Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 33  Suivant
AuteurMessage
Vic Taurugaux



Nombre de messages : 4816
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 19 Déc 2012 - 11:16

De l'amour.
Et voilà la belle affaire ! Dans son Tractatus de amore, André Chapelain codifie en 1184 les règles de l'art d'aimer. Ce faisant, il ouvre grand la porte de la poésie à la langue française même s'il écrit son traité en latin. Mais, allez faire comprendre ça à ma femme ! Depuis qu'elle a du nettoyer le frigo au prétexte que mes yaourts périmés sentaient, elle me fait la tête : les courses, c'est elle, pas moi !
Tu gaspilles !:Voilà ce qu'elle me dit. Je suis abasourdi par la vénalité de la gent féminine. Je lui cite André Chapelain en français :
- L'amour d'ordinaire est chassé de la maison par l'avarice.
- Tu dis ça et c'est toi qui me fais une scène pour deux malheureux couvercles de WC à 12€95 pièce. N'oublie pas que je les ai achetés pour ta petite-fille ! Pas pour moi !


J'ai été demandé à Nadine si on ne pouvait pas bénéficier d'une réduction sur les couvercles de WC quand on les achetait par deux et elle m'a renvoyé vers le responsable de rayon. (En ce qui concerne Nadine, je préférerais que ce que je vous en dis, reste pour l'heure entre nous. Vous avez pu constater plus haut la fertilité de l'imagination de ma femme …)

Alors, nous vous avons précédemment parlé des différents langages. Il convient désormais de vous parler des passages de l'un à l'autre. C'est bien beau de faire de la poésie pour parler de l'amour ! Mais, c'est là un langage parfois abscons même pour l'enamourée ! Vous devrez donc faire l'inverse d'André Chapelain qui édicte dans son latin la grammaire de choses (la vie à deux) somme toutes triviales. L'inverse, c'est la vulgarisation. C'est à dire transformer, sinon l'or en plomb, du moins le langage sacré en langue compréhensible par le plus grand nombre.

Le professeur Michel Zinc a invité dans son colloque un savant mathématicien à s'interroger sur son propre langage. Car autant, au lycée, le latin est une matière réservée à certains cerveaux, autant les maths sont un jargon chargé de vous faire louper votre bac !
Donc, comme lui aussi parle mieux que moi, je vous laisse en sa compagnie.

http://www.college-de-france.fr/site/michel-zink/#|q=_audiovideos.jsp?index=0&prompt=&fulltextdefault=mots-cles...&fulltext=mots-cles...&fields=TYPE2&fieldsdefault=0&TYPE2=video|p=http://www.college-de-france.fr/site/michel-zink/symposium-2012-05-11-15h00.htm|

Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 20 Déc 2012 - 11:12

Ce corps qui parle.

Revenons un peu si vous le voulez bien sur le langage analogique. En grande partie, c'est du langage corporel. C'est un truc qu'on ne voit pas dans un texte poétique. Aussi les gens se disent : le poète doit être une sorte d'esprit éthéré. Une espèce de romantique qui flotterait au-dessus de l'onde : le fantôme de Lamartine, par exemple me confie ma femme qui a de plus en plus d'imagination. Un peu comme si le poème était forcément une œuvre du passé. Je lui rétorque que, le poète est un être vivant. J'en ai la preuve grâce à ce forum ; je pourrais le lui démontrer. Du moins, si j'avais accès à vos webcams

A défaut de voir les poètes, on peut les représenter. Représenter leurs pensées. Il suffirait d'employer des acteurs. Pas tout des acteurs : leurs corps nous suffiraient amplement. Pour voir la poésie. Dans leurs mémoires, on mettrait le texte. Puis, grâce à tous ces vers coulés au plus profond de leur âme, leurs êtres entiers s'animeraient. Le poème se lirait alors dans leurs yeux, leurs sourcils, leurs mains, les crispations de leurs jambes, leurs balancements etc.

Bien sûr, n'est pas acteur qui veut. Il faut préalablement le former. Lui apprendre comment il bouge. C'est pour cela que je vous ai trouvé un professeur d'éducation physique. (Vous pensiez bien qu'avec Vic, vous n'alliez pas vous en sortir comme ça. Maintenant que vous êtes abonnés au deuxième tome, va vous falloir aller jusqu'au bout !) Donc pour vous hier soir, je suis allé au théâtre admirer ce prof dans son cours-spectacle qui s'intitule : ce corps qui parle. Le gars s'appelle Yves Marc. Il a deux prénoms ; c'est pratique, même s'il est professeur, on peut le tutoyer, ça ne le gêne pas. Ce qui le gênerait davantage, c'est l'Education Nationale qui n'enseigne rien, à son avis, de la sensibilité aux enfants. Une sorte de MBS, si vous voulez, qui râle toujours mais pas pour l'Histoire ou la lecture, juste pour le corps.

Alors, pour votre premier cours, vous allez vous mettre par deux. Un robot réfléchissant qui va faire le miroir, et l'autre, l'acteur-poète, c'est à dire le réfléchi. Voilà. Vous n'avez rien d'autre à faire que de suivre ma première vidéo des yeux.

http://www.youtube.com/watch?v=19gHL8SgPpE

Bon, ça va ? L'exercice physique n'a pas été trop dur ?
On va passer en classe. Que chacun s'assoit derrière son pupitre et fasse silence : le professeur Yves Marc va vous présenter des extraits de son cours.

http://www.youtube.com/watch?v=0OPw2MMu6M4

Ça vous plaît ? Oui ? Bon, juste le temps de me faire une beauté et je vous l'interviewe plus avant:

http://www.festi.tv/Festival-Avignon-Off-2012-Rencontre-avec-Yves-Marc_v530.html

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 20 Déc 2012 - 11:16

(je cause tout bas pour pas me faire piquer, parce que je suis au bureau : je regarderai tes vidéos quand je serai chez moi, c'est plus sage.

Mais dis-moi, mon cher Vic, dans l'extrême douceur de ce beau matin, as-tu pensé au langage des cygnes ?)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 20 Déc 2012 - 15:20

Excellentes, ces vidéos ! J'ai même découvert un site que je ne connaissais pas, et que je me suis empressée de mettre dans mes favoris.

"Favoris", c'est grave, docteur ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 31 Déc 2012 - 19:04

Codex et incunables.

Parfois, un arbre humanise mieux un paysage que ne le ferait un homme. G. Cesbron.

C'est pour cela qu'il faut réfléchir à deux fois avant de le couper. C'est dans la bibliothèque humaniste de Sélestat que se trouve la première mention d'un arbre de Noël dans un livre. Un livre de comptes car le sapin est un arbre réel de nos forêts. Cette inscription qui date du 21 décembre 1521 fait, je peux vous le certifier, toujours état d'une dépense de quatre shillings pour la rémunération des gardes chargés de surveiller les meyen de la forêt communale car je l'ai lu, de mes yeux lu, depuis que je me suis rendu à ladite bibliothèque afin de mieux vous rédiger cet article en guise d'étrennes.

Déjà, à l'époque en Allemagne, le mot meyen désignait un « arbre festif ». L'idée de saluer le retour de la végétation en plein solstice d'hiver était aussi folle que romaine. Il s'agissait alors de décorer les maisons avec des branches vertes en l'honneur du dieu Janus. La chrétienté médiévale a donc chercher à déplacer ce culte antique en le christianisant et à commencer à dresser des sapins entiers sur les parvis des églises afin de servir de décor aux jeux sacrés appelés mystères. De là, la razzia actuelle sur les épicéas !

Or, l'arbre possédait déjà une autre utilité en ce qui concerne le texte sacré : lui servir de support sous forme de papier.
Un codex, c'était d'abord un bloc de bois. Une tablette sur laquelle les romains écrivaient. C'est également un liber, c'est à dire « la partie vivante de l'écorce » sur laquelle on pouvait écrire. Il ne faut pas confondre le codex avec le volumen : le volume qui est un rouleau de parchemin. L'avantage de faire des codex en papier de même dimension que les tablettes en bois, en reliant plusieurs cahiers de pages, fut de pouvoir ainsi se rendre rapidement à n'importe quel endroit du texte. De la même façon que votre DVD actuel vous permet de vous rendre à tel passage de votre film, l'invention du codex papier permit par le jeu de numérotation des pages de vous transporter illico à tel chapitre, voire tel paragraphe.
Le second intérêt du codex fut qu'il pouvait être copié. Par des moines copistes dont certains poussaient la fantaisie jusqu'à enluminer les pages, à rubriquer les paragraphes, c'est à dire à peindre en rouge l'initiale majuscule desdits paragraphes. Chaque abbaye pouvait alors s’enorgueillir de posséder le plus beau codex de la région que tout chrétien pouvait alors venir consulter dès son prochain pèlerinage.

Bien entendu, de cette façon, la propagation du savoir demeurait limitée. Il faut donc rendre gloire aux humanistes d'avoir inventé le concept de bibliothèque, telle la bibliothèque de Sélestat fondée en 1452 par Beatus Rhenanus, et où chacun pouvait venir lire plusieurs livres dans un même endroit. Bien sûr, ces codex étaient munis de chaînes afin d'éviter qu'un petit malin ne les emporte chez lui.

La deuxième idée des humanistes fut d'inventer l'imprimerie pour démultiplier le nombre de livres et donc le savoir chez le plus grand nombre de personnes. En effet, l'idée humaniste était qu'il fallait faire confiance à l'homme, à sa raison dès lors que celle-ci serait éduquée au moyen des valeurs contenues dans les bouquins. Et, ces premiers livres imprimés, avant 1501, furent appelés au XVIIème siècle les incunables : les bébés-livres, ceux du berceau : en latin cuneo.

Je vous ai donc rapporté de mes vacances alsaciennes une photo de l'ancêtre du lexicalf : un lexique du Xéme siècle.


Les sapins de Noël de l'église de Sélestat consciencieusement rangés dans la forêt de piliers de cette mini-cathédrale.


Le sapin de Noël de la bibliothèque de Sélestat.


Une cosmographie complète copiée-collée: http://www.ville-selestat.fr/BH-consult/livres/cosmographiaePtolemee/Default.html

Un lien pour qui ne pourrait se rendre physiquement dans cette extraordinaire bibliothèque: l'entrée c'est 8 euros, mais ils font des tarifs réduits.

Bonne année.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 2 Jan 2013 - 20:59


Merci du cadeau. bisou
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 6 Jan 2013 - 13:06

Psylle : n.m.
Dans l’Égypte ancienne, l’uræus était le serpent par excellence : un cobra dressé qui vous regardait et vous fascinait et qui pouvait, grâce au venin qu'il crachait, vous donner la mort. Plus que de vous méduser, l’uræus vous fascinait. C'était un œil, un troisième œil, posté sur la tête de Pharaon l'immortel.
Le 12 aout 30 avant J-C., pour séduire le jeune Octave, la reine Cléopâtre simula son propre suicide en se faisant porter un panier de figues à l'intérieur duquel deux aspics furent glissés. Ces deux serpents lui donnèrent la mort en même temps que leur symbole sacré, l'uraeus, lui conférait l'immortalité.
Le regard de Cléopâtre sur Octave, le pouvoir de son œil surligné de kohl sur l'Empire Romain fascine, captive, subjugue, hypnotise jusqu'à nos jours.
Or, ce savoir sur le regard, les égyptiens l'avaient préalablement acquis de leurs voisins : les Psylles dit Psylli par les Latins et Psullio par les Grecs. Ce peuple de Libye était en effet depuis la nuit des temps un peuple de charmeurs de serpents immunisés contre leur venin.

L’Égypte ancienne, son texte nous furent déchiffrés, traduits en français dès 1818 par Jean-François Champollion :
« Il n’y a dans mon affaire ni charlatanisme ni mysticité ; tout est le résultat d’une comparaison et non d’un système fait par avance. J’ai déjà retrouvé des articles, la formation des pluriels et quelques conjonctions, mais cela ne suffit point pour déterminer de sitôt le système de cette écriture. »

Gérard de Nerval rencontra donc les psylles un peu plus tard, en 1851, dans son Voyage en Orient :
Il y a en Égypte une classe d'hommes qui possèdent, à ce qu'on suppose, comme les anciens psylles de Cyrénaïque, cet art mystérieux auquel il est fait allusion dans la Bible, et qui rend invulnérable à la morsure des serpents.

Flaubert voulut mieux les connaître. Il l'en pria dans sa Correspondance en 1858 :
Si vous pouviez m'envoyer quelque chose de spécial comme couleur sur les mœurs des psylles, vous seriez bien aimable. J'aurais besoin de savoir comment ces bonshommes-là s'y prennent pour prendre et éduquer les serpents, et surtout quels remèdes ils leur donnent, lorsque ceux-ci sont malades.

A ce qu'on suppose, il existerait encore aujourd'hui sur Lu des poètes se servant des mots pour mieux distraire votre quotidien. Je ne peux malheureusement vous expliquer plus avant comment ces gens s'y prennent pour ainsi vous charmer et tromper votre spleen. Ce que je sais par contre, c'est que leur regard sur le monde est, à la façon de celui de Cléopâtre, tout, sauf innocent.

Alizé
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 6 Jan 2013 - 13:30

L'arbre m'a pas mal secouée, au point que je ne comprenais pas un traitre mot de ta dernière intervention ci-dessus. Entre temps, je crois que le café du matin m'a remis les neurones d'aplomb ; Cléopâtre me semble limpide.

Un grand bonheur que celui de retrouver tes mots, Cher Vic à qui j'envoie un paquet de voeux bien ficelés, à distribuer aux petits et aux grands. bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 6 Jan 2013 - 15:37

Du sapin au palmier, c'est, je l'avoue, un voyage. Félicite donc pour moi tes neurones! Qu'ils sachent encore que par la présente, je leur adresse pareillement mes meilleurs voeux!
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 10:56

Pourquoi pas ?
Le 16 septembre 1936, à cinq trente du matin, drossé par une épouvantable tempête le Pourquoi Pas ? sombra corps et biens sur les récif d'Alftanes au large de l'Islande. Le bilan fut de vingt trois morts, dix-sept disparus, un seul survivant : le maître timonier Eugène Gonidec, originaire de Douarnenez et surnommé le pingouin. Cet homme racontera par la suite que le commandant Charcot comprenant la destruction inévitable de son navire sur les rochers et selon la plus pure tradition marine ne quitta pas son bord durant ce naufrage. Seulement, au dernier instant, il libéra de sa cage, la mouette Rita qui était la mascotte du bateau.
Pourquoi ?
Et si pourquoi pas ?


Romane

Conteur finistérien
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 14:42

Quelle étrange coïncidence, que la rencontre de ce conteur finistérien au détour d'un titre de poésie ! Le hasard n'existe pas...
L'histoire est troublante et belle par l'envol de la mouette.
Merci Cher Vic !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 15:23

Indicible : adj
L’indicible ! Il était mystérieusement lié, je le comprenais maintenant, à l'essentiel. L'essentiel était indicible. Incommunicable. Et tout ce qui, dans ce monde, me torturait par sa beauté muette, tout ce qui se passait de la parole me paraissait essentiel. L'indicible était essentiel.
Andreï Makine. Le testament français.

Kate100fin
. Une âme à contre-courant.


Dernière édition par Vic Taurugaux le Lun 7 Jan 2013 - 15:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 15:25

raaaaaaah !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 15:33

Je ne veux pas casser l'ambiance, mais je constate que l'ami Vic réussit à présent à donner des liens web tout ce qu'il y a de propre. Maintenant si en plus du lien nous pouvions le voir en caractères soulignés, cela deviendrait fabuleux, moi j'vous l'dis... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 15:37

JoK a écrit:
Je ne veux pas casser l'ambiance, mais je constate que l'ami Vic réussit à présent à donner des liens web tout ce qu'il y a de propre. Maintenant si en plus du lien nous pouvions le voir en caractères soulignés, cela deviendrait fabuleux, moi j'vous l'dis... AngeR

Yé n'é comprends pas cé qué vous voulé mé dire
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 15:41

Ben en fait, c'est simple, Jok confond le lien qu'on donne en le puisant tout en haut de l'onglet ouvert qui nous intéresse, comme celui-ci, par exemple :
http://liensutiles.forumactif.com/
qui va se souligner de lui-même.

Et le lien que l'on donne en passant par l'icône lien juste au-dessus de la fenêtre où j'écris ma réponse (qui est représenté par deux maillons gris), qui lui ne sera jamais souligné, et se contentera d'une légère décoloration par rapport à la couleur de police du reste du texte.
Comme ICI MEME par exemple.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 16:36

Vic Taurugaux a écrit:
Kate100fin. Une âme à contre-courant.

Ça, par exemple c'est pas bon, du moins tel que toi tu le concoctes.

Code:
[b]Kate100fin[/b]. [u][url=http://liensutiles.forumactif.com/t22245p645-poesie-essentielle-de-kate#457410]Une âme à contre-courant.[/url][/u]

Alors que moi :

Code:
[b]Kate100fin[/b]. [url=http://liensutiles.forumactif.com/t22245p645-poesie-essentielle-de-kate#457410][u][b]Une âme à contre-courant[/b][/u][/url]

Là c'est nettement mieux visible, et lisible. Je mets les balises "u" et "b" directement autour du titre-texte même du lien. Il faudrait en fait changer la couleur carrément, parce que du brun sur beige, c'est carrément pas top.

Une âme à contre-courant
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 7 Jan 2013 - 17:20

Zut, moi qui espérais piéger Papounet au moins une fois (une toute petite fois, quoi !)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 8 Jan 2013 - 11:33

Des conventions et de leurs enluminures.

Un hyperlien, pour être reconnu dans votre texte, doit être souligné. C'est là une nouvelle convention grammaticale pour qui cause désormais sur internet. Il existe, on vous l'explique plus haut, bande d'ignares, des subtilités dans le placement des balises qui ne sont vraiment pas sorcières. Il suffirait que vous vous concentriez un peu sur ce qu'on vous enseigne. Notre méthode pédagogique interactive, consistant à faire exprès des fautes, pour que les meilleurs d'entre vous les corrigent, témoigne de notre douceur à votre encontre. Mais, il ne faudrait pas exagérer ! Chacun dans cette classe doit faire des efforts ! Donc, le prochain que je vois écrire un hyperlien incorrectement souligné, je l'envoie chez Jok !

Notre cours d'aujourd'hui portera sur les conventions. Il existe toutes sortes de conventions. Matrimoniales, collectives, voire nationales depuis 1792. Mais, celle qui nous préoccupe ici doit être la convention qui lie un écrivain à son lecteur. C'est pour cela d'ailleurs que nous allons vous parler des autres. Par exemple, la convention théâtrale. Cette dernière postule que, si vous voulez comprendre quelque chose au théâtre, il vous faut d'abord vous intéresser à ce qui se passe sur scène, c'est à dire dans cet endroit limité, (balisé pour ceux qui reviennent de chez Jok) par tous ces rideaux vous empêchant de voir les coulisses. Ce qui est important pour le spectateur est qu'il comprenne qu'il est là pour écouter et regarder les acteurs durant tout le temps de leur jeu. Bien sûr, la salle, les autres spectateurs offrent également un spectacle fort divertissant. D'ailleurs, beaucoup de gens vont au théâtre pour voir comment les autres sont habillés. Comment il faut se tenir en société pour conserver son rang social. Donc, prendre un abonnement complet à la saison théâtrale de la scène municipale démontrera à chacun combien, on a de la Culture. Ensuite, pour être à la page, il ne vous suffira plus que de vous abonner à Voici pour être au courant de ce qui se passe dans les coulisses : c'est à dire qui couche avec qui.

L'auteur de théâtre qui doit intéresser tout le monde utilisera alors une convention dite mise en abyme. Sur scène, il mettra une scène avec des coulisses autour. Un peu comme les u et url de qui vous savez. Il s'agira alors de faire du théâtre dans le théâtre à la façon dont ici on parle d'une chose en employant (du mieux qu'on peut) des hyperliens pour vous montrer autres choses chez vos voisins.

Tout ceci pour vous expliquer l'intérêt du respect des conventions. Pour mieux les trahir. Car vous ne pouvez trahir une première convention qu'après l'avoir respectée. Ainsi de la fête de Noël dont nous vous disions précédemment le plus grand bien dans notre article codex et incunables. Il n'existerait pas plus grande convention sociale que la fête de Noël ! Noël, ça veut dire que tout le monde est gentil. Alors évidemment, il pourrait se loger dans un principe aussi généreux, un peu à la manière d'un ver dans un fruit, quelque chose dans toutes ces sucreries et qu'on appellerait hypocrisie. La question pour qui l'y repère, serait alors de pouvoir l'extirper, c'est à dire critiquer la convention, sans pour autant se retrouver banni.
Dans les codex, la copie du texte sacré était régie par des conventions, des règles très strictes. Mais, l'enfermement du texte dans de telles contraintes risquait de dévoyer le message d'amour divin qui en était pourtant la principale inspiration. Comment, l'esprit du texte, sa liberté pourrait toucher le lecteur lui aussi pris dans des règles de lecture, d'interprétation de ce qui était écrit et qui provoquaient tant de guerres de religions, d'hérésies, de bûchers, etc.
Une convention dans la convention apparut alors en guise de soupape. Pour pouvoir exprimer ce qui ne pouvait être écrit tout en restant dans le Livre. Pour que chacun perçoive, mais sur un autre mode, la bonté divine. On confia alors cette tâche aux enlumineurs qui s'y connaissaient en graffitis...

Bonne année 2013
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 9 Jan 2013 - 10:51

Des Runes et de l'accent circonflexe.
L'alphabet runique était utilisé par les anciens peuples de langue germanique : tels que les anglo-saxons pour écrire le vieil anglais ou les scandinaves pour écrire le vieux norrois.

C'est en restant pendu à une branche d'Yggdrasill, qu'Odin, dieu redoutable de la mythologie germano-scandinave, percé d'une lance pendant neuf nuits et neufs jours comprit le sens des runes.

La lance (fraxinea hasta selon Hésiode) est un bois guerrier signifiant la droiture. Fraxinea évolua en vieux français vers 1080 en fraisne puis freisne en 1180. Sa réfection en fresne ne date que de 1501. Enfin, pour arranger les choses et à l'instar de la forêt, le frêne opta également pour l'accent circonflexe.
Donc, dans les Bucoliques, un des bergers de Virgile nous enseigne que cet arbre, et parce qu'il est droit, est le plus beau de la forêt.

Plus au Nord, portant le nom d'Yggdrasil, celui du cheval d'Odin, dont « Ygrr »: le redoutable, est un surnom, cet arbre soutient le monde et en constitue l'axe ; à sa cime se tiennent l'aigle et le faucon (symbole du ciel, du haut) alors que le dragon et les serpents( symboles de la terre, du bas) vivent près de ses racines qui communiquent avec l'univers des morts.

Les trois racines du frêne mythique sont nourries de trois sources : la première, gardée par l'une des maîtresses du Destin, lui donne sa vigueur ; la deuxième, dans le pays des glaces, est l'origine de toutes les eaux ; la troisième est la fontaine de la sagesse. Les dieux se rassemblent au pied du frêne, des cerfs qui dévorent ses branches et l'écureuil court de sa base à la cime. Le dieu souverain, Odin, a acquis la plus grande partie de sa science par une difficile initiation, en y étant pendu :

Je sais que j'ai été pendu à l'arbre battu des vents
neuf nuit entières
blessé par l'épée et sacrifié par Odinn,
moi-même à moi-même.

Havamal, strophe 138 selon G. Dumézil.

Donc, mes chers élèves, petit moyen mnémotechnique pour vous souvenir de l'accent circonflexe sur cet arbre : toujours penser aux ailes de l'aigle et du faucon qui coiffent sa cime.
Sinon, s'en remettre à la poésie galloise telle que nous la rapporte H. De le Villemarqué :
Elle est bien éblouissante, la cime des frênes fleuris qui sont longtemps blancs quand ils croissent dans le torrent.

Ou encore :
Yggdrasill

ou pour vos yeux:
http://liensutiles.forumactif.com/t20106p120-filographies
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 9 Jan 2013 - 11:13

Mais qu'est-ce qu'on ferait sans toi mon cher Vic...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 9 Jan 2013 - 14:09


Yggdrasill te juge digne d'entrer dans la confrérie des déchiffreurs cher Vic.
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 10 Jan 2013 - 0:44

Super chouette article ! J'ai un médaillon représentant le cheval d'Odin, il a 6 (ou 8 ?) pattes, pratique non ?
Heu, pardon, on dit "jambes" pour un cheval.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 10 Jan 2013 - 11:09

Amortume : n.f.

Ce matin les enfants, je vous demanderai d'être particulièrement sages et attentifs. J'ai une chose très importante à vous dire. Nous allons accueillir dans la classe une petite nouvelle. Elle n'arrive à l'école que maintenant car elle n'a pu s'inscrire dans aucun autre dictionnaire. Alors, elle va faire son entrée chez nous. Parce que notre lexicalf est un dictionnaire poétique. Vous allez la voir tout à l'heure avec sa maman qui vient l'accompagner dans notre classe pour sa première fois.

Amortume est un petit mot tout pareil à vous autres et en même temps elle est un peu différente. Les docteurs, qui ont des termes savants, disent qu'elle est un néologisme. Ça veut dire que lorsqu'elle est née, elle avait une forme un peu bizarre qu'on ne connaissait pas encore. Mais ce n'était pas grave car sa maman l'a aimée tout de s...
- Moi, je n'aime pas les néologismes ! Je leur casse la gueule !
- Ne m'interromps pas tout le temps Jean-Acre, tu pourras t'exprimer tout à l'heure pendant le groupe de parole, si tu lèves le doigt. Donc, avant qu'elle arrive, je vais vous raconter son histoire et après, tous ensemble on lui cherchera une place entre vous, d'accord ?
- Est-ce qu'elle pourra être ma copine ?
- Sans doute, Compassion. Mais attends d'abord de voir qui elle est. Tu n'es pas obligée d'être la copine de tout le monde.
- Alors voilà, il y a très très longtemps de cela, il y avait un très vieux roi qui avait inventé l'école et qui s'appelait Charlemagne.
- Plus vieux que le Général de Gaulle ?
- Beaucoup plus vieux, Tryskell, mais écoutez...
- Pas plus vieux que mes dinosaures quand même...
- Ecoutez, Tryskel et MBS, si vous m'interrompez tout le temps, vous ne comprendrez jamais rien à l'histoire... Alors voilà... Euh … Et en plus, vous m'avez fait perdre mon fil... Où j'en étais déjà...
- A Charlemagne...
- Ah oui! Alors dans son école, il y avait à l'époque un petit mot de votre âge qui se fit appeler amertonde. C'était comme cela parce qu'elle avait eu un très vieux grand-père latin qui s'appelait amaritudinem mais que personne ne pouvait plus prononcer un tel nom. Aussi, avec sa maman, elle pensait que Amertonde, ça faisait plus joli. C'était sa marraine qui lui avait offert ce suffixe en onde quand elle était née et du coup, tout le monde, même son papa, trouvait que cela lui allait très bien. Seulement, à ce moment-là, dans les écoles...
- Les latins, c'est bien plus vieux que tes dinosaures..
- Menteuse...
- MBS et Tryskell, si vous n'arrêtez pas de vous chamailler, vous allez finir chacun à un coin de la classe, je vous préviens... Ici, c'est moi le professeur ! Donc, il arrivait que dans les écoles de Charlemagne, on renomme les enfants. Et le maître qui savait le latin avait dit : amertonde, amertonde, attends un peu. Ça ne vient pas de amaritudinem, parce que ça c'est juste un accusatif, ça vient du radical amaritas, donc tu dois t'appeler amarité.
- Mais c'est dégueulasse !
- Aigre ! Je t'ai déjà répété mille fois que je ne veux pas de gros mots en classe ! Apprends à tenir ta langue jusqu'à la récré ! Mais je vous rassure tout de suite, le nom amarité n'a pas tenu au-delà du XIIème siècle !
- AAAAAHHHH !
- A la place, est apparu, un autre mot qui ressemblait de loin à amertonde mais qui n'était plus le même, le on avait muté en u et la petite fille s'appela amertume.
- Moi aussi j'ai un u Monsieur Vic !
- C'est vrai Suave. Tu as un u suivi d'un a. Si elles étaient placées dans l'autre sens, tes voyelles se diraient un o mais tu ne serais plus le même. Suave, c'est mieux que sauve pour la langue.
- Pourquoi leur u se dit u alors que le mien se dit ou ?
- A cause, mon petit Goût de ton accent circonflexe. Ton papa s'appelle bien gustatif non. Il t'a remplacé ton s par un accent pour te créer un petit nom. Tous les parents font ça.
- Mais pas les maîtres : c'est dégueulasse !
- Non pas les maîtres, tu as raison Aigre, les maîtres doivent respecter vos langues familiales. Mais aussi t'apprendre ce qui est un gros mot de ce qui ne l'est pas.
Alors, le u comme suffixe est venu du latin manseutudinem qui s'est transformé en mansuetume pour nommer ce qui était doux. Le ume faisait sentir cela sur le bout de la langue. Les us sont ainsi devenus des coutumes et l'amarité, l'amertume.
- Mais alors pourquoi celle-là s'appelle amortume, elle n'avait qu'à garder son e au lieu de le transformer en o...
- C'est à cause de sa maman mon petit Sec. Sa maman est bretonne. Et dans sa langue, on prononce la mer Ar mor, tu comprends...
- Comme les américains ?
- Non, comme les armoricains. Ils vivent dans un pays si loin qu'on dit qu'ils habitent dans le Finistère : au bout de la terre !
- Nous aussi au Portugal, on a un Finisterre. On y est allé cet été voir les cousins !
- C'est vrai Compassion, chaque langue a un bout de la terre.
- Moi, je casse la gueule des Portugais, c'est tous des pédés !
- Jean-Acre ! On a dit à la réunion avec ton papa que tu n'allais plus taper personne. Tu te souviens ! Ton papa veut que tu te défendes en classe, mais pas que tu tapes. Il te suffit pour cela de nous parler. Ici, tout le monde te comprend. Mais voilà amortume avec sa maman. Nous n'avons pas eu le temps de choisir sa place. Diwan et Tryskell, écartez-vous un peu, pour commencer, nous allons la mettre entre vous deux. Mais pas de bavardages à n'en plus finir, Tryskell. Bien. Entrez Madame . Bonjour Amortume. La classe est prête. On peut vous écouter:

Je l'entends parfois
Au cœur grinçant de l'aube

Ma fidèle amortume

Prenant les escaliers

Tentant d'ouvrir la porte

Et je résiste encore


Catherine Chartier Aencre essentielle, p.37
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 10 Jan 2013 - 12:38

Ce que c'est beau, et drôle, et tendre ! Et que j'aime !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 10 Jan 2013 - 14:08

Touché Vic ! Là tu as fait fort, bravo.
Le poème se trouve aussi sur LU.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 33Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2
» Le dessin est-il à la portée de tous?
» [Site partenaire] Androland.com - Des Sensations Fortes à Portée de Tous
» La Semeuse... "à la portée de tous"(Louis Barrier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Dictionnaires et outils d'écriture-
Sauter vers: