Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hyperactivité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 9:57

Je me demande si Aaze va venir commenter ce nouveau fil!
mdr mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 10:14

Laisser mijoter une petite dizaine d'années. Les vieux croûtons (sauf tout le respect que je te dois) ont apparemment sa préférence.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 23:26

J'ai encore dû rater un truc...je dois pas être en état d'hyperacitvité moi...pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 23:27

C'est surtout que tu as la mémoire courte. http://liensutiles.forumactif.com/t22771-l-avenir-des-lu-est-assure

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 23:32

Je n'avais pas vu la suite... mais finalement les débuts peuvent suffirent lorsqu'on les appréhendent d'entrée...l'hyperactivité peut donc avoir du bon quand elle est tournée aussi vers l'observation - va falloir que je réfléchisse là-dessus, voilà que ça déclenche un questionnement..
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 23:52

J'ai remarqué que l'une de mes amies est constamment en état d'hyperactivité. Plus elle en fait, plus elle stocke de quoi en faire (plus l'on va vite et plus le temps est court), de sorte qu'elle cavale sans arrêt pour être à l'heure. J'ai passé deux heures avec elle l'autre jour. Je ne suis pas capable de dire combien de fois son téléphone portable a sonné, soit en mode appel, soit en mode sms, puis le fixe s'y est mis. Le problème est que j'étais venue pour l'aider à apprendre une dizaine de répliques, parce qu'elle a une mémoire de haricot vert. L'observer tranquillement pendant qu'elle s'éparpillait dans tous les sens, a été un spectacle pour moi, et sujet à réflexion intérieure. "Je n'ai aucune mémoire pour apprendre un texte", me dit-elle. Forcément, elle demeure comme les jeunes en classe scotchée sur son portable, s'aperçoit toutes les trois minutes qu'il faut remettre un tapis à sa place, passer l'éponge sur la table, ranger trois papiers, changer de pantalon, redresser un vase qui menace de tomber, et ainsi de suite. Les seuls moments où elle a pris le trois minute le temps de s'assoir sur le bord de sa table, ses yeux suivaient le mouvement des voitures et des passants, de l'autre côté de la berge.

Je me suis simplement dit qu'elle possède autant de mémoire que n'importe qui, puisqu'elle est capable de savoir quoi répondre à qui l'appelle, dans le bouillonnement des appels, de traiter ses affaires courantes, et que si elle se donnait la peine de se rencentrer sur son axe, de se concentrer un peu, elle n'aurait pas l'ombre d'un souci avec son texte.

Il faut apprendre à gérer le trop, surtout quand les urgences ne sont pas à l'ordre du jour.
En cas de cumul d'urgences, eh bien comme au rayon poissonnerie, il faut leur donner un ordre de passage.
Faire plusieurs choses en même temps, ne peut pas durer au-delà d'une certaine limite, non ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 28 Mar 2013 - 23:57

Oui c'est ça, tout est question de " on met quoi, où, comment et pourquoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:10

Mais je me demande quand même si parfois ce n'est pas compulsif sans qu'on puisse rien y faire, sauf à se faire aider par un Vic, par exemple.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:12

Et vous faites quoi de l'hyperfatigabilité alors ?...

Je vais me coucher, tiens... (enfin, "tiens" n'est pas le mot juste... justement, je ne tiens plus)
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:22

En même temps, si tu dis : "Tiens", tu emploies l'impératif, et de ce fait ce n'est plus toi qui es chargé de tenir, mais moi qui te lis. En toute franchise, je ne sais pas si j'ai envie de prendre ton tiens, avec déjà tout ce que je me fade.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:28

Tu veux dire avec tout ce que tu tiens ?

AngeR
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:30

Ah oui, merci. Je cherchais vainement le bon verbe...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:31

Je comprends... Tu trouvais l'autre trop fade...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:35

Oui, puis j'aime pas les mots laids. J'en ai plein le dos.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:39

Ben moi j'en ai plein le cou (et c'est pas une blague en plus... j'ai les cervicales qui sifflent). Sûrement une trop grande hyperactivité contrainte ces derniers jours cumulée avec une hypergrippabilité fugace mais fatigante.

Cette question de l'hyperactivité me turlupine depuis longtemps. Suis-je concerné ?... J'ai l'impression que je suis juste hyperactif du cerveau mais que ça ne va pas plus loin... Donc ça ne devrait plus durer bien longtemps.

See you later les alligators
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 0:44

L'hyperactivité du cerveau n'est pas plus confortable. Ça peut paralyser tout le reste.
Tu ne dois pas être si hyperactivé que ça, puisque tu continues à corriger les copies. On en reparlera quand Podane de Grime te prendra tous tes neurones au point de ne pas pouvoir faire autre chose que de ne t'occuper que d'elle. (alors on pourra dire que tu fiches la paix à tes étudiants)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 8:53

Et l'hyperactivité des petits doigts, quelqu'un a une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 12:07

Ce sont les oreilles qui en parlent le mieux...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Ven 29 Mar 2013 - 15:53


En temps normal, je crois pas en être, en ce moment, c'est plutôt hypoactivité... puits
Revenir en haut Aller en bas
nebty



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/07/2014

MessageSujet: reponse à Romane hyperactivité   Mer 23 Juil 2014 - 22:46

Romane a écrit:
J'ai remarqué que l'une de mes amies est constamment en état d'hyperactivité. Plus elle en fait, plus elle stocke de quoi en faire (plus l'on va vite et plus le temps est court), de sorte qu'elle cavale sans arrêt pour être à l'heure. J'ai passé deux heures avec elle l'autre jour. Je ne suis pas capable de dire combien de fois son téléphone portable a sonné, soit en mode appel, soit en mode sms, puis le fixe s'y est mis. Le problème est que j'étais venue pour l'aider à apprendre une dizaine de répliques, parce qu'elle a une mémoire de haricot vert. L'observer tranquillement pendant qu'elle s'éparpillait dans tous les sens, a été un spectacle pour moi, et sujet à réflexion intérieure. "Je n'ai aucune mémoire pour apprendre un texte", me dit-elle. Forcément, elle demeure comme les jeunes en classe scotchée sur son portable, s'aperçoit toutes les trois minutes qu'il faut remettre un tapis à sa place, passer l'éponge sur la table, ranger trois papiers, changer de pantalon, redresser un vase qui menace de tomber, et ainsi de suite. Les seuls moments où elle a pris le trois minute le temps de s'assoir sur le bord de sa table, ses yeux suivaient le mouvement des voitures et des passants, de l'autre côté de la berge.

Je me suis simplement dit qu'elle possède autant de mémoire que n'importe qui, puisqu'elle est capable de savoir quoi répondre à qui l'appelle, dans le bouillonnement des appels, de traiter ses affaires courantes, et que si elle se donnait la peine de se rencentrer sur son axe, de se concentrer un peu, elle n'aurait pas l'ombre d'un souci avec son texte.

Il faut apprendre à gérer le trop, surtout quand les urgences ne sont pas à l'ordre du jour.
En cas de cumul d'urgences, eh bien comme au rayon poissonnerie, il faut leur donner un ordre de passage.
Faire plusieurs choses en même temps, ne peut pas durer au-delà d'une certaine limite, non ?


Bonjour Romane

Suis tombée sur ce message vieux d'un an, souhaitant y répondre, j’ai du m’inscrire à ce forum d’un abord agréable que tu sembles animer. Le tutoiement étant de mise d’ordinaire, je l’emploie, mais s’il te gène, le prochain sera à ta convenance.
Je crains que le message ne soit un peu long mais il se devait d’être circonstancié.

Tu disais que si elle se donnait la peine de se recentrer sur son axe, de se concentrer un peu, elle n'aurait pas l'ombre d'un souci avec son texte.
Te donneras la peine de lire le mien jusqu'à la fin ?

Tu portes un jugement moral Romane sur ce qu’on appelle un handicap cognitif et je me doute bien que tu n’y mets aucune malice, juste un peu d’ignorance. On pense à tort que l’attention qui est une fonction cognitive et exécutive du cerveau humain est gouvernée par la seule volonté, il n’en est rien.

Les fonctions cognitives représentent tous les processus cérébraux par lesquels l’être humain acquiert l’information, la traite, la manipule, la communique, et s’en sert pour agir. Elles incluent la perception, l’attention, la mémoire, les fonctions exécutives, le langage oral, le langage écrit, le calcul, la représentation dans l’espace et le temps, le geste, le raisonnement, les émotions, la capacité à se connaître, à interagir avec autrui.
1. Qu’est ce que l’attention ?


L’homme parle, agit, perçoit, se souvient, pense au moyen de capacités cognitives que sont :
• Les phasies : Fonction du langage, parler comprendre lire et écrire.
• Les praxies : Adaptation des mouvements au but recherché.
• Les gnosies : Reconnaissance d’un objet par l’intermédiaire d’un de ses sens par exemple gnosie visuelle, auditive, sensitive …reconnaître la douceur de la soie par le toucher, l’acidité du citron par le goût, l’odeur de la fumée par l’odorat, la couleur d’une robe…
• Les fonctions mémorielles.
• Les capacités intellectuelles.
• L’attention.


Toutes ces fonctions cérébrales supérieures permettent de traiter, d’organiser et d’acquérir des informations qui influenceront par la suite nos comportements, c’est pour cela qu’elles sont appelées fonctions cognitives.

La cognition est un ensemble de processus complexes du traitement de l’information Ces processus mentaux permettent la perception, la mémorisation, le raisonnement et la résolution de problèmes qui influenceront par la suite nos comportements.
Les processus attentionnels s'exercent sur les représentations cognitives et constituent des processus centraux de hauts niveaux qui permettent de contrôler, de régler et moduler la quasi-totalité de nos processus psychologiques quand ils s'appuient sur des représentations perceptives, conceptuelles ou motrices.
L'attention est donc partout en totale interactivité avec les autres systèmes de traitement de l'information, en particulier la mémoire, le langage et les praxies.

Fonction exécutive
Si l'attention est une fonction cognitive elle est aussi une fonction exécutive.
Les fonctions exécutives sont impliquées dans le contrôle attentionnel par des mécanismes d’inhibition (frein mental) (que ton amie semble avoir du mal à utiliser) et par la flexibilité cognitive qui permet le déplacement de l’attention d’un objet à un autre.
Les fonctions exécutives permettent l’exécution d’une tâche ou d'un acte à travers la mise en œuvre, la poursuite, l'arrêt, ou le passage d'une activité à une autre.

Une fonction exécutive est donc impliquée dans tous les actes de la vie.

Il n’y a pas qu’un seul type d’attention.

Nous pensons tous que l'attention est une fonction que nous contrôlons totalement par la volonté. Nous avons été nourris d'injonctions du type : "Fait attention a ce que tu fais" "Concentre toi sur ton travail", "Ne te laisse pas distraire" et tant d'autres tout aussi connues que nous reproduisons volontiers tant elles nous semblent évidentes.

Nous pensons que l'attention est naturellement une fonction contrôlée et que tout être humain qui ne se concentre pas sur son travail comme il le devrait, fait la preuve flagrante de son manque de volonté, d'opiniâtreté, de détermination et de persévérance. Si seulement ces gens là se donnaient un peu de peine…

Hors la volonté n'a qu'une prise partielle et extrêmement limitée sur la fonction d'attention. C'est une capacité au même titre que les capacités intellectuelles.

L'attention = énergie mentale

L'attention est une quantité d'énergie mentale mise au service d'une tâche à exécuter. Cette quantité d'énergie mentale est limitée.

L'ensemble des moyens attentionnels que mobilise une personne dépend de la quantité des ressources attentionnelles dont elle dispose, de son habileté cognitive a gérer cette ressource, à la distribuer, la partager, la concentrer selon la tache demandée.
L'habileté est une compétence quand elle est apprise par l'apprentissage, c'est une aptitude lorsque son acquisition est naturelle.
L'attention divisée
• L'attention divisée ou encore « l’attention partagée » est la capacité à traiter deux informations en même temps, par exemple prendre des notes tout en écoutant ce qui est dit, utilisé particulièrement dans la lecture (déchiffrage, compréhension du texte) ou dans l’écriture, (s’appliquer au graphisme et respecter l’orthographe)
L'attention partagée permet aussi l'interactivité du discours dans les activités sociales, parler d'une part, observer la réaction que provoque un message, éventuellement le modifier.
Le déficit de cette capacité se traduit par des troubles de l’apprentissage, une lenteur excessive, des erreurs fréquentes qu'on remarque souvent chez les enfants atteints d'un déficit attentionnel. Le déficit d'attention divisée est donc souvent présent chez les enfants lents à l'école et dysorthographiques.
En situation d’attention partagée, les ressources sont divisées entre les différents traitements et cette répartition permet un certain niveau de performance, notamment celle de pouvoir «faire deux choses à la fois» contrairement à l’attention focalisée qui concentre ses ressources sur un seul traitement, ce qui améliore le niveau de performance.

Attention soutenue

• L’attention soutenue est la capacité à maintenir sa concentration pour une période de temps normale correspondant à son age. Elle intervient dans des situations où le flux d’informations est rapide ce qui nécessite, contrairement à la vigilance, un traitement actif continu de la part du sujet. Il faut préciser que pour de nombreux auteurs, tous les tests peuvent devenir des tâches d’attention soutenue si leur durée est d’au moins 15 minutes. L'attention soutenue amène le sujet à orienter intentionnellement son intérêt vers une source d’information et à maintenir cet intérêt pendant une longue période qui s'étend de 10 à 30 minutes.

C'est le type d'attention que l’on utilise en cours quand un professeur fait son cours magistral ou encore lorsqu’on écoute une conférence . Les informations se succèdent rapidement.
Le déficit de cette capacité se traduit par un abandon de la tâche en cours. Le sujet déficitaire en attention soutenue s'intéresse au message, puis peu à peu, perd le fil malgré lui.
C’est exactement le type d’attention que mon message t’oblige à utiliser.
La personne touchée par ce type de déficit d'attention finit rarement ce qu’elle commence. L’incapacité de maintenir durablement son attention se traduit par une sorte de fatigue anormale, un désintérêt persistant qui  semble affecter la motivation et la pousse à changer d’activité pour retrouver un regain d’intérêt.  
Si vous ne pouvez à cause d'un déficit d'attention soutenue, traiter les informations de manière continues au fur et a mesure qu'elles se présentent parce que vous perdez le fil de la discussion, la compréhension du message sera partielle, elle peut même ne plus avoir de sens si trop d'informations ont été perdues.
Parvenir à traiter l'information en continue favorise la perception des objets attendus et la lutte contre la distraction alors que si les informations se succèdent sans qu'il y ait forcément un lien logique perçu qui permet de les mémoriser et de les lier entre elles, on ne peut que se désintéresser d'une telle écoute dont on sait qu'on ne retirera pas grand chose.
Rationnellement c'est une perte d'énergie mentale que de maintenir et mobiliser une attention soutenue volontaire de moindre efficacité qui ne sert totalement ni la compréhension ni la mémorisation. Chez l’individu  qui a fort déficit d’attention soutenue , l'abandon de la tâche en cours devient un acte rationnel.
On ne peut trouver intéressant que ce que l'on comprend parfaitement lorsqu'on peut traiter l'information et l'intégrer parmi d'autres informations que l'on possède déjà. C'est bien parce que le contrôle attentionnel permet un réglage momentané de l’action en cours, en contribuant à l’apprentissage et à l’automatisation, que ce processus d'automatisation  s'exerce à travers l'attention continue sous la forme de la constitution de nouvelles représentations en mémoire.
On constate ici combien le développement des fonctions attentionnelles et mnésiques sont liées et combien le dysfonctionnement de l'attention peut influer sur la maturation des processus mnésiques

Attention concentrée ou focalisation

• Cette capacité de focalisation appelée aussi attention concentrée est la capacité à ne pas se laisser distraire.
Le déficit de cette capacité se traduit par une grande distractibilité. Par exemple l’enfant en classe regarde par la fenêtre et n’écoute pas le professeur ou se laisse distraire par le bavardage de ses camarades. Au moindre bruit il tourne la tête.
Le dysfonctionnement de ce mécanisme favorise le passage d'une activité à une autre sans que la première ne soit terminée et l'absence d'organisation  se dégage du comportement global de l'individu.
Cette capacité de ne pas se laisser distraire peut influer sur la capacité d'attention soutenue en favorisant le décrochage attentionnel.
Par des phénomènes attentionnels sélectifs, l’énergie mentale se consacre à la réalisation d’une tâche donnée en ignorant les autres stimuli qui se présentent. Toutes les ressources attentionnelles sont concentrées sur un seul traitement ce qui améliore la performance.
Une personne ne peut augmenter l’étendue de son attention, qu’au prix d’un investissement supplémentaire de ressources et d’une moindre précision de la sélection. L'attention focalisée est le mécanisme attentionnel qu'on peut définir comme le plus précis et le plus intensif.
S'il y a distraction le traitement  ne sera effectué que dans la mesure où des ressources résiduelles peuvent encore y être affectées.
Modèle du pinceau attentionnel
On peut utiliser pour la compréhension de ce mécanisme le modèle d’Eriksen et Yeh (1985) et d’Eriksen et St-James en (1986) « du pinceau attentionnel »

L’attention peut ainsi prendre la forme d’un pinceau, extrêmement fin, réunissant une grande quantité de ressources attentionnelles sur une source de stimuli données, mais, à l’inverse, l’attention peut prendre également la forme d’un pinceau très large distribuant sur une grande surface, la même quantité de ressources, afin de s’adapter aux besoins de la tâche à accomplir selon qu'elle exige focalisation ou partage des ressources.

Il y a souvent dans le comportement des personnes ayant un déficit d’attention ce manque de flexibilité qui permet la souplesse que met en évidence le modèle du pinceau attentionnel. L’attention focalisée très intensive peut être gouvernée par la volonté. Par compensation en cas de problèmes attentionnels on utilise de façon privilégiée ce mode d’attention focalisée  par rapport a tout autre, car c’est celui qu’on contrôle le mieux par la volonté, mais c’est souvent la sélection , la cible de l’attention qui est soit imprécise soit qui se déplace à l’insu du sujet.
Hyper focalisation
L'attention focalisée est consciente et volontaire. Le déficit d'attention sélective ou  le déficit d'attention partagée, ne peut être compensé par la volonté, puisqu'il fait appel le plus souvent à des processus automatisés ou à des habiletés cognitives.  

Donnons un exemple, l’enfant écoute son professeur , il essaye d’être attentif car on lui reproche d’être distrait, il regarde le visage du professeur, l’écoute parler , le suit du regard , le professeur se déplace , montre une carte sur le mur, l’attention de l’enfant se déplace de la voix du professeur à la carte sur le mur qu’il commence à regarder, il est toujours aussi concentré , il observe les différents pays , les couleurs, le relief. Il peut rester ainsi concentré pendant 5 minutes tandis que le professeur continue à parler mais il n’a rien entendu de son discours ni de la consigne que le professeur vient de donner, il est hyper focalisé sur la carte dont il c’est rendu compte qu’elle dessinait un drôle de bonhomme de profil en train de jongler avec des quilles et pourtant combien il était attentif !

La Vigilance


Il s'agit de la capacité à maintenir un niveau suffisant d’efficacité attentionnelle au cours des tâches monotones et de longue durée exigeant la détection d’événements qui se produisent rarement. En d’autres termes la vigilance est la capacité d'être distrait par les stimuli significatifs en dehors de l'attention concentrée.
C'est une tâche de détection au cours de laquelle le sujet doit percevoir et rapporter la présence ou l’absence d’un changement spécifié dans l’environnement.
Le signal doit être un stimulus ajouté ou retranché de l’environnement.

Pour illustrer par l'exemple cette capacité de vigilance, nous pouvons prendre la conduite automobile chez l'adulte sur une autoroute. Le conducteur doit être vigilant aux limitations de vitesse ou en cas de danger brusque. Relire mon texte et discerner les s que j'ai oublié et les accords vervaux fait appel a cette habileté attentionnelle qu'au demeurant je ne possède pas.

Alerte
il en existe deux sortes

Alerte Tonique
Le mécanisme de l’alerte tonique permet de conserver une concentration efficace qui permet d’accomplir une tâche qui mobilise l’attention. L’alerte correspond à l’état général d’éveil du système nerveux central et renvoie à la disposition à traiter des informations et à répondre aux stimulations de l’environnement. C'est la mobilisation énergétique minimale de l’organisme qui permet au système nerveux d’être réceptif de façon non spécifique à toute information.
La fluctuation du niveau d’éveil en cours de journée constitue la modification tonique de l’alerte : lente, progressive, graduelle et généralisée. Elle qualifie l’état physiologique propre à un individu selon le moment de la journée et  dépend des rythmes de veille et de sommeil; Par exemple l’une peut être plus efficace en début de journée, l’autre en fin de soirée.

L'alerte phasique
Elle permet à l’organisme de se préparer à répondre, dès qu’il en est informé par un stimulus avertisseur (une clochette ou une lumière par exemple)

Le déficit de cette capacité se traduit par l’absence de réponse quand on interpelle un individu par son nom ou qu’un danger est signalé, par exemple une sonnerie d’alerte au feu. Le sujet focalisé sur son activité, n’entend rien. L’enfant qui joue sur son ordinateur ou qui regarde la télévision ne répond pas à ses parents qui l’appellent. Il est comme sourd, on doit l'appeler plusieurs fois pour qu'il réponde. Les consignes doivent souvent être répétées plusieurs fois. Le déficit cognitif de l'alerte tonique implique l'utilisation  de ressources attentionnelles résiduelles.


L'attention sélective
Pour terminer ce bref tour des mécanismes de l'attention, je cite  L’attention sélective qui représente l’habileté du sujet à traiter de façon sélective certains événements au détriment des autres.
C’est l’action de se centrer sur un stimulus spécifique dit pertinent, tout en inhibant la perception des stimuli environnants non pertinents.


L'attention sélective correspond selon certains auteurs à la capacité de maintenir un bon équilibre entre l’attention concentrée et la vigilance. (Rester centré sur une tâche mais savoir répondre à d’autres stimuli si nécessaire et revenir à la tache en cours ou les occulter si ce sont des stimuli parasites) C'est ce qui correspond au caractère de flexibilité attentionnelle.

C’est exactement le cas de cet enfant que nous avions laissé focalisé sur la carte du monde affiché dans sa classe, n’ayant pas su répondre a cet autre stimulus pertinent qu’était la voix de son professeur.

L'attention visuo-spatiale

Une forme particulière d’attention sélective focalisée se retrouve dans l’attention visuo-spatiale  qui est nécessaire pour le repérage d’une cible en explorant un espace. Pour réussir rapidement cette exploration, le sujet doit être en mesure d’engager l’attention sur un objectif puis de la déplacer vers une nouvelle cible en désengageant l’attention de son ancrage précédent.

Chercher un objet particulier au milieu d'autres objets fait appel à l'attention sélective ou encore dans un exercice de grammaire sélectionner tous les verbes. Relire une dictée en cherchant les articles au pluriel pour vérifier si l'on a accordé le groupe de mot suivant, y participe tout autant. Les enfants dont on se rend compte qu’ils sont intelligents et parfois même très intelligents mais qui continuent systématiquement en 6eme, en 5 eme d’oublier les « S » et les « ENT » à la troisième personne du pluriel alors qu’ils connaissent leur conjugaisons sur le bout des doigts ne sont pas des « je m’enfoutistes » mais plus vraisemblablement des enfants ayant un déficit d’attention, un manque d’habileté attentionnelle sélective.  
Le déficit de cette capacité va s'exprimer par une incapacité à "voir" l'objet qu'on recherche spécifiquement parmi d'autre comme les articles du pluriel en ce qui concerne l’orthographe mais c’est dans les actes de la vie quotidienne que ce déficit est le plus gênant . L'enfant peut ne pas trouver le stylo qu'il cherche dans sa trousse pendant cinq minutes, de même qu'il peut ne pas voir le cahier sur le bureau quand il prépare son cartable ou chez l’adulte la crème fraîche au beau milieu du réfrigérateur dont on laissera passer la date de consommation . On affecte souvent à ces oublis un caractère mnésique qui provient davantage d'un problème attentionnel sélectif.
Combien de zéro et d’observations agacées d’instituteurs incrédules ramènent ainsi nos chères têtes blondes et brunes pour devoir non fait qui trônent pourtant majestueusement sur leur bureau comme le port salut mais qui n’est jamais dans le cartable ! Ils l’ont oublié pensons nous ! En réalité ils ne l’ont pas vu au moment ou ils ont fait leur cartable.

CONTROLE ATTENTIONNEL

Ces diverses conceptions ont permis l'émergence logique de la notion majeure de «contrôle attentionnel» à travers deux dimensions particulières.

- La première regroupe les aspects dits "quantitatifs" de l’attention dont la notion clé est celle d’intensité.
- La seconde regroupe les aspects dits "sélectifs" dont la notion clé est celle de sélectivité.

Ce modèle de système attentionnel « Intensité / Sélectivité » constitue l’aboutissement des différentes recherches examinées jusqu’à présent.

L'attention soutenue, la Vigilance, l’Alerte phasique et tonique relève de la dimension intensité.

L’attention sélective et l’attention partagée relève de la dimension sélectivité.

Voilà pourquoi toutes les autres capacités cognitives dépendent de l'attention, notamment la mémoire, jouent un grand rôle dans la capacité d’acquisition et d’organisation des informations.
Notre capacité à être attentif à ce qui nous entoure détermine le type et la quantité d’information que nous pourrons intégrer.

Les fonctions de mémoire.
Mémoriser des informations implique plusieurs mécanismes :
• La capture des informations.
• Le tri des informations (sélection de ce qui est important ou non car tout ne sera pas gardé en mémoire (catégorisation hiérarchisation,) mais aussi le séquençage des informations c’est à dire l’ordre précis dans lequel elles s’ordonnent) 153 est différent de 351. On met d’abord sa culotte puis son pantalon, ION est différent de OIN.     On appelle cela l’encodage. C'est le processus par lequel les caractéristiques d’un événement sont traitées et converties en une trace mnésique.
• Le stockage.( court terme, long terme)
• Le rappel de ces informations selon les besoins.
Qu’un seul de ces mécanismes dysfonctionnent, par exemple le tri des informations, mal encodée l’information ne pourra pas être rappelée.

Le problème c’est que lorsque il y a un déficit d’attention dés le plus jeune âge, parce que l’attention est indispensable au bon développement des autres fonctions cérébrales, il arrive bien souvent que plusieurs mécanismes mnésiques, praxiques, phasiques ne se soient pas développés correctement. Par exemple on acquiert de bons repères spatiaux temporel avant 12 ans, ensuite le cerveau est mature dans ce domaine, on ne peut plus rééduquer on compense. Hors pour s’organiser, il faut de bons repères spatiaux temporel, pour mémoriser également, l’écriture est une activité visuo-motrice. Les troubles de l’organisation sont extraordinairement fréquents chez les personnes souffrant d’un déficit d’attention avec ou sans hyperactivité. TDAH. Ce trouble est neuro développental chronique.

L’impulsivité/hyperactivité peut être d’origine neurologique tout comme le déficit d’attention. Par gentillesse j'ai déjà abusé, je vous épargnerais un long chapitre sur l'impulsivité et l'hyperactivité d'origine neurologique

A priori l’impulsivité semble être un trait de caractère. Lorsqu’elle est d’origine cérébrale, autrement dit neuropsychologique, elle dépend de la capacité à réfléchir avant de passer à l’acte.
Ce cerveau qui pense trop vite va compromettre le fonctionnement d'autres mécanismes cognitifs.
• La capacité à dialoguer avec soi même, la réflexion, le raisonnement qu’on appelle le langage interne.
• La maîtrise du temps. La perception et la planification de ses actes.
• Le contrôle de soi.

Les personnes atteintes d’un TDAH diagnostiquées ou non ont un handicap invisible. On pense d’elle ce que tu penses de ton amie. A mon sens ce n’est pas qu’elle ne se donne pas la peine de, c’est que tu exiges d’elle l’impossible, rester centrer sur une activité, s’organiser, mettre un frein. Comment le pourrait elle ? ce sont les neurotransmetteurs qui sont impliqués. Elle agit rationnellement avec le matériel neurologique qu’elle possède. Donner un ordre de passage aux évènements cela s’appelle catégoriser. Les taches séquentielles relèvent de l’impossible sauf a établir des routines pour automatiser les taches et libérer de la mémoire de travail. Mais encore faut il avoir conscience de ses troubles et ce n’est pas toujours le cas.
Ton amie n’est pas coupable de ne pas avoir pu développer normalement des mécanismes cognitifs que tu utilises sans peine et que tu imagines égaux chez tous les individus. Elle fait de son mieux et ne mérite pas ton regard critique. Je t' imagine sympathique , bienveillante et capable de te remettre en question avant de juger autrui un peu vite.
J’espère que tu ne prendras pas mon message de la mauvaise façon, certes, il est gentiment critique mais se veut constructif
Bien cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 24 Juil 2014 - 1:52

Bonjour Nebty et bienvenue parmi nous. Bien sûr, le tutoiement n'est pas un problème, il est quasi d'usage-spontané sur la Toile.

J'ai lu avec plaisir et intérêt ton article, après avoir essayé de me rappeler de qui je parlais dans l'exemple que je donnais l'an dernier.

Si je ne m'étais jamais penchée avec autant de minutie sur le sujet, j'en connaissais quand même pas mal d'aspects, reconnus lors de ma lecture. Mais merci pour l'intégrale que je trouve passionnante.

Ayant donc retrouvé de qui je parlais à l'époque, il s'agit d'une amie dont je continue à suivre l'évolution et pour laquelle j'ai fini par comprendre il y a à peu près 8 mois, qu'elle n'accordait pas assez d'attention à son texte (et à l'activité-tout-court) tout simplement parce qu'elle suivait un chemin parallèle qui devait l'amener à un carrefour professionnel dans un domaine complètement différent, chemin professionnel qui réclame encore bien plus d'attention que l'apprentissage de quelques lignes d'un texte de scène.

Aujourd'hui, elle démontre dans son travail une fameuse capacité de concentration, d'attention, et même de capacité à traiter plusieurs choses à la fois sans commettre une seule erreur. A l'époque du théâtre, elle cherchait tout bêtement sa voie professionnelle, et de ce fait ne pouvait pas s'attacher à une activité théâtrale dont je pense qu'elle n'était qu'un palier pour combler un temps d'attente. De moindre importance, apprendre son rôle était donc quasi impossible pour elle, alors que sa priorité était ailleurs.

Plutôt que juger, je préfère de loin observer, cela répond la plupart du temps bien mieux aux questions que je me pose  Wink 




*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 24 Juil 2014 - 9:39

Bonjour Nebty.
Bienvenue parmi nous même si ta première intervention est de critiquer le caractère trop jugeant de notre admin. Et tu argumentes ton propos longuement, théoriquement et savamment grâce à tes connaissances « neuro-scientifiques » en pensant que Romane se serait trompé dans son jugement. Tu dissèques ainsi la pensée de l'amie de Romane afin que cette dernière ne soit plus culpabilisée et martyrisée par la supposée maladresse de notre hôte.

Or, il faut que je t'informe ici pour un peu la connaitre que notre admin n'a malheureusement rien d'une scientifique. Sa pensée n'est en rien analytique mais purement émotionnelle. Elle ne dit jamais ce qu'elle a dans la tête (d'ailleurs, a-t-elle quelque chose dans la tête?), son être exprime plutôt ce qu'il a sur le cœur.
Et c'est là bien le problème de ce forum. La plupart s'y prétende artistes et font bien plus confiance aux terminaisons nerveuses de leurs rétines, de leurs oreilles ou de leur peau qu'aux complexes circonvolutions de leur cortex. Et comme tu l'as justement remarqué, cela nous joue parfois des tours ! Nos gens étant plus souvent mus par la passion que par la raison. Ce n'est pas qu'ils ignorent leur intelligence, mais ils n'imaginent pas une seconde qu'elle puisse être cérébrale. D'ailleurs, tu vas rire, nous avons même une pensionnaire qui croit dur comme fer n'être dotée que d'un seul neurone. Son état forcerait la compassion si ce n'était le sublime de sa poésie.

Étant depuis longtemps le psy de service de cet aimable asile, j'aimerais, chère nouvelle collègue, te faire une confidence, que, j'en doute, tu sauras garder par devers toi : nous t'accueillons ici dans un pavillon d'incurables … Visite donc plutôt nos ateliers d'art-thérapie afin de te forger un premier jugement …

Confraternellement.

Vic.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 24 Juil 2014 - 13:10

D'ailleurs pour compléter ta réponse à Nebty, je dois ajouter une information qui risque de bouleverser les démonstrations scientifiques : il paraît qu'on peut voir du jour au lendemain le cerveau migrer de la tête jusqu'au genou. Une descente aux enfers, en quelque sorte. Je jure que c'est vrai : j'ai actuellement un spécimen sous les yeux. J'ai assisté à la migration, c'est assez effrayant au début, jusqu'au moment de la prise de possession de l'habitude.
J'aurai appris au moins une chose, pendant mes vacances.  

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 24 Juil 2014 - 13:12

Et par un phénomène de translation que les matheux connaissent bien, ce mouvement s'accompagne d'une descente de l'estomac dans les talons... Surtout à cette heure-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
nebty



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/07/2014

MessageSujet: Re: Hyperactivité   Jeu 24 Juil 2014 - 22:29

Romane a écrit:
Bonjour Nebty et bienvenue parmi nous. Bien sûr, le tutoiement n'est pas un problème, il est quasi d'usage-spontané sur la Toile.

J'ai lu avec plaisir et intérêt ton article, après avoir essayé de me rappeler de qui je parlais dans l'exemple que je donnais l'an dernier.

Si je ne m'étais jamais penchée avec autant de minutie sur le sujet, j'en connaissais quand même pas mal d'aspects, reconnus lors de ma lecture. Mais merci pour l'intégrale que je trouve passionnante.

Ayant donc retrouvé de qui je parlais à l'époque, il s'agit d'une amie dont je continue à suivre l'évolution et pour laquelle j'ai fini par comprendre il y a à peu près 8 mois, qu'elle n'accordait pas assez d'attention à son texte (et à l'activité-tout-court) tout simplement parce qu'elle suivait un chemin parallèle qui devait l'amener à un carrefour professionnel dans un domaine complètement différent, chemin professionnel qui réclame encore bien plus d'attention que l'apprentissage de quelques lignes d'un texte de scène.

Aujourd'hui, elle démontre dans son travail une fameuse capacité de concentration, d'attention, et même de capacité à traiter plusieurs choses à la fois sans commettre une seule erreur. A l'époque du théâtre, elle cherchait tout bêtement sa voie professionnelle, et de ce fait ne pouvait pas s'attacher à une activité théâtrale dont je pense qu'elle n'était qu'un palier pour combler un temps d'attente. De moindre importance, apprendre son rôle était donc quasi impossible pour elle, alors que sa priorité était ailleurs.

Plutôt que juger, je préfère de loin observer, cela répond la plupart du temps bien mieux aux questions que je me pose  Wink 

Bonjour Romane

Je suis bien contente pour elle, il est vrai également que pour des causes psychologiques on puisse déclencher une hyperactivité réactionnelle, les troubles de l'attention sont aussi fréquents chez les déprimés mais ils sont réversibles dés lors qu'on soigne la cause psychologique contrairement au TDAH qui est chronique. Sans doute que votre amie était préoccupée par son avenir professionnel et pas très motivée. Cela dit les vrais TDAH souffrent beaucoup du regard des autres sur leur comportement sans pouvoir y changer grand chose. Tous ne supportent pas le traitement dont les effets secondaires peuvent être mal tolérés sans compter les pauses thérapeutiques indispensables. 2% de la population générale, tous milieux confondus extrêmement peu diagnostiqués chez l'adulte. Forcément vous en rencontrerez  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hyperactivité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hyperactivité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hyperactivité
» Généralités sur l'hyperactivité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: