Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jewels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Jewels   Jeu 14 Fév 2013 - 14:16


Synopsis :
Jewels ou joyaux est un ballet créé en 1967 à New York, inspiré par les vitrines des joaillers de la Cinquième avenue, en particulier des modèles de la maison Van Cleef & Arpels. Composé en triptyque, la chorégraphie célèbre les trois écoles de danses et les 3 villes qui ont compté dans la carrière et l'expérience musicale du chorégraphe:
  • Émeraudes (Paris, romantisme à la fois tendre et tragique de la grâce française, sur la musique de Fauré )
  • Rubis (New York, vitalité rythmique et parodie jazzy à la façon des comédies musicales américaines sur la partition de Stravinsky)
  • Diamants (Saint-Pétersbourg, hymne à la tradition romantique russe, dans le sillon tracé par Marius Petipa).
Balanchine rêvait de produire son ballet en sollicitant pour chaque partie, le corps de ballet des trois maisons d'opéra concernées.



Avec:
  • Émeraudes = Clairemarie Costa, Kader Belarbi, Laetitia Pujol, Mathieu Guanio
  • Rubis = Aurélie Dupont, Alessio Carbone et Marie-Agnès Gillot
  • Diamants = Agnès Letestu et Jean-Guillaume Bart

1. Émeraudes
Dans les costumes de Christian Lacroix, en vert et blanc, le corps de ballet exprime cette distanciation un rien hiératique et comme suspendu des poses solistes et collectives. Balanchine se distingue par ce port élégant, cette gracilité nerveuse et esthétique qui labellisent chaque tableau. En témoigne en particulier le trio dont le port des mains, l'équilibre des silhouettes, puis le court solo de Matthieu Gano qui ouvre sur le collectif final, sont des manifestes du bon goût, de l'équilibre, miroirs d'une danse réflexive, cherchant toujours la ligne harmonieuse, la tension cursive... La musique de Gabriel Fauré (Pelléas et Mélisande, 1898, et Shyllock, 1889) ajoute cette grandeur tragique, cette douceur nostalgique qui devaient caractériser l'école française pour le génial chorégraphe russo-américain. Ici, la Suite pour orchestre de Pelléas est donnée dans l'orchestration de Fauré lui-même qui reprit celle initiale de Koechlin, son élève. La recréation musicale du climat symboliste de la pièce de Maeterlinck accentue ce caractère d'irréalité et d'onirisme extatique qui transparaît dans le travail de Balanchine. C'est aussi une gestique particulière qui soignant les contours et la ligne des corps s'apparente à la démarche des recréateurs de la danse baroque aujourd'hui...

2. Rubis
Climat à l'opposé du premier volet: voici la vitalité rythmique à son meilleur, d'autant plus rehaussée par la musique d'Igor Stravinsky (Cappricio pour piano et cordes, 1929), ivre et même frénétique, dont les citations jazzy semblent parodier les comédies musicales américaines (accents martelés et syncopés), tout en assurant une dramaturgie serrée et pétillante, continue. L’œuvre mêle et le genre du Capriccio au sens de Praetorius et aussi Weber, alliance électrisante d'un compositeur éclectique, qui démontre une santé artistique stimulante. Les interprètes semblent électrisés par la fureur musicale de la partition. Le volet central de Joyaux est ainsi superbement porté par un duo d'étoiles mémorables: Aurélie Dupont et Marie-Agnès Gillot, dont chaque silhouette soulignée par le pourpoint rouge écarlate signé Lacroix, exprime la grâce nerveuse et précise de deux magiciennes du mouvement. Le couple formé par Aurélie Dupont et le premier danseur (depuis 2002), Alessio Carbone, visiblement amusé et piquant, donne le meilleur de la soirée. Dupont/Carbone, mais aussi Gillot et ses quatre boys composent une fête du rythme et de la pulsation: la minutie des gestes, la fluidité athlétique des corps créent d'un bout à l'autre de Rubis, un hymne enchanteur, par sa grâce et sa poésie. Inoubliable.

3. Diamants
Christian Lacroix a imaginé un rêve d'une blancheur de neige, constellé de gemmes étincelants: sur une toile bleu roi, sous une brume de diamants, comme suspendus au-dessus de la scène, le corps de ballet de l'opéra de Ballet abat ses dernières cartes maîtresses: Agnès Letestu et Jean-Guillaume Bart. Exactitude et agilité, nervosité et élégance restituent dans les quatre derniers mouvements de la Symphonie n°3 en ré majeur opus 29 de Tchaïkovski qui phénomène inhabituel en comporte cinq, ce "rêve "russe d'un Balanchine, visiblement ému à l'évocation de la grande école russe de danse: les perspectives et alignements des ballerines en tutu blanc, à la façon du Lac des cygnes, le couple sacro-saint princier, irradiant dans sa blancheur immaculée, soulignent le classicisme des tableaux, et là aussi, l'excellence technique du Ballet de Paris. La troupe sait saisir chaque caractère de la partition composée rapidement entre juin et août 1875: comme une Suite, Tchaïkovski y libère sa science de la facture, somptueuse, sur les rythmes favorables à la danse: valses ou polonaises... Une autre fête pour les yeux et un nouveau manifeste d'élégance et d'esthétisme.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jewels   Jeu 14 Fév 2013 - 15:03

ça m'intéresse ! ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jewels   Ven 15 Fév 2013 - 0:33

Ce doit être intéressant ! Idée originale, en tous cas, même si je ne suis pas fan des pierres précieuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Jewels   Ven 15 Fév 2013 - 0:48

blue note a écrit:
Ce doit être intéressant ! Idée originale, en tous cas, même si je ne suis pas fan des pierres précieuses.

Je t'offrirais un diamant, tu ne refuserais pas surtout s'il est d'une pureté exemplaire... mèche

En tous cas, la vidéo est très belle, je l'affirme. Un petit faible pour la scène Rubis.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jewels   Ven 15 Fév 2013 - 0:49

Et euh... serveur ou pas serveur... ggnnn !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jewels   Ven 15 Fév 2013 - 0:53

Mon coeur pencherait aussi pour la scène rubis, en plus j'adore le rouge...
Pour le diamant, ce n'est que sa valeur vénale qui m'intéresserait, donc tu vois, pas très romantique.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Jewels   Ven 15 Fév 2013 - 0:58

Ba voui tiens...

@ Ça prouve bien que vous êtes vénales, les filles... tong
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jewels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jewels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] SPACE JEWELS 3D: Célèbre jeu de diamand en 3D [Gratuit]
» FRANK FRAZETTA : TARZAN AND THE JEWELS OF OPAR ART PRINT
» Jewels
» Rosario Jewels
» Remise en état d'une Poljot 17 jewels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Danse-
Sauter vers: