Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ta part de rebellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9733
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Ta part de rebellion   Ven 1 Fév 2013 - 19:18

25/01/13

LE DERNIER SPECTATEUR

Mots : Nuit, Tombe, parfois, Comme, Bloc de pierre, Nous laisse, Espace, Main, Ne peut plus, Alors, Toucher, Fendre, Mort, Moi-même, Me Toucher, Pour nous, L’Absence, Veine, Jaillie, Pierre, Séparé, Aussi.
Clefs : Propre, Pensée, La Nuit, Devient, Première, Tombe, Déambule, Fond, Ciel, Ainsi, Errante, fond de l’âme.

« Pleure ô mon bien –aimé frère noir profond enterré dans l’éternelle, la nuit bestiale.
Ô vous que la poussière simoun et les ouragans ont dispersé sur toute la vaste terre.
Vous par les mains desquels les pyramides ont été élevées, à la mémoire de meurtriers royaux.
Vous, raflés dans les raids, vous d’innombrables fois vaincus, dans toutes les batailles remportées par la force brutale.
Vous qui ont été enseignés, mais une leçon perpétuelle, un mot d’ordre qui était l’esclavage ou la mort.
Vous qui vous cachiez dans les jungles impénétrables, et en silence succombiez à d’innombrables morts. »

PATRICE LULUMBA






TA PART DE REBELLION


Dans la nuit, errant parmi les blocs de pierre
Un spectre à jamais perdu
Cherche une lueur jaillie du fond du ciel.

Il ne peut plus toucher l’esprit du baobab
Terre d’Afrique déchirée, séparée
Convoitée, pillée, accablée.
Les tambours résonnants à fendre les veines
Dans la nuit, la nuit d’Afrique déchirée
Déambule l’âme de celui,
Qui voulu liberté et fierté retrouver.
Sonne l’absence, le tambour,
Suspend sa voix sur les tropiques.
Dissout, ni corps ni tombe
Où venir entendre l’espoir.
Les charognards rongent les cadavres.

Disparus les enchaînés,
Emportés loin de leurs rivages
Là bas, sans existence propre
Sans rien de droit que de verser
De la première à la dernière larme
Le sang d’Afrique sur la terre étrangère.
Le chant devient révolte, chantez
Frères perdus des souffrances sans faille.
Chantez, chantez, portez sur le simoun
Le fond de l’âme, pour nous
Qui vivons aujourd’hui.
Tendons la main au delà de l’espace.

Dans la nuit, échappé à l’ombre de la Mort
Aux branches oraculaires du grand fromager
Flotte encore un fantôme dont la voix porte au loin.

Consigne:
Improviser sur le texte de Lulumba en s'appuyant sur le poème entier.
Méditation sur ce texte en utilisant les mots.
Sa mémoire.
Fantômatique, spectral.

Y'avait plus qu'à écrit !



Revenir en haut Aller en bas
 
Ta part de rebellion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kolwezi, la part de la légion
» Papiers pour faire-part.
» kit ou template pour faire part mariage
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Tryskel-
Sauter vers: