Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'haleine et les chaussettes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Babel Master

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Babylone (pas Baby Alone)
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: L'haleine et les chaussettes...   Lun 3 Déc 2012 - 14:37

Au risque de vous faire croire que je fais une fixation sur les chaussettes, je vous confie ici une petite histoire que je contais il y a déjà quelques années au sujet d'une rencontre torride et dramatique de deux jeunes amants que tout rapproche... ou sépare, c'est selon Wink


Lui...

Il n'y pouvait rien, c'était ainsi depuis toujours. Si d'autres sont laids, grossiers, dérangeants ou méchants, lui pouvait se vanter d'être presque parfait. Gentil, plutôt beau garçon, bien éduqué, il avait tout pour plaire. Sauf que dans un légitime souci d'équité envers chaque humain, la nature avait dû trouver de quoi compenser tout ce bonheur.

Lui, c'étaient les pieds. Il n'était pas pied-bot et avait plutôt les pieds beaux, mais ils sentaient. Oh, oui tous les pieds sentent, mais ceux-là concentraient en un seul lieu toute la puanteur que l'humanité put imaginer. Un vrai cauchemar, un fléau incomparable qui lui empoisonnait la vie. Il avait lutté de toutes les manières pour échapper à ce maléfice, mais rien n'y fit. Enfant, il avait grandi très vite, dans le vain espoir de fuir la source de cette pestilence, mais toujours elle le rattrapait.

Il en avait fait son deuil : toute sa vie il devrait composer avec cet élément peu flatteur. S'il ne pouvait empêcher l'apparition de ce fumet à faire tomber les mouches, il apprit en revanche à le camoufler au point de ne pas en subir les conséquences en société. Il les lavait trois fois par jour, du talon aux dernières phalangettes, de l'Astragale au Calcanaüm, entre les orteils... avec du Détol. Il finissait en les massant à l'aide d'une crème hydratante fongicide et talquait le tout pour faire sécher. Au dessus de ses chaussettes en coton, jamais de synthétique, il passait une chaussette spéciale hermétique anti-odeur qu'il fermait au sommet par un élastique avant d'enfourner le tout dans des chaussures en cuir véritable préalablement aspergées de spray déodorant. Imperméabilité totale !

Elle...

Elle n'y pouvait rien, c'était ainsi depuis toujours. Belle, très belle, une peau magnifique, de grands yeux très doux, une voix d'ange, ce type de voix dont il est facile de tomber amoureux rien qu'en l'entendant une seule fois au téléphone. Et le téléphone est probablement le meilleur endroit pour l'écouter, car cet appareil transmet le son, bientôt l'image, mais pas l'odeur pour très longtemps encore. Car les mots délicats prononcés par ses lèvres charnues de cette voix de sirène, baignent hélas dans une nappe brumeuse de miasmes nauséabonds et délétères. Comme si tous les égouts de la planète concentraient leurs effluves en ce lieu par ailleurs si poétique.

Elle s'était habituée à ce combat contre l'haleine et ses armes ne la quittaient jamais pour terrasser les relents de charognes en décomposition. Sprays buccaux, menthol concentré, pastilles Vickx fortes, bonbons menthe-eucalyptus... tout l'arsenal de la désinfection olfactive. Et le dentifrice trifluoré au menthol-piment introuvable dans nos contrées qu'elle utilisait 6 fois par jour à l'aide de brosses à dent remplacées quotidiennement.

Eux...

Leur rencontre fut inopinée. Ils se baladaient par hasard dans le même quartier, lui dans ses chaussures olfactivo-blindées, elle portant son sac à dos koala bourré de menthol-eucalyptus. Leurs chemins se croisèrent à l'instant même où une bande de voyous se rua sur la pauvre fille pour lui arracher son sac. Elle cria et se retrouva projetée violemment par terre. Lui cria après eux, mais n'osa pas les poursuivre, ses godillots étanches n'étant pas prévus pour la course à pied.

Il l'aida à se relever, lui demanda si elle allait bien et fut conquis par sa beauté. Elle hocha la tête pour le rassurer, mais n'osa pas ouvrir la bouche si près d'un autre humain. Ils s'observèrent longuement et comprirent de suite qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Quelque lourd secret semblait les unir loin de ce monde si différent. Il lui demanda si elle voulait venir se reposer chez lui et elle acquiesça. Le choc de l'agression les avait unis. Ils passèrent la soirée ensemble, chez lui, et la tension fut rapidement au paroxysme. Ils se sentaient irrésistiblement attirés l'un vers l'autre. Elle gardait une part de mystère en ne desserrant jamais les dents, sauf lorsqu'il était à la cuisine. Lui avait une démarche curieuse qui l'intriguait.

Mais la tension palpable avait une autre source que leur envie mutuelle. Il devait changer son équipement pédestre sous peine de ne plus rattraper l'odeur d'une demi-journée en vases clos. Elle se morfondait d'angoisse à l'idée de son sac disparu, contenant ses armes contre l'air fétide qu'elle contenait avec une peine croissante.

Ils ne sauraient dire comment cela s'est passé. Qui le premier avait émis l'idée de dormir ensemble, et plus si affinité. Toute leur attention était concentrée sur la stratégie pour combattre et cacher le fléau dont chacun était affublé.

Mais...

Il passa le premier à la salle de bain. Il enleva toutes les couches et eut un haut-le-coeur malgré l'habitude. Il se lava quatre fois les pieds au Détol, mis double couche de crème, de poudre, de spray... et obtint un résultat à peu près raisonnable. Il restait à cacher les preuves. La salle de bain n'avait qu'une issue. Seule solution, camoufler l'odeur et cacher les pièces à conviction.

Il emballa le tout dans un sac en plastique hermétiquement fermé à l'aide de sparadraps, placé dans un second, puis un troisième subissant le même traitement. Chaque couche avait été copieusement arrosée d'eau de toilette et de déodorant. Il ouvrit enfin la trappe située sous la baignoire et y cacha le colis putride.

Il ressortit fièrement en annonçant à sa nouvelle compagne qu'elle pouvait disposer des lieux. Lorsqu'elle ferma la porte, il eut quand même une certaine appréhension.

Mais encore...

Elle chercha vainement du dentifrice décapant dont elle faisait un usage permanent, mais en vain. Du bête dentifrice standard, dont le tube entier ne suffirait pas à cacher l'infâme cauchemar méphitique. Sans son sac, plus de bonbons mentholés-eucalyptus, plus de spray buccal, ni de pastilles Vickx fortes... Elle était en mauvaise posture. Le drame... L'horreur... l'abomination...

Comment l'embrasser sans qu'il comprenne ? Comment lui parler sans qu'il se rende compte ? Après son agression et le court instant de bonheur présumé, elle se dit que le château de cartes allait finalement s'écrouler, qu'elle allait se couvrir de ridicule, être humiliée à jamais devant le seul homme qu'elle ait abordé dans sa vie... Elle s'effondra, fondit en larme et son corps tout entier était secoué de spasmes. Toute cette humidité eut le dont d'exacerber l'odeur tel un égout qui déborde. La coupe était pleine, autant affronter sans tarder celui qui ne tarderait pas à la conspuer.

Elle sortit de la salle de bain comme une tornade et se planta devant lui en criant, en pleurant, en éructant ces mots :

— Je suis désolée, j'ai un terrible secret ! Tu ne devineras jamais ce qui m'arrive...


Lui, d'effroi, recula de deux pas en passant une main sur sa bouche et en se pinçant le nez de l'autre et répondit dans un spasme :

— C'est pas vrai ! Mais t'es dingue ??? Pourquoi t'as bouffé mes chaussettes ???!!!



P.-S. : Juste pour être complet, j'ai brodé cette histoire sur une blague entendue chez un copain, bien plus courte. J'ai trouvé qu'elle méritait un développement Smile


Dernière édition par Babel Master le Mar 30 Avr 2013 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.imaginer-ecrire-publier.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'haleine et les chaussettes...   Lun 3 Déc 2012 - 15:10

Ne me dis pas que c'est une histoire vraie !! excellent, j'adore !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'haleine et les chaussettes...   Lun 3 Déc 2012 - 15:17

Je renifle ici un de nos nouveaux auteurs!
Revenir en haut Aller en bas
Mihou
Palala hi hou
avatar

Nombre de messages : 1150
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: L'haleine et les chaussettes...   Lun 3 Déc 2012 - 17:13

une extravagante pensée m'a traversé le neurone: création d'un diffuseur d'odeur wifi pour lecture de cette nouvelle en 3 D.... mèche

bravo et bienvenue ici!
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: L'haleine et les chaussettes...   Lun 3 Déc 2012 - 17:28

Je connaissais la blague (variante), mais j'apprécie énormément ton brodage.
Je subodore le potentiel d'un écrivain au style efficace et inventif à souhait.

Et j'ai le nez pour ça. Chuuttt


J'avais posté dans un autre fil déjà ce court-métrage bien à propos :



Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais : l'homme trouve que sa partenaire pue méchamment de l'entrejambe et ne sait pas comment le lui annoncer. La chute :
Spoiler:
 


Egalement un fait divers : divorce pour "odeur nauséabonde" :
http://www.20minutes.fr/article/180441/Insolite-Une-femme-obtient-le-divorce-pour-odeur-nauseabonde.php

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Babel Master

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Babylone (pas Baby Alone)
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: L'haleine et les chaussettes...   Jeu 6 Déc 2012 - 1:28

pom pom Je danse de joie à lire vos réactions pom pom

Merci encore pour l'accueil.

Romane a écrit:
Ne me dis pas que c'est une histoire vraie !!
Pas que je sache, encore que... Mais ce n'est pas moi, j'vous jure mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.imaginer-ecrire-publier.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'haleine et les chaussettes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'haleine et les chaussettes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'haleine et les chaussettes...
» chaussettes carbone
» L'haleine des faubourgs...
» Les Chaussettes Noires...
» Pour les chaussettes orphelines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Espace collectif : Prose-
Sauter vers: