Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
Voir le deal
149.99 €

 

 HAPPY CULTURE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Scapinocchio de la Mancha



Nombre de messages : 1708
Date d'inscription : 21/10/2007

HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 EmptyLun 16 Déc 2013 - 3:23

Pendant que, sur son fil lexicalfotesque, un certain s’embrouillamine à tenter de définir l’abeille, en butinant de diachronie en synchronie, en passant a vélocipède par la rue de la Sorbonne pour se perdre en une tentative de dystopie uchronique soit-disant apicole, tout ça pour aboutir en une semaine à "abeille n.f.", je vais moi vous causer de comment on se parle entre nous dans la ruche. Autrement dit, pendant que notre lexicalfeur tourne en rond pour définir l’abeille, nous les abeilles, on va vous expliquer comment on tourne en huit pour faire bouillir la marmite.

Mais d’abord, une petite mise au point s’impose.
On nous dit que la communication que nous avons mise en place – et qui est tellement efficace que quand je vous l’aurai expliquée, vous allez en tomber sur le cul -  n’est pas un langage. Et bien nous, apis mellifera, affirmons que nous n’avons jamais rien affirmé de tel. Si des auteurs prestigieux ont parlé de langage, c’est pure métaphore. Je cite le "Père des abeilles" lui-même, Karl von Frisch, qui a intitulé le chapitre 14 de son magistral ouvrage "Vie et mœurs des abeilles" : "Comment les abeilles se parlent". Mais Karl von Frisch n’a jamais prétendu que les abeilles utilisaient un langage.

De même pour le concept de "superorganisme". Lorsque William Morton Wheeler, entomologiste américain (qui dès 1902 tente de populariser le terme d’éthologie), propose en 1928 le mot "superorganisme" pour décrire les colonies de fourmis, il ne prétend pas établir de comparaison entre les quelques milliers de cerveaux des abeilles d’une ruche et le cerveau d’un mammifère supérieur tel que l’homme. Pour lui, on peut parler de superorganismes à propos des colonies de fourmis au sens où les décisions prises pour le bien de la société ne sont pas le résultat de réflexions individuelles mises en commun, mais émanent de la colonie en tant qu’entité, sans qu’il n’existe de centre de décision identifiable. On sait depuis que la chimie joue un grand rôle là dedans.
Ni Karl von Frisch, ni William Wheeler ne peuvent être soupçonnés d’enthropomorphisme. Ils ont utilisé le terme, l’un de "langage", l’autre de "superorganisme" par simple métaphore.

Rémy Chauvin par contre, pose problème en suggérant que les cerveaux de l’ensemble des abeilles d’une colonie pourraient être assimilés à un seul cerveau qui souffrirait la comparaison avec un cerveau unique, humain par exemple. Rémy Chauvin était un talentueux myrmécologue et un apicologue émérite (si "apicologue" n’existait pas, c’est fait). Mais ce spécialiste des insectes a aussi pas mal mélangé des théories scientifiques et pseudo-scientifiques avec des concepts issus des mouvements néo-occultistes. Il a par exemple défendu le concept d’égrégore qui, nous explique Wikipédia, "désigne un esprit de groupe, une entité psychique autonome ou une force produite et influencée par les désirs et émotions de plusieurs individus unis dans un but commun. Cette force vivante fonctionnerait alors comme une entité autonome."

Quant à James Gould et Carol Grant-Gould, s’ils semblent avoir manié l’anthropomorphisme avec allégresse (voir l’article de Gilles Tétard) nous n’en parlerons pas car nous les abeilles, nous ne les avons jamais rencontrés sur le parvis de nos ruches.

L’article de Gilles Tétard dont Romane nous a fourni le lien (encore merci !) est très intéressant et mérite une lecture attentive. J’en recopie ci-dessous le résumé :

"Gilles Tétart, Entomologie, éthologie et dérives anthropologiques. — Cet article discute et réfute la thèse selon laquelle la communication chez les abeilles s’apparenterait à un "langage". La logique conduisant à cette formulation repose sur une confusion entretenue entre le mode d'organisation élaboré de ces insectes et le "social" des humains qu’étudient les sciences de l'homme. L'auteur montre qu'une telle interprétation se heurte à des contradictions insolubles et donne lieu à des développements pernicieux. En effet, devant l'impossibilité d’établir vraiment une continuité entre le langage humain et la communication des abeilles sur le plan anthropologique, on assiste à un renversement de perspective qui consiste à donner à l’anthropologie les sociétés d’insectes comme modèles. Ce réductionnisme conduit à l'élaboration de scénarios fictionnels, par exemple celui selon lequel la communication des abeilles donnerait une idée de ce qui, dans un passé de n millions d’années, préfigurait le langage des hommes. Avatar moderne des constructions mythiques sur les abeilles ?"

Quant à nous, nous ne relevons rien de compromettant dans l’ouvrage de Rémy Chauvin "L’Enigme des abeilles" si ce n’est une conclusion quelque peu fantaisiste, que je recopie intégralement pour que vous vous fassiez votre propre opinion :

"L’abeille est probablement l’insecte le plus étudié et le mieux connu avec la drosophile, mais pour des motifs tout à fait différents. D’abord, c’est un insecte social, et personne n’ignore que, depuis les temps les plus reculés, les hommes se sont étonnés du comportement extraordinaire des abeilles et de fourmis. Il y avait là un modèle d’organisation sans égal parmi les autres insectes, peut-être même entre toutes les espèces animales, l’homme excepté. Mais si, très rapidement, on compara la cité des abeilles à celle des hommes, nous venons de voir que le terme est impropre et qu’il faut plutôt parler d’un ensemble beaucoup plus énigmatique, un superorganisme…
Le comportement des abeilles est singulier en effet (si l’on excepte les fourmis, qui posent les mêmes problèmes). Cela fait bien des années qu’à la suite de von Frisch on étudie leur fameux "langage". Et la même conclusion qu’en son temps persiste : il s’agit bien d’un phénomène unique jusqu’à présent dans le monde animal, d’une méthode de communication des donnée que l’on ne trouve nulle part ailleurs (par prudence, j’excepterai encore les fourmis). Comment expliquer cette apparente "anomalie" ? Convient-il d’invoquer le nombre total des éléments nerveux de la colonie ? Jusqu’où exactement vont les performances de ce singulier langage ? Il me semble que le terme d’"énigme", présent dans le titre de cet ouvrage, est parfaitement justifié !
Je conclurai sur une remarque qui me paraît étrange. Le cerveau de l’abeille comprend environ cinq cent mille cellules, ce qui est évidemment beaucoup moins que le cerveau humain avec une cinquantaine de milliards de neurones ; mais si l’on sait qu’une ruche peut compter quarante mille abeilles, on s’aperçoit que la quantité totale de cellules de la ruche se rapproche de celle du cerveau humain. Il en est de même chez les fourmis, qui sont plus petites, mais dont le nombre par colonie est plus grand encore, chez les champignonnistes par exemple. Il ne faudrait pas tirer d’une opération arithmétique des conséquences neurologiques précises, mais on doit remarquer qu’à une grande quantité de substance nerveuse chez les insectes correspond immédiatement un comportement extrêmement complexe – le mode de transmission des informations chez l’abeille en particulier, sans exemple chez les êtres vivants, l’homme excepté. Le cerveau de l’abeille en ruche est évidemment beaucoup moins puissant que le cerveau humain, mais beaucoup plus solide, quasiment indestructible."


Ces extrapolations extravagantes n’enlèvent pas à Rémy Chauvin la pertinence de ses observations ni la qualité de ses travaux sur le comportement des sociétés de fourmis et d’abeilles et son livre "l’Enigme des abeilles" paru en 1999 reste un ouvrage de référence.

Et c’est bien cela qui nous intéresse ici, notre comportement à nous les abeilles, et les manières dont nous communiquons entre nous.

Donc non, nous n’avons pas inventé le langage oral articulé. Mais nous avons mis au point des modes de communication d’une grande complexité, que nous allons vous révéler spécialement à vous gens de LU.

Mais il se fait tard, et ce sera pour demain. En attendant, allez donc sur le lexicalf où vous apprendrez qu’abeille est un nom féminin.

Bonne nuit, nous rentrons à la ruche.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90111
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 EmptyLun 16 Déc 2013 - 19:50

L'alphabet des humains se termine là où commence celui des abeilles. zzzzzzzz  tong

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90111
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 EmptyJeu 16 Jan 2014 - 10:31

Tes copines se portent bien, Scapinou ? Le dortoir est comble ?

En attendant des nouvelles, je tombe sur cet article : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/15/le-parlement-europeen-rejette-l-etiquetage-du-pollen-ogm_4348519_3244.html
Comme quoi, l'étiquetage est un vaste sujet... flou...


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90111
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 EmptyMer 30 Avr 2014 - 23:58

Histoire d'apporter du miel au fil, voici deux essaims qui ont accompagné mes dernières vacances, ces jours-ci.

L'un s'est installé dans le cellier. Facile, il suffit aux abeilles de se faufiler entre le haut de la porte et le mur. La bâtisse est ancienne, les portes n'ont rien à voir avec nos murailles actuelles. Résultat des courses, en quinze jours exactement :

HAPPY CULTURE - Page 2 686550043

Un happy culteur doit passer prochainement pour les mettre en ruche. Il aura de quoi faire car une semaine de plus vient de s'écouler, et les ouvrières travaillent plus vite que leur ombre !!

L'autre essaim était en balade avant de se fixer quelque part on ne sait où. Pour l'heure, accroché aux branches d'un arbre, tout près des ruches. Je ne me suis pas trop approchée, mais un vaillant n'a pas hésité à le faire et a obtenu des photos bien plus jolies. J'ai préféré me tenir à distance.

HAPPY CULTURE - Page 2 600594047

Elles sont restées deux jours, et sont parties pendant l'heure du repas le midi, avant que nous ayons le temps de les placer en ruche.

Impressionnantes, ces bébêtes !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
Tryskel

Nombre de messages : 9760
Age : 72
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 EmptyJeu 1 Mai 2014 - 3:21

Juste pour faire l'emmerdeuse: pourquoi vouloir obstinément placer les abeilles en ruches domestiques? Il semble un peu quelque part qu'elles savent se débrouiller toute seules. Elles existent comme nombre d'insectes dés avant l'humanité...
Oui, mais alors si on les laisse vagabonder, leur miel ne rapporte pas. Mais à l'origine, les abeilles ne fabriquaient du miel que pour se nourrir elles mêmes, c'est l'humain, après ce gros gourmand d'ours qui a commencé à apprécier ce nectar.
Je sais,  le miel et le nectar c'est pas pareil, puisque le miel est fabriqué en partie à partir du nectar et se sont les fleurs qui produisent le nectar lequel attire les abeilles qui voguant de fleurs en fleur favorisent la pollinisation donc la reproduction végétale et le maintien de la diversité.
Mais l'homme a décidé voici bien des millénaires que ce serait bon pour lui de sympathiser avec ses butineuses poliniseuses. Juste que depuis un moment il fait tout pour les détruire...


Dernière édition par Tryskel le Jeu 1 Mai 2014 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90111
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 EmptyJeu 1 Mai 2014 - 13:45

Tryskel a écrit:
Juste pour faire l'emmerdeuse: pourquoi vouloir obstinément placer les abeilles en ruches domestiques?
Pour répondre sur le mode emmerdeuse : tout simplement parce qu'elles seraient installées dans les conduits de cheminée et dans tous les coins possibles des maisons, ce qui jetterait dehors les habitants.
Juste à titre indicatif, j'ai du faire intervenir les pompiers l'été dernier pour pouvoir dégager la cheminée. En arrivant pour Pâques cette année, il a fallu que j'appelle d'urgence les gars devant tuber et poser une trappe, car elles étaient déjà en cours de réinstallation. Quant au cellier, je comptais pouvoir le nettoyer et je n'ai pas pu y pénétrer.

Il faut aussi savoir que les apiculteurs, qu'ils soient amateurs ou professionnels, prennent évidemment la précaution de laisser aux abeilles des provisions pour l'hiver. Ça tombe sous le sens, sinon les ruches mourraient, ce qui n'est pas le but, au contraire.

On en revient au bon équilibre d'une vie en société : faire ce qu'il faut en préservant l'harmonie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




HAPPY CULTURE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: HAPPY CULTURE   HAPPY CULTURE - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
HAPPY CULTURE
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Loisirs :: Plein air :: Protection de la nature-
Sauter vers: