter mon premier paquet de cigarettes.
Même si je fumais, je ne fumais jamais devant mes parents ou ma famille : une question de respect. Je fumais vraiment pour moi et l'effet groupe ou intégration n'est absolument pas entré en ligne de compte dans mon cas.

Comme la cigarette a changé avec le temps, les fonctionnements et l'éducation "du tabagisme" a changé aussi. Je le constate avec ce que me racontent mes enfants. Ma fille a des amis qui fume depuis l'âge de 12 ans avec autorisation des parents et certains jeunes de 14 à 15 ans se mettraient à la cigarette électronique pour arrêter de fumer. ça fait quand même peur !

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 10:42

@ Alejandro :
Les profils des fumeurs sont tous différents, leurs besoins ou leurs habitudes tout autant. Les remèdes ou la façon d'arrêter s'adaptent donc à chaque cas.
Il n' y a qu'à écouter les raisons que chacun évoque et qui les freinent face à la démarche de l'arrêt : peur de grossir, peur du manque, du stress etc... . Beaucoup sont qui plus est dans des habitudes enracinées à des gestes ou des réflexes quotidiens.
Je ne dis pas que ce que tu dis est faux, la preuve avec toi , ça marche. D'autres l'auront essayée avec des difficultés telles que finalement ils auront du faire appel à un soutien et suivi médical pour franchir cette étape "radicale".

De mon côté, j'aime fumer et je n'envisageais pas du tout arrêter de fumer. Pour mon mari c'est pareil. J'ai essayé beaucoup de méthodes pour arrêter de fumer : arrêt brutal, homéopathie, acupuncture, sport, patchs etc... et rien n'a fonctionné.

Avec ce qui se passe dans le système, aujourd'hui, la première raison qu'évoquent les fumeurs pour l'arrêt de la cigarette c'est l'aspect financier. C'est une réalité.
Tous les fumeurs, quoi qu'il en soit, sont tout de même préoccupés à différents niveaux de l'impact de la cigarette sur la santé que ce soit avoué ou pas.

La e-cigarette est une nouvelle méthode qui s'opère sur différents paliers, peut-être une méthode moins choc et plus douce dans l'acte en lui-même.
J'ai rencontré et échangé avec des fumeurs de e-cigarette qui l'utilisaient depuis plusieurs mois déjà. Les résultats et les avis sont très positifs et je trouve cela plutôt encourageant pour des fumeurs comme moi.
Pour le moment je suis très satisfaite.

Oui, j'ai recherché ton poste sur l'arrêt de la cigarette sans arriver à le retrouver pour joindre mon article au tien.

Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 14:37

Merci pour toutes ces précisions ! Et quel type de magasin vend des cigarettes électroniques ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 21:29

La boutique que nous avons en ville est une boutique qui ne vend que ce type de produits et d'articles. Chez nous elle s'appelle " C3 - C comme cigarette " Ils ont une carotte comme les buralistes sauf qu'à l'intérieur c'est leur nom qui s'affiche.
Nous n'en avons qu'une en ville donc je ne sais pas si ces boutiques sont encore très répandues.
J'ai quand même trouvé ça si ça peut t'aider peut-être qu'ils peuvent livrer et envoyer des commandes...
http://www.ecigarette-public.com/t4402-ou-trouver-des-magasins-physiques

La cigarette pour laquelle nous avons otpé est celle que je présente sur mon article : modèle eGo -T
Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: cigarette électronique   Lun 19 Nov 2012 - 22:12

je viens de parcourir le forum sur lequel renvoie le lien que je t'ai mis... visiblement pas mal des vapoteurs vont se fournir sur ce site ...

http://www.aromemarket.com/joye-ego-ego-t/coffret/coffret-joye-ego-t-tank-systeme-type-a-noir-650-mah.html

il semble qu'il y ai beaucoup d'infos sur les boutiques à éviter, les sites à éviter, les précautions à prendre etc...
Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cigarette électronique   

Revenir en haut Aller en bas
 
cigarette électronique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cigarette électronique : qui a testé ?
» cigarette électronique
» La cigarette électronique est-elle dangereuse ?
» La cigarette électronique
» La cigarette electronique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: La Science :: Médecines-
Sauter vers: