Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Dim 3 Fév 2013 - 12:14

... Dans le chapitre XI Camus, page 301 des "Mémoires barbares" de Jules Roy , je note ce passage :

"L'intelligentsia parisienne pouvait-elle accepter ce produit de Belcourt né d'un père commis de ferme à Saint-Pierre-Saint-Paul, commune de Mondovi, département de Constantine, et d'une Espagnole illettrée ? Son cheminement : l'école publique puis le lycée Bugeaud et la faculté d'Alger grâce à des bourses, la galère d'Alger Républicain puis de Paris Soir sous l'Occupation et enfin Combat, n'aboutissait pas à des chaires en Sorbonne, où les lumières brillent de tous leurs feux. Sur ses gardes, il ne se livrait d'abord qu'à demi. De moi, il ne redoutait rien, mais d'instinct, avec les autres, il croisait le fer. Sur les problèmes du moment, il relevait à sa façon les idées des maîtres comme un chef cuisinier de génie tire du magique de la vulgaire matière brute. .../...
Je serais incapable de parler de Camus philosophe philosophant, analyste et critique des philosophes philosophant. C'était quoi, pour lui, la philosophie ? Comme pour Diderot : d'abord douter. .../...
Jamais cependant les professeurs et magisters ne le reconnurent comme leur égal et n'eurent pour lui autre chose qu'une condescendance parfois amicale, eux qui ne connaissaient rien à l'amitié. Il ne sortait pas comme eux de la rue d'Ulm, il n'était pas agrégé et n'enseignait pas au Collège de France. Il devait au charme de son esprit et de sa personne le succès populaire qu'un vrai philosophe envie mais ne touche qu'avec des pincettes. La masse peut-elle comprendre les subtilités de l'art ? La masse devait se contenter d'applaudir, le savoir-faire de ces messieurs consistant à transformer le langage raffiné en langage vulgaire, épicé juste ce qu'il faut pour le rendre perceptible aux élèves de l'enseignement supérieur en le laissant fermé aux autres ?"

... Ce qu'écrit là Jules Roy au sujet des "professeurs et magisters" de l'époque d'Albert Camus, demeure toujours aussi vrai aujourd'hui : cette caste pour ne pas dire cette "maffia" d'intellectuels et d'écrivains, de décideurs économiques et politiques, célébrités du spectacle et de l'audiovisuel ; tous ou presque sortis de Grandes Ecoles ou pour certains de l'ENA ou de Science-Po... N'ont à l'égard de ceux qui ne sont pas "de leur monde" (mais qui cependant parviennent à faire entendre leur voix) qu'une condescendance amusée et faussement bienveillante)... Quant à la "masse", s'il lui arrive de réagir, de penser quelque peu, d'applaudir, d'admirer, voire de vénérer, d'être séduite et confortée dans ses émotions et ses sentiments... Elle est "touchée avec des pincettes", en vérité, par ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon... en tirant précisément et abusivement le pognon des poches de cette "masse" si bien et si intentionnellement conditionnée pour consommer de l'épicé, du sensationnel, du différent, du vulgarisé (mais surtout pas de ce "nec plus ultra du meilleur", "chasse gardée" des privilégiés)...
Le penseur, le philosophe, l'écrivain, l'artiste, le politique, l'économiste, lorsqu'il n'a pas dans son "bagage" le charme de sa personne mais seulement pour l'essentiel sa science et sa formation ; alors il envie sans doute celui qui doit davantage son succès au charme de son esprit et de sa personne, qu'à sa science et à sa formation...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Jeu 21 Fév 2013 - 21:54

Peut-être que je me trompe, mais certains acteurs méritent vraiment de se faire traiter d'imbécile et de handicapé psychologique, bref des cons !!

Morceau de choix :

Citation :
Jean Dujardin, qui a remporté l’année dernière l’oscar du meilleur acteur pour The Artist, vient d’accorder une interview au Nouvel Obs en date d’aujourd’hui, dans lequel il vilipende le Web. Pour lui, « Internet c’est du jetable, de l’aigreur, de la merde ».

Interrogé par nos confrères au sujet de l’accueil pour le moins mitigé qui a été réservé par certains internautes à l’égard du «Débarquement », le show comique qu’il a récemment co-animé sur Canal+, Jean Dujardin répond : «C’est le fameux complexe français sur les Américains. C’est toujours plus facile de dire « J’aime le “Saturday Night Live“ » que « J’aime les Nuls ». Moi j’ai toujours aimé les Nuls. Tout le monde disait que c’était de la merde ; c’est devenu culte... ».
Internet, « boîte à mal-être »

Jusque là, rien de particulier. Sauf que la réponse de l’acteur français ne s’arrête pas là. En effet, il poursuit : « Et puis, sur Internet il y a des mecs un peu seuls. C’est un défouloir. Il y a des boîtes à lettres et des boîtes à mal-être, comme Internet ». Ensuite, cocorico, il en vient à défendre sa compatriote Marion Cotillard, qui fut la risée du Web cet été en raison de son interprétation dans le dernier Batman, The Dark Knight Rises. « Je trouve dégueulasse toute cette merde qu’on balance sur Marion Cotillard. Elle est dans la cible et je ne comprends pas pourquoi. Pourquoi on fait des stars si c’est pour les détruire ? Pourquoi c’est le ball-trap ? ».

En conclusion, l’artiste lance : « Mais ça m’affecte pas plus que ça. Internet c’est du jetable, de l’aigreur, de la merde. On critique « le Débarquement », mais c’est de la jalousie. Il y a plein de mecs qui en crèvent de ne pas faire « le Débarquement ». C’est tellement plus simple de flinguer. Et bien, rejoignez-nous, les gars. » termine t-il.

Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux de Frédéric Beigbeder, qui avait déclaré cet été qu’Internet « c’est l’empire de la méchanceté, de la bêtise ». Seulement, ce dernier avait plus habitué le public à ce style de frasques que Jean Dujardin. Notons quoi qu’il en soit que l’interview de l’acteur, disponible pour l’instant en version papier, pourrait bientôt être disponible sur Internet...

Je propose que l'on divise ses gages par 2, et surtout qu'on ne lui donne plus la parole. Qu'il se contente de faire ce pour quoi il est payé grassement, mais surtout qu'il arrête de penser, visiblement ça ne lui réussit pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mar 30 Avr 2013 - 9:45

"Ces gens d'en haut qui font la loi et ont le pognon" et dont certains tel ce Dujardin fustigent tout ce qui se produit sur le Net en déclarant "à l'emporte pièce" qu'en gros, les bloggeurs et écrivains du Net sont des médiocre, des inutile, des méchants, des aigris, des esseulés... Sont de la caste de ces intellectuels scandaleusement silencieux sur la misère des peuples et du monde...

Nous sommes confrontés "par les temps qui courent" à un dramatique et inquiétant silence des intellectuels...

... Je ne dis pas ici, "de tous les intellectuels"... Mais de bon nombre d'entre eux, hélas ! Et aussi de quelques artistes, gens de scène et de spectacle, et de télévision...
Discourir, polémiquer, débattre sur la place publique, sur les blogs, sur les réseaux sociaux, sur la Toile, à longueur de journée... De questions de "morale", de moeurs, de civilisation, de toutes sortes de sujets de société tous aussi sensibles les uns que les autres et mobilisant l'opinion publique dans une confrontation voire une violence permanente ; alors même qu'une chape écrasante, dramatique et inquiétante de silence, pèse sur les questions de chômage, de pauvreté, d'absence de perspective d'avenir ; sur la réalité de la misère et de la difficulté de vivre au quotidien, de tant et tant de nos concitoyens...
Le premier devoir des intellectuels et des artistes n'est-il pas celui de "prendre à bras le corps" la cause, la vie même, du "commun des mortels" dans sa réalité , de faire voler en éclats cette "chape de silence" scandaleuse et révoltante jetée sur la réalité de l'état de la société, et de cesser de se disperser dans le paraître, dans les modes, dans les tendances, dans le "fashionable" voire parfois dans des futilités ou dans du "gadget" de consommation "culture- loisiresque" ?
Près de neuf millions de personnes dans ce pays, La France, et -soit dit en passant- bien davantage encore en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Angleterre, soit plusieurs dizaines de millions d'Européens vivent aujourd'hui en 2013, en dessous du "seuil de pauvreté" c'est à dire avec moins de 900 euros par mois !
Pensent-ils, les intellectuels, les gens de scène et de télévision (je veux dire ceux d'entre eux qui "pondent des bouquins" et débattent sur la scène publique de questions de moeurs, de questions "philosophiques", de questions d'éthique morale et environnementale)... Pensent-ils oui, ces gens là qui demeurent en revanche totalement et scandaleusement silencieux sur la réalité de la catastrophe économique et sociale ; pensent-ils oui, que les neuf millions de Français, que les dizaines de millions d'Européens vivant en dessous du seuil de pauvreté, vont ce prochain été 2013, se précipiter en foules immenses dans les villes de France et d'ailleurs où auront lieu des manifestations culturelles, des festivals ? Dépenser leur argent en déplacements de centaines de kilomètres, en hébergement, en restauration, en prix de places à payer, pour assister à toutes ces manifestations culturelles et à ces festivals ?
N'y-a-t-il pas là, bien que l'intention des hauts représentants de la Culture et des gouvernements soit en partie louable et relativement sincère ; un peu de "poudre aux yeux", de "fashionable" (voire même parfois d'indécence quand on sait pertinemment que l'aisance des uns -même relative s'étale de tout son paraître, de toutes ses fringues, de toutes ses "visions du monde" et de son argent pour dépenser sans devoir se priver, se presse dans les hôtels et aux terrasses en pleine rue des restaurants) ?
Et l'indécence de certains de ces intellectuels n'est-elle pas manifeste, provocatrice, insolente, pornographique, lorsqu'ils affichent en toute vergogne leur train de vie, leurs relations amoureuses, et qu'ils vivent bien entre eux dans un monde qui n'a rien à voir avec le monde dans lequel vit le "commun des mortels" ?
L'Histoire nous a déjà prouvé dans la violence de quelques uns de ses évènements marquants, dans quelques unes de ses périodes de troubles ou de déclin ou de grandes crises sociales et économiques, que la Culture s'était faite "l'alliée de la barbarie"... Alors même qu'elle est faite pour avoir un tout autre destin, le destin qui est celui de "tirer les gens et les peuples vers le haut"... Et d'être "orchestrée", organisée, diffusée "pour le plus grand nombre" et par des gens qui ne soient pas seulement des meneurs ou des "plus doués que les autres" ou des privilégiés attachés au pouvoir qu'ils détiennent et aux avantages dont ils jouissent ; par des gens qui soient des relais, des témoins, des transmetteurs, des amoureux du genre humain et de la relation humaine ; des gens qui partagent et transmettent le pouvoir qu'ils ont et ne soient jamais coupés du monde réel tel qu'il est fait de peuple qui vit, aime, souffre, et finalement meurt...
En face d'une Droite "décomplexée" , obscène et arrogante de pensée unique axée sur la compétitivité et le profit, férue de ses valeurs de fric ; se meut une Gauche "morale" que je qualifie de "Gauche mourale" parce que c'est en fait une Gauche qui meurt... qui meurt en se faisant "à sa manière" et soit disant pour le redressement du pays, complice d'une Droite qui accompagne et sert les intérêts d'une caste de privilégiés, de possédants et de milliardaires... Tant l'on nous fait "avaler vrai" que, sans ces privilégiés, sans ces possédants et sans ces milliardaires, aucune économie ne serait possible puisque c'est eux qui ont les capitaux et les propriétés... (c'est ce qu'on dit depuis toujours pour faire marcher le monde avec la religion en plus pour appuyer)...

Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Webquiche



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 0:41

La critique,même si elle est souvent vivifiante,n'en demeure pas moins relativement facile.
J'aime bien le commerce du billet d'humeur,surtout s'il est aussi ballet d'humour.
J'aime moins le classique bouc émissariat, désignant le coupable qui se doit d'avoir la tête tranchée sur l'autel du salut collectif.
Merdre, depuis la mort du Djé, on devrait s'être rendu compte, sous nos latitudes éclairées au xénon qui se veulent phare du monde,que cette démarche est un rouage du bis repetita ,au même titre que l'indifférence, l'incurie,et la vanité du besoin de faire sens à la vie en la centrant sur nos nombril!
Salauds de pauvres qui refusent de se réjouir en consommant suffisamment tout en produisant d'avantage pour entretenir la machine à déifier les heureux élus ,sanctifiés par l'esprit d'entreprise,versus les patrons exploiteurs du lumpen prolétariat?
La roture intellectuelle versus le génie autodidacte( muarf... il est occis mort né ce dernier...)?

Après avoir engueulé la planète histoire de prouver qu'on existe,on y fait quoi?



Dernière édition par Webquiche le Mer 1 Mai 2013 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yugcib

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 8:15

... Jean Claude Guillebaud, écrivain, essayiste et chroniqueur, journaliste et ayant été correspondant de guerre durant plusieurs années, et qui écrit chaque dimanche dans Sud Ouest une chronique hebdomadaire... Ce dimanche précédant, donc le 28 avril, parle justement dans sa dernière chronique du silence des intellectuels et il s'exprime à peu de choses près, avec un peu moins de violence certes, comme moi... Et Jean Claude Guillebaud, "c'est pas n'importe qui" ! Il est d'ailleurs l'un de ces intellectuels "engagés" et "crédibles", et "pas coupés du peuple", que je respecte, auquel je crois, et dont je lis les ouvrages... Ce n'est "pas pour rien" qu'il a eu le prix Albert Londres" à la suite de son reportage et témoignage lors de la guerre du vietnam.
Heureusement que nous avons encore aujourd'hui, quelques intellectuels d'une certaine envergure et d'une certaine dimension d'humanité! (mais hélas ils ne sont pas assez nombreux)...


"Il nous faut débusquer les nouvelles dominations. Elles se cachent dans les transformations en cours. Néolibéralisme, révolution numérique, intelligence artificielle, gender studies, nanotechnologies, posthumanisme... Tout pousse à la déréalisation du monde. A ces logiques, j'oppose la Vie vivante."
[Jean Claude Guillebaud]

... La question fondamentale "de taille" (et incontournable) et d'une logique, d'un réalisme, d'une vérité imparable, contre ceux (quelques intellectuels, quelques personnages "dans mon genre") qui dénoncent ; c'est la suivante : "que proposez vous" ?...
Je reconnais "prendre conscience" de cette question et donc, je ne l'occulte pas...
Seulement il m'est dans l'idée -et personne ne pourra le contester- que, avant même de proposer, de construire, de "jeter les bases" en quelque sorte... Il importe, à l'origine, de dénoncer, de constater, de témoigner... autour de soi, sur la "place publique"... Tout commence, tout ne peut commencer en vérité, que par la dénonciation de ce qui est, de ce qui prévaut, de ce à quoi l'on nous fait croire, et avec lequel on n'est pas d'accord (pour des raisons dont on s'explique)...

Une fois dénoncé, une fois combattu ce qui nous semble "injuste" ou "faux", ou "abusif", ou "dangereux", ou absurde, et une fois tout cela diffusé autour de soi ; il importe -assez rapidemment d'ailleurs- de se réunir, de dialoguer, de réfléchir à plusieurs, à "ce que l'on pourrait mettre en place"... Car nul, aucun être humain, si avisé soit-il, si "chercheur de vérité" soit-il, si inspiré soit-il, si ingénieux et si volontaire soit-il, ne peut jamais "à lui seul" "trouver la solution" ni imposer ses vues dans un sens ou dans un autre : il faut la décision, le partage, et le risque pris ensemble de l'entreprise, l'expérience tentée ou l'essai... (On va dire que c'est là "la méthode scientifique" -par l'expérimentation/mise en évidence/comparaison/étude/analyse/observation des conséquences)...

Jean Claude Guillebaud dit "A ces logiques, j'oppose la Vie vivante"... Sa "proposition" est donc "la Vie vivante"... "Un bien vaste programme", me direz vous ! ou encore "c'est bien vague, et c'est bien là, cette proposition de Vie vivante, la parole, le propos d'un intellectuel" : c'est là en effet, le propos que l'on entend de la pert de ceux et celles qui contestent les "éternels et épuisants contestataires" (autrement dit "cela ne veut rien dire", selon ces contestataires de contestataires)...
Ce qui importe alors, c'est de se demander ensemble et de réfléchir à ce que c'est que cette "Vie vivante" que l'on opposerait aux logiques du néolibéralisme et de la déréalisation du monde... Comment on ferait, ensemble, pour faire "la Vie vivante" et ce que cela impliquerait dans nos vies, dans nos relations...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
yugcib

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 8:39

... Il n'est nullement question de "trancher la tête du coupable désigné sur l'autel du salut collectif" ...
Je constate que bien souvent, trop souvent à vrai dire, l'on se méprend ou l'on déforme le propos (ou le "discours") de ces contestataires à partir du moment où ils s'expriment avec une certaine virulence et truculence...
Il n'en demeure pas moins qu'il y a à mon sens, une nécessité de la dénonciation, et qu'il faut bien alors, préciser ce que l'on dénonce... Et de se demander de quel côté en réalité, est la plus grande violence : du côté de ceux qui souffrent et qui accusent et résistent, ou bien du côté de ceux qui font souffrir et qui jouissent de la souffrance qu'ils font subir ?
La "solution" n'est pas de "trancher la tête du coupable" mais d'empêcher le coupable de nous trancher la tête (car lui n'hésiterait pas à nous la trancher pour autant qu'il en ait le pouvoir -ou l'autorisation légale- )... Et, une fois le coupable empêché de nous couper la tête, il faudra bien d'une manière ou d'une autre que ce coupable traite avec ces têtes qui ne se seront pas laissées trancher...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Webquiche



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 12:16

Ce qui va parfois sans dire peut aussi aller mieux en le disant ...
Délicat de déceler les limites de compétences ,que ce soit en terme d’autoévaluation ou d'évaluation du monde, ou sur le plan de la nécessité d'agir ou pas.
Un partage, (une dissolution?) de la responsabilité comme solution?
Voire, mais je n'ai pas mieux sous mon chapeau ,en tout cas!

Ceci dit empêcher le violence par la violence, y'aurait une petite faille dans le raisonnement que je ne serais pas plus étonné que cela, et les compte d'apothicaires en matière d'évaluation du degré de victimisation font le lit d'une des plus belles conneries inventées par l'auto affirmé sapiens: La loi du talion!

Sous couvert d’ôter les peaux de saucisse des mirettes de celui que l'on regarde, de fait avec une certaine condescendance, la gueulante reste avant tout un constat d'impuissance et l'expression d'une souffrance à mon humble avis.
Légitime, je n’en disconviens pas,tant qu'elle ne franchit pas le cap de la harangue du boute feu qui se drape ensuite dans son aura de supérieur intellectuel pour contempler de loin les pions qui partent au charbon pour la cause ( toujours qui l’intéresse?)

Se poser en intellectuel, c'est se placer sur les rangs de la bourgeoisie de l'esprit,qui n'atteindra que rarement et au fil du temps la noblesse de l'aristocratie intellectuelle, celle qui joint l'acte à la parole,sans pour autant se départir d’une volonté de rigueur et d'exploration de nouveaux possibles.
Je ne suis qu'un modeste gueulard du dimanche, moi aussi, et ,d’une certaine façon, j'entends ton cri


Dernière édition par Webquiche le Mer 1 Mai 2013 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 13:15

Le genre humain ne changera pas, quoi qu'on dise, quoi qu'on projette, quoi qu'on espère. Il y aura toujours les bouffeurs et les bouffés, et les deux camps approvisionnent largement le marché de la consommation, donc de la destruction de la planète et de l'individu. Enfin, il me semble...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Webquiche



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 13:56

Pas sur qu'amalgamer les réalités de la chaine alimentaire au déni d'évolution soit faire une observation pertinente du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 13:59

La notion d'évolution est une chose. Mais n'oublie pas que dans l'évolution il peut y avoir destruction, ça fait aussi partie du mouvement.
En fait, rien n'est cloisonné, tout se rejoint à un moment où à un autre. Pour moi, c'est intimement lié.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Webquiche



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 14:10

Évidemment que rien ne se transforme sans détruire de l'existant pour recombiner du nouveau...
Reste à déterminer la part d'interaction possible avec l'environnement de façon délibérée...et ensuite,des critères de choix dans les options actives disponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 14:14

Citation :
Reste à déterminer la part d'interaction possible avec l'environnement de façon délibérée...
Des multitudes de sonnettes d'alarme tirées, et de l'autre côté de ces alarmes l'accélération toujours plus emballée du monde de la consommation, qui englobe l'élevage intensif, la culture intensive, les emballages intensifs, les poubelles intensives, moi j'appelle ça interaction constante.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Webquiche



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 14:36

bien et la part de librement consenti dans tout ça?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 14:38

Le librement consenti est fourbe. Car nombre sont ceux qui dénoncent, et nombre sont ceux qui cautionnent (les mêmes) en usant de la conso et du gâchis. Tu vois ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   Mer 1 Mai 2013 - 15:25


Ces gens font loi, mode et pensent pour nous parce qu'on veut bien les laisser faire. Encore que je ne suis pas certaine que les discours; toujours les mêmes quel que soit celui qui cause, déversés dans les médias aient un impact si fort sur la façon de voir des gens d'en bas. Et nous n'avons plus en France de vrais intellectuels indépendants disant ce qu'ils pensent et non répétiteurs dociles du discours pensée unique. On confond personnes en vue dont on recueille précieusement la moindre parole aujourd'hui pour passer à un autre demain, et personne qui réfléchit et "pense" vraiment. Ce qui ôte toute possibilité d'échange, de partage, même si on n'est pas d'accord, vu que ces gens là ne sont pas ouverts à une discussion, ils assènent un cathèchisme ultra libéral "TINA"

Le "librement consenti" suppose que nous ayons vraiment le choix, que toutes les options nous soient présentées et que nous puissions nous prononcer en connaissance de cause, c'est pas le cas.
" Des multitudes de sonnettes d'alarme tirées, et de l'autre côté de ces alarmes l'accélération toujours plus emballée du monde de la consommation, qui englobe l'élevage intensif, la culture intensive, les emballages intensifs, les poubelles intensives, moi j'appelle ça interaction constante."

Les sonnettes d'alarme ne sont pas entendues, surdité tout à fait volontaire des décideurs, manque de courage politique. Il existe des solutions alternatives, mais leur mise en oeuvre demeure pour l'instant limitée face aux buldozers de l'agro alimentaire et de la chimie pour la nourriture, aux choix frileux des éditeurs et producteurs pour la production artistique. la soupe que nous sert la majorité d'entre eux est aussi frelatée que celle de Monsanto.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces gens "d'en haut" qui font la loi et la mode et ont le pognon...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces petites choses qui vous agacent
» Ces gens qui vous font rager...
» Groland : Les gens qui font caca sur Internet
» Bruit au niveau de l'haut parleur
» [AIDE] haut parleur s'active par défaut en émission/réception...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: