Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ANTHOLOGIE de la CRUAUTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Coline



Nombre de messages : 648
Date d'inscription : 19/02/2004

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Mar 28 Juin 2005 - 2:34

Et sur un autre sujet, toujours cruel, Tchernobyl, je fais remonter un fil que j'avais ouvert sur Svetlana Alexievitch ("La supplication")
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Mer 29 Juin 2005 - 23:19

Merci Romane, merci Coline, merci Deliège, d'animer de si belle manière, ce débat sur la cruauté; sur toutes les formes de cruauté, qu'elle soit d'actualité ou de fiction!...
N'est-ce point la véritable raison d'un forum, de confronter nos idées sur un sujet donné ? Et de le faire avec passion parfois mais toujours dans le respect de l'autre ?
Romane en trouve le sujet "insoutenable..." et son anxiété, produit de son imagination, m'a fait penser à l'axiome boudhiste que je croyais de circonstance. J'aurais du souligner le mot imagination, pour rester dans le contexte.
Coline affirme ne vouloir "jamais lire un livre qui appartienne à cette anthologie-là".......J'ai vérifié : ne sont cités dans cette anthologie-là que de grands noms de la littérature mondiale qui ont nom Hugo, Flaubert, Clavel, Hemingway, Kafka, Matheson et..etc.. Il serait dommage pour elle de se priver du plaisir de les lire ou de les relire !....
Deliège a raison: il n'y a aucune comparaison possible entre un viol ou un massacre faisant la une des journeaux et les délires de certains romanciers à succès.
Le seul point commun, à mon avis, c'est que dans les deux cas, il se crée une espèce de fascination morbide auprès des lecteurs. De même que pour les téléspectateurs. Sans oublier que parfois, la réalité dépasse la fiction.
Personnellement, en vieux rat de bibliothèques que je suis, j'ai appris à faire la part des choses. "Salambô" de Flaubert a été longtemps, dans ma jeunesse, mon livre de chevet. Pourtant le chapitre du "Défilé de la hache" ne m'a jamais impressionné au point de m'empêcher de dormir!. Alors que tous les synonymes de la cruauté:" l'atrocité, la barbarie, la férocité, l'inhumanité, la méchanceté, le sadisme, la sauvagerie, la dureté, la rigueur, la sévérité", (lEncyclopédie dixit) y sont tous exploités!
Depuis , j'ai appris à écarter de mes choix de lectures tous les romanciers qui me semblent faire leur spécialité des récits horrifiques. Qui figurent parfois au hit-parade. Que je ne citerais jamais dans une anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 56
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Sam 2 Juil 2005 - 11:28

Notre dialogue est en effet des plus agréable ..
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Coline



Nombre de messages : 648
Localisation : 03 France
Date d'inscription : 19/02/2004

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Sam 2 Juil 2005 - 17:38

Aristarque a écrit:
Merci Romane, merci Coline, merci Deliège, d'animer de si belle manière, ce débat sur la cruauté; sur toutes les formes de cruauté, qu'elle soit d'actualité ou de fiction!...
.
Coline affirme ne vouloir "jamais lire un livre qui appartienne à cette anthologie-là".......J'ai vérifié : ne sont cités dans cette anthologie-là que de grands noms de la littérature mondiale qui ont nom Hugo, Flaubert, Clavel, Hemingway, Kafka, Matheson et..etc.. Il serait dommage pour elle de se priver du plaisir de les lire ou de les relire !....

Aristarque, il va de soi que je n'ai jamais évité les auteurs que tu cites (sauf Matheson que je ne connais pas) mais ce que je voulais dire, c'est que je ne choisirais jamais un livre dont le sujet serait "la cruauté"...
Pour Victor Hugo, je me suis si souvent régalée des "Contemplations"...Je ne le vois pas prioritairement comme un auteur de la cruauté...
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Jeu 7 Juil 2005 - 23:59

Naples, septembre 1943 au QG. des armées américaines qui viennent de libérer la ville :"
A ce moment la porte s'ouvrit, et sur le seuil, précédés par le majordome, quatre valets en livrée apparurent apportant, sur une espèce de brancard recouvert d'un magnifique brocard rouge aux armes des ducs de Tolède, un énorme poisson couché au milieu d'un immense plateau d'argent.
Un "oh !" de joie et d'admiration parcourut la table, et en s'écriant :" Voici la Sirène!", le général Cork se tourna vers ses invités. Le majordome, aidé des valets, déposa le plateau au milieu de la table et recula de quelques pas.
Tous regardèrent le poisson, et pâlirent. Un murmure d'horreur s'échappa des lèvres des convives, et le général Cork blêmit.
Une petite fille, quelque chose qui ressemblait à une petite fille, était étendue sur le dos au milieu du plateau, sur un lit de vertes feuilles de laitue, dans une grande guirlande de branches de corail. Elle avait les yeux ouverts, les lèvres demi-closes...Elle était nue : mais sa peau brune, luisante, modelait exactement comme une robe ses formes encore hésitantes et déjà harmonieuses, la ligne douce de ses hanches, la légère éminence de son ventre, ses petits seins virginaux, ses épaules larges et pleines.
Elle ne devait pas avoir plus de huit ou dix ans, bien qu'à première vue, tant elle était précoce et ses formes déjà féminines, elle parût en avoir quinze. Déchrée çà et là, ou élimée par la cuisson, surtout sur les épaules et sur les hanches, la peau laissait entrevoir à travers les cassures et les fêlures de la chair tendre, tantôt argentée et tantôt dorée, si bien qu'elle semblait vêtue de violet et de jaune....
Son visage ( que l'eau bouillante avait fait éclater comme un fruit trop mûr hors de son écorce) était semblable à un masque brillant de porcelaine ancienne. Elle avait les lèvres saillantes, le front étroit et haut, les yeux ronds et verts. Ses bras étaient courts, des espèces de nageoires se terminaient en pointe, en forme de mains sans doigts. Un mèche de soies, presque des cheveux, ornait le sommet de sa tête, tombant le long du petit visage tout ramassé et comme recroquevillé, dans une espèce de grimace pareille à un sourire, autour de la bouche. Les hanches, longues et fines, se terminaient, comme le dit Ovide, in piscem, en queue de poisson........"
Le romancier italien Curzio Malaparte, raconte cette horrible scène, dans le septième chapitre de son roman "La Peau", chapitre intitulé "Le dîner du général Cork"
dans lequel il critique le comportement des Armées Alliées et des Américains en particulier lors de la libération de la ville de Naples en septembre 1943.
Malaparte était à cette époque attaché comme interprète au quartier général des vainqueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Coline



Nombre de messages : 648
Localisation : 03 France
Date d'inscription : 19/02/2004

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Ven 8 Juil 2005 - 0:50

Aristarque...Pitié!...Entre les images vues aux infos ce soir et le genre de scène que tu as postée et dont je n'ai pu lire que le début...je me demande s'il existe réellement une espèce "humaine"...
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Ven 8 Juil 2005 - 23:29

Je ne pensais pas heurter ta sensibilité chère Coline!..Et je m'en excuse.
Pourtant il ne s'agit que d'un plat de poisson, un lamantin de la famille des sirènes, préparé il est vrai à la façon Malaparte....Qui , il faut bien l'avouer, a forcé le trait de son grand talent, pour obtenir le maximum d'effet d'une sinistre "farce".
Comme l'a écrit A.deVigny dans son Cinq-Mars, " le fait adopté est toujours mieux composé que le vrai...L'humanité est plus indifférente qu'on ne le pense sur la réalité des faits : elle cherche à perfectionner l'évènement pour lui donner une grande signification morale.." (ou atroce dans le cas présent)
En littérature, il faut savoir faire la part des choses. Et garder sa compassion, comme tu le soulignes, pour la cruelle réalité qui souvent endeuille notre quotidien. Et là, on ne peut pas tourner la page pour l’effacer !
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Jeu 18 Aoû 2005 - 23:40

L’origine du monde, c’est cette matrice chaotique et sale : tous les hommes naissent comme des larves dans l’eau, comme des crapauds au milieu des étangs glauques. Il faut croire que le monde est né de la même contraction, par le miracle laid de la « natura naturans », auto-clonage du bâtard de Dieu. L’origine du monde, c’est cet inceste infâme, car l’homme naît dans le vagin de sa mère, têtes et pieds mélangés à l’intérieur d’elle….
Source : Eliette Abecassis dans « L’or et la cendre ».
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   Dim 11 Sep 2005 - 4:05

Je ne vois pas où c'est sale et infâme...
Curieuse description que celle d'Eliette Abecassis, résolument tournée vers le négatif. ...

Je demeure songeuse...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANTHOLOGIE de la CRUAUTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANTHOLOGIE de la CRUAUTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» ANTHOLOGIE de la CRUAUTE
» DC ANTHOLOGIE : JLA – LA FIN DES TEMPS
» Souscription - Anthologie Arcanes
» Saint Seiya Anthologie
» Red Trousers - Anthologie Du Cinéma De Hong Kong:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: