Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Diagonale du Vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: La Diagonale du Vide   Dim 4 Aoû 2013 - 18:10


Je me penche sur la Diagonale du Vide, avec précautions car une pente trop accentuée pourrait me faire basculer de la Diagonale du Vide à celle du Fou.
Non que la Mayenne de par sa situation géographiquement à l'Ouest appartienne à cette fameuse diagonale dont j'entends répéter depuis l'école primaire qu'on va la combler, mais avec ses 59 Habitants/km2, on se marche d'autant moins sur les pieds qu'ils sont très inégalement répartis, concentrés dans les trois villes du département.

L'Ermitage se dissimule dans un des coins les moins peuplés sur les chemins vicinaux duquel je risque davantage une collision avec une vache ou un tracteur qu'avec un être humain.
D'aucuns objecteront qu'un tracteur est conduit par un humain. Qu'ils n'en soient pas si certains, quand on les rencontre haut perchés sur leur roues, occupant toute la largeur du chemin, le vent de leur passage manque de nous plaquer au sol. Ces énormes engins qui creusent des fondrières dans les sentiers, ne sont pas humains!
Je préfère les vaches qui sont nombreuses dans les près, agrémentées de quelques chevaux pour rompre la monotonie. Elevage équin de chevaux de race conforté par la proximité de l'Orne rpays de haras.

Et comme il faut bien s'occuper, je mesure les ravages de la rurbanisation et de la concentration en "Pôles urbains" lesquels ont pour effet d'augmenter les prix de l'immobilier de façon exponentielle, ce qui fait fuir ceux qui n'ont pas les moyens de suivre vers les campagnes les plus proches qui cessent vite d'être des campagnes tout en restant à l'écart des services publics et des transport autres que la voiture individuelle.
La quasi totalité des voies ferrées ayant disparu, il reste 6 gares en activité (enfin "activité" est un bien grand mot pour certaines), dont celle de Laval promise au "Multimodal dont le principe est exposé dans le fil "Vive la SNCF.
Les deux autres villes principales, qui, comme mentionné ci dessus concentrent la majorité de la population à savoir Château Gontier et Mayenne ont vu leur gare fermer il y a quelques années.
Les voies sont vendues par RFF, et transformées en "Voies vertes" pour marcheurs et cyclistes. La randoneusee en moi n'a rien contre les voies vertes bien au contraire, l'Ermite contrainte s'insurge contre l'absence de transports en commun. Quitte à faire quelques kilomètres pour l'atteindre, je prendrais volontiers le car... s'il y avait des cars! Il existe un réseau "Pégase", départemental mais confié aux bons soins de Véolia, qui présente la double spécificité de ne pas (loin de là) mailler tout le département, et de ne pas rouler en Juillet/ Août!
Comment peut-on vivre en Mayenne?

Pourtant autour et alentours existent quelques centres d'intérêt pour une amoureuse des vieilles pierres, Jublains ville gallo/ romaine (j'aime pas les romains mais ne suis guère en position de faire la fine bouche), bah, pas moyen (de transport)... Sainte Suzanne, médiévale, même topo...

Plongé dans la diagonale du vide, que vais retrouver d'ici peu dans sa plénitude (oui, l'inspiration m'est venue lors de mes méditations, il existe une plénitude du vide), mais au coeur du Machin Massif, là où elle a toujours été, enfin, depuis l'école primaire.
Plongée dans l'incohérence, l'incapacité, la stupidité bornée (le long de la diagonale) à court terme de ceux qui nous gouvernent, quels qu'ils soient depuis des lustres, incapables de penser un pays, un pays composés de "Pays" que la "Modernité" affichée pourrait souhaiter relier entre eux, au contraire, il semble que la politique soit vraiment de la politique (Gouvernement de la Cité) les technocrates ne pensent que "Métropoles", Pôles d'excellence (laquelle?) et grand vides réserves d'indiens qui se démerdent s'ils s'obstinent à vivre là.
Il est bon toutefois de conserver ces réserves car elles peuvent servir à développer le Tourisme, le touriste , de préférence étranger et friqué, étant un animal qu'il est bon de caresser dans le sens du poil si on veut qu'il crache ses dollars. Mais le touriste est exigeant, sauvage mais pas trop, attention indigènes!
On va donc aménager la sauvagerie pour que le touriste ait sa dose de frisson mais sans risque et dans le confort!

Et je mesure ici grandeur nature les ravages de la rurbanisation: un hameau à une vintaine de Km de Laval "la Bazouge des Alleux", jadis propriété d'une abbaye de nones dont il ne reste que quelques vestiges et un parc en friche (ça c'est pour la Bazouge) et les Alleux (propriété paysanne libre) qui ont laissé de multiples lieux dits.
300 habitants, aucun commerce, aucune liaison avec le monde civilisé autre que la voiture, deux lotissements en expansion, et ce qui reste de champs entre les deux sera vite bâti. Un exemple type!
Bon, je sais, dinosaure, dinosaure... N'empêche, je trouve que c'est un immense gâchis, de la stupidité et qu'humainement ça tiens pas la route, en plus ça conforte la volonté d'uniformisation alors que je persite et signe: c'est la diversité qui fait la richesse d'un pays, et notre douce France est diverse, sauf depuis la République Troisième du nom une et indivisible!

Je viens de découvrir qu'il y a eu une chouannerie ici aussi, en Mayenne, pays riche d'histoire qui comme beaucoup se trouvant entre deux appétits, fut fortement disputé entre la France et l'Angleterre!

J'illustrerai quand je retournerai à la civilisation, je n'ai pas accès à mes photos ici.
Y'a le ternet, hein, faut pas se plaindre même s'il rame, la 4G, faut pas rêver quand je suis même pas sûre qu'on roule à la 3!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Dim 4 Aoû 2013 - 18:31

Oserais-je dire que c'est cliché sans les photos ?...

mdr 

L'observation de l'historienne sur le monde qui l'entoure est pertinente et je la salue. Après, question compréhension du phénomène, je la trouve un poil dinosauresque mais tellement perspicace. La géographie réfléchit à différents niveaux (nos fameuses échelles emboitées) et l'observation est pertinente à l'échelle locale ou régionale mais pas forcément à celle du pays, de l'UE et encore moins du monde. Ranimer cette diagonale du vide en lui donnant tout ce dont elle a besoin coûterait tellement d'argent que ça plomberait tout y compris les espaces qui fonctionnent et peuvent tenir le coup au niveau mondial. L'aménagement du territoire (des territoires, dit-on aujourd'hui) est un vaste jeu d'équilibriste entre les politiques de compétitivité (celles qui créent entre autres les fameuses multimodalité) et de cohésion (celles qui font qu'il reste quand même quelques trucs encore dans ces espaces quasi vidés de leur population). Equilibre instable dans lequel on voit ce qui disparaît et où on ne mesure pas toujours (moi le premier) ce qui se crée... Parce que les deux lotissements feront qu'il y aura nécessité de rouvrir ou d'agrandir l'école... Ca ne créera pas forcément de commerces mais cela permettra de maintenir et d'agrandir ceux du bourg le plus proche. Le département ou la région se retrouveront à un moment donné obligés d'imposer à Veolia d'accroître son offre de service, y compris en été... Et ça se redynamisera comme ça... C'est comme ça que "mon village" qui avait 204 habitants en 1975 (les 4 habitants de plus c'était nous) et paraissait condamné en a plus de 700 aujourd'hui. Le hic c'est que cela ne marche que dans la proximité des lieux dynamiques. L'équilibre difficile est donc là : si j'aide les lieux dynamiques à l'être plus, j'aide en fait aussi les zones larguées proches... mais cela suppose de laisser celles-ci d'abord de côté et surtout les plus larguées de toutes dans les trous du cul du monde où le dernier bébé est né il y a plus de 20 ans... Fragmentation spatiale qu'on appelle ça... Même phénomène et même logique que la fameuse "mondialisation" : renforcement des pôles et destin variable des périphéries selon leur degré d'éloignement et surtout d'isolement... c'est pour cela que les transports (et surtout les trains) sont essentiels. Je ne sais plus si j'ai raconté ici le choc qu'a été mon voyage Reims-Paris en TGV... J'étais un intrus... Toutes les personnes du wagon se connaissaient, elles vont travailler ensemble tous les jours. Reims était dans la diagonale du ville, elle en sort de plus en plus... (par contre pour Chalons c'est pas gagné...)
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Dim 4 Aoû 2013 - 22:34

Ciel, même pas une semaine je passerais là bas. J'y périrais d'ennui. Même avec des bouquins, même avec des DVD, même avec la perspective de belles ballades.
Ce n'est pas que je ferais grand chose de plus ailleurs, mais j'aime en avoir la possibilité.
Bon, profite bien au moins de l'air que j'imagine quand même moins pollué... il y a internet, c'est déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 0:42


Malgré sa petite tête en haut d'un long cou, le dinosaure (j'ai pas accès à mon smiley ici) regarde les choses à l'échelle humaine.
Les cartes de "Flux" avec plein de flèches, les "espaces dédiés" et autres, je n'y trouve pas l'humain. Oui, je sais mon vieux dino, l'humain c'est dépassé...

J'ai grandi avec la Diagonale du Vide, les projets aussi mirifiques et fumeux qu'inaboutis s'ils furent jamais commencés pour "désenclaver", pour sortir le Machin Massif et son frangin l'Armoricain de leur isolement. Pour l'Armoricain, au moins littoral, ça va aujourd'hui, il est devenu "attractif" et même un peu trop, ça pose des problèmes de foncier.
Pour le Machin, c'est pas gagné au contraire. Il a fallu attendre le XXIème siècle pour qu'une unique autoroute (payante au Viaduc) le traverse. Justement, elle le traverse, comme toutes les autoroutes, elle ne fait que passer!
J'ai découvert en Clermont Ferrand une ville dynamique, dans une très belle région, mais l'Auvergne n'est pas "attractive" Clermont rame pour attirer des gens, même quand elle propose du travail. Alors le reste du Machin peut couler, les technos ne rêvent qu'international.
Le clermontois, le nantais, le toulousain, le lillois, le bordelais et même le parisien de base (et tous les autres) se tapent de l'international. Ils sont très dino eux aussi, ils veulent vivre au mieux chez eux ou dans l'endroit qu'ils ont choisi, ou qui leur a été imposé pour raison souvent professionnelle s'ils s'y plaisent.
Je veux pas de Notre Dame des Landes "International", je suis venue vivre à Nantes pour Nantes et sa région, je suis tombée amoureuse d'une ville et de sa Loire, pas de l'International. Je ne veux pas qu'on sacrifie des milliers d'hectares de terre agricole pour un fichu mégalo truc mal conçu, qui ne servira pas ou sera très vite inadapté (on le voit avec Roissy).
Dino et chauvine en plus, j'aggrave mon cas. AngeR 

J'ai grandi avec la Diagonale, mais elle a peu évolué. un de mes élèves de 3ème cette année, m'a sorti une carte et annoncé tout fier de le savoir en me montrant la trouée jaune: "ca, c'est la Diagonale du Vide". Il s'est écoulé quelques décennies depuis ma sortie de 3ème, et j'avais exactement la même carte sous les yeux.
Alors plutôt que d'avoir les yeux fixés très au delà de la ligne bleue des Vosges (encore une zone où on se marche pas sur les pieds) nos crâne d'oeufs aurait pu, depuis le temps, s'ils l'avaient voulu, agir pour la remplir la Diagonale, ou au moins lui permettre de vivre décemment. Parce que oui, en plus, je me méfie du "développement."
Si un pays a des prétentions "Internationales" il faut pour être crédible qu'il assure à l'interne non?
Comment tenir dans la Mondialisation si on n'a rien à proposer?
Les grosses entreprises françaises se font plus de fric à l'étranger qu'en France (et surtout elles ne payent quasi pas d'impôts).
A quelques km de Clermont, fief de Michelin, pas moyen de trouver des pneus pour une voiture d'un modèle tout à fait courant! Ils sont fabriqués ailleurs, et pas en France.

Au passage les "grandes marques" se sont découvert la fibre patriotique et font leur pub sur le "Made in France", pas tout France quand même, point trop n'en faut même pour surfer sur l'air du temps!

Il y a 2/3 semaines, Marianne a publié un article sur Louis XIV, par qui tout le mal de la France aurait commencé. Contestable sur certains points, l'article tient la route quand il avance que le Loulou ensoleillé a ruiné le pays alors qu'il songeait à sa "Grandeur" à son "rayonnement", pour briller, ça brillait à Versailles, mais les gens des campagnes crevaient de faim et toute l'Europe s'est coalisée contre les prétentions françaises à tout régenter!
La France a pas attendu l'autre prétentieux pour aller de travers, mais c'est vrai qu'avec sa folie des grandeurs il l'a achevée!

Déséquilibre, impéritie, folie des grandeurs, prétention, et plus grave, abandon des forces vives du pays. Il fallait "Aménager le territoire, comment. Elle est passée où la DATAR qui n'a pas fait que des miracles, mais au moins y'avait quelque chose. Passé à la trappe de l'International...

Je ne veux pas d'une géographie de "Flux" et j'ai le vertige en haut d'une échelle, l'Internationale, je ne la comprends que si elle est "Le genre humain"!

Je veux une géographie humaine qui soit humaine, pas réduite à des chiffres.
Je vais m'engouffrer dans la Diagonale du Vide, délibérément,dans un but "international" puisque le périple se finira à la fin (qui n'est pas pour demain) en Espagne. Des chemins qui n'étaient pas vides, et se remplissent à nouveau.Echelle humaine...
"Ultréia", salut des pèlerins de Saint Jacques...

" Ce n'est pas que je ferais grand chose de plus ailleurs, mais j'aime en avoir la possibilité."
Je te rejoins Blue, mais là; c'est un cas de force majeure, en plus, j'ai sous ma responsabilité une ménagerie de 4 Chats! mdr 

Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 1:04

Tu ne veux pas une géographie de flux mais tu n'arrêtes pas de bouger (paradoxe, non ?). Je pense sincèrement que tu as une lecture statique des choses (et elle se comprend, et elle est légitime...). Mais quand tu regardes une carte des densités du Massif central vers 1850, il n'est pas vide, loin de là. Ce vide, il s'est donc créé... Quand tu vois les monuments aux morts de villages de l'Aveyron "profond" (comme je dis en stage pour taquiner les collègues de ce département), tu te demandes comment il pouvait y avoir autant d'hommes dans ces villages. Les flux, ils ne sont donc pas d'aujourd'hui. Ce qui a changé c'est leur importance, leur distance, leur vitesse. Et, si j'approuve beaucoup de ce que tu dis, on ne peut pas dire que Roissy soit inadapté ; c'est un des plus grands aéroports du monde et il a su devenir un aéroport apprécié par ses utilisateurs (ce qui n'était pas le cas - et de loin - il y a quelques années). On ne peut donc pas abandonner des espaces comme ceux que tu décris au motif que notre constitution, notre vivre ensemble, est basé sur l'idée d'égalité de chances... Mais on ne peut pas non plus imaginer, au nom de cette inégalité, de tout niveler. J'aime le rapprochement de la géo et de l'histoire (et c'est pas courant comme attitude) parce que la seconde nous montre que la première n'est pas inéluctable (ce qui était vrai, il y a cinq ans, ne l'est plus forcément en bien ou en mal) mais aussi parce que la première n'est qu'un état fragile et temporaire que seule la seconde permettra de "juger". Qui se rappelle qu'il y a 25 ans, tout le monde voyait les Japonais racheter toute la France ? Il y a 50 ans, on pensait que c'était les Américains... Et aujourd'hui, alternativement, les Qataris et les Chinois... Wait and see, camarades. Les diplodocus n'ont pas disparu en un jour. Et ce sont les petites bestioles, les moins armées pour cela en apparence, qui ont survécu.

mdr 
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 2:51


Quand j'ai vu le monument aux morts de Fives (banlieue périphérique de Lille) j'ai été stupéfaite de la quantité de noms inscrits, certains d'une même famille (4 frères), et Fives avant la 1ère GM devait être un petit village.
Bien sûr que le Vide a été créé, la Révolution Industrielle a créé des conditions qui ont rendu l'agriculture de montagne non rentable parce que pas mécanisable alors que l'agriculture de plaine l'est devenue. les exploitations qui nourrissaient une famille de plusieurs générations sont devenues incapables de le faire, alors les gars d'abord, puis les filles sont partis "à la ville", et les campagnes, zones de montagne en tête ont été désertées peu à peu!
J'ai assisté à une soirée de chants et contes en occitan dans un village de l'Aveyron, j'ai oublié le nom complet mais c'est "Sur Olt( (nom occitan du Lot), c'était traduit et ils ont présenté un chant des ouvriers agricoles (fin du XIXème) montés du Midi pour couper le blé sur le causse. Ben vi, il y avait du blé, donc de la terre arable sur les causses, surprise, j'ai toujours appris que c'était des terrains calcaires, totalement infertiles. Mais si les Templiers, puis les Hospitaliers s'y sont installés, c'était parce que ces terres rapportaient, pas pour la beauté du paysage.
Les causses sont devenus ce qu'ils sont à cause de l'avidité des hommes qui les ont épuisés! Sur le causse de Mende il y a des "Villages Morts" et sur un mur, un poème qui dit que ce sont les hommes qui les ont tués.
Et ont voulait virer les péquenots du Larzac pour agrandir un terrain militaire qui aujourd'hui est en voie d'abandon. Et les obstinés du Larzac y vivent, pas à l'international, mais là où ils ont choisi!
Donc les autorités de l'époque étaient prêtes à massacrer un pays et aujourd'hui ils le laissent!
Comme la Lorraine, j'ai eu un choc en voyant la Fench Vallée, vide, rouillée, triste "C'est même plus la colère, c'est tout juste l'ennui"
Vouée à la mono industrie de l'acier qui malgré des millions injectés par l'état a fini par se déliter, et les derniers hauts fourneaux refroidissent aujourd'hui parce que le sauveur venu de l'Inde, Mittal auquel on a déroulé le tapis rouge n'est pas un "capitaine d'Industrie"; terme désuet (j'ai un faible pour eux) mais un mec de fric. Merci la mondialisation, on brade le capital humain et économique au nom de la rentabilité immédiate.
Et un grand vide là aussi!

Nan, c'est pas paradoxal, j'aime bouger, c'est sur le terrain qu'on touche la Géographie et l'Histoire, ce sont les hommes qui ont façonné les paysages. Les chinois sont en train d'aplanir des montagnes! C'est sur le terrain que j'ai confronté ce que j'ai appris à la réalité, sur le terrain que j'ai découvert et appris, touché de nouvelles choses, fait des découvertes et compris bien des choses.

Mais je suis pas un "Flux" moi! mdr 

Et encore une fois, ce que je reproche à la géographie des flux c'est l'absence de l'humain.
Ce que je reproche à la façon dont on enseigne aujourd'hui la géographie c'est qu'on ne fait plus de géographie physique, on nage dans les flux, mais on ne sait pas situer.
La mondialisation nivelle, alors que les "pays" modelaient les hommes!

Les "grands défrichements" ont cessé au milieu du XIIIème parce qu'on s'est rendu compte que certains terrains n'étaient pas rentables à cultiver, on les a rendu à la forêt, laquelle était d'ailleurs exploitée de façon rationnelle contrairement à sa réputation de "sauvagerie", mais ça fait joli dans les contes et légendes cet espace encore libre!
Aujourd'hui, les forêts qui ont diminué en superficie, et disparaissent à grande vitesse, sont exploitées a fond, et pas remplacée à la vitesse ou on coupe!
Ceci dit, la Gaule bien que "chevelue" n'était pas une immense forêt où les druides coupaient joyeusement le gui avec des faucilles en or!

Le rapprochement Histoire/ Géographie n'a pas été spontané chez moi, je me souviens d'une grande discussion à ce sujet avec mon directeur de Maîtrise, un médiéviste! Et j'ai fini par comprendre son point de vue.
Quand je marche, quand je voyage je suis à la fois dans la Géographie et dans l'Histoire, j'aime reconnaître un paysage, j'aime retrouver les traces de l'activité des hommes et pas seulement dans la pierre.
Les étangs de la Brenne, de la Dombe et ailleurs sont l'oeuvre de l'homme, des moines bien souvent, pour le poisson fort important avec les jours maigres imposés par l'Eglise, pour l'irrigation aussi, pour la chasse au gibier d'eau...

Il existe bien peu d'endroits aujourd'hui sur terre qui soient encore "naturels", sur lesquels l'action humaine ne s'est jamais exercée. Et on trouve des traces de cette activité là où on pensait que la main de l'homme n'avait jamais mis le pied (Sahara qui fut verdoyant)...

Tu vois pourquoi je m'insurge contre cette déshumanisation jusque dans l'enseignement.
J'aimais les vieilles cartes en carton, un peu primaires, un peu naïves, mais si parlantes!
Alors c'est vrai, les "Flux" me laissent froide, et le "laisser Vide" délibéré m'indigne!
Le vide du Machin Massif a au moins un avantage, les paysages sont sublimes!

Et je suis un dinosaure survivant! mdr 
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 7:35

Ah la la... On ne la guérira pas...

mdr 

Sinon, juste pour le plaisir de te détromper, la surface des forêt ne diminue plus depuis un moment. Elle augmente au contraire... Et la géographie des flux ne déshumanise pas, elle consacre même tout un pan à ce qu'elle a appelé "mobilités" qui sont les flux humains... Quant à la géo physique, il a fallu la céder aux "biologistes" mais là encore, ne t'en fais pas, on est en train d'y revenir via le DD...

Hasta la Revolucion siempre, camarade !
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 8:31

Pour les profs d'histoire-géo, la diagonale du vide semble s'étendre du 30 juin au 1 septembre. Que faire durant tous ces longs mois d'été sans le moindre lycéen à enseigner? La consigne de l'Education Nationale devrait être: regroupez-les afin qu'ils aient quelque chose à discuter ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 8:41

Là, Vic, tu cherches la guerre... Et la guerre ça fait le vide... Mes vacances iront cette année du 12 juillet aux alentours du 20 août... Ca ne fait pas deux mois (même en lisant en diagonale)... Et tout ça sans être payé...

mdr 

Mais là où je te rejoins, c'est que la discussion qui est la nôtre avec Trys c'est quelque chose que tu as difficilement avec des collègues au jour le jour (à part dans les stages de formation... et comme ceux-ci sont devenus rares et courts...). En géographie - et c'est ce que j'écrivais ailleurs à propos des copies du CAPES-bis corrigées cette année, il y a eu plusieurs changements de lecture de la discipline et beaucoup sont largués et, surtout, n'arrivent pas à faire le lien avec le quotidien, à rendre le truc concret. C'ets pour cela que je charrie Trys quand elle dit que les flux ce n'est pas de l'humain. Au contraire... "Tu as un portable dans ta poche ?... D'où vient-il ?... Pourquoi de là-bas ?... Qu'est-ce qui te permet de l'avoir aujourd'hui ?"... Et si on prend le même questionnement avec la baguette de pain ou les frites, ça marche aussi... Et en plus, ça ramène à de la géo physique. Pourquoi fait-on du blé ici et des pommes de terre là ?...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 15:35

Si vous vous y mettez à deux, c'est pas juste! AngeR 

C'est vrai que la guerre créé du vide, mais après, la reconstruction remodèle les paysages, avec des mouvements, pardon, des "flux" Twisted Evil qui vident ou remplissent selon les orientations politicos économique du moment.

Je reviendrai sur ce que j'entends par "humain", je vais arpenter les chemins de Mayenne avant la pluie qui menace.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 15:42

Comme mon cerveau est en mode diagonales-parallèles-croisements-du-vide, je ne me risquerai à aucune réponse dans l'immédiat, sous peine de passer pour sénile.
A plus tard, sur la terre ferme AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 22:44

Tu sais, MBS, la surface des forêts augmente certes en France, mais ce ne sont pas du tout les mêmes forêts. Nous avons de plus en plus droit à ces tristes et stériles surfaces de conifères alignés, et on appelle ça des forêts ? Je ne parle pas des belles pinèdes anciennes encore debout, je parle de ce qu'on replante par cupidité et qui n'apporte pas grand chose en terme de nature.
Où sont les belles fûtaies, les forêts aux essences multiples, avec ces chênes et bouleaux et coudraies ?
C'est une fille de la Sarthe qui te parle, et je peux dire qu'il y en avait, de magnifiques forêts, aux alentours du Mans.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Lun 5 Aoû 2013 - 22:47

Tu as tout à fait raison... ça marche aussi en forêt d'Orléans.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Mar 6 Aoû 2013 - 2:05

Quand je parlais des forêts qui rétrécissent, je pensais à l'Amazonie et à l'Indonésie entre autres. L'Amazonie pour la spéculation et l'élevage de hamburger, l'Indonésie pour les cultures des palmiers dont les flux d'huile inondent notre bouffe.
Les forêts françaises effectivement sont en augmentation, mais comme dit Blue, en conifères, plus rentables parce que poussant plus vite. J'ai lu un article qui conseillait d'acheter des forêts, un des derniers placements à la mode, avec les vaches! Et 75% des forêts françaises sont privées, le proprio gère comme il veut, quoique, l'ONF ne fait pas mieux!
Mais les forêts c'est pas des flux, elles ne voyagent pas, sauf sous forme de troncs ou de planches! Il existe un trafic de ces bois exotiques théoriquement protégés parce que se raréfiant, mais tellement prisés des friqués pour le pont de leur yacht!
Parce qu'il existe aussi des flux clandestins et illégaux AngeR 

Je comprends ta démarche avec l'histoire des portables, bien sûr qu'il y a des gens qui les fabriquent (ceux qui bossent pour Apple en meurent parfois), des gens qui les transportent, des gens qui les vendent mais c'est pas exactement ce que je veux dire quand je parle d'humain et de vide, en fait, je suis plus dans la géopolitique que dans la géo proprement dite, et il s'agit de géopolitique interne au pays.
Je me souviens d'être en 70 passée à Cajarc, un trou paumé dans le vide de la diagonale, mais un trou paumé avec piscine et tennis, un trou paumé qui était le patelin de Pompidou d'où les installations! Comme le projet, abandonné de TGV pour Brive, au gré des caprices des politiques et des puissants!
Les tracés de TGV sont d'ailleurs un bon indicateur de cette politique. c'est pas à toi que je vais dire que Toulouse en est dépourvue!
Toulouse n'est pas dans la diagonale, c'est une enclave, la diagonale reprend après, jusqu'aux Pyrénées, qui sont bien moins chouchoutées que les Alpes, je sais toujours pas vraiment pourquoi (mais les pyrénéens ne s'en plaignent pas vraiment).
Quand j'étais gamine c'était la grande époque des skieuses Goitchel, et on parlait aussi d'Annie Famose, en précisant toujours "la pyrénéenne" comme si c'était surprenant qu'une pyrénéenne puisse être championne! Ben vi, on fait du ski dans les Pyrénées, c'est des montagnes! lol! 
Donc il y a des choix qui ne sont pas franchement dictés par le souci du développement, du bien être, et de l'équilibre des régions, certaines sont plus arrosées que d'autres! Et la mondialisation aggrave cet état de fait.
Mondialisation qui ne date pas d'hier, ce sera le sujet du prochain chapitre!  

http://maps.apocalx.com/communes-de-france/commune-53023-bazouge-des-alleux.html
Un aperçu de mon ermitage en navigant sur la carte,on voit que c'est vraiment le "Désert", c'est le bocage encore, celui ci n'a pas l'air d'avoir trop souffert du remembrement qui a massacré la Bretagne et la Normandie. Encore une belle connerie ça, pas dans l'idée, mais dans l'application!

En cherchant cette carte, j'ai découvert qu'il existe une autre Bazouge des Alleux, en Alsace!


Dernière édition par Tryskel le Mar 6 Aoû 2013 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Mar 6 Aoû 2013 - 9:55

Rien à rajouter. Totalement d'accord...

Si ce n'est, sans vouloir que ça referme la question, qu'aujourd'hui il ne faut plus parler de la diagonale du vide. Comme pour "la banane bleue" ou les pyramides des âges, un jour l'institution se réveille et dit "mais c'est pas dans les textes" ou "ça ne correspond pas à la réalité, c'est caricatural"... Et c'est vrai que ces expressions qui accrochent les élèves le sont parce que ça a été repris par les médias ou par les éditeurs de manuels... Donc ça parle... Et, depuis le début, chaque fois que je parle de ladite diagonale, je précise bien que c'est une simplification abusive car, outre qu'il y a de grandes villes dedans, il y a plein d'espaces "vides" qui ne sont pas dans la diagonale (Corse, Alpes notamment du Sud). De toute manière, aujourd'hui, on n'étudie plus la carte des densités et notre diagonale n'apparaît que fort émiettée dans l'étude des ZRR (Zones de Rénovation Rurale).
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Mer 7 Aoû 2013 - 20:43

C'est vrai que le terme, inventé par la DATAR, s'il est évocateur, n'exprime plus vraiment la réalité.
Il y a quelques mois, un petit malin rédacteur pour une revue chic bobo parisienne, est allé faire un tour dans la Creuse, et a rédigé son article en se foutant des creusois, en demandant comment on peut vivre dans un tel trou, loin de toutes commodités et autres amabilités. Les creusois l'ont mal (très mal) pris, et le zigoto a du présenter des excuses.

Vous avez dit: cliché?

C'est vrai que notre bonne vieille diagonale évolue, certains département comme l'Indre gagnent des habitants, les "vides" ne sont plus vraiment linéaires, mais ponctuels. Il y a des poches de vide dans des zones peuplées, même si la pression démographique les réduit rapidement.
Reims devient attractive avec le TGV, 1heure TGV, c'est moins galère que le RER quand il veut bien rouler! Donc s'éloigner de Paris pour s'éloigner, autant choisir un lieu d'où les déplacements sont faciles.
Les grandes villes voient régulièrement leur centre perdre des habitants à cause essentiellement des prix de l'immobilier location ou vente.
L'Est qui était un repoussoir devient attractif par la faiblesse des coûts de l'immobilier. Coûts qui grimpent à mesure que les gens arrivent.
Ceux qui ont acheté des quasi ruines dans le Machin Massif des années 70/80 pour une poignée de pain (ou une bouchée de cerises) et les ont retapées ont aujourd'hui un bon capital foncier dans les mains.
Ces "ceux" sont en majorité hollandais ou anglais, auxquels les locaux ou descendants de locaux vivant ailleurs ont été bien contents de refiler les masures. Ils ont sauvé la région de la désertification totale. Aujourd'hui on entend dire: "Les anglais sont partout, ils ont tout racheté" et l'aéroport de Périgueux a créé des vols spéciaux pour l'Angleterre.
On a vraiment perdu la Guerre de Cent Ans mdr , d'autant qu'une partie de la Dordogne y fut à l'Anglois!

Les centres de région sont toujours plus vides que les périphéries, c'est vrai de toutes sauf la Région Parisienne, et c'est vrai partout dans le monde. Partout il y a des vides, même s'ils ne sont pas en diagonale, il suffit de regarder une carte des densités. D'ailleurs, ça m'étonne qu'on n'étudie plus les densités, c'est parlant quand même!
La politique des "Pôles" vide des zones en en surpeuplant d'autres, d'où l'immobilier qui grimpe, d'où des gens qui s'éloignent en habitat de leur lieu de travail...
J'ai vu changer la Seine et Marne,  pour la petite parisienne arrogante que j'étais, Evry/ Corbeil c'était la campagne, et Melun la province!
Paris ayant toujours plus besoin d'espace pour d'abord ses grands ensembles qu'il n'était pas question de mettre ni en ville, ni trop près la proche banlieue étant déjà assez densément peuplée, puis ses "lotissements" a bouffé peu à peu ces espaces.
Espaces déjà bien entamés avec les "Villes Nouvelles" qui n'ont pas eu de descendance, le projet initial voulait en coller partout, il est resté quasi confidentiel!
Non que la "Ville Nouvelle" soit une idée nouvelle, il n'y a qu'à voir les "Villeneuve" et "Villefranche" qui ont fleuri un peu partout au Moyen Age, mais la motivation était différente, la ville nouvelle était "franche" parce qu'elle accordait des libertés octroyées par le seigneur qui pour développer économiquement son fief, attirait ainsi des gens sur ses terres.
Lles "Villes Nouvelles" des années 70 ont été créées quasi ex nihilo, avec le seul projet de caser des gens, aussi de créer des zones d'activité, mais si les petites nouvelles ont tenu, la création d'activité n'a pas vraiment suivi partout, ne serait ce que parce que les grosses boîtes répugnent à délocaliser en banlieue.
Il n'y a qu'à voir le cirque qu'on fait les cadres de la SNCF qu'on voulait "exiler" à Saint Denis!
Il y a donc un déséquilibre entre l'habitat et l'emploi. Et là où il y a de la place pour habiter à un tarif raisonnable, il n'y a pas de boulot, d'où le vide!

Vide qui par ailleurs ne chagrine pas tout le monde: ceux qui sont resté au moment de l'exode rural ont profité des terres de ceux qui partaient, soit par vente, soit par accaparement de fait.
Conserver des espaces vides peut donc constituer une réserve foncière au cas où...
Permettre l'installation de complexes touristiques, y compris dans des zones protégées qui doivent souvent leur classement au fait que vides aujourd'hui, elles n'intéressent encore personne.
Mais le jour où le vide devient attractif, la protection devient un obstacle au sacro saint développement. Voyons, on va combler le vide, on va créer des empois, le mot magique!

Je connaissais pas les ZRR (cette manie des acronymes) mais, connaissant nos technocrates, je m'inquiète un peu pour le rural de ce que peut être cette "rénovation".

En tapant: "Diagonale du Vide" j'ai entre autres trouvé ça.
Certes, c'est orienté, se lancer le long de la diagonale en hiver en plus, faut le faire exprès, mais pour les secteurs que j'ai parcouru, c'est assez parlant:
http://start1g.ovh.net/~blindcol/shelter/diagonale/diagonale_du_vide.php

Hossegor est un exemple type de ces zones vides qui par la grâce des migrations temporaires voient leur population multipliée par 10 ou plus en période estivale.
Belle Ile en Mer: 4000 résidents permanents, 50 000 en Juillet/ Août.
Ce jeu de bascule pose de gros problèmes partout où il se déploie, avec des installations qui bouffent de l'espace et ne servent que deux mois par an. Ca m'a frappée sur la Presqu'île de Ruyz, tu mets pas un pied en été, c'est fermé dés Septembre, et les lotissements pour estivants sont vides, vides aussi les commerces et les villages...

J'ai aussi trouvé ça, pour réviser pendant les vacances mdr :
http://www.youtube.com/watch?v=zymObk9MNKk


Dernière édition par Tryskel le Mer 7 Aoû 2013 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Mer 7 Aoû 2013 - 20:49

Rien à rajouter... Sinon que j'espère que nous n'écrivons pas ça seulement pour nous deux. Parce que ce sont plein de réalités que la plupart des gens, pris dans le vertige des jours, ne perçoivent pas... sauf quand ils reviennent 20 ans après sur les lieux où ils ont vécu... La géographie serait presque une forme d'histoire immobile...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Mer 7 Aoû 2013 - 21:51

J'espère aussi, parce que tout ce que je raconte toi tu le sais, et si ça me fait plaisir parce que je révise et réactualise mes connaissances, je n'aimerais pas parler dans le "vide"! AngeR


Dernière édition par Tryskel le Jeu 8 Aoû 2013 - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 1:08

Mais non, vous n'écrivez pas cela seulement pour vous deux ! Je lis, et avec attention.
D'ailleurs, j'ai bien aimé cette expression, "la géographie serait presque de l'histoire immobile". Ca fait réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 6:38

Merci Blue...

C'est d'ailleurs pour bien montrer que la géo n'est pas immobile que je vais retourner prochainement voir les évolutions d'une grande ville de l'Ouest (à condition que j'arrive à marcher) deux ans après mon premier passage. Mais laquelle ?...

AngeR 
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 8:35

Mais si, on lit.....AngeR 
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 15:50

Quelle ville de l'Ouest (grande), ben, ça dèpent où t'es allé y'a deux ans! mdr 

Hier soir: Des Racines et des Ailes, une émission que je suis chaque fois que je peux, qui montre une France  hors des sentiers battus bien souvent, ou si c'est des coins fréquentés, sous un autre angle.
Au programme: Vivre au village, et ces villages sont l'un en Lorraine donc à la pointe nord de la diagonale, l'autre sur le Larzac, donc quasi au milieu.
http://www.france3.fr/emissions/des-racines-et-des-ailes

Sainte Eulalie de Cernon, ancienne commanderie templière puis hospitalière, et une deux villages de la Meuse dont un compte 80 habitants.
Ces gens au milieu du "vide" refusent de laisser périr le patrimoine et s'acharnent, parfois sans grands moyens , à le sortir de l'oubli, le sauver de la ruine, l'entretenir.
Voyez le passage sur la ligne de chemin de fer des Causses, ouvertes en 1896, pour , déjà, "désenclaver l'Aveyron", fermée en 1954 alors que la France était encore assez largement rurale. Quand on voit les viaducs, qu'on pense aux prouesses techniques qu'ils représentent parce que des gens croyaient qu'on pouvait irriguer le pays, créer des communications tout en permettant aux gens de "Vivre au pays"... Quand on voit ça on se dit que rentabilité et mondialisation sont assassines!
Ils l'ont gardé leur Larzac et ceux qui y vivent l'aiment.
Comme ceux qui vivent dans la Meuse dont je n'ai pas vu grand chose quand j'y suis allée, il faut fouiner pour dénicher des pépites. C'est l'intérêt de ce type de docs, ils ne montrent pas tout (pas possible en 1H45) mais te donnent envie d'en savoir plus, d'y aller voir de plus près.

Mon premier contact avec le Larzac c'était la traversée de Millau, en 2001, en Aôut et avant le viaduc! Une grande banderole barrait la falaise du Causse: "Le monde n'est pas à vendre"!
Fifille me teléphone:
"T'es où?
- Sur le Larzac
- C'est où?"
Depuis son séjour en Lozère elle sait où c'est! Même qu'ayant récupéré une chatonne avant son départ, elle voulait un nom "du pays", j'ai proposé "Causse", elle s'appelle Larzac! Et c'est une emmerdeuse! mdr


Dernière édition par Tryskel le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:36

T'en connais beaucoup, toi, des grandes villes dans l'Ouest où il y a un monastère du nom de Notre-Dame-de-celles-qui-se-cachent et le célèbre quartier des malles et coffres ?

mdr 



Sinon, et ça fait bizarre de le rappeler (et je parle ici sous le contrôle de Vilain), mais Millau ne voulait pas du viaduc et on a l'impression aujourd'hui que la ville ne vit plus que grâce à lui. Comme quoi il suffit de remplir le vide d'un peu de béton pour lui donner une consistance...

Sur ce, je vais mettre de la glace sur mes tendons douloureux... (et là ça ne me fait pas rigoler du tout...)
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 17:36

Une grande partie des millavois , Vilain en tête, il l'avoue, ne voulait pas du viaduc, parce qu'ils se demandaient ce que ça allait apporter (surtout comme emmerds) et ils craignaient que ça ne défigure le paysage.
Craintes vaines, non seulement il désengorge la ville (la traversée de Millau en été c'était un chemin de croix) et il s'inscrit remarquablement dans le paysage, on dirait qu'il a toujours été là. En plus des visiteurs se pressent rien que pour le voir, et qui dit visiteurs dit intérêt économique parce qu'ils laissent toujours quelques sous!
Comme quoi, même au fond du vide, il ne faut pas être hostile au progrès par principe. AngeR 
Reste aux allergiques la Corniche des Cévennes, absolument splendide, qui vaut le détour, mais faut vraiment avoir le temps.

Si tu reviens à Nantes, lan tiguidi, lan tiguidi lan ti... et si j'y suis (va voir à Nantes si soeur Trisquelle y est mdr ), je me ferais un plaisir de te servir de guide pour t'en faire découvrir les nouveautés, et ça bouge sur les bords de Loire. Pas toujours en bien d'ailleurs, outre la menace de Notre dame des Landes, le centre ville s'orne toujours plus d'immeubles et de commerces "haut de gamme", toujours plus haut... Un 5 étoiles et un SPA de luxe à la place de l'ancien Palais de Justice...
Ce qui éloigne une partie des habitants, qui font construire en banlieue, laquelle banlieue s'étale, aux dépends des terres agricoles, ce qui fait que l'actuelle politique logement de la ville (au moins en parole) tend à une "densification" du centre, donc des tours sur les espaces libres de l'Ile, pour éviter d'étaler encore plus l'étalement qui est une de ses caractéristiques.
l'Ile est d'ailleurs l'enjeu de concurrence de projets fonciers, vous pensez, un grand vide au milieu d'une ville, quelle aubaine!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   Jeu 8 Aoû 2013 - 18:48

Oui, oui, je sais tout cela (ou presque), ne serait-ce que parce que c'est pareil partout (ou presque... Toulouse résiste mais son maire actuel grince des dents de ne pas pouvoir faire ce qu'il voudrait). En fait, si mes jambes le veulent bien (c'est la condition signé Canon), j'y serai le 15 en provenance de Rennes. Mon idée c'est de repasser là où je suis passé il y a deux ans pour pouvoir actualiser le cours et ne pas faire dans ce fameux immobilisme géographique dont je parlais ailleurs (l'idée d'un manuel en géo est une absurdité à mes yeux. A peine imprimé, c'est déjà de l'Histoire ancienne). Donc, essentiellement le nouveau Malakoff (et l'ancien si je peux avancer autant), le carré Feydeau et (mais là je rêve), l'île...

Pour mémoire, le travail à renouveler est là : http://hgmatisse.free.fr/sites/NantesMalakoff/index.htm

Donc si tu es dans ce secteur et si je suis d'attaque, why not...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Diagonale du Vide   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Diagonale du Vide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Diagonale du Vide
» [Péju, Pierre] La diagonale du vide
» Projet photo : La Diagonale du Vide par le collectif Blind
» [INFO] Batterie qui se vide très rapidement
» [ Problème ] mon crédit se vide tout seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Géographie - Peuples du Monde - Voyages, culture, art :: Réflexion sur la géographie-
Sauter vers: