Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pensée Net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: La pensée Net   Lun 20 Mai 2013 - 13:12

Si toutefois on peut encore employer le verbe "penser".

http://www.marianne.net/Penser%C2%A0-Il-y-a-une-application-pour-ca%C2%A0_a228417.html?preaction=nl&id=2934286&idnl=27011&

" Indépendamment même du contenu, c'est la manière dont on accède au contenu qui est déterminante. Pour l'homme connecté tel que décrit par Raffaele Simone, «l'acquisition du savoir doit se débarrasser de la part de peine, de pénitence et d'ennui qui l'a caractérisée pendant des siècles». Ludique, le monde juvénile de l'homme occidental voué à un présent permanent s'inscrit dans un «mépris du passé et de l'histoire» favorisé par «la diffusion capillaire d'une sorte d'inexorable "américanisme" vulgaire et l'hégémonie de modèles de savoir génériquement "techniques" et "technologiques"».

Pessimisme excessif ? Internet se sert de nous autant que nous nous servons de lui. Le Web est une prolongation de notre cerveau, contraint de s'adapter à ce nouveau système d'information et de renoncer aux fonctions que ce système réalise pour lui et, parfois, mieux que lui. Anti-institution, média absolu abolissant toutes les médiations, espace présumé de liberté et de démocratie hors sol, Internet n'a pas seulement la puissance d'une technique, il possède également la force de l'utopie technicienne optimiste dont il est issu : la «culture Internet», qui s'enracine dans un refus de l'opacité et du secret, un désir de transparence absolue par la communication universelle et une foi inébranlable dans la technologie à offrir une solution à tous les problèmes.

Exactement ce que le jeune penseur Evgeny Morozov, chercheur à Stanford, pourfendeur du cyberoptimisme appelle le «solutionnisme» : «Une pathologie intellectuelle qui identifie les problèmes en fonction d'un seul critère, à savoir s'il y a une solution technologique clean et sympa.» Traduit dans la novlangue de la Silicon Valley : «La faim dans le monde ? Il y a une application pour ça !» Et le chercheur d'ironiser dans le New York Times (2) : «Jean-Paul Sartre, qui a célébré l'angoisse de la décision comme une caractéristique de la responsabilité, n'aurait pas eu sa place dans la Silicon Valley.»


Une question? Vite, une appli. Le Net fournit instantanément "LA" réponse, et peu importe si selon l'appli ou le moteur de recherche (qui cherche pour vous) la réponse peut être différente.
Désengagement, paresse intellectuelle, le tout tout de suite et sans effort, grâce soit rendue au NET! AngeR

Bien qu'étant un dinosaure irrécupérable, je ne nie pas l'utilité du Net, c'est pratique, mais ce n'est qu'un outil, à nous de savoir nous en servir pour notre profit, sans abdiquer devant le côté instantané.
Apprendre, construire un savoir, c'est long, ça demande une implication (et non application) personnelle, ça peut entraîner des remises en question, des révisions de ce qu'on croyait acquis... Mais tout ça c'est dépassé...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La pensée Net   Lun 20 Mai 2013 - 13:37

Le dinosaure que tu es sait que tout est cyclique. Un jour, on viendra nous expliquer que cela n'a aucune utilité et qu'il faut revenir à de bonnes vieilles méthodes. Il suffit d'attendre... On finit toujours par avoir raison un jour.

Et je suis totalement d'accord avec toi... On peut mettre tout ce qu'on veut à la disposition des gens sur le net, prémâcher (ou mâcher complètement) la réflexion, ça n'aide en rien si on n'a pas en soi un logiciel interne appelé intelligence. Cela s'observe à chaque fois que je mets des élèves à travailler sur des ordinateurs. Ils trouvent mais ne savent pas quoi faire de ce qu'ils trouvent (à part le copier-coller plus ou moins habilement), n'ont pas de recul par rapport à ça (c'est écrit donc c'est vrai... - ça marchait pour les livres, ça marche maintenant pour les écrans -)... L'avantage c'est que justement comme ils coincent dans la compréhension de ce qu'ils lisent ou de ce qu'ils peuvent faire de leur trouvaille, ils t'appellent... et c'est là que tu les aides vraiment. Donc l'ordi et internet c'est un outil, pas une fin en soi... Manque de bol, pour plein de raisons, beaucoup ne le comprennent pas (ou ne veulent pas le comprendre... ou ne veulent pas que d'autres les comprennent)

Sur ce, je retourne gester... J'espère en avoir fini ce soir... Qu'on se le dise !... Sur internet !... AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
 
La pensée Net
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pensées de San Antonio
» Le penseur et la pensée
» Pensées d'un jeune homme - IV
» Lecteur de pensée
» Folles pensées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: