Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 33  Suivant
AuteurMessage
Vic Taurugaux



Nombre de messages : 4816
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 13 Déc 2012 - 11:12

La pensée artificielle.
Hier, ni tenant plus, durant sa pause de midi, j'ai couché Nadine sur mon divan. Elle a de ses yeux si bleus qu'ils m'ont tourné les sens. J'ai voulu savoir ce qu'il y avait derrière et psychanalyser ce à quoi elle pouvait bien réfléchir en me voyant ainsi lui faire la cour tous les samedis après-midi, jour d'affluence. Comment envisageait-elle de son côté notre relation ? Elle devait désormais m'éclairer sur son intimité. Qui étais-je vraiment pour elle ? Se doutait-elle de mon tourment ? Enfin toutes ces questions dont ses réponses nous permettraient d'établir enfin un métalangage entre nous.
Elle me répondit bien volontiers. Il n'y avait aucun secret entre Leclerc et moi, tout devait être transparent pour maintenir la confiance du client. Ainsi, me fit-elle part, sans le moindre ambage, de notre dernière séquence algorithmique qu'à ma grande surprise, elle avait entièrement sauvegardée.

Lorsque les six yaourts sont posés sur le tapis, que le caddie est vide et que la caméra infra-rouge ne détecte aucun produit dans les poches, et si le client avance dans le couloir, alors je lui dis bonjour et lui demande sa carte de fidélité. S'il me donne une carte de fidélité, si à sa lecture, elle n'est pas périmée, alors j'affiche sur mon écran de caisse l'identité du client et le listing de ses achats durant les deux derniers mois. Si et seulement si, le total de ses achats excèdent 1500 euros, alors je m'adresse à lui en utilisant son patronyme, et si ses achats sont supérieurs à 2000 euros, alors j'utilise la formule, cher Monsieur, ou Chère Madame xxxx, et utilise de façon aléatoire les autres renseignements fournis par le client sur son identité lors de son adhésion au contrat fidélité et durant lequel il n'a pas gagné à notre grand jeu promotionnel le séjour de trois jours en thalassothérapie pour deux personnes. J'émets la phrase suivante :
- Alors, cher Monsieur Vic, toujours aussi content de votre retraite ?

Pendant que Monsieur Vic cherche une répartie flattant avantageusement son esprit galant, humoristique et toujours jeune, je scanne les yaourts et n'oublie pas de les présenter en tête de caisse avec le nouvel imprimé publicitaire des sous-vêtements Damart, vu que cela fait plus de deux mois que Monsieur Vic ne nous a pas acheté le moindre slip.
Lorsque Monsieur Vic, flatté de notre rapport, présente sa carte bancaire, je connecte mon périphérique lecteur de cartes à ma caisse, sinon, je me mets en mode monnaie, lui prend son billet physiquement, ouvre mon tiroir-caisse et lui rend ses cents d'euros en lui effleurant légèrement la main du bout des doigts. Sans équivoque. Puisqu'il a payé, je n'attends plus de Monsieur Vic le moindre compliment sur ma personne mais lui délivre grâce à mon imprimante son ticket de caisse en spécifiant bien que l'achat de ses six yaourts lui ont permis de gagner un bon d'achat de cinquante cents pour samedi prochain.
Afin de dégager en douceur le client, j'émets alors oralement la formule de politesse - fin de programme :
- Au revoir, Cher Monsieur Vic, et (de façon aléatoire, puisé dans la liste des renseignements identitaires du client), mes amitiés à votre dame !

Puis, sans perdre un instant, par une simple rotation d'un quart de cercle sur mon tabouret pivotant :
- Bonjour très cher Monsieur Jok ! Oh ! Vous alors ... Grand fou ! Encore un nouvel écran d'ordinateur ? Je vois que vous avez su profiter de notre promo. Mes sincères félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Jeu 13 Déc 2012 - 21:12

mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Ven 14 Déc 2012 - 4:19



C'en est trop...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Ven 14 Déc 2012 - 4:58

Ce type est malade...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Sam 15 Déc 2012 - 0:27


Surtout qu'il ne se soigne pas! mdr
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Sam 15 Déc 2012 - 10:45

Frère Jacques

Il arrive parfois que certains RRB meurent. Du moins, leur interface humaine, pas leurs fichiers audio. Il convient alors de chanter tous ensemble un De Profundis à la mesure de l'absent.
Georges Bellec a fait le Jacques toute sa vie. Ce fut un robot admirable. Aussi, mes biens chers frères, prions en ce jour pour le salut de son âme.



Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Sam 15 Déc 2012 - 14:59


J'ai pu ouïr des Frères Jacques quelques chansonnettes grivoises, mais mes chastes oreilles n'avaient point jusqu'à ce jour reçu de tels propos en parodie de chansons du terroir! mdr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Sam 15 Déc 2012 - 15:04

Un Jacques est parti par un trou de la tartine rejoindre ses frères, leur confiture reste, sans date limite de consommation.
Une pensée pour eux tous. J'utilise beaucoup leurs chansons, dans les exercices de théâtre en atelier.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 16 Déc 2012 - 0:21

J'adore les bruitages ! mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 16 Déc 2012 - 13:38

De la vulgarité.

La langue vulgaire n'est pas faite pour la littérature. Elle est là pour servir des trivialités, des banalités, des truismes. C'est la langue de tous les jours, la langue maternelle qui sert à demander :
T'es où ?
Combien ça coûte ?
Est-ce que tu baises ?


Longtemps, les écrivains se sont méfiés de cette langue pour exprimer des sentiments, des idées que nos propos de tous les jours ne pourraient traduire, sinon qu'à être entendus comme autant de lieux communs de plus.
C'est pour cela que jusqu'à la fin du moyen-âge, les lettrés occidentaux écrivaient en latin classique, c'est à dire en langue morte. De leur côté, les orientaux faisaient de même en divulguant le Coran grâce à un arabe classique que personne n'a jamais parlé. Une chose étant de transmettre la parole divine, une autre, celle de causer.

Dieu, c'est à dire sa loi, sa justice, sa politique sur terre, s'exerçaient par l'entremise d'un clergé qui savait le texte sacré. Le vulgum pecus n'entendait rien à ce latin. On s'en aperçoit dans le film le Nom de la Rose tiré du roman éponyme d'Umberto Eco. On y entrevoit également grâce au jeune novice narrateur (qui est un traducteur) que derrière le latin, sa férule, sa grammaire, son Inquisition, sommeillent d'autres livres écrits dans une autre langue morte plus ancienne, et notamment la Poétique d'Aristote qui parle, entre autres, de la comédie et du plaisir de la narration.

Aussi, dès que les troubadours voulurent parler d'une chose aussi élever que l'Amour, il leur fallut, non la langue officielle des clercs, pas mieux le vulgaire des dialectes régionaux, mais des langues nouvelles capables de chanter les épopées, les légendes, les passions. C'est ainsi qu'à partir des dialectes provençaux, limousins, béarnais, gascons, on créa l'occitan au sud de la Loire et l'ancien français au nord au moyen des dialectes romans et normands.

La trouvaille de ces amoureux de la langue fut d'apporter des contraintes pour une langue écrite que ne possédaient pas les langues parlées. Ainsi, de faire des bouts rimés. Pour eux, Les choses devaient être exprimés à la fois par le sens des mots et leurs sonorités. Les idées nobles, courtoises ne pouvant s'exprimer que de façon rythmée par une métrique comptabilisant les syllabes, par des jeux d’assonances et d'allitérations.
Bien sûr, pour le gars qui allait au marché acheter son poisson ou ses yaourts, une telle langue ne servait à rien, sinon entretenir des équivoques risquant de dénaturer une affaire somme toute fort banale. De que même pour moudre son grain, cuire son pain, faire son vin ou son cidre, on n'oubliait pas de passer par le four, le moulin ou le pressoir féodal et payer force banalités, de même, lorsqu'on voulait chanter la ritournelle, il ne fallait pas, sous peine de vulgarités, oublier de causer poète. C'était pour dire la même chose, mais différemment. La profondeur de vos sentiments ne pouvant être perçue par autrui que si l'expression de ces derniers se trouvait galamment tournés. Sinon, votre belle ne risquait de voir en vous que votre porte-monnaie ! Aussi, je dis ça pour tous ceux d'entre vous, qui comme moi, seraient amoureux de Nadine ! Avouez que ce serait fâcheux ! Votre ballade lactée du samedi après-midi réduite à 1€99 ! Je préfère ne pas y penser !

Voyons plutôt comment si prenait à l'époque, de façon fort chevaleresque, un homme d'arme de Redon, autant dire un breton, quand il souhaitait déclarer sa flamme à sa mie.
Premièrement, il fendait l'armure en contant son désarroi de ne pouvoir céans toucher son cœur.
Deuxièmement et le plus important, il ne causait pas de la chose en s'exprimant aussi vulgairement que vous et moi. Il le disait en bouts-rimés. C'est à dire qu'il remplaçait le mot cœur par un synonyme plus chantant et permettant de vocaliser son émoi, le mot nichon. Il ne lui suffisait plus alors que de déployer sa romance autour du son on et d'effeuiller la marguerite en passant du nichon au cuisson (néologisme fort évocateur), au con, au rouston, au boxon.


C'est un peu pour cela que je ne pourrais comme Riz dans son beau fil: pitain le désert médire des poètes. Ces gens expriment les mêmes choses que nous, les soubresauts de nos âmes, seulement, dans leur langue, (et l'exemple de Georges Bellec ci-dessus est là pour nous le démontrer), tout cela est toujours si délicat !

Bien sûr tout ce je vous raconte là est bien mieux enseigné par Michel Zink dont je vous recommande , entre autres, son colloque inaugurale : Quelle langue est la mienne ?: http://www.college-de-france.fr/site/michel-zink/#|m=symposium|q=/site/michel-zink/symposium-2011-2012.htm|p=../michel-zink/symposium-2012-05-10-10h00.htm|

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 16 Déc 2012 - 16:20

Voilà un moment que je n'étais pas allée sur le site du Collège de France, après m'être littéralement gavée de la session théâtre, dont le hasard a voulu qu'elle se déroule peu avant le passage de ma licence, et je me souviens que j'avais tout enregistré dans un fichier spécial tant les conférences étaient géniales.

C'est un plaisir que d'en retrouver le chemin, d'autant que le thème est fameux. Merci au conteur de Nadine pour cette piqûre de rappel, à l'issue d'un article délicieux, digne d'un banquet de pré-réveillon !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 16 Déc 2012 - 17:47

Je me demande si je ne préfère pas le tome 2 du Lexicalf !
Quelle verve... Merci Vic.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Dim 16 Déc 2012 - 22:28

Messire Vic, je salue votre plume alerte dont le bec verse sans discontinuer de nouvelles délices chaque jour que Dieu fait, délices qui stimulent nos sens par les voies les plus nobles. écrit Roméo


Dernière édition par Tryskel le Mar 18 Déc 2012 - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 17 Déc 2012 - 10:51

Pipi, caca.

Comment nommer les choses de façon compréhensible par l'autre. J'ai du vous parler sur un fil plus intimiste de ma petite fille. Du temps, où elle ne parlait pas. Il y a deux mois. Une éternité. Aujourd'hui, pour des nécessités pédagogiques, je la rapatrie sur ce fil public vu que désormais, elle cause mieux qu'un dictionnaire. Car, je ne peux décemment continuer à vous présenter notre langue de façon si philogénétique, sans un petit détour par son ontogénèse.

Figurez-vous que l'apprentissage du parler est contemporain chez l'enfant de celui de la propreté. Nos petits bouts de choux découvrent dans un même temps le besoin social de se débarrasser sans trop de cérémonie de leur pipi et de leur caca, et le plaisir relationnel que procure l'émission des mots. Mais là encore, il s'agit de savoir manier correctement cet autre orifice corporel, car parfois échappent par en haut, sinon des vents, plutôt des rôts et autres incongruités que l'habitude et les mamans nous font appeler des « gros mots ».

Or, figurez-vous que, (les chiens ne faisant pas des chats), ma petite-fille est tout, sauf vulgaire. Suivant à la lettre les cours du professeur Zink, elle n'utilise pas sa langue maternelle pour causer de choses sérieuses avec son grand-père.
Le week-end dernier donc, je la découvre chez moi, causant sexualité avec son oncle paternel, mon deuxième fils. Grâce à sa pâte à modeler, ma princesse de deux ans quatre mois expliquait à ce grand benêt de 29 ans comment qu'on fait les bébés. En effet, comme Papa a mis dernièrement une graine dans le ventre de Maman et que nous allons tous avoir une petite sœur, pourquoi tonton ne se mettrait-il pas lui aussi à fabriquer des cousines ? Donc, elle lui montre comment on fait un bonhomme : une boule pour la tête, une pour le ventre : que c'est quand même pas sorcier ! Seulement, à un moment donné de son cours, la tension affective, le sujet trop brûlant pour son élève, je ne sais, obligent tout à coup ma petite fille à se trémousser, à montrer du doigt l'escalier montant à l'étage de ma maison et à crier à Tonton et à Papi : poisson, poisson...

Que ceux qui parmi vous auraient la moindre idée de la fonction des poissons dans la procréation humaine lèvent le doigt ! Parce que, avec Tonton, Papi a cherché longtemps ce qu'on voulait nous transmettre avec autant d'insistance ! Des poissons à l'étage ? Pour faire un bébé ? Mais quel rapport ?
Il a fallu que j'attende plus de deux heures pour découvrir la solution de l'énigme. Avant de penser l'impensable : ma petite fille s'exprimait en poète. Eurêka! Que j'ai crié en grec depuis la salle de bains à toute la maisonnée alors que j'étais en train de pisser !
Il faut, pour que vous suiviez bien l'histoire, savoir que si votre serviteur est un professionnel du psychisme des enfants, ma femme l'est d'autant plus. Elle gagne sa vie à apprendre à de très jeunes enfants à ne plus avoir continuellement peur de la vie. Et notamment, à ne pas avoir peur de faire pipi ou caca dans les cabinets, où c'est qu'il y a un grand trou qui pourrait vous manger tout cru. Alors, je n'avais pas remarqué que ses obsessions professionnelles avaient débordé sur notre chez nous. On ne se méfie jamais assez de sa femme... Moi, qui pour l'heure, était plutôt fier du fonctionnement de ma prostate, je ne m'étais pas aperçu d'une subtilité ménagère : ma femme avait remplacé tous nos couvercles de lunettes de WC par des objets d'art moderne où sur des fonds bleus transparents, s'égayaient des poissons multicolores, un peu comme dans la grande barrière de corail. J'ai tout de suite reconnu là des produits de chez Leclerc. Sans doute une promotion que je vais être obligé d'en toucher deux mots à qui vous savez !

Du coup, j'ai de suite compris. Pour ma femme, quand une petite fille ou un petit garçon fait pipi ou caca dans les toilettes, en fait, il ou elle donne à manger ou à boire à des petits poissons qui vivent très loin au fond de la mer. Que tout ça , ça part par des tuyaux, mais que la production de l'enfant n'est pas perdu : pour preuve, tous les petits poissons gentils qui sont là autour de nous !

Ma petite-fille, pour me demander à l'aider à faire pipi, ne s'exprime pas dans une langue maternelle, par trop vulgaire ! Elle s'exprime avec moi en langage grand-maternelle ! Le seul que je comprenne pas couramment. Mais ça, je n'aurai jamais le cœur de le lui avouer !

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 17 Déc 2012 - 10:55

Ah, quelle délectation ! Encore, encore, encore !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Lun 17 Déc 2012 - 17:50

Romane a écrit:
Ah, quelle délectation ! Encore, encore, encore !
'spèce de scatophage !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 0:52

Bon sang, ça ouvre des perspectives tout à fait océanes, ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 10:34

Poètes, vos papiers !

Il faudrait, mes petits chéris, que vous vous carriez une bonne fois pour toute l'idée dans la tête que la poésie n'est pas un art comme le roman ou le dictionnaire juste fait pour être lu, mais pour être déclamé !
Alors, évidemment un forum qui n'aurait pour seul moyen qu'un support numérique pour entreposer ses vers, voire un modeste éditeur pour en mettre certains sur du beau papier velin ne pourrait décemment prétendre faire de la poésie !
La poésie est avant tout un art de l'oralité et nous ne pourrions que conseiller au dit forum d'embaucher quelque comédien ou chanteur capable un tant soit peu de tenir debout sur une scène pour dire à un public ébaubi ce qu'il y a à entendre. Quitte à faire des festivals ! Sinon, et là, je vous le dis comme je le pense, vous ne vaudriez pas mieux que ceux qui crient dans le désert !

Quand vous causez aux autres, faut aller les chercher !

Il vous faut comprendre que dans la communication humaine, d'humains à humains et non de machines à machines, il existe deux langages. Le langage digital à base de mots et de phrases, et le langage analogique à base d'intonations, de mimiques, de contextes, de comportements. Quand tout se passe bien, ces deux langages se complètent pour rendre le message plus audible. Quand tout se passe mal, les langages s'opposent et produisent une communication paradoxale : le sujet disant à la fois une chose et son contraire en employant des registres affectifs différents. Ainsi, des psychiatres américains avaient-ils pu mettre en évidence dès la fin des années cinquante le caractère schizophrégène du discours de certaines mères à leurs enfants qui répétaient constamment et digitalement les aimer tout en leur témoignant analogiquement une froideur comportementale incompréhensible. La langue maternelle était alors distordue entre d'une part les mots qui parlaient à l'intellect de l'enfant et, d'autre part les gestes sensés les accompagner, à son cœur. Le schizophrène avait alors la sensation de posséder une personnalité coupée en deux : ce qu'il comprenait n'étant absolument pas en adéquation avec ce qu'il ressentait.

Le professeur Zinc, cité plus haut, vous apprendra donc à délaisser un temps votre langue maternelle. Le français, c'est bien, mais de toujours parler une telle langue avec des francophones risque de rendre vos messages redondants. Il vaut mieux parfois, pour vous faire pleinement comprendre changer de registre de langage. En écriture, on utilise alors un procédé rhétorique : l'apostrophe qui peut-être inclus dans votre texte au moyen des signes «  . » C'est pour vous dire que là, on ne vous écrit plus, on vous parle, ou bien des personnages dialoguent et s'interpellent entre eux.

Voici le soliloque vidéo d'un acteur anglophone interpellant son miroir. Vous allez être surpris : pas besoin de comprendre l'anglais pour ressentir qu'il s'adresse à vous planqués derrière vos écrans:

https://www.youtube.com/watch?v=bkp1CwGg-Kw

L'intonation n'est que très peu rendu par l'écrit. Le mieux, pour lire les recueils de poésie de ce forum serait de le faire à voix haute devant votre miroir. C'est en cherchant l'intonation pour dire le poème que vous pourrez alors découvrir la véritable intention de l'auteur des vers. Après, dans un deuxième temps, vous pourrez éventuellement en écrire musicalement la mélodie et le rythme pour votre piano ou votre guitare afin de transcrire dans un deuxième langage le message premier. Mais ce n'est pas obligé non plus pour tous les poèmes. L'intonation vous est propre. Elle dépend de la façon dont votre maman vous a parlé, la façon dont sa langue vous a bercé.
Voici un autre exemple anglophone. Sautez la pub. Pour les non-anglophones, ne vous attardez pas aux premiers accents dont vous ne pourrez pas trop percevoir les nuances. Juste écoutez comment cet anglais imite l'accent français exemple 16 à 4:45.

http://www.youtube.com/watch?v=dABo_DCIdpM&feature=share

Une autre différence existant entre l'oral et l'écrit est la quantité de mots. Dans un livre, il est possible d'entreposer des tonnes de mots qui seront lus en fonction de la disponibilité du lecteur. Le livre peut sommeiller, l'écrit reste, les mots demeurant imprimés exactement à la même place sur la même page. Mais à l'oral, les mots se suivent et s'envolent quelle que soit l'attention de l'auditeur. Il convient alors, à celui qui dit, de capturer dans son discours son public. Il a pour ça deux langages à sa disposition : le digital et l'analogique : le texte de l'auteur et le débit de sa parole, ses intonations, son accent, ses mimiques, ses gestes explicatifs, etc...

Ah oui, j'oubliai aussi, mais cela va sans dire, pour les artistes : le talent...


Donc, pour vous éviter de devenir complètement schizophrènes et échapper aux nombreux pièges de ma communication paradoxale, voici un bien meilleur professeur que moi:

http://vimeo.com/4548438



Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 12:09

Entièrement d'accord... tchin
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 14:34

+++ à mille pour cent !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 14:59

Tiens ça me fait penser aux textes qui ont été lus au festival de Montbron, c'était très chouette de les entendre, oui, il faudrait le refaire...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 15:13


Océaniquement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 16:05

Ouf !! Vais pouvoir retourner dans mon anonymat bien mérité. puits

OK, je sors _____ [ ]
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mar 18 Déc 2012 - 18:26

Jok, pourtant tu sais déclamer l'informatique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 19 Déc 2012 - 1:18

La poésie, comme le théâtre, mérite à mon avis de se dire, et pas vraiment de se lire.
On peut évidemment s'abimer dans la lecture d'un bon recueil, mais quelle plaisir d'entendre une voix amie prononcer les mots qu'on aime à chuchoter dans sa tête.

Si je comprends bien, la politesse peut devenir une forme de communication paradoxale ?
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   Mer 19 Déc 2012 - 11:16

De l'amour.
Et voilà la belle affaire ! Dans son Tractatus de amore, André Chapelain codifie en 1184 les règles de l'art d'aimer. Ce faisant, il ouvre grand la porte de la poésie à la langue française même s'il écrit son traité en latin. Mais, allez faire comprendre ça à ma femme ! Depuis qu'elle a du nettoyer le frigo au prétexte que mes yaourts périmés sentaient, elle me fait la tête : les courses, c'est elle, pas moi !
Tu gaspilles !:Voilà ce qu'elle me dit. Je suis abasourdi par la vénalité de la gent féminine. Je lui cite André Chapelain en français :
- L'amour d'ordinaire est chassé de la maison par l'avarice.
- Tu dis ça et c'est toi qui me fais une scène pour deux malheureux couvercles de WC à 12€95 pièce. N'oublie pas que je les ai achetés pour ta petite-fille ! Pas pour moi !


J'ai été demandé à Nadine si on ne pouvait pas bénéficier d'une réduction sur les couvercles de WC quand on les achetait par deux et elle m'a renvoyé vers le responsable de rayon. (En ce qui concerne Nadine, je préférerais que ce que je vous en dis, reste pour l'heure entre nous. Vous avez pu constater plus haut la fertilité de l'imagination de ma femme …)

Alors, nous vous avons précédemment parlé des différents langages. Il convient désormais de vous parler des passages de l'un à l'autre. C'est bien beau de faire de la poésie pour parler de l'amour ! Mais, c'est là un langage parfois abscons même pour l'enamourée ! Vous devrez donc faire l'inverse d'André Chapelain qui édicte dans son latin la grammaire de choses (la vie à deux) somme toutes triviales. L'inverse, c'est la vulgarisation. C'est à dire transformer, sinon l'or en plomb, du moins le langage sacré en langue compréhensible par le plus grand nombre.

Le professeur Michel Zinc a invité dans son colloque un savant mathématicien à s'interroger sur son propre langage. Car autant, au lycée, le latin est une matière réservée à certains cerveaux, autant les maths sont un jargon chargé de vous faire louper votre bac !
Donc, comme lui aussi parle mieux que moi, je vous laisse en sa compagnie.

http://www.college-de-france.fr/site/michel-zink/#|q=_audiovideos.jsp?index=0&prompt=&fulltextdefault=mots-cles...&fulltext=mots-cles...&fields=TYPE2&fieldsdefault=0&TYPE2=video|p=http://www.college-de-france.fr/site/michel-zink/symposium-2012-05-11-15h00.htm|

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 33Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2
» Le dessin est-il à la portée de tous?
» [Site partenaire] Androland.com - Des Sensations Fortes à Portée de Tous
» La Semeuse... "à la portée de tous"(Louis Barrier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Dictionnaires et outils d'écriture-
Sauter vers: