Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maniaco-dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
rizlabo
Saigneur des Grands Crus


Nombre de messages : 7973
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 0:26

Pff, franchement, arrêtes un peu ta parano, deux secondes de recherche permette de les connaitre puisque sur le site ils sont renseignés comme tels. Ca commence à me courir, et si ça continue j'arrête tout, car si tu veux bien considérer ce fil, je m'expose à dessein comme personne ici ne le fait. Peu de gens connaissent mon histoire. Mais je le fais non par masochisme ou par complaisance, mais parce que je sais que celà est utile. Pour la suite, je me contenterais de les appeler par leurs prénoms, c'est suffisant. Et tu peux comprendre que si ça leur déplairait très certainement de se voir cités nommément, je m'en fous royalement tu penses bien, et je me réjouirais d'avance à l'idée qu'ils puissent essayer de me faire des ennuis. Car ils ne savent pas ce que je vais révèler par après, et ça vraiment ils ne serons pas à la fêtes. Tant qu'ils n'y a pas insultes et calomnies, il n'y a pas lieu de censurer, respecte la loi et point barre grrr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 1:16

Je ne suis pas parano, mais responsable, c'est pas la même chose. Et donc, si cela déplaisait à ces personnes de se voir citées, elles pourraient parfaitement s'en prendre à moi, qui suis responsable de LU. Ce n'est pas compliqué à comprendre, et surtout, la contrainte que j'impose est légère, par rapport à ce qui me tomberait dessus si une plainte était déposée. En cela, je respecte la loi.

Donc même si toi tu estimes que tu t'en fous royalement, c'est toi par rapport à toi.
Pour ce qui me concerne et pour ce qui concerne LU, j'ai la démarche de protection.
Il va falloir qu'on s'entende bien là dessus, parce que je n'ai pas du tout l'intention de me fader des soucis supplémentaires, tu vois.

Donc tu témoignes, certes, mais je te demande de ne pas citer de noms, ni évidemment de filer les informations menant tout droit à ces personnes. Tu vois, c'est pas compliqué.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 1:19

C'est faux, tu n'es en aucun cas responsable et rien absolument rien n'interdit de publier des noms, tu le sais bien en huit ans jamais nous n'avons eu le moindre ennui excepté avec le taré soi-disant pasteur
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 1:21

Nous n'avons jamais publié des noms de personnes qui ne sont pas publiques, et même lorsque nous connaissions le vrai nom de certains internautes, nous ne les avons jamais révélé en public. Et je veux éviter cela, absolument.
Je ne veux pas que ma responsabilité soit engagée si une plainte pour divulgation de nom, me tombait dessus. C'est archi tout.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 1:46

Au mois de juin 93 l'épouse de michel se casse avec pertes et fracas et entame une procédure de divorce à l'amiable. Un mois après, Michel rentre dans mon bureau, s'assied et m'annonce qu'il se met en ménage avec dg. J'ai frisé la crise cardiaque car ils ne s'entendaient absolument pas. Deux fois par semaine, il venait se plaindre l'un et l'autre chez moi. Dom m'a stupéfait, d'autant que nous étions grands amis. en discutant avec elle, elle me dit qu'elle avait toujours trouvé qu'il avait de beaux grands yeux bruns pas sa faute si elle était tombée amoureuse. Nous partagions moulte secrets, ne l'avais-je pas déclaré en congé maladie pour se faire avorter ? Et tant d'autres choses dont mes avis négatifs sur Michel. En plus je ne connais que trop bien le processus de "femme de patron", d'autant que dom était assez rugeuse et méprisante avec ses collègues. Je déclarais alors que c'était la fin de gap et tint une réunion avec le personnel en l'absence des deux amoureux. Je déclarai alors mon intention de virer dominique mais ses collègues s'y opposèrent. evidemment, la catastrophe prévue se produisit sans que personne ne sache quoi faire et très vite.
Un we, une secrétaire se blessa en jouant au tennis comme michel avait fort besoin de son aide, il lui demanda de ne pas prester physiquement son repos, et fit un faux pour prouver que c'était un accident de travail. Comme prévu, les inspecteurs de la compagnie firent une enquête et nous nous sommes retrouvés dans une situation fort difficile, d'autant que la secrétaire n'avait rien touché et évidemment protestait énergiqument.
ML était pingre au delà de tout, sa femme me l'avait déjà dit. Un jour, je rentre plus tôt que prévu d'une visite en clientèle, et je trouve le comptable dans le bureau de michel, chose rarissime et donc insolite. Je vais me débarasser et je m'installe auprès d'eux. Le comptable me dit alors que la situation de trésorerie est catastrophique et que la société est virtuellement en faillite.
Sans mot dire et très sceptique, je prends les papiers qu'il me tend, et d'un coup d'oeil je découvre que ML n'a pas facturé les contrats de maintenance depuis 3 mois, l'échéancier était donc pessimiste de 100000 euros, une somme énorme qui aurait largement bouché le trou. Michel, gêné dit alors qu'il avait "oublié", mais je compris instantanément qu'il s'était permis une manoeuvre permettant de ne pas payer de pensions alimentaires, mettant ainsi la boite en danger de mort, ce que sa femme me confirma. Je me suis d'ailleurs vengé en expliquant à sa femme que sa rémunération était plus élevée qu'il n'y paraissait officiellement et lui expliqué ou il planquait les extras. héhé.
Au mois de décembre il est d'usage de payer une prime de fin d'année égale au salaire mensuel, mais avec cette circonstance que dans la commission paritaire 218 , un invraisemblable fourre-tout, il n'est pas obligatoire de le faire, sauf si on l'a payée une seule fois, ca devient alors obligatoire et comme on l'avait toujours payée, c'était donc obligatoire ad aeternam. Au moment de verser la somme, Michel me déclara qu'ils avaient mal travaillé et que donc non. C'était faux, et il y avait largement de quoi payer en disponible. Comme il fallait deux signatures, impossible de payer, me voila coincé, à la grande colère des employés. Ils firent donc une grève perlée au moyen de certificats de maladie bidons, tactique imparable, un mauvais esprit dont ils n'avaient jamais fait preuve, au contraire car ils tenaient à la boite, étaient très bien payés (1250 euros net fois 14) et fort content d'un boulot exigeant mais intéressant et amusant.
Il était d''usage, je l'avais imposé, d'indiquer sur un panneau les absences programmées pour pouvoir prévoir, car il fallait absolument une permanence, tout le monde n'étant pas interchangeable, on fonctionnait au minimum par paires. Michel s'estimait dispensé d'indications, en réalité, je l'ais découvert par après, parce qu'il en profitait pour se promener souvent.
Un mercredi avant le we du carnaval, il m'indiqua, à ma colère, qu'il partait aux sports d'hiver avec dominique. Comme les primes n'avaient toujours pas été versées, il était prévisible, comme je l'en averti qu'il jouait avec le feu.
Dès le lundi alors que le couple était parti, je me suis mangé une grève générale, je vous assure que ce n'est pas agréable, d'autant que je n'y étais pour rien mais impossible de leur reprocher, j'aurais fait bien pire à leur place. J'étais très déçu car cette situation me mettait dans un porte à faux d'idées très grave



Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 2:27

Très mauvaise surpris pour ML à son retour, il est démis de son poste d'administrateur et de gérant comme moi et la société est désormais entre les mains d'un administrateur provisoire, ne sachant que faire, j'avais consulté un avocat d'affaire et il avait demandé une procédure d'extrême urgence et obtenu satisfaction. Le banquier m'avait convoqué et s'inquiétait de la situation , je lui fit des réponses de jésuite pour ne pas mettre en danger nos lignes de crédit, ce con de ml n'avait rien trouvé de mieux que d''aller raconter sa version au banquier. Il me reprocha d'ailleurs cette visite suscitant les moqueries de l'avocat et de l'administrateur.
Michel contesta, porta plainte, mais se vit refuser comme non fondée car son avocat, celui de l'entreprise ce qui n'était pas tout à fait normal (je suppose qu'il l'a payé avec la caisse, le bougre de rapiat), entreprise de haut comique car son avocat fonça bille en tête et répéta dix fois "les époux", lol. Donc, moi, grand vainqueur à la joie de mon avocat, le président du tribunal ayant fait remarquer à l'autre avocat son erreur incroyable, avoir porté plainte comme admin gérant et non en son nom personnel
Comme on le devine bien, l'atmosphère devint tout de suite irrespirable, Michel constamment absent en emportant ses dossiers, très inquiet, moi je ne savais pas encore quoi faire, faisant confiance à l'administrateur
Cet homme, un sympathique avocat par ailleurs défenseur attitré du syndicat de gauche s'offrait du caviar avec ses missions d'administrateur. A mon grand étonnement et scandale, ils ne font pas grand chose, laissant faire les anciens gérants et se contentant de mettre la pression, il n'avait d'ailleurs pas le temps, pressé par un énorme dossier de faillite dans la sidérurgie, entre autres. Finalement, il nous mit en demeure de décider sinon il mettait en vente forcée et c'est ainsi que je vendis mes parts, pour 30000 euros, avec les sources de mon programme de salaire mais l'interdiction de s'adresser à la clientèle de gapi pendant un an, clause difficile à respecter.
Michel refusa de payer les émoluments de l'administrateur soit 3750 euros, prétendant faussement que c'était à moi de les payer, il s'est évidemment pris un huissier très comminatoire, mais pendant ce temps l'administrateur refusa de me verser le capital, une difficulté de plus et je menaçais de saisir l'ordre des avocats car ce sont deux choses séparées, je soupçonne une certaine connivence professionnelle entre mon avocat et lui.
J'avais auparavant versé le précompte professionnel pour ma part, Michel ayant refusé. Par après, j'ai constaté que le salaud avait comptabilisé ces versements à son crédit, et comme les versements ne sont pas nominatif, il m'a donc escroqué de 5000 euros, diable
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 2:57

Citation :
Michel refusa de payer les émoluments de l'administrateur soit 3750 euros, prétendant faussement que c'était à moi de les payer, il s'est évidemment pris un huissier très comminatoire, mais pendant ce temps l'administrateur refusa de me verser le capital
,
En France, c'est la procédure normale. Tant que tous les frais de justice ne sont pas payés, la répartition des fonds ne se fait pas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 7:33

Possible mais ça ne me parait pas tenir debout étant donné que les affaires sont bien séparées, je demanderais un jour. plus tard, j'ai rencontré par hasard comme on le verra une des maitresse de l'administrateur qui m'a dit que l'avocat était connu pour sa rapacité
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 7:49

De janvier à avril, j'ai énormément travaillé à la constitution de topic ma nouvelle société sous forme de coopérative à responsabilité limitée, une scrl la différence avec une sprl est que les actionnaires ne possèdent qu'une seule voix, il faut être minimum trois donc moi, ma compagne et mon frère. avec chacun une part et moi 748 pour un capital de 18750 à libérer. J'ai collationné toute mes connaissances et je leur ai parlé en exposant mon projet, tous m'ont soutenu et me disant que j'allais devenir riche. Mon comptable fit cependant une grave erreur, le con, une erreur qui m'a couté7500 euros car le fisc et la sécurité sociale ont continué à calculer leurs montants sur base de la moyenne des trois années précédentes, étant donné mes faibles revenus, j'étais incapable de payer une telle somme sans consommer mon capital et j'ai plaidé l'état de nécessité, on a laissé tomber la moitié soit 7500 euros. Il suffisait de ne pas prendre ni registre de commerce ni tva pendant le trimestre courant et le tour était joué, grave de chez grave, les comptables sont nuls, des additionneurs, je les connais bienn, notre clientèle comptait énormément de comptables, cibles intéressantes car ils poussent leurs clients à acheter chez nous effet boule de neige bien connu. Tous mes employés sont partis à une seule exception, mais je n'ai pas réussi à les convaincre de s'associer avec moi car ma réputation était plombée, ils jugeaient que j'étais complice d'une certaine manière de ml et qu'en plus étant donné mon expérience mon exceptionnelle habilité technique (sans forfanterie, j'étais connu comme tel, il y avait deux références dans ma ville, un autre crane d'oeuf très compétent je dois dire). donc beaucoup d'efforts et de rencontres inutiles, j'étais en proie à un stress terrible, me sentant complètement seul, le soir je buvais beaucoup, apéro et resto, seul, pour essayer de compenser une journée fatiguante, je dormais à peine deux heures par nuit, signe que les choses deviennent préoccupantes, mais je n'avais pas conscience de ce signal étant donné ma motivation de fer. En avril, tout à la fin, un petit répit car j'offris à ma famille un séjour d'une semaine à la mer du nord dans un hotel-pension réputé pour sa cuisine à ma compagne, ses trois enfants et nos deux jumeaux qui étaient agés d'un an et dix mois seulement. je suis allé les rejoindre le we, comme tout bon belge, l'aventure me couta 2000 euros ce qui est somme toute raisonnable. L'immeuble était très vieux, mal équipé, mais sa cuisine était extraordinaire, je me rappelle que les enfants se battaient à coups de saumon à notre désespoir lol
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 8:27

J'ai donc hébergé la toute nouvelle société et son logiciel rebaptisé topic dans un centre d'entreprises, excellente formule qui permet de bénéficier d'infrastructures matérielles et de personnel immédiatement pour un cout très bon marché, bureau équipé sauf l'ordi, télépone, fax et nettoyage, chauffage pour 150 euros. J'avais l'expérience de la form1ule puisque gapi utilisait la meme, mais la mienne était strictement privée et non semi publique comme la socran
Au mois de juin c'est l'accident, j'arrive au boulot, j'allume l'ordi et suis incapable de faire quoi que ce soit. Je téléphone à mon frère, paniqué, qui me donne l'idée de faire des mailings massif. J'en ai fait quatre pour une somme de 2000 euros avec de piètres résultat alors que normalement ça aurait du me rapporter une quarantaine de nouveaux clients. Ce système était en réalité aussi un moyen de pouvoir contacter mon ancienne clientèle de façon légale puisque j'étais interdit de concurrence. Aussi des résultats fort décevants malgré une communication subtile et très travaillée, en octobre, j'avais en tout et pour tout 10 clients dont un seul nouveau, avec un ca de 11000 euros et donc faillite toute proche. J'ai consommé la totalité du capital avec tous ces frais plus d'énormes frais de représentation (resto, mais seul) qui sont passés sans problème au controle, alors que je trouve que ces pratiques devraient etre punissable, c'est de la fraude sociale organisée et rien d'autre.
En juillet, un drame : alors que je me trouvais à un carrefour, un jeune qui s'approchait beaucoup trop vite avec son auto tenta de passer derrière moi pour m'éviter alors qu'il aurait pu parfaitement ne pas dévier, il a pris l'accotement pour littéralement s'envoler à 150 kms à l'heure, je les ais vu distiinctement hurler dans l'habitacle, la voiture a franchi un parapet et atterrit 40 mètres plus loin sur une ligne de chemin de fer à mi hauteur d'un poteau de caténaire, le passager eut la tête broyée dans le plafond plié, il est mort sur le coup. Heureusement j'avais deux témoins, la police fit constat de mon témoignage, mais quelsques semaines plus tard je vus inculpé pour homicide et condamné à une forte amende pénale et civile et un an de prison avec sursis. Le juge était nul, c''était sa première affaire de roulage, il avait mal interprété la règle de la priorité de droite et je fus complètement blanchi deux ans plus tard, les parties civiles ne touchant que 75000 €, triste prix d'un jeune homme célibataire habitant chez ses parents. Macabre marchandage entre avocats et le juge, ce n'est pas beau à entendre. Mais ceci était un problème de plus, supportant mal d'avoir un casier judiciaire alors que je pensais n'être qu'un témoin, et une petite culpabilité car quand on entend la plaidoirie de l'avocat de la partie adverse, c'est pénible car il fait flèche de tout bois, y compris médisance et calomnie.
Au mois d'octobre, heureusement je jette le gant sur le conseil décisif d'une de mes deux soeurs qui me pose la question qui tue : est-ce que tu sens le truc ? réponse négative à coup sur, c'est la fin du rêve et je revends topic à un concurrent de longue date, graf qui m'engage comme salarié ce qui me sauva partiellement car en tant qu'indépendant je n'avais droit à aucune sécurité sociale.
Je travaillais là un an et demi, mais j'étais inefficace à cause de ma maladie, indolent et angoissé, mais l'ambiance était bonne et je me fis des amis. Je commis l'erreur de me confier régulièrement au technicien que je tenais comme un ami, mais j'avais oublié qu'il était en couple avec un des gérants, et donc la direction était au courant de ma maladie et de mes doutes car graf n'avait pas d'expérience en matière de création et de distribution de package et comptait sur moi pour développer cette branche, mais aucune aide possible et une incompréhension totale. Un jour, ma compagne me quitta, elle m'annonca à 11 heures qu'elle avait déménagé en emmenant les enfants avec l'aide d'un régiment, à peine deux heures et l'affaire fut pliée. Le soir, retour dans une maison vide, très triste. Mais je me comportais dignement, lui payait une pension alimentaire et ne fit pas d'histoire attitude constante jusqu'à présent, donc 17 ans, j'en suis fier et trouve ça normal, après tout c'est son droit. elle m'a quitté parce qu'elle se sentait délaissée, menacée par ma maladie et irritée par mes équipées sauvages très arrosées. Ce fut aussi la fin de mon projet pharaonique de la maison de 13 pièces que j'aménageais, faute d'argent et de motivation, j'ai donc revendu quelques mois plus tard, aussi la fin d'une épopée mais je ne regrette absolument rien.
J'ai revu ML par trois fois, et il a reconnu que j'avais en grande partie raison, que gap avait été menacé des mois par mon activité et par deux employés qui avaient fondé une société concurrente , la défection de tout le personnel et qu'en plus DG avec qui il vit toujours s'est révélée bien sur comme une emmerdeuse totale. Bien fait, na
Il a par ailleurs tenté de me stopper ainsi que les deux employés en prétendant que j'enfraignais les conventions légale de concurrence et donc descente de la police judiciaire, fouille complète, mise à l'isolement pendant une journée sans aucun résultat.
Nous étions en février 97 et la direction de gap, trois personnes décida une restructuration massive, et se séparèrent de trois personnes, tous anciens indépendants, car ils jugeaint que leur mentalité n'était pas compatible. L'incident déclencheur fut un coup de téléphone de ma compagne à la gérante,cette imbécile, fonctionnaire lui confia que j'étais alcoolique (faux) et dépressif en lui demandant... de m'épargner, aucune idée donc de la façon dont ça fonctionne dans le privé.
Me voila donc viré mais j'ai droit au chomage étant donné que j'ai travaillé la période proméritoire. Seulement je n'étais pas absolument certain de mon coup, trop indolent pour me renseigner par exemple au syndicat et puis je jugeais qu'un job était la base d'une thérapie, à tort.
jusqu'en février, aucun soin d'aucune sorte, grave erreur et j'eu recours à une une thérapie comportementale auprès d'une assistante universitaire mais après trois séances, comme je l'ai déjà raconté, elle mis fin au contrat pour cause de grossesse difficile, elle était déjà relativement agée
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 9:00

Elle m'expliqua entre autres que la mission d'un thérapeute, en priorité, est de convaincre le dépressif de consulter un psychiatre et de prendre des médicaments autant de temps que nécessaire, j'ignorais encore que ce serait à vie. J'ai donc abandonné le généraliste et consulter le Dr Sauvage, réputé. Mais c'était la caricature du psy, un maniaque sans empathie, son bureau rigoureusement ordonné, pas une trace de poussière, rien sur la table, sauf un chronomètre : 50 minutes pile, il m'interrompait au déclencheur, le temps de rédiger l'ordonnance et terminé. En plus, j'ai eu le tort de ne pas pouvoir honorer deux rv et il refusa de continuer, en colère je le menace de porter plainte au conseil de l'ordre et je sens qu'il a la trouille, mais je laisse tomber et je me trouve un psy bien plus sympathique, heureusement, mais il ne put non plus rien faire pour moi pendant des années malgré ses efforts méritoires. J'ai meme été hospitalise pour pouvoir m'injecter en intraveineuse le seul médicament qui permet cette alternative. Chose curieuse, après deux jours, j'ai été totalement guéri avec le bonheur qu'on devine, mais la rechute survint deux jours après. Taraudé par l'anxiété, le psy de service refusa de me garder ce qui est scandaleux, personne n'agit comme ça comme je m'en suis aperçu par après.
J'ai oublié de dire qu'au mois de novembre, soit quelques mois après le début, j'ai été attaqué par une anxiété paroxystique, je me suis précipité chez mon généraliste traitant qui avait diagnostiqué correctement la maladie sans que je tilte, persuadé que j'allais guérir seul. Bousculade dans la salle d'attente je passe avant tout le monde, à son mécontentement, engueulade mais il me prescrit des anxyolitiques, inefficaces avec moi, ça n'a jamais marché sauf à des doses massives.
Tant que j'y pense, quelques années après, j'ai eu mon seul accident médicamenteux avec un neuroleptique censé agir sur la sérotonine, j'ai été saisi d'une crise d'anxiété absolue, incapable de parler et de bouger, ma compagne appelle le psy en urgence et j'ai vidé un litre de poire !!! La crise est passée rapidement probalement à cause de l'action puissamment anxyolitique de l'alcool, politique dangereuse car l'angoisse revient, démultipliée après quelques heures.
Lors d'un flip à l'herbe, on peut contrer d'ailleurs la crise en avalant coup sur coup trois pils, c'est très efficace.
Le problème évidemment c'est l'abus de la répétition et mon bon docteur me demanda de ne pas parler de l'incident.
Donc, en résumé, j'ai eu des séances de psychanalyse freudienne classique, un semi analytique, deux comportementales (trop brèves que pour que je m'en fasse une idée), un aide multiforme auprès d'un psychologue d'un centre de santé mentale, gratuite, un gars efficace mais qui me déclara ne pouvoir fournir que des soins palliatifs, c'est déjà ça, les émotifs anonymes, assez bien, ça aide à rompre l'isolement, de trop rares amis à l'exception de romane qui m'a aidé chaque jour depuis 2005.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 9:15

Du point de vue physiologique sont concernés trois amines, la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine des neuros transmetteurs
http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rotonine
Comme les synapses ne se touchent pas mais sont contigus, la transmission ne se fait plus, le récepteur développant un bouclier. Le role des irs et de fournir un autre bouclier à l'émetteur, les amines rebondissent et finissent en théorie par passer.
Un psy me dit que c'était un palliatif car on ne travaille pas sur la cause réelle. Il ajouta qu'il était impossible de trouver le remède, la cause étant pour toujours inconnue, ce que je ne pense pas, il y a de gros projet en génétique et le décodage est très loin d'avoir livré tous ses secrets. Je crois à une chance raisonnable d'une découverte, comme toujours par hasard, effets collatéral d'expériences et de projets énormes. Il faut que le découvreur soit à l'aguet bien entendu. J'ai lu un jour un bouquin du par ailleurs puant Pauwels, les somnanbules qui démontrait à l'évidence les hasards de découvertes médicales, un bel exemple est celui de la péniciline, découverte à l'occasion d''une absence par moisisures
Le tort de ses médecins est de ne pas avoir essayé assez vite l'imao que je prends, c'est à la limite de la faute je trouve. A noter qu'il y avait un autre IMAO encore plus efficace que tous les psy regrettent, ce médicament a été scandaleusement retiré du marché par une firme qui a acquis le brevet. Comme il y avait concurrence, terminé, c'est grave pour la santé publique mondiale, très grave.
Au total, ce qui m'a sauvé, encore que je me serais sans doute jamais suicidé, c'est l'éducation de fer de mes parents catholiques libéraux qui m'ont toujours enseigné à coup de pieds au cul que le principal est la confiance en soi, ils ont bien raison et j'essaye d'inculquer la meme chose à mes enfants de manière plus douce et moderne, car avec la confiance en soi inébranlable, rien ne fait vraiment peur et on peut s'essayer à d'autres chemins. Il y a aussi ce slogan de mon regretté père, en amour comme en affaire, jamais jamais jamais toujours, très juste. Et aussi, dressage des AA et des EA, vivre 24 heures à la fois, la seule distance sur laquelle nous pouvons un peu agir
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 9:17

Sauf détails, questions et discussions, je pense avoir fait le tour du sujet, je suis très content, le moment était venu de dresser un bilan, je pense que c'est intéressant et je ne vois pas d'autres endroits que ce forum pour le faire, FB c'est hors de question, trop dangereux et pas initime, un livre c'est au dessus de mes forces, encore que pourquoi pas, n'insultons pas l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 9:28

Je pense ne pas avoir assez parlé de mon ami michel, mort il y a deux ans de plusieurs graves maladies, j'en ai été averti fort tard par son frère qui avait trouvé mon numéro sur son portable, je dédie ce fil à sa mémoire et aussi bien sur aux dépressifs du monde entier et spécialement ceux, innombrables qui se sont suicidés.
Je rappelle que nous avons des histoires presque identiques, lui aussi avait sa petite société, il était seul et vendait un logiciel de comptabilité français, CIEL, un truc très bien et pas cher, je le recommande. En perdition, il se fit engager chez GRAF à la meme époque et fit aussi partie de la charette, il divorça également pour les memes raisons que moi aggravée par le fait que son épouse avait une éducation ouvirère en vertu de laquelle l'homme doit etre à la maison à 17.45 h, ,ce qui est impossible pour un indépendant et à fortiori un gérant de société. Michel était relativement soulagé avec les médicaments, mais il présentait de nombreuses rechutes, je le soupçonne de ne pas s'y etre tenu fermement. En plus, il buvait vraiment beaucoup et souvent, je suis intervenu deux fois pour l'hospitaliser. Lors d'une de ces interventions, on a refusé de l'hospitaliser et il n'y avait pas de place à l'agora, la structure d'urgence de la ville. J'ai donc mis au point une astuce, l'ai fait mettre en pyjama et transporté par ambulance, ils ont été bien obligés de l'accepter. Michel bénéficia aussi de mes conseils avisés en exploitant le créneau de la sécurité à une époque ou pas grand monde ne luttait contre ce fléau.
Adieu Michel, bonne bourre et bois de la vodka, si possible lol
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 17:26

Pendant ma crise maniaque, comme ma conne de voisine du bas, cette laide vieille fausse blonde tarée était dérangée par mes pas, on l'a vu, faut dire qu'elle se couchait à 20 heures. Donc, je me demandais la raison car je faisais très attention. J'ai donc commencé par installer un récipient rempli à ras bord d'eau, et j'examinais les vibrations sur la surface. Rien, aucune réaction. Alors, en me promenant, j'imaginais que le sol de l'appartement présentait des défauts et une orientation telle que les vibrations pouvaient amplifier, provoquant une rupture et un effondrement de l'immeuble. Flippant, je redoublais donc de prudence et essayait de casser le pas, il me semblait que c'est ainsi qu'on procédait dans les armées sur un pont, information d'ailleurs fausse, c'est un canular.
Je passais également beaucoup de temps dans les caves, au deuxième sous-sol, propre, éclairé, sec en un mot agréable. Je m'était octroyé d'autorité le meilleur box fermé et inoccupé. La fermeture standard consistait en une claie formée horizontalement fermée à l'aide d'un loquet, certains locataire complétant la fermeture, d'autres ayant installé une vraie porte. Je transformais le box en un véritable atelier, j'étalais ton mon brol sur une vaste surface dégagée afin de mieux ranger sans que ça émeuvent les rares passants, tranquille donc. J'explorais tous les boxes ouverts et ne trouvais pas grand chose sinon un magnifique dynamomètre avec les douilles, outil onéreux et très pratique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dynamom%C3%A8tre
C'est dans ces caves, notamment, que j'ai pu constater ma possibilté d'être anormalement nyctalope. Sur ma lancée, je me proposais de transformer un autre box en studio musical, comme je joue de la batterie électronique, les coups provoquent des vibrations sensibles, toujours l'autre bêta de gggrrr de voisine.
J'ai d'ailleurs trouvé la solution définitive, très efficace en installant mes drums vers un espace ouvert, sur deux couches de mousse antibruit et un épais tapis. Classé à peu de frais, il est parfois nécessaire d'isoler les murs et d'installer un plancher épais dans un bois dense et sur ressorts.
Un jour, ma pauvre soeur anne-marie m'emmène faire un tour en auto (je ne prenais plus guère la mienne dans un but d'exercice physique), mais comme j'étais atteint en plus d'hyperoxènistion, j'étouffais, avait mal au larynx et aux poumons, toujours cette impression de froid comme si j'avais respiré de l'azote liquide, je lui parlais d'un tas de choses, de mes sensations, de mes idées fuyantes, dans une véritable logorrhée. a un moment, je débarquais près d'une station de pompage et me mis à tourner autour du bâtiment sans raison, dans un véritable délire. Je congédiais ma soeur, inquiète.
Une découverte curieuse, je ne sais trop quoi en penser, je découvris sur une vaste pelouse en bordure du fameux canal Albert, une demi-douzaine de canards, profondément endormis sur le dos, le cou tendu et le bec tourné, par terre, vers l'est, vers le soleil, je m'approchais sans précautions particulières et je pus les caresser normalement sans qu'ils se réveillent. Bizarre et très émouvant.
A une amie qui voulait un collier spécial, je lui proposais derechef de faire un collier avec un morceau de charbon trempé dans une peinture plastique transparente et percé d'un trou, le tout très solide. Je suis persuadé que c'est faisable et vendeur dans une région qui connu une immense prospérité grâce à l'extraction du charbon et du fer, la seule région de liège était la deuxième puissance mondiale après l'angleterre, une sorte de californie triomphante à la pointe de la technologie
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mar 4 Déc 2012 - 20:19

Un soir, je fumais un gros pétard, de l'herbe de très bonne qualité chargée en thc, (maastricht et coffée shop à 20 min), un bon repas, deux alcools forts délicieux, et me voila en train de planer comme jamais, d'autant que je naviguais avec mon formidable casque wifi, rock fond la caisse. Le résultat fut que j'étais si euphorique que je touchais le paradis, vraiment et que j'ai senti ce jour-là la signification profonde de paradis artificiel, un must, mais ce résultat fut atteint plombs pétés crise maniaque, dommage
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 2:06

Je ne sais pas si tu te rends compte que ta vie s'est déroulée d'extravagances en extravagances, jusque là. C'est assez frappant pour qui te lit. Que ce soit dans les périodes fastes ou dans les moins bénéfiques, ton récit est une aventure, ou plutôt une série d'aventures (pas toujours drôles et des fois hilarantes, souvent tragiques).

Mais jamais linéaires.

Qu'envisages-tu de faire, maintenant que tu te sens revivre depuis plusieurs mois ?
Qu'est-ce qui t'insupporte le plus dans la vie, toi qui as du passer de longs mois à côté d'elle ?
Et qu'est-ce qui t'attires le plus ?

Sur le plan de la dépression, comment tu expliquerais que certains dépressifs parviennent à tenir dans les phases les plus terribles, là où d'autres capitulent ?

Que proposerais tu, dans l'idéal, si tu avais les moyens de reconsidérer les soins aux dépressions lourdes ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 2:37

Bien sur que je rends compte de ces extravagances, j'ai d'ailleurs expliqué d'entrée de jeu que je me suis mangé la honte pendant des années, comme si au cours d'une beuverie j'avais montré mon cul, vomi, peloté les femmes, devenu aggressif, raconté n'importe quoi. Il parait que c'est classique. Et comme progressivement je suis devenu serein, j'ai pu enfin publier mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 3:03

J'ai renoué avec mes goûts de toujours, lectures, sports, ordi, voyages (ça c'est nouveau), photo (gout pendant la dépression), mes enfants, mes proches, sorties, ciné, télé, musique, batterie, écoute des autres.
La seule chose qui me manque c'est ...une compagne, cinq ans de célibat, basta, mais je suis serein et confiant, j'ai une cible, une charmante... militaire, mais elle est en couple (branlant) et de sérieux ennuis avec son fils. Malheureusement, aucun moyen pratique pour le moment de l'approcher, dommage, bof je verrai
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 3:06

90 % des dépressifs ne se suicident pas et ne font pas de tentatives pour se supprimer. Ils sont habités par l'idée que ça s'arrête et acceptes la mort pour en finir, je peux que la dépression est à la limite de l'anéantissement et ne fait plus peur, une délivrance.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 12:44

Outre les indispensables médicaments,antidépresseurs stabilisateurs (lithium) anxyolitique et éventuellement neuroleptiques une thérapie comportementale et une de soutien, la fréquentation d'un groupe tel que les EA essayer de manger, dormir et s'activer un peu.
L'entourage devrait de temps à autre accompagner chez le toubib pour s'informer, parler de la relation forcément difficile, bref dénouer les noeuds et être extrêmement patient. Il n'existe pas de groupe de soutien tel les AANON, malheureusement
Eviter à tout prix la psychanalise
Accepter de se mettre à l'abri à la mutuelle, inutile de se forcer ça n'apporte rien, ne résoudra rien au contraire sauf dépression légère, ça peut être un soutien
Eviter de parler à des personnes mal connues de la maladie, c'est un suicide et surtout au travail, secret médical absolu
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 12:48

Pense que l'existence d'un groupe sur le plan des EA serait excellent. Débarasser les textes du fatras déiste, des propos non scientifiques, du wishful thinking
Le local doit être propre, confortable et permettre des activités communes autres que la simple discussion autour d'une table
Création d'un groupe de pression mondial sur le corps médical et les labos
Je crois que c'est à peu près tout
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Mer 5 Déc 2012 - 13:01

Voici la prière des aa et des ea , la prière de la sérénité :
Mon dieu donnez moi la sérénité d'accepter les choses que je ne puis changer,
Le courage de changer les choses que je peux
Et la sagesse d'en connaitre la différence



Site canadien, le site européen est innacessible http://www.emotifs-anonymes.org/outils.htm
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Jeu 6 Déc 2012 - 8:20

Un bon truc repris d'ailleurs par la sophrologie, est ce que j'appellerais la technique du store vénitien. Couché dans le lit, bras le long du corps, confortablement installé et relaché, on imagine que le corps est composé de lamelles que l'on relève progressivement et complètement pour finir par une masse compacte au-dessus du crâne, puis on déroule progressivement et lentement jusqu'à extension complète. A chaque petit relèvement on détecte les muscles en tension et on les détend tous avant de passer à l'étape suivante. Facile et très efficace, favorise l'endormissement
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Jeu 6 Déc 2012 - 8:26

Faire attention à l'alcool, car absorbé en grandes quantités et régulièrement, il est extrêmement dépressiogène, presque tous les alcooliques sont des dépressifs. J'en ai moi-même était victime après avoir bu plus que de raison, tous les jours pendant un mois à la suite d'une rupture sentimentale, mais heureusement après avoir stoppé l'alcool, la dépression est partie, j'ai eu beaucoup de chance cette fois là.

A mon avis, deux ou trois verres de temps à autre (deux fois par semaine ?) est acceptable étant donné que l'alcool dans nos régions est un liant social bien connu et fort utilisé et que ces quantités raisonnables induisent une légère euphorie abaissant tensions, timidité et donc favorise les échanges sociaux.

Attention que les antidépresseurs catalysent l'alcool et donc poussent à l'ivresse, je pense par expérience qu'ils multiplient les effets par deux. Prosit
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   Jeu 6 Déc 2012 - 8:45

Citation :
Voici la prière des aa et des ea , la prière de la sérénité :
Mon dieu donnez moi la sérénité d'accepter les choses que je ne puis changer,
Le courage de changer les choses que je peux
Et la sagesse d'en connaitre la différence


Site canadien, le site européen est innacessible http://www.emotifs-anonymes.org/outils.htm


J'ai entendu parler de ce site et de cette asso par un copain qui s'est débarrassé de l'alcool grâce à elle, il était même entré en contact puis après avait fréquenté un québécois qui en faisait partie. Ce dernier était maniaco-dépressif et disait qu'il s'en était sorti comme ça après des années de galères...Il me montrait les écrits avec lesquels il travaillait, développant la prière ci-dessus, très intéressants et à mon avis très constructifs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maniaco-dépression   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maniaco-dépression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maniaco-dépression
» probleme de pression sur ma lapavoni
» Peinture HUMBROL ENAMEL sous pression
» pression sur mouture café dans le pf
» Je sens la pression qui monte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: